WordPress facilite l\'ecommerce via un bouton PayPal intégré

WordPress facilite la vente en ligne via un bouton PayPal intégré

La fonctionnalité est disponible pour les plans Premium et Business sur .com et sur tout site ou blog WordPress utilisant la version 5.2 ou supérieure de Jetpack.

La solution apportée par Automattic, propriétaire de la plateforme d’hébergement WordPress.com et de Jetpack, va donc permettre à tout site WordPress de vendre des articles individuels

Alors que vient de commencer à envoyer des messages de sécurité aux sites non-HTTPS, il serait recommandé d’avoir un site WordPress totalement sécurisé via pour implémenter cette solution de vente en ligne.

Notons toutefois que WordPress supportait déjà les paiements via PayPal, mais la mise en place nécessitait un long processus en 9 étapes, en commençant par aller chercher votre code pour le bouton PayPal.

Et c’est là où intervient la nouveauté dans ce bouton PayPal intégré qui est désormais plus facile et rapide à créer depuis WordPress, avec pour objectif de ramener l’ancien processus de 15 minutes de durée à tout juste 1 minute.

Le résultat de l\’œuvre est un simple bouton PayPal qui peut être inséré à partir d\’un menu déroulant dans n\’importe quel nouveau post WordPress.

Images via WordPress.com

Lorsque vous cliquez sur \ »Ajouter un bouton de paiement\ », vous serez invité à inclure les détails de ce que vous vendez (nom, description et prix du produit), avant d’ajouter l\’adresse e-mail du compte PayPal associé.

Et c\’est tout. Vous pouvez ensuite insérer le bouton Acheter de PayPal et la description du produit sur n\’importe quelle page individuelle de votre site WordPress. Ce qui pourrait donner ceci :

Lorsqu\’un visiteur clique sur le bouton \ »Payer avec PayPal\ », il sera guidé par le processus de paiement PayPal habituel.

Une fois de plus, cette fonction de vente en ligne facilitée avec le bouton Acheter PayPal est actuellement limitée à ceux qui ont un abonnement Premium et Business sur la plateforme WordPress.com et à ceux qui utilisent les outils Jeckpack depuis la page d’administration de leurs propres sites WordPress.

Let\'s Encrypt s’apprête à sécuriser gratuitement tous les sites web via HTTPS

L’organisation Let’s Encrypt annonce que ses certificats de sécurité gratuits ont maintenant été approuvés par tous les principaux navigateurs web.

Let\'s Encrypt s’apprête à sécuriser gratuitement tous les sites web avec HTTPS

Il s’agit donc de l’ultime étape qui va permettre à cette organisation d’assurer sa mission de sécurisation gratuite à l\’aide du protocole HTTPS tous les sites web.

En tant qu’autorité de certification ouverte proposée par Internet Security Research Group (ISRG) et sponsorisée par des entreprises telles que Mozilla et Automattic (.com), Let’s Encrypt vise à équiper les sites web légitimes de toute taille avec des certificats TLS/SSL permettant aux navigateurs de les identifier correctement et de chiffrer (cryptage) les données, activités et transactions des utilisateurs afin de les protéger contre tout piratage.

Let’s Encrypt a a publié son premier certificat en Septembre dernier et a maintenant reçu les signatures du fournisseur de certificats SSL “IdenTrust”. Il peut donc commencer à les distribuer plus largement aux sites web et permettre ainsi aux utilisateurs de naviguer en toute sécurité sur ces sites.

Let\'s Encrypt s’apprête à sécuriser gratuitement tous les sites web avec des certificats HTTPS

Let’s Encrypt commencera à délivrer des certificats SSL gratuits à partir du mois de Novembre 2015. Ce qui devrait aider les sites à adopter plus facilement le chiffrement tout en réduisant de façon significative les coûts d’installation.

Rappelons que a déjà déclaré l’hébergement sécurisé HTTPS comme facteur de référencement et que cette annonce pourrait bientôt le pousser à déclarer ce critère comme globalement effectif pour accélérer son adoption.

D’ailleurs, Google procède actuellement à la migration des sites de sa plateforme Blogger vers le HTTPS .

Comment va fonctionner Google AMP pour accélérer l\'affichage des pages mobiles ?

vient d’annoncer publiquement le lancement de son ambitieuse initiative qui vise à accélérer le temps d’affichage du contenu mobile.

Accelerated Mobile Pages (AMP)

Ce nouveau projet en open source a été baptisé Accelerated Mobile Pages (AMP).

Il s’agit d’inciter et encourager les développeurs et les éditeurs de contenus à adopter dans leurs sites web et dans leurs applications mobiles (si, si) la technologie dite HTML et d’en faire un nouveau format de page web mobile.

Objectif initial de Google AMP

L’objectif escompté par Google en lançant cette initiative, c’est d’obtenir autant de réactions qu’il y en a eu lors de la divulgation du “responsive design” qui adapte automatiquement les pages web à la taille de l’écran de l’utilisateur.

Selon Google, la technologie AMP HTML va considérablement améliorer la performance du web mobile en permettant aux éditeurs web de créer des pages web très allégées.

Lesquelles pages allégées pourraient alors réduire les nuisances ou lourdeurs des technologies telles que le JavaScript.

En adoptant l’Accelerated Mobile Pages, les éditeurs pourront utiliser les techniques de cache et de stockage des pages web de Google pour afficher instantanément leurs contenus sur le web mobile et dans les applications mobiles, quel que soit le mobile utilisé.

Et, tout comme Nuzzel, ils pourront faire afficher ces contenus mobiles en quelques millisecondes contre 5 à 10 secondes, voire plus, habituellement. Ce qui n’est pas rien sur mobile.

Tout sur le nouveau format Google AMP pour un affichage accéléré des pages mobiles

AMP étant un projet open source, il est disponible sur le site GitHub et tous les développeurs et éditeurs peuvent apporter leurs contributions, bénévolement s’entend.

Plus de fonctionnalités s\’ajouteront dans les prochaines semaines, y compris le soutien fonctionnel pour les modèles d\’abonnement payant ainsi que celui du soutien à l’éditeur (dons), sans oublier des solutions sociales et interactives.

Comment AMP accélère les pages sur le web mobile ?

Rappelons-le, l’usage de l’AMP HTML va permettre aux sites web de créer des versions allégées de leurs pages web que Google se chargera de distribuer pour eux via son cache, pendant que ces sites seront toujours hébergés dans leurs espaces web habituels.

Selon Google, l’Accelerated Mobile Pages (AMP) se présente comme une autre page web, mais débarrassée de toutes les fonctionnalités qui ralentissent son affichage. Ainsi, comme toute autre page web, le fichier AMP se chargera dans tout navigateur ou toute application. Mais plus rapidement.

Les fichiers AMP vont profiter de diverses approches techniques et architecturales pour donner la priorité à la vitesse de chargement afin d’aboutir à une expérience plus rapide pour les utilisateurs. Il s’agit donc de réduire la distance entre l’utilisateur et le serveur de chargement du contenu demandé. Ce qui, inéluctablement a une incidence sur le temps de réponse.

Google a aussi clairement déclaré que pour sa part, l’utilisation de son cache sera gratuitement offerte. Et d’autres plateformes pourront développer leurs propres caches.

En résumé, l\’objectif est que que la combinaison de fonctionnalités techniques limitées avec un système de distribution construit autour de la mise en cache entraîne un affichage plus rapide des pages mobiles et augmente l’engagement de l’audience pour les éditeurs.

Comment créer son contenu avec l’AMP HTML ?

Les éditeurs et les fournisseurs de systèmes de création et de gestion de contenu (CMS) pourront mettre en place une intégration de l’AMP HTML dans leurs CMS pour générer automatiquement du contenu AMP.

Espérons que de nombreux CMS acceptent de jouer le jeu, comme .com qui annonce tester son plugin AMP.

Qu’en est-il des publicités dans AMP ?

Autant Google ne veut pas garantir que toutes les technologies publicitaires fonctionneront correctement dans les fichier AMP, autant il espère au fil du temps implémenter de nouvelles fonctionnalités qui permettront d’intégrer plus facilement toutes les technologies dans ce format AMP.

Toutefois, le but du projet Accelerated Mobile Pages est aussi de permettre une continuité effective de la via les publicités sur mobile tout en tenant compte des préoccupations des utilisateurs.

Dans ce contexte, l\’objectif est de fournir un soutien pour une série complète de nouveaux formats publicitaires aux réseaux et technologies publicitaires intégrées dans AMP.

En conséquence, tous ceux qui sont impliqués dans le projet se sont également engagés dans l\’élaboration de pratiques durables de la publicité pour s\’assurer que les publicités dans les fichiers AMP soient rapides, sûres, convaincantes et efficaces pour les utilisateurs.

Et ce, afin de répondre en grande partie au “manifeste des publicités acceptables” auxquel participent déjà certains bloqueurs de publicités.

Donc, certaines publicités disponibles sur le web pourraient ne pas être affichées par AMP, surtout si elle mettent à mal l’expérience utilisateur.

Dans le cadre de l\’annonce du lancement d’APM, Google a dit qu\’il met à disposition la première version de l’AMP qui est basique, mais supportera les photos, les vidéos, les animations et annonces intelligentes qui se chargeraient instantanément.

Mais, tous les trackers, tags analytics et autres JavaScripts passeront dans un premier temps à la trappe avant qu’une solution ne soit trouvée avec les partenaires qui seraient seuls à fournir des statistiques sur leurs plateformes.

Quid des résultats de recherche dans Google mobile

sur mobile sera également un peu différent.

Non seulement les pages web des éditeurs participants se chargeront plus vite depuis la page de résultats de Google, mais les personnes effectuant des recherches sur mobile concernant des sujets d’actualité verront s’afficher, tout en haut de la page de résultats, une section “Top Stories” (Top Actualités ou Top Articles) avec un carrousel intégrant des articles et des images qu’ils pourront faire défiler horizontalement.

Et s’il n’y a aucun résultat compatible avec l’AMP, Google Search mobile affichera un listing de résultats, comme dans la deuxième image de ce post, mais toujours dans une section “A la une”.

C’est pourquoi Google se veut rassurant en disant qu’en aucun cas les pages AMP ne seraient favorisées par rapport aux autres pages mobiles. Et pourtant, l’algorithme de classement de Google mobile les favorisera automatiquement en raison de leur très faible temps de chargement.

Quant à , l’AMP va lui permettre d’afficher correctement les Tweets intégrés dans les contenus mobiles. Et les liens cliqués s’afficheront aussi instantanément.

Pour tester l\’Accelerated Mobile Pages, depuis votre mobile, tapez l’URL suivante : http://g.co/ampdemo. Et tapez,  par exemple, “today’s news”.

C’est peut-être la prochaine page d’accueil de Google Search mobile adaptée aux fichiers AMP en cache que tout le monde utilisera bientôt.

Google Search Console va mieux cibler les destinataires de ses messages d\'alerte

+Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez , vient de publier le post ci-dessous pour annoncer un changement à venir dans Google Search Console (ex Google webmaster Tools).

Selon Gary Illyes, dans les toutes prochaines semaines, va changer comment et à qui il envoie les messages d’alerte et les notifications concernant les sites web validés.

Google Search Console

Ainsi, une fois cette mise à jour mise en place, Google enverra désormais les notifications uniquement aux propriétaires directs d\’un site particulier. Il semble, selon moi, qu\’il s\’agit d\’une initiative qui vise à faire la part des choses entre le propriétaire d’un site et la plateforme qui l’héberge.

Sont donc concernés des plateformes d\’hébergement de sites et de blogs gratuits tels que , .com, Wix, etc…

Gary Illyes annonce donc que les propriétaires de ces plateformes ne recevront plus de messages, concernant des ou virus par exemple, à propos des sites ou blogs qu’ils hébergent à titre gratuit ou payant en sous-domaine.

Pour ma part, je pense que cela éviterait que les administrateurs de ces sites soient dorénavant surpris par une pénalité manuelle ou une quelconque désactivation de la part de Google. N’ayant pas reçu de message d’alerte, ils ne peuvent agir rapidement.

Ainsi, avec comme exemple de site en sous-domaine “wordpress.com/monsite”, ce n’est plus “Wordpress.com” qui recevra les messages d’alerte provenant de Console, mais bel et bien le propriétaire de “monsite” hébergé par wordpress.com qui recevra les messages.

Mais, Gary Illyes précise que bien que cette modification s\’appliquera à la plupart des messages, des messages critiques (par exemple, une alerte concernant le piratage d’un site) peuvent encore être envoyés à tous les propriétaires de plateformes d’hébergement web en sous-domaine.

Les tout derniers chiffres de l\'internet – Mai 2012

Chiffres internet.

Les chiffres internet 2012 démontrent encore la somme des innovations de ce marché. Des chiffres, statistiques et parts de marché toujours croissants

Chiffres sur les internautes

  • La population mondiale des internautes est passée de 1,15 milliards en 2007 à 2,27 milliards en 2012 dont 53,8% se trouvent en Asie et 16,1% en Europe (Royal Pingdom).
     

  •  

  •  

  •  
  • 50% des 11-17 ans joue en réseau. Par contre 60% des 18-24 écoutent régulièrement de la musique en ligne. (Médiamétrie)
     
  • Challenges.fr)
     

  •  

Chiffres des moteurs et navigateurs

  • Au mois de mars 2012, Google détenait 90% de parts de marché en France contre 3,1% à et 1,4% à Yahoo! . (AT Internet)
     

  •  
  • Sur cette même période, perd quasiment un point à 20,88 % tandis que Safari recule de 0,07 point à 4,9 %.
     

  •  
  • Google enregistrait au mois de décembre 2011 plus de 90% des parts de visites pour les moteurs de recherche en Europe. Loin derrière, Bing obtenait 3,3 % des parts de marché, supplantant Yahoo !, Orange et Search-Results, qui drainent tous moins de 2%.
     
  • En janvier 2012, selon ComScore, 66,2% des recherches des internautes américains ont été réalisées sur le moteur de Google, contre 29,3% pour le couple Yahoo/, qui sur un an perd du terrain (-0,3%).
     
  • Internet Explorer reste le premier navigateur internet, mais recule de 10,7 points en un an pour se retrouver à 33,8 %. (Médiamétrie-eStat )
     
  • Mozilla Firefox, son alternative la plus connue, conserve sa deuxième position, mais recule lui aussi avec 27,8 % en perdant 2,4 points en un an.  (Médiamétrie-eStat )
     

  •  

  •  
  • Blekko, le moteur de recherche concurrent de Google enregistre 5,3 millions de visiteurs uniques en avril 2012 contre 1, 5 millions de visiteurs uniques en décembre 2011. Soit un gain de 337% depuis décembre dernier.
     
  • Au seul mois de mars 2012, Blekko a reçu 3,71 millions de visiteurs uniques, soit une progression de 645% par rapport à mars 2011.

Chiffres de l\’informatique

  • Le cabinet IDC vise une croissance des technologies informatiques de 5% cette année et table sur une reprise fin 2012 du marché des PC, particulièrement attaqué ces derniers temps face à la montée des Smarthpones et tablettes tactiles.
     
  • Les dépenses informatiques se sont concentrées en 2011 sur les Smartphones (+46% sur un an), les logiciels (+6%) et les systèmes de stockage sur disques durs (+6% également).
     
  • D’après ComScore, en octobre dernier, encore 95% du trafic internet provenait des ordinateurs. Les mobiles sont quant à eux à l’origine de 3,2% du trafic et les tablettes 1,4%. Le reste correspond aux autres devices comme les consoles de jeux par exemple.
     
  • les analystes de Gartner ont calculé que les ventes de PC en France ont dégringolé de 11,8 % au dernier trimestre 2011, par rapport à la même période l’année précédente, avec 2,8 millions de machines vendues seulement.
     
  • A l’échelle européenne, 16,3 millions de PC ont été écoulés au dernier trimestre 2011, ce qui représente un déclin de 16 % par rapport à 2010. (Institut Gartner)

Chiffres de l\’email

  • Les chiffres confirment qu’avec 1.4 milliard d’e-mails reçus en France chaque jour, le secteur se porte bien et que la consultation se fait déjà pour une bonne part via des mobiles. (Sarbacane)
     
  • 115 milliards d\’emails routés en France en 2011 soit 1,4 milliards d\’emails reçus en France par jour.en 2011 (Sarbacanne)

Chiffres de la vidéo en ligne

  • En novembre 2011, plus de 29,4 millions d’internautes ont regardé au moins une vidéo sur leur écran d’ordinateur, soit 408 000 vidéonautes de plus qu’au mois d’octobre, selon les dernières mesures de Médiametrie//NetRatings. Ils y ont consacré en moyenne 3 heures et 26 minutes, chacun ayant regardé 71 vidéos au cours du mois.
     
  • Selon une étude interne, la Hadopi a détecté 25 000 adresses IP pratiquant le P2P illégal en France en 2011.
     

  •  

  •  

  •  

  •  
  • En tête des plateformes vidéo les plus populaires, le groupe Google/ cumule 24,6 millions de visiteurs uniques, pour plus de 1,3 milliards de vidéos vues en un mois. (Médiamétrie/NetRatings)
     
  • 60% des internautes affirment avoir regardé une vidéo dans les dernières 24h (Yahoo!)
     
  • 71% d’entre eux ont regardé une vidéo courte (Yahoo!)
     
  • 88% d’entre eux préfèrent les contenus de qualité professionnelle (Yahoo!)
     
  • 62% des internautes privilégient le contenu musical (clips vidéo) (Yahoo!)
     
  • 62% des internautes partagent ou recommandent une vidéo après l’avoir visionnée (Yahoo!)
     
  • 60 heures de vidéo sont mises en ligne toutes les minutes, soit une heure de vidéo mise en ligne sur YouTube toutes les secondes. (Youtube)
     
  • Plus de 4 milliards de vidéos sont regardées chaque jour. (Youtube)
     
  • Plus de 800 millions d\’utilisateurs uniques consultent YouTube chaque mois. (Youtube)
     
  • Plus de 3 milliards d\’heures de vidéo sont regardées chaque mois sur YouTube. (Youtube)
     
  • Le nombre de vidéos mises en ligne sur YouTube en un mois est supérieur au nombre de vidéos créées par les trois principaux réseaux américains en 60 ans. (Youtube)
     
  • 70 % du trafic YouTube est généré hors des États-Unis. (Youtube)
     
  • YouTube est localisé dans 39 pays et 54 langues. (Youtube)
     
  • En 2011, YouTube comptait plus de 1 000 milliards de vues, soit près de 140 vues pour chaque habitant de la Terre. (Youtube)
     
  • 500 années de vidéo YouTube sont regardées chaque jour sur et plus de 700 vidéos YouTube sont partagées sur Twitter toutes les minutes. (Youtube)
     
  • 100 millions de personnes s\’expriment chaque semaine sur YouTube (avis, partages, commentaires, etc.). (Youtube)
     
  • Un tweet partagé automatiquement résulte en 6 nouvelles sessions youtube.com en moyenne et, chaque minute, Youtube affiche plus de 500 tweets contenant un lien YouTube. (Youtube)
     
  • Des millions d\’abonnements sont souscrits chaque jour. Les abonnements permettent de se connecter à quelqu\’un qui vous intéresse.(Youtube)
     
  • Plus de 50% des vidéos sur YouTube ont été notées ou incluent des commentaires laissés par la communauté. (Youtube)
     
  • Hier, 250 millions de photos ont été téléchargées sur Facebook, 864 000 heures de vidéo ont été téléchargées sur Youtube, et 294 millards d\’emails ont été envoyés. Il en sera de même aujourd\’hui et peut-être plus demain ! (FastCompany)
     
  • Dailymotion, site français de vidéos en ligne, compte 115 millions d\’utilisateurs. (Nouvel Observateur)
     
  • Chaque jour, 6 millions de personnes regardent une vidéo sur Dailymotion via Facebook à partir de leur ordinateur. Sans compter les 405 millions de clics via le mobile.
     
  • Dailymotion est le 28ème site mondial avec 30 millions d\’euros de chiffres d\’affaires.

Chiffres de l\’e-Commerce

  • En Europe, le Royaume-Uni devrait rester le leader du e-Commerce avec un chiffre d\’affaires annuel de 67,74 milliards d\’euros, devant l\’Allemagne (50,92 milliards) et la France (47,17 milliards). (Etude Kelkoo)
     
  • En Europe, l\’e-Commerce a représenté 7,8% du total des ventes de détail en 2011 et cette proportion devrait être portée à 8,8% en 2012. L\’an dernier, les cyberacheteurs européens ont dépensé en moyenne 1 221 euros chacun. En 2012, ils devraient consacrer 1 298 euros par personne (+6,3%). (Kelkoo)
     
  • Selon son dernier bilan annuel, les ventes sur Internet en France ont atteint le montant de presque 38 milliards d\’euros, soit 11 % de plus par rapport à 2010. (FEVAD)
     
  • le nombre de personnes ayant acheté sur Internet dépasse également les 30 millions en 2011 (Médiamétrie)
     
  • Selon la FEVAD, le nombre de sites marchands dépasse maintenant le chiffre de 100 000 en France soit une augmentation de plus de 20 % par rapport à l\’an dernier.
     
  • Pour 2012, la FEVAD prévoit un chiffre d\’affaires global de l\’ensemble du secteur à plus de 45 milliards d\’euros et entrevoit la barre des 50 milliards dès 2013 et annonce même 70 milliards pour 2015.
     
  • 75% des internautes de 18 à 24 ans, ainsi que des ménagères et 68% des retraités utilisent Internet pour comparer les prix avant tout achat. (Médiamétrie)
     
  • En décembre 2011, en Europe, les sites e-commerce ont capté 81,2 % de la population d\’internautes, soit 310 millions de visiteurs uniques, révèlent les derniers chiffres de Comscore. Ils ont passé, au total, 19,3 millions de minutes sur des sites marchands. Le nombre de visiteurs a ainsi augmenté de 14 % depuis décembre 2010.
     
  • Au premier trimestre 2012, le nombre de transactions progresse de 25,2% sur un an : 86 millions de paiements au lieu de 69 millions au premier trimestre 2011. (journaldunet.com)
     
  • En mars 2012, la valeur globale des paiements en ligne par carte bancaire affiche une hausse de 17,4% par rapport à mars 2011 (journaldunet.com)
     
  • La progression du chiffre d\’affaires de l\’e-commerce était de 18,7% en février et de 23,9% en janvier (journaldunet.com)
     
  • Au mois de mars 2012, le nombre de transactions en ligne est 22,1% plus élevé qu\’en mars 2011. Le nombre d\’achats en ligne par carte bancaire progressait plus rapidement en début d\’année : +25,9% en février et +28,2% en janvier par rapport aux mêmes mois l\’an dernier (journaldunet.com)

Chiffres des sites web et des blogs

  • 49% de TPE-PME n\’ont toujours pas de site web et même que 31% de ces entreprises françaises ne prévoient pas pour l\’instant en créer. (Aden)
  • Plus de 31,4 millions de nouveaux sites en l\’espace d\’un mois (Netcraft).
     
  • C\’était en novembre 2006. Netcraft annonçait alors que le cap des 100 millions de sites Web venait d\’être franchi. Aujourd\’hui, le spécialiste de l\’exploration de l\’Internet – qui base ses résultats sur l\’envoi mensuel de requêtes HTTP – évalue à plus de 644 millions le nombre de sites Web actifs. Et plus précisément : 644 275 754. (Netcraft)
     
  • Selon Yoast, il y aurait au mois de mars 2012 72,4 millions de sites propulsés à partir du CMS . Dont 20 à 25% des nouveaux sites web actuels. Soit 16% du total des sites existant sur le web.
     
  • Chaque jour, la plateforme WordPress.com comptabilise 500 000 nouveaux posts.
     
  • Il y aurait 32 millions de sites et blogs actifs sur le plateforme WordPress.com.
     
  • En terme de parts de marché des logiciels de création en CMS, WordPress en détient 53,8%, Joomla! 9,2% et Drupal 6,7%.
     
  • Il y a plus 19 000 plugins WordPress (extensions) gratuits disponibles sur WordPress. Lesquels plugins ont été téléchargés plus de 293 millions de fois sur le site WordPress.org !
     
  • 63,1 % des sites ou blogs WordPress ont des versions anciennes dont 50,2% sont encore à la version 3.0, 8,6% sont à la version 2.9, 3,7% à la version 2,8, 1,9% à la version 2.7, 2,7% à la version 2.6 etc… Si vous êtes dans ce cas, mettez votre site ou blog WordPress à jour avant que le pire ne vous arrive !
     
  • Tumblr héberge 42 millions de blogs et affiche un total de 16 milliards de \ »posts\ » publiés depuis sa création.

Chiffres des noms de domaine

  • Selon VeriSign, près de 6 millions de noms de domaine supplémentaires ont été ajoutés à Internet au cours du quatrième trimestre 2011. Cela porte à plus de 225 millions le nombre de noms de domaine enregistrés à travers le monde, dont 113,8 millions pour les domaines en .com et .net.
     
  • Les douanes Américaines ont saisi 758 noms de domaine pour contrefaçon. Eh oui, ça existe aussi ! (Numerama)

Chiffres de la publicité en ligne

  • Le marché US de la publicité en ligne pourrait croître de 23% en 2012 pour atteindre les 39,5 milliards de dollars en 2012. Ce qui pourrait dépasser les budgets publicitaires de la presse papier estimés à 33,8 milliards de dollars en 2012 (eMarketer).
     
  • En France, le marché de la publicité en ligne a progressé de de 11% en 2011, pour atteindre 2,5 milliars d\’euros (Observatoire annuel de l\’e-pub). Une prévision en hausse de 8% au minimum est attendue pour 2012.
     
  • Les revenus de la publicité en ligne aux Etats-Unis a atteint les 31 milliards de dollars en 2011, soit une hausse de 22% par rapport à 2010. (IAB : Interactive Advertising Bureau)

Chiffres de la sécurité internet

  • 11% de votre trafic web est invisible. C\’est à dire pas le fait d\’internautes, mais de hackers, de robots de spams, de scrappers … qui ruinent votre bande passante. (Incapsula)
     
  • 5% du trafic web est le fait d\’outils de hacking qui entraînent le vol d\’identifiants de carte bancaire, l\’infection de virus.. et aussi provoqueraient le crash des serveurs.
     
  • 5% du trafic web serait le fait des Scrapers.
     
  • 2% du trafic web serait le fait de robots spammeurs qui posteraient des commentaires quelconques sur tout site, pertubant le bon fonctionnement des serveurs.
     
  • 19% du trafic web serait le fait de toutes sortes de robots connus ou non et autres outils de tracking.

Que se passe-t-il chaque minute sur internet ?

  • 204 millions d\’emails sont envoyés.
     
  • Amazon réalise 83 000 dollars de ventes sur son site.
     
  • 20 millions de photos sont visualisées sur Flickr pendant que 3 000 sont téléchargées.
     
  • 6 millions de pages Facebook sont visitées dans le monde pendant que 277 000 membres Facebook se connectent à leur compte..
     
  • 61 000 heures de musique sont écoutées sur Pandora.
     
  • 1,3 millions de clips vidéo sont regardées sur Youtube.
     
  • 2 millions de recherches sont effectuées sur le moteur Google.
     
  • 135 infections de serveurs ou réseaux.
     
  • 20 nouvelles usurpations d\’identité sont constatées.
     
  • 320 nouveaux comptes Twitter et 100 nouveaux comptes Linkedin sont créés.
Chiffres internet par minute Mai 2012 – Source : Intel.com
Bien référencer son site internet sur Google
Découvrez comment
Bien référencer son site internet sur Google