L’enregistrement du nom de domaine .New est disponible

L\'enregistrement du nom de domaine .new est disponible pour tous

Google a introduit des raccourcis en .newFormajouter .new à la fin.

Et bientôt, pour aider leurs utilisateurs à démarrer des tâches plus rapidement.

Par exemple, en tapant “doc.new” dans votre navigateur, vous affiche automatiquement une page vierge Google Docs pour vous permettre de créer immédiatement un fichier Doc et saisir votre texte.

et donc des raccourcis – très bientôt.

effectuer des “Actions” en ligne en une seule étape rapide.

Ainsi, Spotify a revendiqué Playlists.new, qui permet aux utilisateurs de créer de nouvelles playlists rapidement.

Medium possède Story.new, qui vous fait écrire plus vite, et Sell.new est un raccourci pour vendeurs eBay. , OpenTable et Cisco Webex ont leurs propres variantes.

Voici quelques-uns des raccourcis que vous pouvez utiliser :

  1. Playlist.new : Créez une nouvelle playlist pour ajouter des chansons sur Spotify.
  2. Story.new : Écrivez sur ce qui compte pour vous sur Medium.
  3. Canva.new : Créez de beaux designs avec votre équipe.
  4. Webex.new
  5. Link.new
  6. Invoice.new : Créez, personnalisez et envoyez des factures client directement à partir du tableau de bord de Stripe.
  7. Api.new : Prototypez et lancez vos idées pour les nouveaux points de terminaison API Node.js avec ce raccourci de RunKit.
  8. Coda.new : Simplifiez le travail de votre équipe avec un nouveau document qui combine documents et feuilles de calcul en un seul clic..
  9. Music.newOVO Sound, préenregistrez la musique à venir et jouez le dernier contenu en un seul clic.
  10. Cal.new : Créez un nouvel événement Google Agenda à partir de votre navigateur.

Similaire au nom de domaine en .app, .page, et .dev, le domaine .new sera sécurisé parce que tous les domaines seront servis sur les connexions .

14 janvier 2020, les propriétaires de marques peuvent enregistrer leurs domaines .new de marque.

À compter du 2 décembre 2019, n’importe qui peut demander un domaine .new pendant la période d’inscription limitée.

Si vous avez une idée pour un domaine .new, vous pouvez en apprendre davantage sur les politiques et comment vous inscrire à .new.

 

Exigence d’avis des registrars

Les registrars (prestataires internet qui vendent des noms de domaine, NDLR) doivent fournir une notice aux futurs inscrits de domaine .new de l’exigence relative aux domaines d’action et de l’exigence HTTPS.

Cette notice doit être clairement et visiblement fournie dans le cadre du flux d’enregistrement avant l’achat du .new.

Elle doit être distincte et ne pas être intégrée dans d\’autres conditions de service, ni exiger de l\’inscrit de suivre un lien pour obtenir l\’information.

Les renseignements suivants doivent être inclus dans l\’avis à tous les inscrits :

  1. Exigences relatives aux domaines d’action : 
    • .New est un espace de nom pour la génération d\’action ou le flux de création en ligne;
    • Que tous les domaines .new doivent rediriger l’utilisateur directement dans une génération d’action ou flux de création en ligne;
    • Que des mesures d’exécution, y compris la résiliation, peuvent être prises pour un nom de domaine .new qui est utilisé d’une manière incompatible avec les exigences d’Action des domaines .new;
    • Tout domaine .new ne doit pas resté inutilisé plus de 100 jours à partir de la date d’enregistrement;
  2. Exigences HTTPS :
    • Ce .new est un espace de nom sécurisé qui nécessite httpS d’être utilisé sur tous les domaines .new afin que ces domaines fonctionnent dans les navigateurs Web et chargent les sites Web .new.
    • Obtention d’un certificat SSL est aussi obligatoire.

FAQ sur les domaines .new

 

  • Dois-je utiliser mon nom de domaine .new tout de suite ?
    • Google dit comprendres que cela peut prendre un certain temps pour perfectionner votre raccourci .new avant qu’il ne se déploie.C’est pourquoi Google Registry renoncera à l’application de la politique d’enregistrement .new pour les domaines dans leurs 100 premiers jours d’enregistrement, tant que ces domaines ne se résolvent pas.

      Après cette période de 100 jours passés, Google Registry appliquera l’exigence d’utilisation, qui pourrait inclure la suspension ou la suppression des domaines sans aucun remboursement possible pour les domaines qui ne sont pas utilisés ou qui sont utilisés d\’une manière non conforme.

  • Pourquoi devrais-je choisir .new plutôt qu’une autre extension de domaine ?
    • .New est le premier et le seul nom de domaine entièrement consacré à l’action.Avec tant d’inscrits précoces utilisant de mémorables raccourcis .new, les visiteurs sauront que les domaines .new existent pour faciliter des actions à exécuter rapidement.

      C\’est le choix clair si vous voulez aider vos utilisateurs à faire les choses plus rapidement et plus facilement.

  • Que se passe-t-il si je veux enregistrer un domaine et l’utiliser plus tard ?
    • Google dit vouloir vendre des noms de domaine .new à des inscrits qui sont prêts à les utiliser.Bien que sa renonciation de 100 jours de l’exigence est conçue pour vous donner un certain temps pour obtenir que votre domaine soit en place et en cours d’exécution, il ne recommande pas d’acheter de domaine .new si vous n’avez pas un raccourci clair à l’esprit.

      Précisons que le raccourci ne peut pas pointer vers une page d’accueil ou d’article de votre site ou blog, mais bien vers une page pour exécuter une action précise comme jouer une musique, remplir un formulaire, lancer une vidéo, etc…

      Alors, une fois ces 100 jours de plus passés, Google dit se réserver le droit d\’appliquer la nouvelle politique d\’enregistrement.

  • Que se passe-t-il si je n’utilise pas mon domaine .new pour l’action ?
    • L’obligation d’utiliser les noms de domaine .new pour l’action en ligne et la création de contenu s’applique à tous les domaines .new. Google Registry appliquera activement la nouvelle politique d’enregistrement, qui peut inclure la suspension et la suppression de domaines non conformes sans remboursement.Avant de prendre ces mesures, Google fera savoir aux inscrits non conformes qu’ils ont violé ses politiques d’enregistrement et leur donnera un court délai pour se mettre en conformité.
  • Est-ce que .new est limité aux entreprises et aux organisations, ou les individus peuvent-ils s’inscrire aussi ?
    • Les politiques de Google Registry ne limitent pas qui peut enregistrer un domaine .new, seulement la façon dont ils doivent être utilisés.Bien qu’il s’attend à ce que la plupart de ses inscrits soient des entreprises et des organisations, il accueille des inscrits individuels qui prévoient d\’utiliser leur domaine .new pour la génération d\’action ou la création de contenu en ligne.

Source

Google simplifie le système d\'abonnement aux sites de news

GoogleSubscribe with Google), un service qui vous permet de vous abonner à vos publications préférées de news… avec Google.

Google simplifie le système d\'abonnement aux sites de news

lier chacun de vos abonnements à votre compte Google.

Google déclare en effet :

Nous sommes heureux d\’annoncer S’abonner avec Google, la façon plus simple de s\’abonner à des publications d’actualités et de maintenir l\’accès partout : sites Web, Applications, même les résultats de recherche.

Il est également plus facile de s\’inscrire à de nouveaux abonnements, car le service S’abonner avec Google utilise les informations de paiement déjà enregistrées sur votre compte Google.

C’est un système de paiement que ceux qui utilisent un appareil ont probablement déjà mis en place.

Ainsi, vous n\’aurez plus à vous identifier à des paywalls lorsque vous changez d’appareil et que vous souhaitez vous connecter à votre abonnement, chaque fois que vous êtes connectés à votre compte Google.

Maintenant, Google n\’est pas exactement un nouveau venu dans les abonnements de news. En effet, la capacité d\’acheter un accès mensuel aux journaux et magazines de haut niveau a été une partie de l\’expérience de Google Play pendant des années.

Cependant, S\’abonner avec Google est spécial car il fonctionne directement dans le navigateur Web et en dehors de Google Play. C’est tout.

Si vous avez atteint votre dernier article gratuit du Figaro pour le mois, vous serez en mesure de configurer rapidement un abonnement avec votre compte Google et payer avec n\’importe quelle carte bancaire que vous avez utilisé avec ce compte dans le passé.

Le plus efficace, c’est que l\’abonnement de Google est un processus qui dure quelques secondes du fait que vous n’avez pas à saisir à chaque fois vos données de carte bancaire. En deux tapes, c\’est fait.

Le système d’abonnement proposé par Google va ainsi transformer l’accès aux news en achat impulsif.

Cette même simplicité avantage aussi les éditeurs, car il est plus probable que les lecteurs avec un compte Google, et ils sont légion, vont facilement payer de l\’argent pour lire des articles de news. Puisqu’ils n’auront plus à remplir des formulaires de paywall avant de passer à la caisse.

Image via Google

Google va un peu plus loin cependant, en mettant en évidence les articles des éditeurs auxquels vous êtes abonnés dans les résultats de recherche.

Vous verrez une nouvelle section “Vos abonnements” affichant les résultats issus de vos abonnements, le cas échéant.

Pour l’instant, les partenaires de lancement sont Les Echos, Le Figaro, Le Parisien, Fairfax Media, le Financial Times, Gannett, Gatehouse Media, Grupo Globo, The Mainichi, McClatchy, la Nación, le New York Times, NRC Group, Reforma, la Republica, The Telegraph, et le Washington Post.

Infographie de l\'hébergement Web

L\’hébergement Web

Infographie de l\'hébergement Web pour mieux comprendre

Les sites Web sont hébergés, ou stockés, sur des ordinateurs spéciaux appelés serveurs.

nom de domaine dans leur navigateur. Leur ordinateur ou mobile se connectera ensuite à votre serveur et vos pages Web leur seront transmises par le biais du navigateur.

pour ne pas dire exigentvous aideront à en acheter un.

Si vous décidez de créer et héberger votre site Web

Les différents types de serveurs d\’hébergement internet

Allons plus loin et regardons les principales différences entre un hébergement mutualisé, VPS, dédié et Cloud.

  1. Hébergement mutualisé :

    En général, tous les noms de domaine peuvent partager un pool commun de ressources serveur, telles que la RAM et le CPU.

    car il nécessite des connaissances techniques minimales.

    Inconvénients :

    • Aucun accès root,
    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  2. Hébergement sur serveur dédié :

    Un serveur dédié offre le contrôle maximal sur le serveur Web sur lequel votre site est stocké.

    Vous louez en exclusivité un serveur entier. Votre (vos) site (s) est le seul site Web stocké sur le serveur.

    Caractéristiques :

    • Ce type de serveur est fourni avec une plus grande puissance,
    • Un coût beaucoup plus élevé qu’avec le serveur mutualisé, même si l’abonnement est généralement mensuel.
  3. Hébergement Virtual Private Server (VPS) :

    Inconvénients :

    • Capacité limitée à gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics,
  4. Cloud Hosting :

    Le Cloud Hosting ou hébergement cloud offre une capacité illimitée pour gérer des pics de trafic ou de trafic élevés.

    Voici comment cela fonctionne : un ensemble de serveurs (appelé nuage ou cloud) travaillent ensemble pour héberger un groupe de sites Web. Cela permet à plusieurs ordinateurs de travailler en commun pour gérer des niveaux de trafic élevés ou des pics pour un site Web particulier.

    Inconvénients :

    • requis pour modifier les paramètres du serveur et installer certains logiciels),
    • Des coûts plus élevés sont à prévoir,
    • Les utilisateurs d’hébergement Cloud sont généralement facturés par utilisation.

Comment choisir le bon hébergeur pour votre site Web ?

Il y a des centaines de questions que vous pourriez poser à votre hébergeur Web potentiel.

Et en obtenant les réponses à ces questions avant de vous engager, vous devriez avoir une image claire de ce que vous recevrez, ce que le prestataire offre sur le long terme, comment il traite ses clients (disponibilité du support et moyens de contact) et s’ils sont une entreprise en qui vous pouvez avoir confiance et avoir vraiment envie de travailler avec.

Voici quelques questions que vous pouvez poser.

  • Quel est le taux de disponibilité mensuelle moyen ?

  • Combien ça coûte ?

  • Où sont situés physiquement les serveurs d’hébergement ? Pouvez-vous choisir l\’emplacement de votre serveur ?

    Un serveur plus proche de vos utilisateurs permet à votre site Web de charger plus rapidement pour eux.

  • Quel niveau de support technique ou client est offert ?

    Un support client ou technique par téléphone ou par chat disponible 24/7 est à privilégier plutôt qu’un support par email. Vous pourrez ainsi facilement résoudre tout problème technique urgent qui pourrait survenir.

  • Quels sont les termes et les tarifs de renouvellement ?

    Sachez que si vous êtes un abonné pour la première fois, vous devrez probablement vous inscrire à un tarif réduit que pour les changements lorsque vous renouvelez votre contrat. Assurez-vous d’être bien informés pour les années à venir, surtout s’il y a des changements de tarifs en cours de contrat.

  • Quel types d’évolutions potentielles existe-il ?

    Par exemple, si vous démarrez avec un plan de serveur mutualisé, êtes-vous en mesure de développer votre espace plus tard ou même de passer à un environnement de serveur dédié?

  • Par exemple, si vous démarrez dans une configuration de serveur mutualisé et que vous devez passer à un environnement dédié ou VPS pendant la durée de votre contrat, est-ce autorisé ? Y a-t-il des ou des frais de migration ?

  • Sachez que tous les plans illimités ont des limitations. C’est juste une question pour savoir ce que sont ces limitations.

  • Le prestataire d’hébergement Web offre-t-il un essai gratuit ?

    Presque chaque fournisseur offre au moins un essai gratuit allant de 15 à 30 jours, mais certains offrent des délais plus longs. Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts et profitez de la période sans engagement pour tester chaque facette du service.

Les chiffres de l’hébergement Web aujourd’hui

Infographie via W3techs.com

  1. Top 10 des langues de tous les sites Web :
    • Anglais : 51.3%
    • Russe : 6,8%
    • Allemand : 5,6%
    • Japonais : 5,4%
    • Espagnol : 5,1%
    • Français : 4,1%
    • Portugais : 2,6%
    • Italien : 2,4%
    • Chinois : 2,1%
    • Polonais : 1,7%
  2. Quels logiciels CMS utilisent les sites Web (voir classement ici) ?
    • 51% n’utilisent aucun logiciel CMS
    • se classe largement en tête.
  3. de l’hébergement sécurisé :
  4. Popularité du langage PHP en 2018 :
    • 83% des sites Web utilisent le PHP.
    • 88% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 5
    • 11% de ces sites utilisant le PHP utilisent la version 7
    • 1% de ces sites utilisant le PHP utilisent des versions plus anciennes (sans doute des sites abandonnés).
  5. Les serveurs Web les plus populaires en 2010 et 2018 :
    • : 10% en 2018 contre 21% en 2010 (en forte baisse)
    • Nginx : 37% en 2018 contre 4% en 2010  (en forte croissance)
    • LiteSpeed : 3% en 2018 contre 1% en 2010
    • Apache : 48% en 2018 contre 72% en 2010 (en forte baisse)

Facebook modifie le calcul de la portée des posts organiques des Pages

Facebook apporte deux modifications aux statistiques des Pages, afin que les entreprises puissent mieux analyser et comprendre les performances de leurs Pages qui publient des posts organiques dans le fil d’actualité..

Facebook modifie le calcul de la portée des posts organiques des Pages

 

Depuis le 12 Février dernier, a donc mis à jour la portée organique des Pages pour qu’elle soit mesurée de la même manière que la portée payante des publicités dans le fil d’actualité.

En d’autres termes, la portée des posts organiques sera désormais calculée uniquement à partir du moment où une publication s’affiche sur l’écran d’un utilisateur.

Facebook mesure donc désormais la portée des posts que s’ils sont vus par l\’utilisateur sur son écran.

C’est, d’après Facebok, un changement dans sa manière de mesurer la portée, pas un changement dans la distribution dans le fil d’actualité, et les autres moyens de mesure de l’engagement resteront inchangés.

Cela donnera aux propriétaires de Pages une mesure plus précise de leur audience, et leur proposera une méthode de mesure plus cohérente tant pour les publications sponsorisées que pour les publications organiques.

Cette méthode étant plus stricte, certaines Pages pourraient voir leurs statistiques de portée baisser initialement.

Cependant, au cours des prochains mois, Facebook continuera à fournir les données calculées à partir de l’ancienne méthode en plus de la nouvelle, dans l’aperçu des statistiques de Page, et dans l’API et l’exportation de statistiques de Page.

Avec la mise à jour de la portée organique, Facebook mettra aussi à jour l’interface utilisateur des Statistiques des Pages Facebook sur mobile.Désormais, le nombre de personnes pour lesquelles du contenu de votre Page ou la concernant s’est affiché sur leur écran, est réparti par impressions totales, impressions organiques et promotions.

Lors de l\’affichage des aperçus de la Page sur le mobile, les métriques les plus couramment utilisées apparaîtront maintenant tout en haut et incluent :

  1. Les statistiques générales d’une Page, comme les “Mentions J’aime”, “la portée” et “les interactions”.
  2. Les résultats d’actions récentes, comme les performances des publications récentes.
  3. Un aperçu des interactions récentes sur la Page, comme les données démographiques des abonné(e)s récent(e)s.

Le but de ces mises à jour étant, bien entendu, de rendre plus accessibles les indicateurs auxquels les entreprises accordent le plus d’importance.

Facebook facilite la compréhension des statistiques de ses publicités

Facebook rend ses métriques (ou indicateurs) publicitaires plus claires et plus compréhensibles en introduisant de nouveaux libellés qui montrent comment elles sont calculées.

Facebook facilite la compréhension des statistiques de ses publicités

 

labellise maintenant certaines statistiques dans son Ads Manager (Gestionnaire de publicités) en tant que “’Estimée” et/ou “En développement”

Les étiquettes peuvent également être affichées à l\’aide du sélecteur de colonne personnalisé pour les annonces fonctionnant sur Facebook, et Audience Network.

 

C’est quoi les métriques estimées ?

 

Facebook explique que ses métriques estimées peuvent fournir des conseils dans les domaines où le résultat final est difficile à quantifier.

Les données en temps réel sont souvent fournies comme une estimation basée sur l\’échantillonnage. À l\’avenir, lorsque les méthodes d\’échantillonnage sont utilisées, la métrique sera étiquetée comme “Estimée”.

Le reach (la portée), par exemple, est calculé à l\’aide de méthodes d\’échantillonnage. Pas seulement sur Facebook, mais aussi comme portée pour la télévision et d\’autres annonces numériques qui sont aussi des estimations.

 

Quelles sont les mesures en développement ?

 

Les métriques marquées comme étant en développement ou en cours sont soit nouvelles, soit encore en test.

Facebook doit tester ses métriques avant de lancer de nouveaux produits publicitaires. Par conséquent, la façon dont une mesure “en développement” est calculée peut changer au fil du temps.

Ensuite, il y aura quelques métriques qui finiront par être à la fois “Estimées” et “En développement”, comme indiqué dans la capture d\’écran ci-dessous :

Suppression des métriques redondantes

 

Un certain nombre d’indicateurs, identifiés comme doublons, obsolètes, non opérationnels ou rarement utilisés est en train d’être retiré, avec prise d’effet en Juillet 2018 à l’occasion du prochain lancement de l’API Graph de Facebook.

Leur retrait va simplifier l’identification des indicateurs ou métriques convenant le mieux à mesurer les résultats commerciaux ou à fournir des insights opérationnels en matière de stratégies de contenus, d’audience et d’.

Les indicateurs suivants étant en cours de suppression, Facebook propose des recommandations sur quels autres indicateurs peuvent être utilisés par les annonceurs pour les remplacer.

  1. Actions, Personnes effectuant une action, Coût de n’importe quelle action : Les indicateurs d’ Actions combinent différentes actions et événements, tels que l’engagement, les clics ou les conversions. Au fur et à mesure de l’augmentation du nombre d’actions que les personnes sont susceptibles de réaliser en lien avec une publicité Facebook, cet indicateur devient plus nuancé, et en tant que signal, il devient moins pertinents pour mesurer les résultats commerciaux.

    Facebook recommande alors de personnaliser votre propre indicateur en le combinant de façon à refléter les actions pertinentes dans le cadre de votre activité au lieu d’avoir recours aux Actions.

  2. Montant dépensé aujourd’hui : Facebook recommande d’utiliser son sélecteur de date dynamique afin de consulter les résultats correspondant à Aujourd’hui et de comparer les résultats au fil des différentes plages de dates au lieu d’utiliser l’indicateur “Montant dépensé aujourd’hui”.

    Sélectionnez “Aujourd’hui” dans la plage de dates et utilisez l’indicateur “Montant dépensé” pour évaluer combien d’argent vous avez dépensé dans vos campagnes à partir de 00h00 (minuit) aujourd’hui.

  3. Clics sur le bouton : L’indicateur “Clics sur le bouton” reflète le nombre de fois que des personnes ont cliqué sur le bouton d’appel à l’action de votre publicité.

    Les clics sur le bouton constituent un doublon parce que ces clics sont également reflétés dans l’indicateur “Clics sur un lien” ou d’autres indicateurs tels que “Réponses à un événement” et l’indicateur “Offres enregistrées”.

    Facebook recommande d’utiliser “Clics sur les liens”, “Réponses à un événement” ou “Offres enregistrées” au lieu de “Clics sur le bouton”.

  4. Pourcentage de temps du composant de Canvas: L’indicateur “Pourcentage de temps” du composant de Canvas n’a pas été un indicateur très utilisé.

    Facebook recommande l’utilisation de l’indicateur “Durée de visionnage du Canvas” et de “Pourcentage de vues des Canvas” plutôt que celle de “Pourcentage de temps du composant de Canvas”.

  5. Destination du clic sur le lien : Après avoir lancé cette répartition en Juillet 2017, certaines nouveautés disponibles sur les systèmes d’exploitation des mobiles ont commencé à empêcher Facebook d’identifier si l’utilisateur était redirigé vers un lien profond d’une application ou vers une boutique d’applications dans le cas des publicités créées avec des destinations de lien de sauvegarde.

    Les annonceurs peuvent encore utiliser les indicateurs “Clics sortants” et “Vues de page de destination” pour mesurer quels sont les clics qui dirigent les utilisateurs vers des destinations en dehors de Facebook, tout en continuant à explorer d’autres façons de fournir plus d’insights sur les destinations de boutiques d’applis ou de liens profonds d’applis granulaires.

  6. Mentions de Page, Coût par mention de Page : L’indicateur “Mentions de Page” est, d’après Facebook, obsolète et non révélateur de perceptions positives ou négatives envers votre marque.

    Facebook ne vous recommande donc pas d’utiliser “Mentions de Page” pour évaluer les performances de vos campagnes.

    À la place, si vous avez lancé une campagne de “Mentions J’aime de la page”, utilisez plutôt l’indicateur “Mentions J’aime de la Page” ou l’indicateur “Interactions avec la Page”, ceux-ci étant plus révélateurs du succès d’une campagne de “Mentions J’aime de la Page”.

  7. Portée sociale, Impressions sociales, Clics sociaux (tous), Clics sociaux uniques (tous) : Les Indicateurs sociaux, ci-dessus mentionnés, sont des indicateurs obsolètes qui reflètent le nombre de personnes ayant vu une publicité diffusée et accompagnée d’informations sociales.

    L’indicateur “Portée sociale” n’est pas fondamentalement différent des indicateurs “Portée” et “Impressions” et les insights fournis ne sont pas opérationnels, étant donné que les annonceurs ne peuvent pas contrôler lorsque les publicités diffusées sont accompagnées ou pas d’informations sociales.

    C’est pourquoi Facebook recommande l’utilisation de “Portée” plutôt que de “Portée sociale”, et d’ “Impressions” au lieu d’ “Impressions sociales” afin d’évaluer les performances d’une campagne.

Retenez donc qu’au mois de Juillet 2018, Facebook supprimera environ 20 métriques ou indicateurs d\’annonces qui sont jugées “redondantes, périmées, inutilisables ou rarement utilisées”.

Pinterest permet d\'ajouter une image à la requête textuelle

Un an après ses débuts, la fonction Lens de Pinterest

Pinterest permet d\'ajouter une image à la requête textuelle lors des recherches

sur Pinterest .

les images serviront de paramètres supplémentaires pour une recherche pour mieux imiter comment les gens pourraient chercher des choses dans le monde réel.

Pensez à la façon dont vous pourriez aller dans un magasin de meubles à la recherche d\’un tapis de salon, et montrer au vendeur une photo de votre canapé et votre table basse pour qu’il vous trouve un tapis qui corresponde.

Ou comment vous pourriez être dans un magasin d\’épicerie pour les ingrédients d’un repas et demander à un employé quels autres ingrédients pourraient compléter la recette.

Maintenant, vous serez en mesure de poser ces questions à en ajoutant une photo à votre requête textuelle.

Images via Pinterest

La combinaison de la recherche visuelle et et de la recherche textuelle devrait également aider Pinterest à affiner ses résultats de recherche visuelle.

Les requêtes textuelles peuvent être utilisées pour augmenter la compréhension de la technologie de la vision informatique de Pinterest de ce qu\’une image contient et pour établir de nouvelles relations entre les objets que la technologie connaît et d\’autres choses ou utilisations qu\’elle peut ne pas encore connaître.

Bien sûr, la capacité de Pinterest à analyser les images s\’améliore déjà au fur et à mesure que son volume de recherches visuelles augmente.

Chaque mois, les utilisateurs effectuent plus de 600 millions recherches visuelles en utilisant la fonction Lens, les extensions d’analyse du navigateur d\’image de Pinterest et sa recherche visuelle dans la fonctionnalité des Pins.

Soit une augmentation de 140% d’une année sur l’autre.

En conséquence, la technologie informatique de la vision de Pinterest peut reconnaître 5 fois plus d\’articles (ou objets) qu\’il y a un an, y compris les ingrédients des recette et les modèles de vêtements.

Google AdWords Express dispose de Push Notifications en cas d\'appel manqué

Une mise à jour de Google AdWords Express

Google AdWords Express dispose de Push Notifications en cas d\'appel manqué

Selon , 1 appel téléphonique sur 5 reçus depuis une annonce AdWords Express reste sans réponse.

l’entreprise) à rappeler rapidement le potentiel client dès que possible.

Images via Google

“Paramètres” et activer “Mises à jour de compte”.

Vous commencerez instantanément à recevoir des alertes utiles sur les appels que vous recevez de vos annonces.

Avec cette mise à jour, Google a également ajouté une autre fonctionnalité à AdWords Express qui est conçue pour améliorer la pertinence des appels des clients.

Ces fonctionnalités sont disponibles dans la dernière version d’AdWords Express pour et .

Quand Google Search s\'améliore pour favoriser la découverte de contenu

Sur , les featured snippets ou extraits optimisés vont désormais contenir plus d’images et des résultats connexes dans sa nouvelle version améliorée.

Quand Google améliore le Search pour favoriser la découverte

En effet, vient de confirmer ce que nous avions récemment remarqué dans des tests qu’il faisait, à savoir l’extension des featured snippets, des contenus associés dans le Knowledge Panel et des sujets relatifs suggérés.

vous faire découvrir des choses.

Google dit chercher à explorer de nouveaux sujets d\’intérêt, trouver de nouveaux angles à des idées ou des choses qu’il pense qu’il connaît déjà, ou même découvrir des informations que nous n\’avons même pas pensé à poser des questions là-dessus.

Au fil des ans, Google estime avoir développé de nombreuses fonctionnalités pour vous aider à découvrir plus sur vos navigations à travers le Web, en partant des recherches associées il y a près de 10 ans, aux ajouts les plus récents tels que des questions connexes (questions connexes sont étiquetées \ »Autres questions posées\ » ou “People Also Ask” dans les résultats de recherche).

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Dans les dernières semaines, Google a aussi fait 3 nouveaux ajouts pour vous aider à explorer plus loin, y compris les Featured Snippets étendus, la fonctionnalité du Knowledge Panel améliorée, et le contenu suggéré alors que vous recherchez un sujet particulier.

Les extraits optimisés ou featured snippets sont des faits générés algorithmiquement de ce qui est disponible sur le Web et qui fournissent des réponses rapides et pertinentes pour vos requêtes.

Aujourd\’hui, Google vient d’ajouter plus d\’images et de recherches connexes ou associées à l\’intérieur des featured snippets sélectionnés, pour vous aider à apprendre encore plus sur votre sujet, ou découvrir de nouvelles choses liées à votre centre d’intérêt.

Google vient d’ajouter plus d\'images et de recherches connexes à l\'intérieur des featured snippets sélectionnés
Images via Google

En d’autres termes, après avoir doublé le nombre de caractères de la description du résultat de recherche, Google améliore les extraits optimisés en les rendant aussi visuels et en permettant d’approfondir le sujet recherché.

Google a également mis à jour les Knowledge Panels dans Google Search pour montrer des contenus associés. Par exemple, tout en regardant le panneau du Knowledge sur le ski, vous verrez des recherches connexes pour les sports comme le snowboard directement à l\’intérieur du résultat.

Enfin, alors que vous êtes en train de chercher un sujet particulier sur Google, tel que les joueurs de football pour la Coupe du monde de l\’année prochaine, et vous recherchez Neymar, suivi d\’une autre recherche sur Messi, vous verrez des suggestions pour les rubriques relatives dans la même veine, tout en haut de la page de résultats de recherche.

Et ce, afin vous puissiez continuer à découvrir d\’autres athlètes ou sportifs pendant votre session de recherche.

Google espère que ces 3 changements auront un grand impact pour vous aider à découvrir plus à partir du Web.

Comment gagner plus d\'avis locaux sur Google Maps ?

Google Maps permet aux entreprises locales de créer un lien direct vers un formulaire depuis leurs sites Web pour recueillir des avis locaux pour leurs Pages My Business.

Comment recueillir des avis locaux via Google Maps

Pour les entreprises référencées sur Google Maps, propose de créer un lien à insérer dans leurs site pour inciter leurs clients satisfaits à noter leurs entreprises et rédiger un avis local pour partager leur expérience.

Pour créer un lien vers un formulaire , vous aurez d’abord besoin d’un identifiant de lieu (Place ID), avant de suivre la procédure ci-dessous :

  1. Visitez la page Google Place API pour créer un identifiant de lieu.
  2. Vous saisissez l’adresse de votre entreprise locale dans le champ indiquant “Enter location” de la première carte que vous voyez et vous appuyez sur la touche “Entrée” de votre clavier d’ordinateur.

    (Cliquez sur les images pour les agrandir)

  3. Si le nom de votre entreprise s’affiche dans la carte, vous cliquez là-dessus.

    Vous pouvez aussi cliquer sur le lien “Enregistrer dans pour sauvegarder la carte.

    Dans tous les cas, comme le montre la capture d’écran ci-dessus, vous copiez le code en face de \ »Place ID\ » (code surligné dans la capture ci-dessus).

  4. Vous ajoutez ce code au lien ci-dessous en remplaçant par votre propre Place_ID :

    http://search.google.com/local/writereview?placeid=

  5. Vous recopiez alors ce lien et l’utilisez pour créer un lien sur votre site avec une ancre du type “Laissez nous un avis”. 
    Et les utilisateurs qui cliqueront sur ce lien verront s’afficher un formulaire (voir ci-dessous) en surimpression sur une page de résultat pour votre entreprise.

Ce qui est intéressant dans cette fonctionnalité, et contrairement à ce qui est écrit dans les consignes d’utilisation des pages Google My Business, c’est qu’il va permettre implicitement aux Pages My Business de solliciter les avis des consommateurs

Vous pouvez placer ces liens dans des emails ou sur votre site Web pour encourager vos clients satisfaits à rédiger un avis pour votre entreprise.