Google introduit l\'appli Bulletin pour publier des Stories locales

Google

Google introduit Bulletin pour la publication de stories locales

Cette nouvelle application appelée “Bulletin” permettra à tout le monde de publier une actualité locale, juste en bloguant et en partageant des images et vidéos (directement à partir de leur téléphone

Mais aussi pendant vos vacances et voyages partout.

Cela va probablement stimuler le propre service de news de et le rendre plus pertinent pour les gens qui sont à la recherche d\’informations sur ce qui se passe autour d\’eux. Ce qui est peu clair, cependant, c\’est comment ces publications seront vérifiées pour l\’exactitude et la qualité.

Bulletin de Google est actuellement en cours de test dans deux villes américaines : Nashville (Tennessee) et Oakland (Californie). L’accès à l’application Bulletin se fait actuellement sur invitation.

C’est quoi Bulletin de Google ?

Selon la définition de Google, Bulletin est une application mobile (pour l’instant ?) pour contribuer à des histoires hyperlocales au sujet de votre communauté, pour votre communauté, juste depuis votre téléphone mobile.

Alors, quelle est la particularité d\’une story sur Bulletin ? Une histoire de Bulletin serait :

  1. Percutante : Bulletin vous aide à raconter les histoires qui ne sont pas encore racontées.
  2. Ouverte : Les Bulletins (nom donné à ces blogs personnels) sont publics et faciles à découvrir sur Google Search, via les réseaux sociaux, ou via des liens envoyés par email et les applis messagerie. Les stories des Bulletins seront donc partageables partout.
  3. Sans aucun effort : Aucune configuration n\’est nécessaire pour créer une story sur Bulletin. Tout ce dont vous avez besoin est un smartphone. Et vous n\’aurez pas non plus à télécharger l\’appli Bulletin pour poster tant que vous avez un compte Google.

Avec l’appli Bulletin, vous pouvez contribuer à des histoires locales et être la voix de votre communauté sur internet, dixit Google ! Les utilisateurs retrouvent les posts en visitant la localité ou la région qui les intéresse dans l\’appli ou dans les résultats de recherche.

Comment fonctionne Bulletin de Google ?

Bulletin est une application gratuite et légère pour raconter une histoire en capturant des photos, des vidéoclips et/ou en rédigeant du texte directement depuis votre téléphone, et que vous publiez directement sur le Web (sans avoir à créer un blog ou un site Web).

Si vous êtes à l\’aise pour prendre des photos ou envoyer des messages, vous pouvez créer une story sur Bulletin !

A la différence des stories habituellement éphémères, les stories locales de Bulletin seront, semble-t-il, permanentes et découvrables dans les résultats de recherche de Google. Comme pour n\’importe quel blog.

Toutefois, selon les conditions d’utilisation, le contenu qui est principalement destiné à servir comme une annonce ou une promotion, ou encore comme une recommandation de produits spécifiques ou des appels à l\’achat avec des prix, n’est pas accepté.

Les utilisateurs seront en mesure de mettre à jour leurs blogs continuellement (comme vous le feriez avec un post de blog) et voir les statistiques de l\’auditoire pour savoir d’où proviennent les lecteurs.

Il est encore trop tôt pour juger de cette nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.

Bulletin est une nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.
Image via Google

L’objectif étant de faire des citoyens des reporters de leur environnement sans verser dans les stories narcissiques comme avec les autres applications qui existent actuellement.

Google s\'apprête à lancer une nouvelle application sociale

Google aurait développé une nouvelle application sociale qui va permettre à de petits groupes d’utilisateurs d’éditer et organiser ensemble des photos pour leurs prochains événements.

Google s\'apprête à lancer une nouvelle application sociale

Cette nouvelle application sociale (nom pas encore connu) pour le partage de photos a été confirmée par à Techcrunch.com en disant qu’il s’agit de “l’une de leurs expérimentations parmi beaucoup d’autres.”

Selon les sources à l’origine de cette fuite, Google compte lancer cette application sociale lors de son événement I/O en Mai prochain.

Tout comme il l’a fait l’année dernière pour Duo et Allo.

Sans doute que l’annonce cette semaine du lancement de l’application sociale Clips d\’Apple, une nouvelle application pour la création et le partage de vidéos avec du texte, des effets spéciaux, des graphiques et plus encore, sans oublier l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale et la reconnaissance vocale intégrées, a pu jouer en faveur du timing.

Justement, selon Techcrunch, cette nouvelle application serait comme un mélange à la fois de Path, de Snapchat et Google Photos, et va s’appuyer sur la technologie de la reconnaissance d’images de Google.

Il s’agit moins d’une application de messagerie et plus d’une appli à partir de laquelle les utilisateurs vont créer et rejoindre des groupes dédiés au partage de photos. Les mêmes partages de photos qui ont aidé Google+ à se populariser dès son lancement.

N’importe qui pourra télécharger, éditer et marquer les photos partagées avec un groupe, et Google travaillerait à sa sauce magique dans les coulisses pour permettre d’identifier les objets dans les photos,et surtout les étiqueter (libellés), organiser et les rendre plus faciles à trouver à l’avenir.

Il devrait également automatiquement suggérer des modifications et des filtres pour les photos. Tout cela mis ensemble constitue une grande idée pour partager des photos de certains événements ou avec des groupes de personnes qui participent souvent ensemble à des activités.

On peut quand même s’interroger de savoir pourquoi Google ne les intègre pas directement dans qui permet déjà de partager des albums photo, de télécharger, éditer et commenter des photos partagées sur la plateforme ?

C’est probablement qu’il veut investir dans une nouvelle application sociale pour tester ces fonctionnalités et savoir si le public les adopte massivement.

Mais, connaissant Google, si cette nouvelle application connaît le succès escompté, ces mêmes nouvelles fonctionnalités seront à un moment ou un autre intégrées dans Google Photos.

Google et Bing s\'allient pour évincer les sites pirates qui copient films et musique

Les internautes auront de plus en plus de mal à trouver de la musique, des ebooks et des films piratés, ainsi que des matches de foot illégalement en direct, sur Google Search et Bing de .

Google et Bing s\'allient pour évincer les sites pirates qui copient vidéo, ebook et musique

Ces deux moteurs de recherche que sont et viennent de signer ensemble un code pratique ou de bonne conduite visant à empêcher les utilisateurs de visiter, depuis leurs résultats de recherche, des fournisseurs de contenus peu recommandables, ou tout des \ »voleurs\ » de contenus.

Ce nouveau partenariat entre les deux leaders du marché de la recherche internet devrait permettre d’accélérer la suppression des sites illégaux, dès réception d’une plainte des propriétaires des droits d’auteur.

Ce qui veut dire, selon The Guardian qui révèle l’information, que ceux qui cherchent du contenu tel que des films, des vidéos, des clips vidéo, des ebooks et des matches de footbal en direct seront désormais plus susceptibles de visiter les sites des fournisseurs originaux plutôt que les sites pirates qui copient ou usurpent ces types de documents.

Les sites pirates devraient donc disparaître des résultats de recherche de Google et Bing, de sorte qu’il y aura beaucoup moins d’utilisateurs pour les visiter.

Même si on sait que ce code de bonne pratique n’éradiquera pas le problème du piratage, nous pouvons tout de même espérer que cela aidera à protéger ceux qui sont involontairement redirigés vers des contenus piratés.

Se félicitant de l’accord, Eddy Leviten, directeur général de l’Alliance de la Propriété Intellectuelle (Alliance for Intellectual Property) en GB, a déclaré :

Parfois les gens vont chercher quelque chose et ils finissent involontairement par télécharger du contenu piraté. Ce que nous voulons, c’est que les premiers résultats de recherche, tout en haut des moteurs de recherche, soient ceux des vrais auteurs, et non ceux des copieurs.

Il s’agit de protéger les personnes qui utilisent l’internet, mais aussi de protéger par la même occasion les créateurs des contenus originaux.

Certes, pour l’instant, cet accord est signé en Grande Bretagne, en association avec notre équivalent de la Sacem en France qui protège les droits d’auteur, mais ce code pratique pourrait être signé entre et Bing de Microsoft partout ailleurs dans le monde.

.

Twitter va renommer et relancer Vine avant de l\'intégrer dans Twitter

Au mois d’Octobre dernier, et à la surprise générale, avait annoncé l’arrêt définitif de Vine, son application de vidéos courtes en boucles.

Vine Camera

Mais, après avoir longtemps discuté avec les créateurs Vine, Twitter annonce, à nouveau à la surprise générale, que finalement, il décide de relancer son application défunte Vine en la renommant “Vine Camera”.

Et ce, dès le mois de Janvier 2017. La bonne nouvelle, c\’est que l\’application Vine n\’est plus à vendre. Twitter va la garder. Mais, précisons que Vine Camera existait déjà et était une fonctionnalité qui permettait de faire des montages dans Vine.

Ainsi, après avoir changé de nom, Vine Camera va permettre aux utilisateurs de feue Vine de continuer à faire des vidéos courtes de 6 secondes. Mais, à la différence de Vine, les créateurs ne pourront pas partager leurs vidéos Vines dans Vine Camera.

La seule option de partage qui leur sera proposée dans cette nouvelle application, c’est de partager directement sur Twitter. Sinon, ils n’auront que la deuxième option qui va consister à enregistrer leurs vidéos courtes dans leurs propres mobiles, avant de pouvoir les partager sur les réseaux sociaux de leur choix.

En dehors de ces 2 options, vous ne pourrez rien faire d’autres avec vos vidéos Vines.

À compter d’aujourd\’hui, les utilisateurs de Vine peuvent sauvegarder des vidéos qu\’ils ont déjà partagées sur le service Vine. Mais ils obtiendront des résultats différents selon qu\’ils les téléchargent à l’aide d’une application dans leurs smartphones ou sur le site Web de Vine.

Le fichier des vidéos Vines que vous téléchargez à partir du site Vine.co inclura un fichier index.html qui contient les légendes de vos Vines, ainsi que le nombre de Likes, commentaires et partages de vos Vines.

Si vous téléchargez vos Vines depuis l’application Vine, vous recevrez uniquement vos fichiers vidéo enregistrés sur votre appareil-photo, sans légendes ni les informations supplémentaires.

Images via Vine.co

Si vous le faites avec l’application Vine, vous devez sauvegarder ces clips vidéos avant le passage à Vine Camera. Il existe également une option pour recevoir un email avec des liens vers vos Vines si les enregistrer individuellement vous semble pénible.

Vine a aussi décidé d’aider ses créateurs à transférer leurs abonnés vers Twitter.

Les utilisateurs se connectant à leurs comptes Vine verront s’afficher une fenêtre en surimpression (voir image ci-dessus) demandant s’ils voudraient continuer à suivre les créateurs de vidéos populaires sur Twitter. Le site Internet de Vine migrera vers le mode archive en Janvier 2017, mais Twitter n’a pas dit pendant combien de temps il envisage d’y maintenir les vidéos disponibles.

Tout porte à croire, comme il vient de le faire avec Periscope, que Twitter va proposer la création de vidéos courtes directement (et pourquoi pas longues ?) depuis l’application Twitter. En d’autres termes, Vine Camera, la nouvelle application Vine, sera intégrée dans Twitter, tout comme Periscope l\’est aujourd\’hui.

Sinon, pourquoi avoir fait cette version (pour ressusciter Vine) pour proposer de partager les vidéos courtes uniquement sur Twitter, et surtout transférer les followers des comptes Vine sur leurs comptes actuels Twitter.

Une occasion en or pour élargir sa base d’utilisateurs : transformer si possible, après avoir supprimé les doublons, les comptes Periscope et Vine en comptes Twitter.

Facebook ne permet plus d\'intégrer des liens sortants dans les vidéos natives

aurait discrètement supprimé la possibilité pour les créateurs de vidéos d’intégrer des liens dans leurs clips.

Facebook ne redirige plus les liens intégrés dans les vidéos natives

L’appel à l’action (call-to-action) avait été auparavant populaire auprès des diffuseurs, qui l’utilisaient comme un moyen de rediriger les utilisateurs vers leurs propres sites Web.

Selon le site BBC.com, ce changement dans les conditions d’utilisation de Facebook serait intervenu au début du mois de Juin 2016, sans aucune annonce officielle.

Une mise à jour qui fait dire à certains Experts que cela démontre tout le pouvoir que détient aujourd’hui Facebook pour décider de ce que les utilisateurs peuvent lire ou regarder comme informations d’actualité.

La BBC a remarqué que sur les pages de téléchargement des vidéos depuis le 9 Juin dernier.

Interrogé par la BBC, un porte-parole de Facebook a répondu ce qui suit :

“Après avoir examiné un certain nombre de facteurs, nous avons supprimé la possibilité d’ajouter un appel à l’action (call-to-action) à la fin de la vidéo native.

Nous explorons d’autres façons pour les partenaires d’atteindre des objectifs semblables (rediriger les liens intégrés dans les vidéos vers les pages Web, NDLR) et nous procéderons à une mise à jour dans les mois à venir.”

Selon bbc.com, les créateurs de vidéos natives peuvent toujours ajouter un lien redirigeant vers le contenu Web dans le texte qui apparaît en haut ou au bas des posts de vidéos natives. Toutefois, ce texte avec le lien n’apparaît pas quand la vidéo est visionnée en mode plein écran, et ainsi que si l’utilisateur a activé la lecture automatique et en continu des vidéos.

Un lien “Cliquer pour en savoir plus” est toujours susceptible de s’afficher en surimpression sur les vidéos regardées sur ordinateur. Notamment pour les grands médias et autres créateurs qui fournissent une version courte de leurs vidéos avec un lien de redirection pour regarder l”intégralité sur leurs propres sites Web.

C’est que Facebook ne voudrait plus facilement permettre afin de garder tous les utilisateurs sur sa plateforme sociale

Twitter n\'arrive toujours pas à convaincre Wall Street malgré de bons chiffres

Après l’annonce de ses derniers résultats financiers, Wall Street n’a retenu que l’insuffisance de croissance du nombre d’utilisateurs de .
Twitter n\'arrive toujours pas à convaincre Wall Street

Et il réclame à Twitter de montrer aux investisseurs où se trouve l’argent qu’il compte gagner.

En effet, selon USA Today, au quatrième trimestre 2014, Twitter a enregistré beaucoup moins de nouveaux utilisateurs que l\’espérait les analystes financiers.

D’où les sérieux doutes de Wall Street qui persistent quant aux chances de Twitter d’être un jour réellement rentable.

Pourtant l\’action de Twitter a augmenté de 11 % ce jeudi à la clôture de Wall Street après la déclaration rassurante de Twitter promettant un bon retour de croissance du nombre d’utilisateurs en 2015.

Twitter a aussi révélé un chiffre d’affaires en hausse de 97% qui atteint désormais les 479 millions de dollars pour l’année 2014 contre 243 millions de dollars en 2013. Un chiffre tout de même inférieur aux prévisions.

Et même si Twitter n’est pas encore rentable, les pertes ont été considérablement réduites. Elles passent de 511, 6 millions de dollars en 2013 à 125,4 millions en 2014.

Le reproche qui serait donc fait à Twitter serait son incapacité à trouver un bon business modèle viable et pérenne  avec ses offres publicitaires afin de monétiser au maximum son audience actuelle. D’où, sans doute, le lancement récent de Quick Promote en direction des PME.

En effet, le service Twitter, fréquenté par les célébrités, les chefs d\’État et les politiciens, est l\’un des plus connus dans le monde entier.

Mais Twitter a du mal à se développer dans le sillage de , le plus grand réseau social avec ses 1,39 milliards d\’utilisateurs. Twitter est même éclipsé par Instagram. Le service de partage de photos qui appartient à Facebook a récemment dépassé Twitter avec 300 millions d\’utilisateurs mensuels actifs.

Twitter, pour essayer de séduire davantage le public, a lancé une série de nouvelles fonctionnalités pour rendre son service plus facile à utiliser et pour persuader les gens d\’y passer plus de temps.

Mais Twitter a également connu une série de départs de cadres supérieurs dans les derniers mois de l’année 201. Et son CEO Dick Costolo est confronté à des critiques et pressions croissantes de Wall Street.

Voici une vidéo des derniers de Twitter :

http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isSlim=1

Avec désormais 288 millions d’utilisateurs actifs, Twitter n’a augmenté ce chiffre que de 4 millions par rapport au troisième trimestre 2014. Soit une amélioration de 1,4%. De quoi laisser les investisseurs vraiment sceptiques.

Espérons que son nouveau deal avec Google pour l’affichage des Tweets dans les pages de résultats du moteur de recherche changera la donne pour lui.

YouTube Music Key : L\'abonnement Premium payant sans publicité

s\’attendait à ce que Youtube

Youtube Music Key logo

annonce en effet dans un post avoir lancé un nouveau service payant pour écouter de la musique en streaming appelé \ » Key\ ».

Ce nouveau service de Youtube, qui est encore en version bêta, proposera des albums musicaux complets en lecture instantanée (streaming) et en lecture hors ligne, sans aucune publicité, avec un abonnement fixé à près de 10 dollars par mois.

L\’abonnement comprend aussi un accès à plus de 30 millions de chansons sur Play Musique avec la possibilité d\’enregistrer votre propre musique.

YouTube déclare aussi dans son annonce que ce nouveau service sera complété, dans les tout prochains jours, par la possibilité de regarder des clips vidéos officiels à partir de son application mobile.

Page Youtube Music Key – image via Youtube

YouTube Music Key sera disponible dès son lancement dans 6 pays : Etats-Unis, Portugal, Grande-Bretagne, Italie, Finlande, Irlande et Espagne. D\’autres pays suivront un peu plus tard.

Mais, dans tous les cas, le service ne sera accessible au public que sur invitation pour une période d\’essai de 6 mois au tarif promotionnel de près de 8 dollars par mois.

Youtube envisage un système d\'abonnement vidéo payant sans publicité

Logo Youtube

représente à ce jour la plus grande plateforme de visualisation de vidéos gratuites sur Internet.

Des publicités que les utilisateurs pouvaient, passées les 5 premières secondes de visualisation, supprimer pour accéder à leur vidéo à proprement parler.

Mais, à en croire les déclarations récentes de Susan Wojcicki, PDG de Youtube, certains utilisateurs pourront désormais être obligés de regarder entièrement les annonces publicitaires avant de pouvoir accéder au contenu gratuit.

En effet, +Susan Wojcicki a déclaré à la conférence organisée par le site Re/code ce qui suit :

Susan Wojcicki, CEO de Youtube
Susan Wojcicki, CEO de Youtube – Image via Recode.net

\ »

Les utilisateurs de Youtube pourraient donc soit accepter de regarder les publicités, soit payer un abonnement. Ce qui est un modèle intéressant. Nous réfléchissons à la manière de proposer ces options aux consommateurs.

Nous sommes au début du processus, mais nous observons ce que font les autres grands médias depuis bien longtemps. Et la plupart proposent à la fois un abonnement payant sans publicité et une offre gratuite avec publicité.\ »

propos des clips vidéo.

Twitter rachète SnappyTV pour l\'édition et la diffusion de vidéos

Twitter rachete SnappyTV


et les titulaires de droits pour éditer et diffuser des extraits de retransmissions télévisées depuis ses serveurs sur les réseaux sociaux.


SnappyTV est donc la start-up qui a développé une technologie permettant de capturer, d’éditer et de publier des vidéos courtes très rapidement, comme l\’explique socialtv.fr.

Le partenariat permet aux éditeurs de Turner Broadcasting d’utiliser les services de SnappyTV ainsi qu’un algorithme édité par la start-up, pour publier presque instantanément les vidéos des actions les plus commentées sur les réseaux sociaux.

Twitter teste l\'affichage et le lancement de vidéo dans la Timeline

Twitter



Il suffit donc de taper du doigt sur ce bouton \ »Play

Vous pouvez vous rendre sur la page Twitter de la NBA pour voir ces vidéos en action (Section : Photos et vidéos de la colonne de gauche).

Twitter a donc réduit le nombre de clics ou de tapes pour visualiser les vidéos en passant de trois à un. Une initiative qui rend les vidéos sur Twitter aussi natives que les photos publiées sur la plateforme.

source : TheNextWeb