Google : Pourquoi les extraits enrichis ne s\'affichent pas dans les résultats ?

Par définition, les rich snippets ou extraits enrichis affichés dans certains résultats de recherche de sont des informations supplémentaires issues du contenu du lien afin d’apporter plus d’informations sur le contenu à visiter.

Google : Pourquoi les extraits enrichis ne s\'affichent pas toujours dans les résultats ?

Toutefois, pour un certain type de contenu (livre, recette de cuisine, vidéo, musique, événement, auteur…), Google affiche des extraits enrichis si le contenu du lien affiché inclut un balisage des données structurées.

Cependant, quelle que soit la méthode utilisée par Google pour afficher ces rich snippets qui mettent en valeur le résultat de recherche qui en bénéficie, .

C’est en substance ce que l’on peut retenir de l’échange sur entre Zineb Ait Bahajji (alias @Missiz_Z sur Twitter), Webmaster Trends Analyst chez Google, et Kevin Monnier.

Cet échange nous permet en effet d’en savoir un peu plus sur comment Google décide d’afficher des rich snippets dans ses résultats de recherche.

Je vous laisse lire les questions-réponses par Tweets interposés.

Comme vous l’avez lu, elle ne fait pas cas du délai pour l’affichage des extraits enrichis, et que seules la qualité et la pertinence du contenu peuvent encourager leur affichage.

Tout ceci pourrait alors expliquer pourquoi, alors que tous les contenus d’une même page de résultats peuvent avoir des balisées, la grande majorité n’en affiche pas pour une requête A.

Toutefois, ces mêmes contenus balisés avec le codage schema.org qui n’affichent pas d’extraits enrichis pour la requête A pourraient en afficher pour la requête B ou C.

D’où la pertinence dont parle Zineb Ait Bahajji, en plus de la qualité. C’est pourquoi on peut parfois voir des contenus de très bonne qualité en bonne position mais sans extraits enrichis, alors que des liens classés plus bas sur la même page de résultats peuvent afficher des extraits enrichis.

Or, on le sait maintenant, les extraits enrichis ont un réel impact sur le taux de clics, même pour un lien classé en deuxième position qui en bénéficie.

Nous comprenons maintenant que Google évalue les autres sites susceptibles de s’afficher pour une même requête, avant d’utiliser cette donnée pour décider quels résultats bénéficiera des extraits enrichis.

71% des auteurs ayant un profil Google+ n\'utilisent pas l\'Authorship

Chiffres adoption de Google AuthorShip



sans être connectées à leurs comptes Google Plus.

personnes connectées à leur profil.

.

+Eric Enge

Méthodologie de l\’étude

Pour les éditeurs, Eric Enge a vérifié les points suivants :

  • Ont-ils une page dédiée aux auteurs sur leurs sites ?

Images via stonetemple.com

Résultat des courses concernant les 150 sites de grands médias :

  • 79% des 72 sites qui ont essayé de l\’installer (soit 57) affichent correctement le balisage des données structurées.
  • 25% des 28 sites qui n\’ont pas tenté l\’installation de l\’authorship (soit 7) affichent correctement le balisage des données structurées. Sans doute à l\’aide du balisage schema.org.

Résultats pour les 500 auteurs travaillant pour le compte des 150 sites de grands médias et qui ont oui ou non un profil +, il s\’agit de savoir,  s\’il l\’avaient, dans quelle mesure ils l\’utilisent dans leurs articles pour en revendiquer la paternité.

  • 261 auteurs, soit 50,2%, n\’avaient pas de profil Google+.
  • 108 auteurs, soit 20,8%, avaient un profil Google+ mais n\’avaient aucun lien de profil pointant vers le site de leurs Editeurs. Donc, pas d\’authorship.
  • 151 auteurs, soit 29%, avaient un profil Google+ avec un ou plusieurs liens pointant vers le site de leurs Editeurs. Donc, authorship.

Ainsi, sur les 500 auteurs vérifiés, 71% (soit 369) ne participaient pas à l\’AuthorShip.

Au final, cette étude, qui reste juste une étude avec une moyenne sur un panel précis, attesterait du fait que l\’authorship était assez compliqué à installer pour les auteurs qui l\’abandonnaient ou l\’ignoraient.

Ce qui pourrait d\’une manière ou d\’une autre justifier sa suppression.

Google estime que le balisage Schema suffit à identifier l\'Auteur d\'un article

Données structurées avec Schema.org



Tout le monde le sait maintenant, depuis que la nouvelle a fait le tour de la Toile : a mis fin aux fonctionnalités de l\’AuthorShip



tout code qui fonctionne de notre côté fait partie de nos algorithmes\ ». Mais, il a précisé que ce ne sont pas toutes les parties des algorithmes de Google qui sont utilisées pour le classement sur les pages de résultats.

Autre précision importante de John Mueller, qui recommandait aux webmasters de se tourner vers le balisage des contenus (données structurées)



Si vous pouvez implémenter le balisage schema.org depuis votre outil de création CMS ou obtenir des données structurées

Authorship : Photos d\'auteurs sur Google, ce n\'est pas vraiment fini !

Google+ Authorship


Alors que a annoncé il y a quelques jours que toutes les photos d\’auteurs bénéficiant de l\’Authorship seront supprimées des pages de résultats de Google

Suite à des alertes provenant de posts sur Google+ (voir ci-dessous), contrairement à ce qui pouvait s\’y dire, il n\’y avait pas que les internautes Américains qui pouvaient constater ce changement ou test en cours.

Mes tests effectués depuis la France m\’ont aussi permis de voir la manière dont les photos d\’auteurs pourraient continuer à s\’afficher sur les pages de résultats de Google. Mais, pas que…

Différents types d\’authorship sur Google Search

Les dernières modifications en cours ne sont que visibles que pour les utilisateurs connectés à leur compte Google+. Ceux qui ne sont pas connectés à leurs comptes G+ ne verront que l\’authorship affichant le nom de l\’auteur avec un lien sur ce nom pointant vers son profil Google+.

Cette dernière possibilité sera aussi visible pour les utilisateurs connectés à Google+.

Voici donc ce que j\’ai constaté ce dimanche soir afin de vérifier l\’effectivité de l\’affichage à nouveau de la photo d\’auteur sur Google :

  • L\’authorship avec la photo de l\’auteur s\’affiche avec un titre cliquable pointant vers le post Google+. Dans le cas ci-dessous, il y a un résultat m\’appartenant et un autre appartenant à un profil Google+ qui fait partie de l\’un de mes Cercles Google+.

    Aucun nombre d\’abonnés n\’est mentionné. Mais la photo de l\’auteur, ainsi que son nom ont un lien qui pointe vers leur profil Google+.

  • L\’authorship avec le logo de la Page Google+ Pro ayant publié ou partagé le post sur Google+ s\’affiche. Le logo et le nom de l\’entreprise ou de la marque affichés ont des liens qui pointent vers la Page Google+.

    Les pages G+ ou pages G+ Local qui en bénéficient semblent être uniquement des pages vérifiées par Google.

  • L\’authorship avec la photo de l\’auteur d\’un post partagé à nouveau sur Google+ s\’affiche avec un lien pointant vers ce post partagé à nouveau et des liens sur sa photo d\’auteur et son nom pointant vers son profil Google+.

    Ainsi, une personne peut partager votre post ou votre article de blog et apparaître dans les pages de résultats de Google avec votre titre d\’article comme s\’il était l\’auteur original de cet article. Question d\’autorité par rapporte à vous, auteur de l\’article, qui lui donne plus de visibilité (coup de pouce de l\’authorship ou expression non avouée de l\’Author Rank ?).

  • L\’authorship visible aussi, et c\’est une nouveauté, c\’est l\’image de l\’article partagé sur Google+ qui s\’affiche en lieu et place du logo de la page Google+ ou la photo de l\’auteur.

    Il semble que cette image ne peut s\’afficher que si elle bénéficie du balisage schema.org permettant d\’avoir de larges images sur les posts Google+.

In fine, il s\’agit dans ce changement ou test en cours d\’une autre forme de personnalisation des résultats de recherche sur . Lesquels résultats sont influencés par les activités sur Google+ des profils que vous suivez. C\’est en fait ce qui a toujours été mis en avance comme avantage principal de l\’Authorship. En plus du probable Author Rank…

Il faut préciser que lorsque les images de posts, les photos d\’auteurs ou les logos des pages sont affichés, il n\’y en a jamais plus de 2 par page de résultats.

De plus, ces photos, images ou logos ne s\’afficheraient que sur la première page d\’une requête. Lors de mes tests, je n\’en ai pas trouvés au-delà de la première page de résultats de Google Search.

Pourquoi Google n\'affiche-t-il pas tous les extraits enrichis sur les SERPs ?



+Zineb précisions suivantes :

\ »Comme mentionné sur notre forum d\’aide concernant les extaits de code enrichis et les , ne garantit pas que tous les extraits enrichis seront affichés sur ses pages de résultats pour un site en particulier. 

l\’outil de test des données structurées.\ »

En ce qui vous concerne, les données structurées sont balisées correctement sur vos pages et tout fonctionne comme prévu.\ »

autant tous les extraits enrichis

Google déclare supporter les données structurées pour les adresses d\'entreprises

, déclare être désormais en mesure de supporter les marqueurs de de Schema.org.

Et ce, pour afficher les informations des entreprises dans les pages de résultats de Google.

Selon Google

  • Les menus du restaurant…

source : Google

les données structurées de Schema.org.

12 Moyens d\'améliorer son trafic web sans faire de Netlinking

Et donc, leur importance en terme de visibilité et de trafic web.

Et pourtant, comme nous le présente Cyrus Shepard

1. In-Depth Articles

Selon Moz.com, 6% des résultats de recherche de contiennent désormais des liens In-Depth Articles.

2. Améliorer la satisfaction de l\’utilisateur

3. Les extraits enrichis issus des données structurées

extraits enrichis susceptibles de s\’afficher

4. Optimisation des contenus vidéo

La capture d\’extrait vidéo (miniature)

balises de schema.org pour les vidéos.

Wistia qui peuvent vous aider à créer un sitemap vidéo incluant automatiquement le balisage de Schema.org. Ce qui va vous permettre de choisir la miniature à afficher sur les pages de résultats.

Et comme les miniatures vidéos encouragent très souvent les clics, vous pouvez espérer alors améliorer votre trafic web.

5. Google AuthorShip

Certes Google ne vous garantit pas plus de clics si vous participez à l\’Authorship

6. Améliorer le temps de chargement des pages

Par temps de chargement, il faut comprendre le temps que prend votre serveur pour envoyer sa première réponse à une requête.

7. Optimisation pour mobile

Comme mentionné plus haut, votre site web devra être aussi configuré pour le mobile. Google ayant confirmé

8. Accroître votre audience en dehors de votre zone géographique

9. Visibilité avec Google+

Pour bénéficier d\’une telle visibilité supplémentaire avec les résultats personnalisés, et donc de plus de trafic depuis Google, vous devez être actif sur Google+.

10. Optimisation des balises meta et title

Il s\’agit de prendre soin de la balise meta description et de la balise title de tous vos contenus. Lesquelles balises devront être uniques pour chaque page.

Et comme dit Matt Cutts : \ »Vous pouvez soit choisir d\’avoir une balise meta description unique, soit choisir de ne pas avoir de balise meta description\ ». Ce qui veut dire que toute duplication de balises pourra être pénalisée et constituer un frein à votre trafic web.

11. Publier régulièrement de nouveaux contenus

Sur certaines thématiques et pour certaines requêtes, avoir du contenu frais peut toujours aider pour plus de visibilité sur Google.

12. Optimisation interne du site

Voici des points techniques d\’ à prendre en compte pour éviter tout problème de référencement : facilité d\’accès pour l\’exploration et l\’indexation pour les robots, la balise canonique, le duplicate content, l\’architecture du site, la recherche de mots clés, le maillage interne de liens, les images…

Certes, l\’optimisation technique devient de plus en plus complexe, mais rien n\’est nouveau. Il faut tout simplement accepter de revenir aux fondamentaux du et surtout savoir s\’adapter à tout changement d\’algorithme.

Google teste l\'affichage d\'images à la place des photos des auteurs

Test en cours sur .


Ce test consisterait à afficher les images à côté de la description (snippet) des liens.

Un porte-parole de Google aurait confirmé à Searchengineland.com  que cela faisait partie des nombreux tests actuellement en cours sur les pages de résultats de Google.

Ainsi, comme vous pouvez le voir ci-dessous, Google récupérerait l\’image associée à un article pour l\’insérer à côté de sa description sur les SERPs. Alors, quid de l\’Authorship et de l\’affichage de la photo des auteurs ?

source : Searchengineland.com

Déjà, au PubCon de Las Vegas, Matt Cutts laissait entendre qu\’il y aurait prochainement moins de 15% d\’authorship (photos d\’auteurs) sur les pages de résultats de Google. Et, voilà que Google teste des résultats de recherche avec des images issues des articles. Lesquelles images ne pourront s\’afficher que pour les sites qui utiliseront le balisage de données srtructurées de Schema.org.

Au final, en y regardant de très près, pour moi, cela reste de la diversion. Google laisant fuiter cette information sur ce test en cours en apportant lui-même une photo de ce test aux médias au lendemain de l\’annonce officiel du lancement de sa fonctionnalité In-Depth Article. C\’est encore ce même jour que Google fait une mise à jour du PageRank.

Google pourrait donc faire preuve de diversion car la grogne monterait en ce moment contre son choix de l\’emplacement des liens de sa fonctionnalité In-Depht Articles. Un emplacement en début de pages de résultats qui menacerait les liens organiques.

Je pense que Google a volontairement allumé des contre-feux pour détourner l\’attention des marketeurs et autres référenceurs sur la réalité profonde de ce qu\’est in-depth articles.

Les mois à venir nous situeront sur ce test. Mais, si un tel test devait être retenu, ce serait sans doute pour faire la part belle à la fonctionnalité In-Depth Articles de Google qui exige aussi la participation à l\’Authorship de part des auteurs et éditeurs.

Découvrez comment Bien référencer son site internet sur Google
Découvrez comment Bien référencer
son site internet sur Google

Matt Cutts annonce 15% d\'Authorship en moins sur Google !


Moins d\’Authorship sur Google !

C\’est une révélation étonnante faite par Matt Cutts lors de sa keynote : Google va réduire de 15% le nombre de liens (vers les homepages et articles non pertinents) sur ses pages de résultats pouvant bénéficier de l\’AuthorShip. A savoir l\’affichage de la photo des auteurs identifiés par leur profil Google+.

Et plus aucun lien sur Google renvoyant vers une page d\’accueil ne pourra non plus afficher de photo de l\’auteur. La page d\’accueil étant donc considérée par Google comme n\’étant pas une page ayant un contenu pertinent.

La même décision sera aussi prise en ce qui concerne les liens bénéficiant de l\’affichage de (rich snippets de Schema.org) sur ses pages de résultats.

Matt estime qu\’en réduisant ce nombre (-15%) d\’Authorship par requête, cela va permettre à Google d\’augmenter le nombre de résultats de meilleure qualité sur ses pages de résultats. Ce sont justement ces tests en cours sur l\’Authorship qui ont inquiété certains auteurs récemment qui ne retrouvaient plus leur photo de profil Google+ sur les pages de résultats.

Il y a donc une évolution de l\’AuthorShip vers plus de contenu de très bonne qualité et sans automatisme. En agissant ainsi, Google laisse entendre qu\’il ne va plus se contenter de lier l\’Authorship à des contenus de qualité moindre. Car, sans vraiment l\’avouer, Matt Cutts reconnaît implicitement qu\’il y aurait du spam à partir de l\’AuthorShip sur les pages de résultats de Google. Alors, bientôt un Penguin pour l\’AuthorShip ? Rien n\’est exclu…

L\’AuthorShip devient ainsi une prime au mérite pour les contenus de bonne qualité faisant office d\’Autorité. Google ayant lui aussi constaté un taux de clics élevé pour tous ceux qui étaient présents sur ses pages de résultats avec leur photo de profil à côté de leur lien. Il souhaite donc désormais accorder cet avantage à ceux qui produisent du contenu pouvant faire office d\’autorité.

Est-ce une autre façon d\’appliquer l\’AuthorRank en réservant l\’affichage de la photo aux contenus qu\’il juge de bonne qualité ? Sinon, comment fait-il pour savoir que tel ou tel auteur mérite l\’affichage de sa photo s\’il ne donne pas une note d\’autorité (AuthorRank) à cet auteur ? Des questions auxquelles je ne saurais répondre pour l\’instant…

Alors, si vous ne voyez plus votre photo à côté de certains de vos liens sur Google, c\’est que Google ne trouve pas le contenu en rapport avec votre lien de bonne qualité.

Lisez maintenant des conseils de pros pour plus de performances avec Google Plus.

Google va-t-il remplacer L\'URL affichée par le nom de domaine sur ses Pages de résultats ?

Nouveau test de .

Google Operating Systemdans un post en date du 19 octobre dernier.



Le site Abondance.com

Et en plus de ce test, j\’ai pu aussi voir l\’entrée en scène du Knowledge Graph qui permet à Google de me donner, dans la colonne de droite, une définition du mot recherché à l\’aide d\’un contenu provenant de qu\’il mentionne d\’ailleurs. Demain, le contenu affiché pourrait provenir de votre site aussi…

(Cliquez sur l\’image pour l\’agrandir)

Peut-on alors voir une relation entre d\’une part le lancement d\’Hummingbird, le nouvel algorithme de Google, et d\’autre part l\’amplification du (Not Provided) qui devrait bientôt atteindre les 100% et les tests actuellement en cours sur les SERPs de Google ?

Parce qu\’en remplaçant l\’URL des pages affichées sur ses pages de résultats par le nom de domaine, Google serait assuré de masquer aussi les mots clés inclus dans les URLs descriptives qui apparaissent aussi en gras. Ce qui serait aussi une autre façon pour Google de faire comprendre au référenceur qu\’avec son nouvel algorithme , il serait en train de réellement s\’éloigner des mots clés pour ne tenir compte uniquement que de l\’expérience utilisateur qui est au coeur de son nouvel algorithme.

Par conséquent, deviendrait-il inutile d\’intégrer des mots clés dans les URLs ? Toujours est-il que Google reste dans sa logique de masquer les mots clés aux référenceurs SEO.

Voici une autre explication que donne Google Operating System pour ces tests en cours sur les pages de résultats de Google :

Most people don\’t understand URLs and find them too complicated. That\’s why many of them use search engines instead of typing URLs in the address bar, even for sites they visit frequently.

En d\’autres termes, l\’utilisateur lambda ne comprend rien aux URLs et les trouvent compliquées. C\’est pourquoi il utilise les moteurs de recherche plutôt que la barre d\’adresse de son navigateur, même pour les sites qu\’il a l\’habitude de visiter. Ce qui n\’est pas faux !

Ainsi, pour Google, il s\’agit de simplifier la lecture des résultats pour l\’utilisateur lambda. Même s\’il reconnaît que les URLs affichées fournissaient de nombreuses informations telles que la date de publication, le sujet de l\’article et parfois sa catégorie.

D\’autre part, et pour en revenir à l\’algorithme Hummingbird, en mettant en valeur les fils d\’ariane (voir image ci-dessous) à la suite du nom de domaine qui remplacerait l\’URL, Google pourrait ainsi inciter les marketeurs à utiliser les données structurées (Schema.org). Lesquelles microdatas qu\’il semble apprécier davantage avec l\’avènement de Hummingbird pour leur facilité de compréhension du contexte des contenus indexés.

(Cliquez sur l\’image pour l\’agrandir)

Découvrez comment Bien référencer son site internet sur Google
Découvrez comment Bien référencer
son site internet sur Google