Facebook Messenger lance l\'appel audio de groupe sur desktop

Depuis Avril 2014, propose l’appel audio gratuit dans son application mobile Messenger. Maintenant, expérimente cette fonctionnalité via l’ordinateur depuis votre domicile ou votre bureau.

Facebook Messenger teste l\'appel audio de groupe sur desktop

Facebook a confirmé à Techcrunch une nouvelle fonction qui affiche une icône \ »Téléphone\ » dans les groupes de chat qu’il suffit de taper pour immédiatement inviter les autres membres du groupe à rejoindre un appel vocal de groupe.

Rappelons toutefois que Facebook a débuté l’appel audio sur ordinateur en 2013.

Image via Techcrunch

Mais, maintenant, il veut rendre cet appel audio plus social en le rendant accessible au même moment à plusieurs personnes appartenant à un même groupe de discussion sur Facebook Messenger.

Les groupes de chat ont récemment été mis en avant par le succès de Houseparty, une application de chat vidéo de groupe appartenant aux créateurs de Meerkat.

Facebook tente ainsi de s’attaquer à avec ce test de l’appel audio à plusieurs, après avoir lancé la veille l’appel vidéo de groupe dans Messenger pour stopper le succès de l\’appli Houseparty.

Houseparty : une application d\'appel vidéo de groupe

Houseparty est la nouvelle application de chat vidéo de groupe lancée par Meerkat qui a jeté l’éponge dans le domaine de la vidéo en direct face au rouleau compresseur de avec Periscope et avec Live.

Meerkat lance Houseparty : une application chat vidéo de groupe

Au moment de la reconnaissance de son échec dans la vidéo en direct, dont il est pourtant le précurseur avant de se faire doubler, Ben Rubin, le PDG de Meerkat, avait effectivement annoncé qu’il resterait cependant dans le domaine de la communication vidéo.

Sans avoir fait d’annonce officielle, Meerkat aurait donc lancé l’application Houseparty depuis le mois de Février 2016. Et à ce jour, il compte plus de 100.000 téléchargements, rien que sur Play.

Toutefois, Meerkat n’indique nulle part sur la fiche de présentation de Houseparty qu’il en est officiellement le propriétaire. Mais, le site Recode dit avoir reçu confirmation de personnes proches du deal.

Houseparty est donc disponible pour Android et iOS et offre un moyen simple de discuter avec un tas de gens à la fois via la vidéo.

Pour démarrer une conversation, créez simplement un nouveau groupe de discussion et l’application va vous permettre d’envoyer un lien d’invitation par texte, ou par le biais de réseaux sociaux. Un peu dans le style de FaceTime ou .

Houseparty envisagerait d’ajouter d’autres fonctionnalités, notamment la possibilité de discuter en privé.

Il sera intéressant de voir si Houseparty pourra gagner rapidement en popularité dans un marché assez encombré avec d’autres applications de messagerie instantanée existantes. Sans compter que Facebook s’apprête à intégrer le chat vidéo dans WhatsApp et Messenger dans un proche avenir.

Voici 8 fonctionnalités Facebook qui n\'ont pas marché !

.

A la veille d\’une importante annonce de , il est intéressant de jeter un coup d\’oeil dans le rétroviseur afin de voir ce que sont devenues toutes les fonctionnalités Facebook annoncées en grande pompe.

Au lendemain de chaque annonce d\’une nouveauté par Facebook, tout le monde est sur le coup séduit et parie sur une nouvelle impulsion de Facebook dans le coeur des internautes.

Et pourtant, de très nombreuses fonctionnalités ont connu un flop, parfois silencieux, mais au final retentissant au regard de l\’événement qui les aura fait découvrir.

Hier encensées, ces fonctionnalités demeurent peu de temps après leur lancement pratiquement ignorées par les facebookers. Parfois, complètement oubliées.

Alors, pourquoi un tel sort pour la très grande majorité des fonctionnalités de Facebook ? Regardons de près ces fonctionnalités.

1. Facebook Video Calling ou Facebook Video Chat

En juillet 2011, Facebook a annoncé, en partenariat avec , la mise en place d\’un chat vidéo qui se voulait être la réponse aux hangouts de +. Mais, très peu de membres de Facebook l\’utilisèrent alors qu\’ils pouvaient y accéder en seul clic.

2. Facebook en tant que plateforme Média

En septembre 2011, Facebook annonce le lancement d\’un Hub en partenariat avec de grands journaux et magazines nationaux et internationaux, ainsi que des sites de musique et de vidéo en ligne les plus en vue.

Cette plateforme était censée regrouper ces médias et permettre aux membres de Facebook de lire les journaux à l\’intérieur de Facebook et d\’écouter de la musique en streamline et pouvoir regarder de la viédo de la même façon, avec la possibilité de s\’abonner à ces médias.

Qu\’en reste-t-il de tous partenariats ? Et qui s\’en souvient encore ?

3. Facebook Poke

En décembre 2012, c\’est le lancement de l\’application Poke qui envoie des messages qui s\’auto-détruisent au maximum en 10 secondes selon le choix de l\’expéditeur.

Cette application était censée concurrencer une autre application très populaire : . Mais, qui parle de Facebook Poke aujourd\’hui ? Alors que SnapChat connaît un succès en pleine augmentation, Poke de Facebook sombre dans l\’oubli total.

4. Facebook Listen With… (partage de musique)

En janvier 2013, Facebook annonce sur son blog le lancement de \ »Listen to Music with your Friends\ ». A partir du Chat de Facebook, les Amis d\’un profil peuvent écouter la même musique que lui au même moment.

Mais, ce fut, semble-t-il, un autre flop !

5. Facebook suggested posts ou posts sponsorisés

En mars 2013, Facebook lance un nouveau design pour son fil d\’actualités (Newsfeed). En même temps que les posts suggérés ou posts sponsorisés.

Les posts suggérés ou posts sponsorisés ont provoqué le mécontentement des facebookers qui ne voulaient pas voir sur leur fil d\’actualités des posts payés par des annonceurs dont ils ne sont pas des fans. Surtout quand ces posts sponsorisés donnent l\’impression qu\’ils ont été envoyés par les Amis des profils afin de capter leur attention.

Pour imposer ses posts sponsorisés, Facebook a développé l\’EgdeRank, un algorithme qui limite la visibilité des posts normaux. Et vous ne pouvez pas en principe les supprimer de votre fil d\’actualités. Ce qui n\’est pas fait pour plaire aux utilisateurs.

6. Facebook Graph Search

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a annoncé en janvier 2013 le lancement de la version bêta de Graph Search, un moteur interne à Facebook. Mais, contre toute attente, en mars dernier, c\’est une version limitée qui est annoncée et lancée.

Dans tous les cas, 5 mois après, combien de personnes de votre entourage ont eu accès à ce moteur de recherche ?

Autant Graph Search a semblé intéresser du monde, autant on s\’est vite rendu compte que son utilisation pouvait être détournée. Notamment en ce qui concerne la vie privée des utilisateurs. Ce qui a encore provoqué des protestations quant à sa mise en place effective. Pire, ceux qui l\’ont essayé ne verraient aucun rapport avec la démo en vidéo que nous avions vu au moment de son annonce.

Alors, est-ce encore une fonctionnalité morte-née en raison des controverses suscitées ?

7. Facebook Home pour le mobile

Plus récemment, soit le 4 avril 2013, c\’est l\’annonce du lancement de Facebook Home, une application qui se veut être une surcouche pour téléphone mobile devant remplacer la page d\’accueil du mobile des facebookers.

Une fois cette application installée, vous ne pouvez plus revenir en arrière. Votre mobile deviendrait donc un Facebook personnalisé. Dès l\’allumage, vous êtes dans Facebook. A partir de là, vous pouvez partager des photos, commenter des posts, chatter avec vos Amis en ligne.

Mais, comme les autres fonctionnalités de Facebook, et il faut l\’avouer au nombre des téléchargements connu, Facebook Home est finalement un flop !

Pourquoi tous ces flops ?

Facebook a du mal à pousser les gens à essayer des nouveautés. Tout changement de Facebook soulève des controverses qui lui font un bad buzz et rendent ses membres méfiants.

Il faut admettre aussi que les facebookers ne voient pas Facebook comme un service qu\’ils apprécient pour ses fonctionnalités et autres applications. Ils aiment sans doute Facebook uniquement pour son côté distractif, pour son espace de rencontres entre des amis ou des membres d\’une même famille. Et ils ne cherchent pas à réaliser d\’autres performances que de regarder des vidéos ou des photos envoyées par les uns et les autres.

Que dire de l\’adoption ou non des hashtags par l\’utilisateur lambda sur Facebook alors même que le principe même de l\’hashtag entre en conflit avec son algorithme EdgeRank. Et aux dernières nouvelles, les annonces vidéos initialement prévues pour le printemps dernier, puis pour cet été, seraient finalement reportées jusqu\’en automne prochain. Facebook ayant du mal à convaincre les annonceurs.

Voyez-vous d\’autres raisons à ces flops de certaines fonctionnalités sur Facebook ?