Google révèle de nouveaux détails concernant l\'index mobile-first

Après avoir annoncé que beaucoup plus de sites allaient migrer

Google révèle de nouveaux détails concernant l\'index mobile-first

En fait, ce sont 4 précisions qui ont été apportées à l’évolution de ce basculement actuellement en cours:

  1. index mobile-first

    Contrairement à ce qui a été dit dans le passé, Google a l\’intention de notifier les webmasters via la Search Console lorsqu\’un site a été déplacé vers l\’index Mobile-First.

    Google a déjà commencé à basculer des sites vers le nouvel index, donc vraisemblablement la communication est toujours en cours de travail parce que personne n\’a encore été notifié.

    Cependant, vous pouvez rechercher les signaux suivants qui peuvent confirmer si votre site a déjà migré :

    Cependant, vous pouvez rechercher les signaux suivants qui peuvent confirmer si votre site a déjà migré
    Images via Searchenginejournal.com
    • Une augmentation de l\’activité de la version mobile de Googlebot
    • Une baisse importante du trafic de votre site via l’ordinateur.

    Il ne semble pas que la diminution du trafic via desktop devrait être une source de préoccupation. John Mueller de chez Google dit que personne n\’a remarqué qu\’un nombre important de sites a basculé vers l\’index mobile-First. Cela pourrait indiquer que la perte de trafic est négligeable.

    En plus d\’envoyer des messages directs, une annotation sera ajoutée aux rapports de la Search Console pour indiquer quand le site a été déplacé vers le nouvel index. De cette façon, les propriétaires de sites seront en mesure de facilement comparer les données avant et après le basculement.

  2. Basculement des sites individuels qui sont “prêts” :

    Google a l\’intention de continuer à déplacer des sites individuels qui sont les plus prêts vers l\’index mobile-First.

    Pour comprendre ce que Google signifie par “prêt”, regardez ce qui fonctionne dans la recherche mobile en ce moment.

    Un site optimisé pour la recherche mobile sera prêt pour l\’index mobile-First.

    Un site optimisé pour la recherche mobile sera prêt pour l\'index mobile-First.

    Et donc, un site en responsive design et un contenu AMP auront la préférence de Google.

  3. Le balisage sur les sites mobiles est important :

    John Mueller a aussi souligné que le balisage ou l’ajout des balises sur les sites mobiles sera important à l\’avenir, parce que Google ne fera plus référence au balisage de la version desktop d\’un site.

    le balisage ou l’ajout des balises sur les sites mobiles sera important à l\'avenir

    Il en est de même pour le balisage Schema de données structurées.

    Cela a été mentionné parce que les développeurs et/ou les propriétaires de sites choisiront parfois de ne pas inclure le même balisage sur la version mobile d\’un site que la version ordinateur.

    Par exemple, ils peuvent croire que les balises ALT ne sont pas importantes sur mobile parce que vous ne pouvez pas survoler une image avec un curseur comme vous pouviez le faire sur ordinateur.

    Quand il y a à la fois une version mobile et une version desktop d\’un site, vous devez inclure le même balisage sur les 2 versions pour vous assurer que Google sera en mesure de le voir.

  4. Un bon site desktop est mieux qu\’un mauvais site mobile :

    Vous n’êtes pas encore prêts pour le mobile first ?

    Ce n’est pas une raison de paniquer et bricoler à la hâte un site mobile médiocre. John Mueller dit que si vous avez un bon site desktop, gardez-le tel quel pour l\’instant jusqu\’à ce que vous ayez un site mobile mobile-friendly prêt.

    Un bon site desktop est mieux qu\'un mauvais site mobile

    Sachez que la pertinence remplace tout. Si votre contenu est très pertinent pour une requête individuelle, il peut encore être mis en avant dans le nouvel index mobile first, même s’il n\’est pas sur un site mobile-friendly.

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

YouTube

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

Shopping.

Nicky Rettke, chef de produit pour

Apporter l\’intention de Search à YouTube

Les annonceurs sont d\’abord parvenus à utiliser les données des utilisateurs connectés à leurs comptes pour le ciblage par type d\’audience sur YouTube en Janvier 2017.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” à YouTube signifie que les annonceurs peuvent cibler à nouveau (reciblage publicitaire) les gens sur YouTube qui ont récemment cherché des mots-clés particuliers sur Google.com ou .fr.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” vous permettent de définir et de toucher les clients idéaux pour votre entreprise.

Elles sont conçues pour les annonceurs ciblant les performances. Elles vous permettent donc d\’aller au-delà des catégories d\’audience prédéfinies et de toucher les utilisateurs au moment où ils prennent une décision d\’achat.

En ce qui concerne les campagnes Display, vous pouvez créer une audience d\’intention personnalisée à l\’aide de mots clés d\’audience sur le marché.

Les audiences sur le marché vous permettent de trouver les clients qui recherchent (ou envisagent sérieusement d\’acheter) des services ou des produits similaires à ceux que vous proposez.

Ces types d\’audience sont destinés aux annonceurs souhaitant enregistrer des conversions auprès des acheteurs potentiels. Les audiences sur le marché peuvent vous aider à améliorer vos performances de remarketing et à toucher les consommateurs sur le point de réaliser un achat.

Pour ce faire, il vous suffit de saisir des mots clés et des URL, associés aux produits et services que votre audience idéale recherche sur des sites et des applications.

Google a introduit les “Audiences d\’intention personnalisées” sur le Réseau Display de Google (GDN) en Novembre dernier. Elles permettent aux annonceurs de créer des auditoires basés sur les données de leurs campagnes, sites Web et chaînes YouTube.

Les personnes peuvent alors être ciblées avec des annonces pendant qu\’elles regardent des vidéos sur YouTube. Le ciblage est basé simplement sur les utilisateurs ayant effectué des recherches particulières sur Google.

Par exemple, une compagnie aérienne pourrait atteindre les gens sur YouTube qui ont récemment cherché sur Google des vols pour Hawaii.

Les “Audiences d\’intention personnalisées” pour YouTube sont disponibles exclusivement dans la nouvelle interface AdWords.

Pour utiliser les audiences personnalisées sur YouTube, les annonceurs vont mettre en place une campagne vidéo dans AdWords et ajouter des mots-clés liés à leurs produits ou services que leurs prospects sont susceptibles de saisir lors de leur recherche.

Les annonces TrueView for Action pour les réponses directes

YouTube annonce aussi le lancement du format publicitaire TrueView for Action.

Google affirme que les “Audiences d\’intention personnalisées” fonctionnent mieux avec ce nouveau format publicitaire, qui a été développé spécifiquement pour répondre aux objectifs de la réponse directe.

Avec les annonces TrueView pour les actions, les annonceurs peuvent personnaliser les appels à l\’action qui apparaîtront avec leurs annonces vidéo sur YouTube.

Sur mobile, les publicités apparaissent sous la vidéo et persistent même après la fin de l\’annonce vidéo ou sont ignorées pendant la lecture de la vidéo hôte.

Sur ordinateur, une annonce d\’accompagnement s\’affiche à côté du lecteur vidéo en haut de la colonne, à droite des recommandations.

Selon YouTube, les annonceurs peuvent ajouter leurs propres éléments créatifs, comme un logo ou une image, ou Google va extraire dans les éléments automatiquement à partir de la page de destination.

Image via Youtube

Comme toutes les autres annonces TrueView in-Stream, les annonces TrueView pour les actions peuvent être ignorées au bout de 5 secondes. Les campagnes TrueView pour les actions sont automatiquement définies par des enchères au CPA cible pour les annonces vidéo.

L\’avantage des annonces TrueView, c\’est que vous payez chaque fois qu\’un utilisateur regarde 30 secondes de votre vidéo (ou son intégralité, si elle dure moins de 30 secondes), ou chaque fois qu\’il interagit avec celle-ci, par exemple en cliquant sur les incitations à l\’action en superposition, sur les fiches, sur les bannières associées à la vidéo ou sur sa miniature (dans le cas d\’annonces Video Discovery).

A la fois les Audiences d\’intention personnalisées et les annonces TrueView for Action seront bientôt disponibles pour tous les comptes AdWords.

Google Images utilise le titre de la page comme légende de l\'image affichée

Google Images utilise le titre la page comme légende de l\'image affichée

Les résultats de recherche de Google Imagesdepuis le déploiement des badges l\’été dernierImages similaires) en Décembre dernier et la suppression des boutons \ »Voir l’image\ » et \ »Rechercher par image\ » en Février dernier.

Auparavant, Search Images a amélioré la recherche visuelle en introduisant des fonctionnalités, qui font penser à Pinterest.

La légende affichée avec une image sera extraite du titre de la page

) de la page.

Avant, vous aviez ceci (juste le nom de domaine de la page comme légende) :

Maintenant, la page de résultats avec des légendes intégrées se présente comme ci-dessous (avec le titre de la page et le nom de domaine) :

Mais, attention :

Dans son annonce, Google déclare :

Pour l’instant, n’utilise que les titres Web des pages, sans les réécrire. De même, il n’utilise pas un extrait du contenu pour la légende, mais uniquement le titre de la page Web et rien de plus.

Une fois de plus, ce changement est global, mais uniquement pour les recherches Google Images sur mobile et ).

Google My Business n\'accepte pas les photos de toutes les Pages

Googleà Google My Business. Le contenu a changé dans sa formulation, mais l’objectif reste le même.

Google My Business n\'accepte pas les photos de toutes les Pages

Avant, la page d’aide disait :

En ajoutant des photos prises par vous-même ou par vos clients, vous pouvez améliorer la visibilité de votre établissement sur , y compris dans la recherche Google, dans Maps et sur Google+. Ajoutez-en afin de mettre en valeur vos produits et services auprès des utilisateurs qui recherchent ce que vous proposez.

Maintenant, la page d’aide dit :

Les photos prises par vous-même ou par vos clients vous permettent d\’améliorer la visibilité de votre établissement sur Google, y compris dans la recherche Google et sur Maps. Ajoutez-en afin de mettre en valeur vos produits et services auprès des utilisateurs qui recherchent ce que vous proposez.

Pour que vos photos soient diffusées sur Google, vous devez d\’abord faire valider votre établissement.

Si votre compte My Business n\’est pas vérifié, vous ne pourrez pas faire afficher vos photos dans votre fiche. Et, vous remarquerez que dans cette mise à jour, Google dit “ y compris dans la recherche Google et sur Maps”, après avoir désormais exclu Google+ qui figurait dans la première version.

Ce qui est normal puisque personne ne fait de recherche locale en passant par Google+. Tout le monde utilise Maps ou Search.

Comment ajouter des photos dans Google My Business ?

Une fois que vous avez sélectionné les photos que vous souhaitez ajouter à votre fiche Google My Business, vérifiez qu\’elles sont au format JPG ou PNG et que leur taille est correcte.

Ensuite, suivez les instructions ci-dessous pour les importer dans votre fiche.

Sur un ordinateur :

  1. Connectez-vous à Google My Business. Si vous avez deux établissements ou plus, cliquez sur “Gérer l\’établissement” au niveau de celui pour lequel vous souhaitez importer des photos.
  2. Dans le menu, cliquez sur “Photos”.
  3. Sélectionnez le type de photo à ajouter (les types de photos sont désormais de 3 sortes) :
    • Photo de profil : pour aider les clients à reconnaître votre établissement sur Google.
    • Photo de couverture : pour présenter le style de votre page. Lorsque vous ajoutez une photo de couverture, celle-ci est automatiquement définie comme photo préférée pour votre fiche.

      Cette action ne garantit pas qu\’elle soit la première image de votre établissement, mais elle nous indique que vous préférez afficher cette photo.

    • Photos supplémentaires : pour ajouter d\’autres photos afin de mettre en avant les aspects de votre établissement pouvant inciter un client à effectuer un achat.
  4. Importez la photo à partir de votre ordinateur ou choisissez-en une que vous avez déjà transférée.

Sur mobile :

Ouvrez l\’application Google My Business -> Appuyez sur \ »Menu\ » -> Photos -> Type de photo à ajouter -> Choisissez la photo à télécharger.

Facebook étend son label Breaking News à plus d\'éditeurs

Facebook

À partir de cette semaine, étend ce label “Breaking News” à 50 autres éditeurs en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Europe et en Australie.

Cette extension sera en plus du

le label se signale par une étiquette “Breaking” rouge à côté de la source et de la durée depuis laquelle la story a été publiée (3 min, par exemple) pour tenter de .

La fonctionnalité peut être appliquée aux articles instantanés, aux liens et aux vidéos Facebook Live.

Les conditions d’utilisation du label Breaking News

  1. Les éditeurs peuvent ajouter le label “Breaking” à 1 seul post par jour, plus 5 autres par mois. Soit un total de 35 posts labellisés “Breaking” par mois.
  2. Chaque éditeur pourra choisir la durée d’affichage du label : entre 15 minutes et 6 heures.
  3. Les utilisateurs peuvent signaler une mauvaise utilisation du label “Breaking” avec la flèche déroulante.

À partir du test initial, Facebook dit avoir vu des résultats positifs.

Image via Facebook

 

Du 8 Décembre 2017 au 14 Janvier 2018, il a été relevé :

  • 4% de taux de clics en plus sur les posts affichant le label “Breaking”.
  • 7% de Likes en plus.
  • 4% de commentaires en plus.
  • 11% de partages en plus.

Les éditeurs peuvent voir les performances de leurs posts labellisés “Breaking” dans une section analytics spéciale.

Google introduit l\'appli Bulletin pour publier des Stories locales

Google

Google introduit Bulletin pour la publication de stories locales

Cette nouvelle application appelée “Bulletin” permettra à tout le monde de publier une actualité locale, juste en bloguant et en partageant des images et vidéos (directement à partir de leur téléphone

Mais aussi pendant vos vacances et voyages partout.

Bulletin de est actuellement en cours de test dans deux villes américaines : Nashville (Tennessee) et Oakland (Californie). L’accès à l’application Bulletin se fait actuellement sur invitation.

C’est quoi Bulletin de Google ?

Selon la définition de Google, Bulletin est une application mobile (pour l’instant ?) pour contribuer à des histoires hyperlocales au sujet de votre communauté, pour votre communauté, juste depuis votre téléphone mobile.

  1. Percutante : Bulletin vous aide à raconter les histoires qui ne sont pas encore racontées.
  2. Ouverte : Les Bulletins (nom donné à ces blogs personnels) sont publics et faciles à découvrir sur , via les réseaux sociaux, ou via des liens envoyés par email et les applis messagerie. Les stories des Bulletins seront donc partageables partout.
  3. Sans aucun effort :.

Avec l’appli Bulletin, vous pouvez contribuer à des histoires locales et être la voix de votre communauté sur internet, dixit Google

Comment fonctionne Bulletin de Google ?

Bulletin est une application gratuite et légère pour raconter une histoire en capturant des photos, des vidéoclips et/ou en rédigeant du texte directement depuis votre téléphone, et que vous publiez directement sur le Web (sans avoir à créer un blog ou un site Web).

Toutefois, selon les conditions d’utilisation

Les utilisateurs seront en mesure de mettre à jour leurs blogs continuellement (comme vous le feriez avec un post de blog

Il est encore trop tôt pour juger de cette nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.

Bulletin est une nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.
Image via Google

L’objectif étant de faire des citoyens des reporters de leur environnement sans verser dans les stories narcissiques comme avec les autres applications qui existent actuellement.

Les tout derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Google avait annoncé l’année dernière être en train d’expérimenter l’index Mobile-First afin d’utiliser, désormais, les performances de la version mobile du contenu pour le classement de ce contenu tant sur mobile que sur ordinateur.

Les tous derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Pour , actuellement, les systèmes d’exploration, d’indexation et de classement de Google regardent exclusivement la version ordinateur (desktop

Le Mobile-First Index signifie alors, d’après Googleen priorité, les utilisateurs du mobile à trouver ce qu’ils cherchent.

Google déclare par la suite :

Les webmasters verront une augmentation significative de l’exploration par le robot “Smartphone Googlebot”, et les extraits dans les résultats, ainsi que le contenu sur les pages de cache Google, seront issus de la version mobile des pages.

Comme Google l’avait dit, les sites qui utilisent le responsive design ou conception adaptable avec le mobile et implémentent correctement la diffusion dynamique (qui inclut tout le contenu desktop et le balisage) .

  1. Assurez-vous que la version mobile du site a également du contenu important, de haute qualité. Cela inclut le texte, les images (avec les attributs alt) et les vidéos dans les formats habituels et indexables.
  2. Les données structurées

    Elles devraient être à la fois sur la version mobile et la version desktop du site. Assurez-vous que les URL dans les sont mises à jour vers la version mobile sur les pages mobiles.

  3. Les métadonnées doivent être présentes sur les 2 versions du site.

  4. Aucune modification n\’est nécessaire pour l\’interconnexion avec des URL mobiles distinctes (sites m.-dot).

    Pour les sites utilisant des URL mobiles distinctes, conservez les éléments du lien existant rel = “canonical” et link rel = “alterner” entre ces versions.

  5. Vérifiez les liens hreflang sur des URL mobiles distinctes. Lors de l\’utilisation des éléments de link rel = “hreflang” pour l\’internationalisation, liez séparément les URL mobiles et les URL desktop.

    Le hreflang de votre URL mobile doit pointer vers les autres versions de langue/région sur d\’autres URL mobiles, et de même, les URL desktop doivent pointer vers d\’autres URL desktop en utilisant des éléments du lien hreflang.

  6. Assurez-vous que les serveurs hébergeant le site disposent d\’une capacité suffisante pour gérer le taux de crawling (exploration) potentiellement accru.

    Cela n\’affecte pas les sites qui utilisent le responsive design et la diffusion dynamique. Sauf les sites où la version mobile est sur un hôte distinct, tels que m.example.com.

Google évaluera les sites indépendamment de leur disponibilité pour l\’indexation Mobile-First basée sur les critères ci-dessus, avant de les basculer dès qu’ils seront prêts. D’après Google, ce processus a déjà commencé pour une poignée de sites et est étroitement surveillé par l\’équipe du Search.

Google avoue cependant être prudent avec le déploiement de l\’index mobile-First.

C’est pourquoi, il pense que faire cela lentement aidera les webmasters à obtenir que leurs sites soient prêts pour les utilisateurs mobiles. Raison pour laquelle, il confirme à nouveau, qu’il ne dispose d’aucun calendrier pour quand tout cela va se terminer.

Quand Google Search s\'améliore pour favoriser la découverte de contenu

Sur Search, les featured snippets ou extraits optimisés vont désormais contenir plus d’images et des résultats connexes dans sa nouvelle version améliorée.

Quand Google améliore le Search pour favoriser la découverte

En effet, Google vient de confirmer ce que nous avions récemment remarqué dans des tests qu’il faisait, à savoir l’extension des featured snippets, des contenus associés dans le Knowledge Panel et des sujets relatifs suggérés.

vous faire découvrir des choses.

Au fil des ans, Google estime avoir développé de nombreuses fonctionnalités pour vous aider à découvrir plus sur vos navigations à travers le Web, en partant des recherches associées il y a près de 10 ans, aux ajouts les plus récents tels que des questions connexes (questions connexes sont étiquetées \ »Autres questions posées\ » ou “People Also Ask” dans les résultats de recherche).

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Dans les dernières semaines, Google a aussi fait 3 nouveaux ajouts pour vous aider à explorer plus loin, y compris les Featured Snippets étendus, la fonctionnalité du Knowledge Panel améliorée, et le contenu suggéré alors que vous recherchez un sujet particulier.

Les extraits optimisés ou featured snippets sont des faits générés algorithmiquement de ce qui est disponible sur le Web et qui fournissent des réponses rapides et pertinentes pour vos requêtes.

Google vient d’ajouter plus d\'images et de recherches connexes à l\'intérieur des featured snippets sélectionnés
Images via Google

En d’autres termes, après avoir doublé le nombre de caractères de la description du résultat de recherche, Google améliore les extraits optimisés en les rendant aussi visuels et en permettant d’approfondir le sujet recherché.

Google espère que ces 3 changements auront un grand impact pour vous aider à découvrir plus à partir du Web.

Comment gagner plus d\'avis locaux sur Google Maps ?

Google Maps permet aux entreprises locales de créer un lien direct vers un formulaire depuis leurs sites Web pour recueillir des avis locaux pour leurs Pages My Business.

Comment recueillir des avis locaux via Google Maps

Pour les entreprises référencées sur Google Maps, propose de créer un lien à insérer dans leurs site pour inciter leurs clients satisfaits à noter leurs entreprises et rédiger un avis local pour partager leur expérience.

Pour créer un lien vers un formulaire , vous aurez d’abord besoin d’un identifiant de lieu (Place ID), avant de suivre la procédure ci-dessous :

  1. Visitez la page Google Place API pour créer un identifiant de lieu.
  2. Vous saisissez l’adresse de votre entreprise locale dans le champ indiquant “Enter location” de la première carte que vous voyez et vous appuyez sur la touche “Entrée” de votre clavier d’ordinateur.

    (Cliquez sur les images pour les agrandir)

  3. Si le nom de votre entreprise s’affiche dans la carte, vous cliquez là-dessus.

    Vous pouvez aussi cliquer sur le lien “Enregistrer dans pour sauvegarder la carte.

    Dans tous les cas, comme le montre la capture d’écran ci-dessus, vous copiez le code en face de \ »Place ID\ » (code surligné dans la capture ci-dessus).

  4. Vous ajoutez ce code au lien ci-dessous en remplaçant par votre propre Place_ID :

    http://search.google.com/local/writereview?placeid=

  5. Vous recopiez alors ce lien et l’utilisez pour créer un lien sur votre site avec une ancre du type “Laissez nous un avis”. 
    Et les utilisateurs qui cliqueront sur ce lien verront s’afficher un formulaire (voir ci-dessous) en surimpression sur une page de résultat pour votre entreprise.

Ce qui est intéressant dans cette fonctionnalité, et contrairement à ce qui est écrit dans les consignes d’utilisation des pages Google My Business, c’est qu’il va permettre implicitement aux Pages My Business de solliciter les avis des consommateurs

Vous pouvez placer ces liens dans des emails ou sur votre site Web pour encourager vos clients satisfaits à rédiger un avis pour votre entreprise.

Facebook teste 2 flux distincts dans le fil d\'actualité

Facebook a déclaré être en train de tester la division de son fil d’actualité en deux, en séparant les messages commerciaux (posts sponsorisés

Facebook teste 2 flux distincts dans le fil d’actualité

Le test, qui est réalisé dans six petits pays, offre maintenant deux flux d\’utilisateurs, selon une déclaration de Facebook :

  • Un flux alimenté par les posts des amis et la famille
  • Un flux dédié aux Pages Facebook que l\’utilisateur a aimées.

Le changement pourrait donc forcer ceux qui gèrent des Pages Facebook, tout le monde, des médias de news aux musiciens en passant par les équipes de sports, à payer pour diffuser des publicités s\’ils veulent être vus dans le flux réservé aux posts des amis et la famille.

Dans une déclaration, Facebook dit ceci :

Avec toutes les stories possibles dans le flux de chaque personne, nous travaillons toujours pour relier les gens avec les posts qu\’ils trouvent les plus significatifs pour eux.

Des utilisateurs nous ont dit qu\’ils veulent un moyen plus facile de voir les messages des amis et de la famille, alors nous testons 2 flux distincts : l\’un comme un espace dédié aux messages des amis et de la famille et un autre espace dédié aux posts des Pages.

Ce que ne dit pas Facebook

Il faut préciser que ce changement ne semble pas affecter les promotions payées (posts sponsorisés) : celles qui apparaissent encore sur le fil d’actualité comme d\’habitude, tout comme les posts des profils qui ont été suivis sur le site.

Mais, et c’est plus grave,le changement affecte ce qu\’on appelle le contenu \ »natif\ » tel que les vidéos Facebook, si celles-ci sont publiées par une Page et non partagées via la promotion payée (publicité).

En d’autres termes, si une Page veut que ces contenus natifs soient visibles dans le News Feed, elle devra passer par la case “Publicité”. Car, Facebook a retiré les posts des Pages (dans le test en cours) pour maintenant les diffuser dans son nouveau Fil Explorer.

En effet, Facebook a récemment déployé son Fil Explorer globalement. La plupart des gens dans le monde peut le voir dans leurs signets et ils peuvent découvrir de nouveaux contenus ici.

Mais en Slovaquie, Sri Lanka, Serbie, Bolivie, Guatemala et au Cambodge, il fonctionne différemment : tous les posts des Pages ont été déplacés du fil d’actualité des profils vers le Fil Explorer.

Et c’est ce qui devrait se faire partout.

Ainsi, bientôt, dans le fil d’actualité principal des utilisateurs, il n’y aura que juste les posts, les statuts et les posts sponsorisés des Pages Facebook On ne verra donc que des posts d’amis et les annonces dans le News Feed principal. D\’où les les 2 blocs distincts.

Pour voir les posts des Pages que vous suivez, vous devez visiter le Fil Explorer de votre compte Facebook. Et, pour les Pages Facebook, si vous voulez que vos posts soient vus dans le fil d’actualité des profils qui vous suivent, en plus du Fil Explorer, vous devrez payer.

Conséquences ?

Les Pages Facebook, dans les pays où le test est effectué, commencent à observer une chute de la portée de leurs posts organiques : au moins 66% de baisse en 2 jours par rapport aux jours précédents !

Exemple en Slovaquie : les 60 plus grandes Pages de médias slovaques ont 4 fois moins d\’interactions (like, commentaires, actions) depuis le test. Il en serait de même au Guatemala et au Cambodge.

Rappelons que pour l’instant, il ne s’agit que d’une simple expérimentation grandeur nature qui, si elle est venait à être déployée globalement, ferait beaucoup de mal à la portée organique des Pages.