Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

Facebook laisse enfin les éditeurs mettre en place un paywall pour les abonnements payants à l’intérieur des Instant Articles. Mais, uniquement sur mobile .

Facebook Instant Articles expérimente l\'abonnement payant sur Android

a en effet annoncé sa dernière offre pour les éditeurs qui, tout en étant capables de d’accéder à une plus large audience sur Facebook, ont peur de donner leur contenu gratuitement.

La fonctionnalité paywall

Facebook Instant Articles, plutôt que de compter uniquement sur la publicité.

D’après Adage, le seuil de départ serait de 10 articles instantanés pour commencer, alors que Google News laisse les éditeurs choisir

  1. Un modèle qui permet de lire 10 articles gratuits avant qu’un abonnement payant ne soit exigé pour voir plus de contenu,
  2. Et un modèle qui propose une version \ »Freemium\ » qui permet aux éditeurs de choisir quels articles sont en accès libre et lesquels sont réservés uniquement aux abonnés payants. Comme le fait Le Monde actuellement.

Pour l’instant, seuls les appareils Android pourront accepter des systèmes d’abonnement pour les contenus instantanés sur Facebook, n’en faisant pas encore partie puisqu’il demanderait à recevoir une commission sur les abonnements vendus via ses iPhones.

Les articles instantanés seront également lus avec des publicités intégrées, même pour les abonnés payants. L’abonnement ne supprime donc pas la pub dans les Instant Articles.

YouTube Music existe en tant qu\'application autonome

Après avoir lancé son service d’abonnement vidéo payant sans publicité dénommé Youtube Red, lance une autre application autonome très attendue : .

Youtube Music est enfin disponible

Youtube Music va permettre aux utilisateurs de télécharger de la musique et de l’écouter en streaming via leur mobile ou .

Cette application permet donc aux utilisateurs de parcourir tout le catalogue de vidéos musicales de la plateforme et de les regarder dans une interface entièrement nouvelle.

YouTube

En plus de pouvoir créer des playlists, certains artistes sous licence avec Youtube Music offriront des albums complets, accessibles comme un service de streaming semblable à Spotify ou Tidal.

Image via Youtube

Bien sûr, la plupart de ces fonctionnalités ne sera disponible que pour les utilisateurs ayant souscrit un abonnement payant Youtube Red à 9,99 dollars par mois.

Les non-abonnés pourront utiliser l’application mais devront se voir imposer des coupures publicitaires, et ils ne pourront pas écouter Youtube Music hors ligne.

Toutefois, les non-abonnés auront eux aussi accès à toute la bibliothèque de chansons comme les abonnés payant de Youtube Red.

Pour ceux qui voudraient faire un essai de Youtube Red pour découvrir Youtube Music avant de s’abonner, Youtube offre un essai gratuit de 14 jours en mode Premium.

Rappelons cependant que Youtube Music est disponible sur Google Play Store  et dans l’Apple App Store uniquement aux Etats-Unis. Pour l’instant.

Linkedin a officiellement 400 Millions d\'utilisateurs dont seulement 25% sont actifs

déclare avoir désormais officiellement dépassé la barre des 400 millions d’utilisateurs contre 380 millions au mois de Juillet 2015.

Linkedin a officiellement 400 Millions d\'utilisateurs

Mais, à y regarder de plus près, sa base d’utilisateurs actifs reste encore faible. Linkedin ayant révélé qu’il a eu en moyenne 100 millions d’utilisateurs mensuels actifs au cours du troisième trimestre 2015. Soit 25% de ses.

Un nombre d’utilisateurs mensuels actifs en augmentation de 3 millions (+11 points) par rapport au deuxième trimestre 2015, selon les propres de sa déclaration d’activité trimestrielle.

A la décharge de Linkedin, il est le seul réseau social, en comparaison avec et , à avoir un système d’abonnement payant alors qu’il diffuse aussi des publicités payantes.

D’où l’augmentation croissante de ses revenus qui passent de 128 millions de dollars au deuxième trimestre de cette année à 138 millions de dollars au troisième trimestre 2015.

Comment va fonctionner Google AMP pour accélérer l\'affichage des pages mobiles ?

vient d’annoncer publiquement le lancement de son ambitieuse initiative qui vise à accélérer le temps d’affichage du contenu mobile.

Accelerated Mobile Pages (AMP)

Ce nouveau projet en open source a été baptisé Accelerated Mobile Pages (AMP).

Il s’agit d’inciter et encourager les développeurs et les éditeurs de contenus à adopter dans leurs sites web et dans leurs applications mobiles (si, si) la technologie dite HTML et d’en faire un nouveau format de page web mobile.

Objectif initial de Google AMP

L’objectif escompté par Google en lançant cette initiative, c’est d’obtenir autant de réactions qu’il y en a eu lors de la divulgation du “responsive design” qui adapte automatiquement les pages web à la taille de l’écran de l’utilisateur.

Selon Google, la technologie AMP HTML va considérablement améliorer la performance du web mobile en permettant aux éditeurs web de créer des pages web très allégées.

Lesquelles pages allégées pourraient alors réduire les nuisances ou lourdeurs des technologies telles que le JavaScript.

En adoptant l’Accelerated Mobile Pages, les éditeurs pourront utiliser les techniques de cache et de stockage des pages web de Google pour afficher instantanément leurs contenus sur le web mobile et dans les applications mobiles, quel que soit le mobile utilisé.

Et, tout comme Nuzzel, ils pourront faire afficher ces contenus mobiles en quelques millisecondes contre 5 à 10 secondes, voire plus, habituellement. Ce qui n’est pas rien sur mobile.

Tout sur le nouveau format Google AMP pour un affichage accéléré des pages mobiles

AMP étant un projet open source, il est disponible sur le site GitHub et tous les développeurs et éditeurs peuvent apporter leurs contributions, bénévolement s’entend.

Comment AMP accélère les pages sur le web mobile ?

Rappelons-le, l’usage de l’AMP HTML va permettre aux sites web de créer des versions allégées de leurs pages web que Google se chargera de distribuer pour eux via son cache, pendant que ces sites seront toujours hébergés dans leurs espaces web habituels.

Selon Google, l’Accelerated Mobile Pages (AMP) se présente comme une autre page web, mais débarrassée de toutes les fonctionnalités qui ralentissent son affichage. Ainsi, comme toute autre page web, le fichier AMP se chargera dans tout navigateur ou toute application. Mais plus rapidement.

Les fichiers AMP vont profiter de diverses approches techniques et architecturales pour donner la priorité à la vitesse de chargement afin d’aboutir à une expérience plus rapide pour les utilisateurs. Il s’agit donc de réduire la distance entre l’utilisateur et le serveur de chargement du contenu demandé. Ce qui, inéluctablement a une incidence sur le temps de réponse.

Google a aussi clairement déclaré que pour sa part, l’utilisation de son cache sera gratuitement offerte. Et d’autres plateformes pourront développer leurs propres caches.

Comment créer son contenu avec l’AMP HTML ?

Les éditeurs et les fournisseurs de systèmes de création et de gestion de contenu (CMS) pourront mettre en place une intégration de l’AMP HTML dans leurs CMS pour générer automatiquement du contenu AMP.

Espérons que de nombreux CMS acceptent de jouer le jeu, comme .com qui annonce tester son plugin AMP.

Qu’en est-il des publicités dans AMP ?

Autant Google ne veut pas garantir que toutes les technologies publicitaires fonctionneront correctement dans les fichier AMP, autant il espère au fil du temps implémenter de nouvelles fonctionnalités qui permettront d’intégrer plus facilement toutes les technologies dans ce format AMP.

Toutefois, le but du projet Accelerated Mobile Pages est aussi de permettre une continuité effective de la via les publicités sur mobile tout en tenant compte des préoccupations des utilisateurs.

Et ce, afin de répondre en grande partie au “manifeste des publicités acceptables” auxquel participent déjà certains bloqueurs de publicités.

Donc, certaines publicités disponibles sur le web pourraient ne pas être affichées par AMP, surtout si elle mettent à mal l’expérience utilisateur.

Mais, tous les trackers, tags analytics et autres JavaScripts passeront dans un premier temps à la trappe avant qu’une solution ne soit trouvée avec les partenaires qui seraient seuls à fournir des statistiques sur leurs plateformes.

Quid des résultats de recherche dans Google mobile

sur mobile sera également un peu différent.

Non seulement les pages web des éditeurs participants se chargeront plus vite depuis la page de résultats de Google, mais les personnes effectuant des recherches sur mobile concernant des sujets d’actualité verront s’afficher, tout en haut de la page de résultats, une section “Top Stories” (Top Actualités ou Top Articles) avec un carrousel intégrant des articles et des images qu’ils pourront faire défiler horizontalement.

Et s’il n’y a aucun résultat compatible avec l’AMP, Google Search mobile affichera un listing de résultats, comme dans la deuxième image de ce post, mais toujours dans une section “A la une”.

C’est pourquoi Google se veut rassurant en disant qu’en aucun cas les pages AMP ne seraient favorisées par rapport aux autres pages mobiles. Et pourtant, l’algorithme de classement de Google mobile les favorisera automatiquement en raison de leur très faible temps de chargement.

Quant à , l’AMP va lui permettre d’afficher correctement les Tweets intégrés dans les contenus mobiles. Et les liens cliqués s’afficheront aussi instantanément.

, depuis votre mobile, tapez l’URL suivante : http://g.co/ampdemo. Et tapez,  par exemple, “today’s news”.

C’est peut-être la prochaine page d’accueil de Google Search mobile adaptée aux fichiers AMP en cache que tout le monde utilisera bientôt.

Youtube envisage un système d\'abonnement vidéo payant sans publicité

Logo Youtube

représente à ce jour la plus grande plateforme de visualisation de vidéos gratuites sur Internet.

Des publicités que les utilisateurs pouvaient, passées les 5 premières secondes de visualisation, supprimer pour accéder à leur vidéo à proprement parler.

Mais, à en croire les déclarations récentes de Susan Wojcicki, PDG de Youtube, certains utilisateurs pourront désormais être obligés de regarder entièrement les annonces publicitaires avant de pouvoir accéder au contenu gratuit.

En effet, +Susan Wojcicki a déclaré à la conférence organisée par le site Re/code ce qui suit :

Susan Wojcicki, CEO de Youtube
Susan Wojcicki, CEO de Youtube – Image via Recode.net

\ »

Les utilisateurs de Youtube pourraient donc soit accepter de regarder les publicités, soit payer un abonnement. Ce qui est un modèle intéressant. Nous réfléchissons à la manière de proposer ces options aux consommateurs.

Nous sommes au début du processus, mais nous observons ce que font les autres grands médias depuis bien longtemps. Et la plupart proposent à la fois un abonnement payant sans publicité et une offre gratuite avec publicité.\ »

propos des clips vidéo.