Twitter permet d\'ajouter une vidéo aux Tweets via TweetDeck

TweetDeck est une application et mobile de pour consulter et gérer un ou plusieurs comptes Twitter.

Twitter permet d\'ajouter des vidéos aux Tweets via TweetDeck

Et la possibilité de créer des colonnes personnalisées pour suivre les performances des liens partagés est un grand plus.

ramener toutes les bonnes fonctionnalités de TweetDeck dans son application principale.

TweetDeck vient pourtant d’annoncer que les utilisateurs sont maintenant en mesure de télécharger et partager des vidéos via un Tweet à travers cette appli de gestion de comptes Twitter.

Contrairement à l’appli ou site Web de Twitter, TweetDeck est un outil de gestion multi-profils peu connu du grand public, mais très largement utilisé par les professionnels, dont les community managers.

Au mois de Septembre dernier, TweetDeck a ajouté de nouveaux filtres de recherche par heures et par dates pour rendre plus facile de trouver les Tweets pertinents.

Auparavant, au mois de Mai 2017, il a ajouté la capacité de chercher des Tweets cités par d\’autres utilisateurs depuis un n\’importe quel Tweet.

Plus tôt cette année aussi, on avait aussi parlé ici d\’une probable version payante de TweetDeck qui inclurait une gamme de fonctionnalités avancées.

Et finalement, c’est Twitter lui-même qui a commencé à expérimenter une version premium payante de son appli et site Web officiel.

YouTube prévient les créateurs de vidéo d\'une baisse de leurs revenus

La levée de boucliers des annonceurs AdWords incite maintenant à prendre leurs menaces au sérieux.

YouTube prévient les créateurs de vidéo d\'une baisse probable de revenu

Au point où, après leur avoir fourni 3 outils pour mieux gérer l’emplacement de leurs publicités AdWords, et après avoir mis en garde ses éditeurs AdSense, Google cible désormais les créateurs de vidéos .

L’étape suivante sur la liste de Google pour faire le ménage dans ses propres écuries, pour ne pas mettre davantage à mal ses revenus publicitaires (près de 90% du total de ses revenus) via ses AdWords, concerne donc les YouTubeurs qui monétisent leurs vidéos dont certaines sont pour autant offensantes, injurieuses, etc…

Il en va de même pour les commentaires sur ces vidéos pour lesquels YouTube a déjà mis à disposition 6 outils pour les gérer et les modérer.

YouTube annonce dans un post aux créateurs YouTube qu’ils vont constater des fluctuations dans leurs revenus, dans les toutes prochaines semaines :

Si vous voyez des fluctuations de votre chiffre d’affaires dans les prochaines semaines, c\’est peut-être parce que nous sommes en train de peaufiner nos systèmes d’annonces pour répondre à ces préoccupations (citées plus haut, ndlr).

Alors que ceci peut être déstabilisant, nous travaillons aussi vite que nous pouvons pour améliorer nos systèmes afin que les annonceurs aient plus confiance dans notre plateforme et que les revenus continuent à parvenir aux créateurs sur le long terme.

Toutefois, Marissa, qui est une YouTube Community Manager, livre quelques conseils aux YouTubeurs :

  1. Si vous monétisez vos vidéos et vous voyez une baisse de revenu des vidéos monétisées, vérifiez les vignettes, titres et descriptions de vos vidéos afin de vous assurer avec précision, si ces éléments représentent le contenu de votre vidéo et sont conformes aux Consignes relatives aux contenus adaptés aux annonceurs.
  2. Si vous pensez que votre vidéo a été démonétisée par erreur, faîtes appel en cliquant sur l’icône jaune représentant le symbole dollar ( $ ) placé à côté de la vidéo dans Le Gestionnaire de vidéo.

    Vous serez informé une fois qu’une décision sera rendue sur l’appel, et si il est réussi, votre vidéo sera immédiatement en mesure d’être monétisée à nouveau et aura une icône $ verte.

    À la lumière de ces changements, nous nous engageons à rendre le processus de vérification concernant les appels encore plus rapide pour les créateurs. Vous pouvez en apprendre davantage sur la façon de faire un appel ici.

A bon entendeur…

Les pages Google My Business n\'afficheront plus les avis locaux

La récente mise à jour de Google+ n’affecte pas que le profil Plus, mais aussi l’apparence de la page Google My Businesss destinée aux entreprises locales ou pas et aux organisations.

Ainsi, après avoir fait le ménage dans le profil Google+ en vue d’une plus grande simplification pour centrer l’activité des utilisateurs sur les Communautés, les Collections et leur fil d’actualité (Stream), Google semble maintenant vouloir éloigner Google My Business de Google+.

Tout comme il l’a déjà fait avec Hangouts et , au nom de la simplification.

En même temps, admettons que, tant sur le profil Google+ que sur la page , certaines fonctionnalités non visibles actuellement pourraient peut-être revenir dans la nouvelle version au fil du temps.

Toujours est-il que ce que voit aujourd’hui le visiteur d’une page Google My Business est très minimaliste.

Ce qu’on ne retrouve plus dans Google My Business

L’ onglet “Infos” qui donnait accès aux informations des entreprises a désormais (ou pour l’instant ?) disparu.

Je veux parler de la page qui permet de découvrir le résumé et la présentation de l’entreprise, sa catégorie, ses coordonnées, ses photos et vidéos, sa page Street View, ses contacts, et surtout ses avis locaux laissés par ses clients.

Tout ceci n’est plus visible.

Et, quand on arrive maintenant sur une page Google My Business qui n’a pas de posts, on ne voit que sa bannière. Encore faut-il savoir qu’on peut cliquer sur l’icône “i” ou “A propos de Moi” pour avoir quelques informations de l’entreprise.

Alors, un clic sur l’icône “i” de la page locale affiche en pop-up une page qui ne fournit que le lien du site web, l’adresse postale et très rarement le numéro de téléphone de l’entreprise locale .

Les avis locaux, c’est fini !

Même si on peut encore espérer que certaines fonctionnalités et informations mentionnées ci-dessus sont susceptibles de revenir, il n’en sera plus de même pour les avis locaux.

Google a officiellement déclaré sur un post de son forum Google My Business que les avis locaux disparaissaient pour de bon des pages Google My Business locales. Ils ne reviendront donc plus jamais.

Les pages Google My Business n\'afficheront plus les avis locaux
Via Advertisercommunity.com

En effet, en réponse à des utilisateurs qui se plaignaient ou s’inquiétaient de ne plus voir leurs avis locaux, Elisabeth P., Community Manager chez Google, a précisé ce qui suit :

Les avis locaux ne s’afficheront plus sur les Pages Google+ dans le nouveau Google+. Les avis locaux seront toujours accessibles via (résultats locaux) et qui ont toujours été les principaux moyens par lesquels les utilisateurs trouvent ou découvrent les avis des entreprises.

Elisabeth P. complète cette précision par une autre :

Il faut bien reconnaître que très peu d’utilisateurs vont visiter les pages Google+ My Business. Cependant, cette page pour entreprise reste toujours valable pour qui veut être visible dans les résultats locaux de Google Search et sur Google Maps.

Ce sont les informations optimisées renseignées dans ces pages pros qui permettent aux entreprises de bien se classer lors des recherches locales sur Google Search ou Google Maps.

De plus, les utilisateurs peuvent toujours publier des avis locaux via Search et Maps depuis leur mobile et le Web. Et pour gérer les avis locaux et y répondre, les administrateurs des Pages locales devront (pour l’instant ?) passer à l’ancienne version pour le faire.

De même, ils pourront toujours signaler les faux avis constatés sur Maps ou Search.

40 fois plus de clients acquis par email qu\'avec Facebook et Twitter réunis

campagne d\’email marketing.


Voici une étude réalisée par le cabinet McKinsey



Et autant le temps d\’usage de l\’email a décliné de 20% entre 2008 et 2012, autant l\’email rapporterait 17% de commandes de plus que Twitter et .

D\’où le conseil de McKinsey aux entreprises de créer des landing pages personnalisées sur lesquelles seront directement envoyés les prospects ou offrir un cadeau dans l\’email pour augmenter les taux de conversion de plus de 25%.

En tenant bien sûr compte du fait que près de 45% des emails sont lus depuis un appareil mobile. D\’où l\’importance de créer des emails en responsive design.

source : cabinet McKinsey