C\'est quoi le contenu dupliqué pour Google ?

Le contenu dupliqué ou contenu en double est aussi l’un des sujets récurrents du référencement Web abordés par les .

Qu\'est-ce que Google entend par contenu dupliqué ou en double ?

Et ce, en raison du fait qu’il existe différentes sortes de contenus en double dont certains peuvent être pénalisés par et d’autres pas.

Le dernier Hangout de John Mueller sur le “duplicate content”

Par définition, et selon Google

Alors, voici quelques précisions de John Mueller :

  • Le contenu dupliqué touche à peu près tous les sites web, quelle que soit leur taille.
  • Selon John Mueller, le contenu en double, c’est un même contenu sur un même site. C’est aussi un même contenu avec un même chemin d’accès dans des URLs avec et sans WWW.
  • N’est pas un contenu dupliqué un contenu traduit ou adapté à partir d’une autre langue (ce n’est pas une raison pour ne pas citer la source). Il en est de même avec différentes pages ayant un même titre et/ou une même description, ainsi que le contenu dans les applications.
  • John Mueller confirme ce qu’avait déjà dit Gary Illyes en Mars 2015, à savoir que le contenu dupliqué n’est pas en soi une cause de pénalité.
  • Les contenus dupliqués sont une perte de temps de stockage et de ressources serveurs.
  • Si une page est dupliquée, Google ne conserve qu’une seule copie.
  • Un contenu dupliqué pour 2 localisations dans deux pays différents n’est pas une cause de pénalité.

La pénalité de contenu dupliqué est donc un mythe.

Comment gérer les contenus dupliqués

Selon Google, les mesures suivantes vous permettent de résoudre les problèmes de contenu en double de manière proactive et de vous assurer que les visiteurs accèdent au contenu que vous souhaitez leur présenter.

  • Utilisez les redirections 301 : si vous avez restructuré votre site, utilisez des redirections 301 (\ »RedirectPermanent\ »
  • Soyez cohérent :http://www.example.com/page/, http://www.example.com/page ni http://www.example.com/page/index.htm.
  • Utilisez des domaines de premier niveau :

    Google peut supposer que le site ”http://www.example.de”“http://www.example.com/de” ou http://de.example.com.

  • Soyez prudent en diffusant votre contenu :Guest blogging), Google affichera systématiquement la version jugée la plus appropriée pour les internautes pour chaque recherche donnée, qui pourra correspondre ou non à celle que vous préférez.

    notamment en guest blogging) inclut un lien renvoyant vers votre article original.

  • Utilisez Search Console pour indiquer à Google comment indexer votre site : vous pouvez indiquer à Google votre domaine favori (par exemple, http://www.example.com ou http://example.com).
  • Limitez les répétitions :l\’outil de gestion des paramètres
  • Évitez la publication de pages incomplètes :Meta noindex pour bloquer leur indexation.
  • Apprenez à maîtriser votre système de gestion de contenu :
  • Limitez les contenus similaires :
  • rel=\ »canonical\ » ou des redirections 301.

Si votre site a été retiré des résultats de recherche, après avoir apporté les modifications nécessaires et vous être assuré que votre site respectait ses consignes SEO, envoyez une demande de réexamen à Google.

Pourquoi le nombre d\'URLs indexées peut-il baisser dans Google Webmaster Tools ?

Google Webmaster Tools




Depuis son annonce du 31 mars dernier



un post

Pour le cas de ce webmaster, John Mueller a laissé entendre que la réduction des données de son site à la date de mise à jour mentionnée à la page \ »

Alors, John Mueller recommande au webmaster de vérifier en faisant une recherche sur à partir de la commande \ »site:votredomaine.com

Par contre, si vous voulez que Google indexe et comptabilise les URLs de la version WWW et celles de la version sans-WWW, vous devez faire vérifier et valider ces 2 versions dans Google Webmaster Tools.

Qu\’est-ce qui a changé depuis fin Mars?

Auparavant, quelle que soit la version validée ou quel que soit le sous-domaine ou le répertoire, Google affichait des statistiques globales de vos données sans faire de distinction.

Maintenant, Sur la page \ »\ », vous ne pouvez consulter que les données du site sélectionné et validé dans les outils pour les webmasters.

dit Google  :

.

http://www.exemple.com/blog/

Pour conclure, retenez que le nombre total d\’URLs de l\’index Google affiche la totalité des URLs pouvant figurer dans les résultats de recherche, ainsi que d\’autres URLs que Google peut découvrir autrement (Par exemple une page en NoIndex qui reçoit quand même un backlink…).

Ce nombre change au fil du temps, à mesure que vous ajoutez ou supprimez des pages. Le nombre d\’URLs indexées est souvent bien inférieur au nombre d\’URL explorées, car le Nombre total de pages indexées n\’inclut pas les URL en double, les URL non canoniques, les URL peu utiles ou qui contiennent une balise Meta noindex.

Voici maintenant comment bien référencer votre site internet sur Google.

Google : Le lieu d\'hébergement d\'un site n\'a aucune incidence sur son référencement

et hébergement web.

John Mueller

En effet, pendant longtemps, on a laissé entendre que pour être bien référencé dans un pays ciblé, le site web devait être hébergé dans ce pays.

En vérité, selon John Mueller, ce n\’est pas vraiment si important que cela. Voici d\’ailleurs sa déclaration dans un post sur Google rapporté par Barry Schwatrz :

For search, specifically for geotargeting, the server\’s location plays a very small role, in many cases it\’s irrelevant. If you use a ccTLD or a gTLD together with Webmaster Tools, then we\’ll mainly use the geotargeting from there, regardless of where your server is located. You definitely don\’t need to host your website in any specific geographic location — use what works best for you, and give us that information via a ccTLD or Webmaster Tools.

En clair, pour la recherche internet, précisément pour une cible géographique, le lieu d\’hébergement joue un rôle très mineur, et dans la majorité des cas ce rôle est nul. Si vous utilisez un favori de niveau international (ccTLD : .com, .net ou .org) ou de niveau national (gTLD : .fr, .be, .co.uk, .de, etc…) dans les Webmasters Tools, alors nous utiliserons ce ciblage géographique et le lieu où est hébergé votre serveur.

Vous n\’avez donc pas besoin d\’héberger votre site dans un lieu géographique spécifique.

Et John Mueller de préciser par la suite : \ » Vous n\’avez pas à vous préoccuper du pays d\’hébergement. Tout ce que nous vous demandons, c\’est d\’héberger votre site sur un serveur qui favorise un accès rapide aux contenus. Ce qui peut s\’obtenir avec un hébergeur proche de chez soi\ ».

Conclusion : le lieu d\’hébergement serait important si vous n\’avez pas fait de choix dans webmsters Tools (Paramètres du site).

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google en 2014.