Acheter sur Google est sans commission et intègre PayPal et Shopify

Plus tôt cette année, a surpris les commerçants en ouvrant l’onglet Google Shopping dans ses résultats de recherche à des listes gratuites de produits. 

 
Acheter sur Google est sans commission et intègre PayPal et Shopify

 

Maintenant, pour la prochaine étape, Google offre aux commerçants un accès sans commission à Acheter sur Google (Buy on Google), la caisse native de l’entreprise à partir des listes de produits.

Au cours des derniers mois, Google a apporté des changements importants pour aider les entreprises à atteindre un plus grand nombre de consommateurs et aider les gens à trouver les meilleurs produits, les meilleurs prix et les meilleurs endroits pour acheter en ligne.

Il l’a offert gratuitement aux détaillants pour lister les produits sur Google Shopping aux Etats-Unis, et il l’a apporté gratuitement à Search aussi.

Google annonce dans un post officiel :

Aujourd’hui, nous prenons une autre étape importante pour faciliter la vente des détaillants sur Google.

Bientôt, les vendeurs qui participent à notre expérience de paiement “Buy on Google” (Acheter sur Google) n’auront plus à nous payer de commission.

De plus, nous donnons aux détaillants plus de choix en ouvrant notre plate-forme à des fournisseurs tiers, à commencer par PayPal et Shopify.

Ces changements visent à fournir à toutes les entreprises , des petits magasins aux chaînes nationales et aux marchés en ligne, le meilleur endroit pour communiquer avec les clients, peu importe où un achat se produit éventuellement.

Avec plus de produits et de magasins disponibles pour la découverte et la possibilité d’acheter directement sur Google ou sur le site d’un détaillant, les acheteurs auront plus de choix dans l’ensemble.

Les articles disponibles à “Acheter sur Google” sont indiqués par une icône de panier d’achat dans .

Les articles disponibles à “Acheter sur Google” sont indiqués par une icône de panier d’achat dans Google Shopping.

 

Zéro commission lorsque les clients achètent vos produits sur Google

Alors que les détaillants ont plusieurs options pour conduire le trafic vers leur site Web avec des annonces gratuites ou avec des annonces Shopping, beaucoup utilisent également “Acheter sur Google” pour donner aux acheteurs un moyen pratique d’acheter quelque chose juste quand ils le découvrent.

En supprimant ses commissions, Google dit réduire le coût de faire des affaires et il facilite encore plus la vente directement sur Google pour les détaillants de toutes tailles, à commencer par un projet pilote qu’il va étendre à tous les vendeurs admissibles aux États-Unis au cours des prochains mois.

Les mesures combinées de rendre Google Shopping et le paiement “Acheter sur Google” gratuit pour les détaillants le rendra beaucoup plus accessible à un plus large éventail de vendeurs que d’autres marchés.

Ne pas facturer une commission est un facteur de différenciation important pour Google Shopping à partir d’autres marchés – plus important encore , qui facture des frais généralement allant de 8 à 15% par article vendu.

À son tour, Google fait le pari que plus de vendeurs, plus de produits et plus facile de payer, en particulier sur mobile, en fera une destination de recherche de produits pour plus d’utilisateurs.

Acheter sur Google a fait ses débuts en tant que Google Shopping Actions en 2018. Ce nom de produit n’existe plus.

Les articles disponibles à l’achat sur Google sont indiqués avec une icône de panier d’achat. Les articles achetés par le biais du programme sont couverts par la garantie de Google pour un remboursement si quelque chose ne va pas avec une commande.

  • Vous n\’avez pas reçu l\’article.
  • Vous n\’avez pas reçu le bon article.
  • L\’état de l\’article reçu n\’est pas celui attendu.
  • Votre commande est en retard et l\’article n\’est plus utile.
  • Vous avez renvoyé l\’article et n\’avez pas obtenu le remboursement prévu.

D’autre part, Buy on Google ou Acheter sur Google s’intégrera à des tiers, à commencer par Shopify et .

Lorsque les utilisateurs choisissent d’acheter auprès des commerçants participants via «Acheter sur Google», ils peuvent choisir les options de paiement Shopify ou PayPal lorsqu’ils sont disponibles.

Pour les commerçants Shopify, cela signifie également que la gestion des stocks et des commandes de Buy on Google peut circuler directement via Shopify.

En outre, si vous êtes nouveau au Merchant Center, vous pourrez désormais télécharger des flux de produits dans le format que vous utilisez pour Amazon sur votre compte Merchant Center (si cela n’est pas disponible immédiatement, il sera bientôt déployé pour vous).

Ces fichiers de flux seront automatiquement mappés pour fonctionner dans Merchant Center. Vous pourrez utiliser les flux Amazon dans les scénarios suivants :

  • Vous disposez de données complètes sur le produit et souhaitez créer des produits ou vous souhaitez mettre à jour vos produits existants.
  • Vous n’avez pas d’informations complètes sur les produits et souhaitez faire correspondre vos produits au catalogue Google ou mettre à jour votre inventaire.
  • Vous disposez de données sur les mises à jour de prix et de quantité pour les produits qui ont déjà été téléchargés.

Les changements à la fonctionnalité “Acheter sur Google” seront mis en œuvre aux États-Unis d’abord, avec la disponibilité sur les marchés internationaux à venir plus tard cette année et en 2021.

Les inscriptions gratuites sur Shopping devraient être disponibles sur tous les marchés applicables d’ici la fin de l’année.

Source : Marketingland

Google Shopping lance le référencement gratuit de produits

Dans un changement majeur, le comparateur de prix Google Shopping se lance dans le référencement gratuit de produits. Il s’agit là d’un véritable tournant important pour le e-commerce en général.

Les détaillants pourront vendre gratuitement sur Google Shopping

Après 8 années, apportera des fiches produits gratuites dans ses résultats Shopping dans le cadre d’une évolution pour mieux rivaliser avec dans la recherche de produits.

Il sera ainsi bientôt gratuit pour les commerçants et détaillants d’énumérer des produits dans l’onglet «  » dans les résultats de recherche.

Les SEO et les propriétaires de sites qui se concentrent principalement sur la recherche organique peuvent, pour la première fois, ajouter Google Shopping à leur boîte à outils pour référencer des produits gratuitement..

Avant la fin du mois d’Avril 2020, ce changement entrera en vigueur dans les résultats de recherche aux États-Unis avec des plans pour se développer à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année 2020.

Avant la fin du mois d’Avril 2020, ce changement entrera en vigueur dans les résultats de recherche aux États-Unis avec des plans pour se développer à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année 2020.
Source : Google.com

Google déclare en effet dans un post officiel :

Aujourd’hui, nous avons annoncé que nous apportons des listings gratuits à l’onglet Google Shopping aux États-Unis.

Tout comme nous ne facturons pas les sites pour faire partie de l’index Google Search (référencement gratuit, NDLR), les listings pour les détaillants participants sont

Les listings payants de produits continueront à apparaître dans les panneaux publicitaires et fonctionneront de la même manière que les annonces Shopping aujourd’hui.

Google franchit donc une étape importante avec l’ouverture de ses résultats de recherche Shopping à des fiches non payées et organiques. Les résultats de l’onglet “Google Shopping” se composeront principalement des fiches produit gratuites à partir de la semaine prochaine, a annoncé la société mardi.

Cette décision intervient au milieu de la crise du coronavirus au cours de laquelle de nombreux détaillants de magasins physiques ont dû fermer leurs portes.

Une stratégie de commerce électronique a soudainement pris une importance et une urgence accrues pour les commerçants.

La crise a été l’impulsion pour «faire avancer nos plans pour rendre [Google Shopping] gratuit pour les commerçants», a déclaré Bill Ready, le President of Commerce de Google.

Toutefois, le changement sera permanent et s’insère dans la vision à long terme du rôle de l’entreprise dans le commerce numérique.

Et Google de préciser :

Pour les acheteurs, cela signifie plus de produits provenant de plus de magasins, détectables grâce à l’onglet “Shopping”.

Pour les détaillants, cela signifie qu’en référençant gratuitement leurs produits, ils peuvent les rendre détectables dans des annonces gratuites en ajoutant leurs flux de produits existants dans les surfaces du programme Google.

Ces changements entreront en vigueur aux États-Unis avant la fin du mois d’avril, et nous visons à étendre cette mesure à l’échelle mondiale avant la fin de l’année.

Les objectifs de cette insertion gratuite dans Shopping

Il s’agit d’une évolution qui, à bien des égards, est un retour à l’avenir pour la recherche de produits Google, qui était libre (vous vous souvenez de Froogle?), avant qu’il ne passe à un produit purement payant en 2012.

Deux choses ont changé depuis : la qualité des données et Amazon.

  • Avant qu’elle ne devienne entièrement payante, la recherche de produits de Google a souffert d’un problème de qualité – avec des annonces qui ont souvent conduit à des stocks ou des articles entièrement différents.La capacité de Google à s’assurer que les informations contenues dans un flux de produits correspondent aux données du site a progressé de manière significative depuis.
  • Et puis il y a Amazon. Google a vu le géant du e-commerce continuer à gagner des parts dans la recherche de produits et la publicité.Limiter l’univers des produits disponibles aux résultats Google Shopping pour les détaillants qui sont prêts à payer a désavantagé le pouvoir de la recherche de Google.

L’ouverture à tous les commerçants améliorera l’offre de Google et son attrait pour les vendeurs et les consommateurs.

Et comme sur Amazon, les commerçants qui veulent assurer une visibilité importante dans les résultats de recherche, maintenant plus compétitifs avec plus de produits éligibles à montrer, continueront à payer pour des publicités.

Pour les spécialistes du marketing du e-commerce et les SEO, cette décision ajoute une nouvelle couche aux efforts d’optimisation de la recherche de produits organiques.

 

Fonctionnement des flux gratuits de produits dans Shopping

 

  1. Distribution des annonces et flux gratuites :
    • Les annonces Shopping payantes apparaîtront en haut et en bas de la page sur l’onglet “Google Shopping”, tout comme elles le font sur l’onglet principal des résultats de recherche organique.Il pourrait y avoir des expériences de mise en page futures à l’avenir. Amazon, par exemple, diffuse maintenant les annonces de produits sponsorisés dans toutes ses pages de résultats de recherche.

      La page principale de Google Search ne change pas, et les carrousels des annonces de liste de produits (APL) continueront à se composer uniquement d’annonces.

      Le hub Google Shopping aux États-Unis (://shopping.google.com), qui a subi une refonte complète l’automne dernier, verra également ce changement, en particulier sur les pages de résultats de recherche.

      Le hub de la page d’accueil, qui comporte généralement des thèmes de produits sélectionnés (technologie et outils pour travailler, apprendre et enseigner à domicile, sont des offres actuelles), continuera de présenter des listes payantes seulement, au moins pour commencer.

  2. Flux de Produits propulsés :
    • Comme les annonces, les annonces gratuites seront alimentées par des flux de données de produits téléchargés sur Google Merchant Center.Google a ouvert Merchant Center à tous les détaillants il y a un peu plus d’un an pour commencer à permettre la visibilité des produits organiques dans les domaines des résultats de recherche, y compris la recherche d’images.

      Plus récemment, Google a commencé à afficher des listes de produits organiques dans une section appelée «Produits populaires».

      Pour commencer, vous devrez ouvrir un compte Google Merchant Center et télécharger un flux de produits.

      Les vendeurs doivent activer pour « Afficher des produits sur les plates-formes Google » pour être éligibles à la visibilité organique, note Google dans l’article mis à jour du centre d’aide.

Nouveau partenariat de Google avec PayPal

Avec ce changement monumental pour Google Shopping, un nouveau partenariat avec PayPal est en cours de lancement.

Les commerçants peuvent lier leurs comptes à Google Shopping, ce qui est censé accélérer le processus d’achat.

PayPal rejoint maintenant les partenaires existants de Google, y compris Shopify, WooCommerce et BigCommerce.

Autres notes sur ce changement :

Google précise que Google Shopping se composera « principalement » d’annonces gratuites.

C’est parce que la société accepte toujours les annonces payantes, qui recevront un placement de premier plan en haut de l’onglet “Google Shopping”.

En outre, les annonces payantes seront les seules indiquées dans le carrousel d’annonces de liste de produits dans Google Search. Pour les listings gratuits de produits des détaillants, il faut visiter l’onglet “Shopping” pour les voir.

Il est juste de supposer que les mêmes choses s’appliquent n’importe où ailleurs où les annonces Shopping sont affichées en dehors de l’onglet “Google Shopping”, comme l’ajout récent d’annonces Shopping dans Gmail.

Source : Marketingland

Facebook Live Chat teste la vidéo Shopping pour faire du téléachat

Facebook est en train d’expérimenter une nouvelle fonctionnalité qui permettra aux commerçants sur de présenter leurs produits dans des vidéos en direct (vidéo shopping), et donc de faire du téléachat.

Facebook teste la vidéo Shopping pour faire du téléachat

Grâce à la fonctionnalité, les commerçants peuvent informer les abonnés de leurs Pages Facebook sur leurs émissions, démontrer ou décrire leurs produits dans des vidéos en direct et prendre des paiements ou des réservations via Facebook Messenger.

Alors, vous voulez-avoir votre propre émission de téléachat depuis votre domicile ou entreprise ? Cette fonctionnalité de vidéo shopping de Facebook sera pour vous, si vous avez une Page Facebook.

En effet, grâce à cette fonctionnalité de vidéo en direct pour les commerçants, ces derniers pourront faire des démos de leurs produits pour les spectateurs et ces derniers pourront poser des questions en direct sur le produit aux commerçants.

Les clients potentiels peuvent sélectionner (capture d’écranvia l’application Messenger ou via PayPal pour Messenger.

Facebook confirme la nouvelle fonctionnalité de vidéo shopping pour des émissions de téléachat sur la plate-forme.

Le test se déroule actuellement avec des pages sélectionnées en Thaïlande, et Facebook a déclaré à TechCrunch

Les commerçants en Thaïlande ont déclaré à Facebook que la possibilité de démo de leurs produits en direct et répondre aux questions en live des clients a été plus utile que de fournir de simples photos.

Affaire à suivre.

Comment vendre et acheter avec PayPal sur Messenger ?

PayPal a annoncé une nouvelle intégration avec Messenger qui est conçue pour rendre plus facile pour les vendeurs de demander et recevoir des paiements. Il en sera de même pour payer sur Facebook Marketplace.

Comment vendre et acheter avec PayPal sur Facebook Messenger

extension de Chat qui permet la facturation au sein de . La nouvelle extension permettra aux transactions qui se produisent sur Messenger de tirer parti de la puissance et des transactions sécurisées que les clients de attendent.

permet aux vendeurs de créer et d’envoyer une facture Paypal directement dans une conversation Messenger, en y ajoutant le prix et une image du produit.

De sorte que l’acheteur puisse agir immédiatement pour permettre à l’ensemble de la transaction de se produire dans la conversation.

Pour rappel, les extensions de discussion permettent aux bots de créer des fonctionnalités interactives et sociales que les utilisateurs peuvent directement invoquer dans leurs conversations.

Si la transaction est convenue à une vente de garage, ou tout autre environnement, les vendeurs peuvent utiliser l’extension de chat de facturation pour rapidement, en toute sécurité, et facilement recevoir le paiement, assure PayPal qui poursuit :

Le commerce est en constante expansion dans de nouveaux contextes. Avec l’explosion des applications mobiles, de nouvelles possibilités de commerce ont été créées et les consommateurs cherchent à faire des achats dans le contexte, sans quitter ces applications.

Paypal veut aider les commerçants et les consommateurs à se connecter à travers une gamme de contextes, y compris ces nouvelles arènes émergentes.

Nous permettons déjà beaucoup de ces expériences, comme le commerce de personne à personne au sein de Facebook Messenger.

Cette utilisation de Messenger est juste le dernier exemple de la façon dont nous explorons et permettons le commerce dans de nouveaux contextes. A savoir construire sur le travail existant que nous avons fait pour aider les consommateurs et les entreprises à utiliser la plate-forme Paypal pour envoyer et recevoir de l’argent par le biais d’autres expériences Facebook.

Comment facturer et régler avec PayPal sur Messenger ?

Pour vendre et payer avec l’extension de facturation de PayPal sur Messenger :

  1. Le vendeur a simplement besoin d’ouvrir le tiroir d’extension
  2. Sélectionner PayPal
  3. Créer la facture avec quelques détails simples tels que le nom de l\’article, sa description, le prix et la quantité
    Images via Paypal.com
  4. Envoyer la facture à l’acheteur.
  5. De là, l’acheteur presse sur le bouton « Payer avec PayPal » pour régler sa commande ou sa prestation.
  6. Il peut aussi terminer la transaction de manière transparente avec PayPal One Touch.

WordPress facilite l\'ecommerce via un bouton PayPal intégré

WordPress facilite la vente en ligne via un bouton PayPal intégré

La fonctionnalité est disponible pour les plans Premium et Business sur WordPress.com et sur tout site ou blog WordPress utilisant la version 5.2 ou supérieure de Jetpack.

La solution apportée par Automattic, propriétaire de la plateforme d’hébergement WordPress.com et de Jetpack, va donc permettre à tout site WordPress de vendre des articles individuels et d\’un bouton “Acheter” pour rediriger ses clients potentiels vers l\’écran de paiement Paypal.

Alors que vient de commencer à envoyer des messages de sécurité aux sites non-HTTPS, il serait recommandé d’avoir un site WordPress totalement sécurisé via pour implémenter cette solution de vente en ligne.

Notons toutefois que WordPress supportait déjà les paiements via PayPal, mais la mise en place nécessitait un long processus en 9 étapes, en commençant par aller chercher votre code pour le bouton PayPal.

Ce qui n\’était pas toujours évident pour les nouveaux utilisateurs WordPress qui ne connaissent pas PayPal.

Et c’est là où intervient la nouveauté dans ce bouton PayPal intégré qui est désormais plus facile et rapide à créer depuis WordPress, avec pour objectif de ramener l’ancien processus de 15 minutes de durée à tout juste 1 minute.

Le résultat de l\’œuvre est un simple bouton PayPal qui peut être inséré à partir d\’un menu déroulant dans n\’importe quel nouveau post WordPress.

Images via WordPress.com

Lorsque vous cliquez sur \ »Ajouter un bouton de paiement\ », vous serez invité à inclure les détails de ce que vous vendez (nom, description et prix du produit), avant d’ajouter l\’adresse e-mail du compte PayPal associé.

Et c\’est tout. Vous pouvez ensuite insérer le bouton Acheter de PayPal et la description du produit sur n\’importe quelle page individuelle de votre site WordPress. Ce qui pourrait donner ceci :

Lorsqu\’un visiteur clique sur le bouton \ »Payer avec PayPal\ », il sera guidé par le processus de paiement PayPal habituel.

Une fois de plus, cette fonction de vente en ligne facilitée avec le bouton Acheter PayPal est actuellement limitée à ceux qui ont un abonnement Premium et Business sur la plateforme WordPress.com et à ceux qui utilisent les outils Jeckpack depuis la page d’administration de leurs propres sites WordPress.

Gmail pour Android permet d\'envoyer et recevoir de l\'argent

Depuis la messagerie Gmail de , vous pouviez jusqu’à maintenant partager des photos et fichiers avec vos contacts. Vous allez maintenant pouvoir envoyer de l’argent à vos proches via votre compte Gmail.

Gmail pour Android permet d\'envoyer et recevoir de l\'argent

Ainsi, après et son Snapcash et le Wallet de Messenger, sans oublier via le service S-Money, en plus de PayPal, c’est autour de l’application Gmail pour mobile de devenir un moyen de transfert d’argent entre utilisateurs.

Il sera donc possible de partager des frais de sortie ou de restauration ou autres entre plusieurs personnes sans quitter l’appli Gmail pour Android.

De plus, vous pouvez échanger de l’argent avec n’importe qui, c’est à dire envoyer de l’argent à une personne sans que cette dernière ait un compte Gmail.

Pour ce faire, Google Wallet a maintenant été intégré à Gmail. Ainsi, vous pouvez rapidement et en toute sécurité envoyer de l’argent à des amis et votre famille directement dans Gmail, aussi simplement que pour envoyer un email.

Images via Google

Envoyer de l’argent via Gmail pour Android est effectivement aussi facile qu’envoyer une pièce jointe. Il suffit en effet de taper sur l’icône “Joindre des fichiers” et de choisir si vous voulez envoyer ou recevoir de l’argent.

Vous pouvez recevoir ou demander de l’argent à partir de l’email lui-même, sans avoir à installer une application tierce de paiement. En outre, vous pouvez même configurer votre compte Gmail de sorte que l’argent que vous recevez soit directement viré sur votre compte bancaire.

Les bénéficiaires du transfert d’argent sont en mesure de recevoir ou de demander de l’argent sans avoir de compte Gmail. Un compte email quelconque suffit pour encaisser l’argent.

Et, contrairement aux autres systèmes, c’est totalement gratuit pour celui qui envoie ou celui qui reçoit. C’est à dire sans aucun frais de transfert à payer.

Pour l’instant, cette fonctionnalité de transfert d’argent via Gmail est disponible aux Etats-Unis, avant sans doute un déploiement à l’international. Et cette fonctionnalité sera aussi bientôt disponible dans Gmail pour .

20 choses à savoir sur l’eCommerce

e-Commerce.

Les consommateurs en ligne américains dépenseraient entre 1200 et 1300 dollars en moyenne par an sur internet.

Pour cette année 2012, on s\’attend à 327 milliards de dollars de chiffres d\’affaires pour le e-Commerce américain.

Tous ces chiffres devraient faire comprendre que le e-Commerce fait dorénavant partie des habitudes des consommateurs et que cette pratique ira en s\’amplifiant. C\’est d\’ailleurs ce que nous démontrent ces 20 faits sur l\’ fournis par Mashable.

  1. En connectant la ligne téléphonique à la télévision, Michael Aldrich a été l\’inventeur du eCommerce en 1979.
  2. Même si le site Amazon.com a été lancé en 1995, il a commencé à gagner de l\’argent qu\’à partir de 2003. Et, comme en juin 2012, le panier moyen était de 47,31 dollars.
  3. En raison de l\’obligation d\’ouvrir parfois un compte avant achat, les consommateurs abandonnent leur achat dans 26% des cas.
  4. Netflix n\’est pas le premier service de location de DVD en ligne. Blockbuster ayant été le premier a annoncé un tel service en 2004.
  5. Durant le troisième trimestre 2012, a procédé en moyenne à 4 423 dollars de transaction par seconde.
  6. Zappos, un site de mode bien connu aux Etats-Unis, a reçu des commandes de la part des visiteurs venant des réseaux sociaux avec en moyenne 0,75 dollar par commande pour ceux provenant de , 2,08 dollars pour ceux provenant de et 33,66 dollars pour ceux provenant de Twitter.
  7. A peu près 46% des acheteurs en ligne consultent les réseaux sociaux avant de prendre une décision d\’achat en ligne.
  8. 71% des acheteurs en ligne pensent qu\’ils feront de meilleures affaires en ligne plutôt qu\’en magasin.
  9. En 2010, le site Groupon a refusé une offre de rachat de 6 milliards de dollars de la part de Google avant de faire son entrée en bourse la même année.
  10. Le site Pizza Hut a commencé à proposer des commandes de pizzas en ligne en 1994.
  11. L\’Inde est le pays ayant connu la plus grande progression sur le marché du eCommerce et la France est le pays qui connaît la plus faible progression du marché du eCommerce.
  12. Le chiffre d\’affaires du e-Commerce va dépasser les 200 milliards de dollars en 2012.
  13. Les consommateurs US dépensent entre 1200 et 1300 dollars chaque année en ligne.
  14. Le commerce de détail US progressera de 7% aujourd\’hui à 9% en 2016.
  15. Les ventes en ligne à partir des réseaux sociaux vont progresser de 93% par an dans les 4 prochaines années.
  16. De 2011 à 2016, 15% de consommateurs en plus achèteront en ligne, soit 192 millions de personnes aux Etats-Unis.
  17. Certains analystes prédisent une explosion du marché de paiement à partir du mobile. Selon eMarketer, le paiement par mobile devrait rapporter 640 millions de dollars en 2012.
  18. Et le total des transactions à partir du mobile devrait atteindre les 64,24 milliards de dollars en 2016, selon eMarketer !
  19. Pour l\’instant, en 2012, la base des acheteurs à partir du mobile aux Etats-Unis est encore restreint et est estimé à 7,9 millions d\’acheteurs.Mais, compte tenu de la croissance exponentielle du mobile, notamment avec les ventes record attendues pour les tablettes, il pourrait y avoir près de 48,1 millions d\’acheteurs à partir du mobile dès 2016.
  20. eMarketer estime que les ventes de séjours touristiques devraient rapporter 54 milliards de dollars en 2012.
Infographie des chiffres eCommerce 2012 aux Etats-Unis – source : Baynote.com

Chiffres de l\'internet et du mobile – Janvier 2012




Les ici présentés sont issus de 2 infographies récentes de Go-Goble.com

Les chiffres de ces infographies sont repris plus bas.

Chiffres de l\’informatique et des jeux par minute

  •  232 ordinateurs sont infectés par un virus
  •  2,6 millions de CD sont créés
  •  450 logiciels Windows 7 sont vendus
  •  12 sites web sont hackés toutes les 60 secondes sur 416 tentatives de hacking
  •  Plus de 950 achats réalisés sur ebay par minute dont 180 par mobile
  •  219 000 dollars de paiement effectués au moyen de PayPal dont 10 000 dollars par mobile
  •  4 000 clés USB vendues
  •  11 consoles de XBox 360 vendues
  •  81 iPad et 925 iPhone 4S vendus par Apple
  •  710 ordinateurs vendus
Source Go-Globe.com

Chiffres de l\’internet et du mobile par minute

  •  1 600 posts sont lus sur Scribd.com
  •  13 000 heures de musique écoutée en streaming
  •  320 nouveaux comptes sont créés sur Twitter
  •  98 000 tweets sont postés toutes les 60 secondes sur Twitter
  •  100 nouveaux comptes sont créés sur
  •  Plus de 6 600 nouvelles photos sont publiées sur Flickr
  •  50 téléchargements de sont effectués
  •  125 extensions (plugins) WordPress sont constatées
  •  Plus de 695 000 mises à jour de statut sont effectuées sur Facebook chaque minute
  •  79 364 posts sont publiés sur les Murs Facebook
  •  510 000 commentaires sont postés toutes les 60 secondes sur Facebook
  •  1 700 téléchargements de sont effectués
  •  694 445 recherches sont effectuées sur le moteur de recherche
  •  168 millions d\’emails sont envoyés chaque minute
  •  Plus de 60 nouveaux blogs sont créés
  •  Plus de 70 nouveaux noms de domaine sont enregistrés toutes les 60 secondes
  •  Plus de 600 vidéos sont postées sur Youtube
  •  25 heures de vidéos sont visualisées chaque minute sur Youtube
  •  13 000 applications mobiles iPhone sont téléchargées
  •  103 téléphones BlackBerry vendus par minute
  •  20 000 nouveaux articles sont publiés sur Tumblr
  •  11 millions de conversations réalisées sur Instant Messenger
  •  2 millions d\’internautes visualisent une vidéo pornographique chaque minute
  •  75 000 dollars de chiffres d\’affaires réalisés par Google toutes les 60 secondes

Autant de chiffres qui devraient certainement évolués au cours de l\’année 2012.