Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

YouTube

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

Shopping.

Nicky Rettke, chef de produit pour

Apporter l\’intention de Search à YouTube

Les annonceurs sont d\’abord parvenus à utiliser les données des utilisateurs connectés à leurs comptes Google pour le ciblage par type d\’audience sur YouTube en Janvier 2017.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” à YouTube signifie que les annonceurs peuvent cibler à nouveau (reciblage publicitaire) les gens sur YouTube qui ont récemment cherché des mots-clés particuliers sur Google.com ou .fr.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” vous permettent de définir et de toucher les clients idéaux pour votre entreprise.

Elles sont conçues pour les annonceurs ciblant les performances. Elles vous permettent donc d\’aller au-delà des catégories d\’audience prédéfinies et de toucher les utilisateurs au moment où ils prennent une décision d\’achat.

En ce qui concerne les campagnes Display, vous pouvez créer une audience d\’intention personnalisée à l\’aide de mots clés d\’audience sur le marché.

Les audiences sur le marché vous permettent de trouver les clients qui recherchent (ou envisagent sérieusement d\’acheter) des services ou des produits similaires à ceux que vous proposez.

Ces types d\’audience sont destinés aux annonceurs souhaitant enregistrer des conversions auprès des acheteurs potentiels. Les audiences sur le marché peuvent vous aider à améliorer vos performances de remarketing et à toucher les consommateurs sur le point de réaliser un achat.

Pour ce faire, il vous suffit de saisir des mots clés et des URL, associés aux produits et services que votre audience idéale recherche sur des sites et des applications.

Google a introduit les “Audiences d\’intention personnalisées” sur le Réseau Display de Google (GDN) en Novembre dernier. Elles permettent aux annonceurs de créer des auditoires basés sur les données de leurs campagnes, sites Web et chaînes YouTube.

Les personnes peuvent alors être ciblées avec des annonces pendant qu\’elles regardent des vidéos sur YouTube. Le ciblage est basé simplement sur les utilisateurs ayant effectué des recherches particulières sur Google.

Par exemple, une compagnie aérienne pourrait atteindre les gens sur YouTube qui ont récemment cherché sur Google des vols pour Hawaii.

Les “Audiences d\’intention personnalisées” pour YouTube sont disponibles exclusivement dans la nouvelle interface AdWords.

Pour utiliser les audiences personnalisées sur YouTube, les annonceurs vont mettre en place une campagne vidéo dans AdWords et ajouter des mots-clés liés à leurs produits ou services que leurs prospects sont susceptibles de saisir lors de leur recherche.

Les annonces TrueView for Action pour les réponses directes

YouTube annonce aussi le lancement du format publicitaire TrueView for Action.

Google affirme que les “Audiences d\’intention personnalisées” fonctionnent mieux avec ce nouveau format publicitaire, qui a été développé spécifiquement pour répondre aux objectifs de la réponse directe.

Avec les annonces TrueView pour les actions, les annonceurs peuvent personnaliser les appels à l\’action qui apparaîtront avec leurs annonces vidéo sur YouTube.

Sur mobile, les publicités apparaissent sous la vidéo et persistent même après la fin de l\’annonce vidéo ou sont ignorées pendant la lecture de la vidéo hôte.

Sur ordinateur, une annonce d\’accompagnement s\’affiche à côté du lecteur vidéo en haut de la colonne, à droite des recommandations.

Selon YouTube, les annonceurs peuvent ajouter leurs propres éléments créatifs, comme un logo ou une image, ou Google va extraire dans les éléments automatiquement à partir de la page de destination.

Image via Youtube

Comme toutes les autres annonces TrueView in-Stream, les annonces TrueView pour les actions peuvent être ignorées au bout de 5 secondes. Les campagnes TrueView pour les actions sont automatiquement définies par des enchères au CPA cible pour les annonces vidéo.

L\’avantage des annonces TrueView, c\’est que vous payez chaque fois qu\’un utilisateur regarde 30 secondes de votre vidéo (ou son intégralité, si elle dure moins de 30 secondes), ou chaque fois qu\’il interagit avec celle-ci, par exemple en cliquant sur les incitations à l\’action en superposition, sur les fiches, sur les bannières associées à la vidéo ou sur sa miniature (dans le cas d\’annonces Video Discovery).

A la fois les Audiences d\’intention personnalisées et les annonces TrueView for Action seront bientôt disponibles pour tous les comptes AdWords.

Infographie de l\'hébergement Web

L\’hébergement Web

Infographie de l\'hébergement Web pour mieux comprendre

Les sites Web sont hébergés, ou stockés, sur des ordinateurs spéciaux appelés serveurs.

nom de domaine dans leur navigateur. Leur ordinateur ou mobile se connectera ensuite à votre serveur et vos pages Web leur seront transmises par le biais du navigateur.

pour ne pas dire exigentvous aideront à en acheter un.

Si vous décidez de créer et héberger votre site Web

Les différents types de serveurs d\’hébergement internet

Allons plus loin et regardons les principales différences entre un hébergement mutualisé, VPS, dédié et Cloud.

  1. Hébergement mutualisé :

    En général, tous les noms de domaine peuvent partager un pool commun de ressources serveur, telles que la RAM et le CPU.

    car il nécessite des connaissances techniques minimales.

    Inconvénients :

    • Aucun accès root,
    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  2. Hébergement sur serveur dédié :

    Un serveur dédié offre le contrôle maximal sur le serveur Web sur lequel votre site est stocké.

    Vous louez en exclusivité un serveur entier. Votre (vos) site (s) est le seul site Web stocké sur le serveur.

    Caractéristiques :

    • Ce type de serveur est fourni avec une plus grande puissance,
    • Un coût beaucoup plus élevé qu’avec le serveur mutualisé, même si l’abonnement est généralement mensuel.
  3. Hébergement Virtual Private Server (VPS) :

    Inconvénients :

    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  4. Cloud Hosting :

    Le Cloud Hosting ou hébergement cloud offre une capacité illimitée pour gérer des pics de trafic ou de trafic élevés.

    Voici comment cela fonctionne : un ensemble de serveurs (appelé nuage ou cloud) travaillent ensemble pour héberger un groupe de sites Web. Cela permet à plusieurs ordinateurs de travailler en commun pour gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics pour un site Web particulier.

    Inconvénients :

    • requis pour modifier les paramètres du serveur et installer certains logiciels),
    • Des coûts plus élevés sont à prévoir,
    • Les utilisateurs d’hébergement Cloud sont généralement facturés par utilisation.

Comment choisir le bon hébergeur pour votre site Web ?

Il y a des centaines de questions que vous pourriez poser à votre hébergeur Web potentiel.

Et en obtenant les réponses à ces questions avant de vous engager, vous devriez avoir une image claire de ce que vous recevrez, ce que le prestataire offre sur le long terme, comment il traite ses clients (disponibilité du support et moyens de contact) et s’ils sont une entreprise en qui vous pouvez avoir confiance et avoir vraiment envie de travailler avec.

Voici quelques questions que vous pouvez poser.

  • Quel est le taux de disponibilité mensuelle moyen ?

  • Combien ça coûte ?

  • Où sont situés physiquement les serveurs d’hébergement ? Pouvez-vous choisir l\’emplacement de votre serveur ?

    Un serveur plus proche de vos utilisateurs permet à votre site Web de charger plus rapidement pour eux.

  • Quel niveau de support technique ou client est offert ?

    Un support client ou technique par téléphone ou par chat disponible 24/7 est à privilégier plutôt qu’un support par email. Vous pourrez ainsi facilement résoudre tout problème technique urgent qui pourrait survenir.

  • Quels sont les termes et les tarifs de renouvellement ?

    Sachez que si vous êtes un abonné pour la première fois, vous devrez probablement vous inscrire à un tarif réduit que pour les changements lorsque vous renouvelez votre contrat. Assurez-vous d’être bien informés pour les années à venir, surtout s’il y a des changements de tarifs en cours de contrat.

  • Quel types d’évolutions potentielles existe-il ?

    Par exemple, si vous démarrez avec un plan de serveur mutualisé, êtes-vous en mesure de développer votre espace plus tard ou même de passer à un environnement de serveur dédié?

  • Par exemple, si vous démarrez dans une configuration de serveur mutualisé et que vous devez passer à un environnement dédié ou VPS pendant la durée de votre contrat, est-ce autorisé ? Y a-t-il des ou des frais de migration ?

  • Sachez que tous les plans illimités ont des limitations. C’est juste une question pour savoir ce que sont ces limitations.

  • Le prestataire d’hébergement Web offre-t-il un essai gratuit ?

    Presque chaque fournisseur offre au moins un essai gratuit allant de 15 à 30 jours, mais certains offrent des délais plus longs. Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts et profitez de la période sans engagement pour tester chaque facette du service.

Les chiffres de l’hébergement Web aujourd’hui

Infographie via W3techs.com

  1. Top 10 des langues de tous les sites Web :
    • Anglais : 51.3%
    • Russe : 6,8%
    • Allemand : 5,6%
    • Japonais : 5,4%
    • Espagnol : 5,1%
    • Français : 4,1%
    • Portugais : 2,6%
    • Italien : 2,4%
    • Chinois : 2,1%
    • Polonais : 1,7%
  2. Quels logiciels CMS utilisent les sites Web (voir classement ici) ?
    • 51% n’utilisent aucun logiciel CMS
    • se classe largement en tête.
  3. de l’hébergement sécurisé :
  4. Popularité du langage PHP en 2018 :
    • 83% des sites Web utilisent le PHP.
    • 88% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 5
    • 11% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 7
    • 1% de ces sites utilisant le PHP utilisent des versions plus anciennes (sans doute des sites abandonnés).
  5. Les serveurs Web les plus populaires en 2010 et 2018 :
    • : 10% en 2018 contre 21% en 2010 (en forte baisse)
    • Nginx : 37% en 2018 contre 4% en 2010  (en forte croissance)
    • LiteSpeed : 3% en 2018 contre 1% en 2010
    • Apache : 48% en 2018 contre 72% en 2010 (en forte baisse)

Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

ous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Les informations locales aident à bâtir une communauté, à la fois en ligne et hors ligne. C\’est un  fait important de faire en sorte que le temps que nous passons tous sur Facebook soit bénéfique.

La nouvelle fonctionnalité prioritaire dans le News Feed commencera d\’abord aux Etats-Unis.

Après tout, une version hyperlocale et décentralisée du fil d’actualité de Facebook pourrait en fin de compte avoir l\’effet de nouvelles sources de polarisation si elle n\’est pas équilibrée avec une plus large couverture des news nationales.

C\’est pour quoi Mark Zuckerberg précise :

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Tous nos efforts visant pour réduire les fausses informations (fake news), la désinformation, le clickbait, le sensationnalisme et les faux comptes s\’appliquent toujours.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.

Facebook s\'explique sur son test divisant fil d\'actualité en 2 parties

Tout changement dans le fil d’actualité de Facebook

Facebook tente de clarifier les choses concernant son test en cours

En effet, Facebook teste actuellement la division du fil d’actualité en 2 parties distinctes.

Avec .

Il y a cependant une exception: les posts sponsorisés des Pages peuvent apparaître dans le flux personnel des profils.

Cela a donc suscité des inquiétudes parce que les petits éditeurs et les entreprises craignent que leurs posts disparaissent et ne soient plus vus, tandis que ceux qui ont de gros budgets seront toujours visibles.

Mais Facebook tente de calmer les angoisses et inquiétudes. Dans un post destiné à clarifier les choses, Facebook déclare :

Le but de ce test

Il est également important de savoir que ce test dans ces 6 pays est différent de la version du Fil Explorer qui est déployée

Comme avec tous les tests que nous lançons, nous pouvons apprendre de nouvelles choses qui conduisent à des tests supplémentaires dans les prochains mois afin que nous puissions mieux comprendre ce qui fonctionne le mieux pour les personnes et les éditeurs.

Ce communiqué pourra peut-être rassurer les propriétaires de Page Facebook. Mais, retenez que Facebook dit bien : “Nous n’avons pour l’instant aucun plan pour ce test en cours dans 6 pays”. Ce qui ouvre la voie à tous les possibles.

Surtout si ce test devient concluant selon ce que Facebook voulait bien vérifier.

Wait and see….

L\'API Google My Business permet de publier des Google Posts

Google My Business avec de nouvelles fonctionnalités dont la capacité pour les plateformes tierces de publier maintenant des Google Posts sur la Page My Business des entreprises locales.

Google My Business

ne précise pas pour l’instant quand les grandes chaînes pourraient être en mesure de poster via l’API alors qu’il semble avoir expérimenté cette fonctionnalité dans cette optique.

  • Plusieurs attributs de valeur comme les cartes de crédit acceptées (AMEX, Discover, Visa)
  • Les notifications des avis ont mises à jour.
  • Les statistiques des Google Posts telles que combien de fois un Post a été vu ou l’Appel à l’action (CTA) a été cliqué.

Nouvelles fonctionnalités clés et mises à jour

  • Les Google Posts :

    Les Google Posts permettent aux entreprises de partager facilement leurs dernières nouvelles, événements, offres, et plus, directement sur .

    Et par le biais des statistiques des Posts, de voir comment leurs clients interagissent avec ces publications.

    Image via Google

    Plus tôt cette année, Google a lancé les Posts dans Google My Business sur le Web et le mobile pour les petites entreprises.

    permettre aux petites entreprises utilisant des plateformes tierces de poster sur Google via l\’API Google My Business.

    Les Posts apparaissent sur votre listing . Les clients peuvent taper ou cliquer pour lire l’intégralité du contenu, et ils peuvent également partager votre publication avec leurs amis directement depuis le moteur de recherche Google Search.

    Les marques ayant 10 emplacements ou plus ne sont actuellement pas éligibles

    Le tag LocationState dans la réponse d\’emplacement vous dira si un endroit particulier est éligible pour des Posts ou pas. Les grandes marques intéressées par les Google Posts peuvent contacter Google via ce formulaire.

  • Les nouveaux médias :

    La section Photos a été renommée en “Média”télécharger des photos en tant qu’octets (bytes).

    Ces changements fourniront plus de souplesse aux utilisateurs et faciliteront la gestion des photos et des emplacements. Vous pouvez en savoir plus sur ce point de terminaison ici.

  • Les Notifications :

    Avec cette version de l’API GMB, vous pouvez maintenant vous abonner et opter pour les notifications qui vous intéressent. Google a ajouté un autre type de notification qui vous permet de savoir quand un avis sur un emplacement a été mis à jour.

  • Les Attributs :

    Les hôtels peuvent maintenant gérer leurs informations d\’attributspar exemple, l’hôtel accueille les animaux de compagnie, a un Spa, a un terrain de golf) et les entreprises peuvent maintenant fournir des valeurs pour les attributs qui peuvent prendre des ensembles de valeurs multiples (par exemple les types de cartes de crédit acceptées, langues parlées).

    En outre, Google introduit l’attribut mask (masquer) qui vous permet de seulement mettre à jour des attributs notés dans le masque.

  • Les statistiques :

    Quatre autres Insights sont maintenant disponibles pour les utilisateurs de l’API v4 :

    • Nombre total de photos des marchands
    • Vues totales de la photo des marchands
    • Le nombre de fois où le Post a été vu sur Google
    • Le nombre de fois que le bouton “Call to action” () sur un Google Post a été cliqué.
  • Les Quotas :

    Google a augmenté la lecture et la mise à jour des quotas quotidiens et des requêtes par seconde pour tous les utilisateurs de l’API v4. Voir ici pour plus de détails.

Google AdWords relance son test sur les suggestions d\'annonces automatisées

Plus tôt cette année, AdWords avait lancé un test bêta, qui crée automatiquement des annonces générées par son système, avec un petit groupe de comptes AdWords.

Google AdWords relance son test sur les suggestions d\'annonces automatisées

Un nombre limité d\’annonceurs aux États-Unis et au Royaume-Uni a commencé à recevoir des courriels sur les suggestions d’annonces Bêta depuis la semaine dernière.

Tout comme dans le test bêta précédent, le système prend en compte plusieurs facteurs lors de la génération de nouvelles variations d\’annonces, y compris le contenu dans les annonces AdWords existantes, les extensions d\’annonces et les pages de destination pour identifier le contenu de l\’annonce qui pourrait générer le meilleur ROI (retour sur investissement).

Qu’est-ce qui a changé dans ce nouveau test

Principalement, deux choses importantes :

  • Plus de notifications: les annonceurs participants recevront des notifications dans l\’interface AdWords et par email chaque fois qu\’une variation d\’annonce est créée dans un compte.
  • Période de révision : il y aura une période de 14 jours au cours de laquelle les annonceurs peuvent examiner les suggestions d\’annonces automatisées avant qu’elles ne soient diffusées.

    Au cours de cette période d\’examen, l\’annonceur peut choisir de modifier, suspendre, rejeter ou approuver. Il est également possible de se retirer du test à tout moment.

D’après Searchengineland, le test va généralement affecter une poignée de groupes d\’annonces avec un petit nombre de suggestions d\’annonces par compte. Google AdWords recommande aux participants de laisser les suggestions d\’annonces accumuler suffisamment d\’impressions avant de faire des changements.

Alors, quel est le but de ce test ?

Google a toujours affirmé au cours de ces derniers mois que les groupes d\’annonces recueillent généralement plus d\’impressions et de clics quand ils ont 3 à 5 annonces, plutôt qu\’une ou deux annonces. Cela automatise l\’accumulation des variations d\’annonces dans un groupe d\’annonces.

Mais l\’objectif est également d\’obtenir une meilleure compréhension de ce qui pousse les utilisateurs à cliquer sur les annonces AdWords. Aucune surprise, car le machine learning qui est maintenant dans tout nouveau développement dans AdWords est au cœur de ce test.

Et comme ces modèles de suggestions d’annonces ont obtenu plus de retours de la part des testeurs, sur le type de contenu publicitaire qui génère le plus de clics, le machine learning peut ajuster et améliorer les suggestions.

Ce test n\’est pas spécifiquement lié à la modification des paramètres de rotation des annonces annoncée la semaine dernière. Mais les suggestions d’annonces automatisées participent cependant du même principe.

Ainsi, seuls les groupes d\’annonces configurés pour être optimisés seront éligibles à ce test.

Les annonceurs devront donc surveiller les performances de conversion, mais le test vise aussi à identifier les groupes d\’annonces dans lesquels il y a la meilleure occasion pour améliorer le ROI et utiliser l\’apprentissage machine (machine learning) pour automatiser les processus de développement et de test de création publicitaire.

La nouvelle version bêta des suggestions d’annonces automatisées est configurée pour démarrer à partir du 30 Septembre 2017 aux États-Unis et au Royaume-Uni.

iMessage d\'Apple va aussi devenir un outil Pro de service client

Apple envisage d’attirer les professionnels et entreprises vers sa plateforme iMessage pour répondre aux questions des clients, offrir un service de relation client et proposer des paiements.

iMessage d\'Apple va aussi devenir un outil Pro de service client

Une nouvelle page d’ Developer détaille brièvement ce nouveau service appelé “Business Chat” qui sera accessible à travers toutes ses plateformes, y compris iPhone, iPad et Apple Watch.

Et ce service de relation client sera intégré dans les applications natives d’Apple telles que Safari, Maps, Siri et Spotlight.

Alors que le chat réel se produira vraisemblablement dans iMessage, le service aura pour origine ces applications mentionnées plus haut.

En effet, plus vous pouvez faire avec une application, particulièrement celle qui intègre des dispositifs tels que Apple Pay, plus vous êtes susceptible de garder vos utilisateurs à l’intérieur.

Il y a aujourd’hui une tendance croissante vers la communication instantanée de service à la clientèle. a amélioré Messenger pour les entreprises, et a travaillé sur les fonctionnalités de la relation client depuis des années.

Au fur et à mesure que nous nous orientons vers un service client instantané par messagerie privée (plutôt que par téléphone ou par courriel), il sera intéressant de voir comment ces services développent de nouveaux outils pour améliorer la communication.

Une chose est sûre cependant, la façon dont nous interagissons avec les entreprises est en rapide évolution.

Un service client intégré dans iOS

Pour commencer, Business Chat

L\’idée est que quand un consommateur recherche des informations sur une entreprise, au lieu de simplement se voir présenter un numéro de téléphone pour appeler comme sur Local, il aura plutôt la possibilité de commencer immédiatement une session de discussion en utilisant iMessage.

Apple dit que les clients seront en mesure de trouver des entreprises et puis démarrer des conversations à partir de Safari, Maps, Spotlight, et Siri.

En outre, Apple déclare que Business Chat sera intégré à d\’autres services, y compris Apple Pay pour des transactions, et Calendar (Agenda). Il note également que les entreprises peuvent apporter leur propre application iMessage dans la conversation.

Instagram va permettre aux pros d\'ajouter un bouton Réserver

Instagram poursuit son inexorable ascension vers les sommets, au point de devenir un outil de communication et de marketing incontournable pour les professionnels.

Instagram va permettre aux pros d\'ajouter un bouton Réserver

Pour preuve, en 6 mois, selon les derniers fournis, Instagram a doublé son nombre d’annonceurs qui diffusent de la publicité sur la plateforme.

annonce désormais avoir franchi la barre symbolique du million d’annonceurs actifs mensuels :

L’année dernière, Instagram a évolué plus rapidement qu’au cours des 5 années précédentes. Nous avons lancé les Instagram Stories (une nouvelle manière pour les entreprises de partager des moments du quotidien), le format vidéo a explosé, nous avons accueilli une nouvelle identité de marque et la communauté a dépassé les 600 millions de membres dans le monde entier.

En parallèle, nous avons développé une activité florissante.

Huit millions d’entreprises utilisent désormais des profils professionnels, principalement aux États-Unis, au Brésil, en Indonésie, en Russie et au Royaume-Uni.

Nous comptons également plus d’1 million d’annonceurs actifs mensuels (contre 200.000 l’année dernière à cette époque) et, au cours du mois dernier, plus de 120 millions d’instagrammers ont consulté un site web, ont obtenu un itinéraire, ont appelé ou ont envoyé des e-mails ou des messages directs pour en savoir plus sur une entreprise.

Bientôt un bouton pour réserver un service chez les pros

Se projetant dans un futur proche, Instagram déclare aussi :

Par exemple, nous allons déployer en cours d’année une fonctionnalité permettant de réserver un service auprès d’une entreprise directement à partir de son profil.

Instagram devrait donc bientôt lancer un bouton “Réserver” (Book) qui devrait plus intéresser les petits commerces de proximité.

Ainsi, par exemple, un salon de coiffure pourra ajouter une option pour réserver dans son magasin sur son profil Instagram. Et ce salon pourra même permettre aux clients de choisir, via cette option de réservation, le style de coiffure qu’ils veulent et indiquer la date et l’heure de leur rendez-vous.

Et en fonction de leurs choix, les clients pourraient voir le prix de la prestation et même une option de paiement immédiat.

Ce qui correspond à ce qu’Instagram appelle “Approfondir la relation entre les gens et les entreprises” :

Cette année, nous prévoyons d’aider davantage les gens à se rapprocher véritablement des entreprises qui les intéressent sur Instagram.

En fournissant de telles options qui vont aussi rapprocher le business modèle d’Instagram à celui d’une appli telle que Yelp, il serait logique qu’Instagram introduise dans la foulée une option de notation des entreprises visitées.

Un dernier chiffre : 80% des profils Instagram suivent au moins une marque sur Instagram.

Google et Bing s\'allient pour évincer les sites pirates qui copient films et musique

Les internautes auront de plus en plus de mal à trouver de la musique, des ebooks et des films piratés, ainsi que des matches de foot illégalement en direct, sur Google Search et Bing de .

Google et Bing s\'allient pour évincer les sites pirates qui copient vidéo, ebook et musique

Ces deux moteurs de recherche que sont et viennent de signer ensemble un code pratique ou de bonne conduite visant à empêcher les utilisateurs de visiter, depuis leurs résultats de recherche, des fournisseurs de contenus peu recommandables, ou tout des \ »voleurs\ » de contenus.

Ce nouveau partenariat entre les deux leaders du marché de la recherche internet devrait permettre d’accélérer la suppression des sites illégaux, dès réception d’une plainte des propriétaires des droits d’auteur.

Ce qui veut dire, selon The Guardian qui révèle l’information, que ceux qui cherchent du contenu tel que des films, des vidéos, des clips vidéo, des ebooks et des matches de footbal en direct seront désormais plus susceptibles de visiter les sites des fournisseurs originaux plutôt que les sites pirates qui copient ou usurpent ces types de documents.

Les sites pirates devraient donc disparaître des résultats de recherche de Google et Bing, de sorte qu’il y aura beaucoup moins d’utilisateurs pour les visiter.

Même si on sait que ce code de bonne pratique n’éradiquera pas le problème du piratage, nous pouvons tout de même espérer que cela aidera à protéger ceux qui sont involontairement redirigés vers des contenus piratés.

Se félicitant de l’accord, Eddy Leviten, directeur général de l’Alliance de la Propriété Intellectuelle (Alliance for Intellectual Property) en GB, a déclaré :

Parfois les gens vont chercher quelque chose et ils finissent involontairement par télécharger du contenu piraté. Ce que nous voulons, c’est que les premiers résultats de recherche, tout en haut des moteurs de recherche, soient ceux des vrais auteurs, et non ceux des copieurs.

Il s’agit de protéger les personnes qui utilisent l’internet, mais aussi de protéger par la même occasion les créateurs des contenus originaux.

Certes, pour l’instant, cet accord est signé en Grande Bretagne, en association avec notre équivalent de la Sacem en France qui protège les droits d’auteur, mais ce code pratique pourrait être signé entre et Bing de Microsoft partout ailleurs dans le monde.

.

Twitter s\'apprête à lancer de nouveaux outils contre le troll et le harcèlement

Malgré tous ses efforts depuis des années, le troll et le harcèlement demeurent une épine dans le “pied” de Twitter qui cherche encore la solution idoine.

Twitter s\'apprête à lancer de nouveaux outils contre le troll et le harcèlement

Dans une série de Tweets, Ed Ho, Vice President of Engineering chez , a révélé qu’une action a finalement été prise pour lutter efficacement contre le troll et le harcèlement sur Twitter.

Bien qu’il n’aille pas dans les détails, du point de vue de ce que Twitter envisage exactement de faire, il dit que l’on en saura plus puisque les outils seront lancés cette semaine-ci.

Il révèle cependant que le plus important, en plus des modifications pour mettre au silence et bloquer les profils, les nouvelles mesures comprendront des étapes pour empêcher les récidivistes de simplement créer de nouveaux comptes s’ils sont bloqués.

En disant que Twitter devrait être un “endroit plus sûr” et essayer d’assurer les gens que c’est quelque chose qui va être regardé avec “plus d’attention que jamais”, Ed Ho veut dire que Twitter a écouté les critiques et est maintenant prêt à agir.

Il déclare par la suite :

Nous allons déployer un certain nombre de changements dans le produit dans les tout prochains jours. Certains changements seront visibles et d’autres le seront moins.

Mais les changements qui seront lancés ne seront pas la fin de l’histoire. Toutefois, Ed Ho promet :

Lorsque nous lancerons ces changements, ainsi que les autres nouvelles fonctionnalités, nous vous tiendrons informés. Nous voulons vos commentaires, car nous sommes à votre écoute.

Et Jack Dorsey, PDG de Twitter, d’apporter sa contribution aux Tweets de Ho pour dire :

Nous prenons une approche totalement nouvelle contre le harcèlement sur Twitter.

Y compris avoir un dialogue plus ouvert et en temps réel à ce sujet à chaque étape du processus.