La Search Console ajoute de nouveaux rapports sur l’état des résultats enrichis

Google a annoncé qu’il avait ajouté un nouvel ensemble d’erreurs détaillées aux rapports des résultats enrichis à Google Search Console pour certains sites. Continuer la lecture de « La Search Console ajoute de nouveaux rapports sur l’état des résultats enrichis »

Google déploie l’outil de test des données structurées sur Schema .org

Plusieurs mois après que Google a déclaré qu’il déprécierait son outil de test des données structurées, Schema.org a lancé son propre validateur de balisage de .

Google déploie l’outil de test des données structurées sur Schema.org

Schema.org a lancé son outil de validation de balisage Schema sur validator.schema.org.

Le validateur de balisage Schema vous aide à valider vos données structurées sur votre site qui sont utilisées à des fins générales, en dehors de l’outil de test de résultats enrichis de Google.

Ainsi, un remplacement de l’outil de test des données structurées de Google est maintenant disponible, près d’un an après l’obturation de l’original, sous l’appelation de “Validateur de balisage Schema” (Schema Markup Validator), et est disponible en version bêta ouverte.

Lancé comme un sous-ensemble sur le site officiel de Schema.org, le nouvel outil n’est pas une copie exacte 1:1 de l’outil de test de données structurés de Google, mais il est fonctionne de manière similaire.

Google a fermé l’outil d’origine en Juillet 2020, affirmant que toutes ses fonctionnalités ont été migrées vers l’outil de test des résultats enrichis et n\’ont plus besoin d’exister comme une offre autonome.

Ce n’était pas vrai à 100%, cependant, parce que le test des résultats enrichis se limite à tester le balisage de données structurées qui est officiellement pris en charge dans les résultats de recherche de Google.

Il existe de nombreux autres types de données structurées au-delà de ce que Google utilise pour rendre les résultats enrichis dans les pages de résultats, et l’outil de test des résultats enrichis n’offre pas la possibilité de tester pour ceux-ci.

Après avoir entendu les commentaires des SEOs qui se plaignaient de la perte de l’outil de test des données structurées, Google a décidé de le faire exister sur un nouveau domaine.

En Décembre 2020, Google avait en effet annoncé que son outil fermé passerait sur Schema.org en Avril 2021. Et c’est désormais chose faite.

Un outil de test des données structurées « recentré »

Google a fait prendre conscience aux utilisateurs que l’outil Schema.org serait une version recentrée de l’original.

Le validateur ded données Schema est recentré en ce sens qu’il teste strictement pour les propriétés de Schema.org. Voici ce qui est indiqué dans la documentation de l’outil :

L’outil est axé sur Schema.org. Dans le cas de JSON-LD, cela signifie qu’il n’entrera pas ou n’interprétera pas d’autres contextes dans l’URL.

Il est capable de tester pour toutes les propriétés Schéma, pas seulement celles prises en charge dans les résultats de recherche de Google.

Les propriétaires et les développeurs de site peuvent exécuter un test dans le validateur de Balisage Schema soit en soumettant une URL, soit en fournissant le code brut. Il teste les données structurées dans le HTML de la page, ainsi que le balisage injecté par JavaScript.

Les fonctionnalités du validateur de balisage Schema incluent :

  • Les extraits JSON-LD 1.0, RDFa 1.1, le balisage Microdata.
  • Affichage d’un résumé du graphique de données structurées extrait.
  • Identification des erreurs de syntaxe dans le balisage.

Mis à part l’absence de la marque Google, l’utilisation du validateur se sent exactement comme l’utilisation de l’ancien outil de test des données structurées.

Après avoir migré vers le validateur de balisage Schema, les utilisateurs sont accueillis avec une invite familière pour entrer une URL ou un extrait de code.

Après avoir migré vers le validateur de balisage Schema, les utilisateurs sont accueillis avec une invite familière pour entrer une URL ou un extrait de code.

Les résultats sont livrés quelques secondes après avoir cliqué sur le bouton vert “Tester”. Voici un exemple d’un test d’une page d’Arobasenet.com :

Les résultats sont livrés quelques secondes après avoir cliqué sur le bouton vert “Tester”. Voici un exemple d’un test d’une page d’Arobasenet.com

D’après la documentation de référence de Schema, le Validateur du Balisage Schema est confirmé pour être le remplaçant de l’outil de test de Google :

Il est basé sur l’outil précédemment connu sous le nom de l’outil de test des données structurées de Google et est fourni par Google comme un service pour la communauté Schema.org.

Ceux qui utilisent l’outil dans le cadre de leur travail au quotidien doivent garder à l’esprit qu’il s’agit d’une bêta et des erreurs inattendues peuvent se produire.

Cela nous donne tout de même un autre outil que nous pouvons utiliser pour valider les données structurées que nous ajoutons à nos sites.

Il devrait vous donner plus d’outils dans votre ensemble d’outils pour soutenir votre site et débuguer des problèmes sur vos sites Web.

Source : Searchengineland

L’outil de test des résultats enrichis permet de choisir un user-agent

Comme on le sait maintenant, les résultats enrichis sont des résultats de recherche qui vont plus loin que le simple lien bleu cliquable.

L\'outil de test des résultats enrichis permet de choisir un user-agent

D’où l’intérêt de l’outil de test des résultats enrichis qui se concentre sur les types de données structurées qui sont éligibles pour être montrés comme des résultats enrichis.

Et vient d’annoncer dans un Tweet qu’il est désormais possible de sélectionner le robot “Googlebot pour smartphone” pour vous préparer à l’indexation orientée mobile.

En d’autres termes :

Nous sommes heureux d’annoncer un nouveau sélecteur pour desktop/mobile au test des résultats enrichis.

La nouvelle fonctionnalité vous aidera à examiner votre implémentation des en utilisant les deux agents utilisateur pour préparer l’indexation mobile-First.

 

La nouvelle fonctionnalité vous aidera à examiner votre implémentation des données structurées en utilisant les deux agents utilisateur pour préparer l’indexation mobile-First.

Google a donc mis à jour son outil de test des résultats enrichis pour permettre de faire des tests séparés sur mobile et desktop.

Et ce choix d’agent utilisateur permet donc ainsi aux propriétaires de sites de tester l’éligibilité des résultats enrichis sur leurs sites soit sur mobile, soit sur ordinateur.

Ce choix d’agent utilisateur permet ainsi aux propriétaires de sites de tester l’éligibilité des résultats enrichis sur leurs sites soit sur mobile, soit sur ordinateur.

Le résultat du test vous indique si « votre page est éligible aux résultats enrichis » et vous montre les éléments détectés sur votre page tels que le champ associé aux liens sitelink, la présence du logo, etc.

Pour rappel, un user agent ou agent utilisateur est une application cliente utilisée avec un protocole réseau particulier.

L’expression est plus généralement employée comme référence pour celles qui accèdent au World Wide Web.

Les agents utilisateur du Web vont de la gamme des navigateurs jusqu’aux robots d’indexation, en passant par les lecteurs d’écran ou les navigateurs braille pour les personnes ayant une incapacité.

La chaîne « User-Agent » est l’un des critères utilisé pour exclure un certain nombre de pages ou une partie d’un site Web en utilisant le « protocole d’exclusion des robots » (robots.txt).

Ceci permet aux webmasters qui estiment que certaines parties de leur site Web ne devraient pas être incluses dans les données recueillies par un robot en particulier, ou qu’un robot en particulier épuise trop la bande passante, de l’inviter à ne pas visiter ces pages.

 

Se préparer à l’indexation orientée mobile

L’indexation orientée mobile (ou index mobile-first) signifie que Google utilise principalement la version pour mobile d’un site pour l’indexation et le classement.

Auparavant, lors de l’évaluation de la pertinence d’une page par rapport à la requête d’un utilisateur, l’index se référait majoritairement à la version pour ordinateur du contenu de cette page.

Toutefois, comme la plupart des internautes accèdent aujourd’hui à Google via leur appareil mobile, la version pour mobile est à présent celle qui est principalement utilisée par l’index. Et comme le confirme Google, aucun index séparé spécifique n’est créé pour le contenu pour mobile. Nous continuons à n’utiliser qu’un seul index.

Avec l\’indexation orientée mobile, Googlebot explore et indexe principalement les pages avec l’user agent pour smartphone. Google confirme aussi qu’il affichera l’URL la plus appropriée pour les utilisateurs (que celle-ci soit destinée aux ordinateurs ou aux mobiles) dans les résultats de recherche.

Et comme Google l’avait précédemment, il procédera à une transition progressive des sites afin de garantir aux propriétaires et utilisateurs de sites une expérience de qualité.

Il évalue donc chacun des sites individuellement pour voir s’ils sont prêts pour l’indexation orientée mobile, en se basant sur les bonnes pratiques, puis il procède à la transition le moment venu.