96% des sites ne passent pas les 3 signaux Core Web Vitals

À l’approche du lancement de l’algorithme Google Page Experience Update, cette étude de Searchmetrics révèle comment les sites Web fonctionnent par rapport aux points de repère de .

96% des sites ne passent pas les 3 signaux Core Web Vitals

 

Une grande expérience utilisateur est au cœur de Google Update et les nouvelles mesures pourraient avoir un impact significatif sur votre classement !

Dans l’étude approfondie de Searchmetrics.com, il a été découvert que seuls 4% des sites Web ont obtenu un bon score dans tous les 3 signaux Core Web Vitals.

.

Vous ne pouvez donc pas ignorer l’impact futur que Core Web Vitals pourrait avoir sur votre site Web.

Découvrez les gagnants et les perdants actuels, comment Searchmetrics.com a évalué leurs scores et utilisé ces informations pour réduire le risque que les Core Web Vitals affectent le rendement de votre entreprise.

La communauté s’apprête à accueillir la prochaine mise à jour de Core Web Vitals, qui devrait être lancé à la mi-Juin 2021.

Ce nouvel algorithme Google met l’accent sur l’expérience utilisateur.

Trois mesures de Core Web Vitals (CVW) – Largest Contentful Paint, First Input Delay et Cumulative Layout Shift – évalueront les éléments critiques de l’expérience utilisateur, y compris la stabilité visuelle, l’expérience de chargement de la page et l’interactivité.

Cette performance sera ensuite utilisée comme signal de classement et devrait affecter le classement des pages.

Mais pour beaucoup, cette mise à jour soulève plus de questions que de réponses :

  • Dois-je changer quelque chose sur mon site web pour me préparer à cette mise à jour ? Si oui, quoi ?
  • Google va-t-il immédiatement déclasser les classements des sites web ayant de mauvais scores CWV ?
  • Dans quelle mesure les sites Web concurrents sont-ils performants en termes de CWV ? Quels repères dois-je viser ?
  • D’autres facteurs de classement sont-ils interconnectés avec mon score Core Web Vitals ?
  • Dans quelle mesure est-il facile d’optimiser les sites Web créés avec des plateformes builder/CMS telles que ou Wix ?
  • Les entités de Google (p. ex., YouTube) obtiennent-elles de bon résultats dans Core Web Vitals ?

Searchmetrics a donc voulu dans son étude approfondir et trouver des réponses axées sur les données à ces questions.

Il a donc analysé plus de 2 millions d’URL à travers les Core Web Vitals et d’autres mesures pour comprendre :

  • La performance des sites Web.
  • Si les repères de Google sont réalistes et utiles pour les entreprises.

Mais avant de plonger dans les données, nous allons comprendre ce que sont les Core Web Vitals et, plus important encore, la logique derrière eux.

 

Qu’est-ce que Core Web Vitals & ses Benchmarks ?

 

Il existe trois paramètres Core Web Vitals :

Qu’est-ce que Core Web Vitals & ses Benchmarks ?

 

  • Largest Contentful Paint (LCP) mesure le temps de rendu du plus grand bloc d’image ou de texte visible dans le viewport.L’idée clé est de fournir une mesure simple qui montre la rapidité avec laquelle le contenu principal d’une page se charge.

    Pour fournir une bonne expérience utilisateur, LCP doit se produire dans les 2,5 secondes qui sont après le début du chargement de la page.

  • First Input Delay (FID) mesure quand un utilisateur interagit pour la première fois avec la page.Pour fournir une bonne expérience utilisateur, les pages doivent avoir un FID de moins de 100 millisecondes.
  • Cumulative Layout Shift (CLS) est un score qui mesure la quantité de changements du contenu pendant le rendu des pages.Beaucoup de changement de contenu crée une expérience utilisateur négative.

    Pour offrir une bonne expérience utilisateur, les pages doivent maintenir un CLS inférieur à 0,1.

Il existe trois paramètres Core Web Vitals

Qu’est-ce que Google essaie d’accomplir avec Core Web Vitals ?

 

D’après Google, cette mise à jour a 2 objectifs principaux :

  • Pour accroître l’accent mis par Google sur l’expérience utilisateur. En termes simples, si un utilisateur a une bonne expérience sur une page Web, Google devrait classer cette page plus haut.
  • Faciliter la conception des performances du site Web par les marques et les entreprises et améliorer l’expérience utilisateur.

Pourquoi maintenant ?

Nous vivons dans un monde où les utilisateurs veulent profiter d’un contenu de haute qualité aussi bien que possible sur tous les appareils. Mais les sites Web le fournissent-ils ?

Nous savons tous combien il est frustrant de rechercher rapidement un article de news pour constater que la page prend une éternité pour se charger.

Lorsque vous arrivez enfin sur la page et faites défiler ou cliquez sur quelque chose alors que la page bouge ou change, comme une bannière publicitaire qui tente de vous vendre quelque chose.

Google Core Web Vitals Update est à bien des égards une réponse aux sites Web qui ne sont pas à la hauteur des attentes des utilisateurs. C’est un message clair que ne pas donner la priorité aux utilisateurs peut avoir un effet négatif sur votre ranking.

 

Qu’est-ce qui cause de mauvaises performances web?

 

De nombreux facteurs sont à l’origine de mauvaises performances web.

À bien des égards, les temps de chargement lents sont un symptôme de ce qui est devenu une pratique courante pour la création d’un site Web.

 

Les plates-formes de création de sites Web

 

Plutôt que de créer quelque chose sur mesure, les entreprises se tournent de plus en plus vers les créateurs de sites Web tels que Squarespace ou Wix pour gagner du temps.

Le problème est que ces constructeurs de sites Web sont faciles à utiliser sur la surface, ils peuvent être difficiles à optimiser sous le capot.

Souvent, les pages Web conçues à l’aide de ces modèles chargent tous les scripts, feuilles de style et blocs de code même s’ils ne sont pas nécessaires.

Cela peut provoquer ce qu’on appelle un ballonnement de code – lorsque du code inutile est chargé sur une page Web, ce qui entraîne des temps de chargement de page lents.

 

Économie Web centrée sur le plugin

 

La logique d’une plate-forme comme WordPress est également centrée sur le plugin.

Cela signifie que si vous avez besoin de faire quelque chose au-delà de l’ajout de contenu de base, comme l’optimisation des images ou le lazy loading sous la ligne de flottaison, alors vous aurez besoin d’utiliser un plugin.

Ces plugins sont des solutions rapides, mais sont une autre source de ballonnement de code.

 

Les chiffres de l’étude de Searchmetrics

 

L’étude de Searchmetrics sur Google Core Web Vitals a révélé que moins de 4% des sites Web américains qui ont été analysés obtiennent un score « Bon » dans tous les 3 Core Web Vitals.

Les chiffres de l’étude de Searchmetrics

 

Bien que les sites se classant dans le top 5 des positions de recherche Google ont légèrement mieux performé que ceux en dehors de ce top 5, ils avaient toujours les mêmes problèmes de performances globales.

 

Bien que les sites se classant dans le top 5 des positions de recherche Google ont légèrement mieux performé que ceux en dehors de ce top 5, ils avaient toujours les mêmes problèmes de performances globales.

Les sites Web manquent de stabilité visuelle

 

La plus grande pierre d’achoppement a été la stabilité visuelle, mesurée par le Cumulative Layout Shift. Peu de sites Web ont obtenu un score \ »Bon\ » dans cette mesure.

Searchmetrics dit avoir trouvé que le score moyen du CLS du Top 20 se situe à 0,38, bien au-dessus du bon seuil de Google qui est de 0,1 et même en dehors du seuil modéré de 0,25.

Cela s’explique par l’augmentation du contenu dynamique tels que les emplacements publicitaires, les boîtes d’abonnement aux newsletters et les sites Web ne réservant pas d’espace dans la mise en page pour ces éléments.

Le ballonnement du code est réel

 

Compte tenu du nombre de sites Web créés par des plates-formes telles que Squarespace et Wix, les données de Searchmetrics confirment que le ballonnement du code (Bloat code) est un véritable problème.

En moyenne, les 20 principaux sites Web américains sur pourraient économiser environ 1 seconde en temps de chargement de page simplement en supprimant le JavaScript inutilisé.

 

Les images et vidéos sont encore mal optimisées

 

L’une des principales causes de la lenteur de la vitesse de chargement était les fichiers d’actifs volumineux tels que les images et les vidéos.

Les sites Web devraient viser à reporter le chargement de tout actif en bas de la ligne de flottaison et se concentrer uniquement sur ce qui est nécessaire.

L’utilisation de formats de nouvelle génération comme le WebP de Google peut également entraîner une réduction substantielle de la taille de l’actif.

 

Qu’en est-il de YouTube ?

 

Searchmetrics a également filtré YouTube des résultats.

Fait intéressant, il a remarqué une amélioration significative des mesures liées à la vitesse de chargement.

Cela signifie que YouTube fonctionne mal dans des mesures telles que Largest Contentful Paint.

En tant que site web lourd d’actifs, il faut s’y attendre, cependant, YouTube parvient à surmonter cela et se classe toujours haut.

 

Les benchmarks de Core Web Vitals de Google sont-ils réalistes ?

 

Searchmetrics a analysé les performances des Core Web Vitals pour le bureau et le mobile et il estime que – peut-être étonnamment

Mais pourquoi est-ce que c’est comme ça ?

Google étrangle les données pour émuler un appareil mobile de milieu de gamme lors de l’analyse des performances mobiles.

Toutefois, cela conduit à des temps lents qui ne reflètent pas nécessairement l’état actuel du web mobile.

Alors est-il juste de punir les sites Web pour les mauvais scores Core Web Vitals ?

Les efforts déployés par Google pour rendre les mesures de l’expérience utilisateur plus transparentes pourraient aider les entreprises à améliorer objectivement leurs sites pendant leur développement.

Plutôt que de demander des fonctionnalités et des éléments de conception, les entreprises pourraient informer les cibles Core Web Vitals que les développeurs web doivent atteindre.

Cependant, c’est plus difficile à imaginer pour les créateurs web “out-of-the-box” comme Wix et WordPress.

Ils comptent souvent sur le chargement de nombreux éléments de mise en page dynamique et l’utilisation de plugins JavaScript pour accomplir des tâches relativement basiques.

Pour rester compétitives, ces plates-formes CMS devront améliorer leur jeu en aidant les sites Web à atteindre les objectifs d’expérience utilisateur et en offrant des moyens transparents pour optimiser les performances du site Web.

 

Core Web Vitals affectera-t-il les classements en Juin 2021 ?

 

C’est la question à 1 million de dollars.

Avec tant de sites Web qui fonctionnent mal dans les Core Web Vitals, il semble peu probable que Google punissent les entreprises dans l’ensemble.

Toutefois, l’analyse complète de Searchmetrics devrait servir de rappel que l’expérience utilisateur n’est actuellement pas assez bonne sur la plupart des sites Web.

S’attaquer à ce problème maintenant, ainsi que les meilleures pratiques de développement web qui placent l’utilisateur au centre de la scène, sera bénéfique à long terme.

Il est difficile de prédire exactement combien Google utilisera les scores Core Web Vitals pour déterminer les classements, mais il est certain que les sites Web avec d’excellentes expériences utilisateur auront un avantage concurrentiel crucial.

Une bonne expérience utilisateur envoie de bons signaux d’utilisateur à Google qui vont favoriser ou booster les classements.

Source : Searchenginejournal

Recherches à Zéro clic : Qui dit vrai ?

Rand Fishkin de Sparktoro a publié une étude

Recherches à Zéro clic : Qui dit vrai ?

Peu de temps après, Google a répondu en disant que envoie plus de trafic vers le Web ouvert chaque année. L’étude de Contensquare indique que Google garde le trafic de Search et Google dit que ce n’est pas vrai, il ne garde pas le trafic. 

Qui croire ?

D’après l’analyse de Barry Schwartz sur Searchengineland, la vérité est que les deux ont raison et les deux peuvent être crus. Le bon côté des données, en particulier les statistiques, est que vous pouvez faire dire aux tout ce que vous voulez.

On peut le constater pendant la saison électorale, où un politicien peut utiliser les mêmes données pour dire tout le contraire de ce que dit son adversaire. En effet, avec les statistiques, il est très facile de prendre la même source de données et d’utiliser différents modèles statistiques pour faire dire aux données ce que vous voulez qu’elles disent.

Ceci étant dit, cela fait-il une différence pour vous en tant que spécialiste du marketing ? Ce n’est pas le cas. Nous pouvons nous plaindre et pleurnicher à ce sujet, mais cela n’a pas d’importance.

La vérité, d’après Barry Schwartz, est que l’étude de Contentsquare qui a été présentée par Rand Fishkin a raconté l’histoire que Rand lui-même voulait raconter.

La réponse de Google avait raconté l’histoire que Google voulait présenter.

Les deux ont honnêtement tort et ne disent pas toute la vérité.

Il est absolument hors de question que 65% de toutes les recherches ne conduisent pas à un clic vers un site Web.

Mais même si c’est vrai, ces clics peuvent conduire à des itinéraires de conduite vers votre restaurant local pour aller chercher une commande ou ces clics peuvent conduire à une tape sur un numéro de téléphone pour appeler la quincaillerie locale pour savoir ce qu’il faut pour réparer l’évier qui fuit dans la maison.

Les chercheurs-internautes peuvent affiner leurs requêtes et ne pas cliquer sur n’importe quel site Web au cours de cette première recherche, mais finissent par aller chez un concessionnaire automobile sur la route et acheter cette nouvelle voiture qu’ils ont toujours voulue.

L’objectif de Google est de satisfaire le chercheur et nous, référenceurs , ne pensons pas toujours du point de vue du chercheur. Mais si vous recherchez la météo, Google veut vous dire la météo et ne pas vous faire cliquer sur un site web pour trouver qui a gagné le match de tennis d’hier soir.

Dans le même temps, il y a beaucoup de requêtes qui conduisent les gens vers des sites Web, y compris des featured snippets que, si vous vous souvenez, nous avons perdu pendant quelques semaines plus tôt ce mois-ci, et nous nous plaignions tous que nous voulions les voir revenir.

Alors, pour Barry Schwartz, ne lisez pas une étude générale sur la façon dont Google est mauvais et la prendre à sa valeur nominale et, en même temps, ne lisez pas la réponse officielle de Google et prenez cela à sa valeur nominale.

Il y a un juste milieu. Ces études peuvent être plus transparentes et, en même temps, Google peut et doit être plus transparent avec ses données.

En tant que spécialistes du marketing de la recherche, nous devons nous concentrer sur la façon d’obtenir le meilleur trafic et le plus utile pour nos clients et concentrer moins de notre temps à nous plaindre de qui a raison ou tort.

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Google répond à l’étude révélant une augmentation des recherches à zéro clic

Suite à la publication de Contentsquare de son étude 2020 qui montre une augmentation des pages de résultats sans aucun clic des utilisateurs (recherches à zéro clic), a répondu à cette étude pour dire que envoie plus de trafic vers le web ouvert chaque année.

Google répond à l’étude révélant une augmentation des recherches à zéro clic

Comme le précise Google lui-même, cette semaine, nous avons vu une discussion au sujet d’une revendication que la majorité des recherches sur Google se terminent sans que quelqu’un clique sur un site Web – ou ce que certains ont appelé des « recherches à zéro clic ».

Comme les praticiens de l’industrie de la recherche l’ont fait remarquer, cette allégation repose, selon Google, sur une méthodologie erronée qui comprend mal la façon dont les gens utilisent la recherche :

En réalité, Google Search envoie des milliards de clics sur des sites Web chaque jour, et nous avons envoyé plus de trafic vers le web ouvert chaque année depuis la création de Google.

Et au-delà du trafic, nous connectons également les gens avec les entreprises d’une grande variété de façons grâce à la recherche, comme l’activation d’un appel téléphonique à une entreprise.

Pour mettre les choses au clair, nous voulions fournir un contexte important au sujet de cette allégation trompeuse.

Comment les gens utilisent Search ?

Les gens utilisent Search pour trouver un large éventail d’informations, et des milliards de fois par jour, Google Search envoie quelqu’un sur un site Web. Mais toutes les requêtes ne se traduisent pas par un clic sur un site Web, et il y a beaucoup de très bonnes raisons pour lesquelles cela arrive :

  1. Les gens reformulent leurs requêtes :

    Les gens ne savent pas toujours comment motiver leurs requêtes quand ils commencent à chercher.

    Ils pourraient commencer par une vaste recherche, comme des « baskets » et, après avoir examiné les résultats, se rendre compte qu’ils voulaient réellement trouver des « baskets noires ». Dans ce cas, ces recherches seraient considérées comme un « zéro clic » — parce que la recherche n’a pas donné lieu immédiatement à un clic pour visiter un site Web.

    Parce que cela arrive si fréquemment, Google dit offrir de nombreuses fonctionnalités (comme les liens de « recherches associées ») pour aider les gens à formuler leurs recherches et arriver au résultat le plus utile, qui est souvent sur un site Web.

  2. Les gens sont à la recherche de faits rapides :

    Les gens recherchent des informations rapides et factuelles, comme les prévisions météorologiques, les résultats sportifs, les conversions de devises, le temps à différents endroits et plus encore.

    Comme de nombreux moteurs de recherche, Google dit fournir ces informations directement sur la page des résultats, en s’appuyant sur des accords de licence ou des outils qu’il a développés. Ces résultats sont utiles pour les utilisateurs, et une partie de son travail continu pour rendre Google Search meilleur chaque jour.

    En 2020, par exemple, Google rappelle qu’il a montré des informations factuelles sur des sujets importants comme COVID et les élections américaines, qui ont généré plus d’intérêts qu’il ait jamais vus sur la recherche.

    Nos résultats des élections ont été vus des milliards de fois, fournissant des informations de haute qualité en temps réel pendant que les gens attendaient le résultat.

    Nous avons également fourni des informations factuelles sur les symptômes de la COVID en partenariat avec l’OMS et les autorités sanitaires locales, rendant les informations critiques facilement accessibles et confirmant notre responsabilité de lutter contre la désinformation potentielle en ligne.

  3. Les gens se connectent directement à une entreprise :

    Quand il s’agit d’entreprises locales, Google dit fournir de nombreuses façons pour les consommateurs de se connecter directement avec les entreprises via Google Search, dont beaucoup ne nécessitent pas un clic traditionnel.

    Par exemple, les gens peuvent rechercher des heures d’ouverture, puis aller au magasin après avoir confirmé qu’un emplacement est ouvert. Ou ils trouvent des restaurants sur Google et appellent pour obtenir des informations ou pour passer une commande, en utilisant les numéros de téléphone que nous énumérons.

    En moyenne, les résultats locaux de Google Search conduisent plus de 4 milliards de connexions pour les entreprises chaque mois, d’après Google. Cela comprend plus de 2 milliards de visites sur des sites Web ainsi que des connexions telles que les appels téléphoniques, les directions, la commande de nourriture et de faire des réservations.

    Google déclare également aider les nombreuses entreprises locales qui n’ont pas leur propre site Web. Grâce à Google My Business, les entreprises peuvent créer et gérer leur propre page sur Google, et se faire trouver en ligne. Chaque mois, Google Search met en relation des personnes avec plus de 120 millions d’entreprises qui n’ont pas de site Web, dixit Danny Sullivan qui a publié cette réponse de Google.

  4. Les gens naviguent directement vers les applications :

    Certaines recherches conduisent les gens directement vers les applications, plutôt que vers les sites Web. Par exemple, si vous recherchez une émission de télévision, vous verrez des liens vers divers fournisseurs de streaming comme Netflix ou Hulu.

    Si vous avez cette application de streaming sur votre téléphone, ces liens vous emmèneront directement dans l’application. Il en va de même pour de nombreuses autres applications, telles que , , Spotify et plus encore.

Plus d’opportunités pour les sites Web et les entreprises

Google affirme envoyer des milliards de visites sur des sites Web chaque jour, et le trafic qu’il a envoyé sur le Web ouvert a augmenté chaque année depuis la création de Google Search.

Au fil des ans, nous avons travaillé à améliorer constamment Google Search en concevant et en déployant des fonctionnalités utiles pour aider les gens à trouver rapidement ce qu’ils recherchent, y compris des cartes, des vidéos, des liens vers des produits et services que vous pouvez acheter directement, des options de vol et d’hôtel, et des informations commerciales locales comme des heures d’ouverture et des services de livraison.

Ce faisant, Google a considérablement augmenté la possibilité pour les sites Web d’atteindre les gens.

En fait, Google dit que sa page de résultats de recherche, qui montrait 10 liens bleus, affiche maintenant une moyenne de 26 liens vers des sites Web sur une seule page de résultats de recherche sur mobile.

Construire pour l’avenir du Web

Google termine son post en déclarant se soucier profondément du Web ouvert et avoir continuellement amélioré Google Search au fil des ans, aidant les entreprises, les éditeurs et les créateurs à prospérer.

Certains diront que nous devrions revenir à montrer seulement 10 liens de site web bleu.

Bien que nous montrons des liens de site Web pour de nombreuses requêtes aujourd’hui quand ils sont la réponse la plus utile, nous voulons également construire de nouvelles fonctionnalités qui organisent l’information de manière plus utile que juste une liste de liens.

Google conclut qu’il a vu que, comme il a introduit plus de ces fonctionnalités au cours des deux dernières décennies, le trafic qu’il redirige vers le web a également augmenté – montrant que cela est utile à la fois pour les consommateurs et les entreprises.

Source : Google

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Les recherches Google à Zéro clic ont atteint près de 65% en 2020

La pandémie peut avoir entraîné un plus grand volume global de recherche, mais les recherches à zéro clic peuvent augmenter encore plus à mesure que les gens deviennent plus mobiles.

Les recherches Google à Zéro clic ont atteint près de 65% en 2020

Entre Janvier et Décembre 2020, près de 65% des recherches se sont terminées sans aucun clic sur une autre propriété web, contre 50% en juin 2019, selon une étude publiée le 22 Mars 2021, par SparkToro.

Entre Janvier et Décembre 2020, près de 65% des recherches Google se sont terminées sans aucun clic sur une autre propriété web , contre 50% en juin 2019, selon une étude publiée le 22 Mars 2021, par SparkToro.

Sur ordinateur, 46,5% des recherches étaient à zéro clic, contre 77,2% sur les appareils mobiles.

  

Cette dernière statistique et le chiffre de 50% de 2019 ne provenaient pas du même fournisseur de données et comprenaient différentes méthodes de recherche.

 

Les nouvelles données, de SimilarWeb, comprennent un pool de 5,1 milliards de recherches Google dans le monde entier et combinent à la fois les appareils mobiles et de bureau, y compris les appareils .

Les données utilisées par Fishkin en 2019, du désormais défunt fournisseur de données en flux de clics Jumpshot, ne comprenaient qu’1 milliard de recherches sur les navigateurs Web à partir d’appareils de bureau et nationaux.

Fishkin a déclaré dans son analyse :

Néanmoins, il semble probable que si le panel précédent étaient encore disponibles, il montrerait une tendance similaire de cannibalisation croissante du clic par Google.

Plus de recherches, peut-être en raison de la COVID

Après une baisse en 2019, le volume global de recherche a augmenté en 2020, peut-être en raison de l’évolution des comportements à mesure que les gens s\'ajustent à la vie pendant la pandémie du coronavirus.

À mesure que les cas COVID sont orientés à la baisse et que les gens deviennent plus mobiles, la proportion globale de recherches à zéro clic pourrait augmenter puisqu’elles sont plus fréquentes sur les appareils mobiles que sur le bureau.

Recherches à zéro clic et domination du marché

Les recherches à zéro clic peuvent signifier que les requêtes des utilisateurs sont résolues directement sur la page de résultats.

En affichant des annonces ou ses propres produits, Google peut extraire de la valeur des recherches à zéro clic, alors que d’autres sites ne peuvent pas le faire.

Cela peut être particulièrement gênant en tenant compte des sources de Google, une grande partie du contenu qui apparaît sur ses pages de résultats via les éditeurs, et alors que la proportion de recherches à zéro clic augmentent, les éditeurs peuvent être perdants sur le trafic.

Alors que les recherches à clic zéro ont augmenté, la domination de Google dans la recherche et le marketing numérique continue d’être au cœur des batailles juridiques et des discussions à travers le monde.

Source : Searchengineland

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

64% des visites internet proviennent de smartphones. Détails

Le numérique est un environnement vivant, respirant et dynamique. Les attentes des clients sont extrêmement élevées en ce qui concerne l’expérience digitale, et les données recueillies dans cette étude de Contentsquare montrent que les industries sont en grande partie à la hauteur de ces attentes.

64% des visites internet proviennent de smartphones. Détails

Mais, une chose est certaine : le client d’aujourd’hui est fidèle non pas aux marques, mais aux expériences.

À l’heure où le monde est toujours marqué par la pandémie et où beaucoup de personnes comptent plus que jamais sur le digital pour satisfaire leurs besoins et leurs désirs, les marques doivent continuer à proposer des expériences en ligne transparentes et innovantes, promptes à attirer et à fidéliser le client.

Méthodologie de cette étude de Contensquare

Pour ce Digital Experience Benchmark 2021, Contentsquare a analysé plus de 20 milliards de sessions d’utilisateurs entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020 dans le monde, afin de vous aider à évaluer les performances de vos sites web et applis et à vous situer par rapport à votre industrie.

Il a également analysé 10 KPI digitaux (taux de rebond, temps passé sur la page, taux de conversion, etc.), et proposé des recommandations de ces Experts en UX et de ses clients.

  • 12 mois de données
  • Plus de 900 sites Web et applis
  • Plus de 25 pays
  • Plus de 20 milliards de sessions
  • 11 industries : Automobiles, B2B, cosmétiques, énergie, grande distribution, high-tech, luxe, retail fashion, services financiers, téléphonie, voyage.

Voici les clés de cette étude sur le trafic web.

64% du trafic global provient du mobile

Deux grandes tendances sont à observer : le trafic en hausse et la prédominance du mobile qui n’aura cessé d’étendre son territoire en 2020 !

Tous secteurs confondus, le mobile continue d’attirer le gros du trafic digital : 64% des visites en ligne proviennent de smartphones, soit une hausse de 16% par rapport à 2019 (55%).

Tous secteurs confondus, le mobile continue d’attirer le gros du trafic digital : 64% des visites en ligne proviennent de smartphones, soit une hausse de 16% par rapport à 2019 (55%).

En regardant l’évolution du trafic par industrie, on constate qu’en 2020, l’industrie du luxe a connu la plus forte part de trafic mobile avec 76% des visites, ce qui représente une hausse de 13 % par rapport à 2019.

56% des visiteurs d’un site y sont déjà venus

Gagner de nouveaux clients, tout en fidélisant la clientèle existante, voilà l’enjeu !

 
56% des visiteurs d’un site y sont déjà venus

L’an passé, les nouveaux visiteurs ont représenté 44% du trafic tous secteurs confondus – en d’autres termes, plus d’un visiteur sur deux était déjà venu sur le site.

80% du trafic est issu de sources d’acquisition gratuites contre 20% de sources payantes

Avec 80 % du trafic web provenant de sources gratuites, et ce, toutes industries confondues, les sources d’acquisition gratuites ont eu une influence considérable sur les visites en 2020.

80% du trafic est issu de sources d’acquisition gratuites contre 20% de sources payantes

Pour calculer le trafic gratuit, Contensquare dit avoir analysé les sessions provenant des réseaux sociaux, des moteurs de recherche, de l’emailing, du referral, mais aussi de la saisie d’URL directement dans la barre d’adresse (trafic direct).

N’oublions pas que 2020 a été une année sans précédent en ce qui concerne la publicité, avec une chute de 43% du trafic payant (passant de 35 à 20% du trafic total) par rapport à 2019.

Comment expliquer un tel changement ?

Au début de la crise sanitaire, certaines entreprises ont limité, voire réduit drastiquement leurs budgets publicitaires.
Ne pouvant programmer de nouveaux shootings photo, les marques ont rivalisé d’ingéniosité pour créer d’autres images et proposer des publicités originales. Au plus fort de la pandémie, réduire les budgets – et notamment ceux alloués à la pub – a été une nécessité pour bon nombre de marques.

Au début de la crise sanitaire, certaines entreprises ont limité, voire réduit drastiquement leurs budgets publicitaires.

47% de taux de rebond toutes industries confondues

La première impression compte. 47% des visiteurs quittent un site après avoir consulté une seule page ! Imaginez, près d’un visiteur sur deux préfère partir plutôt que de passer du temps sur votre site…

Un constat douloureux, qui force les marques à comprendre pourquoi leurs clients potentiels repartent aussitôt arrivés. Un design de site qui prête à confusion ? Un contenu inadapté aux attentes du visiteur ? Une page qui met un temps infini à charger ? Autant de facteurs qui peuvent faire fuir vos futurs clients…

47% de taux de rebond toutes industries confondues

Le constat est particulièrement préoccupant dans le B2B, dont le taux de rebond (75%) est le plus élevé parmi tous les secteurs.

Contensquare constate :

Alors que le trafic mobile a la plus forte croissance, et pourtant le plus haut taux de rebond, les marques doivent faire de l’expérience sur smartphone leur priorité absolue. Et avec un taux de rebond de près de 50%, le chemin vers un univers mobile-first paraît encore bien long.

5 pages vues en moyenne par session

Connaître le nombre de pages vues par un utilisateur lors d’une session est essentiel afin d’évaluer le degré d’engagement du contenu de votre site.

Toutes industries confondues et en moyenne, un utilisateur voit 5 pages par session – un chiffre variable bien évidemment en fonction du secteur et du site web, selon la qualité informative du contenu et la complexité du parcours utilisateur.

54 secondes par page

Le temps passé sur une page est un excellent indicateur afin de savoir si le visiteur interagit (ou non) avec votre contenu, ou si l’expérience proposée peut être largement améliorée.

54 secondes par page

Tous secteurs confondus, l’utilisateur moyen passe moins d’une minute (54 secondes, plus précisément) sur chaque page durant sa visite.

Avec 8 secondes de moins par page (62 secondes par page en 2019), ce chiffre semble trahir une visite plus “intentionnelle”.

45% du contenu des sites Web reste invisible

Contensquare pose cette question fatidique :

À quoi bon consacrer du temps, du budget et des efforts à créer du contenu de qualité s’il n’est vu par personne ?

Pour calculer le taux de contenu non vu par les visiteurs, Contensquare a comparé le nombre total de pages d’un site et le nombre de pages non vues par au moins 95% du trafic. Et le résultat est sans appel.

En 2020, 45 % du contenu total est resté invisible aux yeux des visiteurs tous secteurs confondus : 95 % des vues portaient sur seulement 55 % des pages des sites web.

En 2020, 45 % du contenu total est resté invisible aux yeux des visiteurs tous secteurs confondus : 95 % des vues portaient sur seulement 55 % des pages des sites web.

Ce taux est largement supérieur dans les secteurs des cosmétiques (60%) et du retail fashion (59 %), dont les sites comportent souvent de très nombreuses pages produit.

“Plus” n’est pas forcément “mieux”.

45% de votre site est invisible : mettre en pause la création de contenu, prendre du recul et réévaluer la façon dont votre marque met en valeur (ou enterre par inadvertance) son contenu de qualité est clé.

Le futur est mobile

Le mobile poursuit sa progression, poussant les marques à adopter un mindset mobile-first.

Loin d’être une solution de second plan pour les interactions et les achats, les smartphones sont en train de devenir le moyen préféré des consommateurs pour naviguer et découvrir de nouveaux produits/services.

Vous trouverez plus d’informations granulaires très utiles en téléchargeant l’étude complète via le lien de la source.

Source : Contentsquare

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Combien de temps le référencement naturel du site prend-il ?

« Combien de temps vais-je prendre pour classer mon site en première position pour mes mots clés ? » La réponse n’est pas si simple, parce que la question elle-même est erronée.

Combien de temps le référencement naturel du site prend-il ?

 

La question est née d’une compréhension du référencement qui était autrefois la réalité, mais qui ne l’est plus.

Il était une fois la stratégie était d’identifier les mots clés qui étaient les plus pertinents pour votre entreprise, obtenaient le plus de trafic, et n’étaient pas très concurrentiels.

Quand quelqu’un vient vers vous le référenceur et vous dit:  « J’ai besoin d’être n°1 pour tel ou tel mot clé », vous savez qu’ils sont coincés dans ce paradigme

Cette stratégie de mot clé est erronée, parce qu’avec des exceptions plus rares, il n’y a pas un seul mot clé, et pas un petit groupe de mots clés, qui va générer beaucoup de trafic vers votre site Web – du moins pas par rapport à ce que vous pouvez obtenir de la longue traîne de recherche.

L’essentiel est que si vous vous concentrez sur un petit groupe de mots clés génériques, vous ne serez probablement pas trouvés par la plupart des gens qui sont à votre recherche.

Le SEO aujourd’hui est de plus en plus entraîné par la recherche en langage naturel, c’est-à-dire que les gens font des recherches qui sont plus comme des questions normales que deux ou trois mots clés.

Cela se produit parce que les gens utilisent des outils comme Siri et pour parler de leurs recherches, plutôt que de les taper. Et aussi parce que les gens tapent plus de détails dans leurs recherches dactylographiées comme ils cherchent à trouver ce qu’ils recherchent plus rapidement.

Ces mots clés ou requêtes sont beaucoup plus faciles à “ranker”, parce qu’ils ne sont pas aussi concurrentiels. Ils sont beaucoup plus pertinents parce qu’ils incluent plus de détails, et donc le trafic de ces mots clés convertit à un taux plus élevé. Et dans l’ensemble, le nombre de recherches dans la longue traîne s’ajoute souvent à beaucoup plus de recherches que vous obtiendrez de vos « mots clés en or. »

Par conséquent, l’objectif, quand il s’agit de classements, n’est pas de ranker (se positionner) pour quelques mots clés importants qui restent les mêmes au fil du temps, mais de se concentrer sur un nombre beaucoup plus grand de recherches en langage naturel qui est en croissance et en évolution rapide.

Dans le monde de l’ pour les moteurs de recherche, il y a tellement de questions qu’on pourrait se poser. Mais au bout du compte, une question les résume toutes : combien de temps le référencement prend-il ?

Ou pour être précis, combien de temps devrez-vous vous asseoir et attendre jusqu’à ce que vous commenciez à voir les résultats de votre stratégie de référencement naturel ?

Alors que certains peuvent dire que la réponse est en noir et blanc, d’autres ne sont pas d’accord. À vrai dire, beaucoup vont dans une stratégie SEO, et beaucoup de choses peuvent mal tourner. Heureusement, nous sommes ici pour tout décomposer et vous donner une réponse une fois pour toutes. De plus, huit conseils supplémentaires à considérer avant de commencer.

 

Facteurs qui déterminent combien de temps il faut pour voir le succès du SEO

 

Voir le succès d’une stratégie de référencement est plus compliqué que vous ne le pensez. Vous ne pouvez pas simplement agiter une baguette magique et vous attendre à ce que votre site web gravisse les échelons des moteurs de recherche du jour au lendemain.

Vous devez prendre en considération certains éléments clés si vous voulez donner à votre site web sa meilleure chance. Les principaux facteurs qui déterminent le temps qu’il faut pour voir le succès sont les suivants :

Au sommaire

 

  1. La concurrence
  2. Votre budget
  3. L’autorité de domaine de votre site
  4. Les liens entrants (backlinks) vers votre site
  5. Le contenu que vous créez
  6. Cibler les mots clés de longue traîne
  7. Structure de votre site

 

1. Concurrence

 

Quand il s’agit de référencement et à quelle vitesse vous devriez voir le succès, c’est toujours une bonne idée de garder un œil sur la concurrence. Sachez qui ils sont, ce qu’ils font, et comment vous pouvez améliorer votre stratégie pour les battre dans les pages de résultats.

Commençons les choses en expliquant pourquoi la concurrence est un facteur de classement si important dans le monde du SEO. A ce propos, Mary Novak de G2 partage :

Voir les résultats de vos efforts SEO dépend de la popularité de votre requête principale et le niveau de concurrence pour se classer pour elle.

La plupart des études montreront qu’il faut de trois à six mois pour que les pages voient le trafic réel et les classements, mais c’est pour le contenu de haute qualité des sites avec une autorité sur le sujet.

Outre la pertinence et la résolution précise de la requête de recherche, les facteurs qui peuvent affecter le classement incluent la structure de l’URL, les mots clés sur la page, les liens internes et externes et l’expérience utilisateur.

Blaze Bullock de Blaze Digital Marketing est d’accord sur l’importance de connaître votre marché concurrentiel :

Cela dépend entièrement de la compétitivité du marché et du fait que vous avez déjà fait du référencement.

Si votre entreprise a déjà une grande notoriété de la marque et que vous avez un site Web depuis quelques années, vous pouvez commencer à voir les résultats de SEO dans un mois ou deux.

Vous ne savez pas quoi chercher chez un concurrent ? Janice Wald de Mostly Blogging partage quelques conseils quant à ce qu’il faut prêter attention :

Parfois, il faut des mois ou des années pour se classer. Le temps qu’il faut pour se classer dans les pages de résultats dépend de divers facteurs.

Tout d’abord, combien de concurrence en ligne y a-t-il pour le lectorat ? Plus la concurrence est faible, plus il est facile pour vous de vous classer. En outre, quelle est la qualité de votre concurrence en ligne ?

En d’autres termes, si leurs blogs sont des blogs d’autorité avec des classements de haute autorité de domaine, le bon classement dans les SERPs sera difficile, voire impossible.

Haris Bacic de PriceListo est d’accord avec cette stratégie :

À l’exclusion des cas limites, nous remarquons en moyenne que les résultats SEO prennent environ 3 mois pour mûrir et afficher des résultats.

En regardant le niveau de difficulté des mots clés et la concurrence, vous pouvez prédire de façon quelque peu fiable combien de temps il faudra pour vous classer pour ce mot clé.

Si vous ciblez des mots clés dans des créneaux de concurrence étrangers ou très faibles, vous pouvez voir les résultats en quelques semaines. Mais si vous essayez de vous classer pour les mots clés de haute concurrence, les résultats pourraient prendre des mois et même des années dans certains cas.

 

2. Le budget

 

Au fur et à mesure que vous établissez une stratégie de référencement pour le site Web de votre entreprise, avez-vous un budget que vous souhaitez respecter ? Avoir un budget plus élevé à mettre sur les efforts SEO pourrait vous aider à vous classer pour certains mots clés plus rapidement.

Par exemple, Kylie Moore de The Loop Marketing explique :

Les entreprises qui investissent dans le référencement devraient commencer à voir au moins une différence mesurable (p. ex. augmentation du trafic et des prospects) dans les 6 à 12 mois.

Quand il s’agit du budget de votre entreprise, plus le temps et l’argent qu’une entreprise est prête à mettre dans les efforts SEO, meilleur sera le gain (ce qui signifie que les résultats deviendront plus visibles plus rapidement).

Kateryna Reshetilo de Greenice partage également l’importance d’avoir un budget SEO dédié :

Si vous partez de zéro, dans le meilleur des cas, vous verrez des résultats dans 3 à 6 mois. Ceci est basé sur notre propre expérience, ainsi que sur les expériences de mes collègues de différentes industries.

Cependant, pensez au nombre de ressources que vous pouvez investir dans le SEO.

Selon la concurrence sur votre marché, il y a un certain seuil en dessous duquel il ne fait aucun point à poursuivre le SEO. Plus vous pouvez investir une certaine valeur monétaire dans le SEO, plus vite vous verrez des résultats.

 

3. Autorité de domaine

 

Ensuite, il y a l’autorité de domaine, qui peut jouer un grand rôle dans la vitesse de votre classement dans les SERPs, surtout si vous développez le SEO pour un nouveau site Web.

Le terme autorité de domaine (DA), a été développé par Moz comme un moyen de donner à votre site web un score de classement des moteurs de recherche, de 1 à 100.

Ce score prédit la capacité d’un site Web à se classer sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Plus votre score est élevé, meilleures sont vos chances.

Tyler Tafelsky déclare à ce sujet :

Selon l’autorité de domaine d’un site, il faut généralement quelques mois avant qu’une page commence à réaliser son plein potentiel de référencement. C’est en supposant un niveau modeste de concurrence et un site avec autorité de domaine moyen.

Ajoutez la construction active de liens dans le mix, ou un site avec haute autorité de domaine, et des résultats mesurables peuvent être obtenus en moins d’un mois.

Expliquant également pourquoi un site avec une autorité de domaine est si important, Antonio Wells de NAMYNOT Inc. déclare :

S’il s’agit d’un tout nouveau site Web, en moyenne, il faut 6-8 semaines pour que les classements efficaces apparaissent bien dans les SERPs.

S’il s’agit d’un site web existant, cependant, avec très peu d’optimisations de recherche, cela pourrait prendre 3 à 6 semaines. S’il s’agit d’un site établi avec un grand référencement, cela pourrait prendre des heures ou des jours. Surtout si le site est accepté dans Actualités, cela peut prendre des minutes à des heures.

Jordan Schneider chez Soundstripe, Inc.  se demande également pourquoi l’autorité de domaine d’un site Web est un facteur si important dans le référencement :

Je pense que si je devais choisir le facteur ayant le plus grand impact, ce serait l’autorité relative du domaine du site qui tente de se classer pour le mot clé par rapport à ceux qui occupent actuellement la SERP.

Donc, si vous démarrez un site Web à partir de zéro, cela va prendre beaucoup plus de temps pour vous pour ranker pour l’un de vos mots clés cibles que si vous avez un site existant avec un profil backlink déjà en bonne santé.

Ce qui rend l’autorité de domaine de votre site si crucial, mais aussi si compliqué, c’est qu’il est difficile d’essayer de changer. Camila Reed Live Life Big explique en outre :

Je crois que l’âge du domaine est l’un des plus grands facteurs qui peuvent changer le délai de 6 mois et les domaines plus anciens peuvent faire avancer les choses un peu plus rapidement.

Non seulement je dirais qu’il y a un sandox où Google met les freins sur un nouveau domaine, mais le temps est également l’une des mesures les plus difficiles pour un référencement pour changer.

Vous pouvez obtenir des backlinks, produire du contenu et construire un site web incroyable en une journée, mais vous ne pouvez pas changer l’âge de votre . Vous pouvez contourner ce problème en tirant parti des domaines abandonnés ou en achetant un site existant, mais l’âge d’un domaine reste l’une des mesures les plus difficiles à modifier.

Intégrer ce facteur est le sujet sur lequel revient Tommy Landry de Return On Now :

Il n’y a pas de réponse universelle à cette question. L’Autorité de domaine est l’un des principaux facteurs de conduite derrière le calendrier – des noms de domaine avec une bonne autorité peut faire de l’optimisation On-Page seule et s’attendre à des résultats, tandis que les nouveaux sites Web devront mettre beaucoup plus de temps et d’efforts sur le Off-Page pour obtenir ce même coup de pouce.

 

Selon la faiblesse de l’autorité du site Web au début, la durée peut durer de plusieurs jours ou semaines jusqu’à des années.

 

Selon la faiblesse de l’autorité du site Web au début, la délai peut durer de plusieurs jours ou semaines jusqu’à des années.

 

4. Les backlinks

 

Un autre facteur absolument crucial pour le classement est les liens entrants. Avoir des techniques de construction de liens mis en place alors que vous développez une stratégie SEO aidera à accélérer le processus de classement. Cela, bien sûr, est plus facile à dire qu’à faire.

Ici, c’est Bianca Ward de EssayWriterFree qui explique l’importance des backlinks :

En général, le référencement a besoin d’au moins 3 mois. Ayant tenu compte de mes 5 années d’expérience, je peux dire que le profil du backlink est l’un des facteurs les plus importants. Dans ce cas, il est nécessaire d’obtenir des backlinks à partir de sites web faisant autorité pour améliorer votre classement.

Pour rendre les backlinks encore plus compliqués, il ne s’agit pas seulement du nombre de vos sites Web entrants, mais aussi de la façon dont vous les obtenez. Selon Janelle Owens de LSAT Prep Insights :

Il existe une multitude de variables pour déterminer combien de temps prendra une nouvelle campagne de référencement pour afficher les résultats.

À l’appui de ce point, Ray Blakney à Live Lingua ajoute :

L’un des principaux facteurs que j’ai vu pour se classer plus rapidement est la vitesse d’acquisition du lien sur une longue période de temps. Montrer à Google que vous augmentez constamment les liens entrants chaque semaine a tendance à faire gagner rapidement des positions supérieures.

En outre, l’acquisition de backlinks devrait être lente et progressive, car il s’agit d’un moyen plus naturel d’acquisition de liens. L’acquisition de centaines de liens du jour au lendemain soulève des suspicions avec Google qui agite alors des drapeaux rouges.

Quoi qu’il en soit, en supposant que vous pouvez perfectionner les éléments de l’optimisation on-page comme la vitesse de chargement du site Web, la structure et l’optimisation des mots clés dans votre contenu, et travailler dur pour construire des liens, je pense qu’il faudra 4 à 6 mois pour montrer des résultats significatifs.

Pensez-vous que vous pouvez ignorer la création de liens et juste vous concentrer sur la publication d’articles sur une base cohérente? Réfléchissez encore. Dorka Kardos-Latif chez Copyfolio explique :

Nous avons lancé notre blog avec un tout nouveau domaine en août 2020 et avons commencé à publier régulièrement des articles.

Cependant, nous n’avons pas commencé à nous classer jusqu’à ce que nous ayons commencé à faire un peu de construction de liens. Avec quelques liens de bonne qualité, nous avons commencé à nous classer dans les positions 40-75 à la fin de Novembre 2020 et sommes arrivés sur la première page de Google pour la première fois avec 6 mots clés à la fin de Janvier 2021.

Ce que confirme à son tour Abdul Ganiy Shehu de Your Content Mart :

D’après mon expérience personnelle, il faut généralement entre 3 et 6 mois pour le SEO pour commencer à montrer des résultats. Bien qu’il y ait des facteurs qui pourraient vous faire classer plus rapidement aussi.

Par exemple, faites attention à la construction de liens. Si vous pouvez acquérir ou construire des backlinks vers votre page dès que vous le pouvez, alors vous vous classerez très probablement plus rapidement dans les SERPs. Les liens sont super importants dans le référencement et jouent un rôle énorme dans le classement.

 

5. Le contenu

 

Nous avons tous entendu l’expression « le contenu est roi ». C’est absolument vrai quand il s’agit de classement SEO, que le contenu de haute qualité règne toujours en maître si vous voulez améliorer le rang de votre site Web.

Jerome Williams, de JWorks Studios, tente de décomposer cette assertion :

Le plus grand facteur dans les pages de résultats pour moi est un excellent contenu. Vous devez écrire pour votre audience, non pas pour Googlebot ! Si du contenu bien organisé, bien structuré et utile se trouve sur votre page, le bot le récupérera et vous positionnera à votre place.

Produire du contenu de haute qualité n’est que la moitié de la bataille. Vous devez également vous assurer que vous publiez le contenu sur une base cohérente. Pour expliquer ce concept, tournons-nous vers Rachael Cecko Lake One :

Réfléchissez à la rapidité avec laquelle vous pouvez produire le contenu. La recherche est essentielle, mais pour réellement commencer à actionner le SEO, vous avez besoin de contenu.

Votre vitesse de production de contenu dépendra de votre configuration et de vos priorités concurrentes. Un retard dans la production de contenu équivaut finalement à un retard dans les résultats SEO.

L’intégration du contenu en tant que facteur SEO, c’est Moses Gomes de chez DocMode Health Technologies Pvt Ltd qui en parle :

Habituellement, j’ai vu l’optimisation du référencement prendre entre 90 à 140 jours pour montrer des résultats pour 10% de non – mots clés liés à la marque.

Le facteur le plus important et le seul pour le SEO pour montrer des résultats est la qualité et la quantité de contenu affiché sur le site Web. Notre section blog a pris 200 jours pour réfléchir sur les résultats de recherche après avoir terminé plus de 600 billets de blog.

 

6. Mots-clés de longue traîne

 

Aller de pair avec le point d’avoir besoin d’écrire du contenu de qualité est de s’assurer que vous écrivez également ce contenu en ciblant juste les mots clés de longue traîne.

Nick Marcatelli d’ICF Next est le premier à intervenir sur ce sujet :

Plusieurs facteurs peuvent avoir une incidence sur la rapidité avec laquelle un site ou une page peut se classer. Un qui devient de plus en plus important est la capacité du site à répondre aux longues requêtes.

Avec l’introduction de la fonctionnalité “People Also Asked” (Autres questions posées) il y a quelques années, Google a montré à quel point l’algorithme est devenu axé sur les questions. Et les sites qui répondront à ces questions/longues requêtes seraient récompensés dans son classement.

On peut être d’accord avec Catherine McNally de Reviews.org qui ajoute :

D’après mon expérience, le temps qu’il faut aux résultats SEO pour s’afficher dépend principalement de la concurrence des mots clés et si vous utilisez des mots clés de long tail (longue traîne).

Il est important de jeter un oeil aux mots clés de longue traîne, non seulement pour espérer nous classer pour un terme de recherche plus spécifique, mais aussi pour s’assurer que vous répondez aux questions que vos utilisateurs posent.

Les mots clés de long tail peuvent entraîner une plus longue longueur de contenu ou un contenu supplémentaire publié, ce qui peut également signaler à Google que vous êtes une autorité sur le sujet sur lequel votre site est axé.

De plus, les mots clés de longue traîne ont tendance à avoir une concurrence plus faible, ce qui signifie qu’il est plus facile pour vous de vous classer plus haut dans les pages de résultats.

 

7. Structure appropriée du site

 

Le dernier facteur que vous devez prendre en considération lorsque vous créez une stratégie de référencement pour vous classer aussi rapidement que possible dans les SERPs est de vous assurer que votre site Web a une structure de site appropriée.

Ici, pour expliquer cela, laissons Andres Ossa de chez Mudango

Chez Mudango, nous avons réussi à nous classer dans les premières positions dans certains des mots les plus concurrentiels sur le marché de la technologie logistique que nous servons.

Nous l’avons fait en environ 9 mois en mettant en œuvre les meilleures pratiques de référencement telles que l’amélioration de la vitesse du site, l’optimisation des mots clés dans nos landing pages et la qualité et la fréquence du contenu.

Néanmoins, rien de tout cela n’est utile si votre site ne convertit pas les utilisateurs en clients. Google veut que les sites réussis soient classés au tout en haut et donc, avoir une structure de site appropriée qui convertit devrait être la priorité numéro un.

 

Attendez-vous à voir les résultats d’une stratégie de SEO dans (au moins) 3 à 6 mois

 

Très bien, répondons à la question dans l’esprit de tout le monde. Si vous prenez en considération tous les facteurs ci-dessus alors que vous construisez une stratégie SEO … combien de temps le référencement prend-il pour voir les résultats ?

La réponse courte et rapide est n’importe où de 3 à 6 mois. Mais… Ça dépend. Ne me croyez pas sur parole. Écoutez les experts US.

Attendez-vous à voir les résultats d’une stratégie de SEO dans (au moins) 3 à 6 mois

Le premier à le décomposer est Bruce Hogan de chez SoftwarePundit :

Des améliorations exceptionnelles du référencement ou du contenu peuvent avoir un impact en quelques jours. Cependant, la majorité des changements prennent 3 à 6 mois pour commencer à additionner et à montrer des résultats.

Ceci est le plus touché par l’autorité de domaine d’un site Web, le profil des backlinks et le référencement technique.

D’accord avec ce point, Emanuel Petrescu de chez EmanuelP partage :

Demandez à tout référenceur SEO sérieux et il vous dira que personne ne peut garantir quoi que ce soit. Cela dit, je vois souvent des résultats dans les 6 premiers mois. parfois même plus tôt.

Il y a une série de facteurs à prendre en considération, mais je crois que si vous avez déjà une certaine ancienneté dans le domaine, et que vous modifiez votre contenu pour mieux servir votre utilisateur, vous pouvez facilement surclasser votre concurrence – Google veut montrer à ses utilisateurs les meilleurs résultats possibles pour leur requête.

Dans cet esprit, ajustez ce que vous avez déjà et trouvez de nouveaux contenus et Google vous récompensera en montrant votre page en haut des résultats de recherche.

Toujours pas convaincu ? Prenez-le cas de Crystal Diaz de chez Lights On Creative qui conseille :

Habituellement, j’ai vu le SEO prendre n’importe où entre 3 et 6 mois pour produire des résultats énormes. Dans le premier mois ou deux, vous pourriez voir de petites petites réalisations comme plus de mots clés conduisant à un faible trafic.
Mais les choses les plus importantes comme passer à la première page, ou se déplacer dans les SERPs prend des mois et se produit généralement après une Update.

Chris Wilks de BrandExtract complète cette réponse :

Comme avec de nombreuses questions SEO, la réponse est « cela dépend ».

En règle générale, nous disons généralement que vous pouvez vous attendre à attendre 3-6 mois avant d’obtenir les résultats que vous visez. Toutefois, vous pouvez commencer à voir des améliorations progressives beaucoup plus tôt que cela.

En fait, des améliorations progressives peuvent se produire en quelques jours ou quelques semaines.

 

7 choses que vous devez faire pour voir les résultats SEO

 

Gardez ces 7 conseils à l’esprit lorsque vous développez votre stratégie de référencement naturel :

  • Assurez-vous que votre site web est exempt de problèmes techniques
  • Prenez le temps d’améliorer la vitesse de chargement de la page
  • Optimisez tous les domaines de votre site Web pour voir les résultats
  • N’oubliez pas
  • Agissez selon vos besoins et recommandations
  • Démarrez votre stratégie SEO le plus rapidement possible
  • N’abandonnez pas

 

1. Assurez-vous que le site web est exempt de problèmes techniques

 

Même si vous faites tout le reste bien, avoir un problème technique sur votre site web peut tuer vos chances de classement ou de voir tout type de résultats positifs.

Frank Olivo de Sagapixel explique :

La règle empirique souvent citée de 3 à 6 mois est le cas dans des scénariis spécifiques, mais peut souvent être beaucoup plus longue ou plus courte en fonction de vos objectifs, de votre marché et des défis spécifiques auxquels vous êtes confrontés.

Par exemple, si un site Web a des problèmes techniques qui le retiennent, prendre le temps de corriger une balise canonique “récalcitrante” peut potentiellement fournir des résultats en quelques jours.

De même, les corrections d’architecture de site peuvent souvent fournir des résultats rapides. Nous avons récemment eu un client dans l’espace de services à domicile sauter de la page 5 à la page 1 pour ses termes clés dans un marché majeur en mettant simplement en œuvre le fil d’ariane et l’amélioration des liens internes à toutes les pages de service. Cela a pris environ 3 semaines.

Moises Parada de Fidelitas Development ajoute pour sa part :

Chaque site est différent, et selon l’endroit où vous commencez avec un site Web peut déterminer le délai pour afficher les résultats. D’après mon expérience, j’ai vu les résultats réels d’une gamme de campagne SEO de 3 à 6 mois après la mise en œuvre d’une stratégie stratégique White-Hat SEO qui bénéficiera au site à long terme.

S’assurer que votre site est structuré correctement est un facteur énorme pour se classer, ainsi que de s’assurer que votre site a un minimum d’erreurs techniques. Commencez par l’architecture du site, puis concentrez-vous sur le contenu.

Zack Duncan, de Root and Branch Group, note d’autres problèmes à surveiller :

S’il y a des problèmes techniques importants de crawl (exploration), nous pouvons les résoudre dans le premier mois et voir un ascenseur immédiat en termes de visibilité de recherche mesurée par les impressions dans Google Search Console.

Je parle des erreurs 404 et des choses comme les balises title en double et les balises de titre manquantes sur les pages qui devraient être très performantes. S’attaquer à une partie de cela permettra de lever la visibilité de recherche immédiatement.

 

2. Améliorer la vitesse de chargement de la page

 

Quelque chose d’autre que vous pouvez faire dans le cadre de votre stratégie d’amélioration du référencement est d’optimiser votre site Web pour la vitesse.

Rob Howard chez Howard Development & Consulting partage :

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire relativement rapidement si votre site n’est pas à la hauteur sur les bases du SEO.

Par exemple, l’amélioration de votre score PageSpeed peut entrer en ligne de compte assez rapidement, puisque Google indexe votre site pour les modifications tous les quelques jours.

 

3. Optimisez pour des résultats plus rapides

 

Si vous vous sentez toujours impatients par le temps que prend votre stratégie SEO, envisagez d’optimiser votre site web de haut en bas.

Michal Hajtas, d’AutoPI, explique en outre :

Le SEO dépend de nombreux facteurs de classement. Cependant, je dirais que cela pourrait prendre de 2 à 6 mois pour voir les résultats réels, que les moteurs de recherche ont besoin d’explorer à la fois votre page et votre site Web.

Cependant, gardez à l’esprit que plus une page Web est optimisée, plus elle obtient des résultats rapidement.

 

4. Pensez à E-A-T

 

Saviez-vous qu’E-A-T pourrait faire partie de l’algorithme Google ? Et non, je ne parle pas de faire une pause pour déjeuner.

Ce que pense en substance Hannah Brown de Smart Jobhunt :

Selon moi, il faudra environ 1 à 3 mois pour le SEO pour montrer les résultats. Gardez à l’esprit que les facteurs qui aident à se classer rapidement sont : E-A-T, qui signifie expertise, autorité, et fiabilité.

Quelqu’un d’autre qui se souvient de E-A-T est Patrick Garde d’ExaWeb Corporation :

D’après notre expérience, il faut environ 1 à 3 mois avant que nos efforts de référencement puissent montrer des résultats mesurables.

Pour les niches, les industries ou les mots clés hautement concurrentiels, nous donnons un délai d’environ 4 à 12 mois (le délai selon Google).

Les facteurs les plus importants si vous voulez vous classer rapidement sont l’autorité du domaine, le profil du backlink, et le contenu. Ces facteurs détermineront si votre site Web a suffisamment de E- A-T (Expertise, Autorité, Fiabilité).

 

5. Appliquez les recommandations

 

Si vous obtenez un peu d’aide d’une agence de référencement pour voir des résultats plus rapidement, la meilleure chose que vous pouvez faire en tant que client est de réagir aux recommandations, idées et stratégies aussi rapidement que possible.

Matt Janaway, de Marketing Labs, explique aussi la suite :

En utilisant un large éventail de sites Web de clients dans différentes industries et à différents moments du parcours de référencement, nous commençons habituellement à voir des améliorations dans les performances de la SERP autour du délai de 6 mois.

Parfois, cela peut être un peu plus tôt et parfois beaucoup plus longtemps.

Un autre facteur qui peut avoir un impact sur la vitesse à laquelle les résultats commencent à prendre de l’ampleur est l’implication du client. Si le client est dynamique et réagit rapidement aux conseils SEO, cela peut rendre le processus beaucoup plus facile.

 

6. Commencez tôt

 

Vous avez sans doute entendu dire que le SEO est un travail de haleine, et donc un marathon – pas un sprint. La meilleure chose que vous pouvez faire pour vous-même et le site Web de votre entreprise est de commencer, le plus tôt possible.

David Cusick de House Method explique :

Cela peut prendre de 3 à 6 mois pour les résultats SEO arrivent. C’est parce que cela implique beaucoup de collecte de données et d’observation.

Les résultats de votre référencement dépendent également d’efforts constants, de la compétitivité de l’industrie et de mots clés de qualité. Quoi qu’il en soit, il est préférable de commencer le plus tôt possible et d’améliorer vos stratégies au fil du temps.

 

7. N’abandonnez pas

 

Lorsque vous courez le marathon qui est le SEO, une dernière chose à garder à l’esprit, c’est de ne pas abandonner. Il peut vous arriver de désespérer pour avoir attendu trop longtemps et de jeter l’éponge. Ne le faîtes pas.

Écoutez ce que Christian Velitchkov à Twiz LLC a à dire :

La première chose à comprendre est que le SEO est comme un arbre, il pousse au fil du temps. Mais, il faut aussi se rappeler qu’il commence comme une graine. Il s’agit d’un processus sans cesse croissant.

Il y a des tonnes de facteurs qui affectent le référencement. Certains d’entre eux sont la structure interne du site Web, les liens entrants, et les liens vers des sites Web externes, l’optimisation des images, les erreurs de site Web, les mots clés, le contenu, la fréquence des mises à jour du contenu et des téléchargements, etc.

Enfin, nous avons Andy Crestodina chez Orbit Media Studios qui ajoute :

Se classer pour votre nom de marque est presque automatique. Cela pourrait prendre une semaine après le lancement d’un nouveau site.

Le classement pour un mot clé à faible concurrence est plus lent. Cela peut prendre 2 à 3 mois avant de monter sur la première page après la production d’un contenu de haute qualité centré sur le mot clé cible.

Le classement d’une phrase de haute concurrence peut prendre beaucoup de temps, peut-être 2 à 3 ans de publication d’une page détaillée, de haute qualité, axée sur le mot clé cible. Ce temps est consacré au référencement de l’article dans les contributions sur d’autres sites Web et parfois la mise à jour ou même la réécriture de l’article sur cette URL.

Plus l’expression est précieuse/concurrentielle, plus elle prend de temps. Mais n’abandonnez jamais. Ça vaut le coup.

 

Le ranking n’a pas autant d’importance que vous le pensez

 

Les classements comptent. Mais ils ne sont pas la mesure sur laquelle vous devriez vous concentrer.

Si, en demandant “ Combien de temps le SEO prend-il pour commencer à produire des résultats ? “ vous voulez dire “ Combien de temps faudra-t-il avant que j’arrive en première position ? “ alors vous vous méprenez sur les résultats, comme Wil Reynolds, fondateur de Seer Interactive, aime à le dire.

Obtenir des classements est un argument que les agences en référencement peuvent facilement vendre parce qu’ils sont émotionnellement satisfaisants, mais ils sont sans valeur

C’est pourquoi vous ne devriez embaucher que des entreprises de référencement ou des professionnels du SEO qui se concentrent sur les retours sur investissements (), plutôt que sur les affichages.

Maintenant que vous savez comment le SEO a changé et que vous voulez des prospects et des ventes de la part de votre entreprise SEO plutôt que simplement des rankings, la question que vous devriez vous poser est :

Combien de temps faudra-t-il pour le référencement pour commencer à générer des prospects et des ventes ?

Et surtout, retenez qu’il n’existe pas de stratégie parfaite de SEO applicable à tous les types de sites Web. Et n’oubliez pas d’avoir de la patience ! Car le référencement est à la fois un travail de longue haleine et une bataille sans fin…

Source : Databox

SEMrush s’apprête à entrer en Bourse

SEMrush, le fournisseur d’ a annoncé qu’il entrera en bourse et que le titre sera coté à la Bourse de New York sous le ticker SEMR.

SEMrush s\'apprête à entrer en Bourse après avoir affiché une forte croissance

 

Mais SEMrush affirme que les changements à venir dans l’accès aux données et aux cookies tiers pourraient vraiment perturber ses activités.

SEMrush a donc annoncé lundi qu’il envisageait d’entrer en bourse dans le cadre d’un premier appel public à l’épargne de ses actions ordinaires de catégorie A. La société sera cotée à la Bourse de New York sous le symbole « SEMR ».

 

Les chiffres de SEMrush

 

La déclaration du Formulaire S-1 montre les derrière la plate-forme d’outils .

En 2020, les revenus de l’entreprise se sont élevés à un peu moins de 125 millions de dollars, en hausse par rapport aux 92 millions de dollars de 2019.

La marge brute était d’un peu moins de 95 millions de dollars en 2020, comparativement à un peu moins de 70 millions de dollars en 2019.

SEMrush dépense beaucoup d’argent en marketing, dépensant 54,5 millions de dollars en 2020 contre 41,7 millions de dollars en 2019. Cela a mené à une perte nette de 7 millions de dollars en 2020 et à une perte nette de 10 millions de dollars en 2019.

Environ la moitié de son chiffre d’affaires provient de clients américains.

L’entreprise a reçu un financement de 40 Millions de dollars en 2018.

En 2020, les revenus de SEMrush se sont élevés à un peu moins de 125 millions de dollars, en hausse par rapport aux 92 millions de dollars de 2019.

Les clients de SEMrush

 

SEMrush a déclaré qu’il avait 67.000 clients payants en 2020, contre plus de 54.000 en 2019.

N’oubliez pas qu’en 2010, l’entreprise venait de dépasser les 1.000 clients et qu’en 2015 elle avait franchi la barre des 15.000 clients.

D’autre part, la société a déclaré qu’elle avait 404.312 clients gratuits actifs en 2020.

La société a également déclaré qu’elle a servi plus de 300.000 étudiants et a délivré plus de 130.000 certificats de tous les temps par l’intermédiaire de son Académie SEMrush, une plate-forme d’apprentissage en ligne.

Voici un tableau dans les dépôts qui montre les revenus annuels d’abonnement par cohorte :

 

Voici un tableau dans les dépôts qui montre les revenus annuels d’abonnement par cohorte

Les préoccupations

 

SEMrush a énuméré ses facteurs de risques, voici quelques-uns de ce qu’ils ont énuméré :

  • Nos résultats d’affaires et d’exploitation seront lésés si nos clients payants ne surclassent pas leurs abonnements premium ou s’ils n’achètent pas de produits supplémentaires.
  • Si nous n’attirons pas de nouveaux clients potentiels grâce à des efforts de marketing non rémunérés et rémunérés, si nous ne les inscrivons pas aux essais gratuits et si nous ne les convertissons pas en clients payants, nos résultats d’exploitation seront lésés.
  • Le marché dans lequel nous opérons est extrêmement concurrentiel, et si nous ne sommes pas concurrentiels efficacement, notre capacité d’attirer et de retenir des clients gratuits et payants pourrait être affectée, ce qui aurait un impact négatif sur nos activités et nos résultats d’exploitation.
  • Nos produits dépendent de sources de données tierces accessibles au public et payantes, et si nous perdons l’accès aux données fournies par ces sources de données ou aux conditions auxquelles nous obtenons un tel accès deviennent moins favorables, notre entreprise pourrait en souffrir.
  • Les changements apportés par les moteurs de recherche, les sites de réseautage social et d’autres services tiers à leurs configurations ou politiques technologiques sous-jacentes concernant l’utilisation de leurs plateformes et/ou technologies à des fins commerciales, y compris les politiques anti-spam peuvent limiter l’efficacité de certains de nos produits, outils et modules supplémentaires et, par conséquent, notre entreprise peut en souffrir.

Autres produits

 

SEMrush a déclaré qu’il a plus de 50 outils dans son écosystème et qu’il a l’intention de continuer à ajouter à son portefeuille par le biais d’acquisitions. La société a récemment acheté Prowly, un service de relations publiques, en Septembre dernier.

Aperçu concurrentiel.

Rand Fishkin, le fondateur de Moz et ancien PDG qui a quitté l’entreprise en 2018, a partagé ses réflexions sur cette nouvelle. Rares sont ceux qui connaissent l’espace comme lui. Il a dit que c’est “vraiment impressionnant ce qu’ils ont fait au cours des 6 dernières années”.

SEMrush est passé de la 3ème/4ème place dans le logiciel SEO à la 1ère place du chiffre d’affaires et du taux de croissance.

Ahrefs est #2 à ~$55-75M, avec Moz en 3ème (~$45M) à un taux de croissance plus lent (après avoir mené pendant des années avant).

Il a noté que ce sont des suppositions aux autres chiffres de l’entreprise, mais ses suppositions seraient meilleures que la plupart.

Si vous êtes un spécialiste du marketing utilisant ses outils gratuits, cela montre également combien il est important pour SEMrush de vous convertir en un abonné payant.

Enfin, la croissance en 2020 est également un indicateur de la mesure dans laquelle les spécialistes du marketing ont adopté le marketing de recherche pendant la pandémie covid-19.

Source : Searchengineland

WordPress atteint les 40% de part de marché de tous les sites Web

WordPress a atteint la barre fatidique des 40% de part de marché de tous les sites Web du monde contre 35,4% en janvier 2021, mais 64,3% de tous sites Web utilisant un CMS (système de gestion de site), selon les données de W3Techs.

WordPress atteint les 40% de part de marché de tous les sites Web

Ces sont dérivés du Top 10 millions de sites Web d’Alexa, ainsi que du Top 1 million de la liste de Tranco liste.

Selon les estimations de W3Techs, toutes les 2 minutes, un autre site du Top 10 millions commence à utiliser .

Parmi les 1.000 premiers sites, la part de marché de WordPress est encore plus élevée, à 51,8 %, et s’élève à 66,2 % pour les nouveaux sites.

En suivant le taux de croissance au cours des 10 dernières années, W3Techs montre WordPress en pente constante vers le haut.

Matthias Gelbmann, PDG de Q-Success, maison mère de W3Techs, a expliqué les raisons de la méthodologie :

La raison pour laquelle nous ne comptons pas tous les sites Web, c’est parce qu’il y a tellement de noms de domaine qui ne sont pas utilisés ou sont utilisés à des fins douteuses.

Nous voulons exclure les millions de domaines, de sites de spam et de sites stationnés (parqués) qui n’ont tout simplement pas de contenu réel. Nous sommes convaincus que l’inclusion de tous les domaines trash rendrait nos statistiques beaucoup moins utiles, car des millions d’entre eux exécutent simplement une pile de logiciels qui génère automatiquement du contenu inutile.

Afin de mesurer le « Web significatif », la méthodologie de W3Techs exclut les sites avec des pages de contenu affichées par défaut par Apache, Plesk et cPanel, les noms de domaine expirés et les pages suspendues de compte.

Il exclut également les sites avec le message WordPress par défaut (« Bonjour le monde ! Bienvenue sur WordPress. C’est votre premier post. Modifiez ou supprimez-le, puis commencez à écrire! »).

En janvier 2021, Squarespace a dépassé Drupal et Wix pour devenir le 4ème CMS le plus populaire avec 2,5% de part de marché, derrière Joomla (3,4%), Shopify (5,3%) et WordPress (64,3%), concernant les CMS.

Bien que la plupart des CMS open source sont maintenant en déclin progressif avec des concurrents propriétaires en hausse, WordPress reste un phare du logiciel libre pour la création de site qui continue de soutenir son incroyable croissance.

Source : Wptavern

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Le chiffre du spam sur Google Search en 2020

a publié une vidéo parlant du spam sur Search et ce que Google fait pour protéger les recherches contre « les sites de spam, les escroqueries de phishing, et d’autres mauvais acteurs ».

25 milliards de pages spammy détectées par Google Search chaque jour

Une mesure qui s’est démarquée est que Google a détecté « 25 milliards de pages spammy chaque jour » en 2020. Tout comme en 2019 !

Voici la vidéo super courte :

Voici la transcription fournie par Seroundtable

Malheureusement, l’Internet est également le foyer d’une quantité surprenante de spam et d’autres choses pas si merveilleuses que nous travaillons dur pour vous protéger contre.

Google a conçu Search pour détecter automatiquement ces menaces et les garder hors de nos meilleurs résultats.

Et ce n’est pas une mince question. En 2020 seulement, nos systèmes ont trouvé 25 milliards de pages spammy chaque jour.

Ainsi, chaque jour, 25 milliards de pages spammy sont détectées sur !

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

TikTok est en tête du chiffre par temps moyen passé par utilisateur

TikTok dépasse en nombre d’heures passées par utilisateur et par mois.

TikTok est en tête du chiffre par temps moyen passé par utilisateur

Pour la première fois, les utilisateurs passent plus de temps sur que sur Facebook selon les données d’un nouveau rapport sur l’utilisation des applications.

App Annie rapporte que le temps passé sur TikTok est en hausse de 325% d’une année sur l’autre, ce qui signifie que l’appli TikTok bat désormais Facebook en termes d’heures passées par utilisateur et par mois.

Le temps moyen passé est en hausse pour presque toutes les applications dans chaque marché, mais peu sont en hausse autant que TikTok.

TikTok se classe dans le Top 5 par le temps passé, et le taux auquel il a augmenté au cours de la dernière année dépasse presque toutes les autres applications analysées dans le rapport.

TikTok se classe dans le Top 5 par le temps passé, et le taux auquel il a augmenté au cours de la dernière année dépasse presque toutes les autres applications analysées dans le rapport.

TikTok se classe 1er dans la liste des meilleures applications en vue en 2020, qui classe les applications par la croissance du nombre d’utilisateurs actifs mensuels au cours de la dernière année. TikTok est sur la bonne voie pour atteindre 1,2 milliard d’utilisateurs actifs (MAU) en 2021.

Dans les médias sociaux, le club des “1 milliard” d’utilisateurs mensuels actifs est un groupe d’élite d’applications composées de Facebook, Messenger, , , , et Wechat de la Chine. Ce n’est pas une mince affaire que TikTok ait prévu de se faire une place parmi ces applications avant la fin de l’année 2021.

TikTok est dans une ligue à part quand il s’agit de revenus, se classant comme N° 2 des applications hors \ »jeux\ » en termes de dépenses des consommateurs. Alors que de nombreuses applications de médias sociaux monétisent par le biais d’annonces, TikTok monétise par le biais d’annonces et permet aux utilisateurs d’acheter des biens numériques.

On peut être sûr que la croissance exponentielle de TikTok est l’une des principales tendances dans les médias sociaux à surveiller en 2021. Mais de quoi d’autre que les spécialistes du marketing doivent-ils être conscients ?

Chiffres marquants du rapport : État du mobile en 2021

Le Mobile gagne 3 ans en 12 mois

L’adoption mobile aurait progressé de 2 à 3 ans au cours des 12 derniers mois. Les téléchargements d’applications mobiles ont atteint un nouveau sommet de 218 milliards en 2020, en hausse de 7% d’une année sur l’autre.

Les Américains ont passé 8% plus de temps sur leur appareil mobile plutôt que de regarder la télévision en 2020 – 4 heures par jour sur mobile contre 3,7 heures de télévision.

La croissance du mobile a soutenu l’industrie de la publicité en 2020 – pour atteindre 240 milliards de dollars en dépenses de publicité mobile et devrait atteindre 290 milliards de dollars en 2021.

Les placements publicitaires mobiles ont augmenté de 95% d’une année à l’autre aux États-Unis. Les annonces vidéo ont connu une croissance phénoménale l’an dernier, mais ont été dépassées par la croissance des annonces interstitielles.

Le rapport d’App Annie montre une croissance dans toutes les catégories d’applications telles que les jeux, le shopping, la livraison de nourriture et les abonnements des services de streaming. Mais avec les applications de divertissement et de commerce, la croissance des applications d’affaires a grimpé en flèche en 2020.

Le temps passé dans les applications d’affaires a augmenté de 275% d’une année sur l’autre et devrait demeurer élevé à mesure que les entreprises continuent de fournir des options de travail à distance.

Les utilisateurs regardent 4 fois plus YouTube que Netflix

Bien qu’il y ait plus de données à découvrir dans le rapport, la dernière série de statistiques est liée à la croissance de YouTube.

YouTube est la meilleure application de streaming vidéo par temps moyen passé par utilisateur, et il n’est même pas approché. YouTube obtient plus de 4 fois le temps passé par utilisateur par rapport à la prochaine application la plus proche (Netflix).

YouTube est la meilleure application de streaming vidéo par temps moyen passé par utilisateur, et il n’est même pas approché. YouTube obtient plus de 4 fois le temps passé par utilisateur par rapport à la prochaine application la plus proche (Netflix).

Les utilisateurs passent en moyenne 23 heures par mois à regarder du contenu sur YouTube. À titre de comparaison, Netflix voit une moyenne de 5,7 heures par utilisateur et par mois.

En tant que spécialiste du marché, créateur de contenu, annonceur ou éditeur – le niveau d’engagement de l’audience sur YouTube est quelque chose qui ne peut être ignoré.

Si vous cherchez à intensifier vos efforts de marketing de contenu cette année, envisagez de prêter plus d’attention à YouTube en pensant à la façon dont il peut s’intégrer dans votre mix marketing.

Source : Searchenginejournal