Les résultats d\'une étude sur les facteurs du référencement local en 2016

Comme chaque année, Local Guide a réalisé et présenté les résultats de son enquête 2016 sur les critères qui ont aujourd’hui un impact important sur le référencement local.

Le référencement local en 2016

facteurs qui aident ou améliorent la visibilité lors des recherches locales.

Cependant, il est important de retenir, selon SEO Local Guide, que les résultats de cette étude révèlent les corrélations, et non les causalités. L’étude a en effet identifié les caractéristiques des sites qui se classent bien, mais elle ne dit pas que ces caractéristiques sont définitivement des facteurs de classement.

Méthodologie de l’étude sur le SEO local

L’étude a assemblé des données provenant de plus de 100 facteurs différents de classement pour analyser 30.0003.000 recherches locales.

Les facteurs analysés dans l’étude incluent les fiches Google My Business, les facteurs d’ interne du site Web, les facteurs locaux externes (y compris les citations) et les backlinks.

Les outils d’analyse des liens de Majestic et Moz ont été utilisés pour collecter les métriques des liens.

L’étude visait à identifier les facteurs qui sont importants dans le Pack Local à 3 résultats de Google et les résultats de Google Maps pour que les propriétaires d’entreprises puissent avoir des données indiquant où concentrer leurs efforts d’optimisation, dans le but d’améliorer leurs performances de recherche locale.

Les résultats ont prouvé que pour réussir dans la recherche locale, le marketeur doit faire attention aux domaines pas habituellement pris en compte dans la recherche locale, à savoir l’optimisation interne du site Web et les liens.

Variables ordinales et catégorielles

En statistique, on qualifie d\’ordinale une variable qualitative pour laquelle la valeur mesurée sur chaque individu (parfois qualifiée de catégorie ou de modalité) est numérique.

Exemple : l\’appréciation des clients pour un produit ou une entreprise, comme dans le cadre de cette étude, qu\’on peut noter de -2 (très mauvais) à +2 (excellent), en passant par zéro (indifférent).

Et la variable catégorielle (on dit aussi qualitative) est une variable pour laquelle la valeur mesurée sur chaque individu ne représente pas une quantité. Les différentes valeurs que peuvent prendre cette variable sont appelées les catégories, modalités ou niveaux.

L’étude de SEO Local Guide a donc segmenté les facteurs de classement en variables ordinales et catégorielles. Les variables ordinales sont basées sur des facteurs numériques et les sites ayant des valeurs plus élevées pour ces facteurs obtiendraient un ranking plus élevé.

Les variables catégorielles étaient identifiées par oui ou non pour savoir si une entreprise avait des caractéristiques bien notées. Et si c’était oui, elle obtenait un classement plus élevé.

Le tableau ci-dessous indique les facteurs inclus en tant que variables catégorielles (habituellement un test oui/non) pour divers facteurs de classement, pour classer en fonction du poids apparent.

Image via Seolocalguide.com

Plusieurs de ces facteurs entrent dans le domaine des fondamentaux du SEO ou de ceux de Google My Business qui sont les meilleures pratiques de référencement de base, et sous le contrôle du propriétaire du site.

Par exemple, les facteurs de Google My Business tels qu’avoir un compte vérifié ou renseigner les horaires d\’ouverture et ajouter des photos sont faciles à faire. Et ces facteurs permettent de différencier votre site de ceux qui ne prennent pas en compte ces simples étapes de base.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est qu’il est utile de consacrer un peu de temps pour construire un profil My Business solide.

Les avis locaux sont extrêmement importants

Selon SEO Local Guide, deux des principaux critères de sont les avis locaux et le nombre de consultations de la page My Business (qui serait plus une corrélation qu’un facteur selon l’étude, les pages les mieux classées ayant plus de consultations que les autres).

Les avis locaux sur les pages My Business seraient donc en tête de la liste des facteurs. Les sites avec le plus d’avis, tout comme lors des recherches avec Google Allo, devancent les autres entreprises.

Sans doute que les sites avec des avis de consommateurs obtiennent plus de clics, mais le fait que les sites avec des avis se classent tout en haut est une forte indication que les entreprises locales devraient s’assurer qu’elles ont des avis, surtout positifs, en grande quantité.

Un autre facteur important de Google My Business, noté par l’étude, est la présence des photos. Ce facteur s’élève à la huitième position, suivi de près par le compte vérifié et les heures d’ouverture de l’établissement.

Une fois de plus, prendre le temps pour construire un profil Google My Business de qualité est considéré comme un signal positif.

Les facteurs organiques traditionnels

Les résultats de l’étude ont confirmé ce que beaucoup de personnes dans le domaine de la recherche locale ont suspecté depuis belle lurette, et surtout depuis le lancement de Google Pigeon. A savoir que Google utilise désormais les mêmes facteurs organiques de son algorithme de classement traditionnel pour les appliquer à la recherche locale.

Les activités qui profitent au référencement organique bénéficient également à la recherche locale.

Les backlinks, en particulier, se sont avérés être un facteur important dans le SEO local, avec diverses métriques qui positionnent les liens dans les 10 meilleurs facteurs de classement sur 15.

Les liens ont longtemps été considérées comme un facteur majeur de classement pour la recherche organique normale. Dorénavant, les entreprises locales doivent faire attention au profil de leurs liens comme dans la recherche régulière.

D’autres facteurs organiques à ne pas ignorer : avoir un site sécurisé via HTTPS, utiliser modérément des mots clés dans les textes d’ancrage, et avoir des mots clés dans le titre sont considérés comme des caractéristiques positives dans le classement local.

De même, avoir un mot clé dans le nom de l’entreprise serait un signal très fort, à condition de ne pas en abuser.

Autre remarque mentionnée par l’étude de SEO Local Guide, c’est que le site mobile-friendly (compatible avec le mobile) est maintenant le troisième plus grand facteur catégoriel.

Au final, l’étude a révélé que les entreprises locales ont besoin d’aller au-delà de la seule page Google My Business et des citations locales.

Et puisque les meilleures pratiques de référencement naturel font partie du classement local des sites, les entreprises locales devraient s’assurer qu’elles consacrent du temps pour améliorer leurs sites Web si elles veulent rester compétitives dans la recherche locale.

Chiffres de l\'engagement sur les posts partagés sur Google+

Comme avec tous les réseaux sociaux, la réponse à la sempiternelle question de savoir que faut-il publier pour plus de performance va dépendre totalement de vos objectifs sociaux.

Chiffres de l\'engagement sur les posts partagés sur Google+

Et c\’est ce que nous propose cette infographie de CircleCount.com dans une récente étude après avoir analysé plus de 800.000 posts publiés par 10.000 profils +. Il s\’en dégage les chiffres suivants:

  • 57% des posts partagés sur Google+ concernent les photos, suivies par les liens (27%), les vidéos (8%), les textes (6%)…
  • Les photos génèrent le plus de +1, commentaires et partages à nouveau, soit les taux d\’engagement suivants :
    • 149% de +1 de plus que la moyenne des posts.
    • 136% de commentaires de plus que la moyenne des posts.
    • 133% de partages à nouveau de plus que la moyenne des posts.
  • Les posts Google+ ayant plus de 100 caractères en introduction obtiennent un meilleur taux d\’engagement (+1, commentaires et partages) que les autres. Surtout pour les photos, suivies des posts textuels.
  • Les posts textuels ayant plus de 100 caractères en introduction génèrent beaucoup de +1 et de commentaires mais très peu de partages à nouveau.
  • Les liens d\’articles partagés sur Google+ ont une performances très très faible par rapport aux photos, vidéos et textes.

(Cliquez sur l\’image pour l\’agrandir)

Image via Webs.com

Google My Business s\'affiche aussi dans Gmail

Google My Business dans Gmail





Pour bénéficier de cette visibilité supplémentaire gratuite, les entreprises et les marques devront activer ce que appelle le \ »widget Participants de

Les posts récents avec une vignette (petite image des posts) ont des liens qui pointent vers le post partagé sur Google+.

Activer le widget Participants

  • La page Google My Business doit avoir été validée et afficher le badge \ »Vérifié\ ».

Image via Google.com

Une fois que vous aurez répondu à ces critères, le widget apparaîtra automatiquement à côté des emails envoyés depuis votre à des utilisateurs Gmail.

Un dernier mot : aucun spam ne sera toléré. Pour éviter toute suspension de compte, vaut mieux suivre les instructions de Google pour l\’envoi de messages en masse.

Pourquoi le nombre d\'Abonnés des Pages Google+ a-t-il diminué ?


Depuis le 25 mars dernier, de nombreuses Pages + pour entreprises ont noté une baisse importante de leur nombre de followers sans aucune raison apparente.

Certaines personnes m\’avait posé cette question pour savoir pourquoi cette chute brutale de leur nombre de followers. Ma réponse était que Google devait sans doute être en train de faire le ménage en supprimant tous les faux profils existants sur Google+. Ce qui, à mon sens, ne pouvait qu\’avoir un impact sur le nombre de followers des pages Google+.

Mais, que nenni !

Comme le révèle Marketingland.com  dont la page Google+ a perdu près de 20% de ses followers, tout comme Searchengineland.com qui a perdu 40% de ses followers, il s\’agirait d\’une mise à jour des compteurs sur Google+ ou plutôt d\’une nouvelle façon de comptabiliser les abonnés des Pages.

En effet, jusqu\’ici, le nombre d\’abonnés affichés sur les pages Google+ Pros pouvait résulter d\’une addition des abonnés de la page et des +1 obtenus.

Donc, aucune page n\’avait un vrai nombre de followers affiché. Le nombre d\’abonnés (qui suivent la page) des pages Google+ connu était faux.

Qu\’est-ce qui a changé sur Google+ ?

Auparavant, les présents sur les pages Google+ reflétait plus un \ »score social\ » de ce profil ou de cette page qui additionnait les +1, les personnes qui vous avaient mis dans leurs cercles et les personnes qui étaient dans vos cercles. Ce qui avait pour objectif de montrer tant l\’intérêt général que les activités de ce profil.

Ce que vient de faire Google, c\’est qu\’il a extrait tous les followers de ce chiffre et a affiché, à côté, le nombre de consultations (vues) de la page  de la page Pro.

Avec la généralisation de son nouveau format publicitaire Annonces +Posts  qui exige d\’avoir au moins 1000 abonnés pour pouvoir en publier, on peut comprendre le pourquoi de ce ménage qui ramène le nombre d\’abonnés à son nombre réel.

Ce qui est sûr, c\’est que les chiffres ont toujours été confus sur les pages Google+ dès lors qu\’il s\’agissait de suivre une marque ou de lui attribuer un +1. A tel point qu\’aujourd\’hui, on ne peut plus donner de +1 à une page depuis ladite page mais uniquement depuis le site web lié à cette page Pro.

D\’ailleurs, si vous avez un badge pour page Google+ installé sur votre site, vous pouvez remarquer que le nombre de followers affiché est actuellement différent de celui affiché sur votre page Google+. C\’est vous dire…

Prenons l\’exemple de la page Google+ de Mashable qui indique qu\’il a 4.241.547 followers alors que son badge pour page Google+ affiche 3.054.913 followers.

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}