4 nouvelles fonctionnalités Google Duo pour votre appel vidéo

En termes de fonctionnalités de base, Google Duo ajoute une fonctionnalité d’instantané lors de l’appel vidéo qui remplace les captures d’écran manuelles.

4 nouvelles fonctionnalités Google Duo pour votre appel vidéo


Un nouveau bouton d’obturation dans le coin inférieur gauche prendra une photo des deux flux et partagera automatiquement l’image côte à côte avec les participants.

Disponible sur smartphones, tablettes et Chromebooks, cette nouvelle fonctionnalité des moments est déployée pour des conversations individuelles et plus tard à venir à plus d’appareils, ainsi que des appels de groupe.

Bref, comme le dit dans son post, depuis quelques semaines, même si nous n’avons pas vu beaucoup de nos proches en personne, nous sommes toujours en contact.

Des rattrapages quotidiens avec maman, des happy hours de fin de semaine avec des amis, une fête d’anniversaire avec des gens qui vivent dans tout le pays.

Et tout se passe sur Google Duo et d’autres produits d’appel vidéo. Et Google de livrer ce chiffre :

Plus de 10 millions de nouvelles personnes s’inscrivent à Duo, et dans de nombreux pays, les procès-verbaux d’appel ont été multipliés par plus de 10.

Voici quelques nouvelles fonctionnalités pour vous aider à vous sentir proche de vos amis et de votre famille, même lorsque vous êtes séparés.

Passer des appels sécurisés et fiables

Les appels vidéo privés de haute qualité sont essentiels lorsque vous ne pouvez pas être ensemble en personne. Duo est crypté de bout en bout, et Google fait constamment des optimisations pour s’assurer que votre expérience d’appel vidéo est claire et ininterrompue.

Duo utilise déjà l’IA pour réduire les interruptions audio, et dans la semaine à venir, il déploie une nouvelle technologie de codec vidéo pour améliorer la qualité et la fiabilité des appels vidéo, même sur les connexions à bande passante très faible.

(Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir)

Google Duo déploie une nouvelle technologie de codec vidéo pour améliorer la qualité et la fiabilité des appels vidéo

Ci-dessus une comparaison côte à côte d’un appel vidéo entrant à 30kbps avec la nouvelle technologie de codec vidéo AV1 (AOMedia Video 1) sur la gauche.

Capturer des moments spéciaux et quotidiens

La façon dont nous nous réunissons a changé, mais nous faisons encore des souvenirs, que ce soit en regardant quelqu’un souffler ses bougies d’anniversaire sur un appel vidéo, ou vidéo chatter avec des amis pendant la cuisson du dîner.

Capturer des moments spéciaux et quotidiens avec Duo

Lorsque vous êtes sur un appel vidéo avec une autre personne, à partir d’aujourd’hui, vous pouvez rapidement prendre une photo ensemble pour capturer le moment sur les smartphones, tablettes et Chromebooks, et le partager automatiquement avec tout le monde sur l’appel.

Vous serez en mesure de le faire bientôt sur les appels de groupe et sur plus d’appareils.

Rassembler plus de personnes sur vos appels vidéo

Les appels vidéo de groupe sont en hausse : au cours des quatre dernières semaines, Google dit voir 8 fois plus d’appels de groupe sur Duo.

Rassembler plus de personnes sur vos appels vidéo Google Duo

Sur et , il a récemment augmenté la taille de son groupe à 12 participants (au lieu de 8), et dans les prochaines semaines, il prévoit d’augmenter encore le nombre de participants à un appel vidéo de groupe sur Google Duo.

Faire savoir à quelqu’un que vous pensez à lui

Google Duo facilite l’envoi de messages vidéo et vocaux personnalisés lorsque vous ne pouvez pas appeler.

Au cours de la dernière année, Google a ajouté encore plus de façons de partager un moment rapide, des photos aux notes simples avec du texte ou des griffonnages.

Au cours des dernières semaines, les utilisateurs de Google Duo ont envoyé 180% de messages de plus, avec une augmentation de 800% dans les régions particulièrement touchées par la distanciation sociale.

Faire savoir à quelqu’un que vous pensez à lui via Duo

Vous pouvez dire “vous me manquez” ou “Je pense à vous” en utilisant l’un des derniers effets AR (Réalité Augmentée).

Et bientôt, vous aurez la possibilité d’enregistrer automatiquement vos messages sur Duo au lieu de les faire expirer après 24 heures. Il sera donc plus facile pour vous de préserver vos messages significatifs.

Avec Google Duo, vous pouvez passer des appels de haute qualité à n’importe qui dans votre liste de contacts en quelques clics sur Android, iOS, tablettes, navigateurs Web sur Windows, Mac ou Chrome OS, ou même des haut-parleurs intelligents et des écrans intelligents comme le Nest Hub Max.

Source : Google

L’appli Google teste un bouton Partager sur la page de résultats

Google y travaille.

L’appli Google teste un bouton “Partager” sur la page de résultats

En effet, la offre désormais un moyen pratique pour vous de partager votre recherche actuelle avec d\’autres.

Sûrement que vous avez vu quelqu\’un poser une question en ligne qui peut facilement être répondue avec une recherche Google.

Il y a beaucoup de façons de partager une requête particulière de recherche Google, comme la copie de l\’URL (généralement assez longue) ou en utilisant LMGTFY, qui offre un peu plus qu’une option.

Google lui-même n\’a pas exactement fait ce genre de partage une chose facile ou officielle à faire, jusqu\’à présent.

Mais, depuis le jeudi 20 Juin 2019, les propriétaires d\’Android qui ont opté pour la version bêta de l\’appli Google commencent à voir un bouton “Partager” pratique sur leur page de résultats de recherche, juste à gauche du bouton de recherche vocale.

les propriétaires d\'Android qui ont opté pour la version bêta de l\'appli Google commencent à voir un bouton “Partager” pratique sur leur page de résultats de recherche

En cliquant sur ce nouveau bouton, Google vous affiche le menu de partage Android, vous permettant alors de partager un lien commençant par \ »://search.app.goo.gl\ ».

Voici un exemple de lien de partage qui devrait vous amener à une recherche Google pour \ »soldes 2019.\ »

Ce qui se passe lorsque le destinataire clique sur le lien semble changer en fonction de son appareil.

Les utilisateurs d’Android sont introduits directement dans l\’application Google (via Google Play Services), ceux utilisant un ordinateur sont redirigés vers la page traditionnelle des résultats de recherche Google, et ceux des Chromebooks semblent transmettre le lien vers Google Play Services, puis de nouveau au navigateur vers les résultats de recherche Google.

Le lien ne semble partager que le texte de vos termes de recherche, et non les résultats que Google vous montre lorsque vous avez effectué une recherche.

Comme Google personnalise les résultats de recherche en fonction de ce qu\’il sait sur vous (localisation, historique de recherche, centres d’intérêt), cela signifie que d\’autres peuvent ne pas voir exactement les mêmes résultats.

Ce serait intéressant si le partage de vos résultats de recherche Google pouvait en quelque sorte partager les résultats exacts que vous, vous voyez sur votre appareil. Ce qui rendrait les résultats reproductibles.

Mais, un tel système serait probablement abusé.

L\’appli Google permet aussi de partager tout lien visité depuis la page de résultats Google via le bouton \ »Partager\ » qui est aussi visible dans le lecteur de l\’appli, en haut à droite de l\’URL du contenu visité.

Ce qui est pratique quand on veut partager un contenu avec un ami sur une application sociale ou de messagerie particulière, alors que les sites Web et autres blogs ne proposent que 4 à 5 boutons différents de partage.

Source

Google met fin aux utilisateurs supervisés dans Chrome

Chrome annonce qu’il va déprécier la fonctionnalité des utilisateurs supervisés, qui était en version bêta et permettait d’avoir des utilisateurs de Chrome sous votre profil. Mais avec un accès limité à certaines fonctions. Et ce, notamment pour gérer l’utilisation de l’internet par les enfants de la famille.

Google met fin aux utilisateurs supervisés dans Chrome

La fonctionnalité “Utilisateurs supervisés” dans Chrome est spécifiquement destinée aux parents pour identifier et gérer les sites Web visités par leurs enfants quand ils partagent un seul et même ordinateur familial, notamment un .

Via cette fonction, donne donc aux parents des droits d’Administrateur, avec la possibilité de créer et administrer un compte par enfant avec des tâches précises définies à l’avance. Le parent peut ainsi :

  1. Identifier les sites Web visités par les enfants.
  2. Autoriser ou bloquer des sites Web spécifiques.
  3. Empêcher les enfants d’installer des applications et des extensions.
  4. S’assurer que la fonction SafeSearch est activée par défaut.
  5. Régler les paramètres de chaque utilisateur de la famille.

Mais voilà, Google vient d’envoyer un email aux utilisateursà partir du 12 Janvier 2018, ils ne seront plus en mesure de créer ou importer des utilisateurs supervisés.

Et, 3 jours plus tard, soit le 15 Janvier 2018, le tableau de bord de gestion ne leur permettra pas de modifier les paramètres de leurs utilisateurs supervisés existants.

Si vous êtes intéressés par l\’utilisation supervisée de l\’expérience de navigation sur le Web pour votre enfant, Google recommande d’utiliser maintenant Family Link, qui vous permet de créer un compte Google pour votre enfant et de gérer son expérience de navigation dans Chrome sur .

Le problème, c’est que Family Link est actuellement disponible aux États-Unis, en Australie, en Irlande et en Nouvelle-Zélande.

Alors, comment vont faire les autres parents qui utilisent la fonctionnalité “Utilisateurs supervisés” dans d’autres pays, dont la France, mais n’ont pas accès à Family Link ?

Que faut-il retenir sur les utilisateurs supervisés ?

Comme le précise Google dans sa page d’aide, vous ne pouvez plus créer de profil supervisé afin d\’afficher et contrôler les sites Web consultés par un autre utilisateur.

Si vous avez déjà configuré un profil supervisé, vous pouvez continuer de l\’utiliser. Vos paramètres actuels seront conservés. Mais, vous ne pouvez pas effectuer les actions suivantes :

  1. Ajouter un nouveau profil supervisé
  2. Modifier les paramètres d\’un profil supervisé
  3. Approuver ou rejeter les demandes de navigation
  4. Voir l\’activité des profils supervisés à l\’adresse chrome.com/manage
  5. Pour gérer l\’activité de votre enfant sur Chrome, vous pouvez lui créer un compte avec l\’application Family Link (disponible uniquement aux États-Unis, en Australie, en Irlande et en Nouvelle-Zélande).

Toutefois, Google promet de lancer de nouvelles fonctionnalités de supervision dans Chrome OS dans le courant de cette année 2018.

Google arrête les applications Chrome pour ordinateurs

Les applications de Web Store seront bientôt remplacées par les Desktop PWA. Les Progressive Web Apps (PWA) ou applications Web progressives pour l’ordinateur vont remplacer essentiellement les applis de Chrome pour le Web, qui seront toujours supportées à un certain niveau.

Google arrête les applications Chrome pour ordinateurs

à partir du premier trimestre de l’année 2018.

Google retirera donc la catégorie des applications de Chrome Web Store pour ne laisser que des extensions et des thèmes disponibles pour que vous personnalisiez votre navigateur avec depuis l’extérieur (chez les développeurs de ces applis).

a expliqué son intention de faire disparaître les applications il y a un an, en raison du fait que seul 1% des utilisateurs de , MacOS et Linux a effectivement utilisé des applications.

Cependant, les applications seront toujours disponibles sur les appareils de Chrome OS tels que Chromebooks, et elles seront accessibles via des liens directs à leurs pages Chrome Web Store.

Les applications Chrome pour ordinateurs seront donc définitivement remplacées aux environs de la mi-2018

via le post de Google

Une étude accuse Google de favoriser ses propres publicités lors des recherches

Il fut un temps, affaire toujours en cours, où fut accusé de promouvoir ses propres services sur son propre moteur de recherche, aux dépens de ceux de ses concurrents dans ses pages de résultats lors des recherches.

Une étude accuse Google de favoriser ses propres publicités lors des recherches

Maintenant, et pour l’instant, c’est une étude du Wall Street Journal qui vient démontrer que Google aurait une forte tendance à favoriser ses propres annonces publicitaires sur son propre moteur de recherche, aux dépens des autres annonceurs.

Or, Google est sans conteste la plus grande plateforme publicitaire en ligne, avec son service AdWords et autres Shopping qui contribueraient à plus de 90% de l’ensemble de ses revenus.

Google vend donc des espaces publicitaires sur son moteur de recherche. Sauf que Google serait de plus en plus, lui-même, l’un des plus gros annonceurs sur .

Et ce, pour promouvoir ses propres produits et services, tout en haut de la page de résultats, de sa plateforme de musique à sa boutique d’applications en passant par ses produits tels que les smartphones Pixel ou Nest smart thermostats.

Google a beaucoup de produits et services à faire connaître

Avant, Google n’avait que son moteur de recherche. Il n’allait pas acheter de la publicité sur son moteur de recherche pour promouvoir son moteur de recherche. Mais, maintenant, c’est différent.

Google a divers produits et services, et surtout des produits physiques. Il est donc obligé d’investir dans de la publicité pour les promouvoir sur son moteur de recherche qui est la porte d’entrée de plus de 90% des internautes dans le monde (hors Etats-Unis).

En y mettant sans doute le prix fort au clic pour être toujours à la première place des résultats payants, en fonction des requêtes ciblées.

D’ailleurs, l’étude du Wall Street Journal révèle que les publicités des produits vendus par Google, sur Google Search, apparaissent dans la position la plus importante (1ère place) dans 91% des 25.000 recherches récentes ayant un rapport avec ses produits disponibles.

Images via wsj.com

Et dans 43% des recherches, les deux premières places dans les résultats AdWords, en haut de la page de résultats, concernaient des produits Google.

Que dit l’étude sur les pratiques publicitaires de Google ?

Cette étude, réalisée via SEMRush, un service qui fournit des informations détaillées sur les stratégies de vos concurrents en matière de publicité par affichage et de recherche naturelle, a permis d’analyser 1.000 requêtes sur chacun des 25 termes, des “ordinateurs portables” (Chromebook) aux “hauts-parleurs” (Google Home ou Google Cast) en passant par les “détecteurs de fumée” (Nest).

Les résultats de cette étude montrent comment Google utilise son propre moteur de recherche dominant pour favoriser les autres services de son entreprise et pour lui donner un avantage sur ses concurrents, parmi lesquels figurent certains de ses plus gros clients publicitaires.

Un porte-parole de Google a déclaré que l’entreprise Google a “sciemment et soigneusement conçu” ses programmes de marketing de façon à ne pas affecter les autres annonceurs.

L’analyse du Wall Street Journal mettrait donc en évidence un conflit d’intérêts apparent rarement discuté dans l’industrie de la publicité numérique qui représente  pour cette année une manne financière de 187 milliards de dollars. Et, d’après eMarketer, Google aurait réussi à capturer 31% de l’ensemble du budget publicitaire en ligne en 2016.

Et selon le WSJ, les principaux vendeurs d’espaces publicitaires en ligne, y compris Google, Inc. et Corp., sont tous également en concurrence avec leurs propres clients pour ces espaces. Il n’y a donc pas que Google….

Quelques éléments de l’analyse

Des recherches sur Google pour “téléphones” (phones) commençaient pratiquement toujours avec 3 annonces consécutives pour les téléphones Pixel de Google. Toutes les 1.000 recherches pour “ordinateurs portables” (laptops) commençaient avec avec une publicité . Et des recherches pour “Montres” (watches) commençaient avec une annonce pour “ smartwatch” dans 98% du temps.

Quant aux recherches pour “détecteur de fumée”, on obtient en meilleure position des publicités AdWords pour les “alarmes connectée à internet” fabriquées par Nest, une propriété de Google qui est lui-même propriété d’Alphabet.

Après que le Wall Street Journal ait partagé les résultats de cette étude avec Google le 15 Décembre 2016, bon nombre des annonces auraient disparu, y compris la quasi-totalité de la boutique en ligne de Google (Google Store).

Une deuxième étude réalisée le 22 Décembre 2016 a montré des annonces de Google ou de Nest dans le Top des résultats AdWords dans 19% des recherches. Google a refusé de commenter sur cette disparité entre ces deux dates .

Des précisions de Google tout de même…

Ce que l’on sait, à ce jour, sur le fonctionnement des publicités AdWords, c\’est que Google gère les enchères pour chaque résultat de recherche approprié, soit des millions d’enchères par minute. Les annonceurs choisissent les prix des enchères et les termes sur lesquels ils veulent diffuser de la publicité.

Google détermine les emplacements (positions) des publicités et les prix, à l’aide d’un algorithme secret qui tient compte des enchères et de l’évaluation de la pertinence et de la qualité de l’annonce. Laquelle évaluation est calculée en partie par l’historique du taux de clics et la page de destination de l’annonce

Selon le Wall Street Journal, Google précise toutefois que lorsqu’il est en concurrence pour les annonces AdWords, les autres annonceurs sont facturés comme s’ils n’étaient pas en train d’enchérir. Ce qui signifie que sa participation ne fait pas directement gonfler les prix des enchères. C’est l’une des règles internes fixées par un comité interne de Google visant à minimiser les conflits.

Google a aussi dit que ses propres annonces AdWords, pour promouvoir ses propres produits, apparaissent uniquement dans les premières positions des résultats payants, en raison de la qualité de des annonces et du prix que Google est prêt à payer. Et il ajoute que ses annonces maison sont également soumises à des budgets de marketing.

Alors que Google se facture lui-même pour ses annonces diffusées sur son propre moteur de recherche, la stratégie a quand même un coût : Google renonce au chiffre d’affaires potentiel de diffusion des autres annonces qu’il déplace.

En d’autres termes, là où ses publicités apparaissent dans les premières positions des résultats AdWords, il ne facture pas les annonceurs concurrents si leurs annonces étaient cliquées.

Google présente son ordi Samsung Chromebook intégrant vos applis Android

Google annonce le lancement imminent, en collaboration avec Samsung, des tout premiers Chromebooks construits à partir de zéro pour utiliser principalement les applications Android

ordi Samsung Chromebook

Ces deux premiers Chromebooks sont baptisés Samsung Pro et Samsung Chromebook Plus

Selon la définition de Google, le Chromebook est un ordinateur d\’un nouveau genre qui a été conçu pour vous aider à mener vos tâches à bien plus rapidement et plus facilement. Il est équipé de OS, un système d\’exploitation à plusieurs niveaux de sécurité.

En général, les ordinateurs disposant d’un système d’exploitation Linux sont désignés sous le nom de Chromebook. Pour de nombreux consommateurs, ou plutôt “geeks”, ces ordinateurs sont attractifs en raison de leurs prix bas. Ces consommateurs vont jusqu’à penser que ce sont que des appareils moins chers et de faible qualité.

Malheureusement, certains fabricants continuent à perpétuer cette image d’ordinateurs low cost. Mais, l’arrivée des Samsung Chromebook très élégants devrait changer le regard de plus d’un.

Surtout que Smasung Chromebook Pro et Samsung Chromebook Plus arrivent, tous les deux, avec 4 Go de RAM par défaut. Ce qui représente deux fois (2 Go) ce qu’on trouve au maximum dans la très grande majorité des ordis actuellement sur le marché. Le disque dur a une taille de 32 Go.

Comme le dit Google dans son post de présentation, ces Chromebooks offrent une grande mobilité aux utilisateurs en mettant en permanence à leur disposition leurs applications favorités (via Google Play), de façon native, grâce au compte Google.

Ainsi, des applications Android de productivité telles que Slack seront directement accessibles et pourront être directement utilisées dans le Samsung Chromebook.

Tous les jeux Android téléchargées sur votre mobile pourront être directement exécutées dans votre Samsung Chromebook, en plein écran. Et ce, tout en bénéficiant du support de Google Play.

De plus, avec des applications telles que Google Play Films et Spotify, le détenteur d’un Samsung Chromebook pourra aussi télécharger des films, des concerts et de la musique qu’il pourra toujours écouter et regarder en déplacement, où qu’il soit.

Autre avantage, vous pouvez transformer cet ordinateur portable en tablette (écran 12\ »3) et utiliser le stylet vendu avec pour faire de beaux dessins via une application telle que Samsung ArtCanvas.

Google présente son ordi Samsung Chromebook intégrant vos applis Android

Toutes les grandes fonctionnalités de Chromebook, à savoir de simples mises à jour automatiques et la protection antivirus intégrée, n’ont pas changé. Vous pouvez également exécuter plusieurs applications en même temps, en ligne ou hors ligne, n’importe quand et n’importe où.

Samsung Chromebook Pro, avec un processeur Intel® Core™m3 sera disponible en Avril prochain et Samsung Chromebook, avec un microprocessur ARM, sera disponible en boutique dès le mois de Février prochain.

Les prix démarrent à partir de 449 dollars US.

Google Cloud est la nouvelle marque des produits et services Google

facilement dans un monde numérique et à un rendement maximal.

G Suite est le nouveau nom de Google Apps for Work hébergé sur Google Cloud

Cloud s’étend donc à chaque couche de l’entreprise Google et comprend :

  1. Tout Google Cloud Platform (service de collaboration et de productivité) qui se fond dans G Suite.
  2. Tous les outils et APIs de machine learning (machine d’apprentissage).
  3. Les APIs des cartes (maps) de l’entreprise.
  4. Les téléphones, tablettes et Chromebooks.

Tout cela est désormais conçu pour le cloud dès le départ.

Avec l’introduction de la marque Google Cloud, Google annonce aussi le lancement de G Suite qui est le nouveau nom de Google Apps for Work qui fait désormais partie de Google Cloud.

Selon Google, G Suite est sa suite d’applications intelligentes et comprend , Docs, Drive, Agenda, Hangouts, et bien d’autres, toutes conçues pour rassembler les gens, avec la possibilité de collaboration en temps réel dès le départ.

Google a donc procédé à une actualisation en profondeur de Google Apps for Work en ajoutant de nouvelles fonctionnalités telles que l’intelligence artificielle et en renommant l’ensemble de la collection en “G Suite”.

Google déclare dans sa lettre aux clients de Google Apps for Work:

Au cours des prochaines semaines, vous verrez le nouveau nom et le logo correspondant s\’afficher sur les pages que vous connaissez bien, y compris dans la console d\’administration et le centre d\’aide, ainsi que sur vos factures. G Suite est simplement le nouveau nom de la solution tout-en-un que vous utilisez tous les jours, comprenant les outils performants que sont Gmail, Docs, Drive et Google Agenda.

Nous vous remercions de participer à l\’évolution vers G Suite. Nous nous efforçons d\’améliorer nos technologies afin qu\’elles restent en permanence adaptées à vos besoins et qu\’elles accompagnent votre équipe dans son développement.

Pour être clair, G Suite est la collection payante d’applications de Google destinée à un usage professionnel et un usage éducatif, y compris Gmail, Google Drive, , , Google Slides, and Google Agenda, Google Hangouts, Google+ qui fait désormais partie du core de G Suite, et bien plus encore.

De nombreuses nouvelles fonctionnalités

Il y a une tonne de nouvelles fonctionnalités qui vont aussi débarquer dans G Suite.

Ainsi, Google Drive pour va intégrer une nouvelle section appelée Quick Access ou “Accès Rapide” qui utilise le machine learning pour prédire quels fichiers vous aurez besoin lorsque vous ouvrirez l’application. Et ce, sur la base de votre comportement précédent.

Google estime être en mesure de supprimer 50% de vos recherches de fichiers à utiliser.

Images via Google


Google Agenda

Google Agenda peut maintenant utiliser l’intelligence artificielle pour automatiser la réservation des dates et horaires pour vos réunions ou rendez-vous.

Il va aller jusqu’à vérifier que vos dates ne rentrent pas en conflit (période non libre) avec celles de vos collègues de travail pour ne pas faire échouer la planification. Déjà disponible pour Android, cette fonctionnalité arrivera bientôt sur iOS.

Google Sheets

Google Sheets utilise maintenant l’intelligence artificielle pour transformer vos demandes vocales en formules grâce à sa fonction “Explorer”.

Au lieu de perdre 10 minutes à chercher à créer vos formules, vous pouvez désormais demander des choses comme “quelles sont les meilleures ventes de pizzas” ou “quel a été le revenu total des stylos le mois dernier” ….


Google Slides

Dans Google Slides, la fonction “Explorer” utilise aussi le machine learning (apprentissage automatique) pour suggérer et appliquer dynamiquement des idées de design, tandis que dans Docs, il vous suggérera de sauvegarder vos recherches et images que vous pouvez utiliser dans vos réflexions.

Tout comme il peut vous aider à insérer des fichiers depuis votre compte Drive.

Depuis Google Docs, Google Sheets et Google Slides via le Web, vous pouvez maintenant restaurer des fichiers supprimés sur Android depuis une nouvelle option “Corbeille” dans le menu de navigation latéral de droite.

Vous ne pourrez cependant pas faire cela avec les applications Web. Vous devez absolument passer par Google Drive pour ouvrir la “Corbeille”.

Plutôt que chaque salarié d’une entreprise ou chaque personne dans une famille ou un groupe d’amis ait son propre compte Drive avec des fichiers et des dossiers qu’ils peut partager, Team Drives permet aux équipes et groupes de travail d’accéder aux mêmes fichiers.

Les Administrateurs peuvent définir des niveaux d’accès, et les nouvelles configurations permettent d’ajouter et supprimer facilement des utilisateurs sans affecter les fichiers contenus.

Pendant ce temps, Hangouts devient une nouvelle expérience de vidéo conférence de groupe (équipes) avec le support de jusqu\’à 50 participants vidéo en simultané et les utilisateurs ont la capacité d’inviter des utilisateurs sans compte Google ni nécessité de téléchargements ou de plugins.

A la fois les Team Drives et les nouvelles expériences Hangouts ont été testés avec un petit groupe d’utilisateurs, mais seront ouverts à plus d’entreprises par le biais du programme Early Adopter Program de Google.

Google Play permet de télécharger des applications Android sur un Chromebook

Lors de son I/O developer Conference au mois de Mai 2016, avait annoncé qu’il envisageait d’apporter le support des applications dans son système d’exploitation Chrome OS.

Google Play permet de télécharger des applications Android sur un Chromebook

Il a par la suite lancé Google Play sur la chaîne des développeurs de la plateforme en Juin 2016.

Maintenant, Google Play donne accès aux applications Android depuis tout ordinateur utilisant son système d’exploitation Chrome. Et, cette possibilité sera ouverte avant la fin de cette année 2016 à d\’autres appareils Chrome OS tels que Acer Chromebook R11 et Asus Chromebook Flip.

En d’autres termes, vous pouvez désormais télécharger et utiliser des applications Android sur votre Chromebook à l\’aide de l\’application Google Play Store.

À l\’heure actuelle, le Google Play Store est disponible pour les Chromebooks équipés de Chrome OS version 53 ou ultérieure.

Pour rappel, selon Google, le Chromebook est un ordinateur d\’un nouveau genre qui a été conçu pour vous aider à mener vos tâches à bien plus rapidement et plus facilement. Il est équipé de Google Chrome OS, un système d\’exploitation à plusieurs niveaux de sécurité.

Il permet le stockage de votre contenu dans le cloud et intègre les produits Google pédagogiques les plus populaires.

Google fait remarquer que si vous utilisez votre Chromebook sur votre lieu de travail ou dans un établissement scolaire, il se peut que vous ne puissiez pas activer le Google Play Store ni télécharger d\’applications Android.

Installer des applis Android sur un Chromebook

Pour commencer, vous devez télécharger l’application Google Play Store.

Mais, pour installer des applications Android sur votre Chromebook, commencez par mettre à jour le système d\’exploitation. Votre Chromebook doit être équipé de Chrome OS 53 ou version ultérieure.

Ensuite, vous devez vous connecter à Google Play Store en procédant comme suit :

  • Cliquez sur la zone d\’état, là où se trouve la photo du compte.
  • Cliquez sur “Paramètres”.
  • Dans la section \ »Google Play Store\ », cochez la case \ »Activer Google Play Store sur votre Chromebook.\ »
  • Dans la fenêtre qui s\’affiche, cliquez sur “Commencer”.
  • Vous êtes invité à accepter les conditions d\’utilisation. Après les avoir lues, cliquez sur “Accepter”.
  • Pour confirmer votre compte Google actuel, cliquez sur “Connexion”.
  • L\’application Google Play Store s\’ouvre alors. Dans la boîte de dialogue qui s\’affiche, cliquez sur “Accepter”.
  • Vous pouvez maintenant rechercher et télécharger des applications Android sur votre Chromebook.

Précisons que votre Chromebook ne télécharge pas automatiquement les applications Android installées sur votre smartphone ou votre tablette. Vous devrez les télécharger à nouveau.

Toutefois, certaines applications sont incompatibles avec les Chromebooks et ne peuvent donc pas être téléchargées.

Skype débarque à nouveau sur Linux et permet des appels audio via Chrome

dispose désormais de son propre client Linux Alpha. Mais, pour être plus précis, disons que Skype avait auparavant un client Linux, mais il n’avait pas été mis à jour depuis bien longtemps. Il était en quelque sorte abandonné.

Skype débarque à nouveau sur Linux

C’est pourquoi, plutôt qu’une simple mise à jour, il s’agit ici d’une toute nouvelle application qui correspond à tous les standards actuels de Skype. Avec le support du partage de fichiers, de photos et vidéos, y compris le partage d’emoji.

Pendant ce temps, annonce aussi que Skype étend maintenant les fonctionnalités de son client Web en permettant les appels vocaux sur Chrome pour Linux et les Chromebooks (précédemment, vous pouviez utiliser uniquement des fonctions de messagerie).

En d’autres termes, toute personne utilisant un ordinateur ou un navigateur Chrome sur Linux peut maintenant visiter le site web.skype.com et lancer un appel vocal à une autre personne ou un appel vocal de de groupe via les fonctionnalités de la messagerie dont elle dispose aujourd’hui sur Skype.

Quant aux appels vidéo et sur téléphone fixe, ils sont à venir, très bientôt.

Images via Skype

Mais, précise Skype, tout ceci peut être considéré comme faisant partie de la version Alpha de Skype basée sur WebRTC et intègre les mêmes fonctionnalités que la version Alpha de Skype pour client Linux.

Pour ceux qui sont intéressés, vous pouvez télécharger la nouvelle application application Skype pour Linux ici.

Google Chrome intègre Google Cast pour caster et faire des Hangouts

Cast, la technologie sous-jacente derrière Chromecast, est maintenant directement intégrée au navigateur Chrome et peut être utilisée pour faire des Hangouts.

Google Chrome intègre Google Cast

Le navigateur Chrome a désormais une nouvelle fonctionnalité appelée “Caster” qui est directement intégrée au navigateur Chrome. Nul besoin de l’extension Google Cast afin d’utiliser votre appareil Google Cast (Chromecast) depuis Chrome.

La fonctionnalité Google Cast est disponible depuis le menu des outils Chrome (voir image ci-dessous

La fonctionnalité Google Cast est également disponible lorsque vous faites un clic droit sur un onglet dans le navigateur Chrome.

Pour rappel, Chromecast est un appareil multimédia qui se branche sur un port HDMI de votre téléviseur

Chromecast est compatible avec iPhone, iPad, les téléphones et les tablettes , les ordinateurs portables Mac et , ainsi que les Chromebooks.

Diffuser vers des Hangouts et les services cloud

Google Hangout, le service de chat de Google, offre également la possibilité de recevoir des Google Casts.

1. Pour voir les Hangouts disponibles, procédez comme suit :

  • Planifiez un Hangout dans Google Agenda.
  • Si vous êtes connecté à un domaine Google Apps et si vous ne trouvez pas le Hangout vers lequel vous voulez caster du contenu, vous pouvez saisir son nom manuellement dans la zone de texte \ »Saisir le nom du Hangout\ ». Ensuite, sélectionnez \ »Ajouter un Hangout\ ».
  • version 52 de Chrome.

2. Pour partager du contenu depuis votre navigateur Chrome avec les autres personnes participant au Hangout, procédez comme suit :

  • dans lequel se trouve le contenu que vous souhaitez caster.
  • Cliquez ensuite sur Caster.

  • Faites votre choix parmi les Hangouts disponibles

Ces services ne sont disponibles que si vous êtes connecté à Chrome.