Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Lorsque les visiteurs suivent des liens hypertextes

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Les liens brisés ne sont pas seulement mauvais pour l\’expérience utilisateur

Qu’est-ce que les liens brisés affectent ?

La page d’erreur 404 ne frustre pas uniquement les moteurs de recherche et les utilisateurs. Elle aura aussi une incidence sur votre entreprise elle-même.

  1. Votre chiffre d’affaires :

    En plus de perdre des revenus, vous perdrez aussi des clients. Un client potentiel qui ne trouve pas la page de conversion est une personne qui pourrait faire savoir à son entourage et sur les réseaux sociaux (par exemple) la mauvaise expérience vécue sur votre site.

    Et au final, ce n’est pas un seul client potentiel que vous aurez perdu, mais beaucoup d’autres.

    Après tout, vous ne voudriez pas perdre votre temps et effort pour créer votre site Web

  2. Votre taux de rebond :

    La page d\’erreur 404

    Le taux de rebond est mesuré par la quantité de temps (durée

    va au fil du temps générer un taux de rebond plus élevé.

    Lorsque les moteurs de recherche constatent un taux de rebond élevé sur votre page, ils vont brandir un carton rouge

    Par conséquent, il est très important de garder les visiteurs satisfaits quand ils visitent votre site en .

  3. Votre :

    Comme mentionné ci-dessus, le taux de rebond peut provoquer un mauvais classement dans les pages de résultats.

    Un autre facteur qui aura une incidence sur votre classement , c’est de voir votre page non indexée lors de l’exploration de Googlebot. Google utilise ses robots pour explorer votre site en entier afin de recueillir des informations précieuses sur la thématique de votre page.

Les liens sortants brisés

Et vous pourriez ne pas savoir que le contenu lié a été supprimé ou déplacé sur le site externe.

Lorsque votre site a des liens sortants brisés, c’est un mauvais signal à la fois pour vos utilisateurs et votre référencement. Googlebot explore le Web en allant de liens en liens pour collecter des données sur chaque page.

Veillez à vérifier régulièrement vos liens sortants pour vous assurer que vous ne redirigez pas les lecteurs (ou les bots) vers les pages brisées.

Comment vérifier et analyser vos liens sortants morts

Si vous avez un petit site, cette vérification des liens morts pourra se faire manuellement via l’extension Chrome “Check My Links” pour examiner manuellement chaque page de votre site et effectuer des contrôles individuellement pour détecter les liens brisés.

Cet outil vous aidera à découvrir à la fois les liens internes (liens de votre propre site) et les liens externes (liens vers d’autres sites

Si vous avez un gros site, il ne sera probablement pas possible de vérifier manuellement chaque page pour découvrir les liens brisés. Dans ce cas, il vaut mieux investir dans des vérificateurs de liens morts payants tels que Ahref ou Semrush qui peuvent vous aider à trouver des liens cassés en vrac sur votre site.

Vous pouvez aussi utiliser Broken Link Checker qui est un outil gratuit parfait si vous avez un site de moins de 3000 pages. Au-delà de 3000 pages, une contribution vous sera demandée.

Vous entrez votre , vous sélectionnez “Report distinct broken links only” et vous cliquez sur le bouton “Report distinct broken links only” après avoir saisi le code de vérification affiché.

Le résultat s’affiche au bout de quelques minutes dans un tableau avec, s’il y en a,cliquez sur URL pour le lien de votre page) et de destination (cliquez sur SRC pour le lien de la page pointée).

A vous d’aller le corriger ou le supprimer dans la page d’origine sur votre site.

Liens internes morts et pages d\’erreurs 404

Une erreur 404 se produit lorsque le contenu de votre site a été supprimé ou déplacé sans aucune redirection appropriée mise en place pour rediriger les visiteurs vers la page correcte.

explorer et indexer les sites

Lorsque les utilisateurs tombent sur des pages inexistantes ou déplacées sur votre site, cela peut affecter votre ratio d’utilisateurs habituels et affecter les taux de conversion de votre site Web.

Pour trouver les pages erreur 404 sur votre site résultant des liens internes cassés, vous pouvez utiliser l’outil Broken Link Check ou l’extension Chrome “Check My Links”, tous deux cités plus haut.

3 façons d\’éviter et fixer les pages d’erreur 404

  1. Mettez à jour plutôt que de supprimer le contenu :liens vers votre site).
  2. La redirection 301 pour envoyer les visiteurs vers une nouvelle page :en utilisant la redirection 301.
  3. Contactez le webmaster et demandez que le lien soit mis à jour :une URL incorrecte

Alors que Google affirme qu’avoir des pages d’erreur 404 ne nuira pas nécessairement à votre référencement

38% d\'augmentation du taux de clics sur les publicités AdWords

Après les changements intervenus sur , en ce qui concerne la suppression des AdWords dans la colonne de droite et le lancement du label “Annonce” vert moins distinctif en remplacement du label jaune “trop” distinctif, une première étude de Juin 2016 tendait à montrer un taux de clics en hausse pour les AdWords.

Six mois après le début des changements dans l’interface des pages de résultats de , le service Kenshoo divulgue une étude pour indiquer l’impact de tous ces changements, y compris le lancement des Annonces textuelles grand format.

Cette étude de Kenshoo a été réalisée avec les données de 3.000 annonceurs et comptes d’agences Web, à travers 60 pays, qui ont permis d’analyser 750 milliards d’impressions publicitaires, 13 milliards de clics et 6 milliards de dollars de dépenses publicitaires.

Selon donc les résultats de cette étude de Kenshoo, les données collectées au troisième trimestre 2016 indiquent que le taux de clics (CTR) sur les annonces AdWords auraient augmenté de 38% d’une année sur l’autre (entre Septembre 2015 et Septembre 2016).

Soit une augmentation de 18 points (+18%) par rapport au deuxième trimestre 2016, période du lancement des changements sur les AdWords dans les SERPs, alors que le coût par clic (CPC) restait de son côté très stable.

38% d\'augmentation du taux de clics sur les publicités AdWords
Image via Kenshoo.co.uk

Et 29% des annonceurs auraient utilisé les nouvelles annonces textuelles grand format de Google AdWords au mois de Septembre 2016, après son lancement à la mi-Juillet.

L\'appli Google Search permet d\'écouter les podcasts dans les résultats

a récemment ajouté les podcasts dans Google Play Musique. Suite à cette intégration, Google a décidé de faciliter la recherche et l’écoute des podcasts depuis les résultats de recherche de mobile pour .

L\'appli Google Search permet d\'écouter les podcasts via les résultats

Ainsi, tout comme avec les vidéos que l’on peut regarder depuis les résultats de recherche, Google permet désormais aux utilisateurs d’écouter les podcasts directement dans les SERPs.

Pour ce faire, chaque podcasts affichera maintenant un bouton Play pour permettre l’écoute immédiate.

Images via Google.com

Au lancement de la lecture du podcast, les utilisateurs trouveront au bas de la page des boutons de contrôle pour faire avancer ou reculer la lecture, ou pour effectuer une pause et pour relancer la lecture.

Les boutons de contrôle restant toujours visibles pour une interruption définitive.

Google : Pourquoi les extraits enrichis ne s\'affichent pas dans les résultats ?

Par définition, les rich snippets ou extraits enrichis affichés dans certains résultats de recherche de sont des informations supplémentaires issues du contenu du lien afin d’apporter plus d’informations sur le contenu à visiter.

Google : Pourquoi les extraits enrichis ne s\'affichent pas toujours dans les résultats ?

Toutefois, pour un certain type de contenu (livre, recette de cuisine, vidéo, musique, événement, auteur…), Google affiche des extraits enrichis si le contenu du lien affiché inclut un balisage des données structurées.

Cependant, quelle que soit la méthode utilisée par Google pour afficher ces rich snippets qui mettent en valeur le résultat de recherche qui en bénéficie, .

C’est en substance ce que l’on peut retenir de l’échange sur entre Zineb Ait Bahajji (alias @Missiz_Z sur Twitter), Webmaster Trends Analyst chez Google, et Kevin Monnier.

Cet échange nous permet en effet d’en savoir un peu plus sur comment Google décide d’afficher des rich snippets dans ses résultats de recherche.

Je vous laisse lire les questions-réponses par Tweets interposés.

Comme vous l’avez lu, elle ne fait pas cas du délai pour l’affichage des extraits enrichis, et que seules la qualité et la pertinence du contenu peuvent encourager leur affichage.

Tout ceci pourrait alors expliquer pourquoi, alors que tous les contenus d’une même page de résultats peuvent avoir des balisées, la grande majorité n’en affiche pas pour une requête A.

Toutefois, ces mêmes contenus balisés avec le codage schema.org qui n’affichent pas d’extraits enrichis pour la requête A pourraient en afficher pour la requête B ou C.

D’où la pertinence dont parle Zineb Ait Bahajji, en plus de la qualité. C’est pourquoi on peut parfois voir des contenus de très bonne qualité en bonne position mais sans extraits enrichis, alors que des liens classés plus bas sur la même page de résultats peuvent afficher des extraits enrichis.

Or, on le sait maintenant, les extraits enrichis ont un réel impact sur le taux de clics, même pour un lien classé en deuxième position qui en bénéficie.

Nous comprenons maintenant que Google évalue les autres sites susceptibles de s’afficher pour une même requête, avant d’utiliser cette donnée pour décider quels résultats bénéficiera des extraits enrichis.

En conclusion, l’affichage des extraits enrichis dans les résultats de recherche de Google est à la discrétion de l’algorithme de classement de Google. Et, comme Google l\’a souvent dit, le balisage des données structurées ne garantit pas leur affichage lors des recherches.

Google se sert aussi du texte d\'ancrage des backlinks pour réécrire les titres dans les SERPs

Les référenceurs qui ont passé du temps pour rédiger soigneusement le titre de la page de leur contenu constate parfois, sur certaines requêtes, que décide de les réécrire.

Google sert aussi de l’ancre des backlinks pour réécrire les titres dans les SERPs

Alors, on arrive à se demander pourquoi Google change des titres dans ses pages de résultats et comment le fait-il ?

Pour rappel, Matt Cutts avait produit une vidéo en Avril 2014 pour expliquer largement ces changements de titre (lire l’article ici).

Mais, grâce à un récent Hangout présenté par Google India, nous avons plus d’informations sur les raisons pour lesquelles Google remplace le titre (qu’on voit au-dessus de la page dans un navigateur) et comment il le fait.

Et ce qu’on peut dire maintenant, c’est que s’il arrive que Google réécrive le titre (balise title) des pages dans ces pages de résultats, le texte d’ancrage des backlinks y joue un très grand rôle.

Voici ce que dit Google India par l’intermédiaire de son animateur +Aaseesh Marina :

Si nous voyons une ancre de lien d’un site Web A pointant un lien vers le site B, parfois, nous pouvons prendre, en fonction de la requête de l\’utilisateur, ce texte d’ancrage comme titre pour ce résultat de recherche en particulier.

Une fois de plus, nous voulons évidemment servir des résultats qui font sens pour les utilisateurs. Les utilisateurs sont ceux à qui nous essayons de fournir les meilleurs résultats possibles et, dans certains cas, si nous pensons que le texte d\’ancre est un bon titre et qu’il est plus pertinent pour cette requête particulière, alors, nous nous en servons.

+Aaseesh Marina dit aussi que la même page peut être servie dans les résultats de recherche avec des titres différents en fonction de la requête de la recherche :

A nouveau, cela se fait au cas par cas. Pour une même page et un même contenu, pour un même résultat de recherche, le titre peut être différent entre les différentes requêtes.

Il s’agit ici d’un fait qui n’est pas nouveau et qui pourrait s’étendre davantage avec le déploiement de plus en plus poussé de la recherche sémantique sur Google Search.

Google Mobile confirme l\'affichage de 3 annonces textuelles dans les SERP

Désormais, après une recherche via Mobile, les internautes auront droit à 3 annonces Adwords textuelles au lieu de 2 précédemment. 

Mais, seulement sur certaines requêtes. Sans doute les plus concurrentielles.

Google Mobile confirme l\'affichage de 3 annonces textuelles

C’est en tout cas ce qu’aurait confirmé Google à Searchengineland.com et que vous pouvez vous-même voir en effectuant des recherches via votre mobile.

Bien qu\’il y ait des implications évidentes pour les annonceurs avec ce changement, ce qui est intéressant est que l\’ajout d\’une troisième annonce ne change pas souvent la taille de l’espace publicitaire visible sur l\’écran mobile par rapport à lorsqu’il y avait seulement 2 annonces textuelles affichées.

Et comme vous pouviez vous y attendre, les résultats organiques ne sont souvent pas visibles, même lorsque Google mobile n’affichait que deux annonces Adwords textuelles seulement.

Il semble que ce sont les annonceurs qui verront leurs nombres d’affichages publicitaires via le mobile augmenter considérablement en raison de l’ajout de cette troisième publicité Adwords.

Pourquoi le Mobile-Friendly a-t-il accouché d\'une souris ?

Apparemment, l’algorithme Mobile-Friendly récemment lancé par n’a pas eu au final l’impact tant redouté par les webmasters.

Par conséquent, le chamboulement auquel on pouvait s’attendre dans le classement des pages lors des recherches sur mobile n’a vraiment pas eu lieu.

Pourquoi le Mobile-Friendly a-t-il accouché d\'une souris

C’était à se demander si finalement Google avait vraiment lancé son nouveau critère de classement sur mobile. Alors, pourquoi cette impression que le critère “compatible mobile” pourrait n’avoir jamais été réellement lancé ?

C’est encore John Mueller qui apporte des précisions lors d’un Hangout réalisé la semaine dernière en ces termes (vidéo 12:20) :

Donc vous aurez aimé qu’il (le mobile-friendly, NDLR) soit plus visible ?

Et pourtant, le Mobile-Friendly a été complètement déployé…  

C\’est quelque chose qui affecte un grand nombre de sites différents, un grand nombre de requêtes différentes. Mais, il n’est pas tel que les sites disparaissent totalement des résultats de recherche parce qu’ils ne sont pas encore compatibles avec le mobile.

D\’une part, cela fait beaucoup sens pour les sites qui ne sont pas encore Mobile-Friendly, ce qui peut être le cas des petites entreprises qui n\’ont pas eu le temps ou l\’argent pour régler leurs sites pour cela.

Ce sont donc des résultats (Sites pas encore compatibles mobile, NDLR) qui sont toujours assez pertinents dans les résultats de recherche, nous avons donc besoin de les garder là quand même.

L\’autre aspect que nous avons remarqué, c\’est que beaucoup de sites ont vraiment migré vers la compatibilité mobile. Alors, là où nous nous attendions à un plus grand changement, parce que nous pensions qu’un plus grand nombre de sites n\’étaient pas compatibles avec le mobile, n\’ayant pas eu le temps de le faire, finalement ce grand changement n’a pas eu lieu (dans les résultats de recherche, NDLR).

Ce qu’explique ici John Mueller, c’est qu’en raison du teasing lancé par Google à la mi-Février dernier pour un début de l’application du Mobile-Friendly en tant que critère de ranking à compter du 21 Avril 2015, beaucoup de sites ont eu le temps d’être améliorés dans le sens de la compatibilité mobile.

Beaucoup plus, à tel point qu’ils ont été surpris chez Google. Il ne reste vraisemblablement qu’une poignée de sites qui seraient en train de faire le nécessaire. Par conséquent, l’impact du Mobile-Friendly ne pouvait qu’être beaucoup moins visible dans les résultats de recherche sur mobile.

Toutefois, John Mueller laisse entendre que l’algorithme mobile friendly va entamer une deuxième phase en incluant d’autres critères plus adaptés au mobile (le temps de chargement, par exemple) qui, eux, pourraient avoir un impact dans les SERP.

C’est sans doute alors que Google pourrait annoncer, comme le faisait déjà savoir Gary Illyes, le lancement d’un moteur de recherche exclusivement dédié au mobile qui serait alors différent de celui du desktop.

80% des URL en HTTPS s\'affichent en http sur Google pour cause d’erreurs

C’est encore +Gary Illyes qui se signale à nouveau dans un post sur + pour publier une analyse sur l’affichage des URL en dans les pages de résultats de Google.

Et ce, en complément de tout ce qu’il a récemment dit concernant le HTTPS lors de la SMX West Conference de San José.

80% des URL en HTTPs ne peuvent s’afficher ainsi dans Google pour cause d’erreurs

Il s’agit donc d’une mise au point de Gary Illyes pour faire comprendre aux webmasters ayant migré du HTTP vers le HTTPs qu’il y a encore de nombreux réglages techniques à faire.

Car, il y a va aussi de la visibilité de la mention HTTPs sur leurs liens dans les SERP.

Gary Illyes révèle donc que 80% des URL en HTTPS qui sont éligibles pour s’afficher ainsi dans les pages de résultats de Google n’y sont pas encore parce que les webmasters auraient oublié d’utiliser la bonne URL canonique (rel=”canonical”).

En ce sens que 80% des sites sécurisés en HTTPS n’ont pas remplacé l’URL canonique des pages en HTTP par celle des pages en HTTPS.

Alors, webmasters, si vous voulez que Google affiche le label https dans votre URL, il vous revient à vous de le lui faire savoir à travers la bonne URL canonique en HTTPS. Pour ce faire, vous devez corriger ou remplacer les anciennes rel=\ »canonical\ » avec les nouvelles faisant référence à votre hébergement sécurisé.

Et surtout, soumettez un fichier Sitemap dont les URL sont en https. Et faîtes en de même avec vos notifications de version en langues étrangères (rel-alternate-hreflang).

N’oubliez pas, soit dit en passant, les liens de vos images pour éviter que votre site ne soit signalé aux utilisateurs comme ayant un certificat de sécurité non valide.

Le contenu dupliqué n\'est pas une pénalité Google

Depuis le lancement de Google Panda, nous avons toujours dit que le contenu dupliqué étaient à surveiller de très près afin d’éviter toute pénalité .

Le contenu dupliqué ne serait pas une pénalité Google

Mais voilà, +Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, très loquace en ce moment, notamment lors de la dernière SMX de San José, aurait déclaré lors de l’un de ses exposés que la pénalité pour duplicate content est un mythe .

un filtre ajouté à l\’algorithme.

Selon Gary Illyes, même si le contenu dupliqué n\’est pas techniquement une pénalité, il est ainsi qualifié parce qu\’il agit de la même façon qu’une pénalité parce qu\’il ne classera pas de résultats de recherche avec des doublons.

A moins que l’utilisateur ne clique sur le lien “afficher les résultats de recherche similaires aux pages indiquées ci-dessus” placé tout en bas des SERP.

Mais, avoir du contenu dupliqué ou en double n\’affectera nullement un site de quelque manière que ce soit et il n\’affectera pas non plus les pages sur lesquelles apparaissent ces contenus dupliqués.

Ce n’est pas, poursuit Gary Illyes, parce que vous avez du contenu dupliqué que ceux-ci ne seront jamais visibles dans . Seulement, Google préfère les masquer et ne les afficher que si l’utilisateur souhaite les voir.

En conclusion, la pénalité pour duplicate content ne serait qu’un myhte SEO de plus. Mais, ce n\’est pas une raison pour avoir sur votre site. CQFD.

Google Pigeon se déploie tout doucement à l\'international

Google Pigeon

Google Pigeon se déploie petit à petit à l\'international

Ainsi, selon Barry Schwartz, Google confirme que Google Pigeon a bien été déployé au Canada, en Grande-Bretagne et en Australie.

Depuis le 19 Décembre dernier, certains , dont le site BrightLocal.com, avaient déjà remarqué des mouvements importants dans les positions sur les SERP lors des recherches locales.

Une information qui ne concerne donc pas pour l\’instant la France mais pourrait nous alerter sur son imminence.

Rappel de Google Pigeon

Google Pigeon est le nouvel algorithme de Google Local qui a été initialement déployé aux Etats-Unis avec l\’intention de fournir les résultats de recherche locale les plus utiles, les plus pertinents et les plus exacts.

Et ce, en reprenant à son compte les principaux signaux de classement liés au référencement traditionnel.

En plus de favoriser les gros annuaires locaux, l\’une des conséquences du lancement de Google Pigeon pourrait aussi être la disparition du Carrousel de la recherche locale au bénéfice d\’un nouveau format de listing avec 3 résultats locaux issus de .