Google Panda prend-il en compte l\'architecture du site Web ?

Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas entendu parler de Google Panda, cet algorithme de qui est bien connu pour ne déclasser que les sites de faible qualité. Et pour cause.

Google Panda prend-il en compte l\'architecture du site Web ?

Depuis Janvier 2016, Google Panda a été officiellement intégré dans le core de l’algorithme de classement de Google. Et le fait qu’il fonctionne maintenant en temps réel et en continu fait que l’on ne devrait plus en entendre parler.

Sauf que lors d’un récent Hangout, John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google et porte-parole , a été interpellé sur la prise en compte par Google Panda de l’architecture du site Web dans la qualité du site.

La question posée était de savoir si “Panda prend en compte l’architecture du site lorsque Google enregistre le score Panda ou améliorer les catégories ne changerait rien du tout ?”

Réponse de John Mueller :

Si nous trouvons quelque chose qui provoque des erreurs ou pose des questions que nous pensons qu’elles influent essentiellement sur la qualité du site Web dans son ensemble, alors c’est quelque chose qui pourrait être prise en compte.

Des propos de John Mueller confirmés par le Tweet ci-dessous :

En d’autres termes, John Mueller déclare que Google Panda prend en compte la qualité du site dans son ensemble, y compris l’architecture du site, et donc les pages de vos catégories qui devraient être aussi de bonne qualité.

 Panda ne s’occupe pas que de votre contenu principal… même si l\’architecture du site peut impacter sur le contenu.

Google Penguin : Vous n\'entendrez plus bientôt parler de lui aussi !

Gary Illyes a laissé entendre que Google Penguin ne sera finalement pas mis à jour à la période précédemment indiquée dans de nombreux Tweets.

Google Penguin

Toujours est-il que dans un autre Tweet, Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez , nous livre une information très importante concernant . En même temps, on pouvait s’y attendre.

A la question de savoir si Penguin “en temps réel” signifie aussi qu’il va être introduit au coeur de l’algorithme de Google, Gary Illyes répond ce qui suit :

Gary Illyes a donc confirmé que Google Penguin sera bel et bien en temps réel, mais il a aussi ajouté qu’il fera bientôt partie du coeur de l’algo de Google.

Et il ajoute : “Ce qui signifie que nous arrêterons d’en parler (ou plutôt que je n’en parlerai plus)”.

Tout comme pour Google Panda qui est maintenant au coeur de l’algo, Google continuera de nous parler de l’évolution de son algorithme de ranking, sans plus jamais faire allusion à Panda ni Penguin qui n’existeraient donc plus de facto en tant que filtres anti-spam de Google.

Les algorithmes de Google Search s’appliquent-ils en fonction de la langue ou du pays ?

Au moment où annonce l’intégration de Google Panda au coeur de son algorithme de classement et où on peut aussi se poser la question du sens de “Google Panda n’est pas en temps réel”, on peut aussi se demander si les algorithmes de Google, y compris Panda et Penguin s’appliquent différemment en fonction de la localisation et de la langue.

Les algorithmes de Google Search diffèrent-ils en fonction de la langue ou du pays ?

C’est justement la question qui vient d’être posée à John Mueller lors d’un hangout récent. Celui-ci a répondu, en gros, que les algorithmes de sont identiques quel que soit le pays et quelle que soit la langue.

Toutefois, John Mueller a détaillé (vidéo 20:54) certaines choses qui peuvent être influencées par le pays et/ou la langue de l’utilisateur.

“Pour l’essentiel, nos algorithmes de qualité sont pratiquement les mêmes pour tous les pays et toutes les langues. Il y a très peu de parties de nos algos qui sont différentes ou qui sont spécifiques à des langues individuelles habituelles ou à des pays.

Parfois, la particularité des pays joue plus un rôle plus important en ce qui concerne le type de fonctionnalités de recherche à afficher réellement. Ainsi, si nous avons ou pas un “featured snippet” (réponse proposée directement au-dessus des résultats organiques extraite d\’un contenu pour une requête interrogative) à montrer ou pas, cela dépendra de votre pays.

La manière dont nous comprenons votre contenu pourrait varier d’une langue à une autre, en ce sens qu’il est parfois plus facile de comprendre les synonymes, parfois il est plus facile de séparer les mots, surtout quand on a affaire à des langues dans lesquelles nous ne sommes pas aussi bons que d’habitude.

Donc, autant tous ces aspects peuvent jouer un rôle dans la plus part de nos algorithmes, autant nous essayons de les rendre aussi génériques que possibles, parce que si nous avons un algorithme qui fonctionne très bien partout, alors nous n\’avons pas à nous soucier de le redéfinir ou de l\’affiner et de le tester dans toutes ces différentes langues ou pays.

Nous pouvons en quelque sorte supposer qu’il va continuer à fonctionner correctement partout, nous pouvons mettre à jour une version et être sûr que ces améliorations seront disponibles pour tous en même temps à travers le monde entier.”

Il est vrai que ce discours a souvent été tenu par Google. Même si parfois, trop souvent même, Google teste une nouvelle fonctionnalité dans une version nationale de Google (.com ou .de, ou .ca ou .fr, par exemple) ou dans une seule langue.

C’est ce qui fait parfois croire que Google pourrait avoir des algorithmes différents en fonction du pays ou de la langue de l\’utilisateur. Il n’en en rien !

Le contenu dupliqué n\'est pas une pénalité Google

Depuis le lancement de Google Panda, nous avons toujours dit que le contenu dupliqué étaient à surveiller de très près afin d’éviter toute pénalité .

Le contenu dupliqué ne serait pas une pénalité Google

Mais voilà, +Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, très loquace en ce moment, notamment lors de la dernière SMX de San José, aurait déclaré lors de l’un de ses exposés que la pénalité pour duplicate content est un mythe .

.

ne classera pas de résultats de recherche avec des doublons.

A moins que l’utilisateur ne clique sur le lien “afficher les résultats de recherche similaires aux pages indiquées ci-dessus” placé tout en bas des SERP.

Ce n’est pas, poursuit Gary Illyes, parce que vous avez du contenu dupliqué que ceux-ci ne seront jamais visibles dans . Seulement, Google préfère les masquer et ne les afficher que si l’utilisateur souhaite les voir.

En conclusion, la pénalité pour duplicate content ne serait qu’un myhte SEO de plus. Mais, ce n\’est pas une raison pour avoir sur votre site. CQFD.

Google : Combien de temps pour qu\'une optimisation de site aboutisse ?

Il arrive très souvent qu’un site qui publie régulièrement du contenu (même intéressant) n’arrive pas à bien se classer sur .

Au bout de combien de temps une optimisation de site aboutit à un bon classement ?

Bien entendu, de nombreux paramètres peuvent être pris en compte pour justifier un tel classement non satisfaisant.

Cependant, et pour en arriver à la question posée à John Mueller, le propriétaire du site web peut demander l’aide d’un professionnel en référencement pour mieux optimiser son site.

La question posée à John Mueller était de savoir au bout de combien de temps une de site Web avec une qualité du contenu bien améliorée peut-elle aboutir à un meilleur classement sur Google ?

Selon John Mueller, quoi qu’il advienne, Google explorera et indexera rapidement les contenus qui ont été modifiés et mieux optimisés. Et ils commenceront même à se classer dans les pages de résultats.

Seulement, cela prendra plus de 6 mois pour que Google recueille toutes les informations concernant ces contenus améliorés afin de les transformer en signal positif pour le .

Par conséquent, lorsque vous entreprenez de réécrire certains articles de votre site ou blog ou de modifier son architecture et/ou son ergonomie, voir de le relooker complètement, les résultats de tous ces changement ne seront pas immédiats.

Et donc pas de résultats perceptibles avant au moins 6 mois, pour ne pas dire plus… Ce serait à partir de ce délai que votre ranking sur Google pourrait s\’améliorer de façon significative.

Ceci est une information intéressante à prendre aussi en compte lorsqu’un site a, par exemple, été pénalisé par Google Panda et que vous avez essayé d’améliorer la qualité des contenus.

Alors, patience, patience…

Google confirme que Penguin 3.0 ne s\'arrêtera plus jamais

aurait confirmé le Penguin non-stop

Google confirme que Penguin 3.0 ne s\'arrêtera plus jamais

le site Searchengineland.com qui laisse entendre que Penguin 3.0 lancé depuis la mi-Octobre devrait se déployer indéfiniment.

On aurait pu penser au départ que ce déploiement était volontairement lent du côté de Google vu le temps écoulé (une année entière) entre les deux dernières mises à jour. Mais non ! Google ayant déclaré ce qui suit à Searchengineland.com :

\ »\ »

Cette annonce explique donc pourquoi beaucoup de sites ont vu des fluctuations dans leurs classements depuis le déploiement initial de Google Penguin 3.0. Ces fluctuations sont désormais susceptibles de persister ad vitam æternam.

On arrive donc à la même situation qu\’avec Google Panda

La prochaine confirmation que nous pouvons espérer de Google est celle de savoir si les sites pénalisés s\’en sortiront plus rapidement si le webmaster a fait le nécessaire ou si ce webmaster devra attendre une nouvelle version officielle de Penguin avant de retrouver ses positions d\’avant.

Google Panda 4.0 : C\'est une réécriture de l\'algorithme, selon Matt Cutts


lancé la semaine dernière Panda 4.0

A la consultation de la liste des perdants et des gagnants de ce Panda 4.0, on pouvait se poser la question de savoir quel était son impact réel sur la visibilité sur Google.




.

Pour essayer de clarifier un tant soit peu les choses, Matt Cutts, le responsable anti-spam de Google, a alors publié le tweet ci-dessous :

pourrait dorénavant favoriser les petites structures.

Google Panda 4.0 est donc une avancée…

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.

Matt Cutts annonce des changements dans l\'algorithme de Google


Dans sa dernière vidéo, Matt Cutts annonce que travaille actuellement sur une mise à jour de son algorithme de classement.

Un changement qui, selon les dires de Matt Cutts, devrait permettre à Google de mieux déterminer si un site est une Autorité par rapport à un sujet. Aucune date n\’a été donnée pour cette mise à jour, mais son lancement semble imminent.

Voici la question qui a inspiré Matt Cutts pour nous faire part de ce qui pourrait advenir dans un futur proche : \ »Vu que Google continue d\’ajouter des signaux sociaux dans son algorithme, comment arrivez-vous à faire la distinction entre une simple popularité et une vraie Autorité ?

Autorité et popularité étant 2 choses différentes mais confuses dans l\’esprit de certains webmasters. D\’ailleurs pour rappel, Matt Cutts a déjà déclaré que Google travaillait à la promotion d\’Autorités thématiques.

Site d\’Autorité contre site populaire

Dans sa vidéo, pour comparer la popularité avec l\’Autorité, Matt Cutts déclare : \ »Nous avons déjà pensé à ce sujet parce que, depuis longtemps, nous avons ressenti comme une sorte de frustration en lisant des blogueurs disant que le PageRank est une mesure de popularité des sites web. Alors que ce n\’est pas vrai!\ »

C\’est alors que Matt Cutts tente de faire le parallèle avec des sites pornographiques qui sont très populaires parce que beaucoup de gens les visitent, et pourtant, très peu de sites pointent des liens vers eux. Alors que, de l\’autre côté, de nombreux webmasters pointent des liens vers des sites administratifs sans pour autant que beaucoup de gens visitent ce type de sites web.

Ce qui, pour Matt Cutts, signifie que les gens veulent que les sites administratifs et gouvernementaux aient de l\’Autorité, mais pas les sites pornographiques.

Matt Cutts poursuit en disant : \ »Vous pouvez séparer la simple popularité de la réputation ou de l\’autorité. Mais, comment faisons-nous pour afficher le bon site qui correspond à une requête donnée ? Prenons un exemple : si vous créez un site pour parler du PageRank, nous pouvons regarder les liens reçus et nous demander combien parmi ces liens entrants parlent de PageRank ? Et s\’il y a de nombreuses ancres de liens ou une fraction de ces ancres de liens qui parlent de PageRank, alors votre page est thématique. Et, peut-être, vous êtes une Autorité pour le terme PageRank.\ »

C\’est quand même bizarre ce que dit Matt Cutts. Comment peut-il demander aux webmasters de ne pas trop optimiser les ancres de liens et dire maintenant que Google regarde ces mêmes ancres de liens pour savoir si vous êtes une Autorité par rapport à un sujet ? En fait, Matt Cutts confirme encore que les ancres de liens sont très déterminantes dans l\’algorithme de classement de Google.

Ce qui est intéressant dans cette histoire d\’Authorité thématique dont parle Matt Cutts, c\’est qu\’on ne peut s\’empêcher d\’évoquer à nouveau la pénalité infligée récemment par Google à un site sous prétexte qu\’il a publié un article en dehors de sa thématique de prédilection connue de Google.

Dire que cette pénalité était un nouveau signal envoyé aux blogueurs est un pas que je franchirai bien volontiers maintenant, surtout après cette vidéo de Matt Cutts.

Quels changements dans l\’algorithme de Google ?

Matt Cutts annonce des changements dans l\’algorithme de Google qui devraient, une nouvelle fois, permettre à Google d\’améliorer sa qualité afin d\’afficher des résultats très pertinents.

Alors que fait Google Panda qui a été créé pour éjecter les sites de mauvaise qualité des pages de résultats de Google ? Sans doute que ces changements dans l\’algorithme de Google ont-ils aussi un rapport avec \ »la nouvelle génération Panda\ » dont Matt Cutts nous avait déjà parlé.

Un nouveau Panda qui devrait favoriser les petites entreprises. Wait and see…

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.

12 Moyens d\'améliorer son trafic web sans faire de Netlinking

Et donc, leur importance en terme de visibilité et de trafic web.

Et pourtant, comme nous le présente Cyrus Shepard

1. In-Depth Articles

Selon Moz.com, 6% des résultats de recherche de contiennent désormais des liens In-Depth Articles.

2. Améliorer la satisfaction de l\’utilisateur

3. Les extraits enrichis issus des données structurées

extraits enrichis susceptibles de s\’afficher

4. Optimisation des contenus vidéo

La capture d\’extrait vidéo (miniature)

balises de schema.org pour les vidéos.

Wistia qui peuvent vous aider à créer un sitemap vidéo incluant automatiquement le balisage de Schema.org. Ce qui va vous permettre de choisir la miniature à afficher sur les pages de résultats.

Et comme les miniatures vidéos encouragent très souvent les clics, vous pouvez espérer alors améliorer votre trafic web.

5. Google AuthorShip

Certes Google ne vous garantit pas plus de clics si vous participez à l\’Authorship

6. Améliorer le temps de chargement des pages

Par temps de chargement, il faut comprendre le temps que prend votre serveur pour envoyer sa première réponse à une requête.

7. Optimisation pour mobile

Comme mentionné plus haut, votre site web devra être aussi configuré pour le mobile. Google ayant confirmé

8. Accroître votre audience en dehors de votre zone géographique

9. Visibilité avec Google+

vous devez être actif sur Google+.

10. Optimisation des balises meta et title

Et comme dit Matt Cutts : \ »\ ». Ce qui veut dire que toute duplication de balises pourra être pénalisée et constituer un frein à votre trafic web.

11. Publier régulièrement de nouveaux contenus

Sur certaines thématiques et pour certaines requêtes, avoir du contenu frais peut toujours aider pour plus de visibilité sur Google.

12. Optimisation interne du site

Certes, l\’optimisation technique devient de plus en plus complexe, mais rien n\’est nouveau. Il faut tout simplement accepter de revenir aux fondamentaux du et surtout savoir s\’adapter à tout changement d\’algorithme.

Matt Cutts s\'explique sur le nouveau Google Panda

Matt Cutts et le nouveau Panda.

Le nouveau Panda qui fonctionne en temps réel avait besoin de précisions que nous donne Matt Cutts dans sa dernière production vidéo.

La question à laquelle va répondre Matt Cutts est celle-ci : \ »Comment savoir maintenant si mon site a été impacté par Google Panda vu qu\’il a été intégré dans l\’algorithme de Google et, en cas d\’impact, comment savoir si on on a retrouvé son classement d\’avant ?

Et Matt Cutts de répondre : \ »Panda est une nouveauté que nous avons lancé il y a maintenant près de 2 ans pour cibler les contenus de faible qualité. Il a fait à peu près l\’objet d\’une mise à jour mensuelle et c\’est cela la nouveauté. Nous avions de nouvelles données que nous actualisions à chaque fois. Et nous étions arrivés à un point tel que les changements étaient mineurs mais progressifs, mais nous recevions de bons signaux. Finalement, il n\’y a vraiment pas de différence à chaque fois avec le dernier Panda.

Alors, nous avons voulu aller plus loin. C\’est à dire qu\’au lieu de faire une mise à jour mensuelle et actualiser les données, pourquoi ne pas directement l\’intégrer dans le processus d\’indexation.

Aujourd\’hui, nous pensons que Google Panda affectant dorénavant un tout petit nombre de webmasters, nous avons décidé de l\’intégrer dans le processus principal d\’indexation.

Si Panda est donc intégré dans l\’algorithme d\’indexation, il devrait donc analyser et vérifier la qualité d\’un contenu avant son indexation. Si ce contenu ne franchit pas les critères minimum de qualité au moment de son indexation, Panda devrait l\’exclure. Ce qui serait donc un contrôle en amont plutôt que de faire la chasse aux contenus de faible qualité après…

Mais, Matt Cutts poursuit : \ »Si vous pensez être victime de Google Panda, essayez, avant toute chose, de vérifier de vous-même que tous vos contenus sont de bonne qualité. Le genre de contenus convaincants que les internautes apprécieront lire et qu\’ils mentionneront ailleurs (backlinks) ou qu\’ils partageront ou recommanderont à leurs amis\ ».

La contenu est donc toujours ROI. Et ça, vous le savez depuis longtemps…

Et Matt Cutts d\’expliquer que cet objectif de qualité étant, tout cela reste aussi le but de tout le système d\’indexation dans son ensemble. Par conséquent, si vous estimez que vous n\’êtes plus mieux classé qu\’auparavant, pensez à la qualité des contenus de votre site et vérifiez que vous n\’avez pas de contenus dupliqués ou que vos contenus sont réellement originaux et uniques.

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google en 2014.