Instagram prépare les Shops et un marketplace du contenu de marque

Instagram s’apprête à lancer des boutiques de créateurs et un « marché de contenu de marque » pour les influenceurs.

Instagram prépare les Shops et un marketplace du contenu de marque

va tout mettre en place pour les créateurs. La société travaille sur une suite de nouveaux outils pour aider les influenceurs à gagner de l’argent sur sa plate-forme, y compris des boutiques de créateurs, le commerce d’affiliation et un « marché du contenu de marque ».

Mark Zuckerberg a annoncé les fonctionnalités à venir lors d’un flux en direct avec le chef d’Instagram Adam Mosseri.

“Creator Shops” serait une extension des fonctionnalités de shopping existantes de Facebook, ce qui permet aux entreprises de vendre des produits.

Mark Zuckenberg avait déclaré :

Nous voyons beaucoup de créateurs mettre en place des boutiques aussi, et une part d’être un modèle d’affaires de créateur de contenu est que vous créez un grand contenu, et puis vous pouvez vendre des choses, et donc avoir des boutiques de créateurs est génial.

Zuckerberg a également déclaré que la société travaille sur des outils qui permettraient aux stars d’Instagram d’être payés pour la promotion des produits.

Les créateurs devraient être en mesure d’obtenir une commission des ventes des choses qu’ils recommandent et nous devons construire un marketplace de recommandation d’affiliation pour permettre que tout cela se produise.

Enfin, Instagram travaille sur un « marketplace du contenu de marque » qui aiderait à faire correspondre les influenceurs avec les sponsors.

Zuckerberg a noté qu’un tel outil pourrait aider à permettre aux talents émergents de monétiser et d’aider à créer une sorte de « classe moyenne créatrice ».

Il n’a pas révélé comment ces transactions pourraient être structurées, mais a déclaré que le plan est d’offrir des « conditions très favorables » aux créateurs.

Nous ne construisons pas cela du point de vue d’essayer de gagner beaucoup d’argent…

Les nouveaux outils sont encore en cours d’élaboration, mais pourraient changer radicalement la façon dont les influenceurs monétisent leurs fans sur la plate-forme.

De nombreuses stars d’Instagram font déjà des boutiques en ligne et forment des partenariats avec des marques. Mais pour l’instant, ces transactions se produisent en grande partie hors-plate-forme de sorte qu’il peut être difficile pour les personnalités moins connues de faire de l’argent.

Apporter ce genre d’outils sur Instagram pourrait faciliter les transactions.

Mais cela donnerait aussi à Instagram plus de contrôle sur son écosystème de créateurs, et inciterait les influenceurs à passer plus de temps sur Instagram que les autres plateformes.

Source : Engadget

Pinterest accepte de nouveau les liens d\'affiliation

Il semble que ce soit le retour en grâce des liens d’affiliation dans Pinterest après leur bannissement une année plus tôt afin d’empêcher les abus de spamming.

Pinterest accepte à nouveau les liens d\'affiliation

En effet, vient de mettre à jour ses règles d’usage pour refléter ce changement de politique, en disant qu’il a amélioré sa technique de détection du spam afin de mieux supprimer tout mauvais contenu.

Et, selon Venturebeat, cette mise à jour va aussi concerner tous les réseaux d’affiliation, et donc les liens d’affiliation.

En février 2015, Pinterest avait averti les influenceurs de sa plateforme qu’il allait automatiquement supprimer tous les liens d’affiliation, les liens de redirection qui génèrent des pins non pertinents dans le flux, ainsi que les comportements spammy.

Désormais, si vous partagez ce type de liens, Pinterest dit que ses systèmes pourraient les bloquer et empêcher ainsi que la page de destination se charge. Alors, maintenant vous pouvez continuer à poster des liens d’affiliation sans aucune modification.

Cette réintégration des liens d’affiliation tend à vouloir montrer que Pinterest n’est pas une plateforme anti-affiliation et que le service est bien conscient qu’il existe de nombreux influenceurs qui y font du bon travail pour promouvoir Pinterest et espérer par la même occasion se rémunérer.

Taboola s\'allie à Disqus pour contrer la recommandation de contenu de Google

La bataille de la recommandation de contenu est bel et bien engagée depuis que les géants du Net ont commencé à s’y intéresser de plus près.

Taboola s\'allie à Disqus

Jadis dominée par Taboola, Outbrain et autres Ligatus, ces plateformes de recommandation de contenu sont maintenant en train d’être concurrencées par avec sa fonctionnalité Adsense dénommée “Contenu correspondant” et par qui permet maintenant aux Pages Facebook vérifiées des influenceurs et des marques de recommander du contenu sponsorisé à leurs fans.

Ce qui laisse à penser que, dans les temps à venir, nous allons assister à une redistribution des cartes qui va engendrer une restructuration de ce segment publicitaire.

C’est ce que semble avoir compris Taboola, leader de la recommandation de contenu, qui fournit des liens et des images de contenus similaires via des sites tiers populaires soigneusement sélectionnés.

Alors, face à la concurrence qui débarque, Taboola a décidé de passer la vitesse supérieure afin de proposer ses contenus recommandés au delà de ses milliers de sites partenaires actuels afin qu’ils soient visibles sur des millions de sites tiers. Alors, finie la sélection des sites ?

Ainsi, Taboola, la plateforme de découverte de contenu, qui fournit des liens de contenus tiers au bas des articles sur de nombreux sites populaires, a annoncé cette semaine avoir signé un accord de partenariat global avec la plateforme de commentaires Disqus.

Ce partenariat avec Disqus va permettre à Taboola d’atteindre un très grand nombre de sites qui, jusqu’ici, ne pouvaient répondre à ses critères de sélection. Notons que le système de commentaires Disqus est utilisé par plus de 3,5 millions de sites dans le monde dans plus de 190 pays.

Ce qui représenterait plus de 15 milliards de pages vues chaque mois dans 40 langues différentes.

La recommandation de contenu de Taboola va s’afficher par défaut avant ou après les commentaires de Disqus. Toutefois, les sites qui n’en veulent pas pourront désactiver cette fonctionnalité de .

Vous pouvez déjà voir un exemple de ce partenariat sur le site de Variance Magazine.

Guide d\'aide au Marketing sur Google+

Guide aide Google+



Mais comment pouvez-vous utiliser tout ce potentiel ?

Pour les utilisateurs qui sont plus habitués à des réseaux sociaux tels que et , il peut parfois paraître difficile de comprendre comment bien utiliser Google Plus pour faire du marketing et à des fins commerciales.

Et pourtant, il y a beaucoup à gagner pour les professionnels à aller sur cette plateforme de média social.

D\’où l\’intérêt de ce guide d\’aide sur Google+ réalisé sous forme d\’infographie pour faciliter la compréhension de tout le potentiel des fonctionnalités présentes sur la plateforme.

Un guide qui va vous aider à améliorer votre expérience utilisateur en vous présentant comment utiliser au mieux Google+.

Google+, c\’est une question de visibilité

  • Les profils Google+ se classeront de mieux en mieux sur .
  • Les principaux signaux sociaux seront de plus en plus basés sur les activités sur Google+.
  • Les liens partagés sur Google+ depuis le champs d\’ajout de lien transfèrent du PageRank vers votre contenu.

Comment démarrer sur Google Plus

3 étapes principales pour bien se lancer sur Google Plus :

  • D\’abord, avoir un vrai compte Google+ : Il est important d\’utiliser son vrai nom pour son profil ainsi qu\’une photo réelle de vous. Surtout que l\’URL personnalisée dont vous pourrez bénéficier sera basée sur votre nom de profil.
  • Renseignez votre profil : Les gens veulent bien savoir pour quelles raisons ils devraient vous mettre dans leurs cercles et donc vous suivre.

    Certaines de vos informations personnelles publiques seront affichées dans tous vos posts sur G+, vos commentaires, sur votre page profil, les notifications de vos +1 aux autres, pour les +mentions vous concernant, pour vous suggérer aux autres profils, dans les Hangouts, etc…

  • Participez à l\’Authorship : L\’authorship vous permet (et aussi à votre entreprise) d\’étendre votre Autorité non seulement sur Google+, mais sur tout le Web en revendiquant la paternité de tous vos contenus.

    Et lorsque votre profil gagnera en autorité sur Google+, vous vous classerez mieux sur Google.

Soyez actif sur Google+

  • Les Cercles Google+ : Ils vous permettent de sélectionner les types de contenus que vous souhaitez voir et aussi de sélectionner avec qui vous souhaitez partager vos contenus sur la plateforme.

    Ce qui vous permet donc de suivre des profils dans différents domaine d\’activité.

  • Trouvez vos influenceurs : Trouver des profils pertinents à suivre est très facile sur Google+ depuis votre espace \ »Contacts\ » où vous aurez accès à des suggestions et où vous pourrez effectuer vos propres recherches thématiques.

    Ajouter des profils dans vos Cercles agrandit vos sources de contenus et probablement aussi votre audience cible.

  • Partagez du contenu : Pour bien faire les choses sur Google+, vous devez au début partager 80% de contenus de divertissement contre 20% concernant votre niche thématique. Et lorsque votre nombre de followers grossira, vous pourrez alors passer à 50% de contenus divertissants et à 50% de contenus de votre domaine d\’activité.

Quand vous postez vos contenus sur Google Plus, utilisez les +mentions, les #hashtags, des textes de présentation et une mise en forme (gras, italique) pour mettre vos posts en évidence.

Comment réussir sur Google Plus

  • Restez informé en visitant régulièrement votre fil d\’actualité (page d\’accueil). Lisez les articles des influenceurs, visitez les communautés et prenez régulièrement connaissance de ce qui est populaire sur Google+.
  • Partagez quotidiennement du contenu : partagez 2 à 3 posts par jour.
  • Utilisez votre page Google+ pour atteindre les influenceurs en publiant du contenu au moins deux fois par semaine. Communiquez avec au moins 3 influenceurs majeurs soit en donnant un \ »+1\ » à leurs contenus, soit en les mentionnant.
  • Utilisez Google Hangouts : Si votre activité s\’y prête, organisez des visio-conférences avec vos influenceurs.
  • Utilisez les Communautés Google+ : Trouvez des communautés importantes et actives et inscrivez-vous pour participer.

    Tant que faire se peut, créez une Communauté pour votre Page Google+ Entrerpise avec une thèmatique tournant autour de votre domaine d\’activité.

  • Augmentez votre nombre d\’abonnés : Partagez du contenu qui va inéluctablement vous aider à faire grossir naturellement votre nombre d\’abonnés.

    Suivez aussi, chaque jour, quelques profils présents sur les autres communautés de niche. La plupart vous suivront en retour. De même, suivez des profils actifs sur des posts populaires.

    Donnez des \ »+1\ », partagez et commentez sur la plateforme.

  • Ayez une présence active en engageant régulièrement avec les autres pour faire évoluer l\’Aurotité de votre profil ou de votre Page Google+.

Inforgraphie via business2community.com

Etude Linkedin sur les raisons d\'être sur les réseaux sociaux

Etude .

Compte tenu de la multiplicité des réseaux sociaux, il est évident que chacun y va avec une motivation différente des autres membres.

et LinkedIn pour différentes raisons.

Autant ce sont tous deux des réseaux sociaux, autant le premier cible le côté personnel de la vie (famille, amis, loisirs) et le second cible le côté professionnel (réseau professionnel, emploi et carrière, conseils d\’entreprise).

LinkedIn a donc décidé de conduire une étude pour réellement connaître l\’état d\’esprit des utilisateurs sur les l\’ensemble des réseaux sociaux.

Cette étude, dénommée Mindset Divide, a donc pour objectif de comprendre les motivations profondes qui expliquent comment et pourquoi telle personne utilise un réseau social personnel et telle autre un réseau social professionnel.

En fait, LinkedIn a lancé The Mindset Divide pour fournir aux marketeurs et autres professionnels des données\ » précises\ » afin qu\’ils sachent dorénavant comment intéresser leur audience-cible sur tous les réseaux sociaux importants.

Cette étude a été réalisée auprès de 6 000 utilisateurs des 9 principaux réseaux sociaux dans 12 pays différents.

Les motivations pour tel ou tel réseau social

La grande différence entre un réseau social personnel et un réseau social professionnel, c\’est l\’objectif et l\’état d\’esprit.

The Mindset Divide nous apprend donc que les gens ont deux états d\’esprit différents lorsqu\’ils s\’engagent sur les réseaux sociaux.

Un état d\’esprit personnel plus \ »cool\ » pour passer du temps et un état d\’esprit professionnel pour investir leur temps.

Sur les réseaux sociaux personnels, les utilisateurs sont conduits à lier des amitiés, à trouver des distractions (vidéos, humours, photos…), en un mot à \ »tuer le temps\ ».

Et cette étude révèle que les gens sont 3 fois plus intéressés par des réseaux sociaux personnels dès lors qu\’ils souhaitent se distraire.

Et, a contrario, ils sont 3 fois plus intéressés par les réseaux sociaux professionnels dès lors qu\’il s\’agit de gérer une carrière professionnelle et entretenir un réseau professionnel.

A chaque réseau social son type de contenu

Le contenu auquel s\’attend les utilisateurs des réseaux sociaux diffèrent aussi en fonction de leur état d\’esprit. Ainsi, les \ »mises à jour des marques\ » arrivent en 2ème position pour ceux utilisant un réseau social professionnel tel que LinkedIn et en 9ème position pour ceux utilisant un réseau social personnel tel que Facebook.

Et sur un réseau professionnel, ils sont 26% de plus à souhaiter être au courant de toutes les news concernant une entreprise ou une marque contrairement à ceux des réseaux personnels.

Ainsi, si l\’émotion occupe une grande part dans les relations sur les réseaux sociaux, on ne peut pas dire que ce soit vraiment le cas sur un réseau social professionnel. Car, dans ces 2 types de médias sociaux, il faut savoir distinguer la distraction de l\’ambition professionnelle.

D\’où les recommandations ci-dessous de LinkedIn pour mieux optimiser votre marketing social.

Infographie de l\’étude Mindset Divide de Linkedin – source Linkedin

5 recommandations d\’optimisation

Selon LinkedIn, en comprenant mieux l\’état d\’esprit et l\’émotion à travers les réseaux sociaux, les marketeurs peuvent améliorer la pertinence, l\’engagement et les messages des marques et entreprises. En suivant ces 5 idées simples, par exemple :

  • Reconnaître la séparation entre le réseau personnel et les réseau professionnel et les opportunités que chacun offre.
     
  • Déterminer comment la marque peut aider les utilisateurs à obtenir plus de connaissances et de succès sur les réseaux professionnels.
     
  • Engager les influenceurs en quête de \ »tuyaux\ » avec des contenus exclusifs.
     
  • Aligner la marque sur l\’émotion pour faire correspondre les messages et l\’état d\’esprit de l\’utilisateur.
     
  • Construire des relations significatives de participation, de partages et surtout d\’écoute.

Pour conclure, il faut retenir que la clé du succès sur les réseaux sociaux va dépendre de votre capacité à adapter votre marketing en fonction de l\’audience propre à chaque réseau social.