Facebook annonce Bulletin : une plate-forme de newsletter

Facebook se lance dans le secteur des bulletins d’information payants. Aujourd’hui, a annoncé Bulletin, un produit de newsletter conçu pour concurrencer des plateformes telles que Substack et Revue de Twitter.

Facebook annonce Bulletin : une plate-forme de newsletter

 

Bulletin permettra aux écrivains d’afficher des bulletins d’information et des podcasts gratuits et payants. Certains avantages seront bien sûr derrière un paywall, comme les badges et uniquement les abonnés des groupes Facebook.

Les transactions sont traitées via Facebook Pay, naturellement.

La plate-forme ne sera pas ouverte au public au lancement, mais Facebook a convoqué une multitude d’écrivains sur différents sujets pour le lancement de Bulletin, bien que selon un rapport précédent de Recode, la société essaie d’éviter des voix plus controversées au lancement.

Facebook dit qu’il ne facturera pas de frais aux écrivains au lancement pendant qu’ils construisent leurs audiences.

 

Bulletin: une plateforme pour les créateurs indépendants

Facebook Bulletin permet aux utilisateurs de se rapprocher des créateurs indépendants pour :

  • Découvrir :
    Trouvez des articles, des podcasts et plus encore d’un large éventail de créateurs, couvrant les sujets et les communautés qui vous tiennent à cœur.
  • S’abonner :
    Soutenez directement les créateurs et débloquez du contenu exclusif en vous abonnant à leurs publications facilement et en toute sécurité avec Facebook Pay.
  • Déverrouiller :
    Achetez un abonnement premium en toute sécurité via Facebook Pay pour accéder à du contenu et des fonctionnalités exclusifs.
  • Échanger :
    Continuez la conversation avec des groupes d’abonnés uniquement et de l’audio en direct qui vous permettent de passer plus de temps avec vos créateurs et communautés d’abonnés préférés.

Il faut noter que sur la page d’accueil de Bulletin, vous trouvez dans l’ordre :

  • Créateurs à la une
  • Publications à la une
  • Articles à la une
Facebook Bulletin permet aux utilisateurs de se rapprocher des créateurs indépendants

Les rédacteurs, quant à eux, misent sur la présence omniprésente de Facebook pour aider à construire ces audiences, bien que ce ne soit certainement pas une garantie (Facebook Watch n’a pas exactement pris le monde d’assaut, par exemple).

Dans tous les cas, Facebook espère que Bulletin pourra se développer au moins un peu indépendamment.

Les messages de bulletin vivront sur leur propre site (Bulletin.com), plutôt que d’être nativement intégrés dans Facebook, et les utilisateurs n’auront pas non plus besoin d’un compte Facebook pour lire les messages gratuits :

Nous avons construit Bulletin sur un site Web distinct pour permettre aux créateurs d’élargir leur audience d’une manière qui ne dépend pas exclusivement de la plate-forme Facebook.

L’image de marque sur les publications de Bulletin sera axée sur le créateur et les lecteurs n’auront pas besoin d’être connectés à Facebook pour lire du contenu gratuit.

Pour le moment, Bulletin se concentre sur les créateurs américains, car il n’y a actuellement que 2 écrivains d’ailleurs pendant la phase bêta de la plate-forme. Cela dit, n’importe qui dans le monde peut lire les articles de Bulletin.

 

Pour le moment, Bulletin se concentre sur les créateurs américains, car il n’y a actuellement que 2 écrivains d’ailleurs pendant la phase bêta de la plate-forme. Cela dit, n’importe qui dans le monde peut lire les articles de Bulletin.

La nouvelle survient alors que Facebook rejoint le club de capitalisation boursière de 1 milliard de dollars, un coup de pouce financier qui a suivi la victoire de Facebook contre le procès antitrust de la FTC.

De toute évidence, Facebook n’a pas l’intention de ralentir sa croissance dans de nouveaux domaines de produits.

 

Questions/réponses concernant Facebook Bulletin

 

  • Comment Facebook a sélectionné les créateurs du programme bêta ? Facebook a recherché des créateurs avec un large éventail de sujets, de perspectives et de disciplines dans le cadre d’une bêta fermée.

    Certains de ces créateurs sont des écrivains et des universitaires, tandis que d’autres sont des experts de l’industrie et des personnalités publiques.

    Facebook dit définir les « créateurs indépendants » comme des journalistes individuels ou des experts en la matière qui ne sont pas contractuellement tenus d’écrire exclusivement pour une plate-forme ou un éditeur.

    Facebook adoptera une approche prudente pour étendre la disponibilité à un plus grand nombre de créateurs au fil du temps, mais il n’accepte pas actuellement de nouveaux créateurs dans Bulletin.

  • Dois-je payer pour accéder aux articles et podcasts ? Ça dépend. Une partie du contenu de Bulletin existe derrière un paywall, et vous pouvez accéder à des avantages premium (groupes Facebook réservés aux abonnés, badges et plus encore) si vous payez un abonnement. Si vous n’êtes pas prêt à payer, il y a encore beaucoup de contenu gratuit à apprécier.
  • Comment fonctionnent les transactions avec les créateurs de Bulletin ? Vos paiements seront traités facilement et en toute sécurité à l’aide de Facebook Pay.

    Facebook ne prendra pas une commission dans les revenus des créateurs de Bulletins au lancement. Chaque créateur de Bulletin peut choisir ses propres prix pour les abonnements.

  • Où puis-je trouver des articles et des podcasts de Bulletin ? Les articles de Bulletin et les podcasts se trouvent sur les pages de publication des créateurs individuels, sur votre fil d’actualité Facebook et dans la section Actualités de Facebook.
  • Pourquoi le produit est-il sur un site Web séparé et non sur l’application Facebook ? Facebook dit avoir développé Bulletin sur un site Web distinct pour permettre aux créateurs d’élargir leur audience d’une manière qui ne dépend pas exclusivement de la plate-forme Facebook. L’image de marque sur les publications du Bulletin sera axée sur le créateur et les lecteurs n’auront pas besoin d’être connectés à Facebook pour lire du contenu gratuit.
  • Quels sont les plans pour que les créateurs/les créateurs internationaux en dehors des États-Unis soient inclus ? Facebook se lance principalement avec des créateurs américains, et il n’y a que 2 créateurs non américains au lancement.

    Le site Web de Bulletin lui-même sera disponible dans le monde entier, et il cherchera à inclure plus de créateurs internationaux après le lancement de son programme bêta.

Facebook s\'attaque à Google Bulletin en favorisant les news locales

La bataille des news se déplace désormais sur le marché du local. Certaines applications sociales avaient commencé à s’y intéresser de plus près (Snap Maps, Moments, etc). Et maintenant, ce sont les deux géants du Net que sont Facebook et Google qui ont décidé de s’affronter sur ce créneau.

Facebook contre-attaque Google Bulletin en priorisant les news locales

Ainsi, quelques jours à peine après que Google a dévoilé son outil Bulletin pour faire de chaque citoyen un journaliste de proximité partageant des infos locales, annonce à son tour que les news locales constituent désormais une priorité dans le fil d’actualité.

Après donc avoir, dans un premier temps, dit qu’il priorisait les messages entre amis et proches et les groupes, puis, dans un deuxième temps, annoncé qu’il favorisait les posts des éditeurs fiables dans le fil d’actualité, cette autre annonce de Mark Zuckerberg pour remanier le News Feed constitue le 3ème étage de sa fusée.

Les sources d’informations locales sont donc maintenant aussi prioritaires dans votre fil d’actualité sur Facebook.

La nouvelle fonctionnalité révélée début Janvier permettra de faire remonter plus haut les posts qui sont cliqués par les utilisateurs dans un périmètre local, ainsi que les localités aux alentours.

Le contenu sera également prioritaire lorsque les utilisateurs suivront ou partageront des articles provenant de publications spécifiques.

Mark Zuckerberg a abordé le changement dans un post sur sa propre page :

Beaucoup de gens m\’ont dit qu\’ils pensaient que si nous pouvions baisser la température sur les questions plus conflictuelles et plutôt nous concentrer sur des questions locales concrètes, alors nous ferions tous plus de progrès ensemble.

Les informations locales aident à bâtir une communauté, à la fois en ligne et hors ligne. C\’est un  fait important de faire en sorte que le temps que nous passons tous sur Facebook soit bénéfique.

La nouvelle fonctionnalité prioritaire dans le News Feed commencera d\’abord aux Etats-Unis.

Après tout, une version hyperlocale et décentralisée du fil d’actualité de Facebook pourrait en fin de compte avoir l\’effet de nouvelles sources de polarisation si elle n\’est pas équilibrée avec une plus large couverture des news nationales.

C\’est pour quoi Mark Zuckerberg précise :

Cette mise à jour ne peut pas prendre en compte tous les petits éditeurs ou les éditeurs de niche au début, mais nous travaillons pour améliorer la précision et la couverture au fil du temps.

Tous nos efforts visant pour réduire les fausses informations (fake news), la désinformation, le clickbait, le sensationnalisme et les faux comptes s\’appliquent toujours.

Au final, et Facebook ont deux approches différentes (citoyens reporters pour Google et éditeurs locaux pour Facebook) pour intéresser leurs auditoires avec des actualités locales.

Mais les objectifs sont les mêmes. Etre au plus près du terrain local pour recueillir le plus de data possible, tout en essayant de réduire au maximum les fausses informations.

Google introduit l\'appli Bulletin pour publier des Stories locales

Google

Google introduit Bulletin pour la publication de stories locales

Cette nouvelle application appelée “Bulletin” permettra à tout le monde de publier une actualité locale, juste en bloguant et en partageant des images et vidéos (directement à partir de leur téléphone

Mais aussi pendant vos vacances et voyages partout.

Cela va probablement stimuler le propre service de news de et le rendre plus pertinent pour les gens qui sont à la recherche d\’informations sur ce qui se passe autour d\’eux. Ce qui est peu clair, cependant, c\’est comment ces publications seront vérifiées pour l\’exactitude et la qualité.

Bulletin de Google est actuellement en cours de test dans deux villes américaines : Nashville (Tennessee) et Oakland (Californie). L’accès à l’application Bulletin se fait actuellement sur invitation.

C’est quoi Bulletin de Google ?

Selon la définition de Google, Bulletin est une application mobile (pour l’instant ?) pour contribuer à des histoires hyperlocales au sujet de votre communauté, pour votre communauté, juste depuis votre téléphone mobile.

Alors, quelle est la particularité d\’une story sur Bulletin ? Une histoire de Bulletin serait :

  1. Percutante : Bulletin vous aide à raconter les histoires qui ne sont pas encore racontées.
  2. Ouverte : Les Bulletins (nom donné à ces blogs personnels) sont publics et faciles à découvrir sur Google Search, via les réseaux sociaux, ou via des liens envoyés par email et les applis messagerie. Les stories des Bulletins seront donc partageables partout.
  3. Sans aucun effort : Aucune configuration n\’est nécessaire pour créer une story sur Bulletin. Tout ce dont vous avez besoin est un smartphone. Et vous n\’aurez pas non plus à télécharger l\’appli Bulletin pour poster tant que vous avez un compte Google.

Avec l’appli Bulletin, vous pouvez contribuer à des histoires locales et être la voix de votre communauté sur internet, dixit Google ! Les utilisateurs retrouvent les posts en visitant la localité ou la région qui les intéresse dans l\’appli ou dans les résultats de recherche.

Comment fonctionne Bulletin de Google ?

Bulletin est une application gratuite et légère pour raconter une histoire en capturant des photos, des vidéoclips et/ou en rédigeant du texte directement depuis votre téléphone, et que vous publiez directement sur le Web (sans avoir à créer un blog ou un site Web).

Si vous êtes à l\’aise pour prendre des photos ou envoyer des messages, vous pouvez créer une story sur Bulletin !

A la différence des stories habituellement éphémères, les stories locales de Bulletin seront, semble-t-il, permanentes et découvrables dans les résultats de recherche de Google. Comme pour n\’importe quel blog.

Toutefois, selon les conditions d’utilisation, le contenu qui est principalement destiné à servir comme une annonce ou une promotion, ou encore comme une recommandation de produits spécifiques ou des appels à l\’achat avec des prix, n’est pas accepté.

Les utilisateurs seront en mesure de mettre à jour leurs blogs continuellement (comme vous le feriez avec un post de blog) et voir les statistiques de l\’auditoire pour savoir d’où proviennent les lecteurs.

Il est encore trop tôt pour juger de cette nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.

Bulletin est une nouvelle plate-forme de blogs de Google exclusivement accessible via le mobile pour publier des posts instantanés en déplacement.
Image via Google

L’objectif étant de faire des citoyens des reporters de leur environnement sans verser dans les stories narcissiques comme avec les autres applications qui existent actuellement.

Facebook améliore les Lead Ads pour faciliter le remplissage des formulaires d\'inscription

Le format publicitaire Leads Ads de Facebook, lancé en Juillet 2015, vient de connaître une mise à jour avec de nouvelles fonctionnalités qui devraient rendre les campagnes publicitaires encore plus efficaces.

Facebook améliore les Lead Ads

Selon Facebook

C’est pourquoi introduit la “Context Card”

Cette carte contextuelle va donc permettre aux entreprises et aux marques de fournir plus de détails sur ce pourquoi les gens s’inscrivent.

Donc si une entreprise utilise la publicité Lead Ads pour trouver de nouveaux abonnés par email, elle peut utiliser une carte contextuelle pour expliquer quel type de contenu elle va proposer dans sa lettre d’information.

Les Cartes contextuelles aident les entreprises à .

Facebook améliore les Lead Ads pour faciliter le remplissage des formulaires d\'inscription
Image via Facebook

En outre, les Lead Ads sont maintenant disponibles dans un format carrousel, permettant aux entreprises de mettre en valeur trois à cinq images et titres avant que les gens cliquent pour accéder au formulaire d’inscription.

Les annonceurs peuvent donc utiliser le carrousel pour fournir des détails et les avantages de s’abonner à leur bulletin

Les Lead Ads sur le Web

Habituellement, la publicité Facebook pour une campagne de recrutement d’abonnés (newsletter) renvoie l’internaute vers une page de destination en dehors de Facebook où il doit ensuite remplir lui-même le formulaire.

Mais, grâce aux Leads Ads, l’utilisateur n’aura qu’à cliquer sur le bouton “S’inscrire” avant de confirmer ses informations personnelles affichées pour valider son inscription.

Ainsi, le processus est réduit à deux clics maximum, ce qui réduit aussi le taux d’abandon que les marques connaissent habituellement. Et ce, d’autant plus qu’à partir des informations personnelles connues de Facebook, celui-ci pré-remplit le formulaire d’inscription à la place de l’utilisateur qui n’a qu’à confirmer.

Facebook a donc ajouté le support du desktop pour les Lead Ads afin d’augmenter la diffusion de ce format publicitaire à une plus grande audience.