Facebook déploie de nouveaux outils de gestion pour les Groupes

Facebook a présenté aujourd’hui un nouvel ensemble d’outils visant à aider les administrateurs de groupes Facebook à mieux gérer leurs communautés en ligne et, potentiellement, à empêcher les conversations de déraper.

Facebook déploie de nouveaux outils et fonctionnalités pour les Groupes

 

Parmi les nouveaux outils les plus intéressants figure une fonctionnalité alimentée par l’apprentissage automatique (machine learning) qui avertit les administrateurs des conversations potentiellement malsaines qui ont lieu dans leur groupe.

Un autre permet à l’administrateur de ralentir le rythme d’une conversation animée, en limitant la fréquence à laquelle les membres du groupe peuvent publier.

Les groupes sont aujourd’hui une raison importante pour laquelle les gens continuent d’utiliser le réseau social Facebook. Aujourd’hui, il y a « des dizaines de millions » de groupes, qui sont gérés par plus de 70 millions d’administrateurs et de modérateurs actifs dans le monde entier, dit Facebook.

L’entreprise travaille depuis des années à déployer de meilleurs outils pour ces propriétaires de groupes, qui sont souvent submergés par les responsabilités administratives qui accompagnent la gestion d’une communauté en ligne à grande échelle.

En conséquence, de nombreux administrateurs abandonnent le travail et laissent les groupes s’exécuter de manière quelque peu non gérée ou modérée, ce qui leur permet de se transformer en terrains fertiles pour la désinformation, le spam et les abus.

L’automne dernier, Facebook a tenté de résoudre ce problème en déployant de nouvelles politiques de groupe pour sévir contre les groupes sans administrateur actif, entre autres choses.

Bien sûr, la préférence de l’entreprise serait de maintenir les groupes en cours d’exécution et en croissance en les rendant plus faciles à exploiter.

Un nouveau tableau de bord appelé “Accueil Administrateur” (Admin Home) qui est un guichet unique qui centralisera les outils, les paramètres et les fonctionnalités d’administration en un seul endroit, ainsi que des « conseils de pro » qui suggèrent d’autres outils utiles adaptés aux besoins du groupe.

Nous lançons l’accueil administrateur, une destination plus simple et intuitive pour tous les outils, paramètres et fonctionnalités d’administration que les administrateurs peuvent personnaliser en fonction de leurs besoins.

Il permet aux administrateurs d’identifier rapidement les actions requises au sein du groupe, parmi les publications, les membres et les éléments signalés.

Les administrateurs peuvent trouver ce qu’ils recherchent grâce à une nouvelle composition claire qui affiche les éléments disponibles sous chaque catégorie. Les administrateurs peuvent personnaliser cette composition en ajoutant des raccourcis et en les modifiant pour accéder rapidement aux informations et aux outils importants. “

Nous lançons l’accueil administrateur, une destination plus simple et intuitive pour tous les outils, paramètres et fonctionnalités d’administration que les administrateurs peuvent personnaliser en fonction de leurs besoins.

Modération des commentaires de l’Assistance administrateur

 

Une autre nouvelle fonctionnalité Assistance Administrateur permettra aux administrateurs de modérer automatiquement les commentaires dans leurs groupes en configurant des critères qui peuvent restreindre les commentaires et les publications de manière plus proactive, au lieu de forcer les administrateurs à revenir en arrière après coup et à les supprimer.

Ce qui peut être problématique, en particulier après qu’une discussion a été en cours et que les membres sont investis dans la conversation.

Les administrateurs peuvent désormais :

    Restreindre la participation des internautes qui ne remplissent pas les conditions requises en fonction de certains critères (par exemple : depuis combien de temps ils ont un compte Facebook ou s’ils ont récemment enfreint les règles du groupe).
  1. Empêcher de façon proactive l’affichage de certains commentaires dans votre groupe, au lieu de les supprimer après leur publication.
  2. Réduire la diffusion du contenu promotionnel en refusant les publications et commentaires qui comportent des liens spécifiques. L’auteur reçoit alors un retour l’invitant à modifier sa publication avant de la renvoyer pour examen.
  3. Utiliser les critères prédéfinis de Facebook pour gérer les priorités, comme la prévention du contenu indésirable et la gestion des conflits. Les administrateurs peuvent parcourir, ajouter et modifier ces critères prédéfinis afin de répondre aux besoins de leur groupe.Les administrateurs peuvent annuler les actions spécifiques de l’Assistance administrateur, ou modifier et affiner les critères au fil du temps.

 

Une autre nouvelle fonctionnalité Assistance Administrateur permettra aux administrateurs de modérer automatiquement les commentaires dans leurs groupes

 

Les administrateurs peuvent également tirer parti des critères prédéfinis suggérés par Facebook pour aider à limiter le spam et à gérer les conflits.

 

Des alertes de modération sur les conflits potentiels

 

Une mise à jour notable est un nouveau type d’alerte de modération surnommé « alertes de conflit ».

Cette fonctionnalité, actuellement en cours de test, informera les administrateurs lorsqu’une conversation potentiellement litigieuse ou malsaine a lieu dans le groupe, indique Facebook.

Cela permettrait à un administrateur de prendre rapidement une mesure , comme désactiver les commentaires, limiter qui pourrait commenter, supprimer une publication ou toute autre approche de la situation.

Les alertes de modération de conflit sont alimentées par l’apprentissage automatique, explique Facebook. Son modèle d’apprentissage automatique examine plusieurs signaux, y compris le temps de réponse et le volume de commentaires, pour déterminer si l’engagement entre les utilisateurs a ou pourrait entraîner des interactions négatives, explique la société.

C’est un peu comme une expansion automatique de la fonctionnalité d’alertes par mots clés que de nombreux administrateurs utilisent déjà pour rechercher certains sujets qui mènent à des conversations litigieuses.

Les alertes de modération de conflit sont alimentées par l’apprentissage automatique, explique Facebook.

 

Une fonctionnalité connexe, également nouvelle, permettrait aux administrateurs de limiter également la fréquence à laquelle des membres spécifiques pourraient commenter, ou la fréquence à laquelle des commentaires pourraient être ajoutés aux publications sélectionnées par les administrateurs.

Pour limiter les conversations, les administrateurs peuvent désormais restreindre la fréquence à laquelle les membres d’un groupe spécifique peuvent commenter ainsi que la fréquence des commentaires sur certaines publications qu’ils ont sélectionnées.

Lorsque cette option est activée, les membres peuvent laisser un commentaire toutes les cinq minutes. L’idée ici est que forcer les utilisateurs à faire une pause et à considérer leurs mots au milieu d’un débat houleux pourrait conduire à des conversations plus civilisées.

Nous avons également vu ce concept adopté sur d’autres réseaux sociaux, comme avec les invitations de Twitter à lire des articles avant de les retweeter, ou ceux qui signalent des réponses potentiellement dangereuses, vous donnant une chance de rééditer votre message.

 

Lorsque cette option est activée, les membres peuvent laisser un commentaire toutes les cinq minutes.

Développer un esprit communautaire

 

Facebook, cependant, a largement adopté l’engagement sur sa plate-forme, même lorsqu’il ne conduit pas à des interactions ou des expériences positives.

Bien que petite, cette fonctionnalité particulière est un aveu que la construction d’une communauté en ligne saine signifie que parfois les gens ne devraient pas être en mesure de réagir et de commenter immédiatement avec n’importe quelle pensée qui leur est d’abord entrée dans la tête.

En outre, Facebook teste des outils qui permettent aux administrateurs de limiter temporairement l’activité de certains membres du groupe.

S’il est utilisé, les administrateurs seront en mesure de déterminer combien de publications (entre une et neuf publications) par jour un membre donné peut partager, et pendant combien de temps cette limite doit être en vigueur (toutes les 12 heures, 24 heures, 3 jours, 7 jours, 14 jours ou 28 jours).

Les administrateurs seront également en mesure de déterminer combien de commentaires (entre 1 et 30 commentaires, par incréments de 5 commentaires) par heure un membre donné peut partager, et pendant combien de temps cette limite devrait être en vigueur (également toutes les 12 heures, 24 heures, 3 jours, 7 jours, 14 jours ou 28 jours).

 

En outre, Facebook teste des outils qui permettent aux administrateurs de limiter temporairement l’activité de certains membres du groupe.

Dans le même ordre d’intérêt pour créer des communautés plus saines, une nouvelle fonctionnalité de résumé des membres donnera aux administrateurs un aperçu de l’activité de chaque membre sur leur groupe, leur permettant de voir combien de fois ils ont publié et commenté, ont vu des publications supprimées ou ont été mis en sourdine.

Nous vous présentons la nouvelle fonctionnalité “Résumé du membre” qui permet aux administrateurs de consulter un résumé consolidé de l’activité de chaque membre du groupe.

Cela inclut le nombre de publications ou de commentaires réalisés par les membres, ou indique quand des publications des membres ont été supprimées ou mises en sourdine dans le groupe.

Facebook ne dit pas comment les administrateurs doivent utiliser ce nouvel outil, mais on pourrait imaginer que les administrateurs profitent du résumé détaillé pour faire le nettoyage occasionnel de leur base de membres en supprimant les mauvais acteurs qui perturbent continuellement les discussions.

Ils pourraient également l’utiliser pour localiser et élever les contributeurs réguliers sans violation aux rôles de modérateur, peut-être.

Lorsqu’un membre ou un administrateur commet une infraction dans le groupe, les administrateurs pourront également faire appel de la décision auprès de Facebook et demander un autre examen afin de s’assurer que la bonne décision a été prise.

Les administrateurs pourront également marquer leurs règles de groupe dans les sections de commentaires, interdire certains types de publication (par exemple, sondages ou événements) et soumettre un appel à Facebook pour réexaminer les décisions liées aux violations de groupe, en cas d’erreur.

 

Les administrateurs pourront également marquer leurs règles de groupe dans les sections de commentaires, interdire certains types de publication

Facebook Chats fait son retour

 

D’un intérêt particulier, bien qu’un peu enfoui au milieu de la flopée d’autres nouvelles, est le retour de Chats, qui a été annoncé précédemment.

Facebook avait brusquement supprimé la fonctionnalité de chat en 2019, peut-être en raison du spam, certains avaient spéculé.

Comme auparavant, les chats ou discussions instantanées peuvent avoir jusqu’à 250 personnes, y compris les membres actifs et ceux qui ont opté pour les notifications des chats.

Une fois cette limite atteinte, les autres membres ne pourront pas interagir avec ce salon de conversation spécifique tant que les participants actifs existants n’auront pas quitté le chat ou ne pas recevoir de notifications.

Désormais, les membres de groupe Facebook peuvent démarrer, trouver et engager des discussions instantanées avec d’autres personnes au sein des groupes Facebook au lieu d’utiliser Messenger.

Les administrateurs et les modérateurs peuvent également avoir leurs propres chats.

 

Désormais, les membres de groupe Facebook peuvent démarrer, trouver et engager des discussions instantanées avec d’autres personnes au sein des groupes Facebook au lieu d’utiliser Messenger.

 

En plus de ce grand ensemble de nouvelles fonctionnalités, Facebook a également apporté des modifications à certaines fonctionnalités existantes, en fonction des commentaires des administrateurs :

  • Nous avons testé les commentaires épinglés, qui permettent aux administrateurs d’épingler un commentaire en haut d’une publication de groupe.
  • Nous présentons également les notifications des annonces des administrateurs, qui sont désormais partagées avec les membres lorsque les administrateurs marquent une publication comme annoncé.Veuillez noter que le nombre de membres qui voit ces notifications dépend de plusieurs facteurs, notamment leur activité dans le groupe et les autres notifications qu’ils reçoivent à la même période.

 

En plus de ce grand ensemble de nouvelles fonctionnalités, Facebook a également apporté des modifications à certaines fonctionnalités existantes

 

Les changements vont se déployés sur les groupes Facebook à l’échelle mondiale dans les semaines à venir.

Source : Techcrunch

Facebook lance une nouvelle version de l\'application mobile des Groupes

Après avoir lancé les petites annonces dans les Groupes, a évidemment mis à jour son application mobile pour et en y incluant des nouveautés.

Groupes Facebook

Ainsi, en plus de la possibilité de vendre et d’acheter des objets d’occasion depuis un Groupe, la nouvelle version de l’application mobile de Facebook Groups améliore et facilite l’utilisation de cet outil de 3 manières :

  • Les membres des Facebook Groups peuvent désormais ajouter, depuis leur application mobile, des photos et des images dans les commentaires.
  • Les Administrateurs de Groupes peuvent épingler ou retirer un post épinglé. Et ce, pour faciliter de façon régulière la mise avant des posts intéressants.
  • Les Administrateurs peuvent désormais voir rapidement le nombre de demandes d’inscriptions à valider ou de posts à modérer.

Les nouvelles versions de l’application mobile des Groupes Facebook pour iOS et Android sont déjà disponibles.

Communauté Google+ : 5 raisons de s\'y intéresser

Communauté Plus.


Google Plus semble avoir trouvé une réponse aux groupes avec les communautés Google+

Et l\’annonce de cette fonctionnalité a certainement créé une surprise, même si elle n\’est pas une vraie nouveauté en soi.

Dans un tel cas, surtout lorsqu\’il s\’agit des réseaux sociaux, on se demande pour quelles raisons devons-nous encore passer plus de temps avec une telle fonctionnalité. En fait, là n\’est pas la question.

Car il ne s\’agit pas seulement de plus de temps à passer, mais de mieux y passer son temps.

Alors, si vous trouvez la Communauté Google+ intéressante sans vraiment vouloir y passer autant de temps que sur les autres réseaux sociaux, voici 5 raisons pour vous convaincre de vous y intéresser sérieusement.

Qu\’est-ce que la Communauté Google+ ?

Je vais plutôt vous présenter ici les bases de la Communauté Google+ afin que vous puissiez la comprendre. La communauté Google Plus peut être publique ou privée.

Il y a 2 types de groupes publics : l\’un où tous les membres peuvent partager un lien ou publier un post ou un commentaire et l\’autre où ce sont uniquement les modérateurs qui publient des posts ou partagent des liens mais tous les membres peuvent commenter.

Il y a aussi 2 types de groupes privés : l\’un qui peut être trouvé à partir de recherche sur Google ou Google Plus et l\’autre qui ne peut être découvert que par ceux qui connaissent l\’adresse URL de la communauté ou qui sont membres.

Pour découvrir les communautés Google+, connectez-vous à votre profil Google Plus et dans la colonne de gauche, vous verrez une  icône verte. Lorsque vous cliquez sur cette icône de navigation, vous allez découvrir de nombreuses vignettes de Communautés existantes auxquelles vous pouvez souscrire.

Les 5 raisons de l\’utiliser

  1. Vos contenus sont indexés par Google : C\’est l\’évidence même… Naturellement, Google indexe les contenus de sa propre plateforme.

    Ce qui ne vous a certainement pas échappé !

  2. Les communautés, c\’est mieux que les cercles Google+ : Avec une communauté, vous suivez des thématiques. Alors qu\’avec les cercles, vous suivez uniquement des profils qui peuvent poster des sujets qui sont loin de vos intérêts.

    Donc, le tri est plus efficace avec la communauté Google+. Surtout si vous devez utiliser cette plateforme dans un but strictement professionnel.

  3. Chaque communauté peut avoir des catégories : Une fois que vous avez créé une communauté, vous pouvez aussi créer des catégories à l\’intérieur pour spécifier des thématiques plus pertinentes. Par exemple, dans la communauté \ »Marketing et référencement web\ », vous trouverez des catégories telles que référencement web, social média, rédaction web, etc…

    Ainsi, lorsque vous voulez poster une contribution ou partager un lien, vous devez choisir la catégorie qui correspond le mieux à votre contribution.

    Chaque communauté Google+ peut avoir jusqu\’à 20 catégories au maximum.

  4. Vous pouvez vous en servir pour faire de la curation : Google+ permet aussi de faire de la curation. Dans une Communauté, vous êtes nombreux à partager des liens que vous jugez utiles à la thématique que vous suivez tous ensemble.

    Chaque membre aidant les autres membres à découvrir des liens et à les commenter. Ce qui ne veut pas dire qu\’il faut \ »flooder\ » (poster de façon intempestive). Vous risquez alors de vous faire interdire l\’accès à la communauté.

  5. La communauté aide aussi à construire son Autorité : Avoir un profil d\’Autorité sera de plus en plus important sur Google avec l\’arrivée probable de l\’Author Rank.

    Comme toujours, chaque communauté aura des centaines de membres, mais en réalité, très peu contribueront.

    Si vous acceptez de jouer le jeu et de participer régulièrement avec des commentaires pertinents sur les sujets proposés par les uns et les autres ou en proposant des liens pertinents qui vont être plussés et partagés sur les autres profils, ce seront autant de données qui vont faire évoluer votre propre Author Rank et avoir un impact futur sur votre référencement moteur.

    Et de plus, en vous faisant ainsi remarquer, vous gagnerez sans doute de nouveaux visiteurs sur votre propre blog, au-delà de vos propres Cercles, qui pourraient s\’abonner à votre newsletter ou vous mettre dans l\’un de leurs Cercles.

Enfin, à partir de n\’importe quelle page web disposant du bouton +1, vous pouvez partager un lien sur l\’une des communautés dont vous faîtes partie, en fonction de la thématique. C\’est un avantage important pour Google+ par rapport aux groupes Facebook.

Découvrez maintenant des conseils de pros pour plus de performances avec Google Plus.