Google s’explique sur les temps de récupération du Core Update

John Mueller de chez offre un aperçu des temps de récupération du Core Algorithm Update et de ce que les éditeurs devraient faire.

Google s\'explique sur les temps de récupération du Core Update

Dans un récent hangout Webmaster Central Office Hours, John Mueller a répondu à une question sur la récupération du Core Algorithm Update. Mueller a expliqué ce qu’est un Core Algorithm en général et comment un éditeur peut y répondre.

 

Faut-il attendre le prochain Core Algorithm Update pour récupérer?

La question en arrière-plan est qu’il y a des cas où certains sites touchés par un Core Algorithm Update récupère parfois sur un Update ultérieur. Cela donne l’impression que le travail effectué sur un site pour « corriger » les problèmes n’est pas récompensé par l’algorithme de Google jusqu’au prochain Core Algorithm Update.

Il s’agissait dans la question posée de savoir pourquoi les éditeurs devaient attendre.

Voici la question:

Qu’en est-il exactement, que les sites Web qui ont été touchés par les core updates ne peuvent pas récupérer avant le prochain , même s’ils font de bonnes améliorations ?

Certains algorithmes sont lancés une fois pour quelques mois ou comment cela fonctionne-t-il ?

John Mueller a répondu en déclarant d’abord quels types de Core Algorithms de Google sont principalement concernés, qui sont de comprendre comment les pages Web sont pertinentes pour les requêtes de site.

Voici la réponse de John Mueller :

Avec les Core Updates, nous essayons essentiellement de comprendre à nouveau la pertinence des résultats de recherche.

Mueller a ensuite abordé la question principale sur le fait de devoir attendre.

Il a déclaré :

Ils peuvent continuer à travailler sur des choses et les choses peuvent s’améliorer au fil du temps.

Au début des années 2000, lorsque les mises à jour de Google (Google Dance, NDLR) se sont produites sur une base mensuelle, il était vrai qu’un site devait attendre un mois jusqu’à la prochaine mise à jour pour voir ses changements de site récompensés.

Ce que John Mueller confirme, c’est que l’algorithme de Google fonctionne sur un déploiement de rafraîchissement, où l’index entier est constamment réactualisé.

Une fois qu’un changement d’algorithme entre en vigueur, disons par exemple qu’il s’agit d’un changement de la façon dont les « commentaires » sont classés pour promouvoir les commentaires avec une certaine fonctionnalité particulière, alors l’index est constamment actualisé en utilisant ces changements.

Donc, si un site qui perd des positions en raison de ces changements ajoute ces fonctionnalités manquantes parce qu’il se rend compte qu’elles sont pertinentes pour les utilisateurs, ce site devrait commencer à gagner des positions avant la prochaine mise à jour.

John poursuit avec un encouragement à continuer à améliorer un site au cas où la prochaine mise à jour se concentre sur une ou plusieurs des améliorations apportées par un éditeur :

Il est possible que notre prochain Core Algorithm Update fasse un changement plus important dans la même direction que vous avez travaillé et vous verrez également un changement plus important dans les performances de votre site.

Mais en général, les sites n’ont pas à attendre la prochaine mise à jour plus grande afin de commencer à voir des changements.

Donc, de ce point de vue, je ne voudrais pas … arrêter de travailler sur les choses une fois que vous pensez que vous avez fait la bonne chose. Mais je continuerais à travailler dans cette direction.

Vous devriez voir au moins quelques améliorations progressives au fil du temps.

 

Ne jamais cesser d’améliorer les sites Web

L’une des approches les plus anciennes et toujours utiles pour l’amélioration du contenu est de diversifier le contenu.

Certains sites peuvent rester “coincés” en publiant les mêmes types de contenu. Cela peut rebuter les audiences qui se lassent de la même chose. Ou cela peut provoquer le fait pour le site de manquer sur l’acquisition de plus de trafic à partir d’une audience démographique.

L’objectif de la diversification est de faire pivoter à travers différentes formes de contenu.

Un mélange de sujets evergreen et temporaires, en plus de diversifier dans d’autres types d’articles, comme des articles pleins d’images, des articles how-to (ou comment faire…), des tutoriels et ainsi de suite, peut aider un site à attirer une audience plus large, répondre à un éventail de besoins et construire des signaux plus forts d’Autorité.

Cela peut également être utile d’identifier les nouveaux publics et les publics connexes. Les raisons pour lesquelles les gens recherchent des choses, les tendances des utilisateurs et ainsi de suite peuvent être dans un état constant de changement.

Source : Searchenginejournal

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Microsoft Advertising étend 3 options de ciblage d’audience

Les spécialistes du marketing B2B peuvent utiliser le ciblage du profil LinkedIn dans les campagnes de recherche et d’audience sur Search dans plus de pays. Rappelons qu’en Mars 2019, avait lancé le ciblage publicitaire avec des données de Bing Search

Microsoft Advertising ajoute 3 options de ciblage d’audience de LinkedIn

 

Désormais, les annonceurs du Retail (détaillants) peuvent recibler automatiquement les engagés de produits avec des annonces de remarketing dynamiques (dynamic remarketing).

En effet, déploie plus d’accès à 3 de ses options de ciblage d’audience. Voici un aperçu de ce qui est nouveau.

 

Le ciblage du profil LinkedIn s’élargit

 

Microsoft a ouvert pour la première fois des données de profil LinkedIn pour le ciblage sur Bing en 2018, environ deux ans après l’acquisition de LinkedIn par la société.

Maintenant, annonce :

 

Nous annonçons le lancement de 3 fonctionnalités de ciblage d’audience de Microsoft Advertising : les listes de Dynamic Remarketing et les Audiences In-Market en France et en Allemagne pour les campagnes de recherche, et le ciblage du profil LinkedIn à la fois pour les campagnes de recherche et d’audience.

La bêta était disponible aux États-Unis. Avec cette version, le ciblage du profil LinkedIn par fonction d’emploi, industrie et/ou entreprise sont disponibles pour les campagnes de recherche et d’audience (pour ceux qui ont accès) aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie, en France et en Allemagne.

Ce ciblage spécialisé n’est disponible que via Microsoft Advertising et peut donner à votre campagne la visibilité supplémentaire dont elle a besoin pour avoir un impact auprès de ces clients de grande valeur.

Avant de créer une campagne ou un groupe publicitaire, il est important de décider des dimensions que vous souhaitez cibler (entreprise, fonction d’emploi et industrie) et des segments dans ces dimensions (c.-à-d. Microsoft, marketing, biens de consommation).

Une fois que vous avez un sens pour le type d’entreprises ou d’emplois que vous souhaitez cibler, accédez à l’onglet “Paramètres” de votre campagne ou de votre groupe d’annonces existant.

Sélectionnez ensuite “Modifier les catégories cibles” pour ajouter des cibles de profils LinkedIn à vos campagnes ou groupes publicitaires.

Le ciblage du profil LinkedIn est également disponible sous l’onglet “Démographie”.

Le ciblage du profil LinkedIn est également disponible sous l’onglet “Démographie”.

 

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page d’aide.

Microsoft Advertising est la seule plate-forme publicitaire (autre que LinkedIn) qui vous permet de cibler les clients potentiels en fonction de leurs informations de profil LinkedIn.

Vous pouvez cibler les clients en fonction de leurs :

  • Entreprise, telle que Microsoft, Alibaba.com ou KLM Royal Dutch Air Lines.
  • Industrie, comme les finances, les médias de radiodiffusion ou l’application de la loi.
  • Fonction de l’emploi, telle que la vente, la comptabilité ou l’achat.

 

Le ciblage de profil LinkedIn est disponible pour les campagnes de recherche, les campagnes publicitaires dynamiques de recherche, les campagnes de Microsoft Shopping et les campagnes d’audience.

Vous pouvez également utiliser des “modifiers” d’enchères de campagne pour les industries spécifiques ou les fonctions d’emploi de vos clients cibles. Les données englobent plus de 100 industries et 80.000 entreprises dans le monde, selon Microsoft.

 

Le Remarketing dynamique pour Shopping

Après ses débuts l’an dernier, le remarketing dynamique (autrefois surnommé le nombre d’auditeurs de produits) est maintenant hors de la bêta.

Lorsque vous associez une liste de remarketing dynamique à une campagne Shopping, vous pouvez recibler les visiteurs de votre site avec des annonces Shopping des produits qu’ils ont consultés.

Lorsque vous associez une liste de remarketing dynamique à une campagne Shopping, vous pouvez recibler les visiteurs de votre site avec des annonces Shopping des produits qu’ils ont consultés.

Il existe actuellement 5 types de listes de remarketing dynamique qui sont prises en charge aujourd’hui:

  • Visiteurs généraux : Vous faîtes la promotion de vos produits auprès des personnes qui ont visité vos pages produits.
  • Recherche de produits : Vous faîtes la promotion de vos produits auprès des personnes qui ont cherché le produit.
  • Utilisateurs de produits : Vous faîtes la promotion de vos produits auprès des personnes qui ont vu ces produits.
  • Abandoneurs de paniers : Vous faîtes la promotion de vos produits auprès des personnes qui ont ajouté ces produits à leur panier.
  • Acheteurs passés : Vous faîtes la promotion de vos produits auprès des personnes qui ont déjà acheté ces produits.

Une fois votre liste de remarketing dynamique a été créée, vous voudrez mettre à jour votre balise UET (Universal Event Tracking) pour inclure les événements personnalisés nécessaires au suivi de votre audience — par exemple, si vous ciblez les abandoneurs de paniers d’achat, vous devrez mettre à jour votre balise UET pour inclure des événements pour votre panier et pour les achats de produits.

Microsoft dit que les listes sont maintenues à jour en temps quasi réel.

Les clients sont retirés des listes de remarketing dynamique « dans les minutes suivant l’achat d’un produit » afin que vous ne finissez pas par gaspiller les dépenses publicitaires (et les ennuyer) en montrant la même annonce. Ceci est similaire aux listes de reciblage Shopping de Ads.

 

In-Market Audiences

Pour commencer avec les In-Market Audiences (Audiences sur le marché), il est important de comprendre les catégories qui représentent le mieux votre business et vos objectifs d’affaires.

Choisir les catégories In-Market Audiences qui s’alignent le mieux sur la catégorie de produits et/ou de services que vous offrez est essentiel pour obtenir le bon ensemble de clients.

Cela vous aide à concentrer vos budgets marketing sur les personnes qui sont susceptibles de générer une valeur maximale pour votre entreprise.

Une fois que vous avez identifié les catégories In-Market Audiences qui vous conviennent, accédez à l’onglet “Audiences de la page Campagne”, cliquez sur “Créer une association”.

Une fois que vous avez identifié les catégories In-Market Audiences qui vous conviennent, accédez à l’onglet “Audiences de la page Campagne”, cliquez sur “Créer une association”.

Sélectionnez ensuite le groupe de campagnes ou d’annonces que vous souhaitez associer et sélectionnez In-Market Audiences parmi les types de ciblage disponibles dans la liste déroulante.

Recherchez les In-Market Audiences que vous souhaitez associer, sélectionnez le paramètre de ciblage et “Enregistrez”.”

 

 

Utilisez la segmentation de l’audience pour afficher et comparer l’augmentation des performances des audiences sur le marché de chaque audience par rapport à une base de référence commune des utilisateurs non ciblés.

Bref, ces fonctionnalités de ciblage d’audience peuvent vous aider à élargir et à affiner votre ciblage et à améliorer vos performances.

Source : Microsoft

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

YouTube

Google AdWords étend les Audiences d\'intention personnalisées de Search à YouTube

Shopping.

Apporter l\’intention de Search à YouTube

Les annonceurs sont d\’abord parvenus à utiliser les données des utilisateurs connectés à leurs comptes Google pour le ciblage par type d\’audience sur en Janvier 2017.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” à YouTube signifie que les annonceurs peuvent cibler à nouveau (reciblage publicitaire) les gens sur YouTube qui ont récemment cherché des mots-clés particuliers sur Google.com ou .fr.

L\’extension des “Audiences d\’intention personnalisées” vous permettent de définir et de toucher les clients idéaux pour votre entreprise.

Elles sont conçues pour les annonceurs ciblant les performances. Elles vous permettent donc d\’aller au-delà des catégories d\’audience prédéfinies et de toucher les utilisateurs au moment où ils prennent une décision d\’achat.

En ce qui concerne les campagnes Display, vous pouvez créer une audience d\’intention personnalisée à l\’aide de mots clés d\’audience sur le marché.

Les audiences sur le marché vous permettent de trouver les clients qui recherchent (ou envisagent sérieusement d\’acheter) des services ou des produits similaires à ceux que vous proposez.

Ces types d\’audience sont destinés aux annonceurs souhaitant enregistrer des conversions auprès des acheteurs potentiels. Les audiences sur le marché peuvent vous aider à améliorer vos performances de remarketing et à toucher les consommateurs sur le point de réaliser un achat.

Pour ce faire, il vous suffit de saisir des mots clés et des URL, associés aux produits et services que votre audience idéale recherche sur des sites et des applications.

Google a introduit les “Audiences d\’intention personnalisées” sur le Réseau Display de Google (GDN) en Novembre dernier. Elles permettent aux annonceurs de créer des auditoires basés sur les données de leurs campagnes, sites Web et chaînes YouTube.

Les personnes peuvent alors être ciblées avec des annonces pendant qu\’elles regardent des vidéos sur YouTube. Le ciblage est basé simplement sur les utilisateurs ayant effectué des recherches particulières sur Google.

Par exemple, une compagnie aérienne pourrait atteindre les gens sur YouTube qui ont récemment cherché sur Google des vols pour Hawaii.

Les “Audiences d\’intention personnalisées” pour YouTube sont disponibles exclusivement dans la nouvelle interface AdWords.

Pour utiliser les audiences personnalisées sur YouTube, les annonceurs vont mettre en place une campagne vidéo dans AdWords et ajouter des mots-clés liés à leurs produits ou services que leurs prospects sont susceptibles de saisir lors de leur recherche.

Les annonces TrueView for Action pour les réponses directes

YouTube annonce aussi le lancement du format publicitaire TrueView for Action.

Google affirme que les “Audiences d\’intention personnalisées” fonctionnent mieux avec ce nouveau format publicitaire, qui a été développé spécifiquement pour répondre aux objectifs de la réponse directe.

Avec les annonces TrueView pour les actions, les annonceurs peuvent personnaliser les appels à l\’action qui apparaîtront avec leurs annonces vidéo sur YouTube.

Sur mobile, les publicités apparaissent sous la vidéo et persistent même après la fin de l\’annonce vidéo ou sont ignorées pendant la lecture de la vidéo hôte.

Sur ordinateur, une annonce d\’accompagnement s\’affiche à côté du lecteur vidéo en haut de la colonne, à droite des recommandations.

Selon YouTube, les annonceurs peuvent ajouter leurs propres éléments créatifs, comme un logo ou une image, ou Google va extraire dans les éléments automatiquement à partir de la page de destination.

Image via Youtube

Comme toutes les autres annonces TrueView in-Stream, les annonces TrueView pour les actions peuvent être ignorées au bout de 5 secondes. Les campagnes TrueView pour les actions sont automatiquement définies par des enchères au CPA cible pour les annonces vidéo.

L\’avantage des annonces TrueView, c\’est que vous payez chaque fois qu\’un utilisateur regarde 30 secondes de votre vidéo (ou son intégralité, si elle dure moins de 30 secondes), ou chaque fois qu\’il interagit avec celle-ci, par exemple en cliquant sur les incitations à l\’action en superposition, sur les fiches, sur les bannières associées à la vidéo ou sur sa miniature (dans le cas d\’annonces Video Discovery).

A la fois les Audiences d\’intention personnalisées et les annonces TrueView for Action seront bientôt disponibles pour tous les comptes AdWords.

Facebook modifie le calcul de la portée des posts organiques des Pages

Facebook apporte deux modifications aux statistiques des Pages, afin que les entreprises puissent mieux analyser et comprendre les performances de leurs Pages qui publient des posts organiques dans le fil d’actualité..

Facebook modifie le calcul de la portée des posts organiques des Pages

 

Depuis le 12 Février dernier, a donc mis à jour la portée organique des Pages pour qu’elle soit mesurée de la même manière que la portée payante des publicités dans le fil d’actualité.

En d’autres termes, la portée des posts organiques sera désormais calculée uniquement à partir du moment où une publication s’affiche sur l’écran d’un utilisateur.

Facebook mesure donc désormais la portée des posts que s’ils sont vus par l\’utilisateur sur son écran.

C’est, d’après Facebok, un changement dans sa manière de mesurer la portée, pas un changement dans la distribution dans le fil d’actualité, et les autres moyens de mesure de l’engagement resteront inchangés.

Cela donnera aux propriétaires de Pages une mesure plus précise de leur audience, et leur proposera une méthode de mesure plus cohérente tant pour les publications sponsorisées que pour les publications organiques.

Cette méthode étant plus stricte, certaines Pages pourraient voir leurs statistiques de portée baisser initialement.

Cependant, au cours des prochains mois, Facebook continuera à fournir les données calculées à partir de l’ancienne méthode en plus de la nouvelle, dans l’aperçu des statistiques de Page, et dans l’API et l’exportation de statistiques de Page.

Avec la mise à jour de la portée organique, Facebook mettra aussi à jour l’interface utilisateur des Statistiques des Pages Facebook sur mobile.Désormais, le nombre de personnes pour lesquelles du contenu de votre Page ou la concernant s’est affiché sur leur écran, est réparti par impressions totales, impressions organiques et promotions.

Lors de l\’affichage des aperçus de la Page sur le mobile, les métriques les plus couramment utilisées apparaîtront maintenant tout en haut et incluent :

  1. Les statistiques générales d’une Page, comme les “Mentions J’aime”, “la portée” et “les interactions”.
  2. Les résultats d’actions récentes, comme les performances des publications récentes.
  3. Un aperçu des interactions récentes sur la Page, comme les données démographiques des abonné(e)s récent(e)s.

Le but de ces mises à jour étant, bien entendu, de rendre plus accessibles les indicateurs auxquels les entreprises accordent le plus d’importance.

Facebook facilite la compréhension des statistiques de ses publicités

Facebook rend ses métriques (ou indicateurs) publicitaires plus claires et plus compréhensibles en introduisant de nouveaux libellés qui montrent comment elles sont calculées.

Facebook facilite la compréhension des statistiques de ses publicités

 

labellise maintenant certaines statistiques dans son Ads Manager (Gestionnaire de publicités) en tant que “’Estimée” et/ou “En développement”

Audience Network.

 

C’est quoi les métriques estimées ?

 

Facebook explique que ses métriques estimées peuvent fournir des conseils dans les domaines où le résultat final est difficile à quantifier.

“Estimée”.

Le reach (la portée), par exemple, est calculé à l\’aide de méthodes d\’échantillonnage. Pas seulement sur Facebook, mais aussi comme portée pour la télévision et d\’autres annonces numériques qui sont aussi des estimations.

 

Quelles sont les mesures en développement ?

 

Les métriques marquées comme étant en développement ou en cours sont soit nouvelles, soit encore en test.

Facebook doit tester ses métriques avant de lancer de nouveaux produits publicitaires. Par conséquent, la façon dont une mesure “en développement” est calculée peut changer au fil du temps.

Ensuite, il y aura quelques métriques qui finiront par être à la fois “Estimées” et “En développement”, comme indiqué dans la capture d\’écran ci-dessous :

Suppression des métriques redondantes

 

Un certain nombre d’indicateurs, identifiés comme doublons, obsolètes, non opérationnels ou rarement utilisés est en train d’être retiré, avec prise d’effet en Juillet 2018 à l’occasion du prochain lancement de l’API Graph de Facebook.

Leur retrait va simplifier l’identification des indicateurs ou métriques convenant le mieux à mesurer les résultats commerciaux ou à fournir des insights opérationnels en matière de stratégies de contenus, d’audience et d’.

Les indicateurs suivants étant en cours de suppression, Facebook propose des recommandations sur quels autres indicateurs peuvent être utilisés par les annonceurs pour les remplacer.

  1. Actions, Personnes effectuant une action, Coût de n’importe quelle action : Les indicateurs d’ Actions combinent différentes actions et événements, tels que l’engagement, les clics ou les conversions. Au fur et à mesure de l’augmentation du nombre d’actions que les personnes sont susceptibles de réaliser en lien avec une publicité Facebook, cet indicateur devient plus nuancé, et en tant que signal, il devient moins pertinents pour mesurer les résultats commerciaux.

    Facebook recommande alors de personnaliser votre propre indicateur en le combinant de façon à refléter les actions pertinentes dans le cadre de votre activité au lieu d’avoir recours aux Actions.

  2. Montant dépensé aujourd’hui : Facebook recommande d’utiliser son sélecteur de date dynamique afin de consulter les résultats correspondant à Aujourd’hui et de comparer les résultats au fil des différentes plages de dates au lieu d’utiliser l’indicateur “Montant dépensé aujourd’hui”.

    Sélectionnez “Aujourd’hui” dans la plage de dates et utilisez l’indicateur “Montant dépensé” pour évaluer combien d’argent vous avez dépensé dans vos campagnes à partir de 00h00 (minuit) aujourd’hui.

  3. Clics sur le bouton : L’indicateur “Clics sur le bouton” reflète le nombre de fois que des personnes ont cliqué sur le bouton d’appel à l’action de votre publicité.

    Les clics sur le bouton constituent un doublon parce que ces clics sont également reflétés dans l’indicateur “Clics sur un lien” ou d’autres indicateurs tels que “Réponses à un événement” et l’indicateur “Offres enregistrées”.

    Facebook recommande d’utiliser “Clics sur les liens”, “Réponses à un événement” ou “Offres enregistrées” au lieu de “Clics sur le bouton”.

  4. Pourcentage de temps du composant de Canvas: L’indicateur “Pourcentage de temps” du composant de Canvas n’a pas été un indicateur très utilisé.

    Facebook recommande l’utilisation de l’indicateur “Durée de visionnage du Canvas” et de “Pourcentage de vues des Canvas” plutôt que celle de “Pourcentage de temps du composant de Canvas”.

  5. Destination du clic sur le lien : Après avoir lancé cette répartition en Juillet 2017, certaines nouveautés disponibles sur les systèmes d’exploitation des mobiles ont commencé à empêcher Facebook d’identifier si l’utilisateur était redirigé vers un lien profond d’une application ou vers une boutique d’applications dans le cas des publicités créées avec des destinations de lien de sauvegarde.

    Les annonceurs peuvent encore utiliser les indicateurs “Clics sortants” et “Vues de page de destination” pour mesurer quels sont les clics qui dirigent les utilisateurs vers des destinations en dehors de Facebook, tout en continuant à explorer d’autres façons de fournir plus d’insights sur les destinations de boutiques d’applis ou de liens profonds d’applis granulaires.

  6. Mentions de Page, Coût par mention de Page : L’indicateur “Mentions de Page” est, d’après Facebook, obsolète et non révélateur de perceptions positives ou négatives envers votre marque.

    Facebook ne vous recommande donc pas d’utiliser “Mentions de Page” pour évaluer les performances de vos campagnes.

    À la place, si vous avez lancé une campagne de “Mentions J’aime de la page”, utilisez plutôt l’indicateur “Mentions J’aime de la Page” ou l’indicateur “Interactions avec la Page”, ceux-ci étant plus révélateurs du succès d’une campagne de “Mentions J’aime de la Page”.

  7. Portée sociale, Impressions sociales, Clics sociaux (tous), Clics sociaux uniques (tous) : Les Indicateurs sociaux, ci-dessus mentionnés, sont des indicateurs obsolètes qui reflètent le nombre de personnes ayant vu une publicité diffusée et accompagnée d’informations sociales.

    L’indicateur “Portée sociale” n’est pas fondamentalement différent des indicateurs “Portée” et “Impressions” et les insights fournis ne sont pas opérationnels, étant donné que les annonceurs ne peuvent pas contrôler lorsque les publicités diffusées sont accompagnées ou pas d’informations sociales.

    C’est pourquoi Facebook recommande l’utilisation de “Portée” plutôt que de “Portée sociale”, et d’ “Impressions” au lieu d’ “Impressions sociales” afin d’évaluer les performances d’une campagne.

Retenez donc qu’au mois de Juillet 2018, Facebook supprimera environ 20 métriques ou indicateurs d\’annonces qui sont jugées “redondantes, périmées, inutilisables ou rarement utilisées”.

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

Facebook laisse enfin les éditeurs mettre en place un paywall pour les abonnements payants à l’intérieur des Instant Articles. Mais, uniquement sur mobile .

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

a en effet annoncé sa dernière offre pour les éditeurs qui, tout en étant capables de d’accéder à une plus large audience sur Facebook, ont peur de donner leur contenu gratuitement.

La fonctionnalité paywall

Facebook Instant Articles, plutôt que de compter uniquement sur la publicité.

D’après Adage, le seuil de départ serait de 10 articles instantanés pour commencer, alors que Google News laisse les éditeurs choisir

  1. Un modèle qui permet de lire 10 articles gratuits avant qu’un abonnement payant ne soit exigé pour voir plus de contenu,
  2. Et un modèle qui propose une version \ »Freemium\ » qui permet aux éditeurs de choisir quels articles sont en accès libre et lesquels sont réservés uniquement aux abonnés payants. Comme le fait Le Monde actuellement.

Pour l’instant, seuls les appareils Android pourront accepter des systèmes d’abonnement pour les contenus instantanés sur Facebook, n’en faisant pas encore partie puisqu’il demanderait à recevoir une commission sur les abonnements vendus via ses iPhones.

Les articles instantanés seront également lus avec des publicités intégrées, même pour les abonnés payants. L’abonnement ne supprime donc pas la pub dans les Instant Articles.

Google révèle les chiffres de l\'Expérience client sur mobile

Cela fait maintenant 10 ans que le mobile rend la recherche internet accessible en tout temps et en tout lieu. Ce qui place le search bien au coeur du parcours client.

Les chiffres de l’expérience client sur mobile

Ainsi, d’après Google, 87% des mobinautes ont le réflexe de rechercher sur mobile dès qu’ils ont un besoin ou une envie. Ce qui a pour conséquences de fragmenter les parcours client.

C’est alors que le traitement de la data devient stratégique et la mesure de l’efficacité est essentielle. Pour relever donc ces défis, les algorithmes de machine learning de se mettent au service des marketeurs et ouvrent un horizon d’opportunités.

C’est ce que révèle Google à travers des chiffres qui montrent le comportement des mobinautes et combien il est urgent de repenser l’expérience client et réconcilier l’online et l’offline et, in fine, faire parler la data.

Repenser l’expérience client

  • Vitesse :
    • 53% des mobinautes quittent un site mobile s’il met plus de 3 secondes à se charger.
    • 10 secondes, c’est le temps de chargement moyen des sites mobiles français avec une connexion 3G.
    • Les annonceurs dont le site mobile se charge en 5 secondes enregistrent jusqu’à 2 fois plus de revenus que ceux dont le site se chargent en 19 secondes.
  • Expérience utilisateur :
    • 50% des mobinautes sont moins enclins à acheter un service ou un produit s’ils ont eu une mauvaise expérience utilisateur sur l’application mobile ou le site mobile de la marque.
    • 63% des consommateurs souhaitent une expérience personnalisée à partir de leur historique d’achat.
  • Voix :
    • A l’horizon 2020, 50% des requêtes devraient être vocales et 30% des sessions online se feront sans écran.
    • 20% des requêtes sur mobile aux Etats-Unis sont vocales.
  • Les meilleures pratiques pour une bonne expérience client :
    • Concevoir une expérience utilisateur rapide, fonctionnelle et personnalisée.
    • Développer des outils prédictifs à partir de signaux d’intention, de comportement déjà observé et du contexte.
    • Simplifier la vie du consommateur en apportant fluidité et assistance sur tous les canaux.

Réconcilier Online et Offline

  • Online :
    • Près de 33% des ventes online ont lieu sur mobile.
    • Ce sera 50% d’ici à 2020.
  • Dans l’intervalle :
    • 81% des consommateurs s’assurent que le produit est en stock avant de se rendre en magasin.
    • 82% des millennials veulent des produits accessibles sur internet comme en magasin.
    • 3 personnes sur 4 qui font une recherche locale sur smartphone se rendent en magasin dans les 24 heures.
    • 28% de ces recherches mènent à un achat.
  • Offline :
    • Dans le retail, 75% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin.
  • Les meilleures pratiques online et offline :
    • Offrir une expérience utilisateur optimale tout au long du parcours client quel que soit le canal.
    • Aligner les KPI sur les objectifs business globaux.

Faire parler la data

  • Pour 81% des décideurs marketing, le machine learning est la clé pour offrir des expériences personnalisées tout au long du parcours client.
  • 91% des mobinautes déclarent avoir acheté ou avoir l’intention d’acheter un produit après avoir vu une publicité pertinente.
  • 60% des décideurs marketing augmentent leurs investissements dans des outils de marketing prédictif, tels que le machine learning.
  • Les meilleures pratiques concernant la data :
    • Unifier la data client en cassant les silos organisationnels.
    • Cibler et engager ses audiences cibles via des expériences personnalisées et assistées.
    • Activer ses datas first-party et se concentrer sur la customer lifetime value.

YouTube réduit le nombre d\'abonnés requis pour YouTube En Direct

En Avril dernier, YouTube En Direct nécessitait d’avoir 1.000 abonnés pour une chaîne pour pouvoir l’utiliser pour faire de la vidéo en live streaming sur ..

100 abonnés à une chaîne YouTube pour utiliser YouTube en Direct

Sans doute pour susciter plus de créations de contenu en direct, YouTube a drastiquement revu à la baisse le nombre d’abonnés nécessaires. Car, il faut quand même avoir un certain public d’abonnés pour faire du direct. Sinon, ça ne sert à rien d’en faire.

YouTube est maintenant passé de 1.000 à 100 abonnés par chaîne YouTube pour faire de la vidéo live.

C’est quoi YouTube En Direct

YouTube En direct vous permet de diffuser du contenu en temps réel sur votre chaîne YouTube.

et avec les autres participants) lors du direct.

YouTube En direct peut compléter votre programmation quotidienne :

  • Vous pouvez facilement partager des séquences plus vraies que nature, des sessions émouvantes et même des rendez-vous en coulisses.
  • Votre audience est libre de participer au flux et contribue à le faire avancer grâce au chat en direct.

Sachez que vous pouvez diffuser en direct partout, à tout moment, à partir de votre appareil mobile.

Vous pouvez aussi très bien présenter un flux en direct depuis un ordinateur.

Une fois que vous avez démarré un flux en direct, YouTube vous permet de surveiller le chat et les statistiques essentielles depuis votre tableau de bord.

Google+ propose les données de l\'influence du profil et de la page

Jusqu’à maintenant, tous les réseaux sociaux importants ont toujours fourni des statistiques à leurs utilisateurs inscrits, y compris l’engagement et le nombre d’abonnés. Sauf Google+ qui vient de corriger le tir.

Google+

Désormais, + lance une fonction “Votre Influence”, qui est un espace privé, et donc accessible que par le profil, qui permet d’ ou de la page.

Depuis votre profil Google Plus, pour découvrir “Votre Influence”, vous cliquez sur les 3 points verticaux situés à droite de la mention “BIO” sur la photo de couverture de votre profil.

Ensuite, vous cliquez sur “Votre influence” :

données pour les 7 ou 30 derniers jours. Les données de statistiques visibles sont celles-ci :

  • Abonnés :
    • Abonnés au profil : Le nombre de personnes et de pages abonnés à votre profil pendant la période choisie.
    • Abonnés à la Collection
  • Vos Posts :
    • Posts : Le nombre de posts que vous avez créés pendant la période choisie.
    • Vues : Le nombre de vues de vos posts dans le flux pendant la période choisie.
    • Commentaires : Le nombre de commentaires sur vos posts pendant la période choisie.
    • +1 : Le nombre de +1 attribués à vos posts et commentaires pendant la période choisie.
  • Votre Audience :
    • Vos Posts : Le nombre total de partages de vos posts pendant la période choisie (7 ou 30 derniers jours).
    • Vues : Le nombre total de vues de vos posts, y compris ceux partagés à nouveau par vos abonnés.
    • Commentaires : Le nombre total de commentaires sur vos posts, y compris sur ceux partagés à nouveau par vos abonnés.
    • +1 : Le nombre de total de +1 attribués à tous vos posts, y compris ceux partagés à nouveau par vos abonnés.

Google+ affiche Votre influence et les stats des posts du profil et de la Page

La fonctionnalité “Votre Influence”, ainsi que toutes les statistiques sur l’engagement et la portée de vos posts, sont aussi disponibles pour les Pages My Business. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien \ »Bio\ » de votre page pour voir les statistiques de votre Page.

Pour la petite histoire, comme récemment annoncé avec l’introduction de 3 nouvelles fonctionnalités, Google+ vient de réintroduire la fonction “Evénements” dans les profils et les Pages Google Plus.