Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Lorsque les visiteurs suivent des liens hypertextes

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Les liens brisés ne sont pas seulement mauvais pour l\’expérience utilisateur

Qu’est-ce que les liens brisés affectent ?

La page d’erreur 404 ne frustre pas uniquement les moteurs de recherche et les utilisateurs. Elle aura aussi une incidence sur votre entreprise elle-même.

  1. Votre chiffre d’affaires :

    Les liens morts sont des obstacles dans le processus de conversion. Peu importe combien de temps vous avez passé à obtenir des clients sur votre site, s\’ils ne peuvent pas accéder à la page de conversion, tous vos efforts seront vains.

    En plus de perdre des revenus, vous perdrez aussi des clients. Un client potentiel qui ne trouve pas la page de conversion est une personne qui pourrait faire savoir à son entourage et sur les réseaux sociaux (par exemple) la mauvaise expérience vécue sur votre site.

    Et au final, ce n’est pas un seul client potentiel que vous aurez perdu, mais beaucoup d’autres.

    Si vous ne fournissez pas une bonne expérience utilisateur, vos visiteurs vont répandre le mot et vous finirez par perdre plus de clients que vous ne l\’aurez imaginé.

    Après tout, vous ne voudriez pas perdre votre temps et effort pour créer votre site Web, et avoir des visiteurs malheureux ? Il suffit de penser à quel point c’est frustrant de trouver un lien par lequel vous espérez obtenir plus d\’informations, et d’arriver sur une page erreur 404 qui vous dit que la réponse n\’existe pas.

  2. Votre taux de rebond :

    La page d\’erreur 404 n\’est pas seulement frustrante, mais elle pourrait nuire à votre taux de rebond aussi.

    Le taux de rebond est mesuré par la quantité de temps (durée) qu\’un visiteur passe sur votre page, et si l\’utilisateur ne reste pas pendant un certain laps de temps, il sera considéré comme ayant «rebondi» à partir de votre page.

    Lorsque vous avez des visiteurs mécontents sur votre site, chacun d\’eux quittera votre site Web, ce qui va au fil du temps générer un taux de rebond plus élevé.

    Lorsque les moteurs de recherche constatent un taux de rebond élevé sur votre page, ils vont brandir un carton rouge, et l\’ensemble du site pourrait ne plus sembler pertinent pour ces moteurs de recherche.

    Par conséquent, il est très important de garder les visiteurs satisfaits quand ils visitent votre site en fournissant une bonne expérience d\’utilisateur.

  3. Votre :

    Comme mentionné ci-dessus, le taux de rebond peut provoquer un mauvais classement dans les pages de résultats.

    Lorsque Google voit que les visiteurs quittent votre page après quelques petites secondes, il va supposer que les visiteurs n\’ont pas trouvé ce qu\’ils cherchent.

    Ensuite, s\’il s\’agit d\’une page non trouvée que Google sait détecter, il pourrait supprimer la page de ses SERPS comme n’étant pas une page crédible et fiable pouvant procurer une bonne expérience utilisateur.

    Un autre facteur qui aura une incidence sur votre classement Google, c’est de voir votre page non indexée lors de l’exploration de Googlebot. Google utilise ses robots pour explorer votre site en entier afin de recueillir des informations précieuses sur la thématique de votre page.

    Mais quand les crawlers de Google arrivent sur un lien brisé, ils ont tendance à arrêter le processus d\’indexation, ce qui peut ruiner vos chances d\’obtenir un classement plus élevé.

Les liens sortants brisés

Lorsque vous pointez des liens vers d\’autres sites à partir de votre propre site, ces liens sont appelés liens sortants. Limiter ou supprimer tous les liens morts pointant vers des pages externes peut être parfois difficile, car vous n\’avez probablement pas le contrôle sur le contenu externe que vous liez.

Et vous pourriez ne pas savoir que le contenu lié a été supprimé ou déplacé sur le site externe.

Lorsque votre site a des liens sortants brisés, c’est un mauvais signal à la fois pour vos utilisateurs et votre référencement. Googlebot explore le Web en allant de liens en liens pour collecter des données sur chaque page.

Veillez à vérifier régulièrement vos liens sortants pour vous assurer que vous ne redirigez pas les lecteurs (ou les bots) vers les pages brisées.

Comment vérifier et analyser vos liens sortants morts

Si vous avez un petit site, cette vérification des liens morts pourra se faire manuellement via l’extension Chrome “Check My Links” pour examiner manuellement chaque page de votre site et effectuer des contrôles individuellement pour détecter les liens brisés.

Cet outil vous aidera à découvrir à la fois les liens internes (liens de votre propre site) et les liens externes (liens vers d’autres sites) rompus. Gardez l\’enregistrement des occurrences des liens rompus dans une feuille de calcul ou dans un simple documents txt afin de pouvoir revenir plus tard corriger ou supprimer des liens.

Si vous avez un gros site, il ne sera probablement pas possible de vérifier manuellement chaque page pour découvrir les liens brisés. Dans ce cas, il vaut mieux investir dans des vérificateurs de liens morts payants tels que Ahref ou Semrush qui peuvent vous aider à trouver des liens cassés en vrac sur votre site.

Vous pouvez aussi utiliser Broken Link Checker qui est un outil gratuit parfait si vous avez un site de moins de 3000 pages. Au-delà de 3000 pages, une contribution vous sera demandée.

Vous entrez votre , vous sélectionnez “Report distinct broken links only” et vous cliquez sur le bouton “Report distinct broken links only” après avoir saisi le code de vérification affiché.

Le résultat s’affiche au bout de quelques minutes dans un tableau avec, s’il y en a, à la fois les liens internes et les liens sortants brisés. Pour chaque lien brisé par ligne, vous avez la page d\’origine (cliquez sur URL pour le lien de votre page) et de destination (cliquez sur SRC pour le lien de la page pointée).

A vous d’aller le corriger ou le supprimer dans la page d’origine sur votre site.

Liens internes morts et pages d\’erreurs 404

Les liens internes se rapportent à des liens qui vont d\’une page de votre site Web vers une autre page de votre site Web. Ces liens sont ceux sur lesquels vous avez le plus de contrôle.

Une erreur 404 se produit lorsque le contenu de votre site a été supprimé ou déplacé sans aucune redirection appropriée mise en place pour rediriger les visiteurs vers la page correcte.

Il est important de comprendre que l\’une des façons pour les moteurs de recherche d’explorer et indexer les sites est de visiter leurs liens. S\’il y a des liens morts sur votre site Web, ils peuvent arrêter l’exploration de votre site, ainsi que l\’indexation de vos pages.

Et les pages d’erreur 404 encouragent les utilisateurs à quitter votre site et passer au site suivant plutôt que d’y rester en espérant trouver l\’information dont ils ont besoin à partir d\’une page cassée pourtant visitée.

Lorsque les utilisateurs tombent sur des pages inexistantes ou déplacées sur votre site, cela peut affecter votre ratio d’utilisateurs habituels et affecter les taux de conversion de votre site Web.

Pour trouver les pages erreur 404 sur votre site résultant des liens internes cassés, vous pouvez utiliser l’outil Broken Link Check ou l’extension Chrome “Check My Links”, tous deux cités plus haut.

3 façons d\’éviter et fixer les pages d’erreur 404

  1. Mettez à jour plutôt que de supprimer le contenu : Au lieu de supprimer des pages, essayez de mettre à jour ou actualiser le contenu. Cela permettra d\’éviter les pages 404 indésirables évitables qui peuvent résulter de la suppression du contenu avec lequel d\’autres pages sont en liaison (liens vers votre site).
  2. La redirection 301 pour envoyer les visiteurs vers une nouvelle page : Si le contenu existe toujours sur votre site, mais a simplement changé d\’emplacement, ou s\’il y a eu une mise à jour de la structure de votre URL, alors redirigez les visiteurs vers la nouvelle page en utilisant la redirection 301.
  3. Contactez le webmaster et demandez que le lien soit mis à jour : si l\’erreur 404 se produit parce qu\’un site externe à pointer un lien vers votre contenu à l\’aide d\’une URL incorrecte, vous pouvez être en mesure de résoudre le problème en contactant et en demandant une mise à jour à l\’auteur du contenu externe ou au webmaster du site externe.

Alors que Google affirme qu’avoir des pages d’erreur 404 ne nuira pas nécessairement à votre référencement, elles peuvent gravement nuire à l\’expérience utilisateur qui peut entraîner des performances médiocres telles que des taux de rebond plus élevés.

Les moteurs de recherche essaient tant que faire se peut d\’améliorer constamment l\’expérience utilisateur. Alors, une bonne règle de base est que si c\’est mauvais pour l\’utilisateur, ce n\’est probablement pas bon non plus pour votre SEO.

20% d\'augmentation du trafic organique de Twitter provenant de Google en 6 mois

Le trafic organique de provenant des résultats de recherche de via desktop a augmenté de près 20% (plus exactement 19,5%) depuis que Google a commencé à indexer les Tweets en temps réel.

augmentation du trafic organique de Twitter provenant de Google

C’est ce que rapporte une étude récente de SimilarWeb qui dénombre actuellement 35 millions de visites mensuelles supplémentaires pour Twitter.

Au mois de Juillet dernier, une étude faisait état de ce que Google n’avait indexé que 4% des Tweets publics. Un pourcentage d’indexation relativement faible qui a donc pourtant eu un impact significatif sur le trafic de Twitter.

Rappelons que Google avait pour sa part confirmé avoir commencé l’indexation et l’intégration des Tweets en temps réel au mois de Mai 2015 aux Etats-Unis.

Par conséquent, les 20% d’augmentation du trafic organique de Twitter auront été réalisées en moins de 6 mois. SimilarWeb rapporte que la plus forte hausse de cette croissance a été observée entre Juin et Juillet 2015.

Durant cette période de Juin et Juillet, il y a eu une augmentation de 14% dans les recherches via l’ordinateur ayant généré  à peu près 25 millions de visites.

Le plus intéressant ici pour Twitter, c’est qu’il y aurait aussi une augmentation du nombre de personnes qui restent plus longtemps sur Twitter après avoir cliqué sur l’un de ses résultats sur Google et après avoir lu le contenu désiré.

Images via Similarweb.com

Autre particularité de ce nouveau trafic de Twitter, c’est que les types de recherches générant du trafic concernent les mots clés des marques ou les noms de personnes.

Les recherches de marques et des personnes sont les types de requêtes qui mènent généralement à un flux Twitter dans .

En effet, vous ne verrez probablement pas de Tweets dans les résultats de recherche de Google pour des requêtes telles “comment préparer un gâteau”, à moins qu’il s’agisse d’un sujet tendance au cours de la journée.

Que signifie cette augmentation de trafic de Twitter ?

Au regard des mentionnés ci-dessus, on peut se demander quel sera le trafic revenant à Twitter depuis Google Search lorsque la quasi totalité des Tweets publics aura été indexée et intégrée dans les résultats de recherche de Google.

La première conséquence, ce sera certainement une visibilité plus croissante pour les noms et les marques des profils Twitter dans Google Search. Et, comme le mentionne Searchenginejournal, en fonction du contenu de vos Tweets, une grande présence dans Google pourrait être source de :

  • Plus de trafic pour votre site ou blog.
  • Plus de ventes.
  • Plus de Followers à venir.
  • Plus de retweets et de partages sur d’autres réseaux sociaux.

Le seul hic, c’est que jusqu’à présent, ces 20% d’augmentation du trafic organique de Twitter ne se sont pas traduites en augmentation du nombre d’inscriptions à Twitter.

En effet, au cours de ces 3 derniers mois, Twitter n’a augmenté son nombre d’utilisateurs mensuels actifs que de 4 millions pour atteindre désormais les 320 millions contre 316 millions au deuxième trimestre 2015..

Il sera alors intéressant de voir comment l’augmentation du trafic pourra aider, dans les mois à venir, l’entreprise Twitter dans sa stratégie de du réseau social et dans le recrutement de nouveaux utilisateurs.

Comment le SEO peut-il tirer avantage de l\'expérience utilisateur ?

Comment le SEO peut-il tirer avantage de l\'expérience utilisateur ?

Et son impact réel sur le comportement de l’utilisateur final est désormais éprouvé.

D’où les innombrables tests réalisés par les marketeurs et les marques avec chaque aspect de leurs produits ou services avec de vrais testeurs afin de parvenir à un très haut niveau de satisfaction de l’expérience utilisateur.

Il va sans dire qu’à l’avenir, le marketeur devra conjuguer sa stratégie de marketing en ligne avec l’expérience client, l’expérience utilisateur et le ( du site pour les moteurs de recherche).

Les objectifs de ces 3 techniques de marketing

L’expérience client se concentre sur

L’expérience utilisateur se concentre historique de navigation

recherche) et après (navigation) son arrivée sur le site de l’entreprise.

Rapport du SEO avec l’expérience client

Réussir son expérience client, c’est d’abord réussir à faire venir sur un site donné les bons clients ou clients potentiels.

Comme dit plus haut, l’expérience client se confond donc avec les objectifs de l’entreprise tout en veillant à ce que l’utilisateur les réalise.

Si cela signifie vendre un produit ou augmenter le nombre de commentaires positifs via un profil social de l’entreprise (, par exemple), il faut toujours prendre en compte la motivation qui va générer une meilleure expérience client.

Ce qui pourrait se traduire par la création d’une liste de mots clés de la longue traîne qui pourraient conduire à générer des affaires ou à déterminer une stratégie de contenu (content marketing) pour aider à amplifier la notoriété de la marque afin de soutenir un objectif à plus long terme.

Rapport du SEO avec l’expérience utilisateur

Même s’il est possible de comprendre les facteurs de classement lors de la recherche à même de générer du trafic organique, encore faut-il s’assurer que les visiteurs auront une bonne expérience utilisateur sur le site.

L’expérience utilisateur concerne essentiellement l\’expérience de l\’utilisateur sur le site et comment il sera en mesure de trouver les informations nécessaires pour accomplir les actions essentielles escomptées.

Cela pourrait signifier de faire très attention au “heat map” (carte de chaleur retraçant le parcours des visiteurs sur un site), se préoccuper aussi de la longueur de la page (profondeur du défilement) et surtout du temps moyen passé sur la page.

Déterminer ces données aiderait le SEO à mieux cerner quel type de contenu publier ou quels éléments internes au contenu sont importants pour les utilisateurs. Partant de là, le SEO pourrait faire une balance entre l\’optimisation interne des pages et les préférences des utilisateurs.

A partir de données qualitatives via des tests, le SEO pourra alors décider comment le contenu ou la navigation devra être structurée pour éviter d’avoir une mauvaise expérience utilisateur.

S’il peut par la suite fournir aux utilisateurs une expérience plus positive (et ainsi améliorer l\’expérience négative des indicateurs tels que le taux de rebond, le pogo-sticking et le temps moyen passé très bas), il pourra alors être assuré d’être mieux classé par les moteurs de recherche.

Ceci étant dit, une bonne expérience utilisateur sans contenu de bonne qualité ou produit de valeur n\’aurait aucun intérêt pour votre audience. CQFD.

76% des internautes cliquent sur les liens d\'articles similaires dans un post



Cette étude

Définition des liens similaires

Cette étude de nRelate tend à apporter la preuve de l\’efficacité des liens d\’articles similaires sur le taux de rebond et la moyenne des pages vues sur les sites ou blogs qui utilisent cette stratégie de navigation interne
.

Succès des liens relatifs

  • 92% des adultes lisent en ligne et consacrent plus de 7 heures par semaine à la recherche de contenu sur internet. Et ils lisent 3 à 4 articles par session (connexion à internet) et regardent 2 à 3 vidéos par session.
     
  • 31% des sondés ont indiqué que les moteurs de recherche n\’étaient pas leur premier outil pour la recherche d\’informations (articles ou vidéos) en ligne.
     
  • Près de 48% des sondés disent avoir tendance à cliquer sur les liens relatifs ou d\’articles similaires après avoir lu un article.
     
  • 51% des consommateurs déclarent lirent et cliquer sur les articles reçus par email dans les newsletters auxquels ils sont abonnés.

Facteurs influençant la visite des liens similaires

  • 62% des consommateurs sont plus attirés par les liens vers des articles plutôt que par des liens vers des images ou des vidéos.
     
  • Après avoir lu un article, ils sont 34% à être enclins à cliquer sur un lien pour lire un autre article contre 15% pour une vidéo de plus ou similaire.
     
  • 39% des sondés indiquent cliquer sur un lien d\’article similaire si une image est associée au lien.
     
  • 84% des sondés visitent des liens similaires lors de consultation d\’actualités locales (ville, région ou département).
     
  • 78% visitent des liens similaires lors de consultation d\’actualités nationales.
     
  • 62% visitent d\’autres pages similaires lors de consultation d\’actualités évènementielles ou culturelles.

Liens similaires plus efficaces que les liens d\’amis

  • 76% des sondés ont fait savoir que la majorité des contenus découverts sur internet ne le sont pas à partir de recommandations (partages) d\’amis sur les réseaux sociaux.
     
  • Lors de leurs recherches d\’informations, 48% cliqueraient sur les recherches associées des moteurs, pendant que 28% cliqueraient immédiatement sur les liens similaires placés en bas d\’un article qu\’ils viennent de lire contre 8% qui liraient intégralement les articles trouvés sur .
     
  • Au moment de prendre une décision d\’achat sur internet :

    – Ils sont 44% à faire confiance au contenu du site d\’une marque ou d\’un fabricant.

    – Ils sont 31% à faire confiance au contenu d\’un article découvert sur les moteurs de recherche.

    – Ils sont 28% à faire confiance à l\’avis d\’un expert traitant d\’un sujet relatif au produit convoité.

    – Ils sont 20% à faire confiance à un site d\’actualité.

    – Et ils sont seulement 10% à faire confiance au contenu posté par un ami sur les réseaux sociaux.

Les résultats de cette étude prouvent surtout que les internautes n\’ont pas seulement soif de contenus pertinents et actualisés mais surtout de contenus de source crédible reconnue (60%) et facile à découvrir à travers les liens similaires.

Recommander du contenu similaire à ses lecteurs favorise l\’expérience utilisateur et améliore le taux de rebond.

Google Panda : Ce qu\'il faut définitivement retenir… [infographie]

Panda.

Google Panda a été créé dans un but précis : pénaliser les sites dits de \ »faible qualité\ ».



Retrouver les bonnes grâce de Google

  1. Créer dorénavant des contenus de bonne qualité. Pas forcément exceptionnels, mais potables !
     
  2. Supprimer les pages web inutiles de votre site.
     
  3. Eviter les contenus dupliqués.
     

  4.  
  5. Promouvoir vos contenus sur les réseaux sociaux.
     
  6. Améliorer votre taux de rebond.
     

  7.  
  8. Eviter le remplissage abusif de mots clés.
     
  9. Varier les textes des ancres de liens.
     

Ce sont donc ces quelques points que nous rappelle cette infographie de seo.com sur Google Panda. Ainsi que les dates et numéros de ces 14 mises à jour.

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.

Infographie Google Panda pour retenir l’essentiel – Source : .com