Twitter étend son système d’abonnement Twitter Blue

Twitter déploie son premier produit d’abonnement Twitter Blue aux États-Unis, et il espère que plus de contenu long encouragera les utilisateurs les plus importants de la plate-forme à passer encore plus de temps sur . Continuer la lecture de « Twitter étend son système d’abonnement Twitter Blue »

Google Ads étend les extensions d’annonces aux publicités YouTube

Les extensions d’annonces sont déjà populaires dans les recherches et maintenant elles débarquent dans la publicité YouTube.

Google Ads étend les extensions d\'annonces aux publicités YouTube

Dans une recherche, ces montrent des détails utiles concernant la requête.

pour passer un appel téléphonique ou envoyer un message, entre autres options.

Pour YouTube, les extensions d\'annonces iront encore plus loin.
Source : Google

L’entreprise Chili utilise ainsi un formulaire d’inscription qui permet aux clients de s\’inscrire pour gagner des récompenses. Avec les nouvelles capacités, les équipes de marketing peuvent utiliser le streaming vidéo pour la génération de prospects (leads).

Pour mesurer le succès des nouvelles capacités de publicité, les commerçants seront bientôt en mesure de créer des études Brand Lift (notoriété de la marque) qui seront affichées avec d’autres statistiques.

Brand Lift est un service spécialement conçu pour mesurer l’efficacité de la publicité vidéo. Il le fait en montrant des sondages aux spectateurs qui ont vu la publicité, et les gens qui étaient admissibles pour la voir, mais ne l’ont pas regardée.

Les sondages sont créés par l’annonceur et fournissent un certain nombre de métriques, y compris le taux de réponses positives, le coût par utilisateur enregistrée, et la relative notoriété de la marque.

Google se réfère à « Lift » pour les spectateurs qui ont été influencés par une annonce.

Les extensions d’annonces YouTube commencent déjà à se déployer, alors préparez-vous à une interactivité supplémentaire la prochaine fois que vous regardez des vidéos sur YouTube.

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

YouTube

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

Shopping.

Nicky Rettke, chef de produit pour

Apporter l\’intention de Search à YouTube

Les annonceurs sont d\’abord parvenus à utiliser les données des utilisateurs connectés à leurs comptes pour le ciblage par type d\’audience sur YouTube en Janvier 2017.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” à YouTube signifie que les annonceurs peuvent cibler à nouveau (reciblage publicitaire) les gens sur YouTube qui ont récemment cherché des mots-clés particuliers sur Google.com ou .fr.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” vous permettent de définir et de toucher les clients idéaux pour votre entreprise.

Elles sont conçues pour les annonceurs ciblant les performances. Elles vous permettent donc d\’aller au-delà des catégories d\’audience prédéfinies et de toucher les utilisateurs au moment où ils prennent une décision d\’achat.

En ce qui concerne les campagnes Display, vous pouvez créer une audience d\’intention personnalisée à l\’aide de mots clés d\’audience sur le marché.

Les audiences sur le marché vous permettent de trouver les clients qui recherchent (ou envisagent sérieusement d\’acheter) des services ou des produits similaires à ceux que vous proposez.

Ces types d\’audience sont destinés aux annonceurs souhaitant enregistrer des conversions auprès des acheteurs potentiels. Les audiences sur le marché peuvent vous aider à améliorer vos performances de remarketing et à toucher les consommateurs sur le point de réaliser un achat.

Pour ce faire, il vous suffit de saisir des mots clés et des URL, associés aux produits et services que votre audience idéale recherche sur des sites et des applications.

Google a introduit les “Audiences d\’intention personnalisées” sur le Réseau Display de Google (GDN) en Novembre dernier. Elles permettent aux annonceurs de créer des auditoires basés sur les données de leurs campagnes, sites Web et chaînes YouTube.

Les personnes peuvent alors être ciblées avec des annonces pendant qu\’elles regardent des vidéos sur YouTube. Le ciblage est basé simplement sur les utilisateurs ayant effectué des recherches particulières sur Google.

Par exemple, une compagnie aérienne pourrait atteindre les gens sur YouTube qui ont récemment cherché sur Google des vols pour Hawaii.

Les “Audiences d\’intention personnalisées” pour YouTube sont disponibles exclusivement dans la nouvelle interface AdWords.

Pour utiliser les audiences personnalisées sur YouTube, les annonceurs vont mettre en place une campagne vidéo dans AdWords et ajouter des mots-clés liés à leurs produits ou services que leurs prospects sont susceptibles de saisir lors de leur recherche.

Les annonces TrueView for Action pour les réponses directes

YouTube annonce aussi le lancement du format publicitaire TrueView for Action.

Google affirme que les “Audiences d\’intention personnalisées” fonctionnent mieux avec ce nouveau format publicitaire, qui a été développé spécifiquement pour répondre aux objectifs de la réponse directe.

Avec les annonces TrueView pour les actions, les annonceurs peuvent personnaliser les appels à l\’action qui apparaîtront avec leurs annonces vidéo sur YouTube.

Sur mobile, les publicités apparaissent sous la vidéo et persistent même après la fin de l\’annonce vidéo ou sont ignorées pendant la lecture de la vidéo hôte.

Sur ordinateur, une annonce d\’accompagnement s\’affiche à côté du lecteur vidéo en haut de la colonne, à droite des recommandations.

Selon YouTube, les annonceurs peuvent ajouter leurs propres éléments créatifs, comme un logo ou une image, ou Google va extraire dans les éléments automatiquement à partir de la page de destination.

Image via Youtube

Comme toutes les autres annonces TrueView in-Stream, les annonces TrueView pour les actions peuvent être ignorées au bout de 5 secondes. Les campagnes TrueView pour les actions sont automatiquement définies par des enchères au CPA cible pour les annonces vidéo.

L\’avantage des annonces TrueView, c\’est que vous payez chaque fois qu\’un utilisateur regarde 30 secondes de votre vidéo (ou son intégralité, si elle dure moins de 30 secondes), ou chaque fois qu\’il interagit avec celle-ci, par exemple en cliquant sur les incitations à l\’action en superposition, sur les fiches, sur les bannières associées à la vidéo ou sur sa miniature (dans le cas d\’annonces Video Discovery).

A la fois les Audiences d\’intention personnalisées et les annonces TrueView for Action seront bientôt disponibles pour tous les comptes AdWords.

Facebook modifie le calcul de la portée des posts organiques des Pages

Facebook apporte deux modifications aux statistiques des Pages, afin que les entreprises puissent mieux analyser et comprendre les performances de leurs Pages qui publient des posts organiques dans le fil d’actualité..

Facebook modifie le calcul de la portée des posts organiques des Pages

 

Depuis le 12 Février dernier, a donc mis à jour la portée organique des Pages pour qu’elle soit mesurée de la même manière que la portée payante des publicités dans le fil d’actualité.

En d’autres termes, la portée des posts organiques sera désormais calculée uniquement à partir du moment où une publication s’affiche sur l’écran d’un utilisateur.

Et non plus à partir du moment où la publication organique est chargée dans le fil d’actualité d\’un utilisateur, alors même qu’elle se trouve après la partie non visible de l’écran, c’est à dire en dessous de la ligne de flottaison.

Facebook mesure donc désormais la portée des posts que s’ils sont vus par l\’utilisateur sur son écran.

C’est, d’après Facebok, un changement dans sa manière de mesurer la portée, pas un changement dans la distribution dans le fil d’actualité, et les autres moyens de mesure de l’engagement resteront inchangés.

Cela donnera aux propriétaires de Pages une mesure plus précise de leur audience, et leur proposera une méthode de mesure plus cohérente tant pour les publications sponsorisées que pour les publications organiques.

Cette méthode étant plus stricte, certaines Pages pourraient voir leurs statistiques de portée baisser initialement.

Cependant, au cours des prochains mois, Facebook continuera à fournir les données calculées à partir de l’ancienne méthode en plus de la nouvelle, dans l’aperçu des statistiques de Page, et dans l’API et l’exportation de statistiques de Page.

Avec la mise à jour de la portée organique, Facebook mettra aussi à jour l’interface utilisateur des Statistiques des Pages Facebook sur mobile.Désormais, le nombre de personnes pour lesquelles du contenu de votre Page ou la concernant s’est affiché sur leur écran, est réparti par impressions totales, impressions organiques et promotions.

Lors de l\’affichage des aperçus de la Page sur le mobile, les métriques les plus couramment utilisées apparaîtront maintenant tout en haut et incluent :

  1. Les statistiques générales d’une Page, comme les “Mentions J’aime”, “la portée” et “les interactions”.
  2. Les résultats d’actions récentes, comme les performances des publications récentes.
  3. Un aperçu des interactions récentes sur la Page, comme les données démographiques des abonné(e)s récent(e)s.

Le but de ces mises à jour étant, bien entendu, de rendre plus accessibles les indicateurs auxquels les entreprises accordent le plus d’importance.

Facebook facilite la compréhension des statistiques de ses publicités

Facebook rend ses métriques (ou indicateurs) publicitaires plus claires et plus compréhensibles en introduisant de nouveaux libellés qui montrent comment elles sont calculées.

Facebook facilite la compréhension des statistiques de ses publicités

 

labellise maintenant certaines statistiques dans son Ads Manager (Gestionnaire de publicités) en tant que “’Estimée” et/ou “En développement”

Audience Network.

 

C’est quoi les métriques estimées ?

 

Facebook explique que ses métriques estimées peuvent fournir des conseils dans les domaines où le résultat final est difficile à quantifier.

“Estimée”.

Le reach (la portée

 

Quelles sont les mesures en développement ?

 

Les métriques marquées comme étant en développement ou en cours sont soit nouvelles, soit encore en test.

Facebook doit tester ses métriques avant de lancer de nouveaux produits publicitaires. Par conséquent, la façon dont une mesure “en développement” est calculée peut changer au fil du temps.

Suppression des métriques redondantes

 

Un certain nombre d’indicateurs, identifiés comme doublons, obsolètes, non opérationnels ou rarement utilisés est en train d’être retiré, avec prise d’effet en Juillet 2018 à l’occasion du prochain lancement de l’API Graph de Facebook.

Leur retrait va simplifier l’identification des indicateurs ou métriques convenant le mieux à mesurer les résultats commerciaux ou à fournir des insights opérationnels en matière de stratégies de contenus, d’audience et d’.

Les indicateurs suivants étant en cours de suppression, Facebook propose des recommandations sur quels autres indicateurs peuvent être utilisés par les annonceurs pour les remplacer.

  1. Actions, Personnes effectuant une action, Coût de n’importe quelle action : Les indicateurs d’ Actions combinent différentes actions et événements, tels que l’engagement, les clics ou les conversions. Au fur et à mesure de l’augmentation du nombre d’actions que les personnes sont susceptibles de réaliser en lien avec une publicité Facebook, cet indicateur devient plus nuancé, et en tant que signal, il devient moins pertinents pour mesurer les résultats commerciaux.

    Facebook recommande alors de personnaliser votre propre indicateur en le combinant de façon à refléter les actions pertinentes dans le cadre de votre activité au lieu d’avoir recours aux Actions.

  2. Montant dépensé aujourd’hui : Facebook recommande d’utiliser son sélecteur de date dynamique afin de consulter les résultats correspondant à Aujourd’hui et de comparer les résultats au fil des différentes plages de dates au lieu d’utiliser l’indicateur “Montant dépensé aujourd’hui”.

    Sélectionnez “Aujourd’hui” dans la plage de dates et utilisez l’indicateur “Montant dépensé” pour évaluer combien d’argent vous avez dépensé dans vos campagnes à partir de 00h00 (minuit) aujourd’hui.

  3. Clics sur le bouton : L’indicateur “Clics sur le bouton” reflète le nombre de fois que des personnes ont cliqué sur le bouton d’appel à l’action de votre publicité.

    Les clics sur le bouton constituent un doublon parce que ces clics sont également reflétés dans l’indicateur “Clics sur un lien” ou d’autres indicateurs tels que “Réponses à un événement” et l’indicateur “Offres enregistrées”.

    Facebook recommande d’utiliser “Clics sur les liens”, “Réponses à un événement” ou “Offres enregistrées” au lieu de “Clics sur le bouton”.

  4. Pourcentage de temps du composant de Canvas: L’indicateur “Pourcentage de temps” du composant de Canvas n’a pas été un indicateur très utilisé.

    Facebook recommande l’utilisation de l’indicateur “Durée de visionnage du Canvas” et de “Pourcentage de vues des Canvas” plutôt que celle de “Pourcentage de temps du composant de Canvas”.

  5. Destination du clic sur le lien : Après avoir lancé cette répartition en Juillet 2017, certaines nouveautés disponibles sur les systèmes d’exploitation des mobiles ont commencé à empêcher Facebook d’identifier si l’utilisateur était redirigé vers un lien profond d’une application ou vers une boutique d’applications dans le cas des publicités créées avec des destinations de lien de sauvegarde.

    Les annonceurs peuvent encore utiliser les indicateurs “Clics sortants” et “Vues de page de destination” pour mesurer quels sont les clics qui dirigent les utilisateurs vers des destinations en dehors de Facebook, tout en continuant à explorer d’autres façons de fournir plus d’insights sur les destinations de boutiques d’applis ou de liens profonds d’applis granulaires.

  6. Mentions de Page, Coût par mention de Page : L’indicateur “Mentions de Page” est, d’après Facebook, obsolète et non révélateur de perceptions positives ou négatives envers votre marque.

    Facebook ne vous recommande donc pas d’utiliser “Mentions de Page” pour évaluer les performances de vos campagnes.

    À la place, si vous avez lancé une campagne de “Mentions J’aime de la page”, utilisez plutôt l’indicateur “Mentions J’aime de la Page” ou l’indicateur “Interactions avec la Page”, ceux-ci étant plus révélateurs du succès d’une campagne de “Mentions J’aime de la Page”.

  7. Portée sociale, Impressions sociales, Clics sociaux (tous), Clics sociaux uniques (tous) : Les Indicateurs sociaux, ci-dessus mentionnés, sont des indicateurs obsolètes qui reflètent le nombre de personnes ayant vu une publicité diffusée et accompagnée d’informations sociales.

    L’indicateur “Portée sociale” n’est pas fondamentalement différent des indicateurs “Portée” et “Impressions” et les insights fournis ne sont pas opérationnels, étant donné que les annonceurs ne peuvent pas contrôler lorsque les publicités diffusées sont accompagnées ou pas d’informations sociales.

    C’est pourquoi Facebook recommande l’utilisation de “Portée” plutôt que de “Portée sociale”, et d’ “Impressions” au lieu d’ “Impressions sociales” afin d’évaluer les performances d’une campagne.

Retenez donc qu’au mois de Juillet 2018

Instagram déploie les posts recommandés dans votre fil d\'actu

Le fil d’Instagram va maintenant montrer aux utilisateurs des posts recommandés de personnes de leur propre communauté. Il s’agit de la fonction “Recommandés pour vous” qui avait été expérimentée depuis de le début du mois de Décembre 2017.

Instagram déploie les posts recommandés dans votre fil

La fonction “Recommandés pour vous”

La nouvelle section “Recommandés pour vous”, est clairement étiquetée afin de ne pas être confondue avec votre propre fil d’actualité sur la page d’accueil. Elle contiendra 3 à 5 posts suggérés.

aller à la section “Explorer” pour voir les messages et les vidéos recommandés, et même les profils suggérés. Vous pouvez également voir les posts que les amis ont aimés dans la section “Following” (comptes que vous suivez), si vous voulez.

Ils vont aussi voir des vidéos et des photos de leur communauté au sens plus large.

Plus tôt ce mois-ci, avait introduit un moyen de permettre aux utilisateurs de suivre les hashtags.suivre vos centres d’intérêt privilégiés, et pas seulement les comptes.

Mais contrairement à la fonctionnalité Hashtags, qui est opt-in (vous l’activez si vous voulez suivre des hashtags et, si oui, lesquels), vous ne pouvez pas vraiment désactiver les nouvelles recommandations de posts.

explique Instagram, lorsque vous faites défiler le fil, vous pouvez voir des posts qui sont “Recommandés pour vous”. Ces posts sont proposés sur la base de posts aimés par les comptes que vous suivez.

Vous verrez donc, in fine, des posts (photos ou vidéos) des personnes que vous ne suivez pas.

Cependant, vous pouvez choisir de masquer temporairement le fonction \ »Recommandés pour vous\ ». Alors, comment masquer temporairement les posts qui apparaissent dans la section “Recommandés pour vous” :

  1. Tapez (iPhone ou ) au-dessus du post.
  2. Appuyez sur “Masquer”.

Non, Instagram. Je ne veux pas des posts recommandés dans mon fil. Je suis abonné à des comptes que je suis pour une raison.

Pourquoi Instagram insiste-t-il pour me montrer des photos de personnes “recommandées” dans mon fil ? Je m’en fous. Je veux voir des photos des personnes que je suis actuellement, de manière chronologique. Dégagez-moi ces pages recommandées.

Je ne vois même pas 75% des posts des gens que je suis, mais maintenant @Instagram me colle des “posts recommandés” dans mon fil. Incroyable.

Instagram dit que la fonctionnalité, qui est disponible à la fois sur et Android, est encore en cours de déploiement.

Facebook teste 2 flux distincts dans le fil d\'actualité

Facebook a déclaré être en train de tester la division de son fil d’actualité en deux, en séparant les messages commerciaux (posts sponsorisés

Facebook teste 2 flux distincts dans le fil d’actualité

  • Un flux alimenté par les posts des amis et la famille
  • Un flux dédié aux Pages Facebook que l\’utilisateur a aimées.

Le changement pourrait donc forcer ceux qui gèrent des Pages Facebook, tout le monde, des médias de news aux musiciens en passant par les équipes de sports, à payer pour diffuser des publicités s\’ils veulent être vus dans le flux réservé aux posts des amis et la famille.

Dans une déclaration, Facebook dit ceci :

Avec toutes les stories possibles dans le flux de chaque personne, nous travaillons toujours pour relier les gens avec les posts qu\’ils trouvent les plus significatifs pour eux.

Des utilisateurs nous ont dit qu\’ils veulent un moyen plus facile de voir les messages des amis et de la famille, alors nous testons 2 flux distincts : l\’un comme un espace dédié aux messages des amis et de la famille et un autre espace dédié aux posts des Pages.

Ce que ne dit pas Facebook

Il faut préciser que ce changement ne semble pas affecter les promotions payées (posts sponsorisés) : celles qui apparaissent encore sur le fil d’actualité comme d\’habitude, tout comme les posts des profils qui ont été suivis sur le site.

Mais, et c’est plus grave,le changement affecte ce qu\’on appelle le contenu \ »natif\ » tel que les vidéos Facebook, si celles-ci sont publiées par une Page et non partagées via la promotion payée (publicité).

En d’autres termes, si une Page veut que ces contenus natifs soient visibles dans le News Feed, elle devra passer par la case “Publicité”. Car, Facebook a retiré les posts des Pages (dans le test en cours) pour maintenant les diffuser dans son nouveau Fil Explorer.

En effet, Facebook a récemment déployé son Fil Explorer globalement. La plupart des gens dans le monde peut le voir dans leurs signets et ils peuvent découvrir de nouveaux contenus ici.

Mais en Slovaquie, Sri Lanka, Serbie, Bolivie, Guatemala et au Cambodge, il fonctionne différemment : tous les posts des Pages ont été déplacés du fil d’actualité des profils vers le Fil Explorer.

Et c’est ce qui devrait se faire partout.

Ainsi, bientôt, dans le fil d’actualité principal des utilisateurs, il n’y aura que juste les posts, les statuts et les posts sponsorisés des Pages Facebook On ne verra donc que des posts d’amis et les annonces dans le News Feed principal. D\’où les les 2 blocs distincts.

Pour voir les posts des Pages que vous suivez, vous devez visiter le Fil Explorer de votre compte Facebook. Et, pour les Pages Facebook, si vous voulez que vos posts soient vus dans le fil d’actualité des profils qui vous suivent, en plus du Fil Explorer, vous devrez payer.

Conséquences ?

Les Pages Facebook, dans les pays où le test est effectué, commencent à observer une chute de la portée de leurs posts organiques : au moins 66% de baisse en 2 jours par rapport aux jours précédents !

Exemple en Slovaquie : les 60 plus grandes Pages de médias slovaques ont 4 fois moins d\’interactions (like, commentaires, actions) depuis le test. Il en serait de même au Guatemala et au Cambodge.

Rappelons que pour l’instant, il ne s’agit que d’une simple expérimentation grandeur nature qui, si elle est venait à être déployée globalement, ferait beaucoup de mal à la portée organique des Pages.

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

Facebook laisse enfin les éditeurs mettre en place un paywall pour les abonnements payants à l’intérieur des Instant Articles. Mais, uniquement sur mobile .

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

a en effet annoncé sa dernière offre pour les éditeurs qui, tout en étant capables de d’accéder à une plus large audience sur Facebook, ont peur de donner leur contenu gratuitement.

La fonctionnalité paywall

Facebook Instant Articles, plutôt que de compter uniquement sur la publicité.

D’après Adage, le seuil de départ serait de 10 articles instantanés pour commencer, alors que Google News laisse les éditeurs choisir

  1. Un modèle qui permet de lire 10 articles gratuits avant qu’un abonnement payant ne soit exigé pour voir plus de contenu,
  2. Et un modèle qui propose une version \ »Freemium\ » qui permet aux éditeurs de choisir quels articles sont en accès libre et lesquels sont réservés uniquement aux abonnés payants. Comme le fait Le Monde actuellement.

Pour l’instant, seuls les appareils Android pourront accepter des systèmes d’abonnement pour les contenus instantanés sur Facebook, n’en faisant pas encore partie puisqu’il demanderait à recevoir une commission sur les abonnements vendus via ses iPhones.

Les articles instantanés seront également lus avec des publicités intégrées, même pour les abonnés payants. L’abonnement ne supprime donc pas la pub dans les Instant Articles.

Google veut aider les éditeurs de contenu à gagner plus d\'argent

Google expérimente actuellement de nouveaux outils conçus pour augmenter les abonnements payants ou les inscriptions pour les éditeurs de news afin que ceux-ci retournent sur Actualités.

Google veut aider les éditeurs de contenu à vendre plus d\'abonnements

En d’autres termes, Google veut leur faire gagner plus d’argent avec leurs articles en ligne.

Il suit ainsi une même initiative lancée plus tôt par Facebook qui tendrait cependant à faire adopter son format Instant Articles par les éditeurs qui n’y trouvaient pas leurs comptes en termes de via la publicité en ligne sur .

Depuis l’année dernière, de nombreux éditeurs ont reproché à Google de permettre l’accès à leurs cachés contenus derrière un paywall alors que ceux-ci étaient réservés à leurs abonnés payants.

Et la pression des éditeurs de presse en Europe n’a jamais faibli depuis, et certains ont même intenté des procès perdus contre Google. Ce qui avait alors poussé Google à ouvrir Google News à tous les sites et blogs.

Des efforts ont été finalement consentis par Google qui a alors proposé son programme “Premier Clic Gratuit” (First Click Free

La fonctionnalité AMP est également un effort de Google pour améliorer la performance des articles de news et autres sites d’éditeurs de contenu sur les appareils mobiles.

Et la récente refonte de Google Actualités

Les initiatives à venir de Google

Bloomberg

Et ce, grâce à la réorganisation du premier clic gratuit (Selon Bloomberg :

Google explore également de nouveaux outils pour les éditeurs autour des paiements en ligne et ciblant les abonnés potentiels.

Tout cela fait partie d’un effort plus important de Google pour garder les consommateurs et encourager les créateurs de contenu à retourner sur le Web (plutôt que d’aller sur des réseaux sociaux comme Facebook, ndlr). C’est une stratégie très cruciale et vitale pour la rentabilité de ses annonces publicitaires.

) puisse se faire sans abonnement.

doit pouvoir consulter au moins 3 articles par jourdixit Google.

Comme les revenus publicitaires des éditeurs de contenu, et surtout des grands médias, sont en chute libre, ils seraient tentés de trouver d’autres moyens de monétiser leurs plateformes en dehors de . D’où l’effort pressant de Google pour les retenir.

que de 2 articles, tout au plus, en provenance de et Google Actualités.