WhatsApp permet le transfert d’historique de chat entre iOS et Android

WhatsApp pourrait enfin activer une fonctionnalité qui faciliterait un peu le saut d’ vers pour ses utilisateurs.

WhatsApp permet les transferts d’historique de chat entre iOS et Android

Signalé pour la première fois en Avril 2021, l’outil de migration de chat iOS vers Android de est maintenant mis en ligne. Cependant, tous les utilisateurs de WhatsApp ne pourront pas en profiter.

WhatsApp ajoute donc la possibilité d’apporter votre historique de discussion avec vous lorsque vous passez d’iOS à Android , y compris toutes les notes vocales, les photos et les conversations.

La fonctionnalité longtemps annoncée lors de l’événement de lancement de Samsung et couvrira initialement les transferts d’iOS vers les nouveaux Samsung Z Fold 3 et Samsung Z Flip 3 de la société et d’autres téléphones Samsung « dans les semaines à venir ».

La fonctionnalité longtemps annoncée lors de l’événement de lancement de Samsung et couvrira initialement les transferts d’iOS vers les nouveaux Samsung Z Fold 3 et Samsung Z Flip 3 de la société et d’autres téléphones Samsung « dans les semaines à venir ».

Finalement, la fonctionnalité couvrira tous les transferts entre les téléphones iOS et Android, bien qu’il ne soit pas clair quand elle sera disponible pour tous les appareils.

La nouvelle fonctionnalité devrait aider à résoudre l’un des éléments les plus frustrants de WhatsApp, à savoir qu’il n’a jamais été officiellement possible de transférer votre historique de chat entre les systèmes d’exploitation mobiles.

Si vous choisissez d’utiliser la fonction de sauvegarde dans le cloud de WhatsApp, les historiques de chat iOS sont stockés dans iCloud, tandis que ceux d’Android sont dans Drive, ce qui signifie qu’il n’est possible de transférer vos chats qu’entre des téléphones exécutant le même système d’exploitation.

La nouvelle fonctionnalité transfère les historiques de chat à l’aide d’un câble Lightning vers USB-C physique plutôt que de les envoyer via Internet.

Malheureusement, si vous avez transféré entre iOS et Android dans le passé et que vous avez deux sauvegardes cloud distinctes, la nouvelle fonctionnalité de transfert ne les fusionnera pas en un seul historique de discussion.

Au lieu de cela, WhatsApp dit que si vous l’utilisez pour migrer votre historique de discussion, puis le sauvegarder, il écrasera toutes les sauvegardes existantes.

WhatsApp affirme que la nouvelle fonctionnalité permettra les transferts d’iOS vers les nouveaux pliables de Samsung dans un premier temps, et qu’elle permettra des transferts vers des appareils Samsung fonctionnant sous Android 10 et plus « dans les semaines à venir ».

Il a refusé de dire quand la fonctionnalité pourrait arriver pour les téléphones Android non Samsung ou quand elle autorisera les transferts Android vers iOS.

Source : Theverge

Comment télécharger des applis Android dans d\'autres pays via Google Play ?

De nombreux développeurs d’applications Android, mais aussi de nombreuses plates-formes sociales, et même certaines applis de , sont lancées en priorité dans un certain nombre de pays pour les tester.

Comment télécharger des applis Android dans d\'autres pays via Google Play ?

Et pas dans la grande majorité des pays, dont très souvent la France.

Ils sont donc nombreux, les utilisateurs d’Android, qui apprennent qu’une nouvelle application ou une nouvelle version d’une appli est disponible.

Mais, au moment de la télécharger, ils sont déçus de se rendre compte que cette appli ou la dernière version de l’appli convoitée n’est pas encore disponible pour leur pays de résidence.

Certes, il y a plusieurs façons de contourner cela, y compris le téléchargement APK de sources non officielles, mais maintenant, Google a introduit un moyen de le faire officiellement.

Une mise à jour de Google Play Store version 9.3.14 du 21 Mars 2018 voit, selon BetaNewsajout d\’une nouvelle option \ »Pays et Profils \ » qui rend le téléchargement et l’installation d\’applications Android d\’autres régions que la vôtre beaucoup plus facile.

Cependant, voici ce que vous devez savoir :

Alors que Google semble être en train de rendre plus facile pour les gens de changer de pays afin de télécharger des applications disponibles prioritairement ou exclusivement ailleurs, ce n\’est pas, encore pour l’instant, une fonctionnalité qui est disponible pour tout le monde.

Google déclare que l\’option doit être utilisée \ »uniquement lorsque vous déménagez ou partez dans un nouveau pays\ ».

Mais, dans la réalité, d’après Betanews, rien n’empêcherait de l\’utiliser à partir de n’importe quelle zone géographique, dont votre pays de résidence actuelle.

Si vous voulez changer de pays dans Google Play Store, voici ce que vous devez faire, si vous avez la version 9.3.14 de Play Store :

  1. Ouvrez Google Play Store sur votre smartphone
  2. Appuyez sur le “Menu” à gauche
  3. Appuyez sur \ »Compte\ »
  4. Si la nouvelle option de commutation “Pays et Profils” est disponible pour vous, vous devriez la voir affichée en bas de la liste.
  5. Tapez sur cette option et Google Play Store vous présentera une liste de pays que vous pouvez sélectionnez
  6. Sélectionnez votre pays préféré en appuyant dessus
  7. Ensuite, allez dans Google Play Store pour rechercher l’application convoitée qui est disponible dans ce pays.
  8. Une fois trouvée, vous pouvez alors la télécharger dans votre bibliothèque.

Cette nouvelle fonctionnalité va ainsi permettre d’éviter les frustrations des utilisateurs pressés d’utiliser ou tester une nouvelle application ou une mise à jour d’une application Android non disponible dans leur pays.

Google révèle de nouveaux détails concernant l\'index mobile-first

Après avoir annoncé que beaucoup plus de sites allaient migrer

Google révèle de nouveaux détails concernant l\'index mobile-first

En fait, ce sont 4 précisions qui ont été apportées à l’évolution de ce basculement actuellement en cours:

  1. index mobile-first

    Cependant, vous pouvez rechercher les signaux suivants qui peuvent confirmer si votre site a déjà migré :

    Cependant, vous pouvez rechercher les signaux suivants qui peuvent confirmer si votre site a déjà migré
    Images via Searchenginejournal.com
    • Une baisse importante du trafic de votre site via l’ordinateur.

    rapports de la Search Console pour indiquer quand le site a été déplacé vers le nouvel index. De cette façon, les propriétaires de sites seront en mesure de facilement comparer les données avant et après le basculement.

  2. Basculement des sites individuels qui sont “prêts” :

    déplacer des sites individuels qui sont les plus prêts

    Pour comprendre ce que signifie par “prêt”, regardez ce qui fonctionne dans la recherche mobile en ce moment.

    Un site optimisé pour la recherche mobile sera prêt pour l\'index mobile-First.

    Et donc, un site en responsive design et un contenu AMP auront la préférence de Google.

  3. Le balisage sur les sites mobiles est important :

    Google ne fera plus référence au balisage de la version desktop

    le balisage ou l’ajout des balises sur les sites mobiles sera important à l\'avenir

    Il en est de même pour le balisage Schema de données structurées.

    Par exemple, ils peuvent croire que les balises ALT ne sont pas importantes sur mobile parce que vous ne pouvez pas survoler une image avec un curseur comme vous pouviez le faire sur ordinateur.

    devez inclure le même balisage sur les 2 versions pour vous assurer que Google sera en mesure de le voir.

  4. Vous n’êtes pas encore prêts pour le mobile first ?

    un site mobile mobile-friendly prêt.

    Un bon site desktop est mieux qu\'un mauvais site mobile

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

YouTube

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

Shopping.

Apporter l\’intention de Search à YouTube

Les annonceurs sont d\’abord parvenus à utiliser les données des utilisateurs connectés à leurs comptes pour le ciblage par type d\’audience sur en Janvier 2017.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” à YouTube signifie que les annonceurs peuvent cibler à nouveau (reciblage publicitaire) les gens sur YouTube qui ont récemment cherché des mots-clés particuliers sur Google.com ou .fr.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” vous permettent de définir et de toucher les clients idéaux pour votre entreprise.

Elles sont conçues pour les annonceurs ciblant les performances. Elles vous permettent donc d\’aller au-delà des catégories d\’audience prédéfinies et de toucher les utilisateurs au moment où ils prennent une décision d\’achat.

En ce qui concerne les campagnes Display, vous pouvez créer une audience d\’intention personnalisée à l\’aide de mots clés d\’audience sur le marché.

Les audiences sur le marché vous permettent de trouver les clients qui recherchent (ou envisagent sérieusement d\’acheter) des services ou des produits similaires à ceux que vous proposez.

Ces types d\’audience sont destinés aux annonceurs souhaitant enregistrer des conversions auprès des acheteurs potentiels. Les audiences sur le marché peuvent vous aider à améliorer vos performances de remarketing et à toucher les consommateurs sur le point de réaliser un achat.

Pour ce faire, il vous suffit de saisir des mots clés et des URL, associés aux produits et services que votre audience idéale recherche sur des sites et des applications.

Google a introduit les “Audiences d\’intention personnalisées” sur le Réseau Display de Google (GDN) en Novembre dernier. Elles permettent aux annonceurs de créer des auditoires basés sur les données de leurs campagnes, sites Web et chaînes YouTube.

Les personnes peuvent alors être ciblées avec des annonces pendant qu\’elles regardent des vidéos sur YouTube. Le ciblage est basé simplement sur les utilisateurs ayant effectué des recherches particulières sur Google.

Par exemple, une compagnie aérienne pourrait atteindre les gens sur YouTube qui ont récemment cherché sur Google des vols pour Hawaii.

Les “Audiences d\’intention personnalisées” pour YouTube sont disponibles exclusivement dans la nouvelle interface AdWords.

Pour utiliser les audiences personnalisées sur YouTube, les annonceurs vont mettre en place une campagne vidéo dans AdWords et ajouter des mots-clés liés à leurs produits ou services que leurs prospects sont susceptibles de saisir lors de leur recherche.

Les annonces TrueView for Action pour les réponses directes

YouTube annonce aussi le lancement du format publicitaire TrueView for Action.

Google affirme que les “Audiences d\’intention personnalisées” fonctionnent mieux avec ce nouveau format publicitaire, qui a été développé spécifiquement pour répondre aux objectifs de la réponse directe.

Avec les annonces TrueView pour les actions, les annonceurs peuvent personnaliser les appels à l\’action qui apparaîtront avec leurs annonces vidéo sur YouTube.

Sur mobile, les publicités apparaissent sous la vidéo et persistent même après la fin de l\’annonce vidéo ou sont ignorées pendant la lecture de la vidéo hôte.

Sur ordinateur, une annonce d\’accompagnement s\’affiche à côté du lecteur vidéo en haut de la colonne, à droite des recommandations.

Selon YouTube, les annonceurs peuvent ajouter leurs propres éléments créatifs, comme un logo ou une image, ou Google va extraire dans les éléments automatiquement à partir de la page de destination.

Image via Youtube

Comme toutes les autres annonces TrueView in-Stream, les annonces TrueView pour les actions peuvent être ignorées au bout de 5 secondes. Les campagnes TrueView pour les actions sont automatiquement définies par des enchères au CPA cible pour les annonces vidéo.

L\’avantage des annonces TrueView, c\’est que vous payez chaque fois qu\’un utilisateur regarde 30 secondes de votre vidéo (ou son intégralité, si elle dure moins de 30 secondes), ou chaque fois qu\’il interagit avec celle-ci, par exemple en cliquant sur les incitations à l\’action en superposition, sur les fiches, sur les bannières associées à la vidéo ou sur sa miniature (dans le cas d\’annonces Video Discovery).

A la fois les Audiences d\’intention personnalisées et les annonces TrueView for Action seront bientôt disponibles pour tous les comptes AdWords.

Google My Business n\'accepte pas les photos de toutes les Pages

Googleà Google My Business. Le contenu a changé dans sa formulation, mais l’objectif reste le même.

Google My Business n\'accepte pas les photos de toutes les Pages

Avant, la page d’aide disait :

En ajoutant des photos prises par vous-même ou par vos clients, vous pouvez améliorer la visibilité de votre établissement sur Google, y compris dans la recherche Google, dans Maps et sur Google+. Ajoutez-en afin de mettre en valeur vos produits et services auprès des utilisateurs qui recherchent ce que vous proposez.

Notez que vos photos ne pourront être diffusées sur Google qu\’une fois votre établissement validé. Pour les établissements qui comportent au moins 10 adresses, vous pouvez importer des photos via une feuille de calcul.

Maintenant, la page d’aide dit :

Les photos prises par vous-même ou par vos clients vous permettent d\’améliorer la visibilité de votre établissement sur Google, y compris dans la recherche Google et sur Maps. Ajoutez-en afin de mettre en valeur vos produits et services auprès des utilisateurs qui recherchent ce que vous proposez.

Pour que vos photos soient diffusées sur Google, vous devez d\’abord faire valider votre établissement.

Si votre compte My Business n\’est pas vérifié, vous ne pourrez pas faire afficher vos photos dans votre fiche. Et, vous remarquerez que dans cette mise à jour, Google dit “ y compris dans la recherche Google et sur Maps”, après avoir désormais exclu Google+ qui figurait dans la première version.

Ce qui est normal puisque personne ne fait de recherche locale en passant par Google+. Tout le monde utilise Maps ou Search.

Comment ajouter des photos dans Google My Business ?

Une fois que vous avez sélectionné les photos que vous souhaitez ajouter à votre fiche Google My Business, vérifiez qu\’elles sont au format JPG ou PNG et que leur taille est correcte.

Ensuite, suivez les instructions ci-dessous pour les importer dans votre fiche.

Sur un ordinateur :

  1. Connectez-vous à Google My Business. Si vous avez deux établissements ou plus, cliquez sur “Gérer l\’établissement” au niveau de celui pour lequel vous souhaitez importer des photos.
  2. Dans le menu, cliquez sur “Photos”.
  3. Sélectionnez le type de photo à ajouter (les types de photos sont désormais de 3 sortes) :
    • Photo de profil : pour aider les clients à reconnaître votre établissement sur Google.
    • Photo de couverture : pour présenter le style de votre page. Lorsque vous ajoutez une photo de couverture, celle-ci est automatiquement définie comme photo préférée pour votre fiche.

      Cette action ne garantit pas qu\’elle soit la première image de votre établissement, mais elle nous indique que vous préférez afficher cette photo.

    • Photos supplémentaires : pour ajouter d\’autres photos afin de mettre en avant les aspects de votre établissement pouvant inciter un client à effectuer un achat.
  4. Importez la photo à partir de votre ordinateur ou choisissez-en une que vous avez déjà transférée.

Sur mobile :

Ouvrez l\’application Google My Business -> Appuyez sur \ »Menu\ » -> Photos -> Type de photo à ajouter -> Choisissez la photo à télécharger.

Infographie de l\'hébergement Web

L\’hébergement Web

Infographie de l\'hébergement Web pour mieux comprendre

Les sites Web sont hébergés, ou stockés, sur des ordinateurs spéciaux appelés serveurs.

nom de domaine dans leur navigateur. Leur ordinateur ou mobile se connectera ensuite à votre serveur et vos pages Web leur seront transmises par le biais du navigateur.

pour ne pas dire exigentvous aideront à en acheter un.

Si vous décidez de créer et héberger votre site Web

Les différents types de serveurs d\’hébergement internet

Allons plus loin et regardons les principales différences entre un hébergement mutualisé, VPS, dédié et Cloud.

  1. Hébergement mutualisé :

    En général, tous les noms de domaine peuvent partager un pool commun de ressources serveur, telles que la RAM et le CPU.

    car il nécessite des connaissances techniques minimales.

    Inconvénients :

    • Aucun accès root,
    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  2. Hébergement sur serveur dédié :

    Un serveur dédié offre le contrôle maximal sur le serveur Web sur lequel votre site est stocké.

    Vous louez en exclusivité un serveur entier. Votre (vos) site (s) est le seul site Web stocké sur le serveur.

    Caractéristiques :

    • Ce type de serveur est fourni avec une plus grande puissance,
    • Un coût beaucoup plus élevé qu’avec le serveur mutualisé, même si l’abonnement est généralement mensuel.
  3. Hébergement Virtual Private Server (VPS) :

    Inconvénients :

    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  4. Cloud Hosting :

    Le Cloud Hosting ou hébergement cloud offre une capacité illimitée pour gérer des pics de trafic ou de trafic élevés.

    Voici comment cela fonctionne : un ensemble de serveurs (appelé nuage ou cloud) travaillent ensemble pour héberger un groupe de sites Web. Cela permet à plusieurs ordinateurs de travailler en commun pour gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics pour un site Web particulier.

    Inconvénients :

    • requis pour modifier les paramètres du serveur et installer certains logiciels),
    • Des coûts plus élevés sont à prévoir,
    • Les utilisateurs d’hébergement Cloud sont généralement facturés par utilisation.

Comment choisir le bon hébergeur pour votre site Web ?

Il y a des centaines de questions que vous pourriez poser à votre hébergeur Web potentiel.

Et en obtenant les réponses à ces questions avant de vous engager, vous devriez avoir une image claire de ce que vous recevrez, ce que le prestataire offre sur le long terme, comment il traite ses clients (disponibilité du support et moyens de contact) et s’ils sont une entreprise en qui vous pouvez avoir confiance et avoir vraiment envie de travailler avec.

Voici quelques questions que vous pouvez poser.

  • Quel est le taux de disponibilité mensuelle moyen ?

  • Combien ça coûte ?

  • Où sont situés physiquement les serveurs d’hébergement ? Pouvez-vous choisir l\’emplacement de votre serveur ?

    Un serveur plus proche de vos utilisateurs permet à votre site Web de charger plus rapidement pour eux.

  • Quel niveau de support technique ou client est offert ?

    Un support client ou technique par téléphone ou par chat disponible 24/7 est à privilégier plutôt qu’un support par email. Vous pourrez ainsi facilement résoudre tout problème technique urgent qui pourrait survenir.

  • Quels sont les termes et les tarifs de renouvellement ?

    Sachez que si vous êtes un abonné pour la première fois, vous devrez probablement vous inscrire à un tarif réduit que pour les changements lorsque vous renouvelez votre contrat. Assurez-vous d’être bien informés pour les années à venir, surtout s’il y a des changements de tarifs en cours de contrat.

  • Quel types d’évolutions potentielles existe-il ?

    Par exemple, si vous démarrez avec un plan de serveur mutualisé, êtes-vous en mesure de développer votre espace plus tard ou même de passer à un environnement de serveur dédié?

  • Par exemple, si vous démarrez dans une configuration de serveur mutualisé et que vous devez passer à un environnement dédié ou VPS pendant la durée de votre contrat, est-ce autorisé ? Y a-t-il des ou des frais de migration ?

  • Sachez que tous les plans illimités ont des limitations. C’est juste une question pour savoir ce que sont ces limitations.

  • Le prestataire d’hébergement Web offre-t-il un essai gratuit ?

    Presque chaque fournisseur offre au moins un essai gratuit allant de 15 à 30 jours, mais certains offrent des délais plus longs. Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts et profitez de la période sans engagement pour tester chaque facette du service.

Les chiffres de l’hébergement Web aujourd’hui

Infographie via W3techs.com

  1. Top 10 des langues de tous les sites Web :
    • Anglais : 51.3%
    • Russe : 6,8%
    • Allemand : 5,6%
    • Japonais : 5,4%
    • Espagnol : 5,1%
    • Français : 4,1%
    • Portugais : 2,6%
    • Italien : 2,4%
    • Chinois : 2,1%
    • Polonais : 1,7%
  2. Quels logiciels CMS utilisent les sites Web (voir classement ici) ?
    • 51% n’utilisent aucun logiciel CMS
    • se classe largement en tête.
  3. de l’hébergement sécurisé :
  4. Popularité du langage PHP en 2018 :
    • 83% des sites Web utilisent le PHP.
    • 88% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 5
    • 11% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 7
    • 1% de ces sites utilisant le PHP utilisent des versions plus anciennes (sans doute des sites abandonnés).
  5. Les serveurs Web les plus populaires en 2010 et 2018 :
    • : 10% en 2018 contre 21% en 2010 (en forte baisse)
    • Nginx : 37% en 2018 contre 4% en 2010  (en forte croissance)
    • LiteSpeed : 3% en 2018 contre 1% en 2010
    • Apache : 48% en 2018 contre 72% en 2010 (en forte baisse)

Facebook étend son label Breaking News à plus d\'éditeurs

Facebook

À partir de cette semaine, étend ce label “Breaking News” à 50 autres éditeurs en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Europe et en Australie.

Cette extension sera en plus du

le label se signale par une étiquette “Breaking” rouge à côté de la source et de la durée depuis laquelle la story a été publiée (3 min, par exemple) pour tenter de .

La fonctionnalité peut être appliquée aux articles instantanés, aux liens et aux vidéos Facebook Live.

Les conditions d’utilisation du label Breaking News

  1. Les éditeurs peuvent ajouter le label “Breaking” à 1 seul post par jour, plus 5 autres par mois. Soit un total de 35 posts labellisés “Breaking” par mois.
  2. Chaque éditeur pourra choisir la durée d’affichage du label : entre 15 minutes et 6 heures.
  3. Les utilisateurs peuvent signaler une mauvaise utilisation du label “Breaking” avec la flèche déroulante.

À partir du test initial, Facebook dit avoir vu des résultats positifs.

Image via Facebook

 

Du 8 Décembre 2017 au 14 Janvier 2018, il a été relevé :

  • 4% de taux de clics en plus sur les posts affichant le label “Breaking”.
  • 7% de Likes en plus.
  • 4% de commentaires en plus.
  • 11% de partages en plus.

Les éditeurs peuvent voir les performances de leurs posts labellisés “Breaking” dans une section analytics spéciale.

Instagram va signaler toute copie d\'écran de Story à son auteur original

Si vous aviez l’habitude de faire discrètement des copies d’écran de photos dans les stories ou d’enregistrer les stories de vos amis, vous ne pourrez plus le faire en toute discrétion.

Instagram va signaler toute copie d\'écran de Story à son auteur original


Instagram a décidé qu’il allait maintenant moucharder, et donc alerter vos amis de ce que vous venez de faire sur leurs stories.

Lorsque vous ferez une copie d’écran ou un enregistrement de story, le notifiera à l’auteur à l’origine de la story.

Image via TheNextWeb.com

En d’autres termes :

Découvrez qui a fait une copie d’écran ou a enregistré votre story.

Inversement, Instagram avertira aussi les utilisateurs copieurs que leurs habitudes de copies d’écran ou d’enregistrement de stories ne sont plus privées avec le message ci-dessous.

Voici à quoi ressemble l’avertissement d’Instagram :

Cette fonctionnalité est actuellement en cours de déploiement, de façon très progressive.

Pinterest permet d\'ajouter une image à la requête textuelle

Un an après ses débuts, la fonction Lens de Pinterest

Pinterest permet d\'ajouter une image à la requête textuelle lors des recherches

sur Pinterest .

les images serviront de paramètres supplémentaires pour une recherche pour mieux imiter comment les gens pourraient chercher des choses dans le monde réel.

Pensez à la façon dont vous pourriez aller dans un magasin de meubles à la recherche d\’un tapis de salon, et montrer au vendeur une photo de votre canapé et votre table basse pour qu’il vous trouve un tapis qui corresponde.

Ou comment vous pourriez être dans un magasin d\’épicerie pour les ingrédients d’un repas et demander à un employé quels autres ingrédients pourraient compléter la recette.

Maintenant, vous serez en mesure de poser ces questions à en ajoutant une photo à votre requête textuelle.

Images via Pinterest

La combinaison de la recherche visuelle et et de la recherche textuelle devrait également aider Pinterest à affiner ses résultats de recherche visuelle.

Les requêtes textuelles peuvent être utilisées pour augmenter la compréhension de la technologie de la vision informatique de Pinterest de ce qu\’une image contient et pour établir de nouvelles relations entre les objets que la technologie connaît et d\’autres choses ou utilisations qu\’elle peut ne pas encore connaître.

Bien sûr, la capacité de Pinterest à analyser les images s\’améliore déjà au fur et à mesure que son volume de recherches visuelles augmente.

Chaque mois, les utilisateurs effectuent plus de 600 millions recherches visuelles en utilisant la fonction Lens, les extensions d’analyse du navigateur d\’image de Pinterest et sa recherche visuelle dans la fonctionnalité des Pins.

Soit une augmentation de 140% d’une année sur l’autre.

En conséquence, la technologie informatique de la vision de Pinterest peut reconnaître 5 fois plus d\’articles (ou objets) qu\’il y a un an, y compris les ingrédients des recette et les modèles de vêtements.

Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

ous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Les informations locales aident à bâtir une communauté, à la fois en ligne et hors ligne. C\’est un  fait important de faire en sorte que le temps que nous passons tous sur Facebook soit bénéfique.

La nouvelle fonctionnalité prioritaire dans le News Feed commencera d\’abord aux Etats-Unis.

Après tout, une version hyperlocale et décentralisée du fil d’actualité de Facebook pourrait en fin de compte avoir l\’effet de nouvelles sources de polarisation si elle n\’est pas équilibrée avec une plus large couverture des news nationales.

C\’est pour quoi Mark Zuckerberg précise :

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Tous nos efforts visant pour réduire les fausses informations (fake news), la désinformation, le clickbait, le sensationnalisme et les faux comptes s\’appliquent toujours.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.