Pinterest permet d\'ajouter une image à la requête textuelle

Un an après ses débuts, la fonction Lens de Pinterest

Pinterest permet d\'ajouter une image à la requête textuelle lors des recherches

sur Pinterest .

L\’idée est que les images serviront de paramètres supplémentaires pour une recherche pour mieux imiter comment les gens pourraient chercher des choses dans le monde réel.

Pensez à la façon dont vous pourriez aller dans un magasin de meubles à la recherche d\’un tapis de salon, et montrer au vendeur une photo de votre canapé et votre table basse pour qu’il vous trouve un tapis qui corresponde.

Ou comment vous pourriez être dans un magasin d\’épicerie pour les ingrédients d’un repas et demander à un employé quels autres ingrédients pourraient compléter la recette.

Maintenant, vous serez en mesure de poser ces questions à en ajoutant une photo à votre requête textuelle.

Images via Pinterest

La combinaison de la recherche visuelle et et de la recherche textuelle devrait également aider Pinterest à affiner ses résultats de recherche visuelle.

Les requêtes textuelles peuvent être utilisées pour augmenter la compréhension de la technologie de la vision informatique de Pinterest de ce qu\’une image contient et pour établir de nouvelles relations entre les objets que la technologie connaît et d\’autres choses ou utilisations qu\’elle peut ne pas encore connaître.

Bien sûr, la capacité de Pinterest à analyser les images s\’améliore déjà au fur et à mesure que son volume de recherches visuelles augmente.

Chaque mois, les utilisateurs effectuent plus de 600 millions recherches visuelles en utilisant la fonction Lens, les extensions d’analyse du navigateur d\’image de Pinterest et sa recherche visuelle dans la fonctionnalité des Pins.

Soit une augmentation de 140% d’une année sur l’autre.

En conséquence, la technologie informatique de la vision de Pinterest peut reconnaître 5 fois plus d\’articles (ou objets) qu\’il y a un an, y compris les ingrédients des recette et les modèles de vêtements.

RankBrain a-t-il une influence sur l\'ordre des résultats de Google ?

Ce fut une surprise le jour où avait annoncé que son système RankBrain, doté de l’intelligence artificielle, était désormais son troisième plus important signal de référencement.

Google RankBrain

Par rapport à ce que l’on sait aujourd’hui de RankBrain, c’est qu’il permet à Google d’ajuster effectivement les facteurs de classement déjà existants.

Mais, quelle est réellement son influence sur le classement des résultats de recherche de Google ?

C’est selon Thesempost qui rapporte l’information, ce à quoi a récemment répondu Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, lors d’un chat . Il a déclaré ce qui suit :

Dans la plupart des cas, RankBrain ne modifie pas l’ordre d’affichage des résultats de recherche de Google que d’autres algorithmes de classement ont déjà déterminé.

Certes, c’est le troisième facteur plus important de classement, mais dans des tonnes de cas, il n’est pas à même de changer l’ordre des résultats.

En d’autres termes, autant RankBrain touche (dans le sens de vérifier par rapport à la requête) aux résultats de recherche, autant il n’influence pas actuellement l’ordre des résultats de recherche dans la très grande majorité des cas.

Par contre, ce que ne dit pas Gary Illyes ni Google lui-même, c’est le pourcentage des résultats que RankBrain change. En dehors du fait qu’il a une forte influence sur 15% des requêtes de recherche que Google n’avait jamais vues auparavant.

Toutefois, selon Thesempost, Gary Illyes aurait précisé par la suite que RankBrain n’est pas là pour remplacer le classement, mais pour aider à mieux comprendre les requêtes des internautes.

Facebook Search n\'affichera plus de résultats de recherche issus de Bing

Facebook Search

Le lancement récent de son propre moteur de recherche Facebook Search n\’y serait pas étranger. permettant désormais à ses utilisateurs de faire des recherches dans les commentaires et les posts de leurs Amis.

Cette décision confirme bien l\’ambition de Facebook de s\’attaquer au marché de la recherche internet dominé par en comptant sur sa propre technologie. Ce qui lui permettrait d\’avoir un autre système de de sa plateforme.

Un porte-parole de Facebook a d\’ailleurs, selon le site Recode/net, déclaré à Reuters :

“We’re not currently showing web search results in Facebook Search because we’re focused on helping people find what’s been shared with them on Facebook. We continue to have a great partnership with in lots of different areas.”

En d\’autres termes : \ »Nous n\’affichons plus de résultats de recherche provenant du Web dans Facebook Search parce que nous nous concentrons à aider les gens à trouver ce qui est partagé avec eux sur Facebook. Nous continuons d\’avoir un excellent partenariat avec Microsoft dans beaucoup d\’autres domaines.\ »

Déjà en Juillet dernier, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, avait déclaré qu\’il y avait chaque jour plus d\’un milliard de requêtes de recherche sur Facebook.

Et il a laissé entendre que la grande quantité d\’informations que les utilisateurs partagent au sein de Facebook pourrait remplacer éventuellement la nécessité d\’effectuer une recherche internet pour répondre aux questions des utilisateurs.

Avant d\’ajouter que Facebook dispose de plus de mille milliards de posts, soit beaucoup plus que tout autre moteur de recherche au monde.

Facebook peut-il être une alternative intéressante à Google ? Les temps à venir nous le dirons…

Google Penguin 3.0 est toujours en cours… Et ce n\'est pas fini !

John Mueller à propos de Penguin 3.0

Par conséquent, nous devrions continuer à observer des fluctuations dans les pages de résultats pendant un bon moment encore…

Un déploiement de Penguin déjà annoncé comme devant se faire très lentement, après une année sans mise à jour… Et, selon +John Mueller , il devrait prendre fin dans \ »quelques petites semaines\ ».

John Mueller a aussi profité de cet Hangout

pense-t-il inclure un jour une notification de pénalité algorithmique dans Google Webmaster Tools ?

Pourquoi les positions moyennes dans Google Webmaster Tools (Trafic de recherche -> Requêtes de recherche) sont-elles si différentes de celles des autres outils de vérification de classement ?

Les liens provenant de sites web statiques, sont-ils pénalisants pour tout site ?

Not Provided pour les Adwords : Et si rien n\'avait changé dans les faits ?


a officiellement annoncé que le Not Provided

Pour bien comprendre la cible de cette mise à jour de Google concernant l\’extension du Not Provided à \ »tout le monde\ », voici des questions-réponses pour mieux nous éclairer.

1. Aura-t-on toujours accès aux données concernant les requêtes Adwords ?

Oui. Vous aurez toujours accès aux requêtes en utilisant le rapport des termes de recherche dans Adwords. Il suffit d\’aller dans l\’onglet \ »Mots-clés\ » et de choisir l\’option \ »Voir les termes de recherche\ ».

2. Est-ce que le rapport des Termes de recherche est une nouveauté ?

Non. Il n\’est pas nouveau. Il existe depuis des années mais sous l\’appellation \ »Rapport sur les performances des requêtes de recherche\ ».

3. Que se passerait-il si l\’on utilise une plateforme publicitaire tierce ?

Encore, et contrairement aux rumeurs, les utilisateurs de plateforme publicitaire pour la gestion des annonces Adwords telles que Aquisio, WordStream, Marin Software, Adobe, etc, bref, les grandes agences partenaires de Google, ne seront nullement impactées par cette décision sur le Not Provided. Pour la simple raison que tous ces outils ont déjà tous accès aux termes de recherche via l\’Adwords API recommandée par Google dans son annonce.

4. Alors, qu\’est-ce qui a réellement changé ?

C\’est juste que les mots clés présents dans l\’adresse de la page de résultats (URL) de Google qui envoie les visiteurs ayant cliqué sur une annonce Adwords vers votre page web seront désormais supprimés lors de l\’affichage des liens référents dans Google Analytics.

Lesquels liens indiquent habituellement de quel site viennent vos visiteurs et parfois quels mots clés ils ont utilisé, comme dans l\’image ci-dessous.

Voici un exemple en Jaune des mots clés qui vont disparaître des referers.

En fait, pour aller un peu plus loin, il faut dire que Google ne supprimera pas ses mots clés dans l\’URL référente pour la majorité des requêtes.

Ce seront uniquement les utilisateurs d\’applications analytics tierces qui seront affectés. Mais, vous, en tant que client Adwords, vous pourrez retrouver ces données dans votre Adwords.

5. Et pourquoi Google a-t-il décidé d\’agir ainsi ?

Comme toujours, Google déclare vouloir protéger les données privées de ses utilisateurs. Mais, beaucoup d\’internautes et de webmasters sont sceptiques et suspectent Google d\’avoir d\’autres motivations derrière la tête.

Mais, maintenant, seuls les clients Adwords auront accès à leurs données de recherche depuis Adwords. Ou ceux qui utilisent l\’outil ValueTrack de Google ou son outil d\’insertion de mots clés.

6. Quels sont finalement les cibles de Google ?

Google est en train de couper l\’herbe sous le pied de tous ces professionnels qui ont toujours compté sur les mots clés présents dans les URLs de ses pages de résultats pour optimiser leurs pages de destination ou affiner leurs enchères ou encore faire du retargeting.

Ainsi, les plateformes tierces d\’annonces publicitaires qui utilisent les termes de recherches pour faire du retargeting pour leurs partenaires. C\’est à dire, qu\’à partir de ces mots clés qu\’elles réussissent à extraire, ces entreprises les utilisent pour mieux cibler les publicités à afficher sur les pages visitées ultérieurement par les internautes reconnus par leur système.

La cible principale dans cette opération des Not Provided de Google pour les Adwords seraient donc les comparateurs de prix et les logiciels ou plateformes servant à faire du reciblage personnalisé d\’annonces.

7. Etes-vous certain que le Not Provided ne change rien ? 

 Oui, il n\’y a aucun changement concernant les rapports de recherche, tant pour les Adwords que pour l\’API Adwords.Ce sont uniquement les outils analytics et autres logiciels tiers qui pouvaient extraire les mots clés présents dans les URLs de qui son impactés.

8. Donc, il n\’y aurait rien à craindre de cette annonce de Google ?

Aucune crainte à avoir. C\’est un non-événement pour tous ceux qui utilisent actuellement Google Adwords pour obtenir du trafic.

Yahoo est désormais totalement accessible qu\'en mode sécurisé HTTPS


annonce recourir maintenant au cryptage (chiffrement) des données sur son site et ses services dans le but de mieux protéger ses utilisateurs.

Ce n\’est qu\’une suite logique après que Yahoo ait décidé, au mois de janvier 2014, l\’utilisation par défaut du mode sécurisé pour les connexions entre ses utilisateurs et son service d\’email (YahooMail).

De même, au mois de Novembre 2013, Yahoo avait laissé entendre sans aucune ambiguïté qu\’il projetait le chiffrement de toutes les données circulant entre tous ses data centers.

Quels services sont chiffrés ?

  • Le trafic des données entre les data centers de Yahoo est crytpé.
  • Yahoo Mail est en mode sécurisé HTTPS depuis Janvier 2014. Et en mars dernier, ce fut le chiffrement des emails entre les différents serveurs de Yahoo et les autres plateformes d\’email supportant le protocol standard SMTPLS.
  • La page d\’accueil de Yahoo et toutes les requêtes de recherche lancées depuis la Homepage de Yahoo et la plupart des propriétés de Yahoo sont aussi désormais en mode sécurisé HTTPS par défaut.
  • Les utilisateurs peuvent d\’eux-mêmes initier la connexion cryptée pour Yahoo News, Yahoo Sports, Yahoo Finance en saisissant dans leur navigateur \ »https\ » avant l\’URL du service Yahoo désiré.

Yahoo fait aussi savoir qu\’une version cryptée de Yahoo Messenger sera disponible dans les tout prochains mois.

Services Yahoo sécurisés HTTPS
source : Yahoo

7 chiffres qui attestent de la domination de Google sur l\'Internet mondial

marquants de .

chiffres

  • Déjà 38,6 milliards de dollars de revenus contre 6,4 millards de dollars pour .
  • 53% de parts de marché de la publicité mobile contre 16% pour Facebook.
  • 43% de parts de marché pour Chrome contre 26% pour Internet Explorer.
  • 114,7 millards de requêtes de recherche par mois contre 14,5 milliards pour Baidu.
  • 54% des utilisateurs de smartphones utilisent l\’application mobile contre 44% qui utilisent l\’application mobile Facebook.

En découvrant ces chiffres, on se demande bien qui peut encore détrôner Google sur internet ?

Et dire que Google va annoncer des chiffres qui pourraient le mettre en situation de leadership des réseaux sociaux : http://www.arobasenet.com/2013/09/google-promet-chiffres-impressionnants-sur-googleplus-368.html

15ème année de domination de Google en chiffres – source : Mashable.
Bien référencer son site internet sur Google
Découvrez comment
Bien référencer son site internet sur Google