Google déteste le bouton Lire la suite pour lire le reste d\'un article

On a connu, il y a encore peu de temps, le phénomène des interstitiels lorsqu’on visite des contenus sur mobile. Et pour dissuader les webmasters et les éloigner de cette pratique, a finalement décidé de déclasser les pages mobiles qui en affichent.

Et comme toujours, ce sont les abus qui finissent par inciter Google à créer des pour freiner les ardeurs des uns et des autres. Aujourd’hui, les projecteurs se braquent sur un phénomène qui commencent à prendre de l’ampleur sur mobile : le clic sur le bouton “Lire la suite”.

on vous présente un bouton labellisé “Lire la suite”.

Vous comprenez alors qu’on vous demande de cliquer sur ce bouton pour déplier la page complète et poursuivre votre lecture de ce même article sur cette même page. C’est abusé, non ?

Sauf que, ce bouton “Lire la suite” n’est jamais placé là de façon anodine. C’est une stratégie pour s’assurer une plus grande visibilité d’une publicité (quelle qu’elle soit) placée juste en dessous du bouton “Lire la suite”.

Selon l’information relayée par Seroundtable, les principaux portes-paroles de Google, que sont Gary Illyes et John Mueller, ont manifesté leur grande désapprobation de cette nouvelle pratique sur mobile.

Non seulement cela constitue une perte de temps pour l’utilisateur, mais c’est aussi une mauvaise expérience utilisateur qui peut être pénalisante.

Toujours est-il, pour répondre à une question sur ce sujet, John Mueller a répondu ce qui suit dans son Tweet :

En d’autres termes :

Ce n’est pas un interstitiel, mais oh combien je déteste ceux-là. Pourquoi pourquoi pourquoi un site veut-il masquer son contenu ?

Et Gary Yllies de rajouter :

Je n’ai jamais compris sa raison d’être. Ça génère plus d’argent ? Ou pourquoi les gens le font-ils ?

Bref, c’est comme cela que ça avait commencé avec les interstitiels. Aujourd’hui, on connaît la suite…

Alors, attention au retour de bâton.

Google va enfin pénaliser les faux interstitiels d’installation d’application mobile

s’apprête à prendre des actions manuelles contre les sites mobiles qui pensaient avoir trouvé une astuce pour contourner son interdiction d’afficher des publicités intertitielles d’installation d’application mobile.

Google va enfin pénaliser les faux interstitiels d’installation d’application mobile

Cette interdiction était applicable depuis le mois de Novembre 2015. Mais, au mois de Janvier 2016, nous avons constaté que certains sites, et non des moindres, ont commencé à ruser pour continuer à afficher de faux interstitiels pour la promotion de l’installation de leurs applications mobiles.

L’astuce consistait, non plus à afficher un interstitiel interdit par Google () , mais à intégrer la promotion de leur application mobile tout au début de leurs pages mobiles, de sorte que cet affichage occupe tout l’écran du mobile.

Le contenu à proprement parler étant relégué plus bas et nécessitant de faire défiler la page mobile pour le trouver.

Voici un exemple :

Encore un autre exemple :

Ainsi, ces sites mobiles continuaient à bénéficier du label “Mobile-Friendly” (site mobile) dans les pages de résultats de Google mobile, avec le coup de pouce dans le ranking qui va avec.

De très nombreux propriétaires de sites mobiles qui ont découvert cette pratique s’y sont engouffrés et la tendance tendrait à se généraliser. Au point où Google pense bientôt appliquer une pénalité manuelle contre tous les sites qui affichent des promotions d’installation d’application

En effet, dans un récent Hangout de Google Webmaster Central que nous rapporte Thesempost, John Mueller (vidéo) à déclarer ce qui suit :

nous aurons probablement à décider quelque chose sur la façon de réagir de manière appropriée à ce genre de pratiques.

nous ne voulons pas que vous affichiez un interstitiel d’installation d’application mobile

Donc, voilà le genre de choses contre lesquelles nous envisageons de prendre des actions manuelles pour dire que nous avons besoin de pénaliser ceci comme étant un interstitiel, même s’il est passé à travers les mailles du filet de notre algorithme. Je pense que les équipes en charge sont certainement au courant de ce genre de situation et ils essaient de comprendre comment mieux répondre à cela.”

Bien entendu, toute action manuelle de Google peut avoir différentes formes. Dans le cas présent, il va plutôt s’agir de retirer manuellement le label “Mobile Friendly” ainsi que le coup de pouce dans le classement qui va avec.

Ainsi, les faux interstitiels seront désormais considérés comme des interstitiels de promotion d’installation d’application mobile à proprement parler

Alors que dans d’autres cas, la pénalité manuelle peut voir des sites entiers retirés des résultats de recherche.

Toutefois, si vous utilisez un faux interstitiel sur vos contenus mobiles, il est encore temps de le supprimer.

La pénalité Google pour l\'affichage d\'interstitiels d\'appli mobile est entrée en vigueur

a officiellement commencé à faire des pages mobiles qui affichent des interstitiels d’installation d’applications mobiles aux utilisateurs, provenant des résultats de la recherche de Google mobile, des contenus non mobile-friendly.

La pénalité Google pour l\'affichage d\'interstitiels d\'appli mobile est entrée en vigueur

Cela signifie que ces pages perdent le bénéfice du label “Site Mobile” et le “boost” associé à leur classement actuel.

Dans son post officiel du 2 Novembre, ci-dessous présenté, Google déclare :

Initialement, cette pénalité devait commencer le 1er Novembre, mais elle commence officiellement le jour suivant. Et, cela ne concerne pas tous les autres interstitiels promouvant autre chose que l’installation de l’application mobile du site visité. Allez savoir pourquoi ?

Toutefois, avec l’annonce de cette mise à jour, cette pénalité sera totalement intégrée dans l’algorithme mobile-friendly de Google. Par conséquent, le 2 Novembre marque aussi le lancement de la seconde version du Mobile-Friendly.

Et voici ce que Google recommande dans son post :

“Au lieu d’un interstitiel en plein écran, nous recommandons que les webmasters utilisent des formats plus conviviaux tels que de simples bannières d’installation d’application. Nous espérons que ce changement va permettre aux utilisateurs provenant de mobile de voir le contenu des pages qu\’ils recherchent.”

Considérez donc que les sites qui continuent à afficher des interstitiels d’installation d’application mobile ont déjà perdu leur label “Site Mobile” et ont été déclassés.

Il sera maintenant intéressant de voir si ces sites constatent réellement une baisse de trafic et s’ils ont remplacé les interstitiels par des bannières.

Nouveaux formats d\'annonces Adwords interstitielles pour mobile

Annonces Adwords interstitielles

La particularité de ces nouveaux formats d\’Adwords mobiles, c\’est qu\’ils sont interstitiels. A savoir que les publicités occupent tout l\’espace sur lequel elles s\’affichent en pop-up.

Ces formats qui seront disponibles dans les semaines à venir vont concerner tant le réseau Google Display (Adsense) que le réseau AdMob en passant par la platefrome DoubleClick. Ils seront accessibles depuis la galerie d\’annonces AdWords.

Les annonces actuelles pourront être transformées en annonces interstitielles grâce au HTML5. Les annonceurs ne paieront que si les utilisateurs engagent avec les annonces et même si ces utilisateurs ne visitent pas la page de destination de l\’annonceur par la suite.

Au départ, l\’annonce Adwords s\’affiche comme ci-dessous sur le mobile :

Image via Google.com

Après le clic de l\’utilisateur, cette annonce se déplie et occupe tout l\’espace du mobile comme ci-dessous, permettant alors à l\’utilisateur d\’interagir avec en passant d\’une page à une autre sur la même publicité :

Le même principe sera aussi disponible pour les publicités vidéo Adwords diffusées en TrueView par AdMob dans les applications mobiles. Des vidéos qui laissent l\’utilisateur connecté à son application avec sa barre de navigation visible tout en haut. Les annonceurs ne paieront que si l\’utilisateur ne zappe pas la vidéo et la regarde donc en totalité.

Annonces Adwords Video en TrueView

Google prévoit aussi des annonces Adwords qui restent en permanence visibles au bas de la page visitée par les utilisateurs. Même si les utilisateurs se servent de leur barre de défilement pour consulter le contenu situé plus bas sur la page.

Le challenge pour Google est de savoir comment les utilisateurs vont interagir avec toutes ses publicités plus grandes.