Twitter permet d\'ajouter une vidéo aux Tweets via TweetDeck

TweetDeck est une application Chrome et mobile de pour consulter et gérer un ou plusieurs comptes Twitter.

Twitter permet d\'ajouter des vidéos aux Tweets via TweetDeck

Et la possibilité de créer des colonnes personnalisées pour suivre les performances des liens partagés est un grand plus.

ramener toutes les bonnes fonctionnalités de TweetDeck dans son application principale.

TweetDeck vient pourtant d’annoncer que les utilisateurs sont maintenant en mesure de télécharger et partager des vidéos via un Tweet à travers cette appli de gestion de comptes Twitter.

Contrairement à l’appli ou site Web de Twitter, TweetDeck est un outil de gestion multi-profils peu connu du grand public, mais très largement utilisé par les professionnels, dont les community managers.

Au mois de Septembre dernier, TweetDeck a ajouté de nouveaux filtres de recherche par heures et par dates pour rendre plus facile de trouver les Tweets pertinents.

Auparavant, au mois de Mai 2017, il a ajouté la capacité de chercher des Tweets cités par d\’autres utilisateurs depuis un n\’importe quel Tweet.

Plus tôt cette année aussi, on avait aussi parlé ici d\’une probable version payante de TweetDeck qui inclurait une gamme de fonctionnalités avancées.

Et finalement, c’est Twitter lui-même qui a commencé à expérimenter une version premium payante de son appli et site Web officiel.

Google n\'indexe plus les textes invisibles placés dans des onglets au sein d\'un contenu

ne semble plus apprécier les contenus qui ne seraient pas directement visibles sur une page visitée par les utilisateurs.

Google n\'indexe plus les textes invisibles placés dans des onglets au sein d\'un contenu

Commentaire de John Mueller  (vidéo 52:10)

Que ce soit une vidéo, un lien ou une image, c\’est essentiellement quelque chose qui perdure depuis bien longtemps. Mais, désormais, si c\’est un contenu que vous jugez important et pertinent, faîtes en sorte qu\’il soit bien visible sur la page.

Imaginez un utilisateur cherchant un contenu spécifique, quelque chose qui est cachée dans un onglet sur lequel il doit cliquer pour voir le contenu. Si cet utilisateur arrive sur votre page pour lire ce contenu et qu\’il ne le voit pas, il sera frustré et se dira que ce contenu ne correspond pas à son attente.

Alors, pour éviter une telle frustration de l\’utilisateur, nous considérons désormais que si un tel contenu est caché, c\’est peut-être qu\’il n\’est pas si important que cela pour l\’utilisateur et donc que nous ne devrons pas non plus lui accorder autant d\’importance. Alors, nous ne l\’indexerons pas.

Par conséquent, si un contenu est important pour votre audience, il doit demeurer visible sur la page visitée sans nécessiter une quelconque action supplémentaire. Sinon, vous pouvez aussi créer un lien vers une page dédiée dans laquelle ce contenu sera visible.

Il est utile à ce stade de faire une différence entre un contenu dissimulé (cloaking) et un contenu \ »légitimement\ » caché qui n\’est pas une technique Balck Hat comme pourrait être le contenu dissimulé.

Répondant aussi à une question similaire de Barry Schwartz sur le contenu intégral d\’une page visible après avoir cliqué sur un lien du type \ »Cliquez pour continuer\ », John Mueller a répondu :

\ »Therefore, it\’s probably not something that\’s critical for this page. So that includes, like, the Click to Expand. That includes the tab UIs, where you have all kinds of content hidden away in tabs, those kind of things. So if you want that content really indexed, I\’d make sure it\’s visible for the users when they go to that page.

From our point of view, it\’s always a tricky problem when we send a user to a page where we know this content is actually hidden. Because the user will see perhaps the content in the snippet, they\’ll click through the page, and say, well, I don\’t see where this information is on this page. I feel kind of almost misled to click on this to actually get in there\ ».

En d\’autres termes, John Mueller réaffirme que si vous voulez que votre contenu soit désormais indexé, il faudrait qu\’il soit visible par tous. Selon John Mueller, Google n\’affichera plus d\’extrait de ces textes cachés dans les résultats de recherche pour éviter d\’envoyer les utilisateurs vers du contenu qui n\’est pas visible à première vue.

Chaque onglet affiche un contenu que Google ne veut plus indexer.

Ce message s\’adresse principalement au site ecommerce qui ont tendance à en abuser. D\’ailleurs, beaucoup ont commencé à afficher tous les détails de leurs produits sur une seule et même page.

Est-ce aussi une technique pour augmenter le temps moyen des visites ?

SEO : Google serait-il en train de détruire l\'internet ?

Il faut dire que +Jeremy Palmer en a gros sur le coeur. Et pour cause.



L\’email qu\’il a reçu

Même si estime quant à lui que ce lien est tout sauf naturel.

Pour lui, le rôle de Google consiste à explorer et à indexer les pages web pour son propre profit.

Ayant posté le lien de son article sur le forum de Hacker News, il a immédiatement reçu un commentaire de Matt Cutts himself. Voici ce que répond Matt Cutts dans un premier temps :

I talked about this phenomenon recently on This Week in Google with Leo Laporte and Gina Trapani: http://twit.tv/show/this-week-in-google/248 Skip to 4:15 in to listen to the discussion.

Note that there are two different things to keep in mind when someone writes in and says \ »Hey, can you remove this link from your site?\ »

Situation #1 is by far the most common. If a site gets dinged for linkspam and works to clean up their links, a lot of them send out a bunch of link removal requests on their own prerogative.

Situation #2 is when Google actually sends a notice to a site for spamming links and gives a concrete link that we believe is part of the problem. For example, we might say \ »we believe site-a.com has a problem with spam or inorganic links. An example link is site-b.com/spammy-link.html.\ »


citer Duarne Forrester de Bing qui disait récemment  que \ »\ ».

\ »

Réponse de Matt Cutts

Réponse de Matt Cutts

En conclusion, en lisant tous les échanges sur le forum de Hacker News, on se rend constate que les critères de prise en compte des backlinks par Google restent un sujet préoccupant.

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.

Quand Google pénalise un site pour publication d\'article hors thématique


Publier un article sur votre blog dans une thématique ne correspondant pas à ce que sait de vous peut-il entraîner des ?

Au regard de ce qui va suivre, il semble que \ »Oui\ », selon Matt Cutts. Explications.

Vous avez peut-être tenté de vous exprimer sur des sujets variés et divers sur votre blog ? Ceci ne serait plus une bonne idée si vous souhaitez bénéficier des faveurs de Google. Car, selon Chris Crum  , vous devez vous focaliser sur ce que vous maîtrisez, donc sur votre domaine de compétence, ou tout du moins dans la thématique que Google reconnaîtrait à votre site.

Surtout si vous pratiquez du guest blogging et acceptez des auteurs invités sur votre blog.

entre Matt Cutts et un très respecté Auteur dont le site a récemment été pénalisé manuellement.

Le Guest Blogging toujours dans le collimateur ?

Si vous publiez un article sur un site de notoriété respectable et populaire, surtout si c\’est le site qui a insisté pour que vous y publiez, il serait normal, en principe, que ce site renvoie un lien pointant vers votre propre site pour vous faire découvrir davantage. Un lien en DoFollow de surcroît.

N\’est-ce pas la preuve de la reconnaissance de votre Autorité et de votre expertise ?

Et pourtant, Google ne semble pas vouloir l\’entendre de cette oreille. Bien au contraire.

C\’est aujourd\’hui un secret de pollichinelle que Google, après les liens factices pénalisés, est actuellement parti en croisade contre le guest blogging. La récente sanction prise à l\’encontre de MyBlogGuest.com  en est le symbole compte tenu de l\’écho retentissant sensé instaurer une nouvelle fois la psychose chez ceux qui le pratiquent.

De plus en plus de sites recevraient des pénalités manuelles pour des posts d\’auteurs invités.

C\’est ainsi que le dénommé SEO Doc Sheldon, qui aurait une bonne réputation SEO, s\’est vu infligé une action manuelle pour avoir accepté de publier sur son blog un guest post que Google a estimé hors sujet par rapport à la thématique attitrée de son blog.

Même si cet article incriminé concernait le marketing, peut-être qu\’il y en avait d\’autres, c\’est celui que Google a pointé du doigt et a sanctionné.

Google imposerait-il des thématiques aux sites ?

Ayant reçu une notification de la part de Google pour \ »vente de lien laissant passer du PageRank ou participation à un réseau de liens…\ », Doc Sheldon a publié une lettre ouverte qu\’il a partagée avec Matt Cutts, Eric Schmidt, Larry Page, Sergey Brin, etc…

C\’est Matt Cutts qui s\’est chargé de répondre dans un tweet en disant ceci : \ »Qu\’est-ce que \ »Bonnes Pratiques pour réseau social hispanique\ » a à faire avec un blog sur la rédaction SEO ? C\’est ce qui justifie l\’action manuelle.\ »

Ce à quoi répond à son tour Doc Sheldon : \ »Mon blog a rapport avec le SEO, le marketing, le social média, le développement web… Il parle de beaucoup de choses. Sinon, je ne l\’aurais pas lancé\ ».

A ce stade, il y aurait comme une forme d\’irrationalité à voir Google tenter d\’imposer une thématique à un site. D\’où le tweet suivant de Doc Sheldon : \ »Devons-nous donc comprendre que juste un lien justifie une pénalité ? Vous envoyez un message pour CELA\ ».

Donc, au final, nous avons deux problèmes en un. Google reproche à Don Sheldon d\’avoir publié un guest post en Mars 2013 en dehors de sa thématique de prédilection, donc un article non approprié, et aussi le suspecte d\’avoir un lien factice à partir de ce même article. Mais, Matt Cutts ne dit pas que l\’article incriminé est de mauvaise qualité. Mais seulement hors thématique.

La réaction de Danny Sullivan

Ulcéré par cette pénalité qui pour lui serait de trop, Danny Sullivan du site Serachengineland.com  a publié à son tour un article pour faire part de sa désapprobation. Il se demande pourquoi Google voudrait-il s\’arroger le droit d\’indiquer aux webmasters sur quelle thématique écrire.

Après avoir estimé dans son article que Google pourrait être en train de sortir de son rôle, Danny Sullivan lui fait les suggestions suivantes :

  • A Google : Assez des pénalités et dirigez-vous vers un modèle où, si vous n\’aimez pas un lien, vous ne le comptez pas, vous ne le pénalisez pas.
  • Aux SEOs et Editeurs : Arrêtez de vous poser des questions sur comment placer des liens, ce qui est actuellement risqué. Pensez à comment développer une vraie audience. Et si les liens arrivent avec cette audience, c\’est tout bénéfice.

La bonne nouvelle pour Doc Sheldon, comme il l\’a confirmé à Danny Sullivan, c\’est que sa pénalité a été levée grâce certainement à la mobilisation de tous ses pairs. Mais, un petit site aurait-il pu bénéficier d\’une levée de pénalité si rapide ?

Quelles leçons tirer de cette affaire ? A vous de le dire…

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.