Google : Comment éviter d\'acheter un nom de domaine de mauvaise réputation

Vérifier la réputation d\'un nom de domaine


Dans sa dernière vidéo, Matt Cutts, responsable anti-spam de , nous propose des pistes pour vérifier la réputation des noms de domaine suite à la question suivante :

  • Faire une recherche sur le (avec la requête site: nomdedomaine
  • (avec la requête nomdedomaine
  • Faire une recherche sur Archive.org qui conserve tous les versions précédentes des pages web. Vous pourrez alors voir si ce nom de domaine a été utilisé pour un site spammy avec du contenu généré automatiquement.
  • Vérifier les données analytics du nom de domaine

L\'ICANN change les règles d\'enregistrement du nom de domaine

Enregistrement de nom de domaine


Les registrars, qui sont chargés de l\’enregistrement des noms de domaine, devraient bientôt être entièrement responsables des informations fournies par les entreprises ou les personnes physiques qui achètent un nom de domaine. Explications.

Il y a une semaine, je relatais dans un article l\’intention de l\’ICANN, organisme international de gestion et de régulation des noms de domaine, de supprimer le WHOIS public.

Et selon le nouvel accord signé par les membres de l\’ICANN, dorénavant, chaque personne ou chaque entreprise qui décide d\’acheter un nom de domaine devra fournir une adresse email et un numéro de téléphone qui devront être vérifiés dans un délai de 15 jours.

Si les Registrars qui ont reçu la demande d\’enregistrement du domaine n\’arrive pas à vérifier, l\’acte d\’achat sera suspendu et l\’acheteur ne pourra pas disposer de ce domaine convoité.

Cette nouvelle règle, qui est une parmi plusieurs, fait partie de l\’accord récemment signé et dénommé Registrar Accreditation Agreement (RAA) que devront bientôt approuver tous les Registrars pour continuer à collaborer avec l\’ICANN.

Il en est de même avec la nouvelle règle de la non mise à disposition du public du WHOIS qui permet de consulter toutes les informations de contact du titulaire d\’un nom de domaine.

Le nouvel accord ne concerne pas uniquement la vérification obligatoire de l\’email et du numéro de téléphone du client. Les bureaux d\’enregistrement seront aussi tenus de conserver les informations de contacts des acheteurs, y compris des détails tels que les cartes bancaires, deux ans après que les clients aient annulé (non-renouvellement) leur enregistrement.

D\’autre part, des informations telles que l\’adresse IP utilisée pour acheter le nom de domaine devra être enregistrée et fournie à l\’ICANN en cas de demande dans un délai de 180 jours. En cas de conflit ou de doutes.

Autant de nouveautés que les Registrars appliqueront bientôt pour tout postulant à un nom de domaine. Est-ce suffisant pour éviter des fraudes ?

Je reviendrai prochainement sur l\’ensemble des nouvelles règles…

L\'ICANN va-t-il supprimer le WHOIS public des noms de domaine ?

Whois du .

Un groupe d\’experts de l\’ICANN (organisme mondial de gestion et de régulation des noms de domaine) propose de modifier le système actuel du WHOIS afin de ne pas révéler certaines informations du nom de domaine.

Ce groupe de travail de l\’ICANN a produit un rapport (PDF) recommandant un changement radical du WHOIS.

Pour information, un service WHOIS permet d\’interroger une base de données afin de savoir qui est le propriétaire d\’un nom de domaine, ainsi que toutes ses coordonnées si elles ne sont pas protégées. Le WHOIS peut aussi être utilisé pour savoir l\’hébergeur d\’un domaine à partir de son adresse IP.

L\’ICANN considère le système actuel comme dépassé. Car, il permet aujourd\’hui à n\’importe quel logiciel client de récupérer des enregistrements de la base de données d\’un serveur WHOIS géré par un registrar et de fournir des détails de chaque nom de domaine tels que les coordonnées administratives et techniques du propriétaire du domaine, les noms des serveurs d\’hébergement, les dates d\’inscription et d\’expiration.

La proposition qui est actuellement à l\’étude serait un système où l\’accès à tous les détails d\’un nom de domaine serait géré par un organisme centralisé.

Ce qui veut que les registrars ne pourront plus fournir d\’accès au port 43 au public. Seuls les registrars pourront eux-mêmes accéder aux données. Le port 43 étant généralement utilisé pour les requêtes aux WHOIS.

Les personnes voulant accéder aux données d\’enregistrement d\’un nom de domaine devront donc passer par le registrar du domaine qui serait la seule information accessible au public.

Sans doute que l\’ICANN souhaite ainsi mettre fin à certaines pratiques où des entreprises peut scrupuleuses récupèrent les données et arnaquent des propriétaires de nom de domaine en leur présentant des factures de renouvellement injustifiées.

Sans oublier l\’explosion du cybersquatting ou le détournement de nom de domaine.

Cette solution de la centralisation des données du WHOIS sera-t-elle suffisante pour éviter les nombreux conflits liés aux noms de domaines ?