Google livre les derniers chiffres sur le droit au déréférencement

le droit à l’oubli et peuvent demander aux exploitants de moteurs de recherche, tels que , de supprimer certains résultats les concernant.

Google livre les derniers chiffres sur le droit au déréférencement

En décidant ce qu’il faut déréférencer, les moteurs de recherche comme Google doivent considérer si les informations en question sont “inexactes, inadéquates, non pertinentes ou excessives”

. Google supprime les URL dans tous les résultats de recherche Google effectuées en Europe (résultats fournis pour les utilisateurs basés en Allemagne, Espagne, France, etc).

Le rapport fournit des informations sur le volume des demandes de suppression, sur les URL supprimées des résultats, sur les demandeurs, sur le contenu des sites Web et sur les URL identifiées dans ces demandes, depuis le 29 mai 2014.

Mais, maintenant, Google étend la portée de son rapport de transparence sur le “droit à l’oubli” et ajoute de nouvelles données remontant à Janvier 2016 lorsque ses examens des demandes ont commencé à annoter manuellement chaque URL qui lui a été soumise avec des informations supplémentaires, y compris :

  1. Demandeurs : Google montre une ventilation des demandes faites par des particuliers par rapport à des personnes non privées. Par exemple, des fonctionnaires du gouvernement ou des entités corporatives.

  2. Contenu de la demande :).

  3. Contenu du site :
  4. Taux de déréférencement du contenu :

 

Images via Google

Voici les principaux chiffres du droit à l’oubli en 2018

Les ci-dessous correspondent à l’analyse de 3 années (de Mai 2014 à Février 2018) de demandes de suppression.

  • 654.876 Demandes de suppression des résultats de recherche reçues à ce jour.
  • 2.437.271 URL
  • 43% des demandes de suppression ont été acceptées depuis 3 ans.

 

L\'appli Bing Search intègre la vidéo, la musique et les cartes

Bing lance de nouvelles mises à jour concernant son application pour et , en y ajoutant de nouvelles fonctionnalités pour la musique et la vidéo, ainsi que plus d’options pour les cartes de géolocalisation.

L\'appli Bing Search intègre la vidéo, la musique et les cartes


La nouvelle version 6.7.2 de l’application mobile Search pourra désormais jouer une vidéo, sans son, directement dans les résultats de recherche de l’appli avec le texte de la chanson affiché juste en dessous de la vidéo regardée.

Comme c\’est déjà le cas dans la version desktop. En plus des vidéos similaires à celle que vous regardez…

L’appli Bing Search inclut aussi une nouvelle page Musique qui affiche les chansons tendances et les artistes en vogue du moment.

Selon l’Android Community qui rapporte l’information, l’application Bing Search peut aussi donner le titre d’une chanson en train d’être écoutée.

Dans le cas où vous cherchez une chanson spécifique, vous pouvez utiliser le moteur de recherche de l’application Bing pour taper le nom de la chanson ou si une chanson est en cours de lecture, et l’appli vous dira ce que c’est.

En plus des mises à jour autour de la musique, les utilisateurs peuvent ajouter des titres de films à leurs listes Netflix et à partir de la page Films de l’application Bing.

Bing a également ajouté la possibilité pour les utilisateurs de choisir leur application Map favorite pour obtenir des itinéraires et autres plans.

La nouvelle version de l’appli Bing est disponible sur Google Play et l\’App Store.

Pokémon Go introduit un nouveau radar et d\'autres fonctionnalités

Les Dresseurs de Pokémon Go du monde entier ont été irrités par l’avant dernière mise à jour de Niantic qui changeait les règles du jeu.

Pokémon Go

nouvelle version de Pokémon Go qui tend à corriger certains bugs et à revoir certaines fonctionnalités récemment supprimées.

Le jeu Pokémon Go a donc reçu une nouvelle mise à jour qui introduit un certain nombre de correctifs, nouveautés et mise en garde dans ce jeu intégrant le GPS qui met des créatures virtuelles dans votre monde réel à l’aide de Maps et l’appareil photo de votre smartphone.

vous devrez confirmer que vous êtes un passager pour continuer à jouer), Niantic a changé la façon dont le tracker ou radar fonctionne et corrigé le bug qui empêchait les joueurs d’obtenir des bonus XP.

Voici la liste des changements intervenus dans la dernière version du jeu Pokémon Go :

  • doivent confirmer, avant de continuer à jouer, qu’ils ne sont pas conducteurs du véhicule, mais de simples passagers :
    Images via Venturebeat.com
  • Correction d’un bug qui empêchait de gagner des points de bonus suite à un lancer de Poké Ball pourtant défini comme étant “Joli”, “Super” ou “Excellent”. Des bonus se gagnent maintenant plus facilement lorsque ce type de lancer est exécuté et réussi.
  • Autorisation pour les Dresseurs de changer de pseudo. Mais cela ne peut se faire qu’une seule fois. Alors, choisissez bien votre pseudo au moment du changement.
  • Les problèmes relatifs à l’économiseur de batterie sur iOS ont été corrigés et il a été réactivé dans le jeu lorsque vous baissez votre smartphone.
  • Correction des bugs sur l’affichage des médailles.
  • Ajout de nouveaux visuels pour les Leaders d’équipe (Team Leaders) Candela, Blanche et Spark.

Un nouveau radar en cours de test

Depuis l’avant dernière mise à jour, la fonctionnalité radar et les traces de pas avaient été supprimés. Toutefois, cette fonctionnalité “Pokémons proches” fait son retour et s’appelle désormais “Pokémons aperçus”, avec à chaque fois de l’herbe en arrière-plan.

En d’autres termes, Pokemon Go ne précise plus avec exactitude où se trouve le Pokémon visé, mais donne un secteur géographique autour du joueur où la créature virtuelle pourrait se trouver.

Une façon pour Niantic de couler toutes ces applications de son écosystème qui développaient leur notoriété en exploitant les données GPS du jeu en temps réel pour fournir ces précisions de géolocalisation. Ce qui ne faisait qu’accroître leur réputation.

Niantic précise tout de même que le tracker avec le label “Pokémons aperçus” est actuellement en mode test et que cela pourrait changer et que les joueurs seraient susceptibles de se voir proposer d’autres appellations de ce genre.

Google Now teste l\'intégration des recommandations Foursquare en déplacement

Google Now est connue pour être une application mobile censée vous apporter automatiquement toutes les informations utiles dont vous aurez besoin durant toute la journée. Sans aucune demande expresse de votre part.

Google Now teste l\'intégration des recommandations Foursquare en déplacement

Ces informations thématiques s’affichent sous forme de cartes et intègrent des informations avec parfois des liens profonds vers du contenu présent dans d’autres applications, vos boîtes email, votre agenda ou provenant d’autres sites web ou blogs.

Et bien évidemment, de Search en fonction de vos recherche récentes.

Images via Venturebeat.com

Le plus surprenant dans ce test révélé, c’est que ces recommandations de lieux s’affichent dans Google Now même si l’utilisateur n’a pas installé l’application Foursquare dans son smartphone.

Alors, on peut se demander pourquoi Google n’utilise pas les adresses de , et donc des pages , pour recommander des restaurants, bars, cafés, etc…

Sans doute que les soupçons d’abus de position de dominante sont passés par là et que Google préfèrent nouer des partenariats pour ne pas être obligé d’utiliser que ses propres services.

Google vous invite à tester la Version bêta de l\'appli Google Search

Faîtes partie des premiers utilisateurs à découvrir et tester la toute prochaine version de l’application mobile du moteur de recherche de .

appli Google Search

appli Google Search

–>
Google propose en effet aux utilisateurs qui le désirent de participer à son programme de test d’une version non encore publiée de l’application Google.

Pour ce faire, vous devez cliquer sur ce lien pour vous voir demander de “Devenir Testeur” de la prochaine version de l\’application mobile de .

Et comme dit Google, en tant que testeur, vous allez recevoir une mise à jour qui comprend une version de test de l\’application Google. Notez que les versions de test peuvent être instables ou contenir quelques bugs. A vous de voir donc…

Mais cela reste tout de même excitant de découvrir de nouvelles fonctionnalités à venir et de pouvoir faire un commentaire sur ce produit avant sa sortie publique.

En effet, vous pourrez envoyer vos commentaires à Google Inc. à l\’aide de ses coordonnées ci-après : google-app-beta@googlegroups.com.

Une fois que vous aurez cliqué sur le bouton “Devenir Testeur”, et si vous avez déjà installé l\’application Google sur votre appareil mobile, vous allez bientôt recevoir une mise à jour comportant la version de test.

Si l\’application Google n\’est pas installée, vous devez d\’abord la télécharger sur Google Play pour qu\’une mise à jour comportant la version de test vous soit envoyée. Il est possible que vous deviez patienter quelques heures avant de la recevoir.

Sachez, comme décrit dans l’image ci-dessus, que vous pouvez à tout moment arrêter le test. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à désinstaller dans un premier temps cette version test avant d’installer à nouveau la version publique actuelle de Google via Google Play.

Pour ceux qui le testeront, vous verrez que Google vous proposera aussi de tester les nouvelles cartes Google Now qui semble avoir été intégrées dans l’application Google Search.

Sans doute pour pousser des contenus auxquels on pourrait s’abonner et vous fournir des informations personnalisées en fonction de votre géolocalisation et de vos centres d\’intérêt.

Je vous recommande le test…

Twitter va s\'associer à Foursquare pour mieux géolocaliser les Tweets

Twitter va s\'associer avec Foursquare pour mieux géolocaliser les Tweets

Nous en avons déjà parlé ici récemment et à bien d\’autres occasions.

Mais cette fois, avec Foursquare, il va s\’agir d\’ajouter une véritable couche de géolocalisation dans la plateforme.

C\’est pourquoi, selon BusinessInsider.com qui rapporte l\’information, Twitter et Foursquare envisageraient ensemble, sans doute dans un intérêt commun, de s\’unir dans un partenariat dès 2015 pour introduire la notion de géolocalisation dans l\’affichage, et donc le tri (?), des Tweets.

Les objectifs d\’un partenariat Twitter-Foursquare

Jusqu\’ici, le système de géolocalisation des Tweets par Twitter semble limité pour être efficace comme il le voudrait. En effet, il lui est possible d\’indiquer où se trouve un utilisateur lorsque celui-ci se connecte à son compte. Ou encore à partir de l\’information de la localité inscrite dans la Bio de l\’utilisateur.

Mais, comme cela n\’est pas suffisant, Twitter voudrait aller plus loin et pouvoir déterminer d\’où est posté chaque Tweet de chaque utilisateur.

Il est donc question pour Twitter, non seulement de permettre aux utilisateurs de faire des check-ins dans leurs Tweets, mais aussi de savoir avec précision, comme sur Foursquare, d\’où vous tweetez : depuis votre domicile, votre bureau ou en déplacement… avec les coordonnées géolocalisées.

Selon BusinessInsider, Twitter a refusé de commenter l\’information mais laisse entendre, par l\’intermédiaire d\’un porte-parole, que l\’entreprise considère la géolocalisation comme un bon \ »moyen de découverte\ » de Tweets.

C\’est pourquoi, Twitter pourrait bientôt introduire le système de géolocalisation de contenus de Foursquare dans sa plateforme pour permettre aux utilisateurs de ne recevoir que des Tweets de leur localisation, ainsi que des recommandations locales de Tweets.

Bref, permettre aux utilisateurs de mieux organiser leurs Tweets en fonction de leur environnement géographique proche.

Foursquare va faire payer l\'utilisation de sa base de données géographiques

Foursquare logo


Une annonce qui pourrait faire comprendre que Foursquare aurait décidé de monétiser toutes les informations stockées depuis 5 ans sur les check-ins de ses utilisateurs.

Selon le Wall Street Journal

Il serait difficile de reprocher à Foursquare de vouloir monétiser sa plateforme gratuite pour gagner de l\’argent avec les données fournies par ses 50 millions d\’utilisateurs.

D\’ailleurs, Foursquare avait précédemment prévenu les développeurs dans ses conditions d\’utilisation de son service en mentionnant qu\’il \ »se réserve le droit de facturer l\’accès à sa base de données\ ». Mais, Foursquare assure qu\’il continuera d\’offrir gratuitement l\’accès à sa base de données à la plus grande majorité des développeurs de son écosystème.

Comme quoi, il y en a qui vont payer pour les autres…

Foursquare : Ce qui va changer pour les Maires avec l\'arrivée de Swarm

Logo Swarm de Foursquare


son service en 2 applications distinctes



Mais, auparavant, Foursquare a tenu à parler des grands changements en ce qui concerne la désignation des \ »Maires\ » (Mayors) des lieux visités.

En effet, la fonctionnalité Mayors de Foursquare sera suspendue, modifiée et transférée sur la nouvelle application Swarm.

Par conséquent, plus personne ne pourra se désigner comme Maire d\’un lieu depuis l\’application Foursquare actuel. Mais, les Maires actuels seront maintenus en l\’état durant le temps de nécessaire au transfert vers Swarm.

Ainsi, les listes des lieux pour lesquels certains utilisateurs sont désignés comme Mayors continueront de s\’afficher sur leur profil. De même, Foursquare veut rassurer ses utilisateurs actifs pour leur dire que tous les badges obtenus continueront d\’être visibles dans l\’encart des Trophées de l\’application.

Foursquare déclare cependant que dans la future application Swarm, elle mettra en place la fonctionnalité Mayors 2.0 (Maires 2.0). En ce sens que la prochaine version de cette fonctionnalité Maires sera basée sur le même historique de 60 jours. Ainsi, si vous êtes Maire d\’un lieu où vous allez souvent avec vos amis, vous resterez Maire au-dessus de vos amis dans la nouvelle application Swarm.

Voici les changements à venir

Mayors 2.0 : Désormais, vous allez competir qu\’avec vos amis et non contre les 50 millions d\’inscrits sur Foursquare. Ces nouveaux Maires seront récompensés avec un Sticker en forme de couronne basé sur qui parmi leurs amis a été dans ce lieu le plus récemment. En d\’autres termes, avec Mayors 2.0, chaque lieu pourra avoir différents Maires. Soit un pour chaque cercle d\’amis au lieu d\’un seul Maire pour chaque lieu.

Des données sur votre vie : Swarm continue de vous indiquer après chaque check-in (géolocalisation), soit le nombre de fois où vous êtes passé dans ce lieu, soit si c\’est la première fois depuis x mois,, etc… Ce sont des ou statistiques par rapport à chaque check-in ou conversation.

Check-ins dans Swarm
source : Foursquare

Les Stickers : Dans la nouvelle application Swarm, Foursquare a créé de nombreux Stickers (autocollants) que vous pourrez attacher à vos check-ins pour exprimer votre sentiment sur chaque lieu visité ou dire ce que vous êtes en train d\’y faire. Ces Stickers sont gratuits : vous en aurez une certaine quantité pour commencer et vous en débloquerez plus par la suite en fonction des types de lieux que vous visitez.

Rappelons que la nouvelle application Swarm devrait être lancée cette semaine et la nouvelle application Foursquare sera lancée l\’été prochain.

Facebook confirme qu\'il utilisera les données de géolocalisation pour cibler ses publicités

Facebook publicité


Et pourtant, au lancement de sa nouvelle fonctionnalité \ »Amis à Proximité\ » (Nearby Friends), Facebook affirmait mordicus qu\’il n\’utilisera jamais les données recueillies pour mieux cibler ses annonces publicitaires sur mobile.

Mais, aujourd\’hui, c\’est une toute autre note de musique qui nous parvient par l\’intermédiaire de Josh Constine de TechCrunch qui dit avoir reçu une confirmation explicite qui se trouverait sur la feuille de route de Facebook.

Et selon Josh Constine, les propos suivants d\’un porte-parole de Facebook ne laisse plus de place au doute :

Pour l\’instant, nous n\’utilisons pas les données de géolocalisation pour nos publicités ou pour faire du marketing. Mais, à l\’avenir, nous le ferons\ ».

On peut bien entendu comprendre que Facebook ne se servent pas pour l\’instant des données de géolocalisation. Car, pour que la personnalisation des publicités soit efficace, il leur faut beaucoup plus de données de leurs utilisateurs. Alors qu\’on est qu\’au début de l\’utilisation de la fonctionnalité \ »Amis à Proximité\ ».

SEO mobile : 5 Raisons d\'utiliser le Responsive Design

Responsive Design pour le mobile.


Et face à la multiplicité des interfaces et des différentes résolutions qui en découlent, on peut dire sans risque de se tromper que le Responsive Design est là pour durer.

De plus, le Responsive Design offre des avantages

Meilleur classement local

Votre optimisation web reste valable pour le mobile

De plus, tous vos liens partagés à partir de votre site web bénéficieront aussi à votre version mobile.

Pas de Duplicate Content

Un site en Responsive Design supprime immédiatement toute possibilité de contenus dupliqués pouvant entraîner des de référencement.

Vous conservez les mêmes URLs

Google va bientôt sanctionner.

Google apprécie beaucoup le Responsive Design

Et il s\’y investit !

version mobile optimisée de son site web.