Slack propose désormais l\'appel vidéo de groupe et à 2

Slack vient de déployer un nouveau moyen de communiquer avec les collègues, grâce à l’appel vidéo. Ainsi, désormais, les utilisateurs ne pourront pas uniquement envoyer des messages textuels, mais ils pourront aussi passer des appels vidéos et faire des visiconférences.

Slack propose désormais l\'appel vidéo de groupe et à 2

Que ce soient des appels vidéos en face à face ou de groupe avec jusqu’à 15 personnes.

Mais, il ne s’agira pas seulement de voir le visage de la personne avec laquelle on parle, vous pourrez inclure des emojis via le chat.

Après le lancement des appels vocaux en Juin dernier, on pouvait évidemment soupçonner de vouloir aussi ressembler à Hangouts de et à de .

Toujours est-il qu’on peut se demander, après le partenariat conclu entre Slack et Google, si la fonction d’appel vidéo n’est pas celle de Google Hangouts.

Image via Slackhq.com

Les appels vidéos via Slack sont disponibles depuis les versions Mac et , ainsi que depuis .

L’application mobile n’est pas encore tout à fait au point pour l’appel vidéo. Les utilisateurs mobiles peuvent cependant se joindre à un appel vidéo, mais ils ne peuvent envoyer et recevoir que l’audio.

Cette nouvelle fonctionnalité de Slack sera disponible dans quelques jours. Alors, patience, patience…

Google Hangouts 11 pour Android permet d\'envoyer des messages vidéo

Aussi curieux que cela puisse paraître, et contrairement aux utilisateurs d’iPhone, a pendant longtemps (près de 2 ans !) laissé les utilisateurs de Google Hangouts pour mobile en dehors de la possibilité d’envoyer des messages vidéo via l’application.

Google Hangouts 11 pour Android

En effet, depuis le début de cette année, Hangouts pour permet d’enregistrer et d’envoyer un message vidéo à un destinataire

Ainsi, désormais, au moment d’envoyer un message textuel, les utilisateurs auront le choix (sous le champ de saisie du message) entre différentes icônes représentant différents types de contenus qu’ils peuvent ajouter à leur message : emoji, image, photo, vidéo (nouveau), GIF animé, stickers (autocollants) et carte d’un itinéraire.

Les utilisateurs de Hangouts via Android vont donc pouvoir enregistrer une vidéo, l’éditer et l’attacher à leurs messages textuels.

Mais, contrairement à iOS dont les vidéos enregistrées ne peuvent dépassées les 2 minutes, les utilisateurs d’Android pourront ajouter des messages vidéos de 4 minutes.

Disparition de la fonction de fusion des conversations

Avec cette nouvelle mise à jour, Google annonce qu’une fois Hangouts version 11.0 installé sur votre appareil Android, vous ne pouvez plus fusionner les conversations Hangouts et les conversations SMS.

Alors, que deviennent les conversations déjà fusionnées ?

Comment savoir si la conversation affichée est un Hangouts ou une conversation SMS ?

  • Chat Hangouts : aucun indicateur
  • SMS envoyé/reçu via votre opérateur : icône SMS grise
  • SMS Google Voice/Project Fi : icône SMS bleue

:

  • Chat Hangouts : aucun indicateur
  • SMS envoyé/reçu via votre opérateur : horodatage du type \ »par SMS\ »
  • SMS Google Voice : horodatage du type \ »via Google Voice\ »
  • SMS Project Fi : horodatage du type \ »via Project Fi\ »

WhatsApp teste l\'appel vidéo

L’application de messagerie instantanée , propriété de , expérimente actuellement une nouvelle fonctionnalité pour les appels vidéos, après les appels audios.

WhatsApp teste l\'appel vidéo

En effet, WhatsApp a déjà mis à disposition une version bêta de son application qui inclut une nouvelle option pour la fonctionnalité d’appel vidéo.

Bien que les utilisateurs de WhatsApp peuvent passer des appels vocaux depuis plus d’un an maintenant, cette nouvelle option pour les appels vidéos serait une vraie menace encore plus grande pour des services tels que , FaceTime, Hangouts de Google, et même .

Evidemment, si l’on tient compte du fait que l’application WhatsApp est utilisée par plus d’un milliard de personnes à travers le monde. Mais, pour l’instant, seuls des testeurs y ont droit.

WhatsApp introduit donc progressivement l’appel vidéo via un groupe restreint d’utilisateurs Android qui se voient proposer de tester la nouvelle fonctionnalité à venir. Mais, il vient d’élargir cette option à un plus grand nombre d’utilisateurs.

A vous de vérifier si vous pouvez la tester via votre mobile Android en allant voir l’application WhatsApp dans vos téléchargements dans Google Play Store. Dans le menu de navigation, vous tapez sur “Mes jeux et applications”. Et vous

Vous tapez ensuite sur le lien “Lire la suite” et y trouverez ou pas un encart vous invitant à tester la version bêta incluant l’appel vidéo.

Vous tapez sur le bouton “Devenir Testeur”, et le message ci-dessous s’affiche en fonction de votre situation :

Ceci étant dit, une fois de plus, tout le monde ne peut pas voir cette invitation pour tester l’appel vidéo via WhatsApp. Essayez de consulter régulièrement votre espace “Mes jeux et applications” sur Google Play.

Une fois le statut de “Testeur” approuvé, en lançant un appel sur WhatsApp, la fonctionnalité vous affichera les deux options disponibles : appel vidéo et appel audio.

Vous n’aurez qu’à choisir l’option “Appel vidéo”, même si votre destinataire n’a pas pas la fonctionnalité. Il en bénéficiera automatiquement pour communiquer par vidéo interposée avec vous.

Google Local n\'exige plus de profil Google+ pour rediger des avis locaux

poursuit l’éloignement de Google+ de tous ses autres services, après avoir retiré Google+ Photos pour en faire une application autonome, tout comme Hangouts.

Google Local n\'exige plus de profil Google+ pour rédiger un avis

De la même manière, le compte Google+ n’est plus exigé depuis longtemps pour utiliser pratiquement tous les autres services et produits de Google.

Et maintenant, Google permet à tout utilisateur connecté à un compte Google de rediger un avis local sur toute fiche entreprise locale affichée dans les pages de résultats locaux.

Cette mise à jour de Google Local est disponible sur mobile et desktop.

Ainsi, il sera dorénavant plus facile de laisser des avis locaux.

Google relooke son portail d\'aide SEO pour les webmasters

Lorsque vous irez vous connecter à Google Search Console

Google aide aux webmasters

Il s’agit d’un tout nouveau design qui facilite la découverte de l’information recherchée, ainsi que quelques nouvelles pages de conseils , y compris un calendrier qui répertorie tous les événements SEO de pour les webmasters.

Google déclare dans son post d’annonce “

Voici comment se présente le nouveau portail pour webmasters de Google à partir duquel vous allez, en principe, désormais vous connecter à votre compte Console.

nouvelle page support

Google relooke son portail pour webmasters pour mieux vous aider
Image via Google

Et si votre question ne figure pas dans la liste de problèmes fréquents pour lesquels Google vous donne des réponses immédiates, vous pouvez accéder à d’autres ressources pour obtenir une aide personnalisée selon les rubriques ci-dessous :

  • Apprenez à utiliser la Search Console pour surveiller vos performances sur la recherche Google et voir si Google peut indexer votre site Web.
  • Aide pour les sites piratés : Si votre site a été piraté, suivez les étapes et consultez des vidéos explicatives pour savoir comment y remédier.
  • Outil de dépannage pour les webmasters :
  • Hangouts et Office Hours :

La page support du site web pour les webmasters de Google vous propose aussi un accès direct aux outils de test de Google, qui sera aussi d’une grande aide à ceux qui prêtent assistance aux autres webmasters ayant des problèmes.

Les outils de test disponibles sont :

  • Test de compatibilité mobile : Vérifiez que les pages de votre site respectent les critères de Google pour les sites mobiles.
  • PageSpeed Insights :

L’onglet “Formation” du menu de navigation donne accès à des guides, des cours en ligne et à des ressources populaires pour apprendre à créer un contenu de qualité pour vos visiteurs. Voici que ce vous y trouverez :

  • Vérifier que votre site est adapté aux mobiles :
  • Améliorer votre présence dans les résultats de recherche avec le SEO :

Pour finir, Google propose dans son nouveau site d’aide aux webmasters, depuis l’onglet “Communication”, un accès à des informations issues de sa communauté, de ses propres actualités et de ses événements.

Le calendrier disponible permet de se tenir informé des prochains événements SEO de Google (hangouts, par exemple).

Les pages Google My Business n\'afficheront plus les avis locaux

La récente mise à jour de Google+ n’affecte pas que le profil Plus, mais aussi l’apparence de la page Google My Businesss destinée aux entreprises locales ou pas et aux organisations.

Ainsi, après avoir fait le ménage dans le profil Google+ en vue d’une plus grande simplification pour centrer l’activité des utilisateurs sur les Communautés, les Collections et leur fil d’actualité (Stream), Google semble maintenant vouloir éloigner Google My Business de Google+.

Tout comme il l’a déjà fait avec Hangouts et , au nom de la simplification.

En même temps, admettons que, tant sur le profil Google+ que sur la page , certaines fonctionnalités non visibles actuellement pourraient peut-être revenir dans la nouvelle version au fil du temps.

Toujours est-il que ce que voit aujourd’hui le visiteur d’une page Google My Business est très minimaliste.

Ce qu’on ne retrouve plus dans Google My Business

L’ onglet “Infos” qui donnait accès aux informations des entreprises a désormais (ou pour l’instant ?) disparu.

Je veux parler de la page qui permet de découvrir le résumé et la présentation de l’entreprise, sa catégorie, ses coordonnées, ses photos et vidéos, sa page Street View, ses contacts, et surtout ses avis locaux laissés par ses clients.

Tout ceci n’est plus visible.

Et, quand on arrive maintenant sur une page Google My Business qui n’a pas de posts, on ne voit que sa bannière. Encore faut-il savoir qu’on peut cliquer sur l’icône “i” ou “A propos de Moi” pour avoir quelques informations de l’entreprise.

Alors, un clic sur l’icône “i” de la page locale affiche en pop-up une page qui ne fournit que le lien du site web, l’adresse postale et très rarement le numéro de téléphone de l’entreprise locale .

Les avis locaux, c’est fini !

Même si on peut encore espérer que certaines fonctionnalités et informations mentionnées ci-dessus sont susceptibles de revenir, il n’en sera plus de même pour les avis locaux.

Google a officiellement déclaré sur un post de son forum Google My Business que les avis locaux disparaissaient pour de bon des pages Google My Business locales. Ils ne reviendront donc plus jamais.

Les pages Google My Business n\'afficheront plus les avis locaux
Via Advertisercommunity.com

En effet, en réponse à des utilisateurs qui se plaignaient ou s’inquiétaient de ne plus voir leurs avis locaux, Elisabeth P., Community Manager chez Google, a précisé ce qui suit :

Les avis locaux ne s’afficheront plus sur les Pages Google+ dans le nouveau Google+. Les avis locaux seront toujours accessibles via (résultats locaux) et qui ont toujours été les principaux moyens par lesquels les utilisateurs trouvent ou découvrent les avis des entreprises.

Elisabeth P. complète cette précision par une autre :

Il faut bien reconnaître que très peu d’utilisateurs vont visiter les pages Google+ My Business. Cependant, cette page pour entreprise reste toujours valable pour qui veut être visible dans les résultats locaux de Google Search et sur Google Maps.

Ce sont les informations optimisées renseignées dans ces pages pros qui permettent aux entreprises de bien se classer lors des recherches locales sur Google Search ou Google Maps.

De plus, les utilisateurs peuvent toujours publier des avis locaux via Search et Maps depuis leur mobile et le Web. Et pour gérer les avis locaux et y répondre, les administrateurs des Pages locales devront (pour l’instant ?) passer à l’ancienne version pour le faire.

De même, ils pourront toujours signaler les faux avis constatés sur Maps ou Search.

Google fait de Google+ une application parmi tant d\'autres !

Le ménage de Google commencé il y a quelques semaines au sein de sa plateforme sociale Google+ se poursuit. C’est à croire que le démembrement évoqué au départ de Vic Gundotra est en train de se mettre tout doucement en branle.

Autre jour, autre surprise de suppression de fonctionnalités. Et non des moindres, pour susciter déjà des débats entre tous les aficionados de Google+.

Google a fait de Google+ une application parmi tant d\'autres !

Google vient en effet de supprimer le lien d’accès rapide aux comptes Google+ situé en haut à droite de Google+ (dans sa barre de navigation horizontale, ), du moteur de recherche , de et de .

Précédemment, le prénom du profil affiché était précédé du signe “+” et servait de lien cliquable depuis les autres services vers Google+. Mais, désormais, ce prénom du profil est affiché sans le signe “+” qui le précédait et ne comporte plus de lien cliquable.

Il en est de même dans les Pages Google My Business.

Une suppression qui pourrait être interprétée comme un projet de simplification dans l’utilisation de Google+. Mais, pas que…

Google+ sur la voie de la simplification ?

Tant dans Google My Business que sur les profils Google+ et les autres applications ou services Google, les profils et les pages Google+ sont désormais accessibles depuis le lanceur d’applications situé en haut à droite, juste après le nom du profil ou de la page.

On pourrait se demander pourquoi tant de débats si le profil ou la page reste toujours accessible ?

D’abord, désormais, on ne peut lancer Google+ qu’après 2 clics contre un seul clic auparavant. Ensuite, en agissant ainsi, Google vient d’envoyer un signal qui n’est pas du tout aussi anodin que cela puisse paraître.

A savoir que Google+ n’est plus uniquement le service intégré dans tous les autres services et applications de Google. Google+ est désormais une application indépendante, au même titre que toutes les autres applications présentes dans le lanceur d’applications.

Alors, si Google+ est mort parce qu’on y accède depuis un lanceur d’applications, c’est que et Gmail qui s’y trouvent sont aussi morts !!

D’autre part, après le retrait de Google+ Photos devenue une application indépendante dénommée Google Photos et le retrait programmé de Hangouts, il ne restera plus que le fil d’actualité (Streams).

Mais, un fil d’actualité que Google veut simplifier au maximum et rendre facilement accessible et compréhensible par tous les utilisateurs, notamment par les nouveaux venus. Par conséquent, comme vient de le dire Bradley Horowitz, responsable de Google+, dans cet article, Google+ va connaître de profondes modifications au fil du temps.

Il faudra donc s’habituer à voir disparaître ici et là de petites choses auxquelles on s’était habitués. Tout comme nous devons nous attendre à quelques nouveautés à venir dans ce qui restera de Google+.

C’est ce à quoi s’attelle tout doucement Google.

Google+ a 2,2 milliards d\'utilisateurs. Qu\'en est-il du nombre d\'utilisateurs actifs ?

En Octobre 2014, + avait atteint la barre symbolique des 2 milliards d’utilisateurs.

Aujourd’hui, selon le calcul réalisé par l’outil Miernicki.com de +Greg Miernicki et +François Beaufort (Googler), Google+ compte plus de 2,2 milliards de comptes.

Un chiffre avec un taux de croissance exponentiel puisqu’il nous indique que Google+ réalise la belle performance de 1,6 millions de nouveaux comptes par jour !

Vu ainsi, Google+ ferait pratiquement jeu égal avec . Même si comparaison n’est pas raison.

Il importe donc désormais d’avoir une idée, même approximative, du nombre d’utilisateurs actifs que compterait Google+ à ce jour.

Combien d’utilisateurs actifs sur Google+

Selon les derniers officiels de Google, Google+ compterait 540 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

Des utilisateurs comptabilisés comme actifs pour s’être connectés au moins une fois avec leurs comptes Google+ sur l’un des services de Google : , , Docs, Google+, Play, etc.

Toujours est-il que les chiffres de Google+ date d’Octobre 2013 ! Peut-être qu’il serait temps que Google donne à nouveau des chiffres officiels pour éviter toutes sortes de spéculations comme celle dont je vais vous parler maintenant.

Il s’agit d’un certain +Edwards Morbius qui a réalisé sa propre analyse qui lui a permis de comptabiliser aussi 2,2 milliards d’utilisateurs pour Google+. Tout comme +Greg Miniercki, il a scanné le Sitemap des profils Google+ à partir de cette adresse : http://www.gstatic.com/s2/sitemaps/profiles-sitemap.xml

Et selon ses propres méthodes de calcul et surtout d’algorithmes, il estime qu’aujourd’hui (en Janvier 2015), Google+ aurait entre 4 et 6 millions d’utilisateurs actifs (mensuels ?).

C’est à dire que pour Edward Morbius, il n’y aurait que 4 à 6 millions de personnes qui publient des posts publics, engagent et interagissent sur Google Plus .

Voici le résumé de sa trouvaille posté sur ello.co (il y détaille sa méthode) :

Image via Kevinanderson.nl
  • 2,2 milliards de profils Google+ dont seuls 9% publient des posts publics.
  • Sur ces 9% qui postent publiquement, environ 37% ont comme récente activité un commentaire sur Youtube et 8% ont changé leur photo de profil Google+. Soit un total de 45% des profils actifs.
  • 6% des profils considérés comme publiquement actifs n’avaient aucune activité sur Google+ en 2015 (du 1er au 18 Janvier pour cette analyse).
  • Sur ces 6% de profils actifs, 3% ne sont pas des commentateurs sur Youtube.
  • Ainsi, selon l’auteur de cette analyse, tout ceci nous donnerait entre 0,2% et 0,3% (d’où ça vient ?) du total des profils Google+, soit 6,6 millions d’utilisateurs, qui ont publié un post public sur Google+ en 2015.

    Soit 367.000 utilisateurs Google Plus qui postent chaque jour au moins une fois.

Morbius précise bien que son analyse n’est qu’une estimation des utilisateurs actifs de Google+ ayant publiquement posté sur Google+ en Janvier 2015 mais ne prend pas en compte ceux qui ont commenté sur Youtube.

Déjà, la polémique sur Google+ \ »ville fantôme\ » reprend de plus belle outre-Atlantique.

Il faut tout de même préciser que Morbius n’a pas non plus pris en compte les commentaires publics sur Google+, les posts privés (messages privés ou partages strictement à des Cercles), les posts dans les Communautés privés, les posts dans les Hangouts, etc…

Bref, il ne tient qu’à Google de fournir à nouveau des chiffres officiels de Google+ pour que s’arrête ce genre de spéculations stériles parce qu’incomplètes.

Google+ ne meurt jamais, d\'après David Besbris son nouveau patron

Google+ ne meurt jamais

Dire que + est là pour longtemps, on ne pouvait pas attendre mieux de la part de +David Besbris

Sans doute pour mettre un terme aux rumeurs de fermeture ou de démembrement de Google+ qui ont cours depuis le départ en Avril dernier du porteur du projet Google+, Google doit estimer qu\’il est maintenant temps de communiquer.

Et surtout de réaffirmer que ses ambitions pour Google+ demeurent intactes même si son orientation stratégique pourrait évoluer dans le temps.

Ce qui serait somme toute normale. Après tout, il n\’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais.

C\’est pourquoi David Besbris, le nouveau patron de Google+ et de tous ses produits sociaux, comme il se présente lui-même, assure que Google a bien l\’intention de continuer à investir dans la Division Google+. Il déclare même que l\’Equipe de Google+ a pris place dans ses nouveaux quartiers sur le même Campus que la maison mère à Mountain View. Donc contrairement à ce qui se raconte, l\’équipe Google+ existe toujours et travaille ensemble.

Dans l\’interview ci-dessous de David Besbris réalisée par +Kurt Wagner pour le site Recode/net, il revient sur certains événements récents intervenus sur Google+ et donne sa vision de ce que pourrait être Google+ dans le futur.

Question de Recode/net : Google+ va-t-il bientôt fermer ?

Réponse de David Besbris : Nous sommes actuellement très heureux des progrès de Google+. Le CEO Larry Page a aussi dit, au moment du départ de Vic Gundotra, qu\’il va continuer à travailler sur le développement de cet outil et qu\’il est très satisfait avec. Tout le Groupe Google soutient ce projet. Alors, je ne comprends pas d\’où viennent ces rumeurs, pour être honnête avec vous.

D\’après vous, d\’où vient ce malentendu avec Google+ ?

Les gens sous-estiment la connexion que Google+ a avec ses utilisateurs autour des intérêts. Je pense que les gens viennent sur Google+ avec cet espoir que ça doit être une tentative de Google de créer un autre produit, que nous faisons cela pour rivaliser avec quelqu\’un et qu\’il doit être quelque chose qui ressemble à ça. Ce n\’est pas en fait notre façon de concurrencer avec des produits existants. Nous n\’allons pas dans certains domaines d\’activité parce que quelqu\’un d\’autre est en train de réaliser quelque chose d\’important. Nous y allons parce que nous voulons rendre les utilisateurs heureux, parce que nous voyons certains outils qui mériteraient d\’être améliorés.

C\’est ainsi que Google a toujours fonctionné. Les moteurs de recherche existaient bien avant Google, mais nous l\’avons fait différemment. Il existait d\’autres systèmes de messagerie avant , nous avons abordé le problème différemment. Nous avons toujours eu une manière différente, c\’est ainsi que nous avons pensé que nous pourrions résoudre certains problèmes de base dans l\’utilisation du social. Je pense que le graphe social est assez nuancé. L\’idée que tous ceux que vous connaissez doivent faire la même chose que vous n\’est pas un bon modèle pour l\’humanité. Nos utilisateurs aiment les cercles. Ils apprécient que Google+ soit développé autour de la vie privée depuis le début. Ce qui diffère avec ce qui existait auparavant ailleurs. C\’est donc une grande nouveauté que nous avons apportée.

De tous les produits sociaux que vous avez, à quel niveau de vos priorités se situe Google+ ?

Un niveau très élevé. Photos, Hangouts, Google+, je dirais que ce sont mes trois priorités. L\’application Google+ que vous voyez là aujourd\’hui est utilisée par des centaines de millions d\’utilisateurs, c\’est aussi quelque chose que j\’utilise tous les jours avec mes amis, la famille et mes collègues, pour parler de photographie, etc…

Où en êtes-vous en ce moment en terme de nombre d\’utilisateurs ?

Je ne veux pas parler de . (NDLR : Dommage !)

Quel est le grand défi à apporter aux nouveaux utilisateurs ?

Pour nous, il est important de comprendre comment les utilisateurs utilisent vraiment Google+ et juste comment il fonctionne dans leur vie. Nous voulons vraiment comprendre comment cela fonctionne pour eux et puis raconter cette histoire aux nouveaux utilisateurs qui arrivent afin qu\’ils aient un ensemble qui corresponde vraiment à leurs propres attentes.

Est-ce que cela a toujours été un challenge, depuis le début, que d\’expliquer Google+ aux nouveaux utilisateurs ?

Probablement. Je ne pense pas à Google+ en tant que simple produit qui aura été massivement une source de confusion pour les utilisateurs. Je pense que la confusion survenait une fois qu\’ils étaient à l\’intérieur du produit lui-même. Je pense que ces utilisateurs arrivent sur Google+ avec un tas d\’idées préconçues issues des choses qu\’ils ont lues dans la presse, et c\’était particulièrement important dans les premiers jours, quand nous l\’avons développé. Parce que personne ne savait ce que c\’était. C\’était juste cette chose nouvelle pour laquelle ils avaient une invitation pour venir

Nous avons beaucoup fait pour montrer comment nous étions différents, que, nous, nous faisons attention avec la vie privée, que nous communiquons en temps réel dans notre produit, que nous avons un grand moteur de recherche, que nous avons de la vidéo en face à face, que nous faisons des choses incroyables avec vos photos. C\’est une histoire que nous devons raconter aux utilisateurs parce qu\’ils ne l\’apprendrons nulle part.

Dans le passé, les gens se sont sont plaints parce qu\’ils se sentaient obligés d\’adhérer à Google+ dès qu\’ils voulaient utiliser d\’autres produits Google. Que pouvez-vous répondre à ce forçage ?

Je veux que les gens utilisent Google+ s\’ils en ont vraiment envie. Comme vous l\’avez vu, nous avons récemment apporté des modifications au processus d\’inscription et je pense que cela faisait partie de ce qui créait la confusion. Le changement que nous avons fait était vraiment de poser la bonne question aux utilisateurs au bon moment afin que tout soit clair. Il n\’était pas réellement dans notre intention de forcer qui que ce soit à utiliser Google+. Même si cela n\’avait pas de sens, il fallait quand même clarifier les choses.

Pourquoi n\’y a-t-il pas de publicités sur Google+ ?

Je pense que les annonces publicitaires peuvent être utiles, quand c\’est bien fait, lorsque vous êtes à la recherche de quelque chose et voir un ensemble d\’annonces qui s\’affichent, c\’est utile pour que vous puissiez effectivement aller acheter la chose que vous recherchez. Alors que, si vous regardez les photos de vos enfants et vous voyez apparaître une annonce pour un mobile-home, tout simplement parce qu\’il vous est arrivé d\’aller visiter des mobiles-homes, je ne pense pas que ce soit utile. Le contexte est la chose qui compte le plus (NDLR : en matière de publicité).

Vous souhaitez diffuser une annonce quand elle est plus pertinente, lorsqu\’elle est précieuse. Si vous n\’avez rien de pertinent, les annonces ne seront pas des annonces pertinentes et utiles. Elles ne convertiront pas bien, elles ne seront pas bénéfiques et elles ne feront que polluer l\’espace. Je pense que pour un lieu social qui tend à être très intime, où vous avez des conversations avec des gens, vous partagez des photos, vous consultez des choses, vous n\’avez vraiment pas envie, à ce moment-là, d\’être distraits.

Avez-vous prévu d\’intégrer des annonces sur Google+ dans le futur ?

J\’ai tendance à ne jamais rien exclure, mais je ne crois pas qu\’elles soient judicieuses comme on le voit souvent sur d\’autres plateformes. Alors, c\’est non ! Si nous le faisions, nous essayerons de les masquer avec une épingle Googley sur elles.

Quel est l\’objectif final de Google+ ? Qu\’est-ce vous essayez d\’atteindre à long terme ?

Je ne pense pas qu\’il y ait un objectif final. Je pense que nous sommes à fond dans le social, comme nous le sommes tous dans tout ce que nous faisons chez Google, avec une vision à long terme. Nous l\’avons dit à la création de l\’entreprise Google : nous faisons des paris sur le long terme, nous prenons des décisions à long terme. Et le social est un aspect que nous considérons global, comme tout autre domaine.

Derrière chaque ordinateur, il y a un utilisateur, c\’est une personne réelle. Les gens sont des créatures sociales, ils veulent partager des choses, ils veulent apprendre les uns des autres, ils veulent poser des questions. C\’est vraiment important pour nous en tant que société de savoir comment nous pouvons répondre à toutes ces attentes.

Google+ ajoute l\'application Applaudissements dans les Hangouts en Direct



La prochaine fois que vous participerez à un Hangout en Direct, vous pourrez essayer la nouvelle application \ »Applaudissements\ » pour approuver ou désapprouver ce que vous voyez ou entendez. Comme dans un spectacle.

Et ce, en temps réel !

l\’application des Showcases

Pour utiliser cette fonctionnalité, il faut qu\’elle ait été activée par l\’animateur du Hangout en Direct afin que le public puisse cliquer sur le picto représentant un pouce levé. Lequel clic sur le pouce levé lance un son d\’applaudissements.

Tous les votes lors du Hangout seront combinés afin de permettre au système de créer les meilleurs moments de la présentation en direct.

Comment activer l\’application Applaudissements

Comme dit Google, lorsque l\’animateur active l\’application \ »Applaudissements\ »  pour un Hangout en direct, les utilisateurs peuvent donner leur avis grâce aux icônes \ »J\’aime\ » ou \ »Je n\’aime pas\ ».

Un graphique visible tout au long de la diffusion permet de savoir ce que les utilisateurs ont apprécié ou pas.

Pour les organisateurs : activer ou désactiver l\’application Applaudissements

Si vous planifiez votre Hangout en direct par l\’intermédiaire d\’une page d\’événement Google+, l\’application Applaudissements est activée par défaut. 

Avant de lancer un Hangout en direct, vous pouvez désactiver l\’application Applaudissements.

Car, une fois la diffusion commencée, vous ne pouvez plus changer d\’avis. Voici comment faire :

  • Accédez à la page Google+ du Hangout en direct.

  • Cliquez sur l\’icône de l\’application Applaudissements.
Hangouts en direct

Pour les utilisateurs : aimer ou ne pas aimer un élément d\’un Hangout en direct

Seuls les utilisateurs peuvent indiquer, via l\’application Applaudissements, ce qu\’ils aiment ou pas dans un Hangout en direct.

En revanche, tout le monde, y compris les participants et les organisateurs, est informé des éléments de la diffusion que les utilisateurs ont aimés ou pas.

Sous la fenêtre de diffusion, cliquez sur l\’icône représentant un pouce incliné vers le haut ou le bas.

  • J\’aime (pouce vers le haut) : pour montrer votre approbation dans le Hangout en direct. Lorsque vous cliquez sur l\’icône en forme de pouce vers le haut, vous entendez des applaudissements. Les autres utilisateurs qui visionnent la diffusion ne les entendent pas.

  • Je n\’aime pas (pouce vers le haut) : pour montrer votre désaccord dans le Hangout en direct. Lorsque vous cliquez sur l\’icône en forme de pouce vers le bas, vous entendez des sifflets. Les autres utilisateurs qui visionnent la diffusion ne les entendent pas.

Tout au long de la diffusion, le graphique situé sous le Hangout en direct vous permet de savoir ce que les autres utilisateurs ont aimé (en vert) ou pas aimé (en rouge).

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}