10 nouveautés déployées dans Facebook Messenger

Messenger, la première application de messagerie de a officiellement 10 ans, et la société célèbre l’occasion avec une poignée de nouvelles fonctionnalités et de mises à jour sur le thème de l’anniversaire.  Continuer la lecture de « 10 nouveautés déployées dans Facebook Messenger »

Comment télécharger des applis Android dans d\'autres pays via Google Play ?

De nombreux développeurs d’applications Android, mais aussi de nombreuses plates-formes sociales, et même certaines applis de , sont lancées en priorité dans un certain nombre de pays pour les tester.

Comment télécharger des applis Android dans d\'autres pays via Google Play ?

Et pas dans la grande majorité des pays, dont très souvent la France.

Ils sont donc nombreux, les utilisateurs d’Android, qui apprennent qu’une nouvelle application ou une nouvelle version d’une appli est disponible.

Mais, au moment de la télécharger, ils sont déçus de se rendre compte que cette appli ou la dernière version de l’appli convoitée n’est pas encore disponible pour leur pays de résidence.

Certes, il y a plusieurs façons de contourner cela, y compris le téléchargement APK de sources non officielles, mais maintenant, Google a introduit un moyen de le faire officiellement.

Une mise à jour de Google Play Store version 9.3.14 du 21 Mars 2018 voit, selon BetaNewsajout d\’une nouvelle option \ »Pays et Profils \ » qui rend le téléchargement et l’installation d\’applications Android d\’autres régions que la vôtre beaucoup plus facile.

Cependant, voici ce que vous devez savoir :

Alors que Google semble être en train de rendre plus facile pour les gens de changer de pays afin de télécharger des applications disponibles prioritairement ou exclusivement ailleurs, ce n\’est pas, encore pour l’instant, une fonctionnalité qui est disponible pour tout le monde.

Google déclare que l\’option doit être utilisée \ »uniquement lorsque vous déménagez ou partez dans un nouveau pays\ ».

Mais, dans la réalité, d’après Betanews, rien n’empêcherait de l\’utiliser à partir de n’importe quelle zone géographique, dont votre pays de résidence actuelle.

Si vous voulez changer de pays dans Google Play Store, voici ce que vous devez faire, si vous avez la version 9.3.14 de Play Store :

  1. Ouvrez Google Play Store sur votre smartphone
  2. Appuyez sur le “Menu” à gauche
  3. Appuyez sur \ »Compte\ »
  4. Si la nouvelle option de commutation “Pays et Profils” est disponible pour vous, vous devriez la voir affichée en bas de la liste.
  5. Tapez sur cette option et Google Play Store vous présentera une liste de pays que vous pouvez sélectionnez
  6. Sélectionnez votre pays préféré en appuyant dessus
  7. Ensuite, allez dans Google Play Store pour rechercher l’application convoitée qui est disponible dans ce pays.
  8. Une fois trouvée, vous pouvez alors la télécharger dans votre bibliothèque.

Cette nouvelle fonctionnalité va ainsi permettre d’éviter les frustrations des utilisateurs pressés d’utiliser ou tester une nouvelle application ou une mise à jour d’une application Android non disponible dans leur pays.

Google introduit l\'appli Bulletin pour publier des Stories locales

Google

Google introduit Bulletin pour la publication de stories locales

Cette nouvelle application appelée “Bulletin” permettra à tout le monde de publier une actualité locale, juste en bloguant et en partageant des images et vidéos (directement à partir de leur téléphone

Mais aussi pendant vos vacances et voyages partout.

Cela va probablement stimuler le propre service de news de Google et le rendre plus pertinent pour les gens qui sont à la recherche d\’informations sur ce qui se passe autour d\’eux. Ce qui est peu clair, cependant, c\’est comment ces publications seront vérifiées pour l\’exactitude et la qualité.

Bulletin de Google est actuellement en cours de test dans deux villes américaines : Nashville (Tennessee) et Oakland (Californie). L’accès à l’application Bulletin se fait actuellement sur invitation.

C’est quoi Bulletin de Google ?

Selon la définition de Google, Bulletin est une application mobile (pour l’instant ?) pour contribuer à des histoires hyperlocales au sujet de votre communauté, pour votre communauté, juste depuis votre téléphone mobile.

Alors, quelle est la particularité d\’une story sur Bulletin ? Une histoire de Bulletin serait :

  1. Percutante : Bulletin vous aide à raconter les histoires qui ne sont pas encore racontées.
  2. Ouverte : Les Bulletins (nom donné à ces blogs personnels) sont publics et faciles à découvrir sur , via les réseaux sociaux, ou via des liens envoyés par email et les applis messagerie. Les stories des Bulletins seront donc partageables partout.
  3. Sans aucun effort : Aucune configuration n\’est nécessaire pour créer une story sur Bulletin. Tout ce dont vous avez besoin est un smartphone. Et vous n\’aurez pas non plus à télécharger l\’appli Bulletin pour poster tant que vous avez un compte Google.

Avec l’appli Bulletin, vous pouvez contribuer à des histoires locales et être la voix de votre communauté sur internet, dixit Google ! Les utilisateurs retrouvent les posts en visitant la localité ou la région qui les intéresse dans l\’appli ou dans les résultats de recherche.

Comment fonctionne Bulletin de Google ?

Bulletin est une application gratuite et légère pour raconter une histoire en capturant des photos, des vidéoclips et/ou en rédigeant du texte directement depuis votre téléphone, et que vous publiez directement sur le Web (sans avoir à créer un blog ou un site Web).

Si vous êtes à l\’aise pour prendre des photos ou envoyer des messages, vous pouvez créer une story sur Bulletin !

A la différence des stories habituellement éphémères, les stories locales de Bulletin seront, semble-t-il, permanentes et découvrables dans les résultats de recherche de Google. Comme pour n\’importe quel blog.

Toutefois, selon les conditions d’utilisation, le contenu qui est principalement destiné à servir comme une annonce ou une promotion, ou encore comme une recommandation de produits spécifiques ou des appels à l\’achat avec des prix, n’est pas accepté.

Les utilisateurs seront en mesure de mettre à jour leurs blogs continuellement (comme vous le feriez avec un post de blog) et voir les statistiques de l\’auditoire pour savoir d’où proviennent les lecteurs.

Il est encore trop tôt pour juger de cette nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.

Bulletin est une nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.
Image via Google

L’objectif étant de faire des citoyens des reporters de leur environnement sans verser dans les stories narcissiques comme avec les autres applications qui existent actuellement.

Les tout derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Google avait annoncé l’année dernière être en train d’expérimenter l’index Mobile-First afin d’utiliser, désormais, les performances de la version mobile du contenu pour le classement de ce contenu tant sur mobile que sur ordinateur.

Les tous derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Pour , actuellement, les systèmes d’exploration, d’indexation et de classement de Google regardent exclusivement la version ordinateur (desktop

Le Mobile-First Index signifie alors, d’après Google, qu’il va maintenant utiliser la version mobile du contenu pour l\’indexation et le classement, pour mieux aider, en priorité, les utilisateurs du mobile à trouver ce qu’ils cherchent.

Google déclare par la suite :

Les webmasters verront une augmentation significative de l’exploration par le robot “Smartphone Googlebot”, et les extraits dans les résultats, ainsi que le contenu sur les pages de cache Google, seront issus de la version mobile des pages.

Comme Google l’avait dit, les sites qui utilisent le responsive design ou conception adaptable avec le mobile et implémentent correctement la diffusion dynamique (qui inclut tout le contenu desktop et le balisage) n\’ont généralement pas à faire quoi que ce soit.

Voici quelques conseils supplémentaires de la part de Google qui aident à s\’assurer qu\’un site est prêt pour l ‘index mobile-first :

  1. Assurez-vous que la version mobile du site a également du contenu important, de haute qualité. Cela inclut le texte, les images (avec les attributs alt) et les vidéos dans les formats habituels et indexables.
  2. Les données structurées sont importantes pour l\’indexation et les fonctionnalités de recherche que les utilisateurs aiment.

    Elles devraient être à la fois sur la version mobile et la version desktop du site. Assurez-vous que les URL dans les sont mises à jour vers la version mobile sur les pages mobiles.

  3. Les métadonnées doivent être présentes sur les 2 versions du site.

    Elles fournissent des informations sur le contenu d\’une page lors de l’indexation et l’affichage. Par exemple, assurez-vous que les titres et les méta-descriptions sont équivalents dans les 2 versions de toutes les pages du site.

  4. Aucune modification n\’est nécessaire pour l\’interconnexion avec des URL mobiles distinctes (sites m.-dot).

    Pour les sites utilisant des URL mobiles distinctes, conservez les éléments du lien existant rel = “canonical” et link rel = “alterner” entre ces versions.

  5. Vérifiez les liens hreflang sur des URL mobiles distinctes. Lors de l\’utilisation des éléments de link rel = “hreflang” pour l\’internationalisation, liez séparément les URL mobiles et les URL desktop.

    Le hreflang de votre URL mobile doit pointer vers les autres versions de langue/région sur d\’autres URL mobiles, et de même, les URL desktop doivent pointer vers d\’autres URL desktop en utilisant des éléments du lien hreflang.

  6. Assurez-vous que les serveurs hébergeant le site disposent d\’une capacité suffisante pour gérer le taux de crawling (exploration) potentiellement accru.

    Cela n\’affecte pas les sites qui utilisent le responsive design et la diffusion dynamique. Sauf les sites où la version mobile est sur un hôte distinct, tels que m.example.com.

Google évaluera les sites indépendamment de leur disponibilité pour l\’indexation Mobile-First basée sur les critères ci-dessus, avant de les basculer dès qu’ils seront prêts. D’après Google, ce processus a déjà commencé pour une poignée de sites et est étroitement surveillé par l\’équipe du Search.

Google avoue cependant être prudent avec le déploiement de l\’index mobile-First.

C’est pourquoi, il pense que faire cela lentement aidera les webmasters à obtenir que leurs sites soient prêts pour les utilisateurs mobiles. Raison pour laquelle, il confirme à nouveau, qu’il ne dispose d’aucun calendrier pour quand tout cela va se terminer.

Instagram teste sa fonction Direct en tant qu\'application autonome

Une semaine après avoir annoncé qu’il séparait désormais le social du média à l’intérieur de son service,  confirme bien ses intentions en testant Direct en tant qu’appli indépendante.

Instagram teste sa fonction Direct en tant qu\'application autonome

Instagram expérimente donc une application autonome de messagerie privée appelée Direct

L’appli Direct en cours de test s\’ouvre sur la caméra, de la même manière que le nouveau Snapchat redessiné.

D\’autres fonctionnalités de l\’application Direct d’Instagram que vous reconnaîtrez dans sont :

  1. L’application s’ouvre sur la caméra.
  2. Les utilisateurs peuvent faire glisser l’écran pour voir leur boîte de réception des messages privés.
  3. Les utilisateurs peuvent envoyer des photos et des vidéos qui disposent de filtres de réalité augmentée et des illustrations.
  4. Ou ils peuvent choisir d\’envoyer plutôt des messages textes.
  5. Vous pouvez prendre des photos et partager des messages amusants plus rapidement que jamais.
  6. Vos amis Instagram sont instantanément ajoutés à Direct.
  7. Les filtres de visage exclusifs, les outils de création Boomerang et Instagram sont disponibles.
  8. Vous pouvez utiliser la fonction Remix pour les photos de vos amis.

En d’autres termes, si vous installez Direct, la boîte de réception de l\’application Instagram disparaît et ne peut être consultée que dans l\’application de messagerie Direct.

Si Instagram introduit Direct globalement, il n\’a actuellement pas de fil d’actualité, la séparation pourrait donner à une troisième application de messagerie populaire aux côtés de Messenger et .

Bien qu\’il s’agit officiellement seulement d’un test, la raison pour laquelle Instagram a développé l\’application Direct, c’est que la messagerie privée ne peut jamais être une expérience de premier de la classe quand elle vit à l\’intérieur d\’une application destinée à la diffusion publique.

C’est d’ailleurs ce qu’on prête aussi à , de vouloir avoir une messagerie privée.

Hema Shah, un chef de produit Instagram déclare :

Nous voulons qu’Instagram soit un endroit pour tous vos moments, et le partage privé avec des amis proches est une partie importante de cela.

La fonctionnalité Direct a grandi au sein d’Instagram au cours des quatre dernières années, mais nous pouvons la rendre encore meilleure si elle existe toute seule.

Nous pouvons pousser les limites pour créer l\’espace le plus rapide et le plus créatif pour le partage privé lorsque Direct est d’abord une caméra, une application autonome.

Comment se présente l’appli Direct d’Instagram

Dans son état actuel et expérimental, il y a peu de choses de Direct que vous ne trouverez pas actuellement dans Instagram.

L\’application se compose de seulement 3 écrans :

  1. Comme Snapchat, il s\’ouvre d\’entrée de jeu à la caméra, dans un effort pour vous mettre dans l\’habitude de partager régulièrement.

    Vous n\’avez pas à prendre une photo, cependant, vous pouvez également faire glisser cet écran vers le bas pour révéler un écran qui vous permet de taper votre message.

    À gauche de la caméra se trouve un écran de profil qui vous permet d\’accéder aux paramètres, de changer de compte et de naviguer vers différents angles d’Instagram. À droite se trouve votre boîte de réception des messages. C\’est l\’ensemble de l’application.

  2. Mais il y a de belles touches. Les concepteurs ont construit ce qui pourrait être la meilleure transition jamais vue :
    • Si vous commencez à faire glisser à droite de la boîte de réception Direct, un logo Instagram commence à sortir en mouvement du côté droit de l\’application.
    • Continuez à faire glisser vers la droite et l’appli Direct ouvrira pour vous l’appli Instagram.
    • De même, vous pouvez balayer à droite dans Instagram pour afficher le logo de l’appli Direct (dans une version modifiée du logo “avion en papier plié” actuel longtemps utilisé par Instagram pour les messages) et glissez à nouveau vers la droite pour revenir à l’appli Direct.
  3. L\’autre nouveauté qu’on trouve dans l\’application Direct en cours d’expérimentation, c’est la présence de 3 filtres exclusifs :
    • Un filtre vous bipe au hasard tout en brouillant votre bouche.
    • Un autre filtre crée une coupe en direct de votre bouche et la superpose sur votre bouche réelle, vous faisant ressembler à un clown fou.
    • Un troisième filtre crée une vidéo en boucle infinie bourdonnant à l’intérieur de votre bouche ouverte.

Bref, tout ça bien beau. A condition que les utilisateurs habituels veuillent bien installer (s’ils ont encore de l’espace libre) cette nouvelle application Direct (Android) dans leur smartphone.

Et ça, ce n’est pas forcément gagné. Sauf que là encore, il s\’agit d\’une appli de Facebook !

Google révèle les chiffres de l\'Expérience client sur mobile

Cela fait maintenant 10 ans que le mobile rend la recherche internet accessible en tout temps et en tout lieu. Ce qui place le search bien au coeur du parcours client.

Les chiffres de l’expérience client sur mobile

Ainsi, d’après Google, 87% des mobinautes ont le réflexe de rechercher sur mobile dès qu’ils ont un besoin ou une envie. Ce qui a pour conséquences de fragmenter les parcours client.

C’est alors que le traitement de la data devient stratégique et la mesure de l’efficacité est essentielle. Pour relever donc ces défis, les algorithmes de machine learning de se mettent au service des marketeurs et ouvrent un horizon d’opportunités.

C’est ce que révèle Google à travers des chiffres qui montrent le comportement des mobinautes et combien il est urgent de repenser l’expérience client et réconcilier l’online et l’offline et, in fine, faire parler la data.

Repenser l’expérience client

  • Vitesse :
    • 53% des mobinautes quittent un site mobile s’il met plus de 3 secondes à se charger.
    • 10 secondes, c’est le temps de chargement moyen des sites mobiles français avec une connexion 3G.
    • Les annonceurs dont le site mobile se charge en 5 secondes enregistrent jusqu’à 2 fois plus de revenus que ceux dont le site se chargent en 19 secondes.
  • Expérience utilisateur :
    • 50% des mobinautes sont moins enclins à acheter un service ou un produit s’ils ont eu une mauvaise expérience utilisateur sur l’application mobile ou le site mobile de la marque.
    • 63% des consommateurs souhaitent une expérience personnalisée à partir de leur historique d’achat.
  • Voix :
    • A l’horizon 2020, 50% des requêtes devraient être vocales et 30% des sessions online se feront sans écran.
    • 20% des requêtes sur mobile aux Etats-Unis sont vocales.
  • Les meilleures pratiques pour une bonne expérience client :
    • Concevoir une expérience utilisateur rapide, fonctionnelle et personnalisée.
    • Développer des outils prédictifs à partir de signaux d’intention, de comportement déjà observé et du contexte.
    • Simplifier la vie du consommateur en apportant fluidité et assistance sur tous les canaux.

Réconcilier Online et Offline

  • Online :
    • Près de 33% des ventes online ont lieu sur mobile.
    • Ce sera 50% d’ici à 2020.
  • Dans l’intervalle :
    • 81% des consommateurs s’assurent que le produit est en stock avant de se rendre en magasin.
    • 82% des millennials veulent des produits accessibles sur internet comme en magasin.
    • 3 personnes sur 4 qui font une recherche locale sur smartphone se rendent en magasin dans les 24 heures.
    • 28% de ces recherches mènent à un achat.
  • Offline :
    • Dans le retail, 75% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin.
  • Les meilleures pratiques online et offline :
    • Offrir une expérience utilisateur optimale tout au long du parcours client quel que soit le canal.
    • Aligner les KPI sur les objectifs business globaux.

Faire parler la data

  • Pour 81% des décideurs marketing, le machine learning est la clé pour offrir des expériences personnalisées tout au long du parcours client.
  • 91% des mobinautes déclarent avoir acheté ou avoir l’intention d’acheter un produit après avoir vu une publicité pertinente.
  • 60% des décideurs marketing augmentent leurs investissements dans des outils de marketing prédictif, tels que le machine learning.
  • Les meilleures pratiques concernant la data :
    • Unifier la data client en cassant les silos organisationnels.
    • Cibler et engager ses audiences cibles via des expériences personnalisées et assistées.
    • Activer ses datas first-party et se concentrer sur la customer lifetime value.

Google va-t-il introduire un Score d\'influence sociale à la Klout pour les éditeurs ?

Un brevet accordé cette semaine à Googlede Klout.

Google va-t-il introduire un Score d\'influence sociale pour les éditeurs à la Klout ?

Dans la section “Références” du brevet, Klout est cité deux fois, avec un lien vers la Page Wikipedia sur Klout et la page des questions fréquentes (FAQ) de Klout.

Google ne donne aucun nom à son système de notation des influenceurs, mais il parle des scores des annonceurs et influenceurs par thématiques.

Pour information, Klout

Le site attribue à chaque utilisateur un score qui est une note entre 1 et 100

Un score d’influence est donc une métrique pour mesurer l’impact d’un utilisateurs dans les médias sociaux.

Alors, si Google a déposé un brevet pour donner des notes aux influenceurs sociaux, c’est qu’il est désormais en mesure d’accéder à de telles données sociales sur de nombreux réseaux sociaux tels que , , , et bien d’autres. Tout ceci en dehors de Facebook et de sa galaxie d’applications que sont Instagram, Messenger et .

Voici ce que dit Google dans son introduction de présentation de ce brevet :

Les médias sociaux sont très répandus dans la société actuelle. Les amis restent en contact tout au long de la journée sur les réseaux sociaux. Les Fans peuvent suivre leurs célébrités préférées et interagir sur les blogs, micro-blogs et autres.

Ces supports sont désignés comme “médias sociaux”, qui peuvent être considérés comme médias principalement, mais non exclusivement, pour l’interaction sociale, et qui peuvent utiliser des techniques de communication hautement accessibles et évolutives. Les marques et produits cités sur ces sites peuvent refléter les centres d’intérêts et les avis (retours) des clients.

Certaines technologies ont été développées pour analyser les médias sociaux. Par exemple, certains systèmes permettent aux utilisateurs de découvrir leurs \ »Scores d’influence\ » sur différents médias sociaux. Un score d’influence est une métrique pour mesurer l’impact d’une utilisation dans les médias sociaux.

Image via Seobythesea.com

Voici comment Google présente le rôle du processus qu’il définit ainsi :

  • Un aspect de l’objet décrit dans cette spécification peut figurer dans les méthodes qui incluent les mesures d’identification d’un utilisateur dans une communauté ;
  • Déterminer un score d’influence à associer à l’utilisateur dans la communauté pour un sujet particulier, y compris la détermination d’une portée d’une ou plusieurs communications qui se rapportent à la question particulière qui a été distribuée par l’utilisateur dans la communauté ;
  • Evaluer la portée par rapport à un ou plusieurs autres utilisateurs dans la communauté pour le sujet particulier ;
  • Et le stockage du score d’influence en liaison avec l’utilisateur.

Selon Bill Slawski de Seobythesea.com, le brevet nous dit aussi que ce qui suit sont des avantages appelés à être gagnés par l’usage de la procédure décrite dans le brevet :

  • Le sujet permet d’attribuer la croissance virale à certains individus ou à un groupe sélectionné.
  • Une telle attribution peut être utilisée pour la publicité ciblée au groupe sélectionné ou même à des individus ou d’autres personnes qui sont influencées par l’individu ou le groupe.

Bref, ce brevet de Google ressemble à “du déjà vu”, puisqu’il est pratiquement similaire à ce que Google prévoyait pour feu Author Rank.

Maintenant, ça reste un brevet et rien ne dit que ça sera un jour mis en pratique.

Mais, après avoir quand même un peu raté le coach dans le social media avec Google+, le score d’influence pourrait permettre à surtout lorsque les Google Posts seront accessibles à tout le monde.

Google modifie l\'affichage des résultats locaux du Pack Local

Le Pack Local 3 de Google est l’endroit où il faut être lorsqu’on fait du référencement local pour son entreprise sur internet. Même si les résultats locaux affichés sur mobile peuvent différer d’un modèle de smartphone à un autre.

Le Pack Local de Google n\'affiche plus les boutons itinéraire et Web

Ce Pack Local 3 que a déployé en Août 2015 affichait, pour chaque résultat, et si l’information existe dans la Page My Business de l’entreprise locale, un bouton Itinéraire et un bouton Web , et/ou un bouton “Appeler” dans le Pack Local sur mobile.

Mais, une fois de plus, Google Local procède actuellement à une mise à jour du Pack Local 3 tant sur le Web que sur mobile.

Auparavant, nous avions ceci sur le Web :

Maintenant, pour certaines requêtes sur le Web (toutes les requêtes locales n’étant pas encore concernées), le Pack Local se présente ainsi, tout en haut de la page de résultats de Google :

Comme vous pouvez le constater dans l’image ci-dessus, Google affiche une vignette issue des images téléchargées par chaque entreprise dans sa Page .

Ce qui devrait inciter les entreprises de proximité (commerces, restaurants, hôtels, etc) à prendre de belles photos de leurs entreprises. Sinon Google Local affichera comme photo par défaut une capture de l\’emplacement sur Maps ().

Pour voir les boutons Itinéraire et Web, l’utilisateur devra cliquer sur le résultat local de son choix :

Google peut aussi utiliser des photos partagées par les Local Guides ou par les utilisateurs.

N’oublions pas qu’il a récemment fait de Google Maps un réseau social comme les autres. Et il est même possible maintenant d’ajouter une photo ou une vidéo dans un avis local sur Maps.

Or, ne sont dans que les entreprises locales qui ont créé une page My Business.

Lesquelles entreprises inscrites dans Google Maps sont les seules, en principe, à pouvoir apparaître dans le Pack Local de Google lors des recherches locales tant sur le Web que sur mobile.

Les anciens smartphones n\'ont plus accès à WhatsApp

De nombreux utilisateurs de WhatsApp ne peuvent plus accéder à leur messagerie préférée, pour la simple raison que le smartphone en leur possession est vieux.

Les anciens smartphones n\'ont plus accès à WhatsApp

En effet, , propriété de , ne supporte plus, depuis le 31 Décembre 2016, les smartphones tournant sous 2.2 Froyo, ou les anciennes versions d’Android, iPhones tournant sous iOS6 ou les anciennes versions, ainsi que les smartphones  Phones 7 et les précédentes versions.

Même s’il s’agit d’assez vieux systèmes d’exploitation : Android 2.2, par exemple, est sorti en 2010, beaucoup de gens utilisent encore des smartphones qui ne peuvent pas être mis à niveau vers une version plus récente. Et, en conséquence, ils ont perdu l’accès à WhatsApp.

WhatsApp prolonge cependant le support des appareils exécutant BlackBerry OS 10, ou Nokia S40 ou le système d’exploitation Symbian S60 de Nokia jusqu’au mois de juin 2017.

L’entreprise avait auparavant prévenu qu’il allait réduire le support pour ces plateformes à la fin de 2016, mais il leur donnera finalement un peu plus de temps.

WhatsApp est utilisé par plus d’1 milliard d’utilisateurs chaque mois, depuis le mois de Février 2016. L’application est très populaire dans le monde entier, mais également sur les marchés émergents tels que celui de l’Inde où, depuis Novembre 2016, ce sont plus de 160 millions d’utilisateurs qui se connectent à WhatsApp. A l’aide, pour la très grande majorité, d’appareils très anciens.

Pour la petite histoire, ce sont 0,1% de tous les appareils Android qui tournent sous Android 2.2. Alors que ce nombre peut sembler minuscule, il s’élève encore à beaucoup d’appareils Android.

En septembre 2015, le système d’exploitation Android comptait environ 1,4 milliard d’appareils Android actifs. Ce qui correspond à à peu près .

La seule solution préconisée par WhatsApp pour pouvoir continuer à se connecter à l’application, c’est WhatsApp qui la donne ainsi :

Si vous utilisez un des appareils concernés, nous vous recommandons de passer à un nouvel Android, iPhone ou Windows Phone … pour pouvoir poursuivre l\’utilisation de WhatsApp.

Alors, soit vous investissez dans un nouvel appareil mobile plus récent, soit vous essayez d’autres applications de messagerie instantanée qui supportent encore votre vieux smartphone.

Twitter va renommer et relancer Vine avant de l\'intégrer dans Twitter

Au mois d’Octobre dernier, et à la surprise générale, avait annoncé l’arrêt définitif de Vine, son application de vidéos courtes en boucles.

Vine Camera

Mais, après avoir longtemps discuté avec les créateurs Vine, Twitter annonce, à nouveau à la surprise générale, que finalement, il décide de relancer son application défunte Vine en la renommant “Vine Camera”.

Et ce, dès le mois de Janvier 2017. La bonne nouvelle, c\’est que l\’application Vine n\’est plus à vendre. Twitter va la garder. Mais, précisons que Vine Camera existait déjà et était une fonctionnalité qui permettait de faire des montages dans Vine.

Ainsi, après avoir changé de nom, Vine Camera va permettre aux utilisateurs de feue Vine de continuer à faire des vidéos courtes de 6 secondes. Mais, à la différence de Vine, les créateurs ne pourront pas partager leurs vidéos Vines dans Vine Camera.

La seule option de partage qui leur sera proposée dans cette nouvelle application, c’est de partager directement sur Twitter. Sinon, ils n’auront que la deuxième option qui va consister à enregistrer leurs vidéos courtes dans leurs propres mobiles, avant de pouvoir les partager sur les réseaux sociaux de leur choix.

En dehors de ces 2 options, vous ne pourrez rien faire d’autres avec vos vidéos Vines.

À compter d’aujourd\’hui, les utilisateurs de Vine peuvent sauvegarder des vidéos qu\’ils ont déjà partagées sur le service Vine. Mais ils obtiendront des résultats différents selon qu\’ils les téléchargent à l’aide d’une application dans leurs smartphones ou sur le site Web de Vine.

Le fichier des vidéos Vines que vous téléchargez à partir du site Vine.co inclura un fichier index.html qui contient les légendes de vos Vines, ainsi que le nombre de Likes, commentaires et partages de vos Vines.

Si vous téléchargez vos Vines depuis l’application Vine, vous recevrez uniquement vos fichiers vidéo enregistrés sur votre appareil-photo, sans légendes ni les informations supplémentaires.

Images via Vine.co

Si vous le faites avec l’application Vine, vous devez sauvegarder ces clips vidéos avant le passage à Vine Camera. Il existe également une option pour recevoir un email avec des liens vers vos Vines si les enregistrer individuellement vous semble pénible.

Vine a aussi décidé d’aider ses créateurs à transférer leurs abonnés vers Twitter.

Les utilisateurs se connectant à leurs comptes Vine verront s’afficher une fenêtre en surimpression (voir image ci-dessus) demandant s’ils voudraient continuer à suivre les créateurs de vidéos populaires sur Twitter. Le site Internet de Vine migrera vers le mode archive en Janvier 2017, mais Twitter n’a pas dit pendant combien de temps il envisage d’y maintenir les vidéos disponibles.

Tout porte à croire, comme il vient de le faire avec Periscope, que Twitter va proposer la création de vidéos courtes directement (et pourquoi pas longues ?) depuis l’application Twitter. En d’autres termes, Vine Camera, la nouvelle application Vine, sera intégrée dans Twitter, tout comme Periscope l\’est aujourd\’hui.

Sinon, pourquoi avoir fait cette version (pour ressusciter Vine) pour proposer de partager les vidéos courtes uniquement sur Twitter, et surtout transférer les followers des comptes Vine sur leurs comptes actuels Twitter.

Une occasion en or pour élargir sa base d’utilisateurs : transformer si possible, après avoir supprimé les doublons, les comptes Periscope et Vine en comptes Twitter.