C’est quoi acheter un nom de domaine ?

Par définition, un nom de domaine

Nom de domaine : Tout ce que vous devez savoir

Cependant, un peut totalement exister sans un site Web sur lui, et un site Web peut en quelque sorte exister sans un nom de domaine propre. D’autre part, il existe bel et bien une différence entre nom de domaine et hébergement Web.

Vous vous demandez peut-être si les adresses IP et les noms de domaine sont la même chose. Non, ils ne le sont pas.

Les adresses IP sont essentielles pour que le réseau mondial fonctionne. Sans elles, le chaos règnerait, et aucune communication significative entre plusieurs réseaux indépendants ne serait possible.

Les adresses IP sont la façon dont les machines se connaissent et avec qui elles communiquent.

Heureusement donc que Paul Mockapetris est venu en 1983 avec la solution ingénieuse connue sous le nom de système de noms de domaine ou Domain Name System, DNS en abrégé.

traduire les noms de domaine en adresses IP spécifiques.

le Bottin). Les noms de domaine sont les équivalents des noms des humains, tandis que les adresses IP sont les numéros de téléphone attribués à chaque domaine.

Pour nos besoins actuels, cette définition de base du DNS devrait suffire.

Anatomie du nom de domaine

domaine de premier niveau ou TLD.

Ce que vous tapez avant ce point-com, par exemple, est le nom de domaine réel.

Ainsi, Arobasenet.com se compose du domaine « Arobasenet » et du TLD « .com ».

Étant donné que le domaine réel peut être précédé par le préfixe WWW ou autre chose pour créer un domaine complet. Comme par exemple, http://www.arobasenet.com ou m.arobasenet.com.

Quel que soit le cas, la partie à gauche, séparée par un point, du domaine principal est appelée sous-domaine, car elle est hiérarchiquement inférieure au domaine principal. Il lui appartient, formant son propre domaine (plus petit) dans le nom de domaine réel.

Quid du HTTP et du HTTPS ?

Alors sachez que .

Au lieu de cela, c’est le protocole, le langage dans lequel les réseaux informatiques communiquent. HTTP (S) signifie protocole de transfert hypertexte (sécurisé).

À peu près rien à voir avec les noms de domaine.

Acheter un nom de domaine : cycle de vie

La première étape pour sécuriser l’adresse Web que vous souhaitez commence par une recherche de nom de domaine.

Pratiquement toutes les entreprises qui enregistrent des domaines ont un champ de recherche de domaine. Vous pouvez l’utiliser pour vérifier ce qui est gratuit et ce qui est disponible.

Cependant, une chose assez confuse pour les débutants est le fait que vous ne pouvez pas acheter un nom de domaine pour de bon.

Au lieu de cela, les noms de domaine sont enregistrés par des entités publiques ou privées pendant un certain temps. Elles peuvent être renouvelées avant la fin de leur période d’inscription ou laissées à l’abandon si elles ne sont plus nécessaires.

Il s\’agit donc en fait de location avec des frais annuels.

La logique derrière cet arrangement est de permettre aux nouveaux arrivants au réseau mondial d’obtenir les domaines qu’ils veulent. Théoriquement, cela devrait fonctionner parce qu’une fois que le temps d\’enregistrement expire, le même nom de domaine devient disponible pour quiconque qui souhaite l’acheter et l’enregistrer à nouveau.

Généralement, les domaines expirés se retrouvent sur ce que l’on appelle le second marché.

Le second marché des noms de domaines est alimenté par les personnes détentrices de noms de domaine et qui souhaitent vendre ces noms de domaine qu\’elles ont réservés en bonne et due forme.

Des places de marché destinées à mettre en relation des personnes pour l’achat et la vente de noms de domaine existent.

Sauf que ce n’est pas tout à fait aussi simple.

Enregistrement du nom de domaine

Normalement, le temps le plus court pour l’enregistrement de domaine est d’1 an, tandis que la période maximale est de 10 ans.

Il existe des exceptions, et certains bureaux d’enregistrement de domaine offrent des services Premium qui garantissent qu’un domaine est enregistré pour une période plus longue, mais aucun ne peut être pris pour moins de 12 mois.

En d’autres termes, une fois qu’un nom de domaine est enregistré, il ne peut pas être désinscrit ou modifié. Vous devez être très prudent lorsque vous saisissez le nom de domaine que vous souhaitez avoir. Vérifiez l’orthographe deux et même trois fois pour vous assurer que c’est exactement ce que vous voulez.

L’enregistrement d’un domaine est l’un des éléments les plus immuables des données numériques en existence et pour une bonne raison.

Aujourd’hui, certains registrars de domaine pourraient essayer de révoquer l’enregistrement de domaine dans les 5 premiers jours de sa création pour permettre de corriger un nom incorrectement orthographié.

Une fois que vous avez le nom de domaine sous votre contrôle, il serait en mesure d’héberger un site Web et de servir des e-mails aussi longtemps que vous continuez à le renouveler.

Le prestataire de domaine, c.-à-d. la société par laquelle vous avez acheté le nom de domaine, est légalement obligé de vous envoyer des rappels par e-mail lorsque l’expiration du domaine approche afin que vous puissiez décider à temps si vous souhaitez le renouveler ou pas.

Aussi longtemps que vous le renouvelez, le domaine vous servira.

Expiration du domaine

Dans le cas où vous ne renouvelez pas, cependant, les choses deviennent intéressantes.

À la date d\’expiration, la plupart des TLDs (noms de domaine de premier niveau) entrent dans un délai de grâce qui dure environ 1 mois. Pendant la période de grâce, ils cessent de fonctionner.

Tous les sites Web associés à eux deviennent inaccessibles, et ainsi que toutes les adresses emails.

Tout de même, pendant la période de grâce, le propriétaire, ou le déclarant du domaine, peut renouveler le domaine aux frais de renouvellement réguliers. S’il est renouvelé, le domaine devrait revenir à la fonction normale dans les 24 heures.

En règle générale, le délai de grâce dure 30 jours.

Certains domaines, notamment le .EU, n’ont pas de période de grâce.

Période de rachat et de suppression

Une fois que la période de grâce est terminée (si elle existe en premier lieu), le nom de domaine entre dans la période du rachat du nom expiré. Pendant ce temps, le domaine est entre les mains du prestataire et n’est plus détenu par le déclarant initial (le titulaire).

La période de rachat s’étend généralement sur 30 jours. Le titulaire pourrait demander la restauration du domaine, mais il y a deux mises en garde :

  1. Les frais de rachat sont nettement plus élevés que les frais de renouvellement. Souvent, il dépasse les 100 euros.
  2. Le prestataire est légalement autorisé à garder le nom de domaine. Même si une demande de restauration a été déposée et qu’une taxe de rachat a été payée, il peut conserver le domaine.

En d’autres termes, ne laissez pas votre domaine entrer dans la période de rachat. Jamais.

Une fois la période de rachat terminée, le nom de domaine entre en suppression. Ça dure 5 jours. Une fois de plus, le domaine est officiellement effacé de tous les enregistrements et devient inexistant.

Ce que cela signifie en pratique, c’est que le domaine peut être enregistré à nouveau par toute personne disposant d’une connexion Internet et d\’une carte de crédit.

Comment récupérer un domaine perdu ?

Si votre nom de domaine entre en phase de restauration et que vous ne voulez pas payer les frais élevés de restauration, vous pouvez attendre que le domaine soit supprimé.

Ensuite, vous pouvez rapidement l’acheter pour les frais d’inscription réguliers, généralement un peu plus de 10 euros.

Le risque ici est qu’au moment où le domaine apparaît comme libre, quelqu’un d’autre pourrait l’acheter et se l’approprier.

Un concurrent qui souhaite vous mettre hors du jeu, un étranger complet qui aime le nom, un vendeur de noms de domaine qui enregistre des domaines et les revend pour son profit (second marché des noms de domaine), et ainsi de suite.

C’est un geste risqué, mais cela pourrait vous épargner potentiellement quelques dépenses.

Bref, la vie d’un nom de domaine passe par les étapes suivantes :

  1. Disponible pour l’enregistrement : pratiquement, le domaine n\’existe pas encore
  2. Inscription : une personne ou une entreprise l\’achète pour une période de temps définie
  3. Période active : le domaine fonctionne aussi longtemps que l’enregistrement est valide
  4. Période de grâce : débute le dernier jour de la période active et dure 30 jours
  5. Période de rachat : commence une fois que la période de grâce est terminée et dure 30 jours.
  6. Période de suppression : dure 5 jours et suit la période de rachat. Le domaine est irrémédiable
  7. Disponible pour l’inscription : le cycle est terminé.

Encore une fois, certains TLDs n’ont pas de période de grâce, tandis que d’autres n’ont pas de période de rachat. Certains n’ont aucune de ces 2 périodes. Ces domaines sont répertoriés pour suppression à l’expiration.

Vérifiez toujours les règles auprès de votre bureau d’enregistrement avant d’acheter un nom de domaine.

Processus d’enregistrement des noms de domaine

Pendant le processus d’enregistrement, vous devez utiliser un outil de recherche connu sous le nom d’informations WHOIS.

Le WHOIS est une sorte d’annuaire public du Web, qui existe depuis 1982 et permet à tout utilisateur, à partir de n’importe quel nom de domaine, d’en identifier le propriétaire grâce aux données suivantes : nom, prénom, nom de la société le cas échéant, adresse postale, adresse email et numéro de téléphone.

Il y a 3 sections principales dans le WHOIS :

  1. Titulaire : Nom du déclarant
  2. Contact technique : Tech-C
  3. Contact administratif : Admin-C

Chacune de ces sections demande un nom, une adresse physique, un téléphone et une adresse e-mail.

Bien que tous les champs doivent être remplis avec précision, l\’adresse e-mail est la plus importante. Plus précisément, l\’adresse e-mail que vous mettez dans la section administrative est la plus importante, ainsi que celle du champ Titulaire.

L’e-mail administratif est important pour prouver qui détient le nom de domaine, en cas de litige de propriété. C’est aussi celui par lequel les transferts de noms de domaine se produisent.

Pratiquement, jusqu’en 2013, l’adresse e-mail administrative était la seule importante.

Depuis lors, l’ICANN exige que les registrars d’enregistrement de domaine envoient des e-mails de confirmation à l’adresse e-mail du déclarant.

En d’autres termes, si vous entrez la mauvaise adresse e-mail lors de l’enregistrement d’un domaine, vous ne recevrez jamais l’e-mail de confirmation et votre nouvelle adresse Web (domaine) sera désactivée.

Assurez-vous de vérifier le dossier de spam de votre adresse e-mail inscrite pour ne pas manquer le lien de confirmation.

Enregistrement domaine gratuit

Beaucoup de fournisseurs d’hébergement attirent de nouveaux clients avec des frais d’hébergement inférieurs initiaux.

C’est une bonne chose d’obtenir un enregistrement de domaine gratuit, mais gardez à l’esprit que cette offre couvre généralement une seule année.

Après cela, vous devrez payer pour le renouvellement du domaine au tarif plein en cours.

Le transfert domaine

Les noms de domaine peuvent être transférés entre les bureaux d’enregistrement et entre les propriétaires. Ce dernier se produit beaucoup plus facilement, mais c’est le premier qui est normalement appelé «transfert de domaine».

Changement de propriété du domaine

Pour que la propriété change, techniquement, tout ce que vous devez faire est de modifier les informations WHOIS.

Entrez le nom du nouveau propriétaire et son adresse e-mail valide dans les sections du “Titulaire” et du contact administratif, et c’est tout.

Certes, c’est une définition assez étroite du transfert de propriété de nom de domaine. Pour abandonner complètement le contrôle au nouveau propriétaire, ce dernier doit aussi avoir accès au panneau de contrôle du Bureau d’enregistrement du domaine aussi.

Dans le cas où vous avez de nombreux noms de domaine et que vous souhaitez donner un seul d’entre eux, un transfert de domaine est possible.

Transférer des domaines entre les registrars

Les domaines sont transférés pour différentes raisons. Les utilisateurs sont insatisfaits de la société d’enregistrement ou ont trouvé une meilleure offre. Le service d’hébergement migre vers un nouveau fournisseur d’hébergement et le nom de domaine suit.

Maintenant, un domaine peut être transféré mais seulement s\’il est plus âgé de plus de 60 jours (c.-à-d. 2 mois ont passé depuis son enregistrement initial) et si le registrar de réception peut l\’accepter.

Sachez tout de même que tous les registraires ne sont pas autorisés à gérer tous les TLDs.

Dans le cas où le nom de domaine est éligible pour le transfert, vous devez faire 4 choses :

  1. Tout d’abord, assurez-vous d’avoir accès à l’e-mail administratif associé au nom de domaine. Vous en aurez besoin.
  2. Ensuite, accédez au bureau d’enregistrement actuel et déverrouillez le domaine. Par défaut, les noms de domaine sont verrouillés pour empêcher les transferts indésirables.
  3. Une fois le domaine est déverrouillé, demandez au registrar de vous donner le code d’autorisation, AuthCode, AuthInfo ou encore code EPP. Il s’agit d’une combinaison de chiffres et de lettres uniques à votre domaine qui sert à confirmer la demande de transfert.Sans cela, aucun nom de domaine ne peut être transféré.
  4. Enfin, adressez-vous au nouveau registrar chez qui vous souhaitez déplacer le domaine et demandez-lui d’initier le transfert. Il enverra une demande de transfert au registrar actuel de votre domaine et aura besoin du code EPP pour lancer le transfert.

Une fois le transfert commencé, vous devez vérifier l’e-mail administratif de temps à autres parce que vous recevrez une demande de confirmation.

Typiquement, c’est un email avec un lien sur lequel vous devez cliquer pour confirmer qu’il s’agit d’une demande de transfert légitime que vous, le propriétaire légitime, souhaitez exécuter.

Si vous ne parvenez pas à confirmer le transfert, il s\’arrêtera et le nom de domaine restera avec le Bureau d’enregistrement actuel.

Les transferts de domaine sont-ils gratuits ?

Normalement, le nouveau registrar vous facturera des frais d\’inscription pour le transfert. Ces frais seront appliqués pour renouveler le domaine pour une année de plus.

Ce qui, dans un sens, rend le transfert gratuit.

Certains fournisseurs d’hébergement offrent des noms de domaine gratuits aux nouveaux clients, mais cette offre s’étend rarement aux transferts entrants.

Méfiez-vous des registrars qui facturent pour fournir le code d’autorisation. Ce sont des tactiques bon marché pour dissuader les gens de transférer leurs domaines.

Vous pouvez contester que vous êtes le déclarant légitime et que le code EPP vous appartient et avez le droit de l’obtenir gratuitement sur demande.

Quel est le meilleur endroit pour acheter des domaines ?

Il y a de nombreux registrars de nos jours. La plupart des hébergeurs de sites Web peuvent également enregistrer des noms de domaine.

Il y a un argument à avoir au sujet de garder votre nom de domaine où vos services d’hébergement Web sont, mais il y en a un contre lui, aussi.

Si vous avez un ou deux domaines et aimez un hébergeur en particulier, vous pouvez facilement garder tout au même endroit, pour une gestion plus facile.

D’autre part, si vous avez de nombreux sites Web, il est préférable d\’avoir un registrar dédié aux noms de domaine.

Différence entre un domaine et un site Web ?

Le nom de domaine est comme l’adresse physique d’une rue.

Ce qui réside sur cette adresse (une page Web dans le monde numérique) est un bâtiment.

Ce bâtiment pourrait être une vieille maison avec un design complexe pendant plusieurs décennies avant d’être démolie et transformée en un espace de co-working où les hipsters consomment des quantités abondantes de café tout en essayant de trouver du sens à leur existence.

Ainsi, quelle que soit l’activité ou le type de bâtiment où réside à cette adresse, l’adresse elle-même ne change pas.

C’est la même chose avec les noms de domaine. Ils sont l’emplacement, la propriété numérique sur laquelle quelque chose de significatif ou d’obscène est créé : un site Web.

C’est pourquoi dire que notre site est Arobasenet.com est techniquement incorrect.

C’est notre nom de domaine. Notre site est composé d’articles, de graphiques, d’images, d’études de cas, de pages techniques, de la section des commentaires et du formulaire de contact.

Une fois de plus, un nom de domaine peut totalement exister sans un site Web sur lui, et un site Web peut en quelque sorte exister sans un nom de domaine propre.

Google ferme PageSpeed son service d\'optimisation du chargement des pages

Il y a plus de quatre ans, lançait PageSpeed, un outil destiné aux webmasters pour améliorer la vitesse de chargement des pages web sur tous les appareils.

Google ferme PageSpeed

Google ferme PageSpeed

–>

annoncer la fermeture définitive de son service PageSpeed à compter du 3 Août 2015.

Les développeurs qui utilisent cet outil devront donc penser à changer les paramètres de leurs DNS avant cette date du 3 Août prochain. Faute de quoi, leurs sites ne seront plus disponibles.

Il existe actuellement de nombreuses alternatives à PageSpeed telles que CloudFlare sans pour autant avoir le même degré de sécurité que l’outil de Google.

Vous pouvez aussi tester le français DareBoost.

Mise à jour du 07/05/2015

Selon John Mueller qui répondait à +Yann Sauvageon+Olivier Duffez, uniquement de la fermeture du srevice PageSpeed et non de PageSpeed Insights.

Google Adwords modifie ses conditions d\'utilisation

Google Adwords




Lesquelles Annonces +Posts sont issues des posts Google+

Les nouvelles règles d\’Adwords

Voici les prochaines conditions requises pour diffuser de la publicité sur le Réseau à partir du mois de Septembre 2014. Ces conditions vont couvrir 4 domaines contre 7 actuellement  :

  • Les contenus dont la promotion est interdite :

  • Les pratiques interdites dans le cadre de la diffusion de publicité sur le réseau Adwords :
    • Utilisation abusive du réseau publicitaire : Google précise que les contenus devront être variés et pertinents (NDLR : surtout pour les annonces +posts). Alors, il internet :

      • Les annonces, logiciels, sites ou applications malveillants comportant des virus informatiques, rançongiciels, vers, chevaux de Troie, rootkits, enregistreurs de frappe, dialers, logiciels espions, faux logiciels de sécurité et autres programmes malveillants.
    • Collecte et utilisation irresponsables de données : Google exige que ses annonceurs ne fassent pas un usage abusif des informations personnelles collectées, ni les collecter pour des raisons peu claires ou sans utiliser les mesures de sécurité appropriées ().

  • Contenu à diffusion contrôlée dont vous pouvez faire la publicité sous certaines conditions. Certaines annonces peuvent ne pas être diffusées auprès de tous les utilisateurs et dans toutes les zones géographiques :
    • Les contenus réservés aux adultes tels que clubs de strip-tease, cinémas érotiques, jouets sexuels, magazines pour adultes, produits visant à améliorer les performances sexuelles, sites de rencontre, modèles posant de façon suggestive.

  • Exigences rédactionnelles et techniques : Google expose ici des normes de qualité à appliquer à vos annonces et votre site Web. Les annonces devant attirer les utilisateurs, sans pour autant les importuner.

Linkedin vient d\'être à nouveau piraté

piraté.

Le mercredi dernier a été une nouvelle journée délicate pour le réseau social professionnel Linkedin. Again !



Linkedin assure que la situation est maintenant sous contrôle pour la plupart de ses utilisateurs (donc il en reste ?) qui étaient redirigés vers un site de vente de noms de domaine. D\’où ce tweet posté sur son compte pour rassurer ses utilisateurs :

Si le piratage a vraiment eu lieu, en tenant ce de tweet officiel, il se pourrait que les cookies des utilisateurs aient pu être interceptés par les pirates qui pourraient les utiliser pour détourner ou visiter des comptes.

Voici la page qui avait remplacé la page officielle de Linkedin. C\’est donc un Hack ! -source : TNW

Ce n\’est pas la première fois que Linkedin subit ce genre d\’attaques. A suivre.

(source)