Google My Business n\'accepte pas les photos de toutes les Pages

Googleà Google My Business. Le contenu a changé dans sa formulation, mais l’objectif reste le même.

Google My Business n\'accepte pas les photos de toutes les Pages

Avant, la page d’aide disait :

En ajoutant des photos prises par vous-même ou par vos clients, vous pouvez améliorer la visibilité de votre établissement sur , y compris dans la recherche Google, dans Maps et sur Google+. Ajoutez-en afin de mettre en valeur vos produits et services auprès des utilisateurs qui recherchent ce que vous proposez.

Maintenant, la page d’aide dit :

y compris dans la recherche Google et sur Maps. Ajoutez-en afin de mettre en valeur vos produits et services auprès des utilisateurs qui recherchent ce que vous proposez.

Pour que vos photos soient diffusées sur Google, .

“ y compris dans la recherche Google et sur Maps”, après avoir désormais exclu Google+ qui figurait dans la première version.

Ce qui est normal puisque personne ne fait de recherche locale en passant par Google+. Tout le monde utilise Maps ou Search.

Comment ajouter des photos dans Google My Business ?

Une fois que vous avez sélectionné les photos que vous souhaitez ajouter à votre fiche Google My Business

Ensuite, suivez les instructions ci-dessous pour les importer dans votre fiche.

Sur un ordinateur :

  1. Connectez-vous à Google My Business. Si vous avez deux établissements ou plus, cliquez sur au niveau de celui pour lequel vous souhaitez importer des photos.
  2. Dans le menu, cliquez sur “Photos”.
  3. Sélectionnez le type de photo à ajouter (les types de photos sont désormais de 3 sortes) :
    • Photo de profil : pour aider les clients à reconnaître votre établissement sur Google.
    • Photo de couverture : pour présenter le style de votre page. Lorsque vous ajoutez une photo de couverture, celle-ci est automatiquement définie comme photo préférée pour votre fiche.

    • Photos supplémentaires :
  4. Importez la photo à partir de votre ordinateur ou choisissez-en une que vous avez déjà transférée.

Sur mobile :

Google révèle les chiffres de l\'Expérience client sur mobile

Cela fait maintenant 10 ans que le mobile rend la recherche internet accessible en tout temps et en tout lieu. Ce qui place le search bien au coeur du parcours client.

Les chiffres de l’expérience client sur mobile

Ainsi, d’après Google, 87% des mobinautes ont le réflexe de rechercher sur mobile dès qu’ils ont un besoin ou une envie. Ce qui a pour conséquences de fragmenter les parcours client.

C’est alors que le traitement de la data devient stratégique et la mesure de l’efficacité est essentielle. Pour relever donc ces défis, les algorithmes de machine learning de se mettent au service des marketeurs et ouvrent un horizon d’opportunités.

C’est ce que révèle Google à travers des chiffres qui montrent le comportement des mobinautes et combien il est urgent de repenser l’expérience client et réconcilier l’online et l’offline et, in fine, faire parler la data.

Repenser l’expérience client

  • Vitesse :
    • 53% des mobinautes quittent un site mobile s’il met plus de 3 secondes à se charger.
    • 10 secondes, c’est le temps de chargement moyen des sites mobiles français avec une connexion 3G.
    • Les annonceurs dont le site mobile se charge en 5 secondes enregistrent jusqu’à 2 fois plus de revenus que ceux dont le site se chargent en 19 secondes.
  • Expérience utilisateur :
    • 50% des mobinautes sont moins enclins à acheter un service ou un produit s’ils ont eu une mauvaise expérience utilisateur sur l’application mobile ou le site mobile de la marque.
    • 63% des consommateurs souhaitent une expérience personnalisée à partir de leur historique d’achat.
  • Voix :
    • A l’horizon 2020, 50% des requêtes devraient être vocales et 30% des sessions online se feront sans écran.
    • 20% des requêtes sur mobile aux Etats-Unis sont vocales.
  • Les meilleures pratiques pour une bonne expérience client :
    • Concevoir une expérience utilisateur rapide, fonctionnelle et personnalisée.
    • Développer des outils prédictifs à partir de signaux d’intention, de comportement déjà observé et du contexte.
    • Simplifier la vie du consommateur en apportant fluidité et assistance sur tous les canaux.

Réconcilier Online et Offline

  • Online :
    • Près de 33% des ventes online ont lieu sur mobile.
    • Ce sera 50% d’ici à 2020.
  • Dans l’intervalle :
    • 81% des consommateurs s’assurent que le produit est en stock avant de se rendre en magasin.
    • 82% des millennials veulent des produits accessibles sur internet comme en magasin.
    • 3 personnes sur 4 qui font une recherche locale sur smartphone se rendent en magasin dans les 24 heures.
    • 28% de ces recherches mènent à un achat.
  • Offline :
    • Dans le retail, 75% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin.
  • Les meilleures pratiques online et offline :
    • Offrir une expérience utilisateur optimale tout au long du parcours client quel que soit le canal.
    • Aligner les KPI sur les objectifs business globaux.

Faire parler la data

  • Pour 81% des décideurs marketing, le machine learning est la clé pour offrir des expériences personnalisées tout au long du parcours client.
  • 91% des mobinautes déclarent avoir acheté ou avoir l’intention d’acheter un produit après avoir vu une publicité pertinente.
  • 60% des décideurs marketing augmentent leurs investissements dans des outils de marketing prédictif, tels que le machine learning.
  • Les meilleures pratiques concernant la data :
    • Unifier la data client en cassant les silos organisationnels.
    • Cibler et engager ses audiences cibles via des expériences personnalisées et assistées.
    • Activer ses datas first-party et se concentrer sur la customer lifetime value.

Les résultats d\'une étude sur les facteurs du référencement local en 2016

Comme chaque année, Local Guide a réalisé et présenté les résultats de son enquête 2016 sur les critères qui ont aujourd’hui un impact important sur le référencement local.

Le référencement local en 2016

facteurs qui aident ou améliorent la visibilité lors des recherches locales.

Cependant, il est important de retenir, selon SEO Local Guide, que les résultats de cette étude révèlent les corrélations, et non les causalités. L’étude a en effet identifié les caractéristiques des sites qui se classent bien, mais elle ne dit pas que ces caractéristiques sont définitivement des facteurs de classement.

Méthodologie de l’étude sur le SEO local

L’étude a assemblé des données provenant de plus de 100 facteurs différents de classement pour analyser 30.0003.000 recherches locales.

Les facteurs analysés dans l’étude incluent les fiches Google My Business, les facteurs d’ interne du site Web, les facteurs locaux externes (y compris les citations) et les backlinks.

Les outils d’analyse des liens de Majestic et Moz ont été utilisés pour collecter les métriques des liens.

L’étude visait à identifier les facteurs qui sont importants dans le Pack Local à 3 résultats de Google et les résultats de Google Maps pour que les propriétaires d’entreprises puissent avoir des données indiquant où concentrer leurs efforts d’optimisation, dans le but d’améliorer leurs performances de recherche locale.

Les résultats ont prouvé que pour réussir dans la recherche locale, le marketeur doit faire attention aux domaines pas habituellement pris en compte dans la recherche locale, à savoir l’optimisation interne du site Web et les liens.

Variables ordinales et catégorielles

En statistique, on qualifie d\’ordinale une variable qualitative pour laquelle la valeur mesurée sur chaque individu (parfois qualifiée de catégorie ou de modalité) est numérique.

très mauvais) à +2 (excellent), en passant par zéro (indifférent).

Et la variable catégorielle (on dit aussi qualitative) est une variable pour laquelle la valeur mesurée sur chaque individu ne représente pas une quantité. Les différentes valeurs que peuvent prendre cette variable sont appelées les catégories, modalités ou niveaux.

L’étude de SEO Local Guide a donc segmenté les facteurs de classement en variables ordinales et catégorielles. Les variables ordinales sont basées sur des facteurs numériques et les sites ayant des valeurs plus élevées pour ces facteurs obtiendraient un ranking plus élevé.

Les variables catégorielles étaient identifiées par oui ou non pour savoir si une entreprise avait des caractéristiques bien notées. Et si c’était oui, elle obtenait un classement plus élevé.

Le tableau ci-dessous indique les facteurs inclus en tant que variables catégorielles (habituellement un test oui/non) pour divers facteurs de classement, pour classer en fonction du poids apparent.

Image via Seolocalguide.com

Plusieurs de ces facteurs entrent dans le domaine des fondamentaux du SEO ou de ceux de Google My Business qui sont les meilleures pratiques de référencement de base, et sous le contrôle du propriétaire du site.

Par exemple, les facteurs de Google My Businessces facteurs permettent de différencier votre site de ceux qui ne prennent pas en compte ces simples étapes de base.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est qu’il est utile de consacrer un peu de temps pour construire un profil My Business solide.

Les avis locaux sont extrêmement importants

Selon SEO Local Guide, deux des principaux critères de sont les avis locaux et le nombre de consultations de la page My Business (qui serait plus une corrélation qu’un facteur selon l’étude, les pages les mieux classées ayant plus de consultations que les autres).

Les avis locaux sur les pages My Business seraient donc en tête de la liste des facteurs. Les sites avec le plus d’avis, tout comme lors des recherches avec Google Allo, devancent les autres entreprises.

Sans doute que les sites avec des avis de consommateurs obtiennent plus de clics, mais le fait que les sites avec des avis se classent tout en haut est une forte indication que les entreprises locales devraient s’assurer qu’elles ont des avis, surtout positifs, en grande quantité.

Un autre facteur important de Google My Business, noté par l’étude, est la présence des photos. Ce facteur s’élève à la huitième position, suivi de près par le compte vérifié et les heures d’ouverture de l’établissement.

Une fois de plus, prendre le temps pour construire un profil Google My Business de qualité est considéré comme un signal positif.

Les facteurs organiques traditionnels

Les résultats de l’étude ont confirmé ce que beaucoup de personnes dans le domaine de la recherche locale ont suspecté depuis belle lurette, et surtout depuis le lancement de Google Pigeon. A savoir que Google utilise désormais les mêmes facteurs organiques de son algorithme de classement traditionnel pour les appliquer à la recherche locale.

Les activités qui profitent au référencement organique bénéficient également à la recherche locale.

Les backlinks, en particulier, se sont avérés être un facteur important dans le SEO local, avec diverses métriques qui positionnent les liens dans les 10 meilleurs facteurs de classement sur 15.

Les liens ont longtemps été considérées comme un facteur majeur de classement pour la recherche organique normale. Dorénavant, les entreprises locales doivent faire attention au profil de leurs liens comme dans la recherche régulière.

D’autres facteurs organiques à ne pas ignorer : avoir un site sécurisé via HTTPS, utiliser modérément des mots clés dans les textes d’ancrage, et avoir des mots clés dans le titre sont considérés comme des caractéristiques positives dans le classement local.

De même, avoir un mot clé dans le nom de l’entreprise serait un signal très fort, à condition de ne pas en abuser.

Autre remarque mentionnée par l’étude de SEO Local Guide, c’est que le site mobile-friendly (compatible avec le mobile) est maintenant le troisième plus grand facteur catégoriel.

Au final, l’étude a révélé que les entreprises locales ont besoin d’aller au-delà de la seule page Google My Business et des citations locales.

Et puisque les meilleures pratiques de référencement naturel font partie du classement local des sites, les entreprises locales devraient s’assurer qu’elles consacrent du temps pour améliorer leurs sites Web si elles veulent rester compétitives dans la recherche locale.

Comment ajouter son entreprise locale à Bing Adresses France ?

Bing Adresses locales

L’offre de Places for entreprises s’adresse aux Petites entreprises ou entreprises locales avec magasin, aux Chaînes avec plusieurs sites et aux Entreprises ou agences proposant des services sur les sites des clients.

Pour apparaître dans le listing local de ses résultats de recherche locale sur mobile ou desktop ou tablette, les entreprises sont invitées, si ce n’est pas encore fait, à s’inscrire gratuitement dans Bing Adresses depuis cette page.

Sur la page de résultats de Bing Local (exemple ici), un clic sur chaque résultat local affiche dans la partie droite (Knowledge Widget Local) les détails de l’entreprise :

  • carte de géolocalisation,
  • liens pour afficher l’itinéraire et le site web officiel,
  • les coordonnées et horaires,
  • les notations,
  • les photos
  • les avis locaux issus de Yelp, Foursquare, TripAdvisor ou des Pages Jaunes.

Comment référencer son entreprise sur Bing Local France ?

Le référencement dans l’annuaire local Bing Places est gratuit et se fait en trois étapes faciles. Toutefois, si vous avez une page My Business, vous pouvez importer la fiche de votre entreprise directement dans Bing Adresses.

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Le référencement dans l’annuaire local Bing Adresses est gratuit et se fait en trois étapes faciles. Toutefois, si vous avez une page Google My Business, vous pouvez importer la fiche de votre entreprise directement dans Bing Adresses.

A condition qu\’elle ait été déjà vérifiée par .

Sinon, suivez la procédure ci-dessous en 3 étapes :

Si votre entreprise dispose de plusieurs sites, vous pouvez les ajouter en une fois à l’aide des outils de transfert groupé.
  • Réclamez votre fiche :Il y a de grandes chances que Bing ait déjà une fiche pour votre entreprise locale. Réclamez des adresses existantes ou ajoutez-en une nouvelle. Si votre entreprise dispose de plusieurs sites, vous pouvez les ajouter en une fois à l’aide des outils de transfert groupé.
  • Remplissez votre profil de fiche : Ajoutez des informations complètes sur votre entreprise pour raconter toute l’histoire de votre entreprise. Vous pouvez ajouter des photos de votre entreprise et de vos services, vos horaires d’ouverture, les services offerts et indiquer les différents moyens par lesquels vos clients peuvent vous contacter.
  • Vérifiez votre fiche :Protégez votre fiche contre des modifications non autorisées en la vérifiant.

    Vous pouvez vérifier vos fiches en recevant un code confidentiel (Pin) à votre adresse professionnelle, sur votre téléphone ou dans un message électronique. Toutes les entreprises doivent fournir une adresse valide, mais certaines entreprises peuvent masquer leur adresse dans les résultats de recherche.

 

Bing Adresses met en relation consommateurs et entreprises locales

Une fois sur la page d\’inscription, Bing vous propose un formulaire pour rechercher et vérifier si votre entreprise existe déjà dans sa base de données.

Pour ce faire, vous allez d\’abord indiquer votre pays, saisir le numéro de téléphone de votre entreprise ou son nom et sa localité.

Votre entreprise ne figure pas dans la base de données de Bing Adresses ? Bing vous affichera alors l\’interface complète pour vous inscrire. Vous renseignez les différents champs.

Puis, vous cliquez à chaque fois, en bas à droite, sur le bouton \ »Suivant\ » pour passer à l\’onglet suivant pour compléter vos informations.

N\’oubliez pas d\’indiquer votre adresse web ainsi qu\’une adresse email différente de celle de votre compte Hotmail.

Sans oublier votre logo et quelques images ou illustrations de vos produits ou services. Les pages Bing disposant de logo apparaissent haut placé lors de recherches locales sur Bing.

Il est important de fournir toutes les informations demandées car votre page Bing entreprise peut aussi créer, après validation par Bing de votre fiche, du Trustrank dont vous pourrez aussi bénéficier sur ses pages de résultats.

Surtout, vous devez fournir la bonne adresse postale à laquelle Bing vous enverra un code PIN à saisir pour valider et référencer votre entreprise dans Bing Local.

De plus en plus d\'internautes se connectent à internet exclusivement via le mobile

Il y a un an, il y avait pratiquement deux fois plus d’internautes utilisant exclusivement l’ordinateur (19,1%) que d’internautes utilisant uniquement le mobile (10,8%).


Il y a désormais plus d’internautes utilisant le mobile que ceux utilisant l’ordinateur

Bien entendu, cette nouvelle étude réalisée par ComScore sur les internautes américains révèle aussi que la très grande majorité de la population numérique (78 %) est multi-plateforme et se sert à la fois du mobile et de l’ordinateur pour se connecter à internet.

Ce que traduisent ces , c’est que le mobile (smartphone et tablette) en tant que moyen exclusif pour se connecter à internet est devenu l’outil principal d’accès à internet.

On peut dès lors comprendre pourquoi vient de faire du mobile-friendly un critère de classement lors des recherches sur mobile.

De même que l’importance de Google My Business dans la recherche locale sur mobile est une réalité à ne pas négliger.

Bref, pendant très longtemps, l’ordinateur était le principal moyen d’accès à internet. Mais, aujourd’hui, l’avantage de communiquer instantanément, 24 heures sur 24, avec toutes les informations concernant l’actualité à portée de main ou dans notre poche a donné au smartphone certains avantages technologiques sur le web fixe.

Ces avantages couplés à la montée en puissance de la 4G ont fait du smartphone l’appareil numérique de premier choix au cours de ces dernières années.

Google teste l\'affichage des logos dans les résultats locaux

serait en train de tester un nouveau design pour l’affichage du pack des résultats de recherche locale issus de Google Maps.

Ce n’est pas la première fois que Google tente de trouver la bonne formule efficace pour mieux identifier les résultats locaux par rapport aux résultats organiques.

Google teste l\'affichage des logos dans les résultats locaux

Il s’agirait cette fois de mettre plus en évidence les entreprises citées avec leurs logos.

Actuellement (voir image ci-dessous), suite à requête à caractère local, Google affiche un listing local avec le nom de l’entreprise et, en face de ce nom, son adresse et son numéro de téléphone précédés par une épingle de .

Cette épingle survolée ou cliquée affiche dans la partie droite de la page de résultats le Knowledge Graph local avec des informations concernant cette entreprise, ainsi que sa localisation sur une carte Google Maps placée au-dessus des détails.

Dans le test en cours sur ordinateur révélé par Searchengineland.com, Google affiche le logo de l’entreprise ou de la marque en lieu et place de l’épingle Google Maps et de l’adresse postale.

Pour les entreprises ne disposant pas de logo à afficher, Google intègre une vignette de la localisation sur Google Maps de l’entreprise avec une épingle Google Maps rouge ou une image appartenant à la marque.

Selon le site Searchengineland, les logos et les images affichés ne proviendraient pas des Pages , mais des sites officielles des entreprises.

Ce nouveau listing local en test qui est très attractif n\’affiche dans un premier temps que les trois premiers résultats locaux. Mais il se déploie et affiche plus de liens en cliquant sur le lien “Plus de résultats pour (+ la requête)”.

Google Pigeon se déploie tout doucement à l\'international

Google Pigeon

Google Pigeon se déploie petit à petit à l\'international

Ainsi, selon Barry Schwartz, Google confirme que Google Pigeon a bien été déployé au Canada, en Grande-Bretagne et en Australie.

Depuis le 19 Décembre dernier, certains , dont le site BrightLocal.com, avaient déjà remarqué des mouvements importants dans les positions sur les SERP lors des recherches locales.

Une information qui ne concerne donc pas pour l\’instant la France mais pourrait nous alerter sur son imminence.

Rappel de Google Pigeon

Google Pigeon est le nouvel algorithme de Google Local qui a été initialement déployé aux Etats-Unis avec l\’intention de fournir les résultats de recherche locale les plus utiles, les plus pertinents et les plus exacts.

Et ce, en reprenant à son compte les principaux signaux de classement liés au référencement traditionnel.

En plus de favoriser les gros annuaires locaux, l\’une des conséquences du lancement de Google Pigeon pourrait aussi être la disparition du Carrousel de la recherche locale au bénéfice d\’un nouveau format de listing avec 3 résultats locaux issus de .

14 raisons de s\'intéresser au référencement local

Referencement local

Pour les entreprises qui optimisent leur référencement local, soit avec une agence, soit en interne, elles démontrent leur prise en compte des études récentes concernant la recherche locale.



Et les petites et moyennes entreprises qui négligent cet aspect de la visibilité en ligne risquent de passer à côté d\’une réelle opportunité de faire des affaires.

Pour démontrer toute l\’importance du référencement local, l\’Agence BrightLocal a regroupé 14 de différentes sources qui donnent tout leur sens à la visibilité locale.

  • 97% des consommateurs utilisent internet pour des recherches locales de produits ou services (BIA/Kelsey).
Images via BrightLocal.com
  • 54% des Américains ont substitué la recherche internet et locale aux annuaires téléphoniques papier (comScore).
  • 140 milliards de recherches locales seront effectuées en 2014 (mobile et ordinateur) – (BIA/Kelsey Local Commerce Monitor).
  • 95% des utilisateurs de smartphones ont consulté une information locale (The Mobile Movement Study, /Ipsos OTX MediaCT).
  • 36% des sondés estiment qu\’un site web clair et bien structuré apporte plus de crédibilité à l\’entreprise locale (BrightLocal).
  • 32% des consommateurs sont plus enclins à contacter une entreprise locale si celle-ci dispose d\’un site web (BrightLocal).
  • 98% des internautes qui font des recherches locales choisissent une entreprise qui est présente sur la première page de résultats des moteurs de recherche.
  • 88% des consommateurs consultent les avis en ligne avant de faire affaire avec une entreprise locale (BrightLocal).
  • 77% des utilisateurs de smartphones contactent une entreprise après avoir consulté ses informations locales (The Mobile Movement Study, Google/Ipsos OTX MediaCT).
  • 59% des utilisateurs de mobile qui recherchent une information locale se déplacent en magasin le jour même (The Mobile Movement Study, Google/Ipsos OTX MediaCT).
  • La première raison pour laquelle les utilisateurs font des recherches locales, c\’est pour trouver l\’adresse postale d\’une entreprise connue (comScore, Neustar Localeze).
  • 72% des petites et moyennes entreprises (PME) utilisent les réseaux sociaux pour promouvoir leurs entreprises (BIA/Kelsey Local Commerce Monitor).
  • 7 consommateurs sur 10 sont plus enclins à contacter une entreprise locale si elle dispose d\’une Page Pro sur les réseaux sociaux avec leurs informations de contact.

L\'impact du référencement local sur les avis des consommateurs

Etude sur les avis des consommateurs.


Par rapport à 2012, cette étude a été plus approfondie cette année grâce aux 14 questions posées aux consommateurs nord américains qui ont été 2100 à y répondre entre janvier et février 2013.

Voici donc les de cette étude de Brightlocal, concernant le référencement local, à travers les réponses aux 14 questions poseés.

1. Combien de fois avez-vous utilisé l\’internet pour trouver une entreprise locale dans les 12 derniers mois ?

Cette question tendait à identifier la fréquence des recherches locales.

  • 95% des consommateurs ont utilisé internet pour rechercher une entreprise locale dans les 12 derniers mois (contre 80% en 2012 !).
  • 37% des consommateurs ont utilisé internet au moins une fois par mois pour leurs recherches locales (contre 34% en à 2012).
Régularité des recherches locales – source : BrightLocal.com

2. Désignez le type d\’activités locales que vous avez cherchées via internet dans les 12 derniers mois

Les activités ayant trait à la vie courante sont les plus recherchées par les consommateurs via internet. Les plus importantes sont :

  • Restaurants : 67% des recherches locales. (contre 57% en 2012).
  • Docteurs/dentistes : 35% des recherches (contre 27% en 2012).
  • Magasins de consommation: 35% des recherches locales.

3. Lisez-vous les avis des clients pour savoir si une entreprise locale est compétente ?

  • 85% des consommateurs déclarent consulter les avis des consommateurs concernant les entreprises locales (contre 76% par rapport à 2012).
  • Dont 32% qui les lisent régulièrement (contre 28% en 2012) et 53% qui les lisent occasionnellement (contre 49% en 2012).
Consultation ou non des avis consommateurs avant choix – source : BrightLocal.com

Donc, obtenir des commentaires et avis positifs de consommateurs devrait faire partie de toute stratégie de référencement local. Il ne faut pas hésiter à demander aux clients satisfaits de laisser un commentaire en ligne (sur votre page + Pro, par exemple) après achat de tout produit ou service. Ces avis jouant un rôle indéniable dans votre réputation en ligne.

4. Pour quel type d\’entreprises locales avez-vous lu les avis en ligne des consommateurs ?

  • 61% pour les restaurants (contre 46% par rapport à 2012).
  • 32% pour les Docteurs/Dentistes (contre 21% en 2012).
  • 18% pour les magasins de consommation (contre 9% en 2012).
  • 17% pour les salons de coiffure et les centres de beauté (contre 9% en 2012).

Car, il serait absurde de réussir son référencement local avec de bons positionnements sur le nouveau carrousel de Google et de faire fuir sa clientèle potentiel en raison de commentaires de clients mécontents.

5. Combien d\’avis lisez-vous avant de faire confiance à une entreprise ?

  • 67% de consommateurs lisent plus ou moins 6 commentaires avant de se décider (contre 52% en 2012).
  • 22% lisent plus de 10 avis en 2013 contre 35% en 2012.

Ces réponses confirment le fait que les entreprises locales doivent faire très attention, et de façon continue, à leur réputation en ligne. Surtout aux commentaires les plus récents

nouveau carrousel de Google

6. De quelle façon les commentaires en ligne influencent-ils votre opinion sur une entreprise locale ?

  • 73% des sondés déclarent que les avis positifs les incitent à faire plus confiance (contre 58% en 2012 !).
  • Mais 12% des consommateurs américains sondés ont déclaré ne pas du tout faire attention aux commentaires en ligne (contre 17% en 2012).

7. De quelle manière les avis en ligne influencent-ils votre décision d\’utiliser ou de sélectionner telle ou telle entreprise locale ?

  • 65% des consommateurs sont enclins à utiliser une entreprise qui a des avis en ligne positifs (contre 52% par en 2012).

8. Avez-vous plus confiance aux avis en ligne des clients qu\’aux recommndations personnelles ?

  • 79% des consommateurs font à la fois confiances aux avis en ligne et aux recommandations personnelles (contre 72% en 2012 !).
  • Mais 21% des consommateurs déclarent ne faire confiance ni aux avis en ligne, ni aux recommandations personnelles.
Préférence pour les avis de consomamteurs ou pour les recommandations – source : BrightLocal.com

norme Afnor NF Z-64501 a été récemment créée afin de régir les mécanismes de collecte et de modération des avis des consommateurs.

9. Pour quels types d\’entreprises locales la \ »Réputation\ » compte le plus dans votre choix ?

  • Pour 51%, les restaurants (contre 31% en 2012).
  • Pour 33%, les commerçants (contre 23% en 2012).
  • Pour 31%, les garagistes et les vendeurs de voitures (contre 18% en 2012).
  • Pour 28%, les hôtels et autres hébergements (contre 22% en 2012).
  • Pour 27%, les artisans du bâtiment (contre 19% en 2012).

10. Parmi ces éléments de réputation, lequel influence le plus votre choix ?

Les facteurs de réputation en ligne qui comptent – source : BrightLocal.com

11. Durant ces 12 derniers mois, avez-vous recommandé une entreprise locale à vos connaissances en utilisant les méthodes ci-dessous ?

  • 72% des consommateurs déclarent avoir recommandé une entreprise par le bouche à oreille (contre 78% en 2012).
  • 37% ont recommandé une entreprise depuis leur compte (contre 32% en 2012).
  • 8% ont recommandé depuis un annuaire en ligne (contre 11% en 2012).

12. Parmi ces facteurs, lesquels vous inciteront à recommander une entreprise locale à l\’une de vos connaissances ?

  • 78% des consommateurs déclarent que la fiabilité et le professionnalisme sont plus importants dès lors qu\’il s\’agit de recommander une entreprise.
  • 46% accordent plus d\’importance à la convivialité et à l\’accueil.
  • Seuls 12% déclarent qu\’ils recommanderaient une entreprise juste parce qu\’on le leur aura demandé.

13. Seriez-vous plus enclin à recommander une entreprise locale si elle a une bonne valeur à proposer ou de bonnes remises ?

  • 54% des consommateurs recommanderaient certainement une entreprise locale si elle a une bonne offre ou une bonne remise.
  • 84% le feraient ou pensent le faire si c\’est le cas. Donc peut-être.
Recommandation en cas d\’offres promotionnelles ? – source : BrightLocal.com

Ce qui veut dire qu\’avoir une offre spéciale ou promotionnelle ou une remise augmente considérablement les chances pour une entreprise d\’être recommandée.

Cepandant, avoir une bonne offre n\’est pas suffisante à elle toute seule. Cette offre devra compléter un bon service ou un bon produit qui satisfait pleinement le consommateur afin qu\’il ait envie de le recommander à son entourage.

14. Seriez-vous prêt à faire la promotion d\’une entreprise locale auprès de votre entourage si vous pouvez bénéficier personnellement de cette promotion (parrainage) ?

  • 30% des sondés seraient prêts à recommander une entreprise locale s\’ils bénéficient directement de ce parrainage (contre 35% en 2012).
  • 45% penseraient à recommander une entreprise s\’ils bénéficiaient directement de ce parrainage (contre 40% en 2012).

Il semble que les sondés de 2013 soient plus hésitants à promouvoir une entreprise, même pour un gain en retour.

Il serait tout de même intéressant pour les entreprises locales de pouvoir détecter ces éventuels ambassadeurs et leur faire des offres. Notamment sur les réseaux sociaux… Car, comme nous l\’avons vu dans cette étude, le bouche à oreille demeure un vecteur puissant de promotion que chaque entreprise devrait savoir utiliser à bon escient.

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google.