Les tout derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Google avait annoncé l’année dernière être en train d’expérimenter l’index Mobile-First afin d’utiliser, désormais, les performances de la version mobile du contenu pour le classement de ce contenu tant sur mobile que sur ordinateur.

Les tous derniers conseils SEO de Google sur l\'index Mobile-First

Pour , actuellement, les systèmes d’exploration, d’indexation et de classement de Google regardent exclusivement la version ordinateur (desktop

Le Mobile-First Index signifie alors, d’après Googleen priorité, les utilisateurs du mobile à trouver ce qu’ils cherchent.

Google déclare par la suite :

Les webmasters verront une augmentation significative de l’exploration par le robot “Smartphone Googlebot”, et les extraits dans les résultats, ainsi que le contenu sur les pages de cache Google, seront issus de la version mobile des pages.

Comme Google l’avait dit, les sites qui utilisent le responsive design ou conception adaptable avec le mobile et implémentent correctement la diffusion dynamique (qui inclut tout le contenu desktop et le balisage) .

  1. Assurez-vous que la version mobile du site a également du contenu important, de haute qualité. Cela inclut le texte, les images (avec les attributs alt) et les vidéos dans les formats habituels et indexables.
  2. Les données structurées

    Elles devraient être à la fois sur la version mobile et la version desktop du site. Assurez-vous que les URL dans les sont mises à jour vers la version mobile sur les pages mobiles.

  3. Les métadonnées doivent être présentes sur les 2 versions du site.

  4. l\’interconnexion avec des URL mobiles distinctes (sites m.-dot).

    Pour les sites utilisant des URL mobiles distinctes, conservez les éléments du lien existant rel = “canonical” et link rel = “alterner” entre ces versions.

  5. éléments de link rel = “hreflang”

  6. exploration) potentiellement accru.

    m.example.com.

ce processus a déjà commencé

C’est pourquoi, il pense que faire cela lentement aidera les webmasters à obtenir que leurs sites soient prêts pour les utilisateurs mobiles. Raison pour laquelle, il confirme à nouveau, qu’il ne dispose d’aucun calendrier pour quand tout cela va se terminer.

Comment passer d\'une URL mobile séparée à une URL Responsive ?

Le mobile-first de Google, dont on connaît approximativement la période de lancement, préoccupe de plus en plus les propriétaires de sites, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Google : Comment passer d\'une URL mobile séparée à une URL Responsive

Et, ce que l’on sait à ce jour, c’est que la validation du mobile first se fera au cas par cas, en ce qui concerne .

Avec plus de sites migrant vers la conception Web réactive, et donc en responsive design, pour être mobile-friendlyvia par exemple : m.mondomaine.com), vers des URLs Reponsives.

C’est pourquoi Google poursuit sa campagne vers un Internet plus réactif avec des conseils sur la façon de fusionner les URL mobiles séparées avec les URLs réactives pour n\’en faire qu\’un seul type d\’URLs.

Voici quelques recommandations de Google sur la façon de passer des URLs mobiles séparées à des URLs réactives d\’une manière qui donne à vos sites les meilleures chances de bien performer sur les résultats de recherche de Google.

Ce sujet s’adresse donc à ceux qui ont un site séparé, en plus de leur site desktop. Ce qui entraîne en général la gestion de 2 URLs distinctes pour un même contenu.

Ci-dessous les étapes recommandées par Google :

  • Configurez les Redirections 301 sur les anciennes URLs mobiles séparées pour pointer vers les versions réactives (les nouvelles pages en responsive design).
    Images via Google

    Ces redirections doivent être effectuées sur une base par URL, individuellement, à partir de chaque ancienne URL mobile séparée vers les nouvelles URLs réactives.

    1. Supprimez toute configuration spécifique à l\’URL mobile que votre site peut avoir, telle que les redirections conditionnelles ou en-tête HTTP Vary.
    2. Comme une bonne pratique, mettez en place l’attribut canonique (rel = canonical) sur les nouvelles URLs en responsive pointant vers elle-mêmes (attributs canoniques autoréférentiels).

Si vous utilisez actuellement un service dynamique et souhaitez passer en responsive design, vous n\’avez pas besoin d\’ajouter ou de modifier les redirections.

Google rappelle, après ses recommandations, que le passage à un site réactif devrait faciliter la maintenance et les rapports des statistiques de performance.

En plus de ne plus avoir besoin de gérer des URLs séparées pour toutes les pages, il sera également beaucoup plus facile d\’adopter des pratiques et des technologies telles que l\’attribut “hreflang” pour l\’internationalisation, AMP pour la vitesse, des données structurées pour les fonctionnalités de recherche avancée et plus encore.

80% des URL en HTTPS s\'affichent en http sur Google pour cause d’erreurs

C’est encore +Gary Illyes qui se signale à nouveau dans un post sur + pour publier une analyse sur l’affichage des URL en dans les pages de résultats de Google.

Et ce, en complément de tout ce qu’il a récemment dit concernant le HTTPS lors de la SMX West Conference de San José.

80% des URL en HTTPs ne peuvent s’afficher ainsi dans Google pour cause d’erreurs

Il s’agit donc d’une mise au point de Gary Illyes pour faire comprendre aux webmasters ayant migré du HTTP vers le HTTPs qu’il y a encore de nombreux réglages techniques à faire.

Car, il y a va aussi de la visibilité de la mention HTTPs sur leurs liens dans les SERP.

Gary Illyes révèle donc que 80% des URL en HTTPS qui sont éligibles pour s’afficher ainsi dans les pages de résultats de Google n’y sont pas encore parce que les webmasters auraient oublié d’utiliser la bonne URL canonique (rel=”canonical”).

En ce sens que 80% des sites sécurisés en HTTPS n’ont pas remplacé l’URL canonique des pages en HTTP par celle des pages en HTTPS.

Alors, webmasters, si vous voulez que Google affiche le label https dans votre URL, il vous revient à vous de le lui faire savoir à travers la bonne URL canonique en HTTPS. Pour ce faire, vous devez corriger ou remplacer les anciennes rel=\ »canonical\ » avec les nouvelles faisant référence à votre hébergement sécurisé.

Et surtout, soumettez un fichier Sitemap dont les URL sont en https. Et faîtes en de même avec vos notifications de version en langues étrangères (rel-alternate-hreflang).

N’oubliez pas, soit dit en passant, les liens de vos images pour éviter que votre site ne soit signalé aux utilisateurs comme ayant un certificat de sécurité non valide.

Google : Comment gérer les différentes versions d\'un site multilingue ?

+Zineb Ait Bahajji dans son récent post sur Webmaster Central.



  • Montrer à chacun de vos visiteurs le même contenu
  • Offrez la possibilité à vos visiteurs de choisir

Il faut ici noter que Google utilise uniquement le contenu visible de votre page pour déterminer la langue utilisée. .

Qu\’en est-il des contenus dupliqués dans ces cas ?

Selon Google

.

Si vous proposez toutefois du contenu aux mêmes utilisateurs sur des URL différentes (par exemple, si à la fois example.fr/ et example.com/fr/ affichent du contenu en français