Chrome lance une fonction d’analyse pour les téléchargements à risque

déploie de nouvelles fonctionnalités de sécurité pour Chrome qui sont conçues pour faciliter la détection des téléchargements et des extensions douteuses.

Chrome lance une fonction d’analyse pour les téléchargements à risque

 

Ces fonctionnalités s’appuient sur la fonction de navigation sécurisée améliorée du navigateur, qui a été lancée l’année dernière pour offrir de meilleurs avertissements contre les sites de phishing.

En ce qui concerne les extensions Chrome, le navigateur affichera désormais un avertissement si ce que vous installez n’est pas considéré comme « fiable ».

Pour être fiables, les extensions doivent provenir d’un développeur qui a suivi les “Google’s Developer Program Policies” et existe depuis «au moins quelques mois».

Cela signifie que les nouveaux développeurs ne seront pas immédiatement considérés comme dignes de confiance par Google.

Lorsque vous tentez de télécharger une extension qui n’est pas fiable, Chrome affichera un avertissement contextuel indiquant que vous devez « procéder avec prudence ».

Cependant, il existe toujours la possibilité de « continuer à installer » l’extension.

Google affirme que près des trois quarts des extensions sur Chrome Store seront considérées comme fiables selon ses critères.

Ne pas être « digne de confiance » ne signifie pas que Google pense qu’une extension est dangereuse, mais que son développeur peut être plus récent dans le magasin ou peut avoir récemment commis une violation mineure de la politique.

 

Google affirme que près des trois quarts des extensions sur Chrome Store seront considérées comme fiables selon ses critères.

Chrome obtient également une nouvelle fonctionnalité de numérisation (scan) pour les téléchargements suspects.

À l’avenir, tous les téléchargements qui semblent « risqués, mais pas clairement dangereux » offriront une option pour les télécharger sur les serveurs de Google pour une analyse plus approfondie.

Ce processus peut être contourné si vous préférez, mais cela offre une couche supplémentaire de protection lors du téléchargement de fichiers à partir du Web.

La nouvelle option d’analyse est proposée en plus des vérifications de métadonnées existantes que Chrome effectue déjà sur les téléchargements.

Google dit que les nouvelles fonctionnalités se déploient progressivement pour Chrome 91, la version du navigateur qui a été publiée à la fin du mois dernier.

Source : Theverge

Les certificats gratuits pour le HTTPS de Let\'s Encrypt abusés par des pirates

Crypter tout le trafic web a toujours été considéré comme un objectif clé pour la sécurité internet, mais il y avait deux principaux obstacles à cela.

Les certificats gratuits HTTPS de Let\'s Encrypt

site web en HTTPS.

Deuxièmement, les certificats SSL eux-mêmes ne sont pas toujours faciles à mettre en place par le premier webmaster venu.

L’organisation Let’s Encrypt, soutenue par des géants du Net tels que Akamai, Cisco, the Electronic Frontier Foundation (EFF), et Mozilla, a été créée avec pour objectif d’éliminer les deux obstacles cités plus haut.

Le but de ce projet sera donc de fournir des certificats SSL gratuits à tous les propriétaires de sites web qui en feront la demande.


Toutefois, le risque potentiel pour Let’s Encrypt d’être abusé par des pirates a toujours existé.

Il y a donc à peine un mois, Let’s Encrypt a ouvert son programme bêta pour offrir des certificats gratuits au public. Seulement voilà.

Les pirates n’ont pas attendu longtemps pour commencer à abuser ce service et l\’utiliser pour distribuer des logiciels malveillants à partir de noms de domaine apparemment sûrs.

C’est l’entreprise de sécurité informatique Trend Micro qui a tiré la sonnette d’alarme pour alerter les utilisateurs japonais qui naviguaient sur des sites en HTTPS via Let’s Encrypt et prévenir qu’ils transitaient en fait sur des serveurs malveillants.

Ces serveurs hébergeaient un système piraté dénommé Angler Exploit Kit qui téléchargeait un Trojan de données bancaires pour infecter automatiquement les ordinateurs . Ce Trojan ou Cheval de Troie permettait ainsi aux pirates d\’accéder à distance à ces ordinateurs à l’insu des utilisateurs.

Trend Micro affirme que le pirates utilisent une technique appelée “domain shadowing” ( invisible) à partir de laquelle ils réussissent à accéder à un nom de domaine de confiance (par exemple, le site web principal d’une banque) pour rediriger les utilisateurs infectés vers un serveur qu’ils contrôlent et hébergent ailleurs.

Et ce, tout en dissimulant leur activité en utilisant un sous-domaine protégé par un certificat de sécurité de Let’s Encrypt.

Dans l\’affaire sur laquelle enquêtait Trend Micro, les pirates ont hébergé une publicité qui donne l’impression d’être celle d’un nom de domaine légitime.

L’organisation Let’s Encrypt affirme de son côté que cela est possible parce que Let’s Encrypt vérifie uniquement les noms de domaine par le biais de “Google safe browsing API” avant de délivrer des certificats HTTPS.

Safe Browsing (ou \ »Safe Browsing\ ») est un service fourni gratuitement par Google pour sécuriser la navigation. Il est inclus, nativement, dans plusieurs navigateurs et permet, via plusieurs filtres, de rechercher en permanence la présence du nom de domaine (site Internet) de chaque lien (URL) sur lequel vous cliquez (lien dans les pages Web visitées, liens des résultats de recherches avec un moteur de recherche, etc. …) dans deux listes noires.

Cette précaution préalable de Let’s Encrypt via Google Safe Browsing n’empêche pas que des pirates obtiennent un certificat et créent des sous-domaines avec des malwares sous l’apparence d’un site légitime.

Selon le rapport de Trend Micro, l\’incident met en évidence les problèmes potentiels avec le service gratuit de Let\’s Encrypt et demande instamment à l\’organisation d\’être disposée à annuler immédiatement les certificats qui auraient été utilisées à mauvais escient.

Affaire à suivre…

Comment sécuriser son compte Facebook pour mieux se protéger

Le sujet de la sécurité des comptes Facebook a toujours été un sujet préoccupant pour les utilisateurs de

bien protéger son compte Facebook pour éviter toute mauvaise surprise.

Nous allons donc commencer par la configuration des paramètres du compte à partir de la page https://www.facebook.com/settings. Pour accéder à la page des Paramètres, vous cliquez sur la roue crantée en haut à droite et vous sélectionnez « Paramètres » dans le menu déroulant.

Paramètres généraux du compte

 

Vous pouvez allez sur cette page pour vous créer automatiquement un mot de passe sécurisé d’au moins 15 caractères : http://passwordsgenerator.net/.

Une fois votre mot de passe créé, vous pouvez demander à votre ordinateur ou à votre smartphone de le mémoriser afin de ne pas avoir à le saisir à chaque connexion. Mais, ne le faîtes pas si vous utilisez un ordinateur public utilisé par d’autres personnes.

Sécurité : Paramètres pour sécuriser son compte Facebook

  1. Activez la navigation sécurisée.
  2. Activez la notification lors de connexion par courriel. Vous serez ainsi prévenu en cas d’intrusion et prendrez les mesures de changement de mot de passe qui s’imposent.
  3. Activez l’approbation de connexion. Ainsi, à chaque tentative de connexion, Facebook vous envoie un code secret par SMS à votre numéro de mobile déjà renseigné s’il ne reconnaît pas l’ordinateur ou le smartphone comme étant le vôtre habituel. Très efficace pour protéger votre compte Facebook.
  4. N’oubliez pas de fermer toute session actives.

Confidentialité – Paramètres et outils de confidentialité

 

 

  1. A « Qui peut voir mon contenu« , vous sélectionnez « Amis« .
  2. Mettez « Oui » à « Examinez toutes les publications et tous les contenus dans lesquels vous êtes identifié(e) ».
  3. Limitez l’audience de vos anciens posts à votre « Timeline« .
  4. A « Qui peut me contacter ?« , sélectionnez « Amis« .
  5. N’autorisez pas que les moteurs de recherche indexent votre profil si vous n’êtes pas un professionnel.

Journal et identification – Paramètres d’identification et de journal

 

Dans la colonne de gauche, sous le lien « Journal et confidentialité« , paramétrez les options suivantes :

  • Blocage (Gérer le blocage) : A partir de cette page, vous pourrez gérer et bloquer tous les profils, toutes les application s et tous les événements que vous avez bloqués sur Facebook.
  • Mobile : Vous aurez besoin de fournir un numéro de téléphone portable pour autoriser l’approbation de connexion.
  • Abonné(e)s : Si vous autorisez vos Abonnés, ils pourront voir tous vos posts publics alors qu’ils ne font pas partie de vos « Amis« .

Applications – Paramètres des applications

 

  • Mettez « Oui » à « Utiliser des applications, des modules, des jeux et des sites web sur Facebook et ailleurs ? »
  • Mettez « Non » à « Personnalisation instantanée« .
  • Choisissez « Moi uniquement » à « Anciennes versions d’applications mobiles Facebook« .
  • N’installez pas les applications qui vous posent trop de questions et supprimez toutes celles que vous trouvez suspectes.
  • Vérifiez et désinstallez toutes les applications qui ne vous sont plus utiles ou qui ne sont pas à jour.
  • A « Applications que d’autres utilisent« , cliquez sur « Modifier » et choisissez vos informations que vous souhaitez partager avec les applications que vos Amis utilisent.

Publicités – Publicités Facebook

 

 

Choisissez « Personne » pour « Sites tiers et Publicités et amis« .

Autant de paramétrages simples qui vont vous permettre de bien sécuriser votre profil Facebook. Mais, comme dit plus haut, le risque zéro n’existe pas. Sinon, ça se saurait. Alors, que faire si votre compte Facebook a été piraté ?

Je vous recommande la page créée par la CNIL sur laquelle vous trouverez de nombreux conseils pour gérer votre vie privée sur Facebook.

Dernier conseil : Facebook a pour habitude d’envoyer à ses membres des notifications sur leurs activités. Ce qui est normal.

Or, des petits « malins » réussissent à plagier le style des emails de Facebook afin de récupérer vos données personnelles. Par conséquent, ne cliquez jamais sur un lien inséré dans une notification reçue par email de la part de Facebook.

Pour mieux protéger son compte Facebook, si vous devez réagir par rapport à une notification supposée être de Facebook, ouvrez une nouvelle fenêtre et connectez-vous à votre compte pour faire ce qu’il y à faire.

Ce qui vous éviterait de mauvaises surprises.

Les tout derniers chiffres de l\'internet – Mai 2012

Chiffres internet.

Les chiffres internet 2012 démontrent encore la somme des innovations de ce marché. Des chiffres, statistiques et parts de marché toujours croissants

Chiffres sur les internautes

  • La population mondiale des internautes est passée de 1,15 milliards en 2007 à 2,27 milliards en 2012 dont 53,8% se trouvent en Asie et 16,1% en Europe (Royal Pingdom).
     

  •  

  •  

  •  
  • 50% des 11-17 ans joue en réseau. Par contre 60% des 18-24 écoutent régulièrement de la musique en ligne. (Médiamétrie)
     
  • Challenges.fr)
     

  •  

Chiffres des moteurs et navigateurs

  • Au mois de mars 2012, Google détenait 90% de parts de marché en France contre 3,1% à et 1,4% à ! . (AT Internet)
     

  •  
  • Sur cette même période, Firefox perd quasiment un point à 20,88 % tandis que Safari recule de 0,07 point à 4,9 %.
     
  • Le grand gagnant de ce ce début d’année est Internet Explorer dont la part d\’utilisation est passée de 51,87 % à 52,96 % (+1 point).
     
  • Google enregistrait au mois de décembre 2011 plus de 90% des parts de visites pour les moteurs de recherche en Europe. Loin derrière, Bing obtenait 3,3 % des parts de marché, supplantant Yahoo !, Orange et Search-Results, qui drainent tous moins de 2%.
     
  • En janvier 2012, selon ComScore, 66,2% des recherches des internautes américains ont été réalisées sur le moteur de Google, contre 29,3% pour le couple Yahoo/Microsoft, qui sur un an perd du terrain (-0,3%).
     
  • Internet Explorer reste le premier navigateur internet, mais recule de 10,7 points en un an pour se retrouver à 33,8 %. (Médiamétrie-eStat )
     
  • Mozilla Firefox, son alternative la plus connue, conserve sa deuxième position, mais recule lui aussi avec 27,8 % en perdant 2,4 points en un an.  (Médiamétrie-eStat )
     
  • L\’évolution la plus forte est pour Google Chrome, qui arrive à la troisième place avec 24,4 % des visites, mais, surtout, un gain de 9 points sur l\’année. (Médiamétrie-eStat )
     
  • Safari d\’Apple, en progrès lui aussi, de 4 points, pour atteindre 11,8 % des visites. (Médiamétrie-eStat ).
     
  • Blekko, le moteur de recherche concurrent de Google enregistre 5,3 millions de visiteurs uniques en avril 2012 contre 1, 5 millions de visiteurs uniques en décembre 2011. Soit un gain de 337% depuis décembre dernier.
     
  • Au seul mois de mars 2012, Blekko a reçu 3,71 millions de visiteurs uniques, soit une progression de 645% par rapport à mars 2011.

Chiffres de l\’informatique

  • Le cabinet IDC vise une croissance des technologies informatiques de 5% cette année et table sur une reprise fin 2012 du marché des PC, particulièrement attaqué ces derniers temps face à la montée des Smarthpones et tablettes tactiles.
     
  • Les dépenses informatiques se sont concentrées en 2011 sur les Smartphones (+46% sur un an), les logiciels (+6%) et les systèmes de stockage sur disques durs (+6% également).
     
  • D’après ComScore, en octobre dernier, encore 95% du trafic internet provenait des ordinateurs. Les mobiles sont quant à eux à l’origine de 3,2% du trafic et les tablettes 1,4%. Le reste correspond aux autres devices comme les consoles de jeux par exemple.
     
  • les analystes de Gartner ont calculé que les ventes de PC en France ont dégringolé de 11,8 % au dernier trimestre 2011, par rapport à la même période l’année précédente, avec 2,8 millions de machines vendues seulement.
     
  • A l’échelle européenne, 16,3 millions de PC ont été écoulés au dernier trimestre 2011, ce qui représente un déclin de 16 % par rapport à 2010. (Institut Gartner)

Chiffres de l\’email

  • Les chiffres confirment qu’avec 1.4 milliard d’e-mails reçus en France chaque jour, le secteur se porte bien et que la consultation se fait déjà pour une bonne part via des mobiles. (Sarbacane)
     
  • 115 milliards d\’emails routés en France en 2011 soit 1,4 milliards d\’emails reçus en France par jour.en 2011 (Sarbacanne)

Chiffres de la vidéo en ligne

  • En novembre 2011, plus de 29,4 millions d’internautes ont regardé au moins une vidéo sur leur écran d’ordinateur, soit 408 000 vidéonautes de plus qu’au mois d’octobre, selon les dernières mesures de Médiametrie//NetRatings. Ils y ont consacré en moyenne 3 heures et 26 minutes, chacun ayant regardé 71 vidéos au cours du mois.
     
  • Selon une étude interne, la Hadopi a détecté 25 000 adresses IP pratiquant le P2P illégal en France en 2011.
     
  • Trident Media Guard (TMG), société qui assure la surveillance des réseaux d\’échanges peer to peer, a détecté 112 513 900 \ »incidents\ » entre le 1er janvier et le 31 décembre 2011. Par \ »incident\ », on entend la mise à disposition d\’un fichier validé comme étant une contrefaçon.
     
  • Sur l\’ensemble des incidents détectés, 13,2 millions ont subi une vérification, ce qui a donné lieu à 8 743 700 procès-verbaux transmis à la Hadopi.
     
  • Parmi les oeuvres échangées, TMG a détecté que 67 % proviennent d\’un DVD piraté, et 28 % d\’un film en salle.
     
  • En novembre 2011, plus de 29,4 millions d\’internautes ont regardé au moins une vidéo sur leur écran d\’ordinateur. Cela représente 408 000 \ »vidéonautes\ » de plus qu\’au mois d\’octobre 2011, selon le baromètre Médiamétrie/NetRatings.
     
  • En tête des plateformes vidéo les plus populaires, le groupe Google/ cumule 24,6 millions de visiteurs uniques, pour plus de 1,3 milliards de vidéos vues en un mois. (Médiamétrie/NetRatings)
     
  • 60% des internautes affirment avoir regardé une vidéo dans les dernières 24h (Yahoo!)
     
  • 71% d’entre eux ont regardé une vidéo courte (Yahoo!)
     
  • 88% d’entre eux préfèrent les contenus de qualité professionnelle (Yahoo!)
     
  • 62% des internautes privilégient le contenu musical (clips vidéo) (Yahoo!)
     
  • 62% des internautes partagent ou recommandent une vidéo après l’avoir visionnée (Yahoo!)
     
  • 60 heures de vidéo sont mises en ligne toutes les minutes, soit une heure de vidéo mise en ligne sur YouTube toutes les secondes. (Youtube)
     
  • Plus de 4 milliards de vidéos sont regardées chaque jour. (Youtube)
     
  • Plus de 800 millions d\’utilisateurs uniques consultent YouTube chaque mois. (Youtube)
     
  • Plus de 3 milliards d\’heures de vidéo sont regardées chaque mois sur YouTube. (Youtube)
     
  • Le nombre de vidéos mises en ligne sur YouTube en un mois est supérieur au nombre de vidéos créées par les trois principaux réseaux américains en 60 ans. (Youtube)
     
  • 70 % du trafic YouTube est généré hors des États-Unis. (Youtube)
     
  • YouTube est localisé dans 39 pays et 54 langues. (Youtube)
     
  • En 2011, YouTube comptait plus de 1 000 milliards de vues, soit près de 140 vues pour chaque habitant de la Terre. (Youtube)
     
  • 500 années de vidéo YouTube sont regardées chaque jour sur et plus de 700 vidéos YouTube sont partagées sur Twitter toutes les minutes. (Youtube)
     
  • 100 millions de personnes s\’expriment chaque semaine sur YouTube (avis, partages, commentaires, etc.). (Youtube)
     
  • Un tweet partagé automatiquement résulte en 6 nouvelles sessions youtube.com en moyenne et, chaque minute, Youtube affiche plus de 500 tweets contenant un lien YouTube. (Youtube)
     
  • Des millions d\’abonnements sont souscrits chaque jour. Les abonnements permettent de se connecter à quelqu\’un qui vous intéresse.(Youtube)
     
  • Plus de 50% des vidéos sur YouTube ont été notées ou incluent des commentaires laissés par la communauté. (Youtube)
     
  • Hier, 250 millions de photos ont été téléchargées sur Facebook, 864 000 heures de vidéo ont été téléchargées sur Youtube, et 294 millards d\’emails ont été envoyés. Il en sera de même aujourd\’hui et peut-être plus demain ! (FastCompany)
     
  • Dailymotion, site français de vidéos en ligne, compte 115 millions d\’utilisateurs. (Nouvel Observateur)
     
  • Chaque jour, 6 millions de personnes regardent une vidéo sur Dailymotion via Facebook à partir de leur ordinateur. Sans compter les 405 millions de clics via le mobile.
     
  • Dailymotion est le 28ème site mondial avec 30 millions d\’euros de chiffres d\’affaires.

Chiffres de l\’e-Commerce

  • En Europe, le Royaume-Uni devrait rester le leader du e-Commerce avec un chiffre d\’affaires annuel de 67,74 milliards d\’euros, devant l\’Allemagne (50,92 milliards) et la France (47,17 milliards). (Etude Kelkoo)
     
  • En Europe, l\’e-Commerce a représenté 7,8% du total des ventes de détail en 2011 et cette proportion devrait être portée à 8,8% en 2012. L\’an dernier, les cyberacheteurs européens ont dépensé en moyenne 1 221 euros chacun. En 2012, ils devraient consacrer 1 298 euros par personne (+6,3%). (Kelkoo)
     
  • Selon son dernier bilan annuel, les ventes sur Internet en France ont atteint le montant de presque 38 milliards d\’euros, soit 11 % de plus par rapport à 2010. (FEVAD)
     
  • le nombre de personnes ayant acheté sur Internet dépasse également les 30 millions en 2011 (Médiamétrie)
     
  • Selon la FEVAD, le nombre de sites marchands dépasse maintenant le chiffre de 100 000 en France soit une augmentation de plus de 20 % par rapport à l\’an dernier.
     
  • Pour 2012, la FEVAD prévoit un chiffre d\’affaires global de l\’ensemble du secteur à plus de 45 milliards d\’euros et entrevoit la barre des 50 milliards dès 2013 et annonce même 70 milliards pour 2015.
     
  • 75% des internautes de 18 à 24 ans, ainsi que des ménagères et 68% des retraités utilisent Internet pour comparer les prix avant tout achat. (Médiamétrie)
     
  • En décembre 2011, en Europe, les sites e-commerce ont capté 81,2 % de la population d\’internautes, soit 310 millions de visiteurs uniques, révèlent les derniers chiffres de Comscore. Ils ont passé, au total, 19,3 millions de minutes sur des sites marchands. Le nombre de visiteurs a ainsi augmenté de 14 % depuis décembre 2010.
     
  • Au premier trimestre 2012, le nombre de transactions progresse de 25,2% sur un an : 86 millions de paiements au lieu de 69 millions au premier trimestre 2011. (journaldunet.com)
     
  • En mars 2012, la valeur globale des paiements en ligne par carte bancaire affiche une hausse de 17,4% par rapport à mars 2011 (journaldunet.com)
     
  • La progression du chiffre d\’affaires de l\’e-commerce était de 18,7% en février et de 23,9% en janvier (journaldunet.com)
     
  • Au mois de mars 2012, le nombre de transactions en ligne est 22,1% plus élevé qu\’en mars 2011. Le nombre d\’achats en ligne par carte bancaire progressait plus rapidement en début d\’année : +25,9% en février et +28,2% en janvier par rapport aux mêmes mois l\’an dernier (journaldunet.com)

Chiffres des sites web et des blogs

  • 49% de TPE-PME n\’ont toujours pas de site web et même que 31% de ces entreprises françaises ne prévoient pas pour l\’instant en créer. (Aden)
  • Plus de 31,4 millions de nouveaux sites en l\’espace d\’un mois (Netcraft).
     
  • C\’était en novembre 2006. Netcraft annonçait alors que le cap des 100 millions de sites Web venait d\’être franchi. Aujourd\’hui, le spécialiste de l\’exploration de l\’Internet – qui base ses résultats sur l\’envoi mensuel de requêtes HTTP – évalue à plus de 644 millions le nombre de sites Web actifs. Et plus précisément : 644 275 754. (Netcraft)
     
  • Selon Yoast, il y aurait au mois de mars 2012 72,4 millions de sites propulsés à partir du CMS WordPress. Dont 20 à 25% des nouveaux sites web actuels. Soit 16% du total des sites existant sur le web.
     
  • Chaque jour, la plateforme WordPress.com comptabilise 500 000 nouveaux posts.
     
  • Il y aurait 32 millions de sites et blogs actifs sur le plateforme WordPress.com.
     
  • En terme de parts de marché des logiciels de création en CMS, WordPress en détient 53,8%, Joomla! 9,2% et Drupal 6,7%.
     
  • Il y a plus 19 000 plugins WordPress (extensions) gratuits disponibles sur WordPress. Lesquels plugins ont été téléchargés plus de 293 millions de fois sur le site WordPress.org !
     
  • 63,1 % des sites ou blogs WordPress ont des versions anciennes dont 50,2% sont encore à la version 3.0, 8,6% sont à la version 2.9, 3,7% à la version 2,8, 1,9% à la version 2.7, 2,7% à la version 2.6 etc… Si vous êtes dans ce cas, mettez votre site ou blog WordPress à jour avant que le pire ne vous arrive !
     
  • Tumblr héberge 42 millions de blogs et affiche un total de 16 milliards de \ »posts\ » publiés depuis sa création.

Chiffres des noms de domaine

  • Selon VeriSign, près de 6 millions de noms de domaine supplémentaires ont été ajoutés à Internet au cours du quatrième trimestre 2011. Cela porte à plus de 225 millions le nombre de noms de domaine enregistrés à travers le monde, dont 113,8 millions pour les domaines en .com et .net.
     
  • Les douanes Américaines ont saisi 758 noms de domaine pour contrefaçon. Eh oui, ça existe aussi ! (Numerama)

Chiffres de la publicité en ligne

  • Le marché US de la publicité en ligne pourrait croître de 23% en 2012 pour atteindre les 39,5 milliards de dollars en 2012. Ce qui pourrait dépasser les budgets publicitaires de la presse papier estimés à 33,8 milliards de dollars en 2012 (eMarketer).
     
  • En France, le marché de la publicité en ligne a progressé de de 11% en 2011, pour atteindre 2,5 milliars d\’euros (Observatoire annuel de l\’e-pub). Une prévision en hausse de 8% au minimum est attendue pour 2012.
     
  • Les revenus de la publicité en ligne aux Etats-Unis a atteint les 31 milliards de dollars en 2011, soit une hausse de 22% par rapport à 2010. (IAB : Interactive Advertising Bureau)

Chiffres de la sécurité internet

  • 11% de votre trafic web est invisible. C\’est à dire pas le fait d\’internautes, mais de hackers, de robots de spams, de scrappers … qui ruinent votre bande passante. (Incapsula)
     
  • 5% du trafic web est le fait d\’outils de hacking qui entraînent le vol d\’identifiants de carte bancaire, l\’infection de virus.. et aussi provoqueraient le crash des serveurs.
     
  • 5% du trafic web serait le fait des Scrapers.
     
  • 2% du trafic web serait le fait de robots spammeurs qui posteraient des commentaires quelconques sur tout site, pertubant le bon fonctionnement des serveurs.
     
  • 19% du trafic web serait le fait de toutes sortes de robots connus ou non et autres outils de tracking.

Que se passe-t-il chaque minute sur internet ?

  • 204 millions d\’emails sont envoyés.
     
  • réalise 83 000 dollars de ventes sur son site.
     
  • 20 millions de photos sont visualisées sur Flickr pendant que 3 000 sont téléchargées.
     
  • 6 millions de pages Facebook sont visitées dans le monde pendant que 277 000 membres Facebook se connectent à leur compte..
     
  • 61 000 heures de musique sont écoutées sur Pandora.
     
  • 1,3 millions de clips vidéo sont regardées sur Youtube.
     
  • 2 millions de recherches sont effectuées sur le moteur Google.
     
  • 135 infections de serveurs ou réseaux.
     
  • 20 nouvelles usurpations d\’identité sont constatées.
     
  • 320 nouveaux comptes Twitter et 100 nouveaux comptes Linkedin sont créés.
Chiffres internet par minute Mai 2012 – Source : Intel.com
Bien référencer son site internet sur Google
Découvrez comment
Bien référencer son site internet sur Google