Google teste l’indexation et la lecture directe du contenu des applis via l’App Indexing

Jusqu’ici, l’App Indexing permet à d’indexer le contenu des applications mobiles afin de proposer aux utilisateurs du moteur de recherche de lire ce contenu dans l’application de l’éditeur.

Google teste l’indexation et la lecture directe du contenu des applis via l’App Indexing

Mais, cette indexation et cette lecture du contenu ne sont possibles qu’à deux conditions :

  • Comme je le précisais dans l’article sur l’accord Google-Facebook, le contenu d’une application ne peut être indexé par Google que si ce même contenu existe déjà dans une version Web.
  • L’utilisateur ne peut accéder au contenu de l’application mobile que si lui-même a déjà installé ladite application dans son mobile.

Les choses vont bientôt changer. Google ayant annoncé qu’il a commencé, via l’app indexing, à indexer le contenu des applications qui ne disposent pas de contenu correspondant (matching) sur le Web. Ce qui veut dire que Google est désormais en capacité de se passer du contenu Web ou mobile qu’il propose comme alternative aux utilisateurs.

Ce qui est somme toute raisonnable dans ce monde du mobile first.

D’autre part, Google annonce être en train de tester la possibilité de permettre aux utilisateurs ayant effectué une recherche sur mobile Android d’accéder directement (en streaming) au contenu de l’application mobile, si elle existe, alors même que ces mêmes utilisateurs n’ont pas eux-mêmes installé ladite application dans leur mobile.

Là encore, c’est la raison et la logique qui l’emportent.

Car, figurez-vous que 90% du temps passé sur mobile l’est via les applications. Cette donnée ne peut être ignorée par Google qui tend donc à se mettre en phase avec cette tendance. Le même Google ayant sans doute conscience qu’il est impossible d’installer toutes les applications qu’on rencontre.

C’est aussi la raison pour laquelle on voit naître des initiatives telles que Facebook Instant Articles, Discover, ou encore Apple News. Et surtout Google AMP qui devrait accélérer la navigation sur le web mobile.

Image via Google

En lançant donc cette initiative, on pourrait penser que Google serait tenté de mettre en place le Web des applications. Tant cette solution de la consultation du contenu des applications mobile directement dans les applis qu’on a pas resoud la barrière du téléchargement et de l’installation des applications.

Mais attention, pour accéder au contenu en streaming dans les applications, les utilisateurs devront avoir effectué une recherche via l’application depuis leur smartphone Android

C’est la règle du jeu ! A condition toutefois d’avoir une bonne connexion WiFi.

C’est donc l’utilisation de l’application Google qui va permettre de pouvoir parcourir à l’intérieur des contenus des autres applications Android sans les avoir au préalable installées.

Facebook Instant Articles a été déployé pour tous les utilisateurs de mobile iPhone

annonce avoir généralisé (dans tous les pays) sa fonctionnalité Instant Articles pour tous les utilisateurs de la version de son application mobile.

Facebook Instant Articles

Ces derniers pourront donc désormais accéder aux Instant Articles publiés par les éditeurs soigneusement sélectionnés par Facebook.

Les Instant Articles seront visibles dans les News Feeds et identifiés grâce à une icône bleu affichée dans le coin supérieur droit du post. Et, un clic sur ces Instant Articles devrait produire un affichage 10 fois plus rapide que les articles standards.

En plus de l’affichage accéléré sur mobile, Instant Articles proposera les fonctionnalités suivantes :

  • Lecture automatique des vidéos.
  • Possibilité de zoomer les photos en haute résolution en appuyant dessus.
  • Donner des Likes et commenter chaque photo incluse dans un post.
  • Des galeries photos améliorée.

Les Instant Articles seront automatiquement publiés s’ils sont disponibles. Par exemple, si vous partagez un lien et si une version Instant Articles de ce contenu est disponible, Facebook affichera automatiquement sur mobile la version Instant Articles.

Précisons tout de même que, pour voir des Instant Articles dans votre fil d’actualité afin de les tester, vous devez vous abonner ou Liker les pages Facebook des médias partenaires de cette fonctionnalité de Facebook.

A savoir, pour les 14 partenaires actuels :

The New York Times, NBC News, The Atlantic, BuzzFeed, National Geographic, Cosmopolitan, The Daily Mail, Huffington Post, Slate, Vox Media, Mic, MTV News, The Washington Post et the Dodo.

Et pour les partenaires qui feront bientôt partie de ce partenariat :

Billboard, Billy Penn, The Blaze, Bleacher Report, Breitbart, Brit + Co, Business Insider, Bustle, CBS News, CBS Sports, CNET, Complex, Country Living, Cracked, The Daily Dot, E! News, Elite Daily, Entertainment Weekly, Gannett, Good Housekeeping, Fox Sports, Harper’s Bazaar, Hollywood Life, Hollywood Reporter, IJ Review, Little Things, Mashable, Mental Floss, mindbodygreen, MLB, MoviePilot, NBA, NY Post, The Onion, Opposing Views, People, Pop, Sugar, Rare, Refinery 29, Rolling Stone, Seventeen, Time, Uproxx, US Magazine, USA Today, Variety, The Verge et The Weather Channel.

Pour les médias francophones qui désirent devenir partenaires, ils peuvent envoyer une demande via ce formulaire.

Rappelons finalement qu’Instant Articles est maintenant disponible pour mobile iPhone et qu’il en sera de même pour les utilisateurs de mobile , au plus tard en début de semaine prochaine.

Facebook propose Canvas son nouveau format publicitaire immersif

Dans son post d’annonce du lancement du test de Facebook Shopping, annonce aussi le lancement d’un nouveau format publicitaire dénommé Canvas.

Facebook va proposer Canvas

Il s’agit d’un format publicitaire immersif testé

Avec pour objectif, non seulement de concurrencer via mobile, mais aussi de ne pas renvoyer les utilisateurs de son application mobile vers le navigateur mobile avant que ceux-ci ne se décident à acheter.

Facebook Canvas est en quelque sorte l’équivalent de Facebook Instant Articles. C’est pourquoi les détails des produits des annonceurs s’affichent rapidement à l’intérieur de l’ Facebook mobile.

Auparavant, lorsqu’un utilisateur clique sur une publicité depuis son fil d’actualité, il est redirigé sur le site de l’entreprise. C’est donc cette redirection vers la page web que supprime Facebook Canvas afin d’accélérer l’affichage des détails de l’annonce sans sortir de Facebook.

De plus, les publicités Canvas intègrent un bouton Acheter via la page des détails qui s’affiche en plein écran sur mobile pour permettre à l’utilisateur de finaliser son achat en se rendant sur la plateforme du marchand.

Avec les annonces Canvas qui vont concurrencer Shopping, l’avantage principal pour le vendeur et pour le consommateur, c’est la rapidité dans l’exploration des catalogues produits et la conclusion des actes d’achat.

Mais, attention, le format publicitaire Facebook Canvas ne sera testé que dans quelques semaines.

D’autre part, Facebook annonce faciliter l’achat en autorisant l’ajout du bouton Acheter dans les publicités Facebook.

Images via Facebook

Désormais, sur ordinateur comme sur mobile, les utilisateurs pourront cliquer sur le bouton call-to-action \ »Acheter\ » présent dans des annonces diffusées dans leur News Feed pour acheter directement dans Facebook.

Et donc, sans avoir besoin de sortir de Facebook pour se rendre sur le site du marchand.

Google lance son projet AMP pour l’affichage instantané des contenus sur mobile

Comme prévu, vient de tenir une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé le lancement de son projet en open source pour le web mobile afin d’afficher instantanément les articles aux lecteurs.

Google révèle son projet d’affichage instantané des contenus sur mobile face à Instant Articles

L’Accelerated Mobile Pages Project (AMP), c’est son nom, est destiné à empêcher que les contenus mobiles ne se chargent lentement, et donc de les rendre très rapidement accessibles via les navigateurs mobiles.

Ainsi, les rumeurs sur ce projet sont confirmées et les détails sont quasiment ceux que je vous avais livrés ici et .

L’objectif, c’est désormais de concurrencer Facebook avec sa fonctionnalité Instant Articles et avec son Discover.

Toutefois, et contrairement à ses concurrents, comme le rapporte Venturebeat, les pages de Google mobile n’hébergeront pas de contenus. Le but de ce projet est de se servir des liens en cache.

Ainsi, la technologie déployée par Google devrait réduire considérablement le temps d’affichage sur mobile. Et le fait d’utiliser les contenus en cache sur les serveurs de Google permet d’afficher les contenus avec leur graphisme habituel et leurs publicités intégrées.

Image via Venturebeat.com

Contrairement à et à Snapchat Discover qui exigent d’héberger les contenus sur leurs plateformes, l’Accelerated Mobile Pages Project (AMP) va permettre aux éditeurs d’avoir de meilleurs engagements sur diverses plateformes en réduisant la distance entre la source du contenu et le lecteur via le cache de Google.

Le projet étant en open source et susceptible d’être utilisé par des plateformes tierces.

D’après les propos rapportés de Google, ce projet fait intrinsèquement partie de sa mission. A savoir “organiser l’information du monde et la rendre universellement accessible”.

Voici la liste des premiers partenaires qui ont contribué à la réalisation d\’Accelerated Mobile Pages (AMP) : Google, , , .com, Chartbeat, Parse.ly, Adobe Analytics, Nuzzel et LinkedIn. Auxquels on peut ajouter de grands médias en ligne.

Yahoo et Google veulent aussi racheter Flipboard

Comme cela était prévisible, n’est pas la seule entreprise intéressée par l’acquisition de l’agrégateur de contenus .

Selon le Wall Street Journal, et serait eux aussi sur la liste pour racheter cette application.

 

Flipboard logo

Cette nouvelle information tombe juste au lendemain de celle faisant état de négociations entre Twitter et Flipboard sur la base d’un possible rachat de la start-up pour la somme d’1 milliard de dollars.

Mais, à ce qu’il paraît, les négociations entre les deux entreprises seraient au point mort depuis le mois d’Avril dernier.

Selon Flipboard, son agrégateur de contenus a actuellement 65 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Alors, pourquoi subitement cet intérêt des géants du Net pour cette application ?

Facebook Instant Articles sème la panique ?

Selon le Wall Street Journal, le lancement récent de la fonctionnalité Instant Articles par ne serait pas étranger à tout ce remue-ménage. C’est à qui accaparerait tous les lecteurs d’informations d’actualité.

En effet, d’un côté il y a Facebook qui propose désormais aux Editeurs d’héberger directement leurs contenus sur la plateforme pour accélérer l’accès aux utilisateurs, et de l’autre côté, il y a Snapchat qui vient de lancer sa fonctionnalité “Discover” (Découvrir) afin de proposer des contenus de grands médias sélectionnés à ses utilisateurs.

Il va sans dire que c’est Flipboard qui doit certainement se frotter les mains. Car, une chose est sûre, les enchères pour son acquisition vont s’envoler dans les semaines à venir.

Et si Facebook rachetait Flipboard pour couper l’herbe sous le pied de tous les prétendants au rachat de Flipboard ?