Google révèle de nouveaux détails concernant l\'index mobile-first

Après avoir annoncé que beaucoup plus de sites allaient migrer

Google révèle de nouveaux détails concernant l\'index mobile-first

En fait, ce sont 4 précisions qui ont été apportées à l’évolution de ce basculement actuellement en cours:

  1. index mobile-first

    Cependant, vous pouvez rechercher les signaux suivants qui peuvent confirmer si votre site a déjà migré :

    Cependant, vous pouvez rechercher les signaux suivants qui peuvent confirmer si votre site a déjà migré
    Images via Searchenginejournal.com
    • Une baisse importante du trafic de votre site via l’ordinateur.

    rapports de la Search Console pour indiquer quand le site a été déplacé vers le nouvel index. De cette façon, les propriétaires de sites seront en mesure de facilement comparer les données avant et après le basculement.

  2. Basculement des sites individuels qui sont “prêts” :

    déplacer des sites individuels qui sont les plus prêts

    Pour comprendre ce que signifie par “prêt”, regardez ce qui fonctionne dans la recherche mobile en ce moment.

    Un site optimisé pour la recherche mobile sera prêt pour l\'index mobile-First.

    Et donc, un site en responsive design et un contenu AMP auront la préférence de Google.

  3. Le balisage sur les sites mobiles est important :

    Google ne fera plus référence au balisage de la version desktop

    le balisage ou l’ajout des balises sur les sites mobiles sera important à l\'avenir

    Il en est de même pour le balisage Schema de données structurées.

    Par exemple, ils peuvent croire que les balises ALT ne sont pas importantes sur mobile parce que vous ne pouvez pas survoler une image avec un curseur comme vous pouviez le faire sur ordinateur.

    devez inclure le même balisage sur les 2 versions pour vous assurer que Google sera en mesure de le voir.

  4. Vous n’êtes pas encore prêts pour le mobile first ?

    un site mobile mobile-friendly prêt.

    Un bon site desktop est mieux qu\'un mauvais site mobile

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Lorsque les visiteurs suivent des liens hypertextes

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Les liens brisés ne sont pas seulement mauvais pour l\’expérience utilisateur

Qu’est-ce que les liens brisés affectent ?

La page d’erreur 404 ne frustre pas uniquement les moteurs de recherche et les utilisateurs. Elle aura aussi une incidence sur votre entreprise elle-même.

  1. Votre chiffre d’affaires :

    En plus de perdre des revenus, vous perdrez aussi des clients. Un client potentiel qui ne trouve pas la page de conversion est une personne qui pourrait faire savoir à son entourage et sur les réseaux sociaux (par exemple) la mauvaise expérience vécue sur votre site.

    Et au final, ce n’est pas un seul client potentiel que vous aurez perdu, mais beaucoup d’autres.

    Après tout, vous ne voudriez pas perdre votre temps et effort pour créer votre site Web

  2. Votre taux de rebond :

    La page d\’erreur 404

    Le taux de rebond est mesuré par la quantité de temps (durée

    va au fil du temps générer un taux de rebond plus élevé.

    Lorsque les moteurs de recherche constatent un taux de rebond élevé sur votre page, ils vont brandir un carton rouge

    Par conséquent, il est très important de garder les visiteurs satisfaits quand ils visitent votre site en .

  3. Votre :

    Comme mentionné ci-dessus, le taux de rebond peut provoquer un mauvais classement dans les pages de résultats.

    Un autre facteur qui aura une incidence sur votre classement , c’est de voir votre page non indexée lors de l’exploration de Googlebot. Google utilise ses robots pour explorer votre site en entier afin de recueillir des informations précieuses sur la thématique de votre page.

Les liens sortants brisés

Et vous pourriez ne pas savoir que le contenu lié a été supprimé ou déplacé sur le site externe.

Lorsque votre site a des liens sortants brisés, c’est un mauvais signal à la fois pour vos utilisateurs et votre référencement. Googlebot explore le Web en allant de liens en liens pour collecter des données sur chaque page.

Veillez à vérifier régulièrement vos liens sortants pour vous assurer que vous ne redirigez pas les lecteurs (ou les bots) vers les pages brisées.

Comment vérifier et analyser vos liens sortants morts

Si vous avez un petit site, cette vérification des liens morts pourra se faire manuellement via l’extension Chrome “Check My Links” pour examiner manuellement chaque page de votre site et effectuer des contrôles individuellement pour détecter les liens brisés.

Cet outil vous aidera à découvrir à la fois les liens internes (liens de votre propre site) et les liens externes (liens vers d’autres sites

Si vous avez un gros site, il ne sera probablement pas possible de vérifier manuellement chaque page pour découvrir les liens brisés. Dans ce cas, il vaut mieux investir dans des vérificateurs de liens morts payants tels que Ahref ou Semrush qui peuvent vous aider à trouver des liens cassés en vrac sur votre site.

Vous pouvez aussi utiliser Broken Link Checker qui est un outil gratuit parfait si vous avez un site de moins de 3000 pages. Au-delà de 3000 pages, une contribution vous sera demandée.

Vous entrez votre , vous sélectionnez “Report distinct broken links only” et vous cliquez sur le bouton “Report distinct broken links only” après avoir saisi le code de vérification affiché.

Le résultat s’affiche au bout de quelques minutes dans un tableau avec, s’il y en a,cliquez sur URL pour le lien de votre page) et de destination (cliquez sur SRC pour le lien de la page pointée).

A vous d’aller le corriger ou le supprimer dans la page d’origine sur votre site.

Liens internes morts et pages d\’erreurs 404

Une erreur 404 se produit lorsque le contenu de votre site a été supprimé ou déplacé sans aucune redirection appropriée mise en place pour rediriger les visiteurs vers la page correcte.

explorer et indexer les sites

Lorsque les utilisateurs tombent sur des pages inexistantes ou déplacées sur votre site, cela peut affecter votre ratio d’utilisateurs habituels et affecter les taux de conversion de votre site Web.

Pour trouver les pages erreur 404 sur votre site résultant des liens internes cassés, vous pouvez utiliser l’outil Broken Link Check ou l’extension Chrome “Check My Links”, tous deux cités plus haut.

3 façons d\’éviter et fixer les pages d’erreur 404

  1. Mettez à jour plutôt que de supprimer le contenu :liens vers votre site).
  2. La redirection 301 pour envoyer les visiteurs vers une nouvelle page :en utilisant la redirection 301.
  3. Contactez le webmaster et demandez que le lien soit mis à jour :une URL incorrecte

Alors que Google affirme qu’avoir des pages d’erreur 404 ne nuira pas nécessairement à votre référencement

Twitter permet d\'éviter le harcèlement en bloquant certaines notifications

Après avoir permis de filtrer les messages privés des personnes qu’on ne suit pas, propose désormais des options avancées dans les filtres de qualité afin bloquer les notifications des profils qu’on ne suit pas.

Twitter permet d\'éviter les trolls en bloquant certaines notifications

Dans sa lutte permanente contre le troll et le harcèlement, Twitter propose donc de nouvelles fonctionnalités de filtrage contre les personnes inconnues qui se permettent de vous répondre ou mentionner dans des Tweets agressifs ou offensants.

choisir de désactiver les notifications des types de comptes suivants :

  • Les nouveaux comptes (que vous ne suivez pas)
  • Les comptes qui ne vous suivent pas (et que vous ne suivez pas)
  • Les comptes que vous ne suivez pas
  • que vous ne suivez pasque vous ne suivez pas)

Oui, désormais, vous pouvez contrôler ce que vous voyez et avec qui vous interagissez sur Twitter. Trois options des paramètres de notification vous permettent de filtrer les notifications que vous recevez : le filtre de qualité, les mots masqués et les filtres avancés.

Paramètres et Confidentialité -> Notifications -> Filtres avancés

Ces filtres avancés viennent ainsi s’ajouter à la possibilité de bloquer les profils sans aucune photo

Certes, les filtres avancés vous permettent de désactiver les notifications de certains types de comptes que vous souhaitez éviter.

votre onglet “Notifications” une notification vous invitant à régler ces filtres pour mieux maîtriser ce que vous voyez.

L\'UE veut que Google et Facebook reversent de l\'argent aux éditeurs de news

L\'UE veut que Google et Facebook reversent de l\'argent aux éditeurs de contenus


Et ce, en échange de l’utilisation de leur contenu, selon des règles européennes proposées qui visent à consolider les revenus des entreprises de médias qui s’effondrent.

Selon The Guardian qui rapporte l’information, ces mesures font partie d’une série de réformes que la commission européenne a l’intention de soumettre à la consultation dès ce mois de Septembre 2016.

Elles sont conçues pour renforcer les droits de ceux qui créent et investissent dans le contenu original, des auteurs et musiciens aux maisons de disques, aux créateurs de vidéo et aux éditeurs.

La commission tente, sous la pression croissante des éditeurs européens, de remettre à niveau le marché. En effet, selon l’UE, Google et bénéficient d’une grosse part de l’argent de la publicité en ligne, alors que les revenus des éditeurs de médias ont chuté malgré leur lectorat en ligne qui est en pleine expansion.

Dans les propositions de ce projet énonçant ses options favorites, la commission européenne déclare :

La viabilité des industries d’édition dans l’Union Européenne peut être en jeu, avec le risque d’autres conséquences négatives sur le pluralisme des médias, du débat démocratique et de la qualité de l’information.

Selon toujours l’UE, les géants du Net “ont une forte position de négociation” qui “rend difficile pour les éditeurs de contenus de négocier avec eux sur un même pied d’égalité”.

C’est pourquoi Bruxelles cherche à donner aux éditeurs de médias le droit exclusif de mettre leur contenu à la disposition du public et de le reproduire sous forme numérique.

En d’autres, cela signifie que la société mère de Google, Alphabet, pourrait faire face à des demandes des éditeurs à payer une redevance pour utiliser des extraits de leurs articles dans des services comme Google Actualités.

La protection, appelée “droits voisins”

Selon le projet de la proposition, les éditeurs voudraient que la protection des contenus puissent durer jusqu\’à 50 ans. La commission estime toutefois pour sa part qu’un délai plus court, compris entre 1 et 5 ans, serait plus approprié, compte tenu de la nature périssable (éphémère) des news.

On attend maintenant de savoir quelle suite sera donnée à ce projet de la Commission Européenne visant à faire payer les acteurs du Net pour le référencement des contenus des grands médias. Et surtout, quelle pourrait être la riposte de Google et Facebook en la matière, qui contribuent largement à la popularisation gratuite des contenus de ces mêmes grands médias.

Affaire à suivre …

Google PageSpeed Insights détecte les interstitiels de téléchargement d\'applis à supprimer

a récemment publié un post dans lequel il annonçait des changements à venir. Et ce, en ce qui concerne l’expérience utilisateur sur mobile.

Google PageSpeed Insights détecte les interstitiels de téléchargement d\'applis à supprimer

Il s’agit ici, au moment de visiter un contenu sur le web mobile, du fait de se voir proposer par le site mobile visité de télécharger l’application native dudit site. Cet affichage en surimpression obstrue totalement la visibilité du contenu et nécessite que l’utilisateur trouve le moyen de fermer ce pop-up. Ce qui n’est pas souvent facile.

C’est pourquoi Google leur déclarera la “guerre” à compter du 1er Novembre prochain. Car, Google estime qu’un utilisateur partant de ses pages de résultats de recherche devrait être en mesure de voir immédiatement le contenu pour lequel il a cliqué sur le résultat de sa recherche.

Alors, les sites mobiles qui ne les supprimeront pas à compter du 1er Novembre prochain seront dorénavant pénalisés par l’algorithme Mobile-Friendly

Ne sont cependant pas concernés par cette mesure tous les autres interstitiels promouvant un ebook gratuit, l’inscription à une newsletter, l’abonnement à un profil social, voir affichant une publicité autre que Adsense (), etc.

Google PageSpeed Insights pour vérifier

Si vous ne voulez pas que les pages de votre site mobile soient supprimées de l’index de Google (et vous pensez encore qu\’il n\’existe pas d\’index mobile ?), faîtes en sorte de ne plus obstruer la visibilité du contenu avec un interstitiel d’installation d’application native.

Désormais, en utilisant Google PageSpeed Insights, un outil conçu pour aider les webmasters à mieux optimiser les temps de chargement des pages Web desktop et mobile, vous remarquerez quelques ajouts très récents dont le plus important est la notification de la présence ou non d’interstitiel d’installation d’application sur votre site mobile.

Comme prévu par Google, avant la déxindexation des pages mobiles, il considère déjà ce type d’interstitiel comme un problème à résoudre pour une meilleure expérience utilisateur, comme le montre l’exemple ci-dessous :

En cas de détection de la présence d’interstitiel d’installation d’applis, voici ce que vous notifiera :

Les alternatives aux interstitiels d’installation d’application

Voici les actions recommandées par Google :

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Les photos n\'ont plus la côte sur Facebook en termes de visibilité

Moins d’un année après, une récente étude de SocialBakers montre que les photos ne sont plus le meilleur moyen d’obtenir de l’engagement sur .

Depuis le lancement du nouvel algorithme de Facebook, le vent semble avoir tourné pour les photos partagées sur Facebook.

Les photos n\'ont plus la côte sur Facebook en termes de reach organique

Désormais, utiliser les photos comme unique stratégie de visibilité sur Facebook est totalement contre-productif en termes de visibilité, et donc de reach organique. Tant leurs performances sont de plus en plus médiocres.

Selon l’étude de Socialbakers relayée par BusinessInsider.com, les photos sont beaucoup moins visibles que les vidéos qui sont aujourd’hui la meilleure stratégie de visibilité et d’engagement sur Facebook.

Pour en arriver à ces conclusions, Socialbakers a étudié plus de 670.000 posts publiés par 4.445 pages de marques (y compris des célébrités et des pages de grands médias) entre Octobre 2014 et Février 2015.

Socialbakers a découvert que les posts vidéo avaient une portée organique de 8,71%, soit près de 9 fans sur 100 pouvaient les voir individuellement.

Pendant ce temps, la portée organique des photos était évaluée à 3,73%. Une performance moindre que celle des mises à jour de statut (texte uniquement) qui ont une portée de 5,77% et celle des partages de liens avec 5,29% de reach organique.

Image via BusinessInsider.com

C’est donc un renversement de stratégie auquel nous assistons par rapport à il y a un an lorsque SocialBakers révélait que

Et ces photos partagées généraient environ 87% des interactions. Aujourd’hui, nous en sommes très loin. Finis les LOLCATS ! Désormais, la publication intempestives de photos peut s’assimiler à du spamming. D’ailleurs, Facebook avait prévenu qu’il sévirait contre de telles pratiques…

Cependant, malgré la réduction de leur visibilité, les photos publiées représentent la majorité des posts des marques sur Facebook, selon Socialbakers. A elles désormais de changer de stratégie. Même s’il ne faut pas pour autant arrêter de poster des photos.

Seulement, il faut être rigoureux et sélectionner des photos ayant un réel rapport avec votre activité habituelle et pouvant susciter de réels engagements.

L’époque où il suffisait de poster des photos pour plaire à l’algorithme du News Feed est révolue.

Twitter envisage avec Digits d\'utiliser votre mobile pour vous connecter

Authentification sécurisée avec Twitter Digits



planifierait de remplacer les mots de passe utilisés pour se connecter à sa plateforme avec un nouveau système de connexion appelé \ »Digits\ ».



Ce qui supposerait donc de fournir un numéro de téléphone mobile.

Pour l\’instant, le plus intéressant, c\’est qu\’il est déjà disponible pour les développeurs d\’applications qui peuvent se connecter à leurs applications avec l\’authentification \ »Digits\ ».

Selon KasPersky.com qui relaie aussi l\’information, Twitter considère les numéros de téléphone comme étant la première identité de la croissance rapide de la démographie mobile, incluant les marchés émergents et représentant plus de 70% de la population mobile mondiale. Avec Digits, il sera alors facile de développer une intégration personnalisée et une nouvelle expérience de connexion pour ces pays émergents.

Un tel service d\’authentification pourrait d\’ailleurs vite se démocratiser afin d\’apporter plus de sécurité dans la protection des données des utilisateurs.

C\’est pourquoi \ »Digits\ »de Twitter devrait bientôt remplacer l\’authentification et l\’inscription à un service par email par une authentification avec un numéro de téléphone. En raison surtout du mot de passe aléatoire et unique à chaque demande de connexion.

Imaginez-vous le nombre de fois où des personnes oublient le mot de passe utilisé pour accéder à tel ou tel service en ligne ? Digits devrait donc leur faciliter la tâche car il n\’y aura plus de mot de passe à retenir ou à copier où que ce soit. Sans compter que vous minimisez ainsi les risques de piratage et les échecs de connexion pouvant entraîner le blocage du compte.

Sans nul doute que Twitter, avec l\’authentification Digits, va ouvrir une nouvelle ère de connexion à Internet un peu plus sécurisée. Notamment pour ceux qui ne savent pas encore comment créer un mot de passe sécurisé avec des caractères alpha-numériques et spéciaux.

Les chiffres les plus marquants de l\'internet – Mai 2013

Chiffres internet 2013.


A commencer par la population des internautes qui se chiffreraient désormais à plus de 2,4 milliards dont 70% se connectent chaque jour à internet.



Il y a donc encore de la marge, à condition que les tuyaux de connexion grossissent… pour éviter la saturation du réseau internet.

Autres chiffres marquants de l\’internet

Pourcentage de la population connectée à internet par continent


  • 40,2% de la population du Moyen-Orient est connectée à internet.

Top 5 de la présence des langues sur internet


  • Le top 10 des langues présentes sur internet sont utilisées par 82,2% des internautes.

Evolution en ligne


  • 8 nouvelles personnes commencent à utiliser internet chaque seconde qui passe.
  • Top 3 des navigateurs internet : Chrome (37,1% de part de marché), Internet Explorer (29,8%) et (21.3%).
  • 139 344 nouveaux sites web ou blogs sont mis en ligne chaque jour.

Utilisation de l\’internet

  • 50,1% des internautes utilisent l\’internet pour des opérations ou consultations bancaires.
  • 58% des internautes utilisent l\’internet pour des achats en ligne.
  • 15,2% des internautes utilisent l\’internet pour faire des rencontres.
  • 62,2% des internautes utilisent l\’internet pour chercher des informations sur des problèmes de santé.
  • 43% des internautes utilisent l\’internet pour faire des réservations vacances en ligne.
  • 45,5% des internautes utilisent l\’internet pour chercher un emploi.
  • Top 5 des sites les plus visités : Google (188 millions de visiteurs), (157 millions), (148 millions), Twitter (88 millions) et Yahoo! (85 millions).
  • 144 milliards d\’emails sont envoyés chaque jour dont 68,8% sont des spams.
  • Gmail (Google) est la plateforme de messagerie en ligne la plus importante avec 425 millions d\’utilisateurs actifs.
  • Top 4 des moteurs de recherche : Google (88% de part de marché), (4,2%), Baidu (3,5%) et Yahoo! (2,4%).
  • Il y a en moyenne +3,2 millards de recherches effectuées chaque jour sur Google.
  • L\’ensemble des utilisateurs des réseaux sociaux y passent en moyenne 3,2 heures par jour.
Chiffres de l\’internet 2013 – source : Hostgator.com

Si vous les avez manqués, consultez aussi les tout derniers chiffres des réseaux sociaux.