Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

Beaucoup de gens m\’ont dit qu\’ils pensaient que si nous pouvions baisser la température sur les questions plus conflictuelles et plutôt nous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Les informations locales aident à bâtir une communauté, à la fois en ligne et hors ligne. C\’est un  fait important de faire en sorte que le temps que nous passons tous sur Facebook soit bénéfique.

La nouvelle fonctionnalité prioritaire dans le News Feed commencera d\’abord aux Etats-Unis.

Après tout, une version hyperlocale et décentralisée du fil d’actualité de Facebook pourrait en fin de compte avoir l\’effet de nouvelles sources de polarisation si elle n\’est pas équilibrée avec une plus large couverture des news nationales.

C\’est pour quoi Mark Zuckerberg précise :

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Tous nos efforts visant pour réduire les fausses informations (fake news), la désinformation, le clickbait, le sensationnalisme et les faux comptes s\’appliquent toujours.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.

Facebook s\'attaque aux fausses vidéos dans le fil d\'actualité

Facebook a annoncé une nouvelle mise à jour qui empêchera les posts vidéo clickbait (pièges à clics) d’apparaître dans le fil d’actualité des utilisateurs.

Facebook s\'attaque aux fausses vidéos dans le fil d\'actualité

L\’algorithme de Facebook favorise activement les vidéos, surtout les plus longues. Les spammeurs ont exploité cela pour tromper les utilisateurs en les incitant à cliquer sur des liens les redirigeant vers des sites Web de faible qualité et ceux avec des annonces malveillantes.

Les utilisateurs ont commencé à remarquer et à se plaindre des images statiques déguisées en vidéos depuis quelque temps, quand certaines pages abusaient de l\’algorithme de Facebook en téléchargeant les memes statiques comme si c’étaient des vidéos.

Alors, Facebook a pris la décision suivante :

Les éditeurs qui s\’appuient sur ces pratiques intentionnellement trompeuses devraient s\’attendre à ce que la distribution de ces histoires clickbait diminue sensiblement.

La plupart des pages ne verront pas de changements significatifs dans leur distribution dans les News Feeds.

Ainsi, après avoir modifié son algorithme de classement pour lutter contre les titres racoleurs des posts, Facebook le modifie une nouvelle fois pour réduire davantage les titres clickbait dans les prochaines semaines.

Avec cette mise à jour, les gens verront moins de posts clickbait et plus de posts qu\’ils veulent voir plus haut dans leurs flux.

Facebook veut pousser les utilisateurs à parler d\'eux et de leur environnement

Au regard de ce test révélé, cherche, par tous les moyens, à encourager la publication de posts qui ne soient pas que des partages de liens.

Facebook

En effet, il est généralement admis que les gens partagent moins d’updates personnelles sur Facebook que par le passé. Ce qui ne veut ne pas dire que les utilisateurs partagent moins globalement, ou encore qu’ils visitent moins Facebook.

Mais, seulement qu’ils sont moins enclins à raconter ce qu’ils font à leurs amis.

Cela pourrait expliquer pourquoi Facebook continue à expérimenter de nouvelles façons de faire revenir les updates personnelles dans Facebook, comme à ses débuts.

C’est ainsi qu’au mois de Juin 2016, Facebook a changé son algorithme de classement afin de mettre plus en avant les posts des amis, des proches et le type de contenu déjà aimé par les utilisateurs.

Et plus tard, au mois d’Août, il a lancé son offensive pour réduire le clickbait, avant de lancer deux semaines plus tard un nouveau critère dans l’algorithme du News Feed pour personnaliser davantage le classement des posts.

Pour aller plus loin et être sûr que les utilisateurs vont de plus en plus prendre l’habitude de parler d’eux-mêmes et de ce qui se passe autour d’eux, Facebook serait en train de tester une nouvelle fonctionnalité tendant à encourager les utilisateurs à publier plus d’updates personnelles, ayant trait à leur vie quotidienne.

La fonctionnalité en cours de test consiste à promouvoir les utilisateurs dans d’autres pays ou lieux que le leur, à travers de grands événements qui se passent actuellement chez eux ou chez leurs amis Facebook. Une sorte de reporter ou de témoin d’un événement qu’on vit et qui pourrait intéresser le monde entier.

La fonctionnalité s’affiche sous la boîte de mise à jour des statuts dans laquelle il est toujours inscrit “Exprimez-vous”. Dans l’exemple ci-dessous, Facebook rappelle à un utilisateur qu’il a un ami qui vit en Inde où on célèbre actuellement le début de la nouvelle saison de cricket.

Il invite alors le testeur à écrire un nouveau post pour “montrer à l’ami en Inde qu’il pense à lui”.

Facebook veut pousser les utilisateurs à parler d\'eux et de leur environnement
Images via Venturebeat.com

Lorsqu’il a cliqué sur le bouton “Commencer un post” (Start a Post), le système lui demande de dire quelques mots sur cette manifestation spéciale, en lui suggérant de dire que lui aussi fête à sa façon le début de la saison de cricket en Inde malgré qu’il soit au Royaume-Uni.

L’objectif ici étant de favoriser la connexion entre des gens qui sont amis sur Facebook, mais ne se connaissent pas forcément ou n’échangent pas régulièrement ensemble et ne vivent pas dans le même lieu.

Ce qui, au final, pourrait les amener à discuter régulièrement sur Facebook pour parler d’eux et de ce qu’ils vivent personnellement dans leur environnement.

Facebook : L\'algorithme du News Feed décrypté pour vous


Depuis le début de cette année, le débat sur la visibilité organique des posts sur revient de façon récurrente.

officiellement expliqué sur ce sujet.

Décryptage de l\'algorithme du News Feed de Facebook

Toujours est-il que le problème de la visibilité sur Facebook demeure encore pour certaines Pages. Et la question qui se pose alors est de savoir comment faire pour que les contenus des Pages Facebook soient plus visibles. Ce qui constitue est un vrai challenge.

Mais, selon Buffer.com

Vue d\’ensemble des facteurs du News Feed de Facebook

  • Les posts avec beaucoup de commentaires.
  • Les posts avec beaucoup de Likes.
  • Les posts qui font référence à un sujet tendance.
  • Les posts qui reçoivent un volume élevé de Likes, commentaires ou de partages dans un laps de temps.
  • Les vidéos téléchargées directement sur Facebook qui reçoivent un grand nombre de vues ou ont plus de durée totale de visualisation.
  • Les messages qui sont aimés ou commentés par les amis des autres.
  • Les posts provenant de Pages avec des informations de profil complètes.


  • Le contenu fréquemment partagé et les messages répétés
  • Les messages qui incluent des liens spammy.
  • Les mises à jour de statut de Pages ne comprenant que du texte.
  • Les posts qui sont souvent masqués par les utilisateurs ou qui sont signalés (un signe de mauvaise qualité).
  • Les messages qui contiennent des mots tels que \ »aimez, commentez ou partagez\ ».

Comment Facebook décide-t-il de ce que les utilisateurs peuvent voir

  • Le nombre total de commentaires et de Likes sur un post va impacter la visibilité dudit post.
  • Le moment des Likes, commentaires et partages produisent un impact sur la visibilité du post : Avec le nouvel algorithme de Facebook, le moment choisi pour aimer, commenter ou partager un post a aussi une incidence sur sa visibilité.

    Source Facebook

  • Toute pratique de Clickbait qui consiste à inciter l’internaute à se rendre sur des sites de qualité douteuse afin de générer du clic, et donc des revenus publicitaires fait chuter la visibilité du post.

    Source Facebook

  • Les liens des posts partagés ont la préférence de Facebook par rapport aux liens inésérés dans la légende des photos partagées ou dans les mises à jour textes des statut.

    Source Facebook

  • Les contenus fréquemment distribués et les messages répétés sont moins visibles. Il y a parfois des cas où les photos ou les vidéos sont téléchargées sur Facebook maintes et maintes fois. Les gens ont tendance à trouver ces partages répétés moins pertinents et sont plus susceptibles de se plaindre des Pages qui le font.

    Source Facebook

  • Les posts textes des Pages seront moins visibles : le nouvel algorithme du News Feed les traitant à part, comme une catégorie différente de celles des mises à jour de statut des profils.

    Source Facebook

Voici 4 facteurs qui améliorent la visibilité

  • Le nombre de fois que vous avez interagi avec l\’Ami, la Page, ou le personnage public (comédien ou artiste) qui a posté.
  • Le nombre de Likes, de partages et de commentaire qu\’un post reçoit de tout le monde et de vos Amis en particulier.
  • Combien de fois avez-vous interagi avec ce type de post par le passé.
  • Est-ce que vous et d\’autres personnes sur Facebook avez masqué ou signalé un post donné.

En plus de ces facteurs, Facebook met en avant d\’anciens posts que vous n\’avez pas encore vu dans votre News Feed parce que vous n\’avez pas utiliser la barre de défilement.

Ces messages peuvent réapparaître tout en haut de votre fil d\’actualité s\’ils continuent d\’obtenir de nombreux Likes et commentaires.