Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

ous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.

Quand Google Search s\'améliore pour favoriser la découverte de contenu

Sur Search, les featured snippets ou extraits optimisés vont désormais contenir plus d’images et des résultats connexes dans sa nouvelle version améliorée.

Quand Google améliore le Search pour favoriser la découverte

En effet, Google vient de confirmer ce que nous avions récemment remarqué dans des tests qu’il faisait, à savoir l’extension des featured snippets, des contenus associés dans le Knowledge Panel et des sujets relatifs suggérés.

Pour Google, son moteur de recherche Search n\’est pas seulement destiné à répondre à vos questions. Il s’agit aussi de vous faire découvrir des choses.

Google dit chercher à explorer de nouveaux sujets d\’intérêt, trouver de nouveaux angles à des idées ou des choses qu’il pense qu’il connaît déjà, ou même découvrir des informations que nous n\’avons même pas pensé à poser des questions là-dessus.

Au fil des ans, Google estime avoir développé de nombreuses fonctionnalités pour vous aider à découvrir plus sur vos navigations à travers le Web, en partant des recherches associées il y a près de 10 ans, aux ajouts les plus récents tels que des questions connexes (questions connexes sont étiquetées \ »Autres questions posées\ » ou “People Also Ask” dans les résultats de recherche).

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Dans les dernières semaines, Google a aussi fait 3 nouveaux ajouts pour vous aider à explorer plus loin, y compris les Featured Snippets étendus, la fonctionnalité du Knowledge Panel améliorée, et le contenu suggéré alors que vous recherchez un sujet particulier.

Les extraits optimisés ou featured snippets sont des faits générés algorithmiquement de ce qui est disponible sur le Web et qui fournissent des réponses rapides et pertinentes pour vos requêtes.

Aujourd\’hui, Google vient d’ajouter plus d\’images et de recherches connexes ou associées à l\’intérieur des featured snippets sélectionnés, pour vous aider à apprendre encore plus sur votre sujet, ou découvrir de nouvelles choses liées à votre centre d’intérêt.

Google vient d’ajouter plus d\'images et de recherches connexes à l\'intérieur des featured snippets sélectionnés
Images via Google

En d’autres termes, après avoir doublé le nombre de caractères de la description du résultat de recherche, Google améliore les extraits optimisés en les rendant aussi visuels et en permettant d’approfondir le sujet recherché.

Google a également mis à jour les Knowledge Panels dans pour montrer des contenus associés. Par exemple, tout en regardant le panneau du Knowledge sur le ski, vous verrez des recherches connexes pour les sports comme le snowboard directement à l\’intérieur du résultat.

Enfin, alors que vous êtes en train de chercher un sujet particulier sur Google, tel que les joueurs de football pour la Coupe du monde de l\’année prochaine, et vous recherchez Neymar, suivi d\’une autre recherche sur Messi, vous verrez des suggestions pour les rubriques relatives dans la même veine, tout en haut de la page de résultats de recherche.

Et ce, afin vous puissiez continuer à découvrir d\’autres athlètes ou sportifs pendant votre session de recherche.

Google espère que ces 3 changements auront un grand impact pour vous aider à découvrir plus à partir du Web.

Facebook s\'attaque aux fausses vidéos dans le fil d\'actualité

Facebook a annoncé une nouvelle mise à jour qui empêchera les posts vidéo clickbait (pièges à clics) d’apparaître dans le fil d’actualité des utilisateurs.

Facebook s\'attaque aux fausses vidéos dans le fil d\'actualité

L\’algorithme de Facebook favorise activement les vidéos, surtout les plus longues. Les spammeurs ont exploité cela pour tromper les utilisateurs en les incitant à cliquer sur des liens les redirigeant vers des sites Web de faible qualité et ceux avec des annonces malveillantes.

les memes statiques comme si c’étaient des vidéos.

Alors, a pris la décision suivante :

La plupart des pages ne verront pas de changements significatifs dans leur distribution dans les News Feeds.

Ainsi, après avoir modifié son algorithme de classement pour lutter contre les titres racoleurs des posts, Facebook le modifie une nouvelle fois pour réduire davantage les titres clickbait dans les prochaines semaines.

Instagram teste le partage privé avec une liste d\'amis Favoris

Instagram envisage de repenser la façon de partager sur la plateforme. Ce que confirme une expérimentation en cours de la fonctionnalité “Favoris” qui va permettre aux utilisateurs de partager des photos avec un groupe restreint d’amis en privé.

Instagram Logo

Actuellement, vous avez peu de moyen de contrôle sur les paramètres privés sur . Vous pouvez soit rendre votre compte public et partager avec tout le monde, soit le rendre privé afin que toutes vos photos ne soient visibles que par les personnes que vous approuvez.

Cette impossibilité avait conduit certains utilisateurs à créer des comptes doubles, dont un privé au moins, pour juste avoir un minimum de contrôle.

D’où l’idée d’Instagram d’envisager de lancer ultérieurement les “Favoris” en tant qu’option pour partager des photos avec uniquement une liste d’amis qui en feront partie et bénéficieront d’un badge vert pour les reconnaître parmi tous vos contacts.

Ainsi, au sein de la même application Instagram, il y aura de facto une séparation entre vie privée et vie publique. Venant d’une application appartenant à , c’est assez surprenant pour être remarqué !

Instagram teste le partage privé avec une liste d\'amis Favoris
Image via theverge.com

Les Favoris arborent un badge vert

Instagram fait le pari de réussir avec la création de liste d\’amis en la simplifiant.

Ainsi,

  • Contrairement à Facebook, vous aurez une seule liste à gérer.
  • Contrairement à , la liste “Favoris” sera privée, et non publique.
  • Contrairement à qui permet de partager avec des amis sélectionnés, il y aura une vraie liste privée permanente.
  • Et contrairement à tout ce que vous avez vu jusqu’à maintenant, la liste des Favoris” d’Instagram a un visuel d’identification pour les favoris, à travers le badge vert.

Certes, on peut dire que le badge vert est un petit gadget, mais il signale votre affection intime pour ceux de vos amis qui le voient. Les amis favoris pourraient alors se sentir gratifiés de tout partage en privé qui s’affiche dans leur fil d’actualité parmi tous les autres posts.

Avec un badge vert (visuel d\’identification) sur leur photo de profil.

Il n\’y a pas de limite sur le nombre de personnes que vous pouvez ajouter aux Favoris, bien que Instagram s\’attend à ce que la plupart des gens ajoute entre 10 et 30 personnes. Le but ultime d’Instagram, d’après son PDG Roby Stein :

C’est de renforcer les relations grâce à des expériences partagées.

La meilleure version d’Instagram est celle où vous vous sentez plus proche des personnes avec lesquelles vous êtes connecté, parce que vous êtes sur Instagram ensemble comme vous le feriez sur n\’importe quel autre produit dans le monde.

Même si vous vivez n’importe où dans le monde entier, vous vous sentez comme vous êtes avec eux.

C\’est quelque chose que nous voulons désormais conduire comme objectif principal du produit.

Voici l\'outil SEO pour suivre et comparer les résultats locaux sur mobile

Lorsque vous affichez des résultats locaux en tant que marketeur ou propriétaire d’entreprise, c’est souvent dans la perspective de savoir si votre entreprise est trouvable sur internet, à chaque fois que les gens dans votre région ou localité cherchent en ligne les biens et les services que vous vendez.

Voici l\'outil SEO pour suivre et comparer les résultats locaux sur mobile

Lorsqu’on parle de recherche locale, et donc de référencement local, nous faisons principalement référence à la capacité des entreprises locales à se classer dans les résultats locaux qui s’affichent, notamment dans le Pack Local 3 de Google.

Seulement voilà. Tout comme certains résultats organiques classiques de , les résultats locaux peuvent différer d’un utilisateur à un autre, tous les 2 dans la même localité,

Tout en sachant qu’il subsiste deux types de recherches locales.

Définition de la recherche locale

La définition qui est probablement la plus facile à visualiser pour la plupart des gens est que la recherche locale est égale à \ »Quoi ?\ » + \ »Où ?\ ».

En d’autres termes, les gens cherchent quelque chose en ligne dans un endroit précis. Et là, on parle de recherche intentionnelle dans un but local.

l’intention locale explicite, ce qui signifie que le chercheur utilise en fait un terme géographique dans sa requête.

Exemple : Pièces auto à Gannat 03.

Quant à l’intention locale implicite, elle signifie que le moteur de recherche utilisé par le mobinaute ou l’internaute sur son PC interprète que l’utilisateur cherche quelque chose à proximité de sa localisation.

Et ce, en se basant sur la nature de la requête elle-même, même quand elle ne comprend pas tous les signaux géographiques.

Exemple : “pièces auto” ou encore “restaurant”.

Les moteurs de recherche ont une très bonne idée d’où se trouve le chercheur. Pour la plupart des recherches faites sur des appareils mobiles, les moteurs de recherche peuvent localiser le mobinaute avec une précision extrême.

Les moteurs de recherche et la recherche locale

Du point de vue de Google Local, la recherche locale concerne essentiellement la carte (géographique). Et seules les entités qui ont une présence physique dans un lieu réel peuvent s’afficher sur Google Maps, et donc espérer apparaître dans le Pack Local 3 des résultats organiques locaux.

et ont tendance à suivre ce modèle de Google. Les entreprises pure-players (uniquement sur internet) et celles dont le marché visé se situe au niveau national ou au niveau mondial ne peuvent généralement obtenir de fiche sur Google, Bing ou Yahoo pour se classer dans les SERPs, sauf dans les villes où elles ont en fait un emplacement physique.

Mais les entreprises qui se déplacent chez le client, plutôt que d’avoir à recevoir le client à leur emplacement (les entreprises de service) sont en train de gagner la parité dans les résultats de la recherche locale.

En témoigne la récente clarification des guidelines de Google My Business.

Aujourd’hui, avec l’explosion de l’usage du mobile, on sait que plus d’une recherche sur deux se fait via le mobile. Et la très grande majorité de ces recherches sont locales. Suivre avec plus de précisions les résultats locaux pour chacune des requêtes ciblées n’est plus chose facile.

D’où l’intérêt du simulateur de recherche locale.

Le simulateur de recherche locale

Mobile Search Simulator ou le simulateur de recherche locale de MobileMoxie est un outil qui offre la possibilité d’effectuer des recherches locales dans un code postal spécifique, et ensuite de comparer les résultats du Pack Local 3 entre deux différents périphériques mobiles.

Car, pour une même requête locale, deux utilisateurs résidant dans un même département, voire dans un même lieu, peuvent avoir des résultats locaux différents, en fonction du mobile utilisé, comme dans l’image ci-dessous.

L’intérêt de cet outil, c’est de mettre en lumière ces nuances qui peuvent cependant créer la différence. Surtout si vous êtes en première position dans une localité sur votre propre mobile Samsung 5 de test, alors que vous êtes en troisième position sur l’iPhone 6.

Et l’affaire se complique pour vous si il y a plus d’utilisateurs dans cette localité qui utilisent l’iPhone 6 pour chercher à vous trouver. Vous serez donc dans l’erreur de croire que votre 1ère position sur Samsung 5 est commune à tous les mobiles de la localité ciblée.

C’est ce détail que va vous révéler ce simulateur de recherche locale qui devrait s’affiner dans les temps à venir.

Comment utiliser cet outil :

  • Vous choisissez votre pays (Country).
  • Vous choisissez votre région (State/Provins).
  • Vous choisissez votre ville (City/Town).
  • Vous choisissez votre code postal (Zip code).
  • Vous saisissez la requête à comparer (Search term).
  • Vous choisissez le moteur de recherche (Search engine).
  • Vous choisissez votre langue (Language).
  • Vous choisissez les 2 modèles de mobile à comparer (Select up 2 devices). Vous pouvez n’en choisir qu’un.
  • Vous cliquez sur “GO” pour afficher les résultats mobiles de votre requête.

L\'appli Google peut être personnalisée grâce à 2 onglets d\'affichage

App, l’application mobile clé de Google, améliore son interface utilisateur en séparant les contenus affichés en 2 sections distinctes : le rappel des événements à venir et les actualités qui vous intéressent.

L\'appli Google peut maintenant être personnalisée grâce à 2 sections d\'affichage

fournit des informations utiles comme des rappels sur les réunions et conseils de voyage, mais parfois certaines informations utiles peuvent se perdre dans les autres mises à jour et suggestions.

Afin de garder les choses un peu plus claires, Google séparera maintenant vos fiches pour les publier dans deux onglets pour mieux organiser les contenus.

Ainsi, au lieu d’avoir une seule liste en un bloc de cartes successives, il y aura un onglet “À venir” pour toutes vos mises à jour personnelles comme les vols, réunions et temps de déplacements et un onglet “Actualités” pour les sports, news et la météo.

Section “A venir” de Google app

Dans la nouvelle section “A venir”, qui est accessible en tapant sur l’icône en bas à droite, Google va vous présenter des informations sur votre journée telles que :

  • Votre emploi du temps,
  • Les trajets pour vos déplacements,
  • Les détails sur les livraisons de vos colis,
  • Les informations sur vos vols et destinations, sur les passes d’embarquement et bien plus encore.
  • Les commerces à proximité.
  • Les évolutions de la météo tout au long de la journée.
  • Le rappel des anniversaires de vos proches.

Au final, c’est le même type d’informations que l’ancien assistant virtuel intelligent Google Now fournissait déjà dans l’application. Et ce, en se servant des données récupérées dans les autres services et applis de Google que vous utilisez, tels que , Agenda ou , par exemple.
 

La section Actualités : accueil par défaut

Google a aussi décidé de faire, du fil d’actualités, le flux par défaut, plutôt que de choisir la section “A venir” avec votre agenda personnel.

Avec la nouvelle application Google, ce flux personnel devient la section principale et sera alimentée avec des news sur vos sports favoris, les célébrités qui vous intéressent, la musique que vous aimez, etc.

Cette page d’articles par défaut ne peut être modifiée. Toutefois, vous pouvez personnaliser votre flux d’articles comme auparavant, en allant dans les paramètres (via le Menu dans le coin gauche en haut) de l’application Google, avant de taper sur “Flux”.

Depuis cette page de gestion du Flux, vous activez vos centres d’intérêt préférés pour recevoir des notifications d’articles personnalisées

Caractéristiques de Google App

Comme dit plus haut, avec l’appli Google, vous recevez des actualités, des prévisions météo et des informations sportives, et découvrez la recherche vocale.

Image via Google



Demandez à Google de vous aider à effectuer des tâches :

  • \ »Quels sont les bons restaurants à proximité ?\ »
  • \ »Où se trouve mon colis ?\ »

Plus besoin de saisir vos requêtes, il vous suffit de les énoncer :

  • Google énonce la réponse à voix haute

Personnalisez votre flux et recevez des notifications :

  • Commencez la journée en consultant la météo, les actualités et les conditions de circulation
  • Recevez les dernières infos concernant le sport, les films et les événements

Les nouveautés de l’appli Google

  • Commandes vocales hors connexion : écouter de la musique, activer le Wi-Fi, allumer la lampe de poche 
  • et non dans le navigateur web mobile Chrome : donc Google affiche tout contenu web visité depuis son appli dans son appli et non sur le site du contenu).

Le déploiement du nouveau Google est en cours pour mobile Android. La version sera disponible ultérieurement.

Facebook veut pousser les utilisateurs à parler d\'eux et de leur environnement

Au regard de ce test révélé, cherche, par tous les moyens, à encourager la publication de posts qui ne soient pas que des partages de liens.

Facebook

En effet, il est généralement admis que les gens partagent moins d’updates personnelles sur Facebook que par le passé. Ce qui ne veut ne pas dire que les utilisateurs partagent moins globalement, ou encore qu’ils visitent moins Facebook.

Mais, seulement qu’ils sont moins enclins à raconter ce qu’ils font à leurs amis.

Cela pourrait expliquer pourquoi Facebook continue à expérimenter de nouvelles façons de faire revenir les updates personnelles dans Facebook, comme à ses débuts.

C’est ainsi qu’au mois de Juin 2016, Facebook a changé son algorithme de classement afin de mettre plus en avant les posts des amis, des proches et le type de contenu déjà aimé par les utilisateurs.

Et plus tard, au mois d’Août, il a lancé son offensive pour réduire le clickbait, avant de lancer deux semaines plus tard un nouveau critère dans l’algorithme du News Feed pour personnaliser davantage le classement des posts.

Pour aller plus loin et être sûr que les utilisateurs vont de plus en plus prendre l’habitude de parler d’eux-mêmes et de ce qui se passe autour d’eux, Facebook serait en train de tester une nouvelle fonctionnalité tendant à encourager les utilisateurs à publier plus d’updates personnelles, ayant trait à leur vie quotidienne.

La fonctionnalité en cours de test consiste à promouvoir les utilisateurs dans d’autres pays ou lieux que le leur, à travers de grands événements qui se passent actuellement chez eux ou chez leurs amis Facebook. Une sorte de reporter ou de témoin d’un événement qu’on vit et qui pourrait intéresser le monde entier.

La fonctionnalité s’affiche sous la boîte de mise à jour des statuts dans laquelle il est toujours inscrit “Exprimez-vous”. Dans l’exemple ci-dessous, Facebook rappelle à un utilisateur qu’il a un ami qui vit en Inde où on célèbre actuellement le début de la nouvelle saison de cricket.

Il invite alors le testeur à écrire un nouveau post pour “montrer à l’ami en Inde qu’il pense à lui”.

Facebook veut pousser les utilisateurs à parler d\'eux et de leur environnement
Images via Venturebeat.com

Lorsqu’il a cliqué sur le bouton “Commencer un post” (Start a Post), le système lui demande de dire quelques mots sur cette manifestation spéciale, en lui suggérant de dire que lui aussi fête à sa façon le début de la saison de cricket en Inde malgré qu’il soit au Royaume-Uni.

L’objectif ici étant de favoriser la connexion entre des gens qui sont amis sur Facebook, mais ne se connaissent pas forcément ou n’échangent pas régulièrement ensemble et ne vivent pas dans le même lieu.

Ce qui, au final, pourrait les amener à discuter régulièrement sur Facebook pour parler d’eux et de ce qu’ils vivent personnellement dans leur environnement.

Facebook Messenger relooke sa page d\'accueil avec de nouvelles sections

Poursuivant ses efforts pour se distinguer de plus en plus de l’application , Messenger adopte désormais une nouvelle interface avec l’ajout d’un onglet Accueil (Home).

Nouveau Facebook Messenger

Cet écran d’accueil va ainsi permettre aux utilisateurs de voir, immédiatement, qui parmi leurs amis est actuellement connecté, ceux qui fêteront bientôt leurs anniversaires et les personnes favorites avec lesquels le chat est régulier.

L’objectif de ce nouveau look est d’offrir plus de hiérarchie pour permettre de reprendre une discussion abandonnée ou de commencer plus facilement de nouvelles discussions avec les personnes avec lesquelles vous engagez souvent.

Ainsi, Messenger poursuit sa route vers une application autonome de chat qui vous permet de communiquer avec des applications, des chatbots, des entreprises et des amis.

C’est pourquoi l’écran d’accueil affiche maintenant une section avec une liste des amis qui sont en ligne, une autre pour vos contacts favoris, une autre pour les rappels d’anniversaire, et une dernière pour les message en attente de réponse de votre part.

Facebook Messenger relooke sa page d\'accueil avec de nouvelles sections
Image via Facebook

Auparavant lorsque vous ouvrez l’application, la barre de navigation se trouvait en haut de l\’écran , et vous aviez sur votre écran d’accueil toutes les dernières conversations que vous aviez eues avec des amis.

La barre du haut a maintenant été remplacée par une barre de recherche, qui reproduit l’expérience de recherche mobile de Facebook.

Une nouvelle interface qui intervient quelques jours après que Facebook ait officiellement annoncé le retour des SMS dans Messenger.

Tout est donc mis en place pour faire en sorte que les 900 millions d’utilisateurs de n’éprouvent plus le besoin de quitter l’application Messenger pour communiquer avec leurs amis.

Google privilégie l\'indexation des pages HTTPS par défaut


Google favorisera les pages HTTPS par défaut

En d’autres termes, le référencement HTTPS devient maintenant la priorité pour , après en avoir fait un critère de classement avec un tout petit \ »boost\ » au départ.

Toutefois, les pages HTTP ne seront probablement pas pour l’instant affectées dans les résultats de recherche. Google ne cherche qu’à fournir plus de pages sécurisées dans ses résultats, mais on peut s’attendre à ce que l’étape suivante, comme il l’a fait avec le mobile-friendly, sera de déclasser les pages non-sécurisées.

page sécurisée HTTPS

Critères de l’indexation du HTTPS par défaut

conditions suivantes :

  • Elle ne contient pas de dépendances non sécurisées.
  • Elle ne redirige pas les internautes vers ou via une page HTTP non sécurisée.
  • Elle ne possède pas de lien \ »rel=\ »canonical\ »\ » vers la page HTTP.
  • Elle ne contient pas de balise Meta \ »noindex\ » pour les robots.

Donc, en ce qui concerne Google, la version HTTPS de votre site, si vous en avez, sera prioritaire par défaut.

l\’en-tête HSTS (HTTP Strict Transport Security) sur votre serveur.

Qu’est-ce que le HTTP Strict Transport Security (HSTS)

Le HTTP Strict Transport Security (HSTS) est un mécanisme de politique de sécurité proposé pour HTTP, permettant à un serveur web de déclarer à un agent utilisateur (comme un navigateur webcomme HTTPS).

« Strict-Transport-Security »

La politique HSTS aide à protéger les utilisateurs de sites web contre quelques attaques réseau passives (écoute clandestine) et actives. Une attaque du type man-in-the-middle ne peut pas intercepter de requête tant que le HSTS est actif pour ce site.

Comment va fonctionner Google AMP pour accélérer l\'affichage des pages mobiles ?

vient d’annoncer publiquement le lancement de son ambitieuse initiative qui vise à accélérer le temps d’affichage du contenu mobile.

Accelerated Mobile Pages (AMP)

Ce nouveau projet en open source a été baptisé Accelerated Mobile Pages (AMP).

Il s’agit d’inciter et encourager les développeurs et les éditeurs de contenus à adopter dans leurs sites web et dans leurs applications mobiles (si, si) la technologie dite HTML et d’en faire un nouveau format de page web mobile.

Objectif initial de Google AMP

L’objectif escompté par Google en lançant cette initiative, c’est d’obtenir autant de réactions qu’il y en a eu lors de la divulgation du “responsive design” qui adapte automatiquement les pages web à la taille de l’écran de l’utilisateur.

Selon Google, la technologie AMP HTML va considérablement améliorer la performance du web mobile en permettant aux éditeurs web de créer des pages web très allégées.

Lesquelles pages allégées pourraient alors réduire les nuisances ou lourdeurs des technologies telles que le JavaScript.

En adoptant l’Accelerated Mobile Pages, les éditeurs pourront utiliser les techniques de cache et de stockage des pages web de Google pour afficher instantanément leurs contenus sur le web mobile et dans les applications mobiles, quel que soit le mobile utilisé.

Et, tout comme Nuzzel, ils pourront faire afficher ces contenus mobiles en quelques millisecondes contre 5 à 10 secondes, voire plus, habituellement. Ce qui n’est pas rien sur mobile.

Tout sur le nouveau format Google AMP pour un affichage accéléré des pages mobiles

AMP étant un projet open source, il est disponible sur le site GitHub et tous les développeurs et éditeurs peuvent apporter leurs contributions, bénévolement s’entend.

Comment AMP accélère les pages sur le web mobile ?

Rappelons-le, l’usage de l’AMP HTML va permettre aux sites web de créer des versions allégées de leurs pages web que Google se chargera de distribuer pour eux via son cache, pendant que ces sites seront toujours hébergés dans leurs espaces web habituels.

Selon Google, l’Accelerated Mobile Pages (AMP) se présente comme une autre page web, mais débarrassée de toutes les fonctionnalités qui ralentissent son affichage. Ainsi, comme toute autre page web, le fichier AMP se chargera dans tout navigateur ou toute application. Mais plus rapidement.

Les fichiers AMP vont profiter de diverses approches techniques et architecturales pour donner la priorité à la vitesse de chargement afin d’aboutir à une expérience plus rapide pour les utilisateurs. Il s’agit donc de réduire la distance entre l’utilisateur et le serveur de chargement du contenu demandé. Ce qui, inéluctablement a une incidence sur le temps de réponse.

Google a aussi clairement déclaré que pour sa part, l’utilisation de son cache sera gratuitement offerte. Et d’autres plateformes pourront développer leurs propres caches.

Comment créer son contenu avec l’AMP HTML ?

Les éditeurs et les fournisseurs de systèmes de création et de gestion de contenu (CMS) pourront mettre en place une intégration de l’AMP HTML dans leurs CMS pour générer automatiquement du contenu AMP.

Espérons que de nombreux CMS acceptent de jouer le jeu, comme .com qui annonce tester son plugin AMP.

Qu’en est-il des publicités dans AMP ?

Autant Google ne veut pas garantir que toutes les technologies publicitaires fonctionneront correctement dans les fichier AMP, autant il espère au fil du temps implémenter de nouvelles fonctionnalités qui permettront d’intégrer plus facilement toutes les technologies dans ce format AMP.

Toutefois, le but du projet Accelerated Mobile Pages est aussi de permettre une continuité effective de la via les publicités sur mobile tout en tenant compte des préoccupations des utilisateurs.

Dans ce contexte, l\’objectif est de fournir un soutien pour une série complète de nouveaux formats publicitaires aux réseaux et technologies publicitaires intégrées dans AMP.

En conséquence, tous ceux qui sont impliqués dans le projet se sont également engagés dans l\’élaboration de pratiques durables de la publicité pour s\’assurer que les publicités dans les fichiers AMP soient rapides, sûres, convaincantes et efficaces pour les utilisateurs.

Et ce, afin de répondre en grande partie au “manifeste des publicités acceptables” auxquel participent déjà certains bloqueurs de publicités.

Donc, certaines publicités disponibles sur le web pourraient ne pas être affichées par AMP, surtout si elle mettent à mal l’expérience utilisateur.

Dans le cadre de l\’annonce du lancement d’APM, Google a dit qu\’il met à disposition la première version de l’AMP qui est basique, mais supportera les photos, les vidéos, les animations et annonces intelligentes qui se chargeraient instantanément.

Mais, tous les trackers, tags analytics et autres JavaScripts passeront dans un premier temps à la trappe avant qu’une solution ne soit trouvée avec les partenaires qui seraient seuls à fournir des statistiques sur leurs plateformes.

Quid des résultats de recherche dans Google mobile

sur mobile sera également un peu différent.

Non seulement les pages web des éditeurs participants se chargeront plus vite depuis la page de résultats de Google, mais les personnes effectuant des recherches sur mobile concernant des sujets d’actualité verront s’afficher, tout en haut de la page de résultats, une section “Top Stories” (Top Actualités ou Top Articles) avec un carrousel intégrant des articles et des images qu’ils pourront faire défiler horizontalement.

Et s’il n’y a aucun résultat compatible avec l’AMP, Google Search mobile affichera un listing de résultats, comme dans la deuxième image de ce post, mais toujours dans une section “A la une”.

C’est pourquoi Google se veut rassurant en disant qu’en aucun cas les pages AMP ne seraient favorisées par rapport aux autres pages mobiles. Et pourtant, l’algorithme de classement de Google mobile les favorisera automatiquement en raison de leur très faible temps de chargement.

Quant à , l’AMP va lui permettre d’afficher correctement les Tweets intégrés dans les contenus mobiles. Et les liens cliqués s’afficheront aussi instantanément.

Pour tester l\’Accelerated Mobile Pages, depuis votre mobile, tapez l’URL suivante : http://g.co/ampdemo. Et tapez,  par exemple, “today’s news”.

C’est peut-être la prochaine page d’accueil de Google Search mobile adaptée aux fichiers AMP en cache que tout le monde utilisera bientôt.