Facebook Search n\'affichera plus de résultats de recherche issus de Bing

Facebook Search

Le lancement récent de son propre moteur de recherche Facebook Search

Cette décision confirme bien l\’ambition de Facebook de s\’attaquer au marché de la recherche internet dominé par en comptant sur sa propre technologie. Ce qui lui permettrait d\’avoir un autre système de de sa plateforme.

Un porte-parole de Facebook a d\’ailleurs, selon le site Recode/net, déclaré à Reuters :

“We’re not currently showing web search results in Facebook Search because we’re focused on helping people find what’s been shared with them on Facebook. We continue to have a great partnership with in lots of different areas.”

En d\’autres termes : \ »Nous n\’affichons plus de résultats de recherche provenant du Web dans Facebook Search parce que nous nous concentrons à aider les gens à trouver ce qui est partagé avec eux sur Facebook. Nous continuons d\’avoir un excellent partenariat avec Microsoft dans beaucoup d\’autres domaines.\ »

Déjà en Juillet dernier, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, avait déclaré qu\’il y avait chaque jour plus d\’un milliard de requêtes de recherche sur Facebook.

Et il a laissé entendre que la grande quantité d\’informations que les utilisateurs partagent au sein de Facebook pourrait remplacer éventuellement la nécessité d\’effectuer une recherche internet pour répondre aux questions des utilisateurs.

Avant d\’ajouter que Facebook dispose de plus de mille milliards de posts, soit beaucoup plus que tout autre moteur de recherche au monde.

Facebook peut-il être une alternative intéressante à Google ? Les temps à venir nous le dirons…

Google Penguin c\'est pour quand ? John Mueller répond…

Google Penguin logo





jamais la même avant et après Penguin.

John Mueller avait déjà répondu

Sa réponse est toute simple dans un premier temps :

\ »Yes, assuming the issues are resolved in the meantime, with an update of our algorithm or its data, it will no longer be affecting your site\ ».

Et donc, la pénalité sera levée.

En tenant compte des nombreuses réactions qui ont suivi cette réponse, John Mueller est revenu posté un autre commentaire plus long pour mieux expliquer le fonctionnement de Penguin.

Ainsi, prend fin le commentaire de John Mueller suite à la question sur le refresh de .

Quand Google pénalise un site pour publication d\'article hors thématique


Publier un article sur votre blog dans une thématique ne correspondant pas à ce que sait de vous peut-il entraîner des ?

Au regard de ce qui va suivre, il semble que \ »Oui\ », selon Matt Cutts. Explications.

Vous avez peut-être tenté de vous exprimer sur des sujets variés et divers sur votre blog ? Ceci ne serait plus une bonne idée si vous souhaitez bénéficier des faveurs de Google. Car, selon Chris Crum  , vous devez vous focaliser sur ce que vous maîtrisez, donc sur votre domaine de compétence, ou tout du moins dans la thématique que Google reconnaîtrait à votre site.

Surtout si vous pratiquez du guest blogging et acceptez des auteurs invités sur votre blog.

Le Guest Blogging toujours dans le collimateur ?

Si vous publiez un article sur un site de notoriété respectable et populaire, surtout si c\’est le site qui a insisté pour que vous y publiez, il serait normal, en principe, que ce site renvoie un lien pointant vers votre propre site pour vous faire découvrir davantage. Un lien en DoFollow de surcroît.

N\’est-ce pas la preuve de la reconnaissance de votre Autorité et de votre expertise ?

Et pourtant, Google ne semble pas vouloir l\’entendre de cette oreille. Bien au contraire.

C\’est aujourd\’hui un secret de pollichinelle que Google, après les liens factices pénalisés, est actuellement parti en croisade contre le guest blogging. La récente sanction prise à l\’encontre de MyBlogGuest.com  en est le symbole compte tenu de l\’écho retentissant sensé instaurer une nouvelle fois la psychose chez ceux qui le pratiquent.

De plus en plus de sites recevraient des pénalités manuelles pour des posts d\’auteurs invités.

C\’est ainsi que le dénommé SEO Doc Sheldon, qui aurait une bonne réputation , s\’est vu infligé une action manuelle pour avoir accepté de publier sur son blog un guest post que Google a estimé hors sujet par rapport à la thématique attitrée de son blog.

Même si cet article incriminé concernait le marketing, peut-être qu\’il y en avait d\’autres, c\’est celui que Google a pointé du doigt et a sanctionné.

Google imposerait-il des thématiques aux sites ?

Ayant reçu une notification de la part de Google pour \ »vente de lien laissant passer du PageRank ou participation à un réseau de liens…\ », Doc Sheldon a publié une lettre ouverte qu\’il a partagée avec Matt Cutts, Eric Schmidt, Larry Page, Sergey Brin, etc…

C\’est Matt Cutts qui s\’est chargé de répondre dans un tweet en disant ceci : \ »Qu\’est-ce que \ »Bonnes Pratiques pour réseau social hispanique\ » a à faire avec un blog sur la rédaction SEO ? C\’est ce qui justifie l\’action manuelle.\ »

Ce à quoi répond à son tour Doc Sheldon : \ »Mon blog a rapport avec le SEO, le marketing, le social média, le développement web… Il parle de beaucoup de choses. Sinon, je ne l\’aurais pas lancé\ ».

A ce stade, il y aurait comme une forme d\’irrationalité à voir Google tenter d\’imposer une thématique à un site. D\’où le tweet suivant de Doc Sheldon : \ »Devons-nous donc comprendre que juste un lien justifie une pénalité ? Vous envoyez un message pour CELA\ ».

Donc, au final, nous avons deux problèmes en un. Google reproche à Don Sheldon d\’avoir publié un guest post en Mars 2013 en dehors de sa thématique de prédilection, donc un article non approprié, et aussi le suspecte d\’avoir un lien factice à partir de ce même article. Mais, Matt Cutts ne dit pas que l\’article incriminé est de mauvaise qualité. Mais seulement hors thématique.

La réaction de Danny Sullivan

Ulcéré par cette pénalité qui pour lui serait de trop, Danny Sullivan du site Serachengineland.com  a publié à son tour un article pour faire part de sa désapprobation. Il se demande pourquoi Google voudrait-il s\’arroger le droit d\’indiquer aux webmasters sur quelle thématique écrire.

Après avoir estimé dans son article que Google pourrait être en train de sortir de son rôle, Danny Sullivan lui fait les suggestions suivantes :

  • A Google : Assez des pénalités et dirigez-vous vers un modèle où, si vous n\’aimez pas un lien, vous ne le comptez pas, vous ne le pénalisez pas.
  • Aux SEOs et Editeurs : Arrêtez de vous poser des questions sur comment placer des liens, ce qui est actuellement risqué. Pensez à comment développer une vraie audience. Et si les liens arrivent avec cette audience, c\’est tout bénéfice.

La bonne nouvelle pour Doc Sheldon, comme il l\’a confirmé à Danny Sullivan, c\’est que sa pénalité a été levée grâce certainement à la mobilisation de tous ses pairs. Mais, un petit site aurait-il pu bénéficier d\’une levée de pénalité si rapide ?

Quelles leçons tirer de cette affaire ? A vous de le dire…

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.

Google : Ne supprimez pas les backlinks pour défaut d\'interactions


Il y a quelques jours, John Mueller était intervenu

Cette fois, son intervention a trait à la qualité sociale des backlinks. Situons à nouveau le contexte car il s\’agit d\’une suite dans le même sujet de discussion.

Il s\’agit d\’un webmaster qui évoquait le profil de ses backlinks qui proviendraient de sites en dehors de sa thématique de prédilection.

C\’est alors qu\’un autre webmaster lui suggère de se concentrer plutôt sur les liens ayant peu de partages sur , peu de Tweets, peu de partages sur Google+ et ceux provenant des forums et autres répertoires:

you are having just 29 Dofollow Backlinks .
Suggestion:
Don\’t use the Disavow Tool to your Own Website.
Focus on the Social Media(FB, , Google+) Promotions, Forums and Classifieds.

John Mueller intervient donc pour dire ceci : That\’s a really bad idea. Disavowing links just because they fall low on some arbitrary metric doesn\’t make sense.

En d\’autres termes, John Mueller dit que c\’est une mauvaise idée. Pour lui, désavouer des liens juste parce que certains outils de mesure les jugent de faible qualité sociale n\’a aucun sens.

Il faut donc savoir qu\’un lien naturel peut provenir d\’un site ayant un \ »petit\ » PageRank et un lien artificiel peut aussi provenir d\’un site ayant un \ »gros\ » PageRank. Il ne faut donc pas se fonder sur le faible PageRank, ni sur la faible Autorité de la page, ni sur la faible Autorité du , ni sur la petite quantité de trafic pour désavouer des liens qui ont tout pour être naturels.

C\’est à croire que Matt Cutts a vraiment réussi \ »à foutre la trouille\ » à de nombreux webmasters qui se mettent à suspecter tous les liens qui pointent naturellement vers leur site.

Et, à l\’heure des liens naturels 100% bio, les interactions sociales ne peuvent pas déterminer à elles seules la qualité d\’une page web, ni des liens envoyés. Par exemple, les sites d\’institutions ne sont pas connues pour avoir de nombreux partages de liens. Et pourtant, les backlinks qu\’elles procurent peuvent être de très bonne qualité.

Alors, stop à la paranoïa sur les backlinks…