A quand le déploiement de l\'index Google Mobile-First ?

Dans un article précédent intitulé “Google index mobile-first : le changement, ce n’est pas pour maintenant”, j’avais indiqué certaines raisons qui pouvaient justifier ce retard à l’allumage.

Google Index Mobile-First ne sera pas déployé avant 2018 !

Il nous revient à nouveau en écho que ce fameux index mobile-first, qui doit donner la priorité au contenu mobile pour le classement dudit contenu tant sur mobile que sur desktop, ne va plus voir le jour avant 2018.

C’est en tout cas Gary Illyes, porte-parole chez , qui vient de le confirmer dans un Tweet révélé par Barry Schwartz. Et ce, après des échanges entre pros sur ce sujet.

Un premier Tweet indiquait ce qui suit :

Le mobile-first sera déployé à la fin de cette année (2017, ndlr).

Cette première interprétation est alors contestée par un autre Tweet :

Pas du tout. J’ai écouté attentivement. Les ingénieurs disent espérer le déployer avant la fin de l’année, mais il (Gary Illyes, ndlr) pense maintenant que ce n’est plus probable.

Pour finir, c’est Gary Illyes lui-même qui vient clarifier ses propos pour dire :

Oui, cette phrase avait une deuxième partie où j’ai dit que je ne pense pas en fait qu’il sera lancé cette année.

Pour conclure, il n’y aura pas de mobile-first avant l’année 2018 ! CQFD.

Google Search s\'apprête-t-il à lancer une nouvelle interface utilisateur ?

Certes, il y a déjà un bon moment que ce test de sur desktop affichant les résultats dans des cartes comme sur Google mobile est connu. Seulement, depuis 24 heures, ces résultats intégrés dans des cartes s’affichent avec insistance.

Google Search

Et de nombreux observateurs sur la blogosphère commencent à constater une nouvelle interface utilisateur avec les 10 résultats de via desktop qui s’affichent dans des cartes individuelles séparées les unes des autres.

On sait que Google est attaché à l’uniformisation des interfaces de chacun de ses services tant sur mobile que sur ordinateur. Et sur de nombreux points, la page de résultats de Google sur ordinateur s’est rapprochée de l’interface en Material Design sur mobile.

Et cette individualisation des résultats de recherche concerne aussi les annonces AdWords affichées au début et la fin des résultats organiques.

De la même manière, les annonces de qui apparaissent à droite des résultats encartés s’affichent aussi dans un panneau distinct.

On peut remarquer que l’arrière-plan de cette nouvelle interface est grisée, ce qui permet de mieux faire ressortir l’effet des cartes séparées.

La largeur de la partie centrale qui affichent les résultats organiques est plus grande, d’au moins 20 caractères en plus. Google avait d’ailleurs déjà confirmé le test d’une plus grande largeur, et donc de plus d’espaces pour le titre et la description de chaque résultat.

Dans ces résultats par cartes, Google affiche aussi les vignettes des articles de blogs, notamment pour les recettes de cuisine.

Toutefois, on a toujours les mêmes 11 résultats organiques par page

Affaire à suivre.

L\'appli Google pour iPhone intègre l\'AMP pour 10% de vitesse de plus

Google annonce étendre le déploiement de sa technologie pour plus d’affichage accéléré du contenu mobile sur tous les appareils.

L\'appli Google pour iPhone intègre l\'AMP

Désormais, les pages AMP s’afficheront aussi dans l’application pour mobile (iPhone), en ce qui concerne les informations de et les résultats de recherche via Google mobile.

Par conséquent, tous les articles AMP affichés dans tout mobile iOS via l’appli Google afficheront aussi le label \ »AMP\ » et l’icône en forme d\’eclair bleu. Ainsi, toutes les news se chargeront instantanément dans l’iPhone, comme ça l’est déjà pour les mobiles .

Les utilisateurs de l’iPhone retrouveront principalement ces contenus AMP dans la rubrique “A la une” des résultats de recherche, dans un carrousel qu’ils pourront faire défiler horizontalement.

Image via Google

Selon Google, l’application Google pour iOS devrait en général s’afficher 10% plus vite qu’auparavant. Ce qui permettrait à l’ensemble des utilisateurs d’iPhone d’économiser jusqu\’à 6,5 millions d’heures dès cette année.

Vous pouvez télécharger la dernière version de l’appli Google pour iOS dans l’App Sptore.

Google annonce le lancement imminent d\'une mise à jour du Mobile-Friendly

Initialement lancé le 21 Avril 2015, on a pas véritablement vu l’effet du Mobile-Friendly sur le classement dans mobile. Et ce, malgré qu’il soit lui aussi un critère de référencement.

Google annonce une mise à jour du Mobile-Friendly début Mai 2016

Sans doute que ce critère était encore infime, Google tolérant jusqu’à maintenant quelques imperfections dans l’ du contenu sur mobile.

Mais, cela pourrait bientôt changer avec cette annonce du jour de Google qui déclare qu’à compter du mois de Mai 2016, il amplifiera davantage l’effet du signal du mobile friendly (comptabilité avec le mobile) pour le classement. Ainsi, il risque de ne plus avoir de sites non-compatibles avec le mobile dans les 2 à 3 premières pages de résultats.

Google rassure toutefois les propriétaires des sites mobiles : “si votre site est déjà compatible avec le mobile, vous ne devez pas vous inquiéter. Vous ne serez pas impacté par cette mise à jour”.

Toutefois, lorsque l’update sera lancée, elle sera déployée graduellement pendant des semaines ou des mois. Et le début de ce déploiement du mobile-friendly est programmé pour début Mai 2016.

Rappelons que l’algorithme du mobile friendly est un signal qui s’applique page par page, donc cela peut prendre du temps pour que Google évalue chaque page de votre site mobile ou la version mobile de votre site web. C’est pourquoi ce déploiement sera très progressif.

Et selon Google, en fonction de la vitesse d’exploration et d’indexation de toutes vos pages mobiles, l’impact sera aussi lent à se faire sentir.

Vous pouvez dès à présent utiliser cet outil SEO pour vérifier que tout est correct pour votre site.

La pénalité Google pour l\'affichage d\'interstitiels d\'appli mobile est entrée en vigueur

a officiellement commencé à faire des pages mobiles qui affichent des interstitiels d’installation d’applications mobiles aux utilisateurs, provenant des résultats de la recherche de Google mobile, des contenus non mobile-friendly.

La pénalité Google pour l\'affichage d\'interstitiels d\'appli mobile est entrée en vigueur

Cela signifie que ces pages perdent le bénéfice du label “Site Mobile” et le “boost” associé à leur classement actuel.

Dans son post officiel du 2 Novembre, ci-dessous présenté, Google déclare :

Initialement, cette pénalité devait commencer le 1er Novembre, mais elle commence officiellement le jour suivant. Et, cela ne concerne pas tous les autres interstitiels promouvant autre chose que l’installation de l’application mobile du site visité. Allez savoir pourquoi ?

Toutefois, avec l’annonce de cette mise à jour, cette pénalité sera totalement intégrée dans l’algorithme mobile-friendly de Google. Par conséquent, le 2 Novembre marque aussi le lancement de la seconde version du Mobile-Friendly.

Et voici ce que Google recommande dans son post :

Considérez donc que les sites qui continuent à afficher des interstitiels d’installation d’application mobile ont déjà perdu leur label “Site Mobile” et ont été déclassés.

Il sera maintenant intéressant de voir si ces sites constatent réellement une baisse de trafic et s’ils ont remplacé les interstitiels par des bannières.

Comment va fonctionner Google AMP pour accélérer l\'affichage des pages mobiles ?

vient d’annoncer publiquement le lancement de son ambitieuse initiative qui vise à accélérer le temps d’affichage du contenu mobile.

Accelerated Mobile Pages (AMP)

Ce nouveau projet en open source a été baptisé Accelerated Mobile Pages (AMP).

Il s’agit d’inciter et encourager les développeurs et les éditeurs de contenus à adopter dans leurs sites web et dans leurs applications mobiles (si, si) la technologie dite HTML et d’en faire un nouveau format de page web mobile.

Objectif initial de Google AMP

L’objectif escompté par Google en lançant cette initiative, c’est d’obtenir autant de réactions qu’il y en a eu lors de la divulgation du “responsive design” qui adapte automatiquement les pages web à la taille de l’écran de l’utilisateur.

Selon Google, la technologie AMP HTML va considérablement améliorer la performance du web mobile en permettant aux éditeurs web de créer des pages web très allégées.

Lesquelles pages allégées pourraient alors réduire les nuisances ou lourdeurs des technologies telles que le JavaScript.

En adoptant l’Accelerated Mobile Pages, les éditeurs pourront utiliser les techniques de cache et de stockage des pages web de Google pour afficher instantanément leurs contenus sur le web mobile et dans les applications mobiles, quel que soit le mobile utilisé.

Et, tout comme Nuzzel, ils pourront faire afficher ces contenus mobiles en quelques millisecondes contre 5 à 10 secondes, voire plus, habituellement. Ce qui n’est pas rien sur mobile.

Tout sur le nouveau format Google AMP pour un affichage accéléré des pages mobiles

AMP étant un projet open source, il est disponible sur le site GitHub et tous les développeurs et éditeurs peuvent apporter leurs contributions, bénévolement s’entend.

Comment AMP accélère les pages sur le web mobile ?

Rappelons-le, l’usage de l’AMP HTML va permettre aux sites web de créer des versions allégées de leurs pages web que Google se chargera de distribuer pour eux via son cache, pendant que ces sites seront toujours hébergés dans leurs espaces web habituels.

Selon Google, l’Accelerated Mobile Pages (AMP) se présente comme une autre page web, mais débarrassée de toutes les fonctionnalités qui ralentissent son affichage. Ainsi, comme toute autre page web, le fichier AMP se chargera dans tout navigateur ou toute application. Mais plus rapidement.

Les fichiers AMP vont profiter de diverses approches techniques et architecturales pour donner la priorité à la vitesse de chargement afin d’aboutir à une expérience plus rapide pour les utilisateurs. Il s’agit donc de réduire la distance entre l’utilisateur et le serveur de chargement du contenu demandé. Ce qui, inéluctablement a une incidence sur le temps de réponse.

Google a aussi clairement déclaré que pour sa part, l’utilisation de son cache sera gratuitement offerte. Et d’autres plateformes pourront développer leurs propres caches.

Comment créer son contenu avec l’AMP HTML ?

Les éditeurs et les fournisseurs de systèmes de création et de gestion de contenu (CMS) pourront mettre en place une intégration de l’AMP HTML dans leurs CMS pour générer automatiquement du contenu AMP.

Espérons que de nombreux CMS acceptent de jouer le jeu, comme .com qui annonce tester son plugin AMP.

Qu’en est-il des publicités dans AMP ?

Autant Google ne veut pas garantir que toutes les technologies publicitaires fonctionneront correctement dans les fichier AMP, autant il espère au fil du temps implémenter de nouvelles fonctionnalités qui permettront d’intégrer plus facilement toutes les technologies dans ce format AMP.

Toutefois, le but du projet Accelerated Mobile Pages est aussi de permettre une continuité effective de la via les publicités sur mobile tout en tenant compte des préoccupations des utilisateurs.

Dans ce contexte, l\’objectif est de fournir un soutien pour une série complète de nouveaux formats publicitaires aux réseaux et technologies publicitaires intégrées dans AMP.

En conséquence, tous ceux qui sont impliqués dans le projet se sont également engagés dans l\’élaboration de pratiques durables de la publicité pour s\’assurer que les publicités dans les fichiers AMP soient rapides, sûres, convaincantes et efficaces pour les utilisateurs.

Et ce, afin de répondre en grande partie au “manifeste des publicités acceptables” auxquel participent déjà certains bloqueurs de publicités.

Donc, certaines publicités disponibles sur le web pourraient ne pas être affichées par AMP, surtout si elle mettent à mal l’expérience utilisateur.

Dans le cadre de l\’annonce du lancement d’APM, Google a dit qu\’il met à disposition la première version de l’AMP qui est basique, mais supportera les photos, les vidéos, les animations et annonces intelligentes qui se chargeraient instantanément.

Mais, tous les trackers, tags analytics et autres JavaScripts passeront dans un premier temps à la trappe avant qu’une solution ne soit trouvée avec les partenaires qui seraient seuls à fournir des statistiques sur leurs plateformes.

Quid des résultats de recherche dans Google mobile

sur mobile sera également un peu différent.

Non seulement les pages web des éditeurs participants se chargeront plus vite depuis la page de résultats de Google, mais les personnes effectuant des recherches sur mobile concernant des sujets d’actualité verront s’afficher, tout en haut de la page de résultats, une section “Top Stories” (Top Actualités ou Top Articles) avec un carrousel intégrant des articles et des images qu’ils pourront faire défiler horizontalement.

Et s’il n’y a aucun résultat compatible avec l’AMP, Google Search mobile affichera un listing de résultats, comme dans la deuxième image de ce post, mais toujours dans une section “A la une”.

C’est pourquoi Google se veut rassurant en disant qu’en aucun cas les pages AMP ne seraient favorisées par rapport aux autres pages mobiles. Et pourtant, l’algorithme de classement de Google mobile les favorisera automatiquement en raison de leur très faible temps de chargement.

Quant à , l’AMP va lui permettre d’afficher correctement les Tweets intégrés dans les contenus mobiles. Et les liens cliqués s’afficheront aussi instantanément.

Pour tester l\’Accelerated Mobile Pages, depuis votre mobile, tapez l’URL suivante : http://g.co/ampdemo. Et tapez,  par exemple, “today’s news”.

C’est peut-être la prochaine page d’accueil de Google Search mobile adaptée aux fichiers AMP en cache que tout le monde utilisera bientôt.

Google PageSpeed Insights détecte les interstitiels de téléchargement d\'applis à supprimer

a récemment publié un post dans lequel il annonçait des changements à venir. Et ce, en ce qui concerne l’expérience utilisateur sur mobile.

Google PageSpeed Insights détecte les interstitiels de téléchargement d\'applis à supprimer

Il s’agit ici, au moment de visiter un contenu sur le web mobile, du fait de se voir proposer par le site mobile visité de télécharger l’application native dudit site. Cet affichage en surimpression obstrue totalement la visibilité du contenu et nécessite que l’utilisateur trouve le moyen de fermer ce pop-up. Ce qui n’est pas souvent facile.

C’est pourquoi Google leur déclarera la “guerre” à compter du 1er Novembre prochain. Car, Google estime qu’un utilisateur partant de ses pages de résultats de recherche devrait être en mesure de voir immédiatement le contenu pour lequel il a cliqué sur le résultat de sa recherche.

Alors, les sites mobiles qui ne les supprimeront pas à compter du 1er Novembre prochain seront dorénavant pénalisés par l’algorithme Mobile-Friendly. Surtout, si leur site mobile avait été auparavant déclaré compatible avec le mobile, il ne le sera plus et les pages seront supprimées de l\’index de Google mobile.

Ne sont cependant pas concernés par cette mesure tous les autres interstitiels promouvant un ebook gratuit, l’inscription à une newsletter, l’abonnement à un profil social, voir affichant une publicité autre que Adsense (qui l\’interdit), etc.

Google PageSpeed Insights pour vérifier

Si vous ne voulez pas que les pages de votre site mobile soient supprimées de l’index de Google (et vous pensez encore qu\’il n\’existe pas d\’index mobile ?), faîtes en sorte de ne plus obstruer la visibilité du contenu avec un interstitiel d’installation d’application native.

Désormais, en utilisant Google PageSpeed Insights, un outil conçu pour aider les webmasters à mieux optimiser les temps de chargement des pages Web desktop et mobile, vous remarquerez quelques ajouts très récents dont le plus important est la notification de la présence ou non d’interstitiel d’installation d’application sur votre site mobile.

Comme prévu par Google, avant la déxindexation des pages mobiles, il considère déjà ce type d’interstitiel comme un problème à résoudre pour une meilleure expérience utilisateur, comme le montre l’exemple ci-dessous :

En cas de détection de la présence d’interstitiel d’installation d’applis, voici ce que vous notifiera :

Éviter les interstitiels d\’installation d\’applications qui masquent le contenu.

Il semble que votre page utilise un interstitiel d\’installation d\’application qui masque une part importante du contenu et que le mobinaute doit ignorer avant d\’accéder au contenu souhaité, ce qui entraîne une expérience utilisateur médiocre.

Il existe des alternatives aux interstitiels qui permettent d\’améliorer l\’expérience utilisateur. Pensez à les utiliser (voir ci-dessous).

Supprimez les interstitiels d\’installation d\’applications suivants….

Les alternatives aux interstitiels d’installation d’application

Voici les actions recommandées par Google :

  • Utilisez une simple bannière pour promouvoir votre application en l\’intégrant au contenu de votre page. Vous pouvez intégrer cette bannière à l\’aide :

    • d\’une bannière ou d\’une image HTML, similaire à une petite annonce ordinaire, qui renvoie vers une boutique de téléchargement en ligne.
  • Si vous possédez une application , pensez à mettre en œuvre l\’indexation des applications : lorsque votre application comporte un contenu indexé qui répond à une requête spécifique, Google affiche un bouton d\’installation dans les résultats de recherche afin que les internautes puissent télécharger votre application et accéder directement à la page souhaitée sur cette dernière.

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Google Mobile confirme l\'affichage de 3 annonces textuelles dans les SERP

Désormais, après une recherche via Mobile, les internautes auront droit à 3 annonces Adwords textuelles au lieu de 2 précédemment. 

Mais, seulement sur certaines requêtes. Sans doute les plus concurrentielles.

Google Mobile confirme l\'affichage de 3 annonces textuelles

C’est en tout cas ce qu’aurait confirmé Google à Searchengineland.com et que vous pouvez vous-même voir en effectuant des recherches via votre mobile.

Bien qu\’il y ait des implications évidentes pour les annonceurs avec ce changement, ce qui est intéressant est que l\’ajout d\’une troisième annonce ne change pas souvent la taille de l’espace publicitaire visible sur l\’écran mobile par rapport à lorsqu’il y avait seulement 2 annonces textuelles affichées.

Et comme vous pouviez vous y attendre, les résultats organiques ne sont souvent pas visibles, même lorsque Google mobile n’affichait que deux annonces Adwords textuelles seulement.

Il semble que ce sont les annonceurs qui verront leurs nombres d’affichages publicitaires via le mobile augmenter considérablement en raison de l’ajout de cette troisième publicité Adwords.

Google Search Local affiche les heures d\'affluence des lieux

vient de lancer une nouvelle fonctionnalité dénommée “Périodes d’affluence” lors des recherches locales.

Ainsi, lorsque vous cherchez des restaurants, magasins, musées et autres lieux, vous pouvez maintenant voir les périodes de grande affluence de la journée ou de la semaine.

Google Search Local affiche les heures d\'affluence dans les lieux

La section “Périodes d’affluence” de la fiche de l’entreprise locale recherchée vous montre les moments les moins affluents pour vous y rendre et quand il est préférable de ne pas y aller. Ne serait-ce que pour éviter la foule.

Comme le dit Google dans son post, \ »Maintenant, vous pouvez éviter les files d’attente les jours de grande affluence de la semaine ou de la journée dans des millions de lieux et entreprises du monde entier directement depuis Local.

Et selon Google , les données utilisées sont issues de l’historique des visites et sont basées sur les visites passées enregistrées pour ce lieu (tous les appareils connectés qui y vont) et autres services de localisation pour les appareils mobiles.

D’ailleurs utilise une fonctionnalité similaire qui montre le trafic sur un itinéraire donné.

Il s’agit d’une fonctionnalité très intéressante qui fera gagner beaucoup de temps aux consommateurs qui pourront choisir les meilleurs moments pour faire leurs courses ou aller dans des lieux administratifs ou de loisirs précis.

Cette nouvelle fonctionnalité qui devrait booster l’utilisation de Google Maps et des fiches a été déployée pour tous les mobiles et Android.

Pour qu’elle fonctionne, chaque utilisateur devra activer l’enregistrement de ses positions sur son mobile.

Comment gérer l\’accès aux données de localisation

Selon Google, votre historique des positions permet à son système de vous fournir des informations utiles en fonction des lieux où vous vous êtes rendu avec les appareils sur lesquels vous êtes connecté avec votre compte Google.

Vous pouvez, par exemple, obtenir des prévisions relatives à vos trajets domicile-travail fréquents ainsi que de meilleurs résultats de recherche. Vos informations de localisation peuvent en outre être utilisées par les applications ou les services Google.

Vous pouvez accéder à l\’historique des positions dans les paramètres Google des appareils équipés d\’Android 2.3 ou version ultérieure.

Quand l\’historique des positions est désactivé, les lieux où vous vous rendez ne sont plus enregistrés. Vous pouvez désactiver cette fonctionnalité à tout moment. Si vous la désactivez au niveau de votre compte Google, elle sera désactivée sur tous les appareils associés à ce compte.

  • Depuis le menu des applications de votre appareil, ouvrez l\’application \ »Paramètres Google\ » , ou bien accédez au menu \ »Paramètres\ » .
  • Appuyez sur “Position > Historique des positions Google” pour le compte que vous souhaitez modifier.
  • Activez ou désactivez l\’historique des positions pour votre compte ou vos appareils en procédant comme suit :

    • Compte Google : utilisez l\’interrupteur du haut pour activer ou désactiver l\’historique des positions pour tous les appareils associés à votre compte Google.
    • Appareil uniquement : utilisez l\’interrupteur à côté d\’un appareil répertorié pour activer ou désactiver l\’historique des positions uniquement pour cet appareil.