Google Search teste l’affichage des avis obtenus par les détaillants

Google teste l’intégration des évaluations des vendeurs dans la recherche organique, une fonctionnalité qui n’était auparavant affichée que dans la recherche payante.

Google Search teste l’affichage des avis obtenus par les détaillants

 

Google fusionne donc les fonctionnalités de recherche payantes et organiques dans un test qui montre les évaluations des vendeurs des entreprises dans des extraits de recherche réguliers.

Cela a d’abord été rapporté par Brodie Clark qui crédite Brian Freiesleben de la découverte.

Dans le cadre du test, les évaluations ou notations par étoiles sont affichées dans les pages de résultats en fonction de la note du site Web dans Google Merchant Center.

Les évaluations des détaillants sont une fonctionnalité des annonces payantes de Google Ads via les extensions d’avis arrêtée en Janvier 2018 avant de revenir dans .

Ce qui rend son croisement dans la recherche organique comme quelque chose que les référenceurs devraient connaître.

Regardons ce que l’on sait du test jusqu’à présent et ce qu’il pourrait signifier pour la recherche à l’avenir.

 

Évaluations des vendeurs Google dans la recherche organique

 

Les évaluations des vendeurs dans la recherche organique sont un développement important pour deux raisons.

  • La première est que les évaluations des vendeurs sont traditionnellement réservées aux annonces payantes dans Google Shopping.
  • L’autre raison est que les pages affichaient des notations par étoiles sans l’aide du balisage de d’évaluation des avis.

Les classements par étoiles peuvent apparaître dans les résultats organiques si un balisage particulier est utilisé.

Étant donné que ces pages n’utilisaient pas le balisage, cela signifie que les évaluations des vendeurs étaient générées à partir des mêmes sources que Google Ads.

Toutefois, je peux dire qu’il s’agit d’un test qui a déjà eu lieu en 2015, et qui apparaît à nouveau en 2021.

Il est important que les référenceurs soient conscients de ce test, car les sites Web peuvent avoir des évaluations de vendeurs même s’ils n’achètent pas Google Ads ou Google Shopping pour de la publicité sur le moteur de recherche.

Si Google déploie cela à plus grande échelle, il sera nécessaire de savoir quels facteurs contribuent au calcul de l’évaluation des vendeurs d’un site.

Les évaluations des vendeurs sur Google Shopping (qui peut afficher les photos des avis clients) peuvent être basées sur une ou plusieurs des sources suivantes :

  • Google Avis Clients : Un programme gratuit qui collecte des avis post-achat au nom des marchands.
  • Mesures de performance agrégées provenant d’études ou analyses sur les achats, menées par Google.
  • Avis Google Shopping pour le domaine de votre boutique, qui incluent des avis provenant de diverses sources tierces et d’utilisateurs de .

Tout détaillant avec un flux de produits téléchargé sur Google Merchant Center peut potentiellement avoir une évaluation de vendeur dans les résultats organiques de Google Search.

Si vous n’êtes pas au courant de votre évaluation du vendeur, ou si vous en avez une, ce serait le bon moment pour la rechercher.

 

C’est quoi mon évaluation du vendeur Google ?

 

Voici comment vérifier si vous avez une évaluation du vendeur.

Pour savoir si vous avez une évaluation du vendeur pour un pays spécifique, modifiez l’URL suivante pour remplacer « http://www.domaine.com » par l’URL de votre page d’accueil :

Example URL:

://www.google.com/shopping/ratings/account/lookup?q=http://www.domaine.com

Une fois cette page chargée, Google affichera des informations sur votre boutique en ligne et son évaluation du vendeur, comme ici pour la Fnac

Google précise :

Les notes sont calculées à partir des informations recueillies sur les achats effectués auprès du détaillant.

Examinez votre évaluation du vendeur et regardez d’où viennent les avis, car ce sera différent pour tous les détaillants.

À partir de là, vous aurez une idée de l’endroit où vous devez acquérir des avis afin de maintenir une note du vendeur satisfaisante pour votre magasin.

Si Google ne dispose pas d’informations pour votre boutique, ou si votre boutique n’atteint pas les seuils minimaux d’évaluation des vendeurs, une page d’évaluation des vendeurs peut ne pas se charger pour votre page d’accueil.

Gardez à l’esprit que ce n’est qu’un test, et il semble que ce soient les premières étapes selon les exemples que Clark a partagés sur Twitter.

OK, j’ai maintenant eu plus de temps pour examiner le nouveau test d’évaluation du vendeur.

Certainement l’un des développements de fonctionnalités organiques les plus intéressants de ces derniers temps.

L’application est en fait plus large que je ne le pensais (j’ai ajouté quelques mises à jour à mon post).

Dans cet exemple, une note du vendeur est affichée pour l’article Wikipédia d’, ce qui est incorrect car Wikipédia n’est pas un site e-commerce.

Source : Searchenginejournal

Brave Search : Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau moteur de recherche

Search dans le navigateur Brave, offre aux utilisateurs la première alternative indépendante privée de recherche aux grandes technologies.

Brave Search : Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau moteur de recherche

 

À partir d’aujourd’hui, les utilisateurs en ligne ont une nouvelle option indépendante pour la recherche qui leur donne une confidentialité inégalée.

Qu’ils soient déjà des utilisateurs du navigateur Brave, cherchant à étendre leur protection de la vie privée en ligne avec le tout-en-un, Brave Search intégré dans le navigateur Brave, ou des utilisateurs d’autres navigateurs à la recherche du meilleur moteur de recherche préservant la vie privée, ils peuvent tous utiliser la nouvelle version bêta de Brave Search qui met les utilisateurs en premier, et en contrôle total de leur expérience en ligne.

 

Brave Search est construit sur un index complètement indépendant et ne suit pas les utilisateurs, leurs recherches ou leurs clics.

Brave Search est disponible en version bêta dans le monde entier sur tous les navigateurs Brave (bureau, et ) comme l’une des options de recherche aux côtés d’autres moteurs de recherche, dont le leader incontesté reste tout de même , et deviendra la recherche par défaut dans le navigateur Brave plus tard cette année.

Il est également disponible à partir de n’importe quel autre navigateur via search.brave.com.

Brave Search a été annoncé en Mars dernier lorsque Brave a acquis Tailcat, et depuis lors, plus de 100.000 utilisateurs se sont inscrits pour un accès et des tests en préversion.

Brave a récemment dépassé les 32 millions d’utilisateurs actifs mensuels (contre 25 millions en Mars 2021), et Brave Search est le dernier produit offert par l’entreprise dans sa suite d’outils de préservation de la vie privée, car des millions d’utilisateurs se tournent vers des alternatives aux grandes technologies.

Brave propose déjà Brave Ads, Brave News et un service Firewall+VPN préservant la confidentialité.

Brave Search est différent des autres moteurs de recherche car il utilise son propre index et suit des principes différents :

  1. Confidentialité : pas de suivi ou de profilage des utilisateurs.
  2. L’utilisateur en premier (User-first) : l’utilisateur vient en premier, pas les industries de la publicité et des données.
  3. Indépendance : Brave a son propre index de recherche pour répondre aux requêtes courantes en privé sans compter sur d’autres fournisseurs.
  4. Choix : bientôt, des options pour la recherche payante sans publicité et la recherche financée par la publicité.
  5. Transparence : pas de méthodes ou d’algorithmes secrets pour biaiser les résultats, et bientôt, des modèles de classement ouverts organisés par la communauté pour assurer la diversité et prévenir les biais algorithmiques et la censure pure et simple.
  6. Fluidité : meilleure intégration de sa catégorie entre le navigateur et la recherche sans compromettre la confidentialité, de la personnalisation aux résultats instantanés au fur et à mesure que l’utilisateur tape.
  7. Ouverture : Brave Search sera bientôt disponible pour alimenter d’autres moteurs de recherche.

Brendan Eich, PDG et cofondateur de Brave, déclare :

Brave Search est le moteur de recherche le plus privé de l’industrie, ainsi que le seul moteur de recherche indépendant, donnant aux utilisateurs le contrôle et la confiance qu’ils recherchent dans les alternatives aux grandes technologies.

Contrairement aux anciens moteurs de recherche qui suivent et profilent les utilisateurs, et aux moteurs de recherche plus récents qui sont principalement un skin sur les moteurs plus anciens et n’ont pas leurs propres index, Brave Search offre une nouvelle façon d’obtenir des résultats pertinents avec un index alimenté par la communauté, tout en garantissant la confidentialité.

Brave Search comble un vide évident sur le marché aujourd’hui, car des millions de personnes ont perdu confiance dans l’économie de la surveillance et cherchent activement des solutions pour contrôler leurs données.

 

Brave Search a son propre index

Brave Search utilise son propre index, mais garantit également une recherche entièrement anonyme, est transparent dans la façon dont les résultats de recherche sont classés et s’intègre à un navigateur préservant la confidentialité sur ordinateur et mobile.

Une combinaison générale d’indépendance et de confidentialité qu’aucun autre fournisseur n’offre.

Pour une comparaison détaillée de Brave Search par rapport à d’autres moteurs de recherche, veuillez consulter le tableau ci-dessous :

Pour une comparaison détaillée de Brave Search par rapport à d’autres moteurs de recherche, veuillez consulter le tableau ci-dessous

Brave Search introduit également la première mesure d’indépendance de recherche de l’industrie, affichant le ratio de résultats provenant exclusivement de l’index de Brave. Il est dérivé en privé à l’aide du navigateur de l’utilisateur car Brave ne crée pas de profils utilisateur.

Les utilisateurs peuvent vérifier cette métrique agrégée pour vérifier l’indépendance de leurs résultats et voir comment les résultats sont alimentés par son propre index, ou si des tiers sont utilisés pour les résultats à longue traîne pendant qu’il est encore en train de construire son index.

Par exemple, Brave Search répondra généralement à la plupart des requêtes, reflétées par une métrique d’indépendance élevée.

Cependant, pour certaines fonctionnalités, comme la recherche d’images, Brave Search récupérera les résultats de Bing. Bien que cela n’entraîne aucun suivi des utilisateurs, cela réduira la mesure d’indépendance.

Comme mentionné ci-dessus, la transparence est un principe clé chez Brave, et il y aura également une mesure d’indépendance mondiale pour Brave Search dans toutes les recherches, qu’il mettra à la disposition du public pour montrer comment nous progressons vers une indépendance complète.

 

Comme mentionné ci-dessus, la transparence est un principe clé chez Brave, et il y aura également une mesure d’indépendance mondiale pour Brave Search dans toutes les recherches

Afin de présenter une véritable alternative indépendante aux grandes technologies, Brave a décidé de construire son propre index plutôt que de le louer à Google ou Microsoft, comme le font actuellement d’autres moteurs de recherche plus petits.

Brave Search comprend des contributions anonymisées de la communauté pour améliorer et affiner les résultats.

Cependant, il existe des types de requêtes, ainsi que certains domaines tels que la recherche d’images, pour lesquels les résultats de Brave Search ne sont pas encore suffisamment pertinents, et dans ces cas, il utilise des API jusqu’à ce qu’il soit en mesure d’étendre son index.

La mesure d’indépendance Brave Search est une barre de progression, et son objectif est d’atteindre une plus grande indépendance et une meilleure qualité sans compromettre la vie privée de ses utilisateurs.

Brave Search n’affiche pas d’annonces au cours de cette première partie de la phase bêta, mais il offrira des options pour la recherche payante sans publicité et la recherche gratuite financée par la publicité plus tard.

 

A propos de Brave

Le navigateur rapide et axé sur la confidentialité de Brave Software, combiné à sa plate-forme de publicité numérique basée sur la blockchain, réinvente le Web pour les utilisateurs, les éditeurs et les annonceurs.

Les utilisateurs obtiennent une expérience Web privée et plus rapide avec une durée de vie de la batterie beaucoup plus longue, les éditeurs augmentent leur part de revenus et les annonceurs obtiennent une meilleure conversion.

Les utilisateurs peuvent opter pour des publicités respectueuses de la vie privée qui les récompensent avec le jeton d’attention de base (BAT pour “Basic Attention Token”), un jeton de type voyageur fréquent qu’ils peuvent échanger ou utiliser pour donner un pourboire ou contribuer aux éditeurs et autres créateurs de contenu.

La solution Brave est gagnant-gagnant pour tous ceux qui ont un intérêt dans le Web ouvert et qui sont fatigués de renoncer à la vie privée et aux revenus aux intermédiaires ad-tech (technologie publicitaire).

Brave compte actuellement plus de 32 millions d’utilisateurs actifs mensuels et plus de 1,2 million d’éditeurs vérifiés.

Brave Software a été co-fondé par Brendan Eich, créateur de JavaScript et co-fondateur de Mozilla (), et Brian Bondy, anciennement de Khan Academy et Mozilla.

Google arrête de faire payer les moteurs de recherche alternatifs sur Android

change le fonctionnement de son écran de choix de moteur de recherche par défaut sur Android en Europe, à la suite des plaintes des concurrents concernant son modèle pay-to-play (payer pour être affiché), a annoncé la société dans un billet de blog.

Google arrête de faire payer les moteurs de recherche alternatifs sur Android

 

L’écran de sélection apparaît pour les utilisateurs lorsqu’ils configurent un appareil pour la première fois et est conçu pour offrir un choix de moteurs de recherche après que Google a été frappé par une amende antitrust record de 5 milliards de dollars en 2018.

À partir de Septembre 2021, le géant de la recherche rend gratuit l’inclusion des moteurs de recherche et augmente le nombre de services qui seront affichés sur l’écran de choix.

Actuellement, l’écran de choix comprend un choix de seulement 4 fournisseurs de recherche.

L’un est Google, et les 3 autres sont choisis par l’intermédiaire d’un processus d’enchères scellées.

Les fournisseurs de recherche « indiquent chacun le prix qu’ils sont prêts à payer chaque fois qu’un utilisateur les sélectionne à partir de l’écran de choix » et Google sélectionne ensuite les trois meilleurs enchérisseurs au-dessus d’un seuil d’enchère minimum et les affiche dans un ordre aléatoire à l’écran.

Après les modifications, qui s’appliqueront à tous les appareils vendus dans l’Espace économique européen et au Royaume-Uni, Google affichera jusqu’à 12 fournisseurs sur son écran de choix de moteurs de recherche, et aucun n’aura à payer pour être inclus.

Les 5 premiers seront les moteurs de recherche les plus populaires dans un pays donné, tels que déterminés par le service d’analyse Web StatCounter, affichés dans un ordre aléatoire.

En dessous de ceux-ci, Google affichera jusqu’à 7 autres fournisseurs dans un ordre aléatoire. S’il y a plus de 7 autres fournisseurs parmi lesquels choisir, Google dit qu’il affichera au hasard une sélection de 7 chaque fois que l’écran de choix sera affiché.

Bien que les fournisseurs n’auront pas à payer pour être inclus, Google a détaillé un certain nombre de conditions d’éligibilité ici.

Les fournisseurs doivent offrir un « service de recherche générale », ce qui signifie que les résultats ne peuvent pas être limités à un seul sujet, qu’ils doivent offrir une application gratuite sur Google Play et qu’ils doivent être correctement localisés dans un pays pour être visibles sur son écran de choix.

Google fait maintenant ce qu’il aurait dû faire il y a 3 ans : un menu de préférences de moteur de recherche gratuit sur Android dans l’UE.

Cependant, il devrait être sur toutes les plates-formes (par exemple, également Chrome de bureau), accessible à tout moment (c’est-à-dire pas seulement lors de la réinitialisation d’usine) et dans tous les pays.

Google déclare dans son post :

Nous avons eu des discussions constructives avec la Commission européenne pendant de nombreuses années sur la façon de promouvoir encore plus de choix sur les appareils Android, tout en veillant à pouvoir continuer à investir dans la plate-forme Android et à la fournir gratuitement à long terme.

Nous nous sommes conformés à une décision de 2018 qui nous obligeait à distribuer Search séparément de Google Play.

En consultation avec la Commission, nous sommes ensuite allés encore plus loin en introduisant une possibilité promotionnelle pour les applications et les navigateurs de recherche et, par la suite, un écran de choix obligeant les utilisateurs d’Android à choisir un fournisseur de recherche par défaut.

Dans les deux cas, nous avons équilibré l’introduction d’un choix supplémentaire pour les fabricants d’appareils et les utilisateurs avec des modifications de nos conditions commerciales.

À la suite d’autres commentaires de la Commission, nous apportons maintenant quelques modifications finales à l’écran de choix, notamment en rendant la participation gratuite pour les fournisseurs de recherche éligibles.

Nous allons également augmenter le nombre de fournisseurs de recherche affichés à l’écran. Ces changements entreront en vigueur à partir de Septembre de cette année sur les appareils Android.

Réagissant à la nouvelle, le PDG de DuckDuckGo, Gabriel Weinberg, a accueilli avec prudence les changements, mais a critiqué Google pour ne pas les avoir faits il y a 3 ans.

Il a déclaré qu’ils devraient également s’appliquer à plus d’appareils et dans tous les pays, et que l’écran de choix ne devrait pas être limité à la première fois qu’un utilisateur configure ou réinitialise un appareil Android aux paramètres d’usine.

Dans sa FAQ, Google a confirmé que les utilisateurs ne verront l’écran de choix qu’une seule fois par appareil, lors de la configuration.

L’année dernière, Weinberg a critiqué le processus d’enchères et l’a qualifié de « fondamentalement défectueux ».

Mais dans des commentaires adressés à Bloomberg, les responsables de l’UE ont salué la décision « positive » qui répondait aux plaintes des concurrents de Google.

« Les utilisateurs auront encore plus de possibilités de choisir une alternative », a déclaré la Commission européenne.

Source : Theverge

Comment Google met à jour Search pour améliorer les résultats ?

D’après , nos ordinateurs, smartphones et applications sont régulièrement mis à jour pour les améliorer. La même chose se produit avec Google Search.

Comment Google met à jour Search pour améliorer les résultats ?

 

En fait, est mis à jour des milliers de fois par an pour améliorer l’expérience et la qualité des résultats. Voici plus d’informations sur le fonctionnement de ce processus.

 

Pourquoi les mises à jour sont importantes ?

Google Search reçoit chaque jour des milliards de requêtes de pays du monde entier dans 150 langues.

Les systèmes automatisés de Google identifient les informations les plus pertinentes et les plus fiables à partir de centaines de milliards de pages de son index pour aider les gens à trouver ce qu’ils recherchent.

Fournir d’excellents résultats à ce type d’échelle et de complexité nécessite de nombreux systèmes différents, et Google dit être toujours à la recherche de moyens d’améliorer ces systèmes afin de pouvoir afficher les résultats les plus utiles possibles.

Grâce aux améliorations continues, ses processus d’évaluation montrent qu’il a réduit de plus de 40% le nombre de résultats non pertinents apparaissant sur une page de résultats de recherche au cours des cinq dernières années.

Google envoie des milliards de visites sur des sites Web chaque jour, et en fournissant des résultats très pertinents, il a pu continuer à augmenter le trafic qu’il envoie vers les sites chaque année depuis sa fondation, dixit Google.

Google dit envoyer également des visiteurs sur un large éventail de sites – plus de 100 millions chaque jour – et qu’il aide donc les sites web et du monde entier à se faire découvrir.

À mesure que de nouveaux sites émergent et que le Web change, des mises à jour continues sont essentielles pour s’assurer qu’il soutient un large éventail d’éditeurs, de créateurs et d’entreprises, tout en fournissant aux chercheurs les meilleures informations disponibles.

 

Comment les mises à jour améliorent Search ?

Voici quelques exemples fournis par Google de ce à quoi ressemblent ces mises à jour :

  • Le mois dernier, Google dit avoir lancé une amélioration qu’il a apportée pour aider les gens à trouver de meilleurs avis de produits via la Search.Il a un système automatisé qui tente de déterminer si un avis semble aller au-delà du simple partage d’informations de base sur un produit et démontre plutôt une recherche ou une expertise approfondie.Cela aide les gens à trouver des informations de haute qualité auprès des créateurs de contenu qui les fabriquent.
  • Un autre exemple est une mise à jour que Google a faite il y a plusieurs années qui tente de déterminer si le contenu est adapté aux mobiles.Dans les situations où il existe de nombreuses correspondances possibles avec une pertinence relativement égale, donner une préférence à celles qui s’affichent mieux sur les appareils mobiles est plus utile pour les utilisateurs qui recherchent sur ces appareils.
  • Au cours d’une semaine donnée, Google peut implémenter des dizaines de mises à jour destinées à améliorer Google Search de manière incrémentielle. Il s’agit d’améliorations qui ont été entièrement testées et évaluées dans le cadre de son processus de notation.Les utilisateurs de Search ne remarquent généralement pas ces mises à jour, mais Google s’améliore un peu avec chacune d’elles. Collectivement, elles s’additionnent pour aider Search à continuer à fournir d’excellents résultats.

Étant donné qu’il y a tellement de mises à jour incrémentielles, il n’est pas utile pour Google de partager des détails sur chacun d’eux.

Cependant, il essaie de le faire lorsqu’il pense qu’il existe des informations exploitables que les propriétaires de sites, les créateurs de contenu ou d’autres pourraient envisager d’appliquer, comme ce fut le cas avec les deux mises à jour mentionnées ci-dessus.

 

Les Core Updates impliquent de larges améliorations de Google Search

Périodiquement, Google dit apporter des améliorations plus substantielles à ses processus de classement global.

Il les appelle des mises à jour principales (Core Updates), et elles peuvent produire des changements visibles – bien que généralement, ceux-ci soient plus souvent remarqués par les personnes qui gèrent activement des sites Web ou effectuent une pour les moteurs de recherche () que les utilisateurs ordinaires.

C’est pourquoi il donne un avis lorsque ce genre de mises à jour arrive.

Google veut que les propriétaires de sites comprennent que ces changements ne sont pas dus à quelque chose qu’ils ont fait, mais plutôt à la façon dont ses systèmes ont été améliorés pour mieux évaluer le contenu dans son ensemble et mieux répondre aux attentes des utilisateurs.

Google dit également vouloir leur rappeler que rien dans une mise à jour principale (ou toute mise à jour) n’est spécifique à un site particulier, mais vise plutôt à améliorer la recherche globale.

Comme il l’a dit précédemment dans son guide à ce sujet :

consignes aux webmasters

 

Comment Google aide les entreprises et les créateurs avec des conseils et des outils

Bien qu’il n’y ait rien de spécifique que les sites doivent implémenter pour les mises à jour principales ou core updates, Google fournit un guide et des conseils exploitables qui peuvent les aider à réussir avec la recherche globale.

Suivre ces conseils n’est cependant pass une garantie qu’un site se classera bien pour chaque requête qu’il souhaite. Ce n’est pas quelque chose que Google ou tout autre moteur de recherche pourrait garantir.

Toute requête particulière peut avoir des milliers de pages ou d’autres contenus qui sont tous pertinents d’une manière ou d’une autre. Il est impossible de montrer tout ce contenu en haut de des résultats Google.

Et cela ne serait pas utile pour les chercheurs, qui viennent sur Search précisément parce qu’ils s’attendent à ce que Google montre d’abord les informations les plus utiles.

En suivant les conseils de Core Updates ou mises à jour principales de Google, les entreprises, les propriétaires de sites et les créateurs de contenu peuvent l’aider à mieux comprendre quand ils ont vraiment le contenu le plus pertinent et le plus utile à afficher.

Google recommande aussi aux sites de suivre ses consignes de qualité, de mettre en œuvre ses conseils d’optimisation et d’utiliser son outil gratuit (le guide pour débutant ici) que tout le monde peut utiliser.

Airbnb ajoute des options de recherche plus flexibles

La plate-forme de location d’hébergement de vacances, Airbnb, a introduit de grands changements, à travers une grande variété de jeux de fonctionnalités, qui mettent l’accent sur la flexibilité pour les clients et la simplicité pour les hôtes.

Airbnb ajoute des options de recherche plus flexibles

L’objectif final, selon Sam Shank, responsable de l’expérience client chez , est d’augmenter à la fois le volume et la diversité du côté de l’offre de l’opération.

Pour commencer, Airbnb a rationalisé le processus de devenir un hôte, en minimisant le nombre de mesures qu’il faut pour obtenir une annonce.

Les algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning) peuvent également organiser automatiquement des photos en fonction de l’appel des invités, et les hôtes reçoivent des suggestions d’Airbnb sur les meilleurs titres et descriptions de leur annonce.

Airbnb met l’accent sur la flexibilité

Ainsi, alors que les gens songent à voyager à nouveau, Airbnb a publié une refonte majeure de son site web et de son application.

Au centre de la refonte est un accent sur la flexibilité. S’inspirant d’une fonctionnalité que l’entreprise a commencé à déployer en Février dernier, la prochaine fois que vous cherchez un endroit où séjourner, vous n’avez pas à préciser un ensemble exact de dates.

Au lieu de cela, vous pouvez dire à Airbnb que vous voulez un hébergement où vous pouvez vous éloigner pour un week-end, des vacances d’une semaine ou un mois entier.

Dans l’esprit de cette même flexibilité, l’application Airbnb affichera les maisons et appartements qui tombent juste en dehors de vos paramètres de recherche pour mettre en évidence certaines des meilleures propriétés de la plate-forme.

Et si tout ce que vous voulez est de trouver un endroit intéressant pour séjourner, vous pouvez utiliser la fonctionnalité “Destinations flexibles” pour les listes de surface comme les cabanes dans les arbres, les bateaux et les cabines.

 
Airbnb a modifié le processus de paiement pour le rendre plus rapide. Il a fait un travail pour rendre les politiques d’annulation plus simples et les avis plus utiles.

Airbnb ajoute également de nouvelles couches de données au système, en s’intégrant avec les données immobilières accessibles au public, de sorte que les hôtes peuvent simplement entrer leur adresse et avoir des informations comme le nombre de chambres et salles de bains automatiquement rempli.

D’autres améliorations à l’expérience d’hébergement incluent un moyeu « Bienvenue à l’hébergement » redessiné, et un nouvel onglet “Aujourd’hui” qui aide les hôtes à garder une trace des nouveaux messages, tâches, etc.

Du côté des clients, Airbnb double ses fonctionnalités autour de la flexibilité.

En février dernier, par exemple, l’entreprise a introduit une recherche flexible de dates, permettant aux gens de rechercher des annonces en fonction du type de voyage, plutôt que des dates.

Les utilisateurs peuvent maintenant rechercher un long week-end, un voyage d’une semaine ou un voyage d’un mois.

Et, aujourd’hui, Airbnb annonce qu’il rend son produit de recherche encore plus souple avec des « correspondances flexibles » et des « destinations flexibles ».

  • Les “correspondances flexibles” (Flexible Matching) ajoute essentiellement de la marge de manœuvre à une recherche plus spécifique.

    Par exemple, si un utilisateur recherche des annonces de moins de 250 €/nuit, il peut afficher des annonces qui correspondent à tous les autres critères, mais dont le prix est légèrement inférieur à cette fourchette. Ou, si un utilisateur recherche un certain ensemble de commodités, il peut afficher une liste qui ne manque qu’une seule.

  • Les “destinations flexibles” permettent à un utilisateur de rechercher un certain type d’annonce quel que soit l’emplacement. Vous pensez à des cabanes dans les arbres ou des propriétés au bord de la plage.
Les utilisateurs peuvent maintenant rechercher un long week-end, un voyage d’une semaine ou un voyage d’un mois.

Combiné, ce type de recherche flexible exposera les clients à un ensemble beaucoup plus diversifié d’annonces, et le flux d’hôtes mis à jour devrait augmenter l’offre dans certaines de ces destinations moins explorées.

Au total, cette nouvelle version d’Airbnb inclut plus de 100 nouveautés du service de location d’hébergement.

Pour les hôtes, Airbnb a repensé le processus de disponibilité d’un hébergement pour le rendre plus rapide pour ajouter une propriété.

Ce qui impliquait des dizaines d’étapes différentes, l’entreprise a maintenant réduit à 10.

Lorsque vous ajoutez des photos à votre annonce, l’application les organisera automatiquement en fonction de l’appel des invités. Il offrira également des suggestions de texte pour vous aider à écrire des titres et des descriptions.

Et si vous habitez aux États-Unis, Airbnb peut automatiquement récupérer des informations immobilières accessibles au public pour remplir des détails tels que le nombre de chambres et salles de bains dans votre espace.

Les nouvelles fonctionnalités d’Airbnb séduisent le plus les personnes qui veulent s’évader et ne sont pas strictes sur la destination.

Source : Techcrunch

Google a abandonné Q&A on Google dans les résultats de recherche

a confirmé qu’il est en train de retirer la fonctionnalité Questions-réponses (Q&A) sur Google Search.

Google a abandonné Q&A on Google dans les résultats de recherche

Elle a été lancée initialement en Inde pour les internautes qui recherchent là-bas en 2019 et maintenant Google dit à ceux qui ont soumis des questions ou des réponses que cette fonctionnalité va disparaître.

Un porte-parole de Google a déclaré à Searchengineland que cela n’a pas d’impact sur la fonctionnalité Google Question Hub, mais cela a un impact simplement sur la capacité des utilisateurs à apporter des réponses dans lorsque les gens ont soumis des questions.

Google Question Hub est un portail permettant aux éditeurs de voir les questions soumises par les chercheurs et de fournir des réponses à ces questions en créant de nouvelles pages Web répondant à ces questions.

Qu’est-ce que Google supprime ?

C’est la possibilité pour les utilisateurs dans la recherche Google de contribuer directement à ces questions, mais Question Hub ne va pas disparaître.

Choqué de voir que @Google a décidé de retirer la fonctionnalité « Ask ans Answer » sur Search.

Google a dit à Searchengineland que cette fonctionnalité n’était disponible qu’en Inde pour un ensemble sélectionné de sujets. Encore une fois, cela n’a pas d’impact sur l’ensemble de la fonctionnalité Question Hub, selon Google.

Google a déclaré que les utilisateurs qui ont soumis des réponses ont été informés afin qu’ils puissent télécharger leurs contributions via Google Takeout.

 
À quoi ressemblait cette fonctionnalité ? Voici une capture d\'écran publiée en 2019 de la fonctionnalité Q&A on Google, mais l’interface utilisateur a changé au fil des ans.

Il s’agissait d’une fonctionnalité populaire pour les utilisateurs de Google Search basés en Inde. Je crois que cela est devenu ce que nous appelons maintenant Question Hub, qui est une excellente source d’idées de contenu pour les éditeurs.

Cela étant dit, Google teste constamment de nouvelles fonctionnalités et adapte ces fonctionnalités en fonction de la façon dont les chercheurs les utilisent.

Alors, si Question Hub ne disparaît pas, on peut soupçonner que certaines des Q & A sur Google pourraient être transférées vers la fonctionnalité Question Hub.

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

WordPress propose de bloquer FLoC de Google par défaut

On estime que 40% de tous les sites utilisent WordPress. Si la proposition est mise en œuvre, cela pourrait être un coup dévastateur pour les capacités de ciblage publicitaire de .

WordPress propose de bloquer FLoC par défaut

Une proposition qui bloquerait le remplacement de Google pour les cookies tiers, Federated Learning of Cohorts (FLoC), par défaut sur les sites a été présentée dimanche.

On estime que plus de 40% de tous les sites utilisent WordPress, ce qui signifie que si cette proposition est implémentée, une part substantielle du comportement de navigation peut être cachée à la technologie de ciblage publicitaire de Google.

Comment ça va fonctionner ?

En vertu de la proposition, serait désactivé par l’ajout de quelques lignes de code qui désengagent les sites WordPress de transmettre la cohorte d’intérêt de l’utilisateur à Google.

Cette fonctionnalité n’est pas unique à WordPress; chaque langage de programmation qui alimente les sites Web comporte généralement une fonctionnalité similaire.

Ce serait relativement facile à implémenter si un propriétaire de site Web ou un développeur voulait le faire, mais si WordPress désactive FLoC par défaut, cela pourrait être un coup à grande échelle pour les capacités publicitaires de Google.

Pourquoi le bloc a été proposé ?

La proposition de WordPress cite l’article de l’Electronic Frontier Foundation intitulé « FLoC de Google est une idée terrible » et déclare que

De plus, la proposition mentionnait également les préoccupations relatives à la protection de la vie privée associées au suivi des utilisateurs et au partage de leurs données « apparemment sans consentement éclairé ».

Pour ces raisons, WordPress traite FLoC comme un problème de sécurité, ce qui signifie qu’il peut patcher la prochaine version mineure pour bloquer FLoC et apporter aussi le patch aux versions précédentes de WordPress.

De nombreux sites WordPress reportent la mise à jour lorsqu’une nouvelle version majeure sort parce que la mise à jour peut causer des problèmes de compatibilité avec d’autres parties de leur site, de sorte que le blocage de FLoC dans la prochaine version mineure ainsi que dans les versions précédentes de WordPress peut signifier que le code FLoC-disabling (qui désactive FLoC) apparaît sur plus de sites plus tôt.

WordPress rejoint un groupe croissant d’opposants à FLoC

Les arguments de l’Electronic Frontier Foundation contre FLoC ont été repris par les acteurs de différents secteurs de l’Internet : les navigateurs Vivaldi et Brave basés sur le Chrome désactivent l’extension Chrome de FLoC et DuckDuckGo bloque également FLoC.

Les principaux rivaux de Google sur le marché des navigateurs, , Mozilla et , ne se sont pas engagés à bloquer FLoC.

Microsoft et Mozilla évaluent diverses propositions (y compris FLoC) qui combleraient le vide laissé par les cookies tiers, selon The Vergea tweeté une position similaire.

Néanmoins, il est très peu probable que leurs navigateurs soutiennent finalement la proposition de Google.

Pourquoi s’en soucier ?

WordPress est le système dominant de gestion de contenu, de sorte que le blocage de FLoC par défaut pourrait obscurcir une part significative du comportement de l’utilisateur.

Cela diminuerait, à son tour, la capacité des annonceurs à atteindre efficacement les clients potentiels par le biais du ciblage basé sur les cohortes de Google.

Google a déclaré qu’il allait mettre fin à la prise en charge des cookies tiers dans le courant de 2022. Toutefois, à mesure que FLoC va de l’avant pour remplacer les cookies tiers, de plus en plus d’acteurs soulignent le fait qu’il ne peut pas protéger les utilisateurs, ou qu’il peut être anticoncurrentiel.

Cette date limite de 2022 que Google a fixé pour lui-même est maintenant en vue, mais il semble que Google est le seul à bord avec FLoC.

Comme les cookies tiers sont en fin de course, le Web décidera si FLoC est un succès ou pas — cette proposition de WordPress peut être considérée comme un vote très important contre FLoC.

Source : Searchengineland

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Google annonce des liens gratuits pour les voyagistes et les hôtels

Après le référencement gratuit de produits dans Google Shopping

Google annonce des liens gratuits pour les voyagistes et les hôtels

Ce qui devrait constituer une source de trafic gratuit pour les voyagistes et les hôtels.

a donc annoncé qu’un nouveau programme de liens de réservation d’hôtels était auparavant offert par l’intermédiaire du système Hotels Ads.

Les hôtels et les compagnies de voyages sont encouragés à s’y joindre. Les annonceurs Google Hotel Ads actuels n’ont rien à modifier car leurs annonces seront affichées automatiquement.

Dans son communiqué, Google déclare :

Les partenaires qui participent déjà à l’API Hotel Prices et Hotel Ads n’ont pas besoin de prendre d’autres mesures pour apparaître dans les liens de réservation gratuits…

Google Hotel Ads et liens de réservation gratuits

Google Hotel Ads affiche les informations et les tarifs de disponibilité des chambres lorsqu’un consommateur fait des recherches sur

Google Hotel Ads affiche les informations et les tarifs de disponibilité des chambres lorsqu’un consommateur fait des recherches sur Google Search, Google Maps et Assistant.

Lorsque les utilisateurs recherchent activement, Hotel Ads affichera des informations pertinentes comme les tarifs qui permettent aux hôtels de gagner plus d’affaires de voyage.

Les liens de réservation gratuits semblent apparaître sous les annonces comme indiqué dans la capture d’écran ci-dessus.

Le programme Hotel Ads a aidé de nombreuses entreprises à gagner plus auprès des chercheurs qui étaient activement à la recherche de chambres. Les liens de réservation gratuits devraient probablement aussi devenir une source de qualité de conversion des clients.

Liens gratuits de réservation d’hôtel

Selon l’annonce de Google, Google rend les liens de réservation d’hôtel gratuits.

Maintenant, nous améliorons cette expérience en rendant gratuit pour les hôtels et les compagnies de voyage à travers le monde d’apparaître dans les liens de réservation d’hôtel, à partir de cette semaine via google.com/travel.

… Pour tous les hôtels et compagnies de voyages, ce changement apporte un nouveau moyen gratuit d’atteindre les clients potentiels.

Pour les annonceurs, les liens de réservation gratuits peuvent étendre la portée des campagnes Hotel Ads existantes.

Nos tests de cette nouvelle fonctionnalité montrent que tous les types de partenaires — des hôtels individuels aux agents de voyages en ligne — bénéficient de liens de réservation gratuits grâce à un trafic de réservation accru et à l’engagement des utilisateurs.

Selon l’annonce de Google, Google rend les liens de réservation d’hôtel gratuits.

Google sous le coup d\’une enquête anti-trust

Les objectifs déclarés de Google pour les liens de réservation gratuits sont de fournir plus d’options aux utilisateurs.

Mais… le mouvement pour fournir des liens de réservation gratuits pourrait être lié à des problèmes antitrust ou  anticoncurrentiels auxquels Google est actuellement confronté.

Dans un dépôt de la SEC en 2019, Expedia a noté que Google était leur défi le plus important.

Nous croyons que notre défi le plus important reste Google qui pousse ses propres produits hôteliers dans les résultats de recherche

Néanmoins, les liens de réservation gratuits devraient être les bienvenus dans une industrie du voyage qui est sans aucun doute à la recherche de bonnes nouvelles.

Source : Searchenginejournal

Google prévoit d’arrêter de cibler les annonces en fonction de votre historique de navigation

Avez-vous déjà visité un site pour regarder une paire de chaussures, et constater par la suite que tous les autres sites que vous visitez ensuite affichent de la publicité concernant exactement la paire de chaussures visionnée ?

Google prévoit d’arrêter de cibler les annonces en fonction de votre historique de navigation

Il s’agit d’une pratique appelée remarketing et reciblage publicitaire, et cela provient de cookies tiers qui vous suivent à travers le Web.

dit qu’il mettra fin à la pratique pour vous donner plus de vie privée, mais ne pensez pas que cela signifie que Google ne vous traquera plus.

Google a annoncé le changement dans un blog de l’entreprise qui a montré sa position claire sur les cookies tiers.

Il veut que les cookies tiers disparaissent, et il ne veut pas remplacer le système par un équivalent qui continuera à vous suivre à travers le Web.

Si vous trouvez cela gênant lorsque vous visitez uniquement pour voir des annonces pour les écouteurs que vous envisagiez d’acheter plus tôt, vous n’êtes pas seuls.

En effet, dans un changement majeur pour son modèle d’affaires de base, Google a déclaré aujourd’hui qu’il prévoit d’arrêter de vendre des annonces qui s’appuient sur votre historique de navigation web individuel. En outre, il ne construira pas d’outils pour suivre vos données spécifiques sur ses produits à l’avenir.

Ces annonces interviennent après que Google s’est engagé à supprimer le support aux cookies tiers dans Chrome, une décision qui tuerait effectivement la principale source de suivi des données pour les annonceurs et les sites Web.

Si Google reste fidèle à sa parole, son activité future sur la publicité ne ressemblera en rien à ce que nous avons vu au cours des dernières décennies.

David Temkin, directeur de la gestion des produits pour l’équipe Ads Privacy and Trust de Google a déclaré :

Les gens ne devraient pas avoir à accepter d’être suivis sur le Web afin d’obtenir les avantages de la publicité pertinente.

Et les annonceurs n’ont pas besoin de suivre les consommateurs individuels sur le Web pour obtenir les avantages de la publicité numérique sur le plan de la performance.

Il est difficile de comprendre cette déclaration provenant de Google, une entreprise qui a bâti un empire en monétisant vos données de navigation.

Pour l’avenir, M. Temkin affirme que le géant de la recherche prévoit d’utiliser des API préservant la protection de la vie privée, comme l’API « Federated Learning of Cohorts » (FloC), pour diffuser des annonces pertinentes. Cette solution s’appuiera sur des groupes d’utilisateurs ayant des centres d’intérêt similaires, plutôt que de forer jusqu’à votre comportement spécifique.

Il souligne également qu’il peut y avoir d’autres techniques de suivi d’autres entreprises, y compris des graphiques basés sur l’adresse e-mail.

Mr Temkin fait remarquer :

Nous ne croyons pas que ces solutions répondent aux attentes croissantes des consommateurs en matière de protection de la vie privée et qu’elles ne résisteront pas à l’évolution rapide des restrictions réglementaires et ne seront donc pas un investissement durable à long terme.

Google prévoit de rendre les cohortes basées sur disponibles pour les tests dans les essais Chrome plus tard ce mois-ci, avec sa prochaine mise à jour.

Et il vise à tester ces cohortes avec des annonceurs dans au deuxième trimestre 2021. Les utilisateurs de Chrome auront également accès à de nouveaux contrôles de confidentialité des utilisateurs en Avril 2021.

Bien que surprenant, les changements de suivi des données sont logiques pour Google en 2021, alors que l’entreprise fait l’objet d’un examen de plus en plus minutieux de la part de l’UE, des États-Unis et d’autres gouvernements.

En effectuant des modifications selon ses propres termes, Google peut essayer d’éviter des réglementations plus strictes autour de la confidentialité des données.

Après tout, s’il fait preuve d’un effort de bonne foi pour accroître la protection des données maintenant, les gouvernements n’auront pas autant besoin de lui forcer la main.

Dans son billet de blog, Google affirme :

Cette pratique a conduit à une érosion de la confiance : en fait, 72 % des gens estiment que presque tout ce qu’ils font en ligne est suivi par les annonceurs, les entreprises technologiques ou d’autres entreprises, et 81 % disent que les risques potentiels auxquels ils sont confrontés en raison de la collecte de données l’emportent sur les avantages.

C’est pourquoi il prévoit de bloquer les cookies tiers dans Chrome bientôt, quelque chose que Firefox et Safari font déjà.

Mais question : Google va-t-il simplement remplacer les cookies de tierce partie par quelque chose qui obtient le même effet ? Mais ce n’est pas le cas.

Google dit qu’il n’aidera pas les entreprises à vous suivre individuellement. Mais il vous permettra toujours de vous suivre, de vous regrouper avec des individus partageant les mêmes idées. Si vous fréquentez des sites de menuiserie, Google vous collera dans un grand groupe de menuiserie, et les ventilateurs LEGO se retrouveront dans un groupement similaire, et ainsi de suite.

La publicité basée sur les centres d’intérêt est déjà monnaie courante et utilisée dans Google, et d’autres sociétés de publicité, et la prise de Google appelé FLOC. L’idée est que vous avez plus de vie privée individuelle, même si certaines entreprises continuent d’apprendre tout ce qui est possible sur vous pour vous regrouper de manière appropriée.

Google en saura toujours autant sur vous que par le passé, mais d’autres entreprises qui profitent de son programme publicitaire ne le feront pas. De cette façon, Google vous promet plus d’intimité, mais il n’est pas prometteur d’arrêter d’apprendre tout sur vous, autant qu’il peut. Vous verrez moins d’annonces ciblées au laser pour un élément spécifique que vous parcourez. Et des annonces plus généralisées pour les types que vous aimez.

Le mouvement de Google ne mettra pas un terme complet aux annonces ciblées au laser, cependant. Si vous visitez un site, créez un compte et parcourez ses éléments, cette société sera toujours en mesure de charger vos informations en tant que liste vers des endroits comme Facebook pour offrir des annonces ciblées de justesse.

La publicité ne s’en va pas; l’économie d’Internet et les sites Web gratuits comptent trop sur ces dollars et euros pour y renoncer. Mais avec ces changements, la nature de la façon dont vous êtes suivis ou tracés va changer. Nous ne savons pas encore s’il s’agit d’un changement positif.

Source : Engadget

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}