Google Search Console affiche un nouveau look

a déployé un nouveau look pour Google Search Console visant à améliorer l’accessibilité et l’expérience utilisateur. Continuer la lecture de « Google Search Console affiche un nouveau look »

Google AMP est-il en perte de vitesse ? Twitter n’en veut plus

Twitter dit qu’il est en train d’abandonner le support pour , qui sera complètement retiré d’ici la fin de l’année 2021. Continuer la lecture de « Google AMP est-il en perte de vitesse ? Twitter n’en veut plus »

Google précise les pénalités pour spam sur Search et les questions de qualité

John Mueller de chez a publié l’une des réponses les plus détaillées sur le sujet du spam de la recherche globale, des , des algorithmes de qualité et plus encore.

Google précise les pénalités pour spam sur Search et les questions de qualité

Voici un résumé de ce que John a dit suivi de la réponse intégrale :

  1. Les sites Web ne sont pas définitivement supprimés de .
  2. Google n’a pas de liste de sites bloqués en permanence.
  3. Les suppressions complètes d’action manuelle sont pour le « spam pur avec rien d’utile sur ces pages. »
  4. Google préfère ignorer les mauvaises parties des sites plutôt que de les pénaliser.
  5. Il a expliqué comment fonctionnent les demandes de réexamen.
  6. Google a des algorithmes qui signalent les problèmes (algorithmes de capture de spam ?)
  7. Google a des algorithmes pour la pertinence aussi (comme les Core Updates ?)

Voici ce que John a écrit sur Reddit :

Les sites ne sont pas définitivement supprimés de Google – il y a toujours un moyen d’obtenir que le site soit indexé à nouveau. Parfois, il faut beaucoup de temps et beaucoup de travail, mais Google n’a pas une liste de sites bloqués en permanence.

Pour les actions manuelles (pénalités), généralement, les choses qui conduisent à la suppression complète sont assez graves, comme quand un site est juste du spam pur avec rien d’utile de lui-même.

Pour tout le reste, il y a une variété pour « ignorer les mauvaises parties pour se concentrer sur ce qui est bon », « sauter pour certaines fonctionnalités de recherche (par exemple, ce n’est pas dans les news) », et « large baisse dans le classement de recherche » (lorsque les mauvaises parties ne peuvent pas être séparées du contenu).

J’aime les cas où Google peut juste ignorer le mauvais et se concentrer sur le bon. Les gens font accidentellement du « black-hat » en suivant de mauvais conseils (comme « utiliser du blanc sur le texte blanc avec vos mots clés »), et si les systèmes de Google peuvent ignorer cela, mais toujours montrer le site pour ses parties utiles, alors les utilisateurs seront plus heureux, et je suis sûr, les propriétaires de site apprendront à un moment donné.

Cependant, cela peut conduire à des situations embarrassantes où un concurrent se classe au-dessus de vous, mais fait quelque chose « évidemment black hat », vous tentant de le faire aussi (ces sites ont tendance à se classer malgré les trucs black hat, pas à cause de cela).

Quand il s’agit d’actions manuelles / pénalités, vous pouvez demander un réexamen après avoir corrigé le problème. Dans la pratique, cela signifie que Google doit réexaminer le site, en fonction du type d’action manuelle qui peut se produire assez rapidement (par exemple, « le site n’est plus piraté ») ou prendre un peu de temps (« J’ai supprimé certains mauvais liens » peut parfois prendre des mois).

Si « les algorithmes » signalent les problèmes (essentiellement juste un logiciel qui fonctionne chez Google), ou tout simplement ne trouvent pas le site plus aussi pertinent dans la recherche (fondamentalement des changements dans la façon dont Google classe dans la recherche), alors il s’agit plus d’améliorer le site, généralement à un niveau plus large.

C’est comme quand une station de radio ne joue plus votre musique parce qu’elle n’est plus considérée comme grande : on ne change pas seulement les échantillons de batterie, il faut repenser ce que l’on crée dans l’ensemble.

Il peut également arriver que le temps d’un site ou son utilité vient de passer. Si vous avez un site web de jeux old-school-phone (pour ancien modèle de téléphone) et que plus personne n’exécute ces appareils, aucune quantité de texte modifié sur les pages ne corrigera cela. Repérer le changement de vent avant qu’il ne soit trop tard est un peu un art, comme c’est le cas d’une manière qui vous permet de réutiliser une partie de votre travail.

Source : Seroundtable

Google Shopping lance le référencement gratuit de produits

Dans un changement majeur, le comparateur de prix Google Shopping se lance dans le référencement gratuit de produits. Il s’agit là d’un véritable tournant important pour le e-commerce en général.

Les détaillants pourront vendre gratuitement sur Google Shopping

Après 8 années, apportera des fiches produits gratuites dans ses résultats Shopping dans le cadre d’une évolution pour mieux rivaliser avec Amazon dans la recherche de produits.

Il sera ainsi bientôt gratuit pour les commerçants et détaillants d’énumérer des produits dans l’onglet «  » dans les résultats de recherche.

Les et les propriétaires de sites qui se concentrent principalement sur la recherche organique peuvent, pour la première fois, ajouter Google Shopping à leur boîte à outils pour référencer des produits gratuitement..

Avant la fin du mois d’Avril 2020, ce changement entrera en vigueur dans les résultats de recherche aux États-Unis avec des plans pour se développer à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année 2020.

Avant la fin du mois d’Avril 2020, ce changement entrera en vigueur dans les résultats de recherche aux États-Unis avec des plans pour se développer à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année 2020.
Source : Google.com

Google déclare en effet dans un post officiel :

Aujourd’hui, nous avons annoncé que nous apportons des listings gratuits à l’onglet Google Shopping aux États-Unis.

Tout comme nous ne facturons pas les sites pour faire partie de l’index (référencement gratuit, NDLR), les listings pour les détaillants participants sont

Les listings payants de produits continueront à apparaître dans les panneaux publicitaires et fonctionneront de la même manière que les annonces Shopping aujourd’hui.

Google franchit donc une étape importante avec l’ouverture de ses résultats de recherche Shopping à des fiches non payées et organiques. Les résultats de l’onglet “Google Shopping” se composeront principalement des fiches produit gratuites à partir de la semaine prochaine, a annoncé la société mardi.

Cette décision intervient au milieu de la crise du coronavirus au cours de laquelle de nombreux détaillants de magasins physiques ont dû fermer leurs portes.

Une stratégie de commerce électronique a soudainement pris une importance et une urgence accrues pour les commerçants.

La crise a été l’impulsion pour «faire avancer nos plans pour rendre [Google Shopping] gratuit pour les commerçants», a déclaré Bill Ready, le President of Commerce de Google.

Toutefois, le changement sera permanent et s’insère dans la vision à long terme du rôle de l’entreprise dans le commerce numérique.

Et Google de préciser :

Pour les acheteurs, cela signifie plus de produits provenant de plus de magasins, détectables grâce à l’onglet “Shopping”.

Pour les détaillants, cela signifie qu’en référençant gratuitement leurs produits, ils peuvent les rendre détectables dans des annonces gratuites en ajoutant leurs flux de produits existants dans les surfaces du programme Google.

Ces changements entreront en vigueur aux États-Unis avant la fin du mois d’avril, et nous visons à étendre cette mesure à l’échelle mondiale avant la fin de l’année.

Les objectifs de cette insertion gratuite dans Shopping

Il s’agit d’une évolution qui, à bien des égards, est un retour à l’avenir pour la recherche de produits Google, qui était libre (vous vous souvenez de Froogle?), avant qu’il ne passe à un produit purement payant en 2012.

Deux choses ont changé depuis : la qualité des données et Amazon.

  • Avant qu’elle ne devienne entièrement payante, la recherche de produits de Google a souffert d’un problème de qualité – avec des annonces qui ont souvent conduit à des stocks ou des articles entièrement différents.La capacité de Google à s’assurer que les informations contenues dans un flux de produits correspondent aux données du site a progressé de manière significative depuis.
  • Et puis il y a Amazon. Google a vu le géant du e-commerce continuer à gagner des parts dans la recherche de produits et la publicité.Limiter l’univers des produits disponibles aux résultats Google Shopping pour les détaillants qui sont prêts à payer a désavantagé le pouvoir de la recherche de Google.

L’ouverture à tous les commerçants améliorera l’offre de Google et son attrait pour les vendeurs et les consommateurs.

Et comme sur Amazon, les commerçants qui veulent assurer une visibilité importante dans les résultats de recherche, maintenant plus compétitifs avec plus de produits éligibles à montrer, continueront à payer pour des publicités.

Pour les spécialistes du marketing du e-commerce et les SEO, cette décision ajoute une nouvelle couche aux efforts d’optimisation de la recherche de produits organiques.

 

Fonctionnement des flux gratuits de produits dans Shopping

 

  1. Distribution des annonces et flux gratuites :
    • Les annonces Shopping payantes apparaîtront en haut et en bas de la page sur l’onglet “Google Shopping”, tout comme elles le font sur l’onglet principal des résultats de recherche organique.Il pourrait y avoir des expériences de mise en page futures à l’avenir. Amazon, par exemple, diffuse maintenant les annonces de produits sponsorisés dans toutes ses pages de résultats de recherche.

      La page principale de Google Search ne change pas, et les carrousels des annonces de liste de produits (APL) continueront à se composer uniquement d’annonces.

      Le hub Google Shopping aux États-Unis (https://shopping.google.com), qui a subi une refonte complète l’automne dernier, verra également ce changement, en particulier sur les pages de résultats de recherche.

      Le hub de la page d’accueil, qui comporte généralement des thèmes de produits sélectionnés (technologie et outils pour travailler, apprendre et enseigner à domicile, sont des offres actuelles), continuera de présenter des listes payantes seulement, au moins pour commencer.

  2. Flux de Produits propulsés :
    • Comme les annonces, les annonces gratuites seront alimentées par des flux de données de produits téléchargés sur Google Merchant Center.Google a ouvert Merchant Center à tous les détaillants il y a un peu plus d’un an pour commencer à permettre la visibilité des produits organiques dans les domaines des résultats de recherche, y compris la recherche d’images.

      Plus récemment, Google a commencé à afficher des listes de produits organiques dans une section appelée «Produits populaires».

      Pour commencer, vous devrez ouvrir un compte Google Merchant Center et télécharger un flux de produits.

      Les vendeurs doivent activer pour « Afficher des produits sur les plates-formes Google » pour être éligibles à la visibilité organique, note Google dans l’article mis à jour du centre d’aide.

Nouveau partenariat de Google avec PayPal

Avec ce changement monumental pour Google Shopping, un nouveau partenariat avec PayPal est en cours de lancement.

Les commerçants peuvent lier leurs comptes PayPal à Google Shopping, ce qui est censé accélérer le processus d’achat.

PayPal rejoint maintenant les partenaires existants de Google, y compris Shopify, WooCommerce et BigCommerce.

Autres notes sur ce changement :

Google précise que Google Shopping se composera « principalement » d’annonces gratuites.

C’est parce que la société accepte toujours les annonces payantes, qui recevront un placement de premier plan en haut de l’onglet “Google Shopping”.

En outre, les annonces payantes seront les seules indiquées dans le carrousel d’annonces de liste de produits dans Google Search. Pour les listings gratuits de produits des détaillants, il faut visiter l’onglet “Shopping” pour les voir.

Il est juste de supposer que les mêmes choses s’appliquent n’importe où ailleurs où les annonces Shopping sont affichées en dehors de l’onglet “Google Shopping”, comme l’ajout récent d’annonces Shopping dans Gmail.

Source : Marketingland

Les meilleures pratiques du référencement Google

La série vidéo Search for Beginners de Google, en principe destinée aux débutants dans le référencement Google, explique les bases du en des termes beaucoup plus simples pour le webmaster lambda.

Les meilleures pratiques du référencement Google dans une vidéo

Dans cet épisode de Search for Beginners (Recherche pour DébutantsOMR

ecommerce.

Voici l’intégralité des principaux points de la vidéo :

 

Les meilleures pratiques SEO pour les débutants

Optimisation de Moteur de Recherche (OMR).

Pensez à ceci :

  • Créer des titres de pages courts et descriptifs
  • Utiliser des en-têtes de page qui communiquent le sujet de la page
  • Inclure une section « Qui sommes-nous » ou « A propos »Comme le suggère déjà E-A-T du guide des évaluateurs , NDLR
  • Si votre site Web contient des images et des vidéos, assurez-vous de les décrire avec des balises ALT Textuelles et autres alternatives pour être sûr que Google les comprenne et que les utilisateurs handicapés peuvent également accéder au contenu
  • Utilisez également les techniques et les listes de contrôle mentionnés dans les épisodes antérieurs pour assurer que votre site Web apparaisse dans les résultats de recherche quand les gens cherchent vos produits.

Ce qu’il ne faut pas faire

Nous avons parlé des méthodes positives pour rendre votre site visible, mais il existe aussi des méthodes qui ne sont pas si positives.

Cela inclut des choses comme ajouter un texte invisible à un site Web pour manipuler les gens à voir le contenu.

Google fournit des outils pour vous aider à gérer votre OMR : Inscrivez-vous sur Google Search Console pour vérifier les performances de votre site. est un outil gratuit fourni par Google pour vous aider à gérer votre site et surveiller ses performances.

En cas de problèmes, il vous envoie même des emails pour vous permettre de focaliser sur votre entreprise.

Si vous ne voulez pas le faire vous-même, vous pouvez engager un professionnel.

8 outils gratuits d’aide au référencement sur Google

référencement sur Google.

8 outils gratuits d’aide au référencement de Google

algorithmes de Google. .

Danny Sullivan à la tête de l’équipe du Search. Mais, chaque update est censée nous emmener tout de même un pas de plus vers des résultats de recherche plus pertinents, après tout.

Cependant, il y a encore un peu de secret derrière exactement comment évalue un site Web et détermine en fin de compte quels sites afficher pour les requêtes de recherche.

Ces outils sont essentiels à votre stratégie de recherche organique, car ils vous permettent de vous concentrer sur les éléments de votre site que Google juge importants.

 

Chrome Lighthouse

Lighthouse est une version \ »Lite\ » (légère

10 mesures qui comptent pour Google.

ici.

 

Google Test My Site

Cet outil va permettre aux webmasters de “tester la vitesse de leur site sur mobile”.

Test My Site vous montrera combien de visiteurs votre site pourrait perdre en raison de votre temps de chargement lent et comparera ce temps de chargement à celui de vos concurrents dans la même thématique que vous.

Testez ici.

 

PageSpeed Insights

PageSpeed Insights fournit maintenant des informations sur la façon dont une page adhère à un ensemble de meilleures pratiques.

En d’autres termes, l\’outil PageSpeed de Google

Cet outil en ligne fournit un score et offre des conseils spécifiques pour accélérer une page Web. Il vous indique quels scripts et feuilles de style ralentissent votre site, dont les images sont trop grandes, et offre de nombreux autres conseils pour accélérer vos pages Web.

Vérifiez votre vitesse de chargement ici.

 

Safe Browsing Test

L’outil Safe Browsing Test

Vous pouvez vérifier l’état de votre site ici.

 

Google Trends

En plus de la recherche organique, Google Trends offrira des données sur les recherches effectuées dans Google News, , Google Images et YouTube.

Google Trends propose donc maintenant plus de données pour montrer ce que les gens dans le monde cherchent le plus sur internet.

La ligne des tendances par période vous montrera à quel point une tendance est stable, si elle monte, baisse ou est statique.

par ici pour Google Tendances.

 

Google Analytics

Certes, nous connaissons tous la frustration des données de mots clés non fournis (not provided), après que Google Analytics a retiré certaines de nos analyses les plus utiles.

données analytiques pour votre site

Google Analytics reste un outil populaire et en constante évolution

 

Google Adwords Keyword Planner

Google Keyword Plannermais ne pas compter sur lui pour des chiffres exacts).

Le nouveau planificateur est beaucoup plus concentré sur le PPC (paiement par clic), et donc pour la recherche de mots clés pour les campagnes Google Ads que le Keyword Tool précédent.

Il existe cependant des alternatives intéressantes à Google Keyword Planner.

 

Google Search Console

Si vous ne devez utiliser qu’un seul outil d’aide au SEO dans cette liste, la Search Console de Google sera celui-ci.

Dans la nouvelle Search Console

De quoi l’utiliser régulièrement pour vérifier les performances de votre site et repérer les problèmes plus rapidement :

  1. Vous y découvrirez aussi si votre site a une pénalité manuelle,
  2. Vous verrez le nombre de pages indexées parmi celles que vous avez soumis à Google,
  3. Vous pourrez tester votre fichier robots. txt ou des .
  4. Et beaucoup plus, le tout gratuitement.

C\’est un coup d\’oeil sur la façon dont Google considère les éléments de votre site.

Pendant que vous y êtes, pensez aussi à utiliser Bing Webmaster Tools.

Il y a aussi beaucoup à gagner avec cet outil gratuit pour checker les performances de votre référencement sur Bing.

Comment Google choisit-il les featured snippets qui s’affichent ?

Danny Sullivan, nouveau porte-parole de Search, a créé un compte (@Searchliaison) pour informer la communauté SEO sur certains aspects du référencement Google.

Comment Google choisit les featured snippets dans les résultats ?

C’est dans ce cadre qu’il va publier une série de posts pour expliquer comment fonctionne . Et le premier article publié a trait aux featured snippets ou extraits optimisés.

réponse que Google Assistant donne lorsque vous posez une question.

Parfois, lorsque vous faites une recherche sur Google, vous voyez qu\’il y a une boîte descriptive tout en haut des résultats de Google. Ce résultat est ce que l’on appelle un extrait optimisé.

D’après Danny Sullivan, Google appelle ce résultat “featured snippet” ou extrait optimisé parce que, contrairement à ses résultats Web réguliers, la description de la page, ce qu’il appelle extrait, s’affiche en premier (Position 0).

Avec des extraits optimisés, Google reconnaît inverser le format habituel. Il met donc en avant l\’extrait, d\’où le nom de featured snippet. Google génère également des featured snippets d\’une manière différente de ses extraits réguliers (descriptions des liens organiques), de sorte qu\’ils sont plus faciles à lire.

Google révèle qu’il affiche des extraits optimisés ou featured snippets en position 0 dans la recherche lorsqu’il croit que ce format aidera les gens à découvrir plus facilement ce qu\’ils cherchent, à la fois à partir de la description et lorsqu’ils cliquent sur le lien pour lire la page elle-même.

Le featured snippet est, selon Google, particulièrement utile pour ceux qui sont sur le mobile ou qui lancent une recherche vocale.

Voici un exemple où l’extrait optimisé améliore l\’expérience de la recherche en la rendant plus facile d\’accéder à l\’information à partir de bonnes sources, grandes et petites :

Les extraits optimisés aident la recherche mobile et vocale

Le trafic de la recherche mobile a dépassé le trafic desktop dans le monde entier, dixit Google.

Et avec la croissance des assistants numériques activés par la voix, plus de gens font des requêtes vocales. Dans ces cas, le format traditionnel des \ »10 liens bleus\ » ne fonctionne pas aussi bien, ce qui fait des extraits optimisés un format particulièrement utile.

Bien sûr, Google continue à afficher des listes régulières (liens organiques) en réponses à des recherches avec des extraits optimisés. C\’est parce que les featured snippets ne sont pas censés être une seule source d\’information.

Ils font partie d\’une série globale de résultats que Google fournit, en donnant des informations aux gens à partir d\’un large éventail de sources.

Bref, il s’agit d’un processus compliqué qui exige de Google d\’interpréter la requête, et de déterminer ce que la personne veut vraiment savoir, et si la réponse à une question connexe pourrait être suffisante.

Et il a besoin de le faire en fournissant des informations provenant de sources fiables qui ne fournissent pas des informations ou des images potentiellement offensantes dans le cadre du résultat.

Pour conclure son article, Danny Sullivan déclare que les featured snippets en position 0 ne seront jamais absolument parfaits, tout comme les résultats de recherche dans leur ensemble ne seront jamais absolument parfaits.

En effet, sur une journée type, 15% des requêtes que traite Google n\’ont jamais été posées auparavant. C\’est juste l\’un des défis avec le tri à travers des milliards de pages d\’information via le Web pour essayer d\’aider les gens à comprendre le monde.

Les tout derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Google avait annoncé l’année dernière être en train d’expérimenter l’index Mobile-First afin d’utiliser, désormais, les performances de la version mobile du contenu pour le classement de ce contenu tant sur mobile que sur ordinateur.

Les tous derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Pour , actuellement, les systèmes d’exploration, d’indexation et de classement de Google regardent exclusivement la version ordinateur (desktop

Le Mobile-First Index signifie alors, d’après Googleen priorité, les utilisateurs du mobile à trouver ce qu’ils cherchent.

Google déclare par la suite :

Les webmasters verront une augmentation significative de l’exploration par le robot “Smartphone Googlebot”, et les extraits dans les résultats, ainsi que le contenu sur les pages de cache Google, seront issus de la version mobile des pages.

Comme Google l’avait dit, les sites qui utilisent le responsive design ou conception adaptable avec le mobile et implémentent correctement la diffusion dynamique (qui inclut tout le contenu desktop et le balisage) .

  1. Assurez-vous que la version mobile du site a également du contenu important, de haute qualité. Cela inclut le texte, les images (avec les attributs alt) et les vidéos dans les formats habituels et indexables.
  2. Les données structurées

    Elles devraient être à la fois sur la version mobile et la version desktop du site. Assurez-vous que les URL dans les sont mises à jour vers la version mobile sur les pages mobiles.

  3. Les métadonnées doivent être présentes sur les 2 versions du site.

  4. Aucune modification n\’est nécessaire pour l\’interconnexion avec des URL mobiles distinctes (sites m.-dot).

    Pour les sites utilisant des URL mobiles distinctes, conservez les éléments du lien existant rel = “canonical” et link rel = “alterner” entre ces versions.

  5. Vérifiez les liens hreflang sur des URL mobiles distinctes. Lors de l\’utilisation des éléments de link rel = “hreflang” pour l\’internationalisation, liez séparément les URL mobiles et les URL desktop.

    Le hreflang de votre URL mobile doit pointer vers les autres versions de langue/région sur d\’autres URL mobiles, et de même, les URL desktop doivent pointer vers d\’autres URL desktop en utilisant des éléments du lien hreflang.

  6. Assurez-vous que les serveurs hébergeant le site disposent d\’une capacité suffisante pour gérer le taux de crawling (exploration) potentiellement accru.

    Cela n\’affecte pas les sites qui utilisent le responsive design et la diffusion dynamique. Sauf les sites où la version mobile est sur un hôte distinct, tels que m.example.com.

Google évaluera les sites indépendamment de leur disponibilité pour l\’indexation Mobile-First basée sur les critères ci-dessus, avant de les basculer dès qu’ils seront prêts. D’après Google, ce processus a déjà commencé pour une poignée de sites et est étroitement surveillé par l\’équipe du Search.

Google avoue cependant être prudent avec le déploiement de l\’index mobile-First.

C’est pourquoi, il pense que faire cela lentement aidera les webmasters à obtenir que leurs sites soient prêts pour les utilisateurs mobiles. Raison pour laquelle, il confirme à nouveau, qu’il ne dispose d’aucun calendrier pour quand tout cela va se terminer.

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Lorsque les visiteurs suivent des liens hypertextes

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Les liens brisés ne sont pas seulement mauvais pour l\’expérience utilisateur

Qu’est-ce que les liens brisés affectent ?

La page d’erreur 404 ne frustre pas uniquement les moteurs de recherche et les utilisateurs. Elle aura aussi une incidence sur votre entreprise elle-même.

  1. Votre chiffre d’affaires :

    Les liens morts sont des obstacles dans le processus de conversion. Peu importe combien de temps vous avez passé à obtenir des clients sur votre site, s\’ils ne peuvent pas accéder à la page de conversion, tous vos efforts seront vains.

    En plus de perdre des revenus, vous perdrez aussi des clients. Un client potentiel qui ne trouve pas la page de conversion est une personne qui pourrait faire savoir à son entourage et sur les réseaux sociaux (par exemple) la mauvaise expérience vécue sur votre site.

    Et au final, ce n’est pas un seul client potentiel que vous aurez perdu, mais beaucoup d’autres.

    Si vous ne fournissez pas une bonne expérience utilisateur, vos visiteurs vont répandre le mot et vous finirez par perdre plus de clients que vous ne l\’aurez imaginé.

    Après tout, vous ne voudriez pas perdre votre temps et effort pour créer votre site Web, et avoir des visiteurs malheureux ? Il suffit de penser à quel point c’est frustrant de trouver un lien par lequel vous espérez obtenir plus d\’informations, et d’arriver sur une page erreur 404 qui vous dit que la réponse n\’existe pas.

  2. Votre taux de rebond :

    La page d\’erreur 404 n\’est pas seulement frustrante, mais elle pourrait nuire à votre taux de rebond aussi.

    Le taux de rebond est mesuré par la quantité de temps (durée) qu\’un visiteur passe sur votre page, et si l\’utilisateur ne reste pas pendant un certain laps de temps, il sera considéré comme ayant «rebondi» à partir de votre page.

    Lorsque vous avez des visiteurs mécontents sur votre site, chacun d\’eux quittera votre site Web, ce qui va au fil du temps générer un taux de rebond plus élevé.

    Lorsque les moteurs de recherche constatent un taux de rebond élevé sur votre page, ils vont brandir un carton rouge, et l\’ensemble du site pourrait ne plus sembler pertinent pour ces moteurs de recherche.

    Par conséquent, il est très important de garder les visiteurs satisfaits quand ils visitent votre site en fournissant une bonne expérience d\’utilisateur.

  3. Votre :

    Comme mentionné ci-dessus, le taux de rebond peut provoquer un mauvais classement dans les pages de résultats.

    Lorsque Google voit que les visiteurs quittent votre page après quelques petites secondes, il va supposer que les visiteurs n\’ont pas trouvé ce qu\’ils cherchent.

    Ensuite, s\’il s\’agit d\’une page non trouvée que Google sait détecter, il pourrait supprimer la page de ses SERPS comme n’étant pas une page crédible et fiable pouvant procurer une bonne expérience utilisateur.

    Un autre facteur qui aura une incidence sur votre classement Google, c’est de voir votre page non indexée lors de l’exploration de Googlebot. Google utilise ses robots pour explorer votre site en entier afin de recueillir des informations précieuses sur la thématique de votre page.

    Mais quand les crawlers de Google arrivent sur un lien brisé, ils ont tendance à arrêter le processus d\’indexation, ce qui peut ruiner vos chances d\’obtenir un classement plus élevé.

Les liens sortants brisés

Lorsque vous pointez des liens vers d\’autres sites à partir de votre propre site, ces liens sont appelés liens sortants. Limiter ou supprimer tous les liens morts pointant vers des pages externes peut être parfois difficile, car vous n\’avez probablement pas le contrôle sur le contenu externe que vous liez.

Et vous pourriez ne pas savoir que le contenu lié a été supprimé ou déplacé sur le site externe.

Lorsque votre site a des liens sortants brisés, c’est un mauvais signal à la fois pour vos utilisateurs et votre référencement. Googlebot explore le Web en allant de liens en liens pour collecter des données sur chaque page.

Veillez à vérifier régulièrement vos liens sortants pour vous assurer que vous ne redirigez pas les lecteurs (ou les bots) vers les pages brisées.

Comment vérifier et analyser vos liens sortants morts

Si vous avez un petit site, cette vérification des liens morts pourra se faire manuellement via l’extension Chrome “Check My Links” pour examiner manuellement chaque page de votre site et effectuer des contrôles individuellement pour détecter les liens brisés.

Cet outil vous aidera à découvrir à la fois les liens internes (liens de votre propre site) et les liens externes (liens vers d’autres sites) rompus. Gardez l\’enregistrement des occurrences des liens rompus dans une feuille de calcul ou dans un simple documents txt afin de pouvoir revenir plus tard corriger ou supprimer des liens.

Si vous avez un gros site, il ne sera probablement pas possible de vérifier manuellement chaque page pour découvrir les liens brisés. Dans ce cas, il vaut mieux investir dans des vérificateurs de liens morts payants tels que Ahref ou Semrush qui peuvent vous aider à trouver des liens cassés en vrac sur votre site.

Vous pouvez aussi utiliser Broken Link Checker qui est un outil gratuit parfait si vous avez un site de moins de 3000 pages. Au-delà de 3000 pages, une contribution vous sera demandée.

Vous entrez votre , vous sélectionnez “Report distinct broken links only” et vous cliquez sur le bouton “Report distinct broken links only” après avoir saisi le code de vérification affiché.

Le résultat s’affiche au bout de quelques minutes dans un tableau avec, s’il y en a, à la fois les liens internes et les liens sortants brisés. Pour chaque lien brisé par ligne, vous avez la page d\’origine (cliquez sur URL pour le lien de votre page) et de destination (cliquez sur SRC pour le lien de la page pointée).

A vous d’aller le corriger ou le supprimer dans la page d’origine sur votre site.

Liens internes morts et pages d\’erreurs 404

Les liens internes se rapportent à des liens qui vont d\’une page de votre site Web vers une autre page de votre site Web. Ces liens sont ceux sur lesquels vous avez le plus de contrôle.

Une erreur 404 se produit lorsque le contenu de votre site a été supprimé ou déplacé sans aucune redirection appropriée mise en place pour rediriger les visiteurs vers la page correcte.

Il est important de comprendre que l\’une des façons pour les moteurs de recherche d’explorer et indexer les sites est de visiter leurs liens. S\’il y a des liens morts sur votre site Web, ils peuvent arrêter l’exploration de votre site, ainsi que l\’indexation de vos pages.

Et les pages d’erreur 404 encouragent les utilisateurs à quitter votre site et passer au site suivant plutôt que d’y rester en espérant trouver l\’information dont ils ont besoin à partir d\’une page cassée pourtant visitée.

Lorsque les utilisateurs tombent sur des pages inexistantes ou déplacées sur votre site, cela peut affecter votre ratio d’utilisateurs habituels et affecter les taux de conversion de votre site Web.

Pour trouver les pages erreur 404 sur votre site résultant des liens internes cassés, vous pouvez utiliser l’outil Broken Link Check ou l’extension Chrome “Check My Links”, tous deux cités plus haut.

3 façons d\’éviter et fixer les pages d’erreur 404

  1. Mettez à jour plutôt que de supprimer le contenu : Au lieu de supprimer des pages, essayez de mettre à jour ou actualiser le contenu. Cela permettra d\’éviter les pages 404 indésirables évitables qui peuvent résulter de la suppression du contenu avec lequel d\’autres pages sont en liaison (liens vers votre site).
  2. La redirection 301 pour envoyer les visiteurs vers une nouvelle page : Si le contenu existe toujours sur votre site, mais a simplement changé d\’emplacement, ou s\’il y a eu une mise à jour de la structure de votre URL, alors redirigez les visiteurs vers la nouvelle page en utilisant la redirection 301.
  3. Contactez le webmaster et demandez que le lien soit mis à jour : si l\’erreur 404 se produit parce qu\’un site externe à pointer un lien vers votre contenu à l\’aide d\’une URL incorrecte, vous pouvez être en mesure de résoudre le problème en contactant et en demandant une mise à jour à l\’auteur du contenu externe ou au webmaster du site externe.

Alors que Google affirme qu’avoir des pages d’erreur 404 ne nuira pas nécessairement à votre référencement, elles peuvent gravement nuire à l\’expérience utilisateur qui peut entraîner des performances médiocres telles que des taux de rebond plus élevés.

Les moteurs de recherche essaient tant que faire se peut d\’améliorer constamment l\’expérience utilisateur. Alors, une bonne règle de base est que si c\’est mauvais pour l\’utilisateur, ce n\’est probablement pas bon non plus pour votre SEO.

L\'index Mobile First de Google est en test dans les résultats de recherche

John Mueller de chez vient de confirmer dans un Hangout pour que Google est actuellement en train d’expérimenter son index mobile first en live dans les résultats de recherche mobile.

L\'index Mobile First de Google est en cours de test grandeur nature

Il n’a cependant pas indiqué dans son propos le pourcentage des internautes qui utilisent Mobile et qui voient ces résultats du test en live.

Ce qui voudrait aussi dire que tous les sites ayant une version mobile-friendly sont actuellement susceptibles de s’afficher dans les résultats de recherche mobile des testeurs choisis par Google.

Avec ce test, Google ne cherche uniquement pas à savoir comment l’index mobile first impacte les résultats actuels et influencent le comportement des utilisateurs. Mais, il construit aussi de nouveaux classifieurs en vue des prochains débogages.

D’après Barry Schwartz de Seroundtable, John Mueller a expliqué que ces classifieurs internes sont conçus pour labelliser et différencier les sites Web qui ont une version ordinateur équivalente pour les pages mobiles affichées et ceux qui n’en ont pas.

Ces notifications pourraient alors se faire soit via un article sur le blog officiel de Google, soit via des messages dans la Search Console et d’autres moyens.

Et, une fois de plus, aucune date précise n’a été donnée par John Mueller quant à la généralisation de l’index mobile first côté utilisateurs.

Voici la transcription intégrale du commentaire de John Mueller (vidéo : 15:38) :

C\’est une des choses dont nous devons être sûrs que les changements que nous faisons fonctionnent bien. Nous créons des classifieurs en interne pour nous assurer que les pages mobiles sont en fait équivalentes aux pages desktop et que les sites ne voient aucun effet négatif de ce basculement.

Et ce sont des choses que nous devons expérimenter avec du contenu réel. Nous ne pouvons pas simplement faire des pages et dire que c\’est un peu bien comme une page Web normale. Nous devons vraiment voir ce qui se passe lorsque vous l\’exécutez avec du contenu réel.

À un moment donné, il peut y avoir des aspects [du déploiement de l’index mobile first] qui sont plus visibles, mais comme avec beaucoup d\’expériences de recherche, ce sont des choses que la plupart des gens ne remarquent pas parce que dans un monde idéal, les choses devraient simplement fonctionner pareillement.

Rappelons que l’index mobile first va permettre à Google d’indexer prioritairement la version mobile d’un site et le classement de ce même site sur mobile sera aussi utilisé pour son classement lors des recherches sur ordinateur.