Comment fonctionne Facebook Dating pour les rencontres ?

Facebook a annoncé qu’il envisage d’introduire un service de dating ou de rencontres. Le dating sur utilisera le graphe social de Facebook pour identifier les correspondances ou matching potentiels.

Comment va fonctionner Facebook Dating pour les rencontres ?

Le PDG Mark Zuckerberg a dit que les gens ne seront pas forcément couplés avec des amis, et vos amis ne seront pas en mesure de voir votre profil de dating.

Après avoir testé une version de la fonction de rencontres l’année dernière

Voici la déclaration de Facebook :

Nous créons une fonctionnalité pour le dating et les relations dans l’application Facebook.

Les gens utilisent déjà Facebook pour rencontrer de nouvelles personnes, et nous voulons améliorer cette expérience.

Les utilisateurs seront en mesure de créer un profil dédié au dating pour les rencontres qui sera distinct, et donc séparé de leur profil Facebook.

Et les matchings ou correspondances potentielles seront recommandées en fonction des préférences de dating, les choses en commun, et les amis mutuels.

Les utilisateurs auront la possibilité de découvrir d\’autres personnes ayant des centres d’intérêt similaires par le biais de leurs groupes ou événements.

Cependant, ce que les gens font dans le service de dating ne sera pas montré à leurs amis. Nous partagerons plus d’informations lorsqu’on commencera à expérimenter cela plus tard cette année.

Pour créer un profil pour les rencontres, il suffira de taper sur l’icône en forme de coeur dans le coin supérieur droit de votre profil d\’utilisateur via l’appli mobile Facebook.

Les utilisateurs devront activer (op-in) cette fonction pour créer un profil de dating et pour être vus par les gens autour d’eux. Les profils de rencontres ne partagent que le prénom d’un utilisateur.

Les utilisateurs auront également le choix de déverrouiller leur profil de dating pour les groupes et les événements à proximité afin de rencontrer des personnes ayant des centres d’intérêt similaires.

Et les profils de dating qui matchent pourront chatter et s’envoyer des messages textuels uniquement dans une expérience de chat qui ne se connecte pas avec Facebook Messenger ou WhatsApp.

Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

ous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Les informations locales aident à bâtir une communauté, à la fois en ligne et hors ligne. C\’est un  fait important de faire en sorte que le temps que nous passons tous sur Facebook soit bénéfique.

La nouvelle fonctionnalité prioritaire dans le News Feed commencera d\’abord aux Etats-Unis.

Après tout, une version hyperlocale et décentralisée du fil d’actualité de Facebook pourrait en fin de compte avoir l\’effet de nouvelles sources de polarisation si elle n\’est pas équilibrée avec une plus large couverture des news nationales.

C\’est pour quoi Mark Zuckerberg précise :

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Tous nos efforts visant pour réduire les fausses informations (fake news), la désinformation, le clickbait, le sensationnalisme et les faux comptes s\’appliquent toujours.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.

Les utilisateurs de Facebook regardent 100 millions d\'heures de vidéo par jour

vient de révéler, lors de la présentation de ses résultats de fin d’année 2015, des très intéressants sur l’usage de la vidéo sur sa plateforme.

Chiffres Facebook vidéo

Mark Zuckerberg a expliqué que les utilisateurs regardent désormais 100 millions d’heures de vidéo par jour sur Facebook à partir de 8 millions de vidéos consommées quotidiennement.

Et, eu égard à ces bons chiffres, Zuckerberg a annoncé que Facebook travaillait sur une chaîne (application ?) vidéo totalement indépendante pour concurrencer . On pouvait s’y attendre.

Ce n’est donc pas une nouvelle vraiment surprenante pour qui sait les ambitions de Facebook, et compte tenu des investissements que l\’entreprise a déployés pour améliorer son expérience vidéo, y compris les vidéos à 360 degrés,les vidéos flottantes et les vidéos suggérées, ainsi que l\’accent général mis sur l\’amélioration de l\’expérience vidéo sur mobile.

Même s’il est actuellement difficile d\’imaginer un concurrent à même de tailler “des croupières” à YouTube, on peut quand même admettre que Facebook a les moyens de ses ambitions.

L\'engagement et la portée des Pages Facebook continuent à baisser

Depuis plus d’une année maintenant, la portée organique des posts sur est sujette à discussion. Et pourtant, depuis plus d’une année, les études se suivent et se ressemblent.

L\'engagement et la porteé des Pages Facebook continuent à baisser

La baisse de la visibilité des posts des Pages Facebook évoquée par certains professionnels a même poussé le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, à expliquer les raisons d’une telle baisse de portée.

Même si Facebook a récemment affiché de bons en termes de nombres d’utilisateurs actifs, reste que le réseau social de Zuckerberg connaîtrait aussi actuellement une baisse du nombre de posts partagés.

On pourrait alors être tenté d’établir une corrélation entre la baisse de la visibilité organique des posts et les Pages Facebook qui pourraient se décourager de publier sur Facebook. Ce que n’a d’ailleurs pas arranger le nouvel algorithme du News Feed.

Toujours est-il que Facebook multiplie les fonctionnalités à tout va pour inciter ses utilisateurs à partager et à engager avec les posts.

Une baisse du reach organique confirmée par une étude

Locowise, un service de social analytics, vient de publier un rapport qui révèle à nouveau que l’engagement sur les posts des Pages Facebook aurait atteint en Octobre 2015 le taux de 5,87%. Et ce, contre 6,61% en Mai 2015.

Images via Locowise.com

Soit le taux d’engagement le plus bas sur les 6 derniers mois précédents l’étude.

Un taux d’engagement à 5,87% en Octobre contre 6,15% en Septembre 2015. Et les Pages des grandes marques (qui totalisent plus d’un million de Likes) atteindraient en moyenne 5,6% d’engagement en Octobre.

Autres chiffres de l’étude

  • La croissance des Likes des Pages Facebook a atteint 0,20% en Octobre contre 0,24% en Septembre.
  • Les vidéos sur Facebook continuent à fournir la meilleure portée par type de post avec 9,45%, suivies par les liens (8,59%), les photos (6,84%) et les mises à jour de statut (4,44%).
  • engagement, les photos occupent la première place à 6,23 %, suivies par les vidéos (5,98%), des mises à jour de statut (4,19%) et des liens (3,93%).
  • 43,41% des pages Facebook ont acheté des publicités sur Facebook pour obtenir 30,54% de leur total de reach organique en Octobre, contre 42,95% en Septembre. Ce nombre est passé à 47,83% pour les plus grandes Pages.

Facebook Search n\'affichera plus de résultats de recherche issus de Bing

Facebook Search

Le lancement récent de son propre moteur de recherche Facebook Search n\’y serait pas étranger. Facebook permettant désormais à ses utilisateurs de faire des recherches dans les commentaires et les posts de leurs Amis.

Cette décision confirme bien l\’ambition de Facebook de s\’attaquer au marché de la recherche internet dominé par en comptant sur sa propre technologie. Ce qui lui permettrait d\’avoir un autre système de de sa plateforme.

Un porte-parole de Facebook a d\’ailleurs, selon le site Recode/net, déclaré à Reuters :

“We’re not currently showing web search results in Facebook Search because we’re focused on helping people find what’s been shared with them on Facebook. We continue to have a great partnership with in lots of different areas.”

En d\’autres termes : \ »Nous n\’affichons plus de résultats de recherche provenant du Web dans Facebook Search parce que nous nous concentrons à aider les gens à trouver ce qui est partagé avec eux sur Facebook. Nous continuons d\’avoir un excellent partenariat avec Microsoft dans beaucoup d\’autres domaines.\ »

Déjà en Juillet dernier, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, avait déclaré qu\’il y avait chaque jour plus d\’un milliard de requêtes de recherche sur Facebook.

Et il a laissé entendre que la grande quantité d\’informations que les utilisateurs partagent au sein de Facebook pourrait remplacer éventuellement la nécessité d\’effectuer une recherche internet pour répondre aux questions des utilisateurs.

Avant d\’ajouter que Facebook dispose de plus de mille milliards de posts, soit beaucoup plus que tout autre moteur de recherche au monde.

Facebook peut-il être une alternative intéressante à Google ? Les temps à venir nous le dirons…

Facebook : Mark Zuckerberg s\'explique sur la baisse de la visibilité des posts


Et, avec les changements de l\’algorithme de Facebook

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook

en Juin dernier.

La question directe posée à Mark Zuckerberg est celle-ci : \ »La portée organique de nos Pages reviendra-t-elle un jour ?livre

Maintenant, à propos de ce qui se passe ici, il y a deux tendances qui, selon moi, affectent le reach organique des pages fans.

Deuxièmement, il y a une tendance philosophique dans la façon dont nous pensons aux produits que nous développons. Ainsi, avec le News Feed, notre but est de créer le journal personnalisé le plus parfait pour chaque personne dans le monde.

Facebook : Lettre ouverte à Mark Zuckerberg après le changement d\'algorithme

Mark Zuckerberg, PDG de .


Une changement qui, en principe, aurait dû être perçu comme étant de bon augure.

Seulement, voilà : cette mise à jour a réduit de façon drastique la portée (et donc la visibilité) des posts des pages fans sur Facebook. Ce que confirme cette étude dont je vous ai parlée dans un post précédent.

Ken Mueller, un marketeur, a donc tenu à publier une lettre ouverte à Mark Zuckerberg. Laquelle lettre que je retranscris ci-dessous pour vous.

Cher Mark,

Selon un article publié sur Inc. Magazine

Surtout, ne changez rien !

Donnez une chance à cette idée. Faîtes vos calculs. Notez quelques . Je pense que vous serez agréablement surpris et heureux avec ce que vous découvrirez.

Merci !
Cordialement, Ken Mueller

A vous de juger…

Découvrez Comment
être plus efficace sur Google+

Voici 8 fonctionnalités Facebook qui n\'ont pas marché !

Fonctionnalités .

annonce



Hier encensées, ces fonctionnalités demeurent peu de temps après leur lancement pratiquement ignorées par les facebookers. Parfois, complètement oubliées.

Alors, pourquoi un tel sort pour la très grande majorité des fonctionnalités de Facebook ? Regardons de près ces fonctionnalités.

1. Facebook Video Calling ou Facebook Video Chat

2. Facebook en tant que plateforme Média

3. Facebook Poke

4. Facebook Listen With… (partage de musique)

En janvier 2013, Facebook annonce sur son blog le lancement de \ »Listen to Music with your Friends\ ». A partir du Chat de Facebook, les Amis d\’un profil peuvent écouter la même musique que lui au même moment.

Mais, ce fut, semble-t-il, un autre flop !

5. Facebook suggested posts ou posts sponsorisés

En mars 2013, Facebook lance un nouveau design pour son fil d\’actualités (Newsfeed). En même temps que les posts suggérés ou posts sponsorisés.

Les posts suggérés ou posts sponsorisés ont provoqué le mécontentement des facebookers qui ne voulaient pas voir sur leur fil d\’actualités des posts payés par des annonceurs dont ils ne sont pas des fans. Surtout quand ces posts sponsorisés donnent l\’impression qu\’ils ont été envoyés par les Amis des profils afin de capter leur attention.

Pour imposer ses posts sponsorisés, Facebook a développé l\’EgdeRank, un algorithme qui limite la visibilité des posts normaux. Et vous ne pouvez pas en principe les supprimer de votre fil d\’actualités. Ce qui n\’est pas fait pour plaire aux utilisateurs.

6. Facebook Graph Search

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a annoncé en janvier 2013 le lancement de la version bêta de Graph Search, un moteur interne à Facebook. Mais, contre toute attente, en mars dernier, c\’est une version limitée qui est annoncée et lancée.

Dans tous les cas, 5 mois après, combien de personnes de votre entourage ont eu accès à ce moteur de recherche ?

Autant Graph Search a semblé intéresser du monde, autant on s\’est vite rendu compte que son utilisation pouvait être détournée. Notamment en ce qui concerne la vie privée des utilisateurs. Ce qui a encore provoqué des protestations quant à sa mise en place effective. Pire, ceux qui l\’ont essayé ne verraient aucun rapport avec la démo en vidéo que nous avions vu au moment de son annonce.

Alors, est-ce encore une fonctionnalité morte-née en raison des controverses suscitées ?

7. Facebook Home pour le mobile

Plus récemment, soit le 4 avril 2013, c\’est l\’annonce du lancement de Facebook Home, une application qui se veut être une surcouche pour téléphone mobile devant remplacer la page d\’accueil du mobile des facebookers.

Une fois cette application installée, vous ne pouvez plus revenir en arrière. Votre mobile deviendrait donc un Facebook personnalisé. Dès l\’allumage, vous êtes dans Facebook. A partir de là, vous pouvez partager des photos, commenter des posts, chatter avec vos Amis en ligne.

Mais, comme les autres fonctionnalités de Facebook, et il faut l\’avouer au nombre des téléchargements connu, Facebook Home est finalement un flop !

Pourquoi tous ces flops ?

Facebook a du mal à pousser les gens à essayer des nouveautés. Tout changement de Facebook soulève des controverses qui lui font un bad buzz et rendent ses membres méfiants.

Il faut admettre aussi que les facebookers ne voient pas Facebook comme un service qu\’ils apprécient pour ses fonctionnalités et autres applications. Ils aiment sans doute Facebook uniquement pour son côté distractif, pour son espace de rencontres entre des amis ou des membres d\’une même famille. Et ils ne cherchent pas à réaliser d\’autres performances que de regarder des vidéos ou des photos envoyées par les uns et les autres.

Que dire de l\’adoption ou non des hashtags par l\’utilisateur lambda sur Facebook alors même que le principe même de l\’hashtag entre en conflit avec son algorithme EdgeRank. Et aux dernières nouvelles, les annonces vidéos initialement prévues pour le printemps dernier, puis pour cet été, seraient finalement reportées jusqu\’en automne prochain. Facebook ayant du mal à convaincre les annonceurs.

Voyez-vous d\’autres raisons à ces flops de certaines fonctionnalités sur Facebook ?