Google s\'apprête à lancer une nouvelle application sociale

Google aurait développé une nouvelle application sociale qui va permettre à de petits groupes d’utilisateurs d’éditer et organiser ensemble des photos pour leurs prochains événements.

Google s\'apprête à lancer une nouvelle application sociale

Cette nouvelle application sociale (nom pas encore connu) pour le partage de photos a été confirmée par à Techcrunch.com en disant qu’il s’agit de “l’une de leurs expérimentations parmi beaucoup d’autres.”

Selon les sources à l’origine de cette fuite, Google compte lancer cette application sociale lors de son événement I/O en Mai prochain.

Tout comme il l’a fait l’année dernière pour Duo et Allo.

Sans doute que l’annonce cette semaine du lancement de l’application sociale Clips d\’Apple, une nouvelle application pour la création et le partage de vidéos avec du texte, des effets spéciaux, des graphiques et plus encore, sans oublier l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale et la reconnaissance vocale intégrées, a pu jouer en faveur du timing.

Justement, selon Techcrunch, cette nouvelle application serait comme un mélange à la fois de Path, de Snapchat et Google Photos, et va s’appuyer sur la technologie de la reconnaissance d’images de Google.

Il s’agit moins d’une application de messagerie et plus d’une appli à partir de laquelle les utilisateurs vont créer et rejoindre des groupes dédiés au partage de photos. Les mêmes partages de photos qui ont aidé Google+ à se populariser dès son lancement.

N’importe qui pourra télécharger, éditer et marquer les photos partagées avec un groupe, et Google travaillerait à sa sauce magique dans les coulisses pour permettre d’identifier les objets dans les photos,et surtout les étiqueter (libellés), organiser et les rendre plus faciles à trouver à l’avenir.

Il devrait également automatiquement suggérer des modifications et des filtres pour les photos. Tout cela mis ensemble constitue une grande idée pour partager des photos de certains événements ou avec des groupes de personnes qui participent souvent ensemble à des activités.

On peut quand même s’interroger de savoir pourquoi Google ne les intègre pas directement dans qui permet déjà de partager des albums photo, de télécharger, éditer et commenter des photos partagées sur la plateforme ?

C’est probablement qu’il veut investir dans une nouvelle application sociale pour tester ces fonctionnalités et savoir si le public les adopte massivement.

Mais, connaissant Google, si cette nouvelle application connaît le succès escompté, ces mêmes nouvelles fonctionnalités seront à un moment ou un autre intégrées dans Google Photos.

Snapchat s\'ouvre aux plateformes publicitaires pour diffuser plus de pubs

Snapchat ne rentabilise pas encore, au maximum de ses possibilités, sa plateforme avec les publicités actuellement diffusées.

Snapchat s\'ouvre aux plateformes publicitaires

Mais, cela va bientôt changer et l’application affichera de plus en plus de publicités entre chaque story (histoire). Pour la simple raison qu’il vient finalement de lancer une API publicitaire (Partner API) pour sa plateforme.

Cette plateforme publicitaire a pour nom Snapchat Partners.

Ce qui veut dire, en ce qui concerne Snapchat, que pour la première fois, son espace publicitaire pourra être acheté par des partenaires tiers, selon AdWeek.

Plutôt que d’essayer de traiter directement avec Snapchat, les annonceurs (marques et entreprises) pourront passer par les partenaires et leurs logiciels pour acheter et gérer leurs campagnes de publicité vidéo.

Bien entendu, la Partner API intégrera les Stories vidéos sponsorisées, mais les vrais revenus publicitaires seront générés par l’affichage de la publicité de ces partenaires entre les Stories. Snapchat va donc commencer à insérer des annonces entre chaque contenu vidéo de vos amis.

Mais, que les utilisateurs se rassurent, Snapchat va par la même occasion leur offrir la possibilité d’ignorer (zapper) ces publicités vidéos entre Stories.

Cependant, Snapchat parie sur le fait que ses utilisateurs ne vont pas supprimer les pubs. Car, il se dit confiant quant à la qualité des publicités affichées.

Et ce, dans la mesure où, selon lui, chaque publicité sera individuellement et manuellement validée avant toute diffusion entre les Stories.

D’autre part, Snapchat compte faire en sorte que chaque utilisateur voit un nombre réduit d’annonces publicitaires dans des intervalles de temps raisonnablement étendus.

Snapchat considérant que, moins il y a de publicités, plus elles sont efficaces en termes d’engagement. D’ailleurs, son format de publicité vidéo lui donne un certain avantage sur la concurrence.

En effet, et contrairement à , la publicité vidéo de Snapchat s’affiche en plein écran et avec du son par défaut. Ce qui, selon certains annonceurs, leur permet d’avoir jusqu’à 80% d’utilisateurs qui regardent entièrement leurs publicités vidéos.

Jusqu’à maintenant, Snapchat gagnait de l’argent avec les filtres géolocalisés ou Géofiltres Sponsorisés, les Lenses Sponsorisés ou effets spéciaux sponsorisés et les Replays payants. Les deux derniers ayant été déjà abandonnés.

Mais, les Géofiltres sponsorisés ne seront pas pour l’instant intégrés dans la Partner API.

Snapchat ferme sa boutique d\'effets spéciaux pour selfie

Pour profiter de la montée en puissance de sa plateforme, Snapchat tente par tout moyen de rentabiliser au maximum son service en lançant le replay payant et les Lenses ou filtres spéciaux payants pour les selfies.

Snapchat ferme sa boutique d\'effets spéciaux pour selfie


Snapchat a donc ouvert une boutique pour vendre des effets spéciaux qui sont des filtres qu’on peut ajouter à des selfies pour amuser la “galerie”. Et ce, alors même que la plateforme continue d’offrir des Lenses gratuits.

Mais, à compter de ce vendredi 8 Janvier 2016, fermera définitivement sa boutique de Lenses (Lens Store) après à peine deux mois de fonctionnement.

La raison de cette fermeture, c’est que l’entreprise développe actuellement sa plateforme publicitaire et veut désormais que toute son équipe de développeurs s’y consacre pleinement. Y compris les chargés de clientèle qui auront la tâche de vendre la publicité pour Snapchat.

D’autre part, et Snapchat l’aurait avoué, ce système d’achat intégré dans son application n’aurait pas bien fonctionné. Pour la simple raison que la très grande majorité des utilisateurs sont des adolescents qui n’ont pas toujours les moyens pour acheter les effets spéciaux et se contenteraient des versions gratuites.

Selon TechCrunch qui rapporte l’information, Snapchat déclare que des dizaines de milliers de Lenses sont vendus chaque jour. Mais, pendant ce temps, Snapchat fait payer aux marques entre 450.000 et 750.000 dollars par effet spécial sponsorisé par jour.

Mais les annonceurs n’auraient pas vraiment été au rendez-vous, préférant les vrais contenus.

Image via Snapchat.com

Snapchat rassure toutefois les utilisateurs en promettant, qu’après la fermeture de sa boutique d’effets spéciaux, sa Lens Store, ils pourront indéfiniment continuer à utiliser les lenses qu’ils auront achetés, ainsi que les lenses gratuits qu’ils auront sauvegardés.