8 outils gratuits d’aide au référencement sur Google

référencement sur Google.

8 outils gratuits d’aide au référencement de Google

algorithmes de Google. .

Danny Sullivan à la tête de l’équipe du Search. Mais, chaque update est censée nous emmener tout de même un pas de plus vers des résultats de recherche plus pertinents, après tout.

Cependant, il y a encore un peu de secret derrière exactement comment évalue un site Web et détermine en fin de compte quels sites afficher pour les requêtes de recherche.

Ces sont essentiels à votre stratégie de recherche organique, car ils vous permettent de vous concentrer sur les éléments de votre site que Google juge importants.

 

Chrome Lighthouse

Lighthouse est une version \ »Lite\ » (légère

10 mesures qui comptent pour Google.

ici.

 

Google Test My Site

Cet outil va permettre aux webmasters de “tester la vitesse de leur site sur mobile”.

Test My Site vous montrera combien de visiteurs votre site pourrait perdre en raison de votre temps de chargement lent et comparera ce temps de chargement à celui de vos concurrents dans la même thématique que vous.

Testez ici.

 

PageSpeed Insights

PageSpeed Insights fournit maintenant des informations sur la façon dont une page adhère à un ensemble de meilleures pratiques.

En d’autres termes, l\’outil PageSpeed de Google

Cet outil en ligne fournit un score et offre des conseils spécifiques pour accélérer une page Web. Il vous indique quels scripts et feuilles de style ralentissent votre site, dont les images sont trop grandes, et offre de nombreux autres conseils pour accélérer vos pages Web.

Vérifiez votre vitesse de chargement ici.

 

Safe Browsing Test

L’outil Safe Browsing Test

Vous pouvez vérifier l’état de votre site ici.

 

Google Trends

En plus de la recherche organique, Google Trends offrira des données sur les recherches effectuées dans Google News, Google Shopping, Google Images et .

Google Trends propose donc maintenant plus de données pour montrer ce que les gens dans le monde cherchent le plus sur internet.

Google Tendances est également important pour la recherche concurrentielle. Il vous montre combien de fois les gens effectuent des recherches sur Google avec le nom de la marque d\’un concurrent, par exemple.

La ligne des tendances par période vous montrera à quel point une tendance est stable, si elle monte, baisse ou est statique.

C\’est par ici pour Google Tendances.

 

Google Analytics

Certes, nous connaissons tous la frustration des données de mots clés non fournis (not provided), après que Google Analytics a retiré certaines de nos analyses les plus utiles.

Mais, il y a encore un énorme avantage qui est d\’avoir des données analytiques pour votre site afin d\’analyser le contenu, l\’expérience utilisateur, le succès des campagnes et plus encore.

En fait, si vous n\’utilisez pas Google Analytics dans votre marketing numérique, vous serez en retard sur la concurrence.

Google Analytics reste un outil populaire et en constante évolution. Bien qu\’il y ait une concurrence croissante d\’alternatives telles que Clicky, Open Web Analytics, WebTrends, Omniture et plus encore.

 

Google Adwords Keyword Planner

Google Keyword Planner, le planificateur de mots clés de Google Ads reste la source de facto pour beaucoup de marketeurs quand il s\’agit de vérifier les volumes de mots clés (mais ne pas compter sur lui pour des chiffres exacts).

Le nouveau planificateur est beaucoup plus concentré sur le PPC (paiement par clic), et donc pour la recherche de mots clés pour les campagnes Google Ads que le Keyword Tool précédent.

Il existe cependant des alternatives intéressantes à Google Keyword Planner.

 

Google Search Console

Si vous ne devez utiliser qu’un seul outil d’aide au dans cette liste, la Search Console de Google sera celui-ci.

Dans la nouvelle Search Console, les utilisateurs vérifiés dans Google Search Console seront en mesure d\’accéder à la nouvelle performance de la recherche, la couverture de l\’index, l\’état de l\’AMP et les rapports d\’affichage des offres d\’emploi.

De quoi l’utiliser régulièrement pour vérifier les performances de votre site et repérer les problèmes plus rapidement :

  1. Vous y découvrirez aussi si votre site a une pénalité manuelle,
  2. Vous identifierez les problèmes d\’analyse et les liens rompus,
  3. Vous verrez le nombre de pages indexées parmi celles que vous avez soumis à Google,
  4. Vous pourrez tester votre fichier robots. txt ou des données structurées.
  5. Et beaucoup plus, le tout gratuitement.

C\’est un coup d\’oeil sur la façon dont Google considère les éléments de votre site.

Pendant que vous y êtes, pensez aussi à utiliser Bing Webmaster Tools.

Il y a aussi beaucoup à gagner avec cet outil gratuit pour checker les performances de votre référencement sur Bing.

Google Safe Browsing protège plus de 3 milliards d\'appareils

Google a annoncé que son service Safe Browsing pour la navigation en toute sécurité, qui empêche les utilisateurs de Chrome, Safari et sur ordinateur et sur mobile de visiter des sites potentiellement dangereux, protège maintenant plus de 3 milliards appareils.

Google protège plus de 3 milliards d\'appareils via son outil Safe Browsing

Ce qui représente une hausse d’1 milliard par rapport à 2013 et 2 milliards par rapport à Mai 2016.

2007.

Depuis lors, à la fois Safari et Firefox ont adopté ce service, en plus de nombreux développeurs Web et d’applications, y compris .

Safe Browsing a toujours été la même :

Il est intéressant de noter que c’est depuis 2015 que Google a activé Safe Browsing pour son navigateur Chrome pour Android par défaut. Ce qui, bien sûr, a fait exploser le nombre d’appareils protégés dès 2016.

\ »plus de risques potentiels\ » “évalue et intègre continuellement de nouvelles approches de pointe pour améliorer Safe Browsing.\ »

Bref, Safe Browsing tous les jours

Google Safe Browsing avertit également les webmestres lorsque leurs sites Web sont compromis par des acteurs malveillants et les aide à diagnostiquer et résoudre le problème afin que leurs visiteurs restent plus en sécurité.

Les protections de Safe Browsing fonctionnent sur les produits Google et les expériences de navigation plus sûres sur Internet.

Les certificats gratuits pour le HTTPS de Let\'s Encrypt abusés par des pirates

Crypter tout le trafic web a toujours été considéré comme un objectif clé pour la sécurité internet, mais il y avait deux principaux obstacles à cela.

Les certificats gratuits HTTPS de Let\'s Encrypt

site web en HTTPS.

Deuxièmement, les certificats SSL eux-mêmes ne sont pas toujours faciles à mettre en place par le premier webmaster venu.

L’organisation Let’s Encrypt, soutenue par des géants du Net tels que Akamai, Cisco, the Electronic Frontier Foundation (EFF), et Mozilla, a été créée avec pour objectif d’éliminer les deux obstacles cités plus haut.

Le but de ce projet sera donc de fournir des certificats SSL gratuits à tous les propriétaires de sites web qui en feront la demande.


Toutefois, le risque potentiel pour Let’s Encrypt d’être abusé par des pirates a toujours existé.

Il y a donc à peine un mois, Let’s Encrypt a ouvert son programme bêta pour offrir des certificats gratuits au public. Seulement voilà.

C’est l’entreprise de sécurité informatique Trend Micro qui a tiré la sonnette d’alarme pour alerter les utilisateurs japonais qui naviguaient sur des sites en HTTPS via Let’s Encrypt et prévenir qu’ils transitaient en fait sur des serveurs malveillants.

Ces serveurs hébergeaient un système piraté dénommé Angler Exploit Kit

Trend Micro affirme que le pirates utilisent une technique appelée “domain shadowing” ( invisible) à partir de laquelle ils réussissent à accéder à un nom de domaine de confiance (par exemple, le site web principal d’une banque) pour rediriger les utilisateurs infectés vers un serveur qu’ils contrôlent et hébergent ailleurs.

Et ce, tout en dissimulant leur activité en utilisant un sous-domaine protégé par un certificat de sécurité de Let’s Encrypt.

Dans l\’affaire sur laquelle enquêtait Trend Micro, les pirates ont hébergé une publicité qui donne l’impression d’être celle d’un nom de domaine légitime.

L’organisation Let’s Encrypt affirme de son côté que cela est possible parce que Let’s Encrypt vérifie uniquement les noms de domaine par le biais de “Google safe browsing API” avant de délivrer des certificats HTTPS.

Safe Browsing (ou \ »Safe Browsing\ ») est un service fourni gratuitement par Google pour sécuriser la navigation. Il est inclus, nativement, dans plusieurs navigateurs et permet, via plusieurs filtres, de rechercher en permanence la présence du nom de domaine (site Internet) de chaque lien (URL) sur lequel vous cliquez (lien dans les pages Web visitées, liens des résultats de recherches avec un moteur de recherche, etc. …) dans deux listes noires.

Cette précaution préalable de Let’s Encrypt via Google Safe Browsing n’empêche pas que des pirates obtiennent un certificat et créent des sous-domaines avec des malwares sous l’apparence d’un site légitime.

Selon le rapport de Trend Micro, l\’incident met en évidence les problèmes potentiels avec le service gratuit de Let\’s Encrypt et demande instamment à l\’organisation d\’être disposée à annuler immédiatement les certificats qui auraient été utilisées à mauvais escient.

Affaire à suivre…