Google ne fixe plus de date limite pour l’index Mobile-First ?

annonce qu’il ne fixera pas de date pour le passage à un index de recherche 100% mobile-first. Continuer la lecture de « Google ne fixe plus de date limite pour l’index Mobile-First ? »

Google divulgue la liste des adresses IP de Googlebot

L’User agent ou robot d’exploration des sites est librement configurable pour l’accès HTTP (S). Ce qui signifie qu’il n’y a pas seulement que les « vrais » Googlebots sur Internet, mais aussi des tiers qui espèrent bénéficier de l’appel de leurs robots d’exploration Googlebot. Continuer la lecture de « Google divulgue la liste des adresses IP de Googlebot »

Google clarifie l’index mobile-first

John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez , a abordé quelques aspects techniques de l’indexation mobile-first qui continuent de confondre les propriétaires de sites.

Google clarifie une confusion au sujet de l\'indexation mobile-first

Mueller dit qu’il reçoit parfois des questions sur la façon d’utiliser les attributs rel-alternative et rel-canonical sur les liens des sites avec des URL mobiles distinctes.

Cette information peut être connue de vous, mais John Mueller a estimé qu’elle est assez importante pour créer un fil Twitter entier là-dessus.

Index Mobile-First et URL canoniques

John Mueller explique que rien n’a changé avec l’indexation mobile first en ce qui concerne les sites avec des URL mobiles séparées utilisant rel=canonical.

« Gardez les mêmes annotations. Aucun changement n’est nécessaire », déclare-t-il dans un Tweet.

Mueller a même créé un diagramme (voir le Tweet intégré ci-dessous) pour montrer comment rien ne doit changer avant et après l’indexation mobile first.

Il poursuit en disant ce qui a été dit depuis le début sur l’indexation mobile-first, à savoir que les versions mobiles d’un site sont indexées par défaut.

Dans le cas des sites avec des URLs mobiles distinctes, cela signifie que la version m-dot est utilisée pour l’indexation.

Lisez la discussion complète autour de ce sujet en lisant le thread Tweet ci-dessous:

 

Je reçois parfois des questions à ce sujet, donc juste pour être clair : si vous avez des URL mobiles distinctes (avec des rel-alternative / des liens rel-canonical), avec l’index mobile-first, vous * n’avez pas * besoin de changer quoi que ce soit. Gardez les mêmes annotations. Aucun changement n’est nécessaire.

 

Le changement avec l’indexation mobile-first est que nous allons utiliser la version mobile (m-dot) comme étant la version pour l’indexation, au lieu de la version www (bureau).

Pour la plupart des sites, ce changement s’est déjà produit. Si votre site est déjà indexé sur mobile, rien ne changera.

 

Techniquement, nous utiliserons l’URL mobile comme URL canonique même si le rel-canonical pointe vers le bureau. C’est pas grave.

Dans le fichier sitemap, vous pouvez énumérer l’un ou l’autre d’entre eux, ou même les deux. On va explorer, trouver les annotations et faire ce qu’il faut. Il n’y a pas de balisage mobile spécial pour les sitemaps.

 

Idéalement, vous redirigeriez également les utilisateurs par type d’appareil: si un utilisateur de bureau accède à la version mobile, redirigez vers l’URL de bureau. Si un utilisateur mobile accède à la version de bureau, redirigez vers la version mobile.

 

Si vous utilisez des URL m-dot + hreflang, les annotations hreflang doivent être par type d’appareil. Les hreflangs de bureau pointent vers les URL de bureau, les hreflangs mobiles pointent vers les URL mobiles. M-dot + hreflang est difficile et déroutant. Une autre raison de passer à une configuration réactive (responsive) avec la prochaine refonte du site :-).

Google envoie des notifications d’exploration de Googlebot via HTTP/2

envoie actuellement une notification à certains éditeurs pour annoncer que Googlebot est en train de crawler leurs sites avec le nouveau protocole HTTP /2

Google envoie des notifications d’exploration de Googlebot via HTTP/2

Google a annoncé qu’il envoie des notifications pour faire savoir aux éditeurs que Google a commencé à explorer leurs sites Web avec le protocole avancé HTTP/2.

La notification n’est envoyée qu’à ceux dont les sites ont été mis à niveau.

 

Pourquoi HTTP/2 ?

HTTP/2 (également appelé H2) est un protocole réseau que les serveurs, les navigateurs et les bots peuvent utiliser pour transférer des données à partir d’un serveur.

HTTP/2 est plus efficace que l’ancien protocole HTTP/1.1 et est capable de transférer des données à des taux plus rapides que l’ancien protocole.

L’avantage pour les éditeurs est que cela se traduira par moins de charge serveur, ce qui signifie qu’il y a une diminution de la possibilité d’une erreur (comme une erreur de délai d’attente) lorsque Google explore un site pendant que le serveur est sous une lourde charge.

Un avantage supplémentaire est qu’avec moins de pression, le site sera en mesure de ne pas bloquer les utilisateurs qui accèdent au site.

Un avantage supplémentaire est qu’avec moins de pression, le site sera en mesure de ne pas bloquer les utilisateurs qui accèdent au site.

L’annonce que Google envoyait des notifications a été faite sur Twitter par Google Gary Illyes. Le Tweet disait :

Il suffit d’appuyer sur le bouton pour envoyer un grand nombre de messages aux sites qui ont été acceptés pour le crawl avec HTTP/2. Si quelque chose n’est pas claire, suivez le lien dans le message.

Il a été accompagné d’une capture d’écran d’un exemple d’une notification, montrant à quoi cela ressemble.

 

Il a été accompagné d’une capture d’écran d’un exemple d’une notification, montrant à quoi cela ressemble.

Un autre Tweet a indiqué que l’exploration de Googlebot via HTTP/2 arrive lentement en ligne, pas tout d’un coup.

D’après Gary Illiyes :

Le trafic du crawler H2 est progressivement monté en puissance, ce n’est pas comme si vous avez reçu le message et tout à coup tout le crawl passe à H2. Cela peut prendre quelques jours.

 

Googlebot va-t-il explorer tous les sites éligibles ?

Google déterminera si un site bénéficie de la nouvelle exploration HTTP/2.

S’il voit qu’il n’y a aucun avantage, alors Google peut décider de ne pas utiliser le nouveau protocole HTTP/2.

Selon Google :

Dans nos évaluations, nous avons trouvé peu ou pas d’avantages pour certains sites (par exemple, ceux avec des qps très faibles) lors du crawl sur H2.

Par conséquent, nous avons décidé de passer au crawl via H2 seulement quand il y a un avantage évident pour le site. Nous continuerons d’évaluer les gains de rendement et nous pourrions modifier nos critères de commutation à l’avenir.

Explorer via avec HTTP/2 dépend également de la mise en place ou non de votre serveur pour le gérer. Si vous ne savez pas si votre site peut gérer le crawl via HTTP/2 , faîtes un test sur KeyCDN.

Source : Searchenginejournal

Google Passage Ranking : nouvel algo de classement ?

L’annonce de selon laquelle sa dernière mise à jour indexera mieux, et classera mieux, des passages de pages Web spécifiques a provoqué de l’agitation dans la communauté .

Google Passage Ranking : nouvel algo de classement ?

d’ici la fin de 2020, permettra d’améliorer 7% de toutes les requêtes de recherche. Mais qu’est-ce que l’indexation du passage du contenu et comment va-t-elle améliorer les classements pour le contenu holistique ?

Google a dévoilé les changements à venir son moteur de recherche, y compris de nouveaux développements passionnants pour les SEO et les spécialistes du marketing numérique.
En plus d’annoncer que BERT alimente désormais toutes les requêtes en anglais sur Google Search (sans doute la même chose en français maintenant), Google a également révélé sa nouvelle fonctionnalité connue sous le nom de “Passage Indexing”, mais que Martin Splitt de chez Google a baptisé l’algorithme “”.
L’indexation des passages consiste essentiellement à améliorer les résultats des requêtes de recherche de longue traîne – souvent des requêtes de niche qui ont des difficultés à trouver une réponse précise, même avec l’indexation Google.
La méthode actuelle d’indexation de Google est basée sur l’indexation de pages entières, où les pages Web sont affectées à un certain sujet et aux sous-sujets correspondants qui peuvent être trouvés sur la page.
Avec la nouvelle indexation des passages basée sur l’IA, Google peut désormais également indexer des passages spécifiques plus précisément, les renvoyant dans les résultats pour des requêtes de recherche de longue traîne spécifiques.

D’après Google, cette technologie permettra d’améliorer 7% de toutes les requêtes de recherche, ce qui est une proportion assez importante si vous considérez l’ampleur et l’impact des mises à jour Google précédentes.

La nouvelle technologie devrait être déployée à l’échelle mondiale d’ici la fin de 2020.

Dans une récente interview vidéo retranscrite par Searchenginejournal, Martin Splitt, Webmaster Trends Analyst chez Google, répond aux questions sur l’algorithme “Passage Ranking” (désormais Passage Indexing) et parle du nouveau système de classement de Google.

Est-ce que Passage aidera les longues pages Web ?

Réponse de Martin Splitt :

Oui, à peu près. C’est le coeur.

Bien que je ne suis pas super excité à propos de nous l’encadrer … à l’origine comme “Passage Indexing”, il s’agit en fait d’un changement de classement.

Oui, je l’appellerais “Passage Ranking”, ce qui fait sens.

Que doivent faire les éditeurs au sujet de Google Passage ranking ?

Bartosz demande alors si les SEO doivent faire quelque chose de spécifique en réponse à ce nouvel algorithme.

Non, non. C’est un changement qui est à peu près purement interne et il n’y a rien que vous devez faire, vous n’avez pas besoin d’apporter des modifications à votre site Web, vous n’avez pas besoin d’apporter des modifications à l’une de vos pages, à l’un de vos articles ou à votre balisage.

Il n’y a pas de chose spéciale que vous devez faire. C’est juste que nous nous améliorons pour mieux comprendre le contenu d’une page, et être en mesure de noter différentes parties d’une page indépendamment.

Les éditeurs devraient-ils examiner et réécrire les éléments de Heading ?

Bartosz demande alors si le resserrement de l’utilisation des éléments de headings (Hn) afin de mieux communiquer ce que sont les différentes sections à propos d’une page aidera ou si Google comprendra le contenu indépendamment du balisage.

C’est à peu près cela. Avec n’importe quel type de contenu, une certaine sémantique et une certaine structure dans votre contenu, de sorte qu’il est plus facile pour les systèmes automatisés de comprendre la structure et le genre de semblable, les bits et les morceaux de votre contenu.

Mais même si vous ne le faîtes pas, nous serions encore en mesure de dire comme … cette partie de la page est pertinente pour cette requête ou cet autre morceau de votre page n’est pas aussi pertinent pour cette requête.

Que se passe-t-il si les agences et les logiciels SEO revendiquent l’optimisation des passages ?

Bartosz demande l’avis de Martin sur le scénario d’une agence SEO ou d’un logiciel SEO qui se vante d’être en mesure d’optimiser pour l’indexation des passages.

Chacun à sa guise, je suppose! Bien sûr…

Il y aura probablement des gens qui essaieront de capitaliser là-dessus. Mais je ne tomberais pas dedans.

Je pense que le mythe de base est que c’est une chose. Parce que vraiment c’est juste un changement plus petit où nous essayons d’aider ceux qui ne sont pas nécessairement familiers avec le référencement ou sont sur comment structurer leur contenu ou quelle stratégie de contenu.

Parce que beaucoup de gens finissent par créer ces pages de forme longue qui ont du mal à se classer pour quoi que ce soit, vraiment parce que tout est si dilué dans ce long contenu. Nous les aidons.

Si vous êtes dans ce webinaire, alors je suppose que vous avez une certaine compréhension du sujet et que vous avez une certaine stratégie de contenu sur la façon de structurer votre contenu en premier lieu, que ce n’est à peu près pas pour vous. Ce n’est pas vraiment que vous devez faire attention ou vous en soucier.

Effet de Passage Indexing sur le commerce électronique

Bartosz a ensuite demandé si l’indexation du passage s’appliquerait aux situations du e-commerce, par exemple sur une page très longue de catégorie de produit.

Peu probable parce que normalement, il n’y a pas beaucoup de contenu autour des bits spécifiques dans la catégorie que nous considérons comme un passage.

… À moins qu’il ne s’agisse de contenu textuel, l\’e-commerce n’en profite pas vraiment.

Quelle est la différence entre les featured snippets et Passage Ranking ?

Cindy Krum a demandé à Martin Splitt de préciser la différence entre les passages et les extraits optimisés ou featured snippets.

Splitt a répondu que les extraits présentés en interne sont un système complètement distinct. Il a expliqué que le featured snippet prendra une réponse « autonome » qui se trouve sur une page, puis la placera dans un contexte de type « réponse instantanée » et l’appellera une « chose très simple ».

Par réponse instantanée, cela signifie une requête de recherche qui n’a pas besoin d’une réponse profonde, mais peut être répondue avec quelques phrases ou moins. Une réponse instantanée peut généralement ne pas avoir besoin d’être cliqué pour aller sur le site, mais est lue sur place dans les résultats de recherche.

En revanche, Splitt a dit qu’un résultat de type “Passages” serait une page qui pourrait ne pas nécessairement donner une réponse concise et serait plus un type de « liens bleus » de résultat de recherche.

Il a ensuite réitéré que les extraits optimisés et les passages ranking ne sont pas les mêmes et sont des systèmes différents.

Il a ajouté, en réponse à une question de suivi, qu’il n’était pas sûr que la mise en œuvre permettrait le classement simultané d’un featured snippet et des passages ranking pour le même contenu.

Passage Indexing et subtopics (sous-sujets)

Tomek Rudzki a demandé s’il y avait des intersections entre la compréhension du réseau neuronal des subtopics et des passages.

Subtopics est une référence à la capacité de Google à montrer une diversité de réponses pour les requêtes de recherche large.

C’est ainsi que le blog de Google avait expliqué :

Nous avons appliqué des réseaux neuronaux pour comprendre les subtopics autour d’un centre d’intérêt, ce qui contribue à offrir une plus grande diversité de contenu lorsque vous recherchez quelque chose de large.

À titre d’exemple, si vous recherchez de l’équipement d’exercice à domicile, nous pouvons maintenant comprendre les sous-sujets pertinents, tels que le budget de l’équipement, les choix premium ou les petites idées d’espace, et afficher un plus large éventail de contenu pour vous sur la page des résultats de recherche.

Splitt a répondu qu’il s’agissait de deux choses différentes. Les sous-sujets étaient une façon de comprendre les requêtes, un moyen de donner aux utilisateurs des « moyens de zoomer sur le contenu ».

Il a dit que les “subtopics” sont un moyen de compréhension des choses et Passages  un classement de choses.

Quel est le lien entre BERT et Passage Indexing ?

Cindy Krum a évoqué comment l’annonce officielle de Google a parlé de BERT dans le contexte de Passages.

Splitt a indiqué que BERT est un moyen de comprendre le contenu et que, bien sûr, avant que Passages Ranking ou Indexing puisse se produire, Google doit comprendre le contenu. Il a souligné que ce sont des choses liées mais différentes.

Le problème ici, c’est qu’il y a beaucoup de petits systèmes qui se parlent, donc tout est flou. Il n’y a pas de séparation claire entre les choses.

Mais pour moi, comment je vois les choses, c’est quand nous parlons de Passages comme une chose que vous voyez dans le classement des résultats de recherche, qui exige que nous comprenions le document, bien sûr.

On ne peut pas dire comme… ce passage est à propos de cette chose si nous ne comprenons pas cela. Mais alors il y a cette autre compréhension qui est plus comme, comment cela se rapporte-t-il aux choses et comment cela se distingue d’autres sujets similaires et d’autres entités similaires ?

Extraire ces concepts et extraire comment cela se rapporte les uns aux autres est un processus distinct en interne pour nous que c’est de comprendre ce dont parle cette page.

… C’est lié, mais c’est des processus complètement séparés. … Sans compréhension du langage naturel, nous ne pouvons pas faire l’une ou l’autre de ces choses.

Mais dans ce cas, Passages est une fonctionnalité de classement où nous disons comme, … cette page couvre ces cinq sujets différents et l’un des sujets est ce genre de tomate spécifique, par exemple … alors que le reste de la page parle de concombres et de jardinage en général.

Tomek a demandé quand le classement de passage sera introduit. Martin Splitt a répondu qu’il est censé être mis en ligne en Décembre 2020, mais qu’il pourrait être libéré en 2021.

Splitt affirme que les sites bénéficient des passages

Martin Splitt a insisté sur le fait qu’il n’y a rien à faire pour optimiser les passages parce que c’est conçu pour aider les sites qui ne sont pas classés aussi bien qu’ils le devraient.

« Une fois de plus, si vous avez un site Web qui se classe bien, ce n’est pas vraiment un problème pour vous. Nous ne faisons qu’améliorer les classements pour les pages qui ont actuellement des problèmes.

Les passages apparaissent-ils dans une autre fonctionnalité, comme People Also Ask (Autres questions posées) sur Google Search ?

Martin Splitt a répondu probablement pas, et que passage ranking est strictement une fonction de liens bleus.

Par des liens bleus, cela veut dire les résultats de recherche traditionnels.

Y a-t-il des consignes pour la durée ou la courte durée d’un passage à considérer comme des passages ?

Martin Splitt a répondu qu’il ne pense pas qu’il y ait une ligne directrice spécifique. Avant d’ajouter :

Parce que, encore une fois, c’est basé sur ce que l’algorithme capte et comme c’est l’apprentissage automatique (machine learning), tout peut changer à tout moment dans le temps.

Et il peut vraiment être court, il peut être aussi court que quelques mots, il peut être aussi long qu’un paragraphe, je suppose.

Ou peut-être plus longtemps, je ne sais pas.

Un passage avec la réponse dans la copie du corps peut-il surclasser une page avec la requête dans le titre de la page ?

Martin Splitt a répondu que c’est une question intéressante. Il y a pensé puis a répondu par une question rhétorique, demandant si une page avec une bonne réponse dans le corps est plus pertinente qu’une page avec la requête dans le titre de la page.

Bartosz a répondu que s’il devait répondre à la question rhétorique, il dirait qu’il s’agit de la pertinence de savoir si une phrase de mot-clé est dans le titre de la page.

Martin leva les bras et s’écria avec un sourire, « Ta-da ! »

La question suivante posée demandait s’il y aurait une ancre de saut comme avec quelques featured snippets qui redirige directement vers l’extrait du contenu. Et il a répondu qu’il ne savait pas.

Une ancre de saut est une fonctionnalité du navigateur Chrome où une URL peut être configurée avec des paramètres supplémentaires de telle sorte que lorsque le lien est cliqué, Chrome redirige l’utilisateur vers un passage spécifique mis en évidence en jaune dans une page Web.

Passage sera-t-il testé avant son déploiement ?

Martin Splitt a garanti que Passages Ranking sera testé avant son déploiement et quand il sera déployé, ce sera fait à petites doses (petit à petit) et pas tout d’un coup, en une seule fois.

Il a dit que, similaire au déploiement du crawling via HTTP/2, ils vont le faire par petits lots et voir ce qui se passera quand ils vont le déployer entièrement.

Il a ensuite réitéré qu’il n’y a rien à faire pour les éditeurs, que les passages sont pour les pages Web qui ne sont pas bien classés et n’ont pas une bonne structure ou des pages bien ciblées pour commencer également à se classer pour les requêtes.

Martin Splitt a souligné le point que “Passages” est destiné à aider les éditeurs qui peuvent ne pas avoir les pages les mieux optimisées.

Il permet juste, encore une fois, aux pages qui ne sont pas bien classées et n’ont pas un bon contenu structuré pour commencer ou avoir comme des pages ciblées pour commencer, de se classer également potentiellement pour les requêtes.

Martin Splitt a ensuite répété que Passage Ranking n’est pas quelque chose qui affectera un éditeur avec de bonnes pratiques du référencement.

Ce n’est pas pour vous qui savez ce que vous faîtes.

Si vous savez ce que vous faîtes, Passages Ranking… sera la chose la moins intéressante qui vous soit jamais arrivée.

Si vous avez un bon contenu pertinent bien structuré, je serais surpris si un passage aléatoire sur une page très longue est magiquement si bon qu’il vous surclasse. Et si c’est le cas…

Martin a exprimé un visage qui semblait signifier que si un passage vous surclasse, alors peut-être que votre page n’était pas aussi pertinente que ça.

Y aura-t-il un outil de test pour Google Passage Ranking ?

En ce qui concerne la question de savoir s’il y aura un outil « fetch and render » (Explorer comme Google et rendre) qui vous permettra de savoir si votre page pourrait être éligible pour des passages, Martin Splitt a expliqué pourquoi ce n’est pas possible :

Ce n’est pas une chose pour laquelle vous pouvez prendre autant d’action, à moins que vous restructurez votre contenu ou réécrivez votre contenu.

Et il n’y a pas d’outil comme pour vraiment vérifier le classement, ou tout du moins, nous ne fournissons aucun moyen de le faire.

Et ce n’est pas un changement dans l’indexation, ce n’est pas un changement dans le rendu, ce n’est pas un changement dans l\’exploration. Donc, aucun des aspects techniques sur lesquels vous avez le contrôle.

… Il n’y aura donc pas d’outil de test de “Passage”.

Qu’est-ce qui se passe après Passage Indexing ?

Martin Splitt a essayé d’expliquer ce que Passage Indexing est dans les termes les plus simples, s’excusant si son aptitude à la simplification n’est pas à la hauteur de la tâche.

Il a dit qu’avant Passage, l’algorithme identifierait le contenu principal, ignorant le pied de page, la navigation et ainsi de suite.

Une fois identifié, Google tente de comprendre ce dont parle la page.

Ce qu’il avait l’habitude de faire est d’essayer de comprendre ce qu’est cette page en cherchant essentiellement un sujet. Quelle est la principale chose qu’elle couvre.

Et puis vous avez eu, peut-être que vous aviez quelques pages qui étaient vraiment focus… il était donc facile pour nous de dire, oh oui, il s’agit de tomates, il s’agit d’un concombre, celui-ci là-bas est sur les avocats … Cool.

Mais que faire si vous mélangez en quelque sorte, pour une raison quelconque, parce que vous ne saviez pas vraiment ce que vous faisiez, vous avez cette page Web énorme, qui parle de tous les légumes différents.

… Si vous avez une page énorme avec tous les légumes dessus, de quoi parle cette page ?

Eh bien, des légumes. D\’accord.

Mais si je cherche alors des informations très spécifiques … alors je suis à la recherche de cette chose spécifique, alors cette page est délicate.

Parce que dans le classement, nous regardons toutes les pages que nous avons sur ce sujet spécifique … et il y a quelques pages qui sont spécifiquement sur ce sujet … et puis il y a cette autre page qui est sur toutes sortes de légumes.

Alors maintenant, nous avons ce problème de savoir comment pouvons-nous classer ces deux pages différentes ?

Nous avons cette page qui est très spécifique sur cette chose et l’autre page qui n’est pas très spécifiquement sur cette chose, mais sur toutes sortes de légumes.

Eh bien historiquement, nous avons été limités par notre compréhension de la langue pour dire comme okay, donc la page qui couvre tous ces légumes n’a pas le score aussi élevé, ne se classe pas aussi haut parce qu’il n’est pas très axé sur la chose que l’utilisateur nous demande.

Alors que cette autre page aborde très spécifiquement la question que l’utilisateur nous pose.

Maintenant, avec l’indexation du passage, nous pouvons dire que, oh, cette page est sur les légumes et cette partie est sur ce type spécifique de tomate.

Et puis nous pouvons comparer ce que nous savons sur cette partie spécifique de la page qui couvre la tomate à l’autre passage qui se trouve être en fait une pleine page qui parle aussi de cette tomate.

Et puis on peut dire plus précisément… ce passage pourrait juste faire partie d’une plus grande page, mais il a beaucoup de très bons morceaux d’information …

Alors que l’autre est essentiellement une sorte de tomate …

Et cela nous permet de classer ces différentes choses les unes contre les autres.

Cela ne signifie pas que nous les stockons différemment. Cela ne signifie pas que vous devez faire quelque chose de spécifique à ce sujet.

Vous avez juste besoin de vous assurer que votre contenu est pertinent et bon pour les requêtes pour lesquelles vous voulez être classés.

… Nous pouvons maintenant être plus précis sur les différents sujets, que nous pouvons réellement les classer plus granulairement.

… Avant, nous ne pouvions pas. Avant cela, nous avons eu la possibilité de dire comme okay, cette page est surtout sur les chiens. Nous le marquerions aussi pour les chats.

… Alors que maintenant nous pouvons dire, oui, la page elle-même n’est pas un bon candidat, mais en fait c’est un meilleur candidat que ce que nous aurions dit auparavant.

Parce que nous pouvons maintenant dire qu’il n’y a que 10% de contenu de chat … mais c’est assez pertinent pour la requête en question.

Lorsqu’on lui a demandé si l’objectif était de de ne pas inciter à la création de contenu de faible qualité dans un contenu très spécifique, Martin a dit non, ce n’est pas du tout l’objectif.

Il a réaffirmé que l’objectif était d’aider les pages qui avaient un grand morceau de contenu enterré dans la structure du contenu mauvais.

Martin Splitt a ensuite répété que « les éditeurs et les SEO qui savent comment créer du contenu bien structuré n’ont pas à s’inquiéter de \ »Passage\ ».

Les passages sont destinés aux éditeurs ayant un contenu de bonne qualité qui est dilué par l’autre contenu de la page.

Lorsqu’on lui a demandé si l’indexation et le rendu mobile-first a quelque chose à voir avec “Passages”, Martin a répondu \ »Non\ ».

Il a expliqué que l’indexation mobile-first n’a rien à voir avec le classement et rien à voir avec le rendu.

Et que le rendu, l’indexation mobile et les passages proviennent tous de différentes parties de l’infrastructure.

Possibilité de se retirer de Passage Ranking ?

Bartosz a demandé s’il était possible de se retirer de Passage.

Martin Splitt a ri à haute voix parce que le sens de la question était intrinsèquement absurde en cela. Pourquoi quelqu’un voudrait-il se retirer du classement ?

Si vous voulez juste un lien bleu, alors je suis très heureux de vous dire qu’un passage est juste un lien bleu. Alors on est sur la même longueur d’onde.

Non… c’est comme dire que je ne veux pas me classer pour ces 5 paragraphes de ma page.

Les passages sont-ils considérés comme des documents différents ?

Quelqu’un a demandé si les passages ont été traités comme des documents différents.

Martin Splitt a répondu :

Non, ils sont considérés comme un document avec de multiples annotations et peut être marqué indépendamment dans le classement. Un document qui peut être noté avec plusieurs scores en fonction des requêtes pour lesquelles il peut potentiellement être un candidat.

En ce qui concerne les annotations sur une page Web, il a dit qu’il y a toutes sortes de scores et d’identificateurs, de bits et de morceaux attachés à elles, comme un dossier avec beaucoup d’informations.

Il a révélé que la façon dont les documents (pages Web) ressemblent à des collections d’informations, y compris le contenu qu’il a appelé la plus petite partie de l’information. Il a dit que ce n’est pas une page HTML avec un score attaché à elle, que c’est plus compliqué que cela.

Passage Ranking pourrait-il donner un avantage aux sites de haute autorité ?

Quelqu’un a demandé si les sites d’autorité supérieure pourraient avoir un avantage en vertu de l’indexation du passage.

L’indexation du passage pourrait-elle impliquer que les sites Web des autorités supérieures pourraient mieux classer les mots clés longtail (longue traîne) même s’ils n’ont pas de page dédiée que les sites Web plus inconnus ?

Martin a insisté sur le fait que la question est en train de mélanger différentes choses. Il dit que la question mélange « autorité » avec la structure du contenu et c’est une question de classement où il aurait à discuter des pondérations des facteurs de classement, quelque chose dont Google ne discute pas en public.

Les sites dont la structure du contenu est mauvaise peuvent-ils s’appuyer sur Passages ?

Martin a discuté de la façon dont “Passage Ranking” est conçu pour les éditeurs dont les pages ne sont pas correctement structurées.

Mais il a également averti que les sites à contenu mal structuré ne devraient pas compter sur Passage Ranking pour aider leurs pages à se classer.

Est-il utile de combiner les sujets de longue traîne dans de plus grands documents ?

Bartosz a soulevé le scénario d’un éditeur qui fait des pages qui traitent des sujets \ »longtail\’\’ très spécifiques qui pourraient avoir deux requêtes par an. Il a demandé s’il serait préférable de joindre toutes ces pages granulaires hyper-spécifiques dans un plus grand document de sujets connexes.

Martin Splitt a dit que les éditeurs pourraient essayer cela, mais a dit qu’il ne sait pas si cela serait payant parce que “Passage” est un système automatisé. Il a averti qu’on ne devrait pas trop se focaliser sur ce type de stratégies.

Il a dit que l’intention n’était pas d’encourager les éditeurs à réécrire leur contenu. Il a dit qu’il s’agit d’aider les sites qui ne se classeraient pas normalement de se classer. Il a dit de ne pas essayer d’en tirer profit.

Il a aussi déclaré que rejoindre le contenu de longue traîne pourrait fonctionner, mais qu’il ne savait pas vraiment si cela se déroulerait d’une manière spécifique.

Conclusion: Victoires claires pour Google et les utilisateurs

La nouvelle indexation basée sur l’IA et améliorée pour des passages spécifiques et des éléments de contenu sur les pages Web éloigne Google d’un cran de sa fonction de moteur de recherche, le transformant en quelque chose qui s’apparente à un « moteur de réponse ».

En effet, le moteur de réponse est une évolution du moteur de recherche.

Contrairement au moteur de recherche qui propose à son utilisateur une liste de liens bleus vers des sites web relativement à sa requête, le moteur de réponse fournit directement une réponse à la requête.

En répondant à une requête de recherche de longtail spécifique avec le passage pertinent de la page Web sous la forme d’un genre de featured snippet, Google donne aux utilisateurs des réponses rapides à leurs requêtes de recherche, les gardant plus longtemps sur la plate-forme Google.

Les opérateurs de sites Web, les SEO et les spécialistes du marketing numérique doivent s’assurer que leur contenu est holistique, que tous les sous-sujets et les questions clés des utilisateurs relatifs au sujet principal sont couverts, que le contenu est bien structuré et facile à naviguer, et que tous les balisages sont implémentés.

La nouvelle fonctionnalité Google Passage Ranking signifie que les classements pertinents seront également atteints pour les requêtes de recherche de la longue traîne, ce qui augmenterait idéalement le trafic et les conversions.

Même si Passage Indexing pourrait aussi, à l »instar des featured snippets, accentuer les recherches à zéro clic.

Les tout derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Google avait annoncé l’année dernière être en train d’expérimenter l’index Mobile-First afin d’utiliser, désormais, les performances de la version mobile du contenu pour le classement de ce contenu tant sur mobile que sur ordinateur.

Les tous derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Pour , actuellement, les systèmes d’exploration, d’indexation et de classement de Google regardent exclusivement la version ordinateur (desktop

Le Mobile-First Index signifie alors, d’après Googleen priorité, les utilisateurs du mobile à trouver ce qu’ils cherchent.

Google déclare par la suite :

Les webmasters verront une augmentation significative de l’exploration par le robot “Smartphone Googlebot”, et les extraits dans les résultats, ainsi que le contenu sur les pages de cache Google, seront issus de la version mobile des pages.

Comme Google l’avait dit, les sites qui utilisent le responsive design ou conception adaptable avec le mobile et implémentent correctement la diffusion dynamique (qui inclut tout le contenu desktop et le balisage) .

  1. Assurez-vous que la version mobile du site a également du contenu important, de haute qualité. Cela inclut le texte, les images (avec les attributs alt) et les vidéos dans les formats habituels et indexables.
  2. Les données structurées

    Elles devraient être à la fois sur la version mobile et la version desktop du site. Assurez-vous que les URL dans les sont mises à jour vers la version mobile sur les pages mobiles.

  3. Les métadonnées doivent être présentes sur les 2 versions du site.

  4. l\’interconnexion avec des URL mobiles distinctes (sites m.-dot).

    Pour les sites utilisant des URL mobiles distinctes, conservez les éléments du lien existant rel = “canonical” et link rel = “alterner” entre ces versions.

  5. éléments de link rel = “hreflang”

  6. exploration) potentiellement accru.

    m.example.com.

ce processus a déjà commencé

C’est pourquoi, il pense que faire cela lentement aidera les webmasters à obtenir que leurs sites soient prêts pour les utilisateurs mobiles. Raison pour laquelle, il confirme à nouveau, qu’il ne dispose d’aucun calendrier pour quand tout cela va se terminer.

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Lorsque les visiteurs suivent des liens hypertextes

Comment corriger ou réparer l\'erreur 404 ?

Les liens brisés ne sont pas seulement mauvais pour l\’expérience utilisateur

Qu’est-ce que les liens brisés affectent ?

La page d’erreur 404 ne frustre pas uniquement les moteurs de recherche et les utilisateurs. Elle aura aussi une incidence sur votre entreprise elle-même.

  1. Votre chiffre d’affaires :

    Les liens morts sont des obstacles dans le processus de conversion. Peu importe combien de temps vous avez passé à obtenir des clients sur votre site, s\’ils ne peuvent pas accéder à la page de conversion, tous vos efforts seront vains.

    En plus de perdre des revenus, vous perdrez aussi des clients. Un client potentiel qui ne trouve pas la page de conversion est une personne qui pourrait faire savoir à son entourage et sur les réseaux sociaux (par exemple) la mauvaise expérience vécue sur votre site.

    Et au final, ce n’est pas un seul client potentiel que vous aurez perdu, mais beaucoup d’autres.

    Si vous ne fournissez pas une bonne expérience utilisateur, vos visiteurs vont répandre le mot et vous finirez par perdre plus de clients que vous ne l\’aurez imaginé.

    Après tout, vous ne voudriez pas perdre votre temps et effort pour créer votre site Web, et avoir des visiteurs malheureux ? Il suffit de penser à quel point c’est frustrant de trouver un lien par lequel vous espérez obtenir plus d\’informations, et d’arriver sur une page erreur 404 qui vous dit que la réponse n\’existe pas.

  2. Votre taux de rebond :

    La page d\’erreur 404 n\’est pas seulement frustrante, mais elle pourrait nuire à votre taux de rebond aussi.

    Le taux de rebond est mesuré par la quantité de temps (durée) qu\’un visiteur passe sur votre page, et si l\’utilisateur ne reste pas pendant un certain laps de temps, il sera considéré comme ayant «rebondi» à partir de votre page.

    Lorsque vous avez des visiteurs mécontents sur votre site, chacun d\’eux quittera votre site Web, ce qui va au fil du temps générer un taux de rebond plus élevé.

    Lorsque les moteurs de recherche constatent un taux de rebond élevé sur votre page, ils vont brandir un carton rouge, et l\’ensemble du site pourrait ne plus sembler pertinent pour ces moteurs de recherche.

    Par conséquent, il est très important de garder les visiteurs satisfaits quand ils visitent votre site en fournissant une bonne expérience d\’utilisateur.

  3. Votre :

    Comme mentionné ci-dessus, le taux de rebond peut provoquer un mauvais classement dans les pages de résultats.

    Lorsque Google voit que les visiteurs quittent votre page après quelques petites secondes, il va supposer que les visiteurs n\’ont pas trouvé ce qu\’ils cherchent.

    Ensuite, s\’il s\’agit d\’une page non trouvée que Google sait détecter, il pourrait supprimer la page de ses SERPS comme n’étant pas une page crédible et fiable pouvant procurer une bonne expérience utilisateur.

    Un autre facteur qui aura une incidence sur votre classement Google, c’est de voir votre page non indexée lors de l’exploration de Googlebot. Google utilise ses robots pour explorer votre site en entier afin de recueillir des informations précieuses sur la thématique de votre page.

    Mais quand les crawlers de Google arrivent sur un lien brisé, ils ont tendance à arrêter le processus d\’indexation, ce qui peut ruiner vos chances d\’obtenir un classement plus élevé.

Les liens sortants brisés

Lorsque vous pointez des liens vers d\’autres sites à partir de votre propre site, ces liens sont appelés liens sortants. Limiter ou supprimer tous les liens morts pointant vers des pages externes peut être parfois difficile, car vous n\’avez probablement pas le contrôle sur le contenu externe que vous liez.

Et vous pourriez ne pas savoir que le contenu lié a été supprimé ou déplacé sur le site externe.

Lorsque votre site a des liens sortants brisés, c’est un mauvais signal à la fois pour vos utilisateurs et votre référencement. Googlebot explore le Web en allant de liens en liens pour collecter des données sur chaque page.

Veillez à vérifier régulièrement vos liens sortants pour vous assurer que vous ne redirigez pas les lecteurs (ou les bots) vers les pages brisées.

Comment vérifier et analyser vos liens sortants morts

Si vous avez un petit site, cette vérification des liens morts pourra se faire manuellement via l’extension Chrome “Check My Links” pour examiner manuellement chaque page de votre site et effectuer des contrôles individuellement pour détecter les liens brisés.

Cet outil vous aidera à découvrir à la fois les liens internes (liens de votre propre site) et les liens externes (liens vers d’autres sites) rompus. Gardez l\’enregistrement des occurrences des liens rompus dans une feuille de calcul ou dans un simple documents txt afin de pouvoir revenir plus tard corriger ou supprimer des liens.

Si vous avez un gros site, il ne sera probablement pas possible de vérifier manuellement chaque page pour découvrir les liens brisés. Dans ce cas, il vaut mieux investir dans des vérificateurs de liens morts payants tels que Ahref ou Semrush qui peuvent vous aider à trouver des liens cassés en vrac sur votre site.

Vous pouvez aussi utiliser Broken Link Checker qui est un outil gratuit parfait si vous avez un site de moins de 3000 pages. Au-delà de 3000 pages, une contribution vous sera demandée.

Vous entrez votre , vous sélectionnez “Report distinct broken links only” et vous cliquez sur le bouton “Report distinct broken links only” après avoir saisi le code de vérification affiché.

Le résultat s’affiche au bout de quelques minutes dans un tableau avec, s’il y en a, à la fois les liens internes et les liens sortants brisés. Pour chaque lien brisé par ligne, vous avez la page d\’origine (cliquez sur URL pour le lien de votre page) et de destination (cliquez sur SRC pour le lien de la page pointée).

A vous d’aller le corriger ou le supprimer dans la page d’origine sur votre site.

Liens internes morts et pages d\’erreurs 404

Les liens internes se rapportent à des liens qui vont d\’une page de votre site Web vers une autre page de votre site Web. Ces liens sont ceux sur lesquels vous avez le plus de contrôle.

Une erreur 404 se produit lorsque le contenu de votre site a été supprimé ou déplacé sans aucune redirection appropriée mise en place pour rediriger les visiteurs vers la page correcte.

Il est important de comprendre que l\’une des façons pour les moteurs de recherche d’explorer et indexer les sites est de visiter leurs liens. S\’il y a des liens morts sur votre site Web, ils peuvent arrêter l’exploration de votre site, ainsi que l\’indexation de vos pages.

Et les pages d’erreur 404 encouragent les utilisateurs à quitter votre site et passer au site suivant plutôt que d’y rester en espérant trouver l\’information dont ils ont besoin à partir d\’une page cassée pourtant visitée.

Lorsque les utilisateurs tombent sur des pages inexistantes ou déplacées sur votre site, cela peut affecter votre ratio d’utilisateurs habituels et affecter les taux de conversion de votre site Web.

Pour trouver les pages erreur 404 sur votre site résultant des liens internes cassés, vous pouvez utiliser l’outil Broken Link Check ou l’extension Chrome “Check My Links”, tous deux cités plus haut.

3 façons d\’éviter et fixer les pages d’erreur 404

  1. Mettez à jour plutôt que de supprimer le contenu : Au lieu de supprimer des pages, essayez de mettre à jour ou actualiser le contenu. Cela permettra d\’éviter les pages 404 indésirables évitables qui peuvent résulter de la suppression du contenu avec lequel d\’autres pages sont en liaison (liens vers votre site).
  2. La redirection 301 pour envoyer les visiteurs vers une nouvelle page : Si le contenu existe toujours sur votre site, mais a simplement changé d\’emplacement, ou s\’il y a eu une mise à jour de la structure de votre URL, alors redirigez les visiteurs vers la nouvelle page en utilisant la redirection 301.
  3. Contactez le webmaster et demandez que le lien soit mis à jour : si l\’erreur 404 se produit parce qu\’un site externe à pointer un lien vers votre contenu à l\’aide d\’une URL incorrecte, vous pouvez être en mesure de résoudre le problème en contactant et en demandant une mise à jour à l\’auteur du contenu externe ou au webmaster du site externe.

Alors que Google affirme qu’avoir des pages d’erreur 404 ne nuira pas nécessairement à votre référencement, elles peuvent gravement nuire à l\’expérience utilisateur qui peut entraîner des performances médiocres telles que des taux de rebond plus élevés.

Les moteurs de recherche essaient tant que faire se peut d\’améliorer constamment l\’expérience utilisateur. Alors, une bonne règle de base est que si c\’est mauvais pour l\’utilisateur, ce n\’est probablement pas bon non plus pour votre SEO.