Google lance les annonces “Activités à découvrir” pour aider le tourisme

a annoncé une nouvelle option de visibilité pour les attractions, visites et activités à proximité. Continuer la lecture de « Google lance les annonces “Activités à découvrir” pour aider le tourisme »

10 nouveautés déployées dans Facebook Messenger

Messenger, la première application de messagerie de a officiellement 10 ans, et la société célèbre l’occasion avec une poignée de nouvelles fonctionnalités et de mises à jour sur le thème de l’anniversaire.  Continuer la lecture de « 10 nouveautés déployées dans Facebook Messenger »

Infographie de l\'hébergement Web

L\’hébergement Web

Infographie de l\'hébergement Web pour mieux comprendre

Les sites Web sont hébergés, ou stockés, sur des ordinateurs spéciaux appelés serveurs.

nom de domaine dans leur navigateur. Leur ordinateur ou mobile se connectera ensuite à votre serveur et vos pages Web leur seront transmises par le biais du navigateur.

pour ne pas dire exigentvous aideront à en acheter un.

Si vous décidez de créer et héberger votre site Web

Les différents types de serveurs d\’hébergement internet

Allons plus loin et regardons les principales différences entre un hébergement mutualisé, VPS, dédié et Cloud.

  1. Hébergement mutualisé :

    En général, tous les noms de domaine peuvent partager un pool commun de ressources serveur, telles que la RAM et le CPU.

    car il nécessite des connaissances techniques minimales.

    Inconvénients :

    • Aucun accès root,
    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  2. Hébergement sur serveur dédié :

    Un serveur dédié offre le contrôle maximal sur le serveur Web sur lequel votre site est stocké.

    Vous louez en exclusivité un serveur entier. Votre (vos) site (s) est le seul site Web stocké sur le serveur.

    Caractéristiques :

    • Ce type de serveur est fourni avec une plus grande puissance,
    • Un coût beaucoup plus élevé qu’avec le serveur mutualisé, même si l’abonnement est généralement mensuel.
  3. Hébergement Virtual Private Server (VPS) :

    Inconvénients :

    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  4. Cloud Hosting :

    Le Cloud Hosting ou hébergement cloud offre une capacité illimitée pour gérer des pics de trafic ou de trafic élevés.

    Voici comment cela fonctionne : un ensemble de serveurs (appelé nuage ou cloud) travaillent ensemble pour héberger un groupe de sites Web. Cela permet à plusieurs ordinateurs de travailler en commun pour gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics pour un site Web particulier.

    Inconvénients :

    • requis pour modifier les paramètres du serveur et installer certains logiciels),
    • Des coûts plus élevés sont à prévoir,
    • Les utilisateurs d’hébergement Cloud sont généralement facturés par utilisation.

Comment choisir le bon hébergeur pour votre site Web ?

Il y a des centaines de questions que vous pourriez poser à votre hébergeur Web potentiel.

Et en obtenant les réponses à ces questions avant de vous engager, vous devriez avoir une image claire de ce que vous recevrez, ce que le prestataire offre sur le long terme, comment il traite ses clients (disponibilité du support et moyens de contact) et s’ils sont une entreprise en qui vous pouvez avoir confiance et avoir vraiment envie de travailler avec.

Voici quelques questions que vous pouvez poser.

  • Quel est le taux de disponibilité mensuelle moyen ?

  • Combien ça coûte ?

  • Où sont situés physiquement les serveurs d’hébergement ? Pouvez-vous choisir l\’emplacement de votre serveur ?

    Un serveur plus proche de vos utilisateurs permet à votre site Web de charger plus rapidement pour eux.

  • Quel niveau de support technique ou client est offert ?

    Un support client ou technique par téléphone ou par chat disponible 24/7 est à privilégier plutôt qu’un support par email. Vous pourrez ainsi facilement résoudre tout problème technique urgent qui pourrait survenir.

  • Quels sont les termes et les tarifs de renouvellement ?

    Sachez que si vous êtes un abonné pour la première fois, vous devrez probablement vous inscrire à un tarif réduit que pour les changements lorsque vous renouvelez votre contrat. Assurez-vous d’être bien informés pour les années à venir, surtout s’il y a des changements de tarifs en cours de contrat.

  • Quel types d’évolutions potentielles existe-il ?

    Par exemple, si vous démarrez avec un plan de serveur mutualisé, êtes-vous en mesure de développer votre espace plus tard ou même de passer à un environnement de serveur dédié?

  • Par exemple, si vous démarrez dans une configuration de serveur mutualisé et que vous devez passer à un environnement dédié ou VPS pendant la durée de votre contrat, est-ce autorisé ? Y a-t-il des ou des frais de migration ?

  • Sachez que tous les plans illimités ont des limitations. C’est juste une question pour savoir ce que sont ces limitations.

  • Le prestataire d’hébergement Web offre-t-il un essai gratuit ?

    Presque chaque fournisseur offre au moins un essai gratuit allant de 15 à 30 jours, mais certains offrent des délais plus longs. Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts et profitez de la période sans engagement pour tester chaque facette du service.

Les chiffres de l’hébergement Web aujourd’hui

Infographie via W3techs.com

  1. Top 10 des langues de tous les sites Web :
    • Anglais : 51.3%
    • Russe : 6,8%
    • Allemand : 5,6%
    • Japonais : 5,4%
    • Espagnol : 5,1%
    • Français : 4,1%
    • Portugais : 2,6%
    • Italien : 2,4%
    • Chinois : 2,1%
    • Polonais : 1,7%
  2. Quels logiciels CMS utilisent les sites Web (voir classement ici) ?
    • 51% n’utilisent aucun logiciel CMS
    • se classe largement en tête.
  3. de l’hébergement sécurisé :
  4. Popularité du langage PHP en 2018 :
    • 83% des sites Web utilisent le PHP.
    • 88% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 5
    • 11% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 7
    • 1% de ces sites utilisant le PHP utilisent des versions plus anciennes (sans doute des sites abandonnés).
  5. Les serveurs Web les plus populaires en 2010 et 2018 :
    • : 10% en 2018 contre 21% en 2010 (en forte baisse)
    • Nginx : 37% en 2018 contre 4% en 2010  (en forte croissance)
    • LiteSpeed : 3% en 2018 contre 1% en 2010
    • Apache : 48% en 2018 contre 72% en 2010 (en forte baisse)

Facebook étend son label Breaking News à plus d\'éditeurs

Facebook

À partir de cette semaine, étend ce label “Breaking News” à 50 autres éditeurs en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Europe et en Australie.

Cette extension sera en plus du

le label se signale par une étiquette “Breaking” rouge à côté de la source et de la durée depuis laquelle la story a été publiée (3 min, par exemple) pour tenter de .

La fonctionnalité peut être appliquée aux articles instantanés, aux liens et aux vidéos Facebook Live.

Les conditions d’utilisation du label Breaking News

  1. Les éditeurs peuvent ajouter le label “Breaking” à 1 seul post par jour, plus 5 autres par mois. Soit un total de 35 posts labellisés “Breaking” par mois.
  2. Chaque éditeur pourra choisir la durée d’affichage du label : entre 15 minutes et 6 heures.
  3. Les utilisateurs peuvent signaler une mauvaise utilisation du label “Breaking” avec la flèche déroulante.

À partir du test initial, Facebook dit avoir vu des résultats positifs.

Image via Facebook

 

Du 8 Décembre 2017 au 14 Janvier 2018, il a été relevé :

  • 4% de taux de clics en plus sur les posts affichant le label “Breaking”.
  • 7% de Likes en plus.
  • 4% de commentaires en plus.
  • 11% de partages en plus.

Les éditeurs peuvent voir les performances de leurs posts labellisés “Breaking” dans une section analytics spéciale.

Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

ous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.

L\'appli Google AdWords permet maintenant de gérer vos mots-clés

Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas entendu parler de l’application mobile Google AdWords. D’où la surprise avec cette nouvelle mise à jour qui rend l’appli encore plus utile en déplacement.

L\'appli Google AdWords permet de gérer vos mots-clés

En effet, les annonceurs AdWords peuvent maintenant ajouter, éditer et supprimer des mots-clés

Pour rappel, les mots clés AdWords sont des mots ou des expressions, que vous choisissez pour décrire votre produit ou service.

Ils permettent à AdWords de ne toucher que les internautes les plus intéressants, à savoir ceux qui sont susceptibles de devenir vos clients. Les mots clés peuvent ainsi vous aider à augmenter vos ventes et à réduire vos coûts.

Voici comment gérer votre liste de mots clés, ajouter, modifier et supprimer des termes, trouver des idées et générer des prévisions sur les performances des mots clés.

Comment ajouter des mots-clés dans l’appli AdWords ?

  1. Faites défiler l\’écran \ »Présentation\ » vers le bas, puis appuyez sur \ »Mots clés\ ».
  2. Appuyez sur le bouton bleu “Plus”.
  3. Sélectionnez la campagne, puis le groupe d\’annonces auxquels vous souhaitez ajouter votre mot clé.
  4. Appuyez sur “+ Ajouter un mot clé”.
  5. Saisissez un mot ou une expression, puis sélectionnez le type de correspondance souhaité.
  6. Appuyez sur la coche “Case à cocher”.
  7. Appuyez sur “Enregistrer” ou, si vous souhaitez ajouter d\’autres mots clés à ce groupe d\’annonces, sur “+ Ajouter un mot clé”.

Vous pouvez également ajouter des mots clés à un groupe d\’annonces ou à une campagne spécifique. Pour cela, faites défiler l\’écran vers le bas, appuyez sur “Mots clés”, puis sur le bouton “Plus”.

Comment modifier des mots clés dans l’appli AdWords ?

  1. Faites défiler l\’écran \ »Présentation\ » vers le bas, puis appuyez sur “Mots clés”.
  2. Appuyez sur le mot clé que vous souhaitez modifier.
  3. Dans la page qui s\’affiche, vous pouvez modifier le mot clé ou son type de correspondance.

Si vous modifiez le texte ou le type de correspondance d\’un mot clé existant, vous ne pourrez consulter les données de performance antérieures que dans la section des mots clés supprimés.

Comment supprimer des mots clés ?

  1. Faites défiler l\’écran \ »Présentation\ » vers le bas, puis appuyez sur “Mots clés”.
  2. Appuyez sur le mot clé que vous souhaitez supprimer, puis sur la “Corbeille”. Vous serez invité à confirmer que vous souhaitez bien effectuer cette opération.

Pour découvrir comment trouver des idées de mots clés et générer des prévisions sur les performances de vos mots clés depuis l’application mobile Google AdWords, visiter cette page d’aide.

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

Facebook laisse enfin les éditeurs mettre en place un paywall pour les abonnements payants à l’intérieur des Instant Articles. Mais, uniquement sur mobile .

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

a en effet annoncé sa dernière offre pour les éditeurs qui, tout en étant capables de d’accéder à une plus large audience sur Facebook, ont peur de donner leur contenu gratuitement.

La fonctionnalité paywall

Facebook Instant Articles, plutôt que de compter uniquement sur la publicité.

D’après Adage, le seuil de départ serait de 10 articles instantanés pour commencer, alors que Google News laisse les éditeurs choisir

  1. Un modèle qui permet de lire 10 articles gratuits avant qu’un abonnement payant ne soit exigé pour voir plus de contenu,
  2. Et un modèle qui propose une version \ »Freemium\ » qui permet aux éditeurs de choisir quels articles sont en accès libre et lesquels sont réservés uniquement aux abonnés payants. Comme le fait Le Monde actuellement.

Pour l’instant, seuls les appareils Android pourront accepter des systèmes d’abonnement pour les contenus instantanés sur Facebook, n’en faisant pas encore partie puisqu’il demanderait à recevoir une commission sur les abonnements vendus via ses iPhones.

Les articles instantanés seront également lus avec des publicités intégrées, même pour les abonnés payants. L’abonnement ne supprime donc pas la pub dans les Instant Articles.

Instagram : C\'est vous qui choisissez qui peut commenter vos posts

Instagram

Instagram : C\'est qui choisissez qui peut commenter vos posts

Principalement, offre désormais aux utilisateurs plus de contrôle sur qui peut réellement commenter sur leurs posts.

Précédemment, les commentaires sur Instagram étaient tout ou rien, c’est à dire que soit vous avez permis aux gens de commenter tous vos messages, soit vous avez totalement fermé les commentaires.

Maintenant, vous pouvez limiter les commentaires provenant seulement des personnes que vous suivez et/ou vos abonnés, et vous pouvez également bloquer des commentaires spécifiques.

Instagram a récemment ajouté la possibilité de bloquer automatiquement les commentaires offensants, il est donc agréable de voir la start-up prendre des mesures pour éviter que l\’application ne devienne une plateforme de trolls et spam.

Voici les nouvelles fonctions déployées sur Instagram pour lutter contre le spam :

  • Un grand nouveau changement qui va rendre plus facile d\’éliminer les trolls: vous serez en mesure de choisir qui peut commenter vos messages. Il y aura maintenant 4 options:
    • Tout le monde
    • Les personnes qui vous suivent et les gens que vous suivez
    • Les personnes que vous suivez
    • Les personnes qui vous suivent
    Images via BuzzFeed.com

    Cela ne sera disponible que pour les comptes publics. Auparavant, vous ne pouviez bloquer les commentaires des gens qu’un par un, et il n\’était pas possible de limiter de grands groupes de personnes.

  • La fonction \ »masquer les commentaires offensants\ » sera maintenant disponible en français, allemand, portugais et arabe.

    Cette fonctionnalité lancée en anglais en Juin dernier comme un moyen de bloquer certains mots, est maintenant élargi en une plus robuste détection par l’intelligence artificielle des nuances de commentaires harcelants.

    Pour l\’activer, allez dans la section \ »Commentaires\ » de l\’application Instagram, et basculez sur le filtre automatique.

  • La dernière fonction déployée est une amélioration de l\’outil de santé mentale et de sécurité visant à aider les personnes qui publient sur l\’automutilation ou le suicide.

    À l\’heure actuelle, lorsque vous signalez un message, une story ou une diffusion en direct sur l\’automutilation ou le suicide, la personne recevra une notification indiquant que “nous vous tendons la main pour vous offrir de l\’aide”.

    À partir d\’aujourd\’hui, ce menu va maintenant apparaître au cours d\’une vidéo en direct si quelqu\’un est inquiet à votre sujet et signale votre livestream sur l\’automutilation.

    Vous pouvez parcourir les options (anonymement) dans le menu pendant la diffusion en direct, puis de manière transparente revenir à votre flux.

    Vous pouvez consulter les ressources qui vous suggéreront de contacter un ami, d\’appeler une assistance en ligne, ou d\’obtenir des conseils et du soutien (les liens de support et les assistances varient selon les pays).

    Cela signifie également que pour être efficaces, les signalements devront être vérifiés et traités très rapidement par des modérateurs humains, pendant que la personne “victime” est encore en ligne.

Bing Ads lance les Extensions d\'annonce au niveau du compte

Bing Ads permettra désormais aux annonceurs de définir des extensions d’annonces pour toutes les campagnes au niveau du compte.

Bing Ads

“Toutes les campagnes”.

Cette nouvelle fonctionnalité peut vous aider à gagner du temps et contribue à assurer la cohérence entre les plateformes publicitaires.

Plutôt que de créer une extension d’annonce par annonce, les annonceurs peuvent désormais attribuer la même extension à un groupe de publicités en une seule fois.

Bing Ads lance les Extensions d\'annonce au niveau du compte
Image via Bing.com

Retenez ceci

  1. Après cette mise à jour, vous pouvez
  2. l\’importation des annonces AdWords

Cette fonctionnalité sera lancée sur tous les marchés mondiaux de au cours des prochaines semaines.

Google AdWords relance son test sur les suggestions d\'annonces automatisées

Plus tôt cette année, AdWords avait lancé un test bêta, qui crée automatiquement des annonces générées par son système, avec un petit groupe de comptes AdWords.

Google AdWords relance son test sur les suggestions d\'annonces automatisées

le contenu dans les annonces AdWords existantesles pages de destinationretour sur investissement).

Qu’est-ce qui a changé dans ce nouveau test

Principalement, deux choses importantes :

  • Plus de notifications:
  • Période de révision : il y aura une période de 14 jours

D’après Searchengineland

Alors, quel est le but de ce test ?

quand ils ont 3 à 5 annonces

meilleure compréhension de ce qui pousse les utilisateurs à cliquer sur les annonces AdWords. Aucune surprise, car le machine learning qui est maintenant dans tout nouveau développement dans AdWords est au cœur de ce test.

Et comme ces modèles de suggestions d’annonces ont obtenu plus de retours de la part des testeurs, sur le type de contenu publicitaire qui génère le plus de clics, le machine learning peut ajuster et améliorer les suggestions.

paramètres de rotation des annonces annoncée la semaine dernière. Mais les suggestions d’annonces automatisées participent cependant du même principe.

Ainsi, à ce test.

machine learning) pour automatiser les processus de développement et de test de création publicitaire.

La nouvelle version bêta des suggestions d’annonces automatisées est configurée pour démarrer à partir du 30 Septembre 2017 aux États-Unis et au Royaume-Uni.