Twitter teste les fonctions Filtrer et Limiter sur les Tweets

Twitter cherche à obtenir des commentaires alors qu’il explore les contrôles de filtrage et de limite sur les Tweets. Ce n’est pas encore une fonctionnalité réelle, mais c’est une idée intéressante, notamment contre le harcèlement. Continuer la lecture de « Twitter teste les fonctions Filtrer et Limiter sur les Tweets »

Les réactions aux messages WhatsApp avec des emojis sont en route

WhatsApp pourrait bientôt vous permettre de « réagir » aux messages avec des emojis. Pourquoi envoyer des réponses complètes quand vous pouvez envoyer un “pouce levé” à la place ?  Continuer la lecture de « Les réactions aux messages WhatsApp avec des emojis sont en route »

Un test de Twitter vous montre les Spaces que vos amis écoutent

Dans l’espoir que les espaces audio ou Twitter Spaces n’empruntent pas le même chemin que Twitter Fleets, s’est largement concentré sur les efforts de découverte autour des salons de chat audio.  Continuer la lecture de « Un test de Twitter vous montre les Spaces que vos amis écoutent »

Google suggère une fonctionnalité pour la réécriture des titres ?

a commencé à remplacer les balises title dans les pages de résultats (SERP) par d’autres textes pertinents d’une page Web.

Google suggère une fonctionnalité pour la réécriture des titres dans les résultats

Google réécrit les balises title (titre du contenu) pour un nombre limité de pages dans les résultats de recherche, remplaçant souvent le texte de la balise title par la balise H1 d’une page.

On sait que Google ajuste les titres dans les SERP en effectuant de petits ajustements, tels que l’ajout du nom d’une entreprise à la fin. Mais maintenant, Google remplace les titres avec un texte différent.

Les référenceurs ont commencé à en prendre note le 16 août 2021, comme en témoignent les Tweets mentionnant une réécriture « massive » de title sur Google.

L’échelle des réécritures de titres est inconnue à l’heure actuelle, mais elle est suffisamment répandue pour que plusieurs référenceurs la rencontrent déjà.

Les preuves suggèrent que Google extrait du texte des balises H1 pour la majorité de ces réécritures. Cependant, Lily Ray note qu’elle a vu Google remplacer le titre (balise title) d’une page par du texte d’ancrage à partir d’un lien interne.

C’est intéressant… Je pense que quelqu’un a publié à ce sujet plus tôt aujourd’hui :

Pour le titre de cet article dans la SERP, Google n’affiche pas seulement la balise title, il n’affiche pas non plus le H1.

Au lieu de cela, il affiche le texte d’ancrage à partir d’un lien interne vers l’article.

Mayank Parmar ajoute qu’il y a des cas où Google insère des dates dans les titres :

Pour certains mots-clés, Google a mis à jour le titre de notre article pour inclure la date au début. La date a été sélectionnée à partir de l’URL.

Ce qui ressemblait à quelque chose comme :

01/08/2021 : Titre de l’article

J’ai changé un peu le titre et ça semble aller maintenant.

En théorie, il semble que Google peut choisir de récupérer n’importe quel texte pertinent d’une page et l’afficher en tant que titre dans les pages de résultats (SERPs).

C’est le cas depuis longtemps pour les balises meta description, car Google peut ajuster dynamiquement la description dans les extraits de recherche pour mieux correspondre à la requête d’un utilisateur.

Brodie Clark suggère que cette mise à jour ne se limite pas à un ou deux facteurs de référencement. Au contraire, il émet l’hypothèse que Google peut créer algorithmiquement n’importe quel texte à utiliser comme titre de page :

D’après ce que je peux voir, il n’y a pas de « facteurs de référencement » impliqué dans ce changement, avec une approche algorithmique conçue pour créer de meilleurs titres dans les résultats de recherche de Google dans leur ensemble.

Qu’il s’agisse de prendre le nouveau titre d’une balise d’en-tête (H1) ou de le sortir efficacement de nulle part.

Il poursuit en présentant des preuves que Google a remplacé un titre par du texte trouvé sur une autre page d’un site Web. Il n’y a apparemment aucune limite à l’endroit où le moteur de recherche peut aller extraire le texte du titre.

En outre, Clark note que lorsque Google réécrit un titre sur sa page de résultats, il a tendance à être plus court que l’original. Cela suggère un effort pour améliorer la lisibilité et accroître la pertinence d’un résultat.

S’il s’agit de quelque chose de plus qu’un test en direct repéré dans la nature, Google devrait en informer les référenceurs SEO le plus tôt possible.

Qu’est-ce que cela signifie pour le référenceur SEO ?

Il est impossible de tirer des conclusions sur la réécriture des balises title par Google pour le moment. Mais la réponse de Google (voir plus bas dans cet article

D’un autre côté, nous voyons peut-être les premières étapes d’un changement permanent. En supposant une seconde que c’est ainsi que Google gérera les titres dans les extraits de recherche à l’avenir, cela pourrait finir par être une bonne chose pour les sites Web.

L’objectif apparent du remplacement des titres est d’améliorer la pertinence pour les chercheurs. Si c’est le cas, un titre plus pertinent pourrait être plus convaincant à cliquer.

En ce qui concerne la façon dont vous devriez être préoccupé par cette mise à jour, je vais pointer vers ces conseils de Mueller. Il déclare que les titres sont importants, mais suggère qu’ils ne valent pas la peine d’être soulignés :

Les balises title sont importantes ! Elles sont importantes pour le référencement. Elles sont utilisées comme facteur de classement.

Bien sûr, elles sont certainement utilisées comme facteurs de classement, mais ce n’est pas quelque chose où je dirais que le temps que vous passez à peaufiner le titre est vraiment la meilleure utilisation de votre temps.

Pour ce que ça vaut, je n’ai vu aucun rapport de pages avec des titres réécrits chuter dans les classements. C’est donc une bonne indication que ce changement ne rendra pas le travail des référenceur plus difficile.

Danny Sullivan de Google veut corriger les réécritures de titre de page

Danny Sullivan, Responsable @SearchLiaison chez Google, répond à la récente mise à jour de réécriture du titre de la page avec un plan pour l’améliorer.

Danny Sullivan de chez Google entend les critiques de la récente mise à jour de réécriture du titre de la page et suggère un moyen de l’améliorer.

Depuis la semaine dernière, Google remplace les titres (balises title) dans les SERP pour certaines pages. Les référenceurs SEO estiment que Google fait cela pour améliorer la pertinence du texte affiché aux utilisateurs dans les résultats de recherche.

La mise à jour de la réécriture du titre de la page de Google n’est toujours pas confirmée dans le sens où aucune annonce officielle n’a été faite.

Un moyen d’améliorer la mise à jour de la réécriture du titre de la page de Google

Danny Sullivan propose un moyen de donner aux gens plus de contrôle sur leurs balises title, mais pas avant de suggérer que Google sait mieux quand il s’agit du texte à afficher.

Il dit qu’il avait l’habitude de croire que Google devrait avoir une balise « Je le pense vraiment » (I really mean it) pour garder les balises title et les meta descriptions telles quelles.

Depuis qu’il travaille pour Google, Sullivan a changé d’avis. Maintenant, il croit que les gens sont susceptibles de se tromper.

Comme je l’ai dit sur un autre Tweet, je pensais exactement comme je l’ai écrit là-bas, que nous devrions avoir une balise « Je le pense vraiment ».

Et puis vous savez quoi ? Vous découvrez en fait en travaillant pour un moteur de recherche combien de personnes se tromperaient sérieusement….

Comme ce n’est pas rare, nous entendons des gens qui ne comprennent pas pourquoi nous ne montrons pas une description pour leur page Web.

Même lorsque nous montrons un message expliquant pourquoi — ils nous ont bloqués : https://support.google.com/webmasters/answer/7489871

Que propose Sullivan à la place ?

Au lieu d’une balise « Je le pense vraiment » qui pourrait être utilisée sur toutes les pages, Sullivan dit qu’il aimerait que Google offre ce genre de fonctionnalité dans une capacité plus limitée.

Il propose une mise à jour de Console qui permettrait aux utilisateurs d’indiquer quand ils souhaitent conserver le titre HTML d’une page spécifique dans les SERP.

Voici où le plan de Sullivan diffère d’une simple balise, car il suggère que la fonctionnalité devrait être limitée à 5-10 utilisations par site.

En plus de cela, il y aurait une période d’expiration au cas où les gens feraient accidentellement une erreur à long terme.

Cela dit, j’aimerais nous voir trouver un mécanisme permettant aux propriétaires de sites d’indiquer de manière très sélective s’il existe des titres problématiques.

Comme peut-être dans la Search Console, vous pourriez dire que vous vouliez vraiment une balise de titre HTML utilisée plutôt que notre choix automatique…

Je pense que nous pourrions peut-être autoriser un nombre fixe par site, peut-être 5-10, et aussi avec une période d’expiration.

De cette façon, les gens ne feraient pas d’erreurs à long terme à grande échelle accidentellement, mais nous avons un certain équilibre pour les moments où notre sélection automatique du title pourrait ne pas être préférée.

 

Qu’en est-il des très grands sites ? 5-10 utilisations, ce n’est pas assez.

Comme le souligne une personne sur , ce n’est pas une solution idéale pour les sites avec des milliers de pages.

Sullivan précise que la fonctionnalité qu’il propose ne serait pas conçue pour gérer les pages à grande échelle. Elle serait conçue pour des cas d’utilisation limités lorsque vous êtes vraiment en désaccord avec le titre de la page que Google a décidé de montrer.

L’idée n’est pas que vous devriez gérer des millions d’URLs. Nos systèmes vont déjà sélectionner des titres. Voilà l’échelle.

C’est une idée pour que s’il y a quelques titres particuliers que vous n’aimez vraiment pas, vous puissiez les traiter. “

Il ne semble pas que Google va offrir un moyen de refuser les réécritures des titres de page (balises title) sur l’ensemble d’un site.

Si Danny Sullivan obtient son souhait, il peut y avoir un moyen de remplacer les réécritures de Google via une fonctionnalié d’utilisation limitée dans la Search Console.

Mais son fil de Tweets n’est en aucun cas une confirmation que quelque chose est actuellement en préparation.

Source : Searchenginejournal

YouTube Studio déploie 3 mises à jour pour aider les YouTubeurs

YouTube déploie trois mises à jour qui aideront les créateurs à accéder à des données utiles dans .

YouTube Studio déploie 3 mises à jour pour aider les YouTubeurs

YouTube Studio reçoit trois mises à jour sur mobile et ordinateur de bureau qui aideront les créateurs à rester informés des données qui comptent pour leur chaîne.

Les mises à jour sont les suivantes :

  1. Cartes en temps réel améliorées : 

    Les cartes en temps réel dans Studio sur et sont améliorées.Ces cartes affichent des données à la minute près sur des mesures de chaînes importantes telles que le nombre d’abonnés et les vues vidéo.

    Les cartes en temps réel s’améliorent au niveau vidéo et au niveau de la chaîne. Les améliorations semblent être l’ajout de données de la portée et de l’engagement, qui ont maintenant des onglets dédiés.

    Ci-dessous un exemple :

    Les cartes en temps réel s’améliorent au niveau vidéo et au niveau de la chaîne. Les améliorations semblent être l’ajout de données de la portée et de l’engagement, qui ont maintenant des onglets dédiés.

    Auparavant, ces cartes affichaient uniquement les données de vue d’ensemble de base.

    Cela fait partie d’un effort continu pour atteindre la parité des fonctionnalités entre YouTube Studio sur mobile et ordinateur de bureau.

  2. Une boîte de réception pour les mentions de la chaîne : 

    Les YouTubeurs ont désormais accès à une boîte de réception de mentions dans YouTube Studio. La boîte de réception vous montrera tous les endroits où votre chaîne a été mentionnée sur YouTube.Si votre chaîne est mentionnée dans la section des commentaires de la vidéo d’une autre chaîne, par exemple, la boîte de réception des mentions est l’endroit où vous pouvez aller pour le savoir.

    Répondre aux mentions peut aider à obtenir plus de regards sur votre chaîne car cela peut vous rendre plus visible pour différents publics.

    La boîte de réception des mentions se trouve à l’endroit où vous accédez aux commentaires des téléspectateurs dans YouTube Studio.

    Un nouvel onglet vous permettra de basculer entre la boîte de réception des commentaires et la boîte de réception des mentions.

    Cette fonctionnalité n’est disponible que sur le bureau.

  3. Suggestions de hashtag en autocomplétion : 

    Depuis que YouTube a lancé des hashtags consultables en Janvier 2021, les créateurs demandent plus de conseils sur la façon de les utiliser.En réponse, YouTube lance des suggestions de hashtag en autocomplétion, qui recommanderont des hashtags pertinents en fonction de ce qui est le plus populaire.

    La fonctionnalité fonctionne de manière similaire aux suggestions de hashtag sur et .

    Commencez à taper le hashtag et YouTube affichera les balises possibles à utiliser, ainsi que des données sur le nombre de chaînes et de vidéos utilisant chaque hashtag.

    Commencez à taper le hashtag et YouTube affichera les balises possibles à utiliser, ainsi que des données sur le nombre de chaînes et de vidéos utilisant chaque hashtag.

    Ceci est disponible sur mobile et ordinateur de bureau sur toutes les plates-formes.

Enfin, YouTube rappelle aux créateurs que le mode sombre est désormais disponible pour YouTube Studio sur ordinateur.

Source : Searchenginejournal

LinkedIn affiche des évaluations et avis sur les profils

Les utilisateurs de LinkedIn peuvent désormais être évalués et commentés sur les services qu’ils fournissent, et ces avis s’affichent leur profil.

LinkedIn affiche des évaluations et avis sur les profils

Une mise à jour des profils permettra aux utilisateurs d’être évalués, notés et examinés sur les compétences qu’ils offrent en tant que fournisseurs de services.

Les avis seront affichés dans une nouvelle section sur les profils utilisateur pour lesquels l’option « Services fournis » est activée.

La fonctionnalité “Services fournis” de LinkedIn permet aux fournisseurs de services et aux PME de mettre en évidence les compétences qu’ils peuvent offrir aux clients potentiels.

Elle a été lancée en 2019 et jusqu’à présent, ce n’était qu’une liste statique de différents noms de services.

Désormais, la section “Services” des profils LinkedIn hébergera les avis d’anciens clients, ce qui peut être un moyen efficace de se démarquer et de se vendre dans un domaine concurrentiel.

Les utilisateurs dont la page Service est activée sur leur profil ont reçu un e-mail de LinkedIn qui se lit comme suit :

Nous sommes ravis de partager que vous pouvez maintenant recevoir et consulter les avis en tant que fournisseur de services sur LinkedIn.

Pour voir les avis que vous avez reçus d’anciens clients ou pour gérer vos avis, accédez simplement à votre page de service.

Si vous n’avez reçu aucun avis sur votre page de service, assurez-vous de commencer à augmenter le nombre d’avis en envoyant des invitations pour recevoir des avis.

Dans un effort apparent pour prévenir les abus des deux côtés, les avis LinkedIn ne peuvent être laissés que sur invitation uniquement. Cela devrait protéger les utilisateurs contre les attaques avec des critiques négatives.

Pour empêcher les utilisateurs de spammer des contacts avec des invitations de révision (à commenter), chaque utilisateur disposera de 20 crédits d’invitation. Cette limite stricte devrait encourager les utilisateurs à réfléchir attentivement à qui les invitations seront envoyées.

Nouveau! @LinkedIn déploie une fonctionnalité d’évaluation + avis pour les profils.

Les utilisateurs de LinkedIn qui ont activé les « Services » sur leur profil pourront désormais demander et gérer des avis aux clients.

Vous obtenez 20 crédits pour demander des avis aux clients précédents.

Si vous n’avez pas encore créé de page de services sur votre profil LinkedIn, c’est le moment idéal pour le faire. Voir les instructions dans la section suivante.

Comment créer une page de services sur LinkedIn

Les pages de service LinkedIn sont des pages de destination dédiées qui présentent gratuitement vos services et vos entreprises.

Les utilisateurs individuels et les PME peuvent donc créer des pages de destination dédiées sur leurs profils LinkedIn pour présenter leurs services.

Suivez les étapes ci-dessous pour créer une page Service :

  1. Cliquez sur l’icône du Profil en haut de votre page LinkedIn d’accueil.
  2. Cliquez sur le bouton “Disponible pour ».
  3. Sélectionnez ”Offres de services » pour présenter les services que vous offrez pour que de nouveaux clients vous découvrent.
  4. Cliquez sur le bouton “Continuer” après avoir examiné “Comment ça marche”.
  5. Complétez les informations de la page “Configuration de service ».
  6. Cliquez sur le bouton “Suivant”.
  7. Prévisualisez les informations qui apparaîtront sur votre “Page de service”.
  8. Cliquez sur le bouton “Apporter des modifications » pour ajuster votre Page de service ou cliquez sur le bouton “Publier” pour rendre votre Page de service visible par les membres.

Une fois qu’une page de service est créée, vous pouvez inviter jusqu’à 20 anciens clients à écrire un avis. Les clients doivent être des contacts au premier degré.

Comment inviter d’anciens clients à rédiger un avis pour vous ?

Les pages de service LinkedIn présentent vos services et vos entreprises sans frais.

Une fois que vous avez créé une page de service et commencé à fournir des services, vous pouvez inviter jusqu’à 20 anciens clients à rédiger un avis sur votre niveau de service. Les clients doivent être des connexions au premier degré.

Les avis peuvent être activés ou désactivés à tout moment.

Important: Cette fonctionnalité se déploie progressivement. Les avis peuvent être collectés mais ne seront pas affichés immédiatement. Pour inviter les clients à revoir votre service :

  1. Cliquez sur l’icône « Vous » en haut de votre page d’accueil LinkedIn.
  2. Cliquez sur le bouton “Afficher le profil”.
  3. Cliquez sur le module “Fournir des services” en haut de votre profil.
  4. Cliquez sur le bouton “Inviter à commenter ».
  5. Sélectionnez une catégorie de service.
  6. Cliquez sur le bouton “Suivant”.
  7. Cliquez sur la case à cocher à côté de l’ancien client concerné.
  8. Cliquez sur le bouton « Inviter ».

Cette fonctionnalité est progressivement déployée et est disponible sur le bureau uniquement. Les avis peuvent être collectés pendant son déploiement, mais ils ne seront pas affichés immédiatement.

Twitter ajoute plus de contexte aux sujets tendances

Twitter intensifie ses efforts pour fournir aux utilisateurs des informations précises sur les raisons pour lesquelles un sujet est tendance.

Twitter ajoute plus de contexte aux sujets tendances

améliore la façon dont il tient les utilisateurs informés sur les sujets tendances grâce à une collaboration avec The Associated Press (AP) et Reuters.

Faire équipe avec AP et Reuters permettra à Twitter d’augmenter l’échelle et la vitesse à laquelle il fournit un contexte aux sujets de conversation populaires.

Actuellement, Twitter explique les principales tendances à une échelle limitée. Ceci est accompli en joignant des informations supplémentaires à la tendance telles qu’un Twitter Moments, un seul tweet ou une description écrite.

Twitter vise à renforcer la diffusion de ces informations de plusieurs manières clés :

  • Échelle : Les utilisateurs peuvent s’attendre à voir plus de descriptions contextuelles sur les tendances Twitter à l’avenir.
  • Rapidité : Des informations sur les sujets de conversation populaires seront fournies en temps réel au fur et à mesure qu’ils émergent.
  • Exactitude : Cette collaboration permettra à Twitter de fournir des informations exactes lorsque les faits sont contestés.
  • Fiabilité : Les liens vers des rapports provenant de sources fiables seront fournis plus fréquemment.

En outre, Twitter tentera de fournir des informations sur les sujets avant qu’ils ne deviennent viraux.

Lorsqu’il est possible que le sujet génère des informations trompeuses, Twitter essaiera de faire connaître les faits avant que la désinformation ne se propage.

Plutôt que d’attendre que quelque chose devienne viral, Twitter contextualisera le développement du discours au rythme ou en prévision de la conversation publique.

Twitter a d’abord déployé des explications sur les sujets tendances sur Twitter‎ en Septembre 2020.

Bien qu’utiles parfois, ils ne sont pas affichés pour toutes les tendances et ils n’apparaissent certainement pas en temps réel.

Les problèmes de rapidité et d’échelle sont résolus par la collaboration avec Associated Press et Reuters, tout comme une autre chose pour laquelle Twitter a besoin d’aide – la vérification des faits (fact checking).

Beaucoup de travail est nécessaire à la vérification des faits du contenu Web viral, et Twitter n’a pas les ressources pour le faire en interne. Même externalise sa vérification des faits.

Actuellement, c’est l’équipe de curation (éditoriale) de Twitter qui est chargée d’ajouter des explications aux sujets tendances, et ils n’ont pas l’expertise des journalistes d’investigation.

C’est là qu’AP et Reuters entrent en jeu. Maintenant, Twitter a les ressources à portée de main pour diffuser les faits avant que la désinformation ne se propage trop loin.

Au cours de cette phase initiale du programme, AP et Reuters se concentreront sur le contenu en anglais.

Twitter affirme que ces efforts se développeront au fil du temps pour fournir un support dans toutes les langues et tous les fuseaux horaires du monde entier :

Nous nous engageons à faire en sorte que lorsque les gens viennent sur Twitter pour voir ce qui se passe, ils soient en mesure de trouver facilement des informations fiables.

Twitter sera en mesure d’élargir l’échelle et d’accélérer nos efforts pour fournir un contexte opportun et faisant autorité sur le large éventail de sujets et de conversations mondiaux qui se produisent sur Twitter tous les jours.

Source : Searchenginejournal

Twitter teste Shop Module et lance le profil professionnel

Twitter cherche à aider les entreprises à intégrer l’ à leurs profils avec une nouvelle fonctionnalité appelée Shop Module.

Twitter teste Shop Module et lance le profil professionnel

Shop Module est conçu pour permettre aux entreprises de présenter leurs produits en haut de leur page de profil Twitter.

Les entreprises pourront utiliser la fonctionnalité pour créer un carrousel de leurs produits pour que les gens puissent les parcourir.

Twitter espère que les modules de boutique (ou Shop Modules) seront :

Une fonctionnalité qui nous permet d’explorer comment les profils shoppables peuvent créer un chemin de parler et découvrir des produits sur Twitter à les acheter réellement.

Si le projet pilote est couronné de succès, les Shop Modules pourraient devenir largement disponibles, offrant aux marques une nouvelle façon d’aider le public à découvrir leurs produits.

Les bases d’utilisateurs des plateformes de médias sociaux varient selon des facteurs tels que l’âge, le sexe et le niveau d’éducation. Cette nouvelle fonctionnalité peut être particulièrement utile pour les marques B2C ou D2C dont les publics cibles sont particulièrement actifs sur Twitter.

Bruce Falk, chef de produit Twitter a décrit la fonctionnalité dans un billet de blog :

Le Shop Module est un espace dédié en haut d’un profil où les entreprises peuvent présenter leurs produits. Lorsque les gens visitent un profil avec le module boutique activé, ils peuvent faire défiler le carrousel de produits et taper sur un seul produit pour en savoir plus et acheter – de manière transparente dans un navigateur intégré à l’application, sans avoir à quitter Twitter.

Nous commençons petit avec une poignée de marques aux États-Unis. Les personnes aux États-Unis qui utilisent Twitter en anglais sur les appareils pourront voir le Shop Module (module boutique).

 

Autres infos sur Twitter Shop Module

 

  • Shop Module est un carrousel de produits. En appuyant sur un produit, l’utilisateur se retrouve sur la page de détails du produit associé (dans un navigateur dans l’application, afin qu’il ne quitte pas Twitter), où il peut en savoir plus et/ou terminer l’achat.
  • Le projet pilote de Shop Module n’est actuellement pas ouvert pour que les entreprises s’inscrivent.
  • Twitter dit créer des partenariats plus profonds avec des entreprises qui reflètent pour qui il construit avec un nouveau conseil consultatif des commerçants.Le conseil d’administration sera composé des « meilleurs exemples de commerçants sur Twitter » et l’entreprise espère utiliser ce conseil consultatif pour répondre aux besoins des entreprises de différentes tailles et de tous les secteurs verticaux dans sa propre innovation de produit.

Vous aimez notre nouveau look ? Aujourd’hui, nous lançons un test passionnant d’un nouveau type de profil appelé Profils professionnels !

Les profils professionnels sont un nouvel outil qui permettra aux entreprises, aux organismes à but non lucratif, aux éditeurs et aux créateurs – toute personne qui utilise Twitter pour le travail – d’afficher des informations spécifiques sur leur entreprise directement sur leur profil.

Twitter a donc lancé Shop Modules, une section dédiée en haut des profils où les marques et les entreprises peuvent présenter leurs produits, en tant que pilote, a annoncé la société mercredi.

Le test Shop Module est actuellement déployé avec une poignée de marques aux États-Unis, et seules les personnes aux États-Unis qui utilisent Twitter en anglais sur les appareils iOS sont actuellement en mesure de voir le module.

Twitter déploie les sous-titres automatiques pour les Tweets vocaux

Maintenant, lorsque vous enregistrez un Tweet vocal, les légendes sont automatiquement générées et affichées.

Twitter déploie les sous-titres automatiques pour les Tweets vocaux

a déployé les Tweets vocaux il y a plus d’un an maintenant et a pris beaucoup d’initiative pour palier au manque de fonctionnalités d’accessibilité.

Twitter déploie maintenant des sous-titres pour les Tweets vocaux, a annoncé la société.

Twitter a lancé pour la première fois des Tweets vocaux en juin 2020, mais ils ont rapidement été critiqués à l’époque par les défenseurs de l’accessibilité pour ne pas avoir de légendes.

Désormais, lorsque vous créez un Tweet vocal (ce que vous ne pouvez faire que sur l’application pour le moment), les sous-titres seront automatiquement générés dans les langues prises en charge, à savoir l’anglais, le japonais, l’espagnol, le portugais, le turc, l’arabe, l’hindi, le français, l’indonésien, le coréen et l’italien.

Pour afficher les sous-titres d’un Tweet, vous pouvez cliquer ou appuyer sur l’icône “CC” dans le coin supérieur droit de la fenêtre du Tweet vocal.

Les légendes n’apparaissent que sur les nouveaux Tweets vocaux, de sorte que vous ne les verrez pas sur les plus anciens.

Nous avons pris vos commentaires et nous avons fait le travail. Pour améliorer les fonctionnalités d’accessibilité, les légendes pour les Tweets vocaux sont déployées aujourd’hui.

Maintenant, lorsque vous enregistrez un Tweet vocal, les légendes seront automatiquement générées et apparaîtront. Pour afficher les légendes sur le Web, cliquez sur le bouton « CC ».

La transcription audio et vidéo fait partie de notre plan plus large visant à rendre Twitter accessible à tous dans toutes les fonctionnalités, existantes et nouvelles.

Lorsque les Tweets vocaux ont été testés pour la première fois, les critiques ont immédiatement souligné qu’ils auraient dû avoir des légendes dès le début, comme l’exige la loi fédérale aux États-Unis.

Twitter a ensuite admis qu’il n’avait pas d’équipe dédiée à l’accessibilité et comptait sur les employés pour donner plus de temps pour ces fonctionnalités. C’est désormais chose faite.

Twitter propose également des sous-titres dans les Twitter Spaces, ses salons audio sociaux de type .

Source : Theverge