17 statistiques sur le référencement Web à surveiller pour l’UX

Si on vous a déjà demandé de faire un rapport sur le référencement d’un site, vous avez probablement demandé quelles mesures ou statistiques suivre.

17 statistiques sur le référencement Web à surveiller pour l’UX

Il y a beaucoup d’options, parce que franchement, il y a beaucoup de façons différentes de suivre le .

Trois annonces majeures de en 2020 nous en disent long sur les objectifs de Google, aujourd’hui et dans un avenir prévisible :

Prises dans leur ensemble, ces annonces communiquent un thème global : Google veut être le premier moteur de réponse au monde avec la meilleure expérience utilisateur possible (même lorsque les utilisateurs cliquent pour aller visiter d’autres sites).

Vous devez également vous concentrer sur l’expérience de recherche, c’est pourquoi il est crucial que vous analysiez vos mesures SEO à travers l’objectif de l’expérience utilisateur (UX)

Dans cet article de Seoclarity, vous allez découvrir les statistiques les plus critiques à suivre. Elles ont été organisées en 5 catégories principales :

  • Mesures de contenu
  • Mesures d’engagement
  • Mesures techniques

Ce que vous devez retenir à ce stade, c’est que les SEOs gagnent au SEO parce qu’ils surveillent leurs progrès, et apportent des changements ultérieurs à leur stratégie.

Si vous ne faites que commencer avec le référencement Web, alors nous avons une liste concise de 5 mesures SEO clés que vous devez suivre !

Mesures de contenu

Les mesures de contenu vous montrent comment vos pages Web fonctionnent sur les pages de résultats (SERPs), mais plus important encore, elles vous montrent comment les chercheurs interagissent avec votre contenu.

Chacune des mesures ci-dessous est corrélée avec l’expérience de recherche.

1. Position de classement

Malgré les changements massifs sur les SERPs et la prolifération des fonctionnalités SERP, il est toujours important de suivre le classement des mots clés.

Le contenu qui suit le cadre de E-A-T de Google (expertise, autorité, fiabilité) tend à apporter de la valeur aux utilisateurs finaux, et tend donc aussi à avoir une bonne position de classement.

Si vous êtes satisfait de la deuxième page de résultats de Google, vous pouvez actualiser le contenu pour essayer d’améliorer le contenu pour répondre correctement à la requête cible, mais si vous vous classez dans une position supérieure à ~50, votre contenu a probablement manqué la marque.

Ce sont des insights que votre position de classement vous donne par rapport à l’expérience utilisateur (UX pour User Experience).

2. Impressions

Cela peut signifier que le contenu est pertinent pour un certain nombre de mots clés (ce qui lui donne une plus grande chance d’être vu) ou qu’il est pertinent pour un volume élevé de termes de recherches.

Quoi qu’il en soit, cela confirme que les utilisateurs voient votre article sur la page de résultats, et avec ce que nous savons sur le comportement des chercheurs, presque personne ne navigue au-delà de la deuxième page de résultats de Google.

Ainsi, un nombre élevé d’impressions peut aider à confirmer que votre contenu offre des informations précieuses, et est présenté aux utilisateurs, très probablement, sur la première page de Google.

Si Google trouve votre contenu précieux, les utilisateurs sont susceptibles de le penser aussi.

3. Visibilité de recherche

Comme nous l’avons mentionné, il y a eu de nombreux changements sur les SERPs. Cela ne signifie pas que le suivi standard des classements est obsolète (voir #1), cela signifie simplement qu’il doit être complété.

C’est là que la visibilité de recherche entre en jeu.

Avec des pages de résultats personnalisées et des fonctionnalités de recherche comme la box answers (réponses directes), des images, des annonces, etc., il peut être difficile d’avoir les yeux rivés sur votre contenu, même si vous vous classez bien organiquement.

Lorsque Google reconnaît que votre contenu est pertinent et fait autorité, il ne doit pas seulement l’offrir aux utilisateurs sur la première page, mais idéalement sur le premier pli (au-dessus de la ligne de flottaison) de la première page, afin que les utilisateurs le voient immédiatement.

4. Taux de clics (CTR)

Afin qu’un utilisateur clique sur votre site, votre listing de recherche (résultat dans les SERPs) doit être attrayante. Cela signifie inclure une balise title (pour le titre) et une balise meta description alléchantes, ainsi que tout balisage schéma applicable.

Un CTR élevé montre que les utilisateurs ont vu la valeur et la pertinence dans votre résultat.

5. Visibilité locale

La pertinence va au-delà du paysage de recherche dans son ensemble et inclut également la visibilité de recherche locale.

Bien que cette mesure dépende de votre type d’entreprise, il est important de surveiller la façon dont l’audience locale consulte votre contenu, et si votre site est affiché dans des fonctionnalités de recherche comme le pack local.

Mesures d’engagement

Une fois que les utilisateurs atterrissent sur votre site, il est important de savoir comment ils interagissent avec le contenu.

Les mesures d’engagement peuvent vous donner des indices sur la pertinence de votre contenu, mais elles ne racontent pas toujours toute l’histoire par elles-mêmes.

Elles doivent toujours être analysées par rapport au type de page qu’elles traitent.

6. Temps moyen sur la page

Un long temps passé sur les pages montre que les utilisateurs trouvent votre page précieuse, et décident d’explorer – très probablement.

Si votre page est un blog, par exemple, un long moment sur la page peut signaler que les utilisateurs sont en train de lire le contenu.

Certes, certaines pages sont plus susceptibles d’avoir un temps plus court sur la page en raison de la nature du contenu lui-même.

Si un utilisateur veut juste connaître la météo, par exemple, une page avec les prévisions de la semaine aura probablement un temps moyen très court sur la page, mais ce n’est pas une source de préoccupation. Les utilisateurs obtiennent ce qu’ils recherchent et continuent leur parcours de recherche.

7. Dwell Time

Le Dwell Time ou temps d’accueil est souvent confondu avec le temps passé sur la page, mais il y a une différence clé.

Le Dwell Time explique le temps qu’un utilisateur passe sur une page après avoir cliqué à partir de la page des résultats (SERPs), tandis que le temps moyen sur la page est simplement le temps moyen qu’un utilisateur passe sur la page en provenance de n’importe quel canal (organique, payant, social, etc.).

Malgré leurs différences, la même analyse s’applique aux deux mesures.

Si les utilisateurs constatent que votre site Web répond correctement à leur requête, ils seront plus susceptibles de rester sur votre page pendant une plus longue période de temps. Ainsi, vous pouvez corréler le dwell time avec la valeur.

Toutefois, la même exception s’applique : certaines pages sont conçues pour répondre immédiatement à une requête, et auront naturellement un Dwell Time faible.

Analysez votre Dwell Time à travers l’objectif du chercheur. Ce que vous pouvez penser est qu’un mauvais signal de réponse peut ne pas être une cause de préoccupation après tout.

8. Taux de rebond

Votre taux de rebond vous indique combien d’utilisateurs ont quitté votre site après avoir consulté une seule page. Ce qui peut éclairer sur l’expérience globale des utilisateurs sur votre site.

Les utilisateurs voient-ils une page sur votre site, puis rebondissent-ils vers la page de résultats de Google ? Un taux de rebond élevé peut impliquer que les utilisateurs ne trouvent pas votre contenu précieux ou pertinent à leur recherche.

Mais, comme la métrique du temps sur la page, le taux de rebond est subjectif à sa page respective et au type de contenu.

Un chercheur peut venir sur votre site, obtenir immédiatement les informations qu’il recherche, puis (re)partir.

Il n’y a aucune raison pour eux d’explorer davantage votre site.

Alors, gardez cela à l’esprit lorsque vous évaluez les taux de rebond de vos pages, et ne les laissez pas être une mesure déterminante pour votre compréhension de l’expérience utilisateur final.

9. Taux de sortie

Le taux de sortie vous indique le pourcentage d’utilisateurs qui ont quitté votre site à n’importe quel niveau de leur parcours de recherche (alors que le taux de rebond ne concerne que les utilisateurs qui consultent une seule page).

Google a une excellente référence sur la distinction entre le taux de rebond et le taux de sortie : Comparaison Taux de sortie/Taux de rebond.

Cette mesure peut vous aider à comprendre où les utilisateurs décident de quitter votre site. Une page a-t-elle un taux de sortie plus élevé que les autres ? Vous pouvez l’optimiser pour les utilisateurs finaux.

Comme les autres paramètres d’engagement que nous avons couverts, un pourcentage élevé ne signifie pas toujours qu’il y a un problème. Un parcours de recherche doit se terminer quelque part, et les utilisateurs peuvent se contenter de sortir.

Mesures mobiles

Toutes les mesures ci-dessus sont pertinentes pour le bureau, mais elles sont importantes à surveiller sur mobile, aussi !

Le Mobile continue à croître et à devenir plus important dans le monde de la recherche et le SEO. Chaque mesure de contenu et d’engagement doit être analysée pour que le bureau et le mobile comprennent parfaitement le comportement des utilisateurs.

Ce qui fonctionne sur le bureau peut ne pas fonctionner sur mobile, et cette audience mobile a ses propres intentions que votre contenu doit respecter.

Mesures techniques

Votre équipe de développement dispose de paramètres spécifiques qui informent leur travail qui ont également un impact sur l’expérience utilisateur final.

Avant de pouvoir vous concentrer sur la pertinence du contenu et l’autorité globale de votre site, vous devez d’abord aborder la facilité d’utilisation.

Le contenu n’a aucun sens s’il n’a pas de base solide sur laquelle s’asseoir.

10. Erreurs d’explorabilité (crawl)

Avant qu’un moteur de recherche puisse servir votre contenu aux utilisateurs, les robots de ce moteur de recherche doivent pouvoir explorer vos pages.

Vous pouvez avoir un excellent site, mais il passe largement inaperçu s’il ne peut pas être crawlé ou indexé.

Il arrive qu’une entreprise implémente sans le savoir des balises noindex sur le site web en mode production, et oublie de corriger avant de le publier. Ce qui empêche leur contenu d’apparaître sur les SERPs.

Les chercheurs ne trouvent pas de valeur s’ils ne trouvent pas vos pages. Une fois l’erreur d’explorabilité résolue, si c’est votre cas, vous constaterez une augmentation incroyable et constante de la visibilité de recherche.

11. Nombre de pages indexées

Si vos pages ne sont pas dans l’index de Google, cela signifie que les utilisateurs ne seront pas en mesure de trouver de la valeur dans votre contenu non plus.

Vérifiez que le nombre de vos pages de site indexées correspond au nombre de pages sur votre site. Bien sûr, ce ne sera pas une correspondance exacte puisque certaines pages, comme les pages de connexion ou les pages de sécurité, n’ont pas besoin d’être indexées.

Pour obtenir une compréhension rapide du nombre de pages de votre site indexées, tapez ce qui suit dans la recherche Google :

Site:VotreDomaine.com

Le nombre de résultats de recherche est à peu près le nombre de pages indexées.

12. Vitesse de chargement de la page

La vitesse de chargement de la page est une mesure cruciale pour assurer une expérience utilisateur positive.

Vous avez probablement été là vous-même : vous atterrissez sur une page Web qui ne se charge pas rapidement, et vous rebondissez sur la page de résultats pour choisir un autre résultat de recherche.

En fait, chaque seconde compte.

Près de la moitié des consommateurs s’attendent à ce qu’une page Web soit entièrement rendue en 2 secondes ou moins.

Vous pouvez surveiller la vitesse de votre page à l’aide d’un outil SEO de test de vitesse de page, mais les sites d’entreprise plus grandes bénéficieraient d’une plate-forme de référencement avec la possibilité d’auditer la vitesse de la page à l’échelle , en particulier lorsqu’il existe une relation directe entre la vitesse de chargement de la page et le taux de conversion.

Mesures d’autorité

Les liens — internes et externes — peuvent avoir une incidence sur vos efforts de référencement.

Lorsque vous surveillez votre profil de liens, vous faites un pas de plus pour vous assurer que vos backlinks sont sains et font autorité, et que vos liens internes sont pertinents pour leurs pages.

13. Backlinks

Pour évaluer l’autorité de votre site Web, vous devrez exécuter une analyse de vos backlinks (liens entrants) et surveiller les mesures respectives.

Cela vous montre le nombre de domaines de référence et révèle le nombre de liens faisant autorité qui pointent vers votre site.

Un grand nombre de noms de domaine et de liens de référence de qualité peuvent prouver que d’autres trouvent votre contenu suffisamment précieux pour être lié.

14. Structure du maillage interne

Votre structure de liaison interne peut révéler de grandes opportunités quant à l’endroit où vous pouvez fournir plus de valeur aux utilisateurs.

La taxonomie de votre site et la hiérarchie globale du site jouent directement sur l’expérience de l’utilisateur final.

Vos liens internes ont-ils un sens logique et se rapportent-ils au parcours en ligne du chercheur ? Utilisez-vous le bon texte d’ancrage pour bien informer les utilisateurs sur quelle page ils vont atterrir s’ils cliquent sur ce lien interne ?

Mesures à destination des responsables

Toutes les mesures ci-dessus se rapportent directement à l’expérience utilisateur final.

Si vous pouvez rencontrer l’utilisateur tout au long de son voyage de recherche avec un site solide sur le plan de la base avec un contenu pertinent et faisant autorité, ces chercheurs doivent convertir et/ou devenir des prospects.

Ce sont les paramètres dont votre équipe de direction se souciera le plus, après tout. Ils veulent voir comment le référencement internet est lié à la conduite des résultats de l’entreprise.

15. Taux de conversion organique

Si vous surveillez de près les mesures susmentionnées et les optimisez de manière appropriée, votre taux de conversion organique devrait être en règle, pour ne pas dire correct.

Cette mesure est cruciale pour surveiller et améliorer, car elle démontre la capacité du SEO à convertir les chercheurs en clients.

16. Retour sur investissement (ROI)

Similaire au taux de conversion organique, le retour sur investissement (ROI) sera la mesure qui aura le plus d’influence sur la preuve de la valeur du référencement pour le leadership.

Quelle est la place de la recherche organique dans les initiatives et les objectifs de l’entreprise dans son ensemble ? Si vous fournissez continuellement une expérience de site positive, la récompense devrait valoir les investissements.

17. Résumé d’une année sur l’autre

Les équipes de direction aiment voir des victoires, et elles aiment aussi voir des modèles positifs — c’est-à-dire qu’elles aiment voir des victoires au fil du temps.

Lorsque vous fournissez un résumé YOY (Year On Year ou d’une année sur l’autre) de vos efforts et des résultats de la recherche organique, vous pouvez prouver que le SEO est une solution à long terme qui a le pouvoir d’améliorer ses succès.

Conclusion

Cependant, il est crucial que vous visualisiez ces mesures à travers les yeux de l’utilisateur final.

Il est temps de changer votre façon de penser le SEO, de l’ pour les moteurs de recherche à l’optimisation de l’expérience de recherche.

Microsoft intègre Microsoft Clarity à Bing Webmaster Tools

Microsoft a annoncé que vous pouvez désormais accéder à Clarity, le nouvel outil Web analytics gratuit de Microsoft, au sein de Webmaster Tools. 

Microsoft intègre Microsoft Clarity à Bing Webmaster Tools

Pour la petite histoire, c’est l’équivalent de Google Analytics avec de nombreuses fonctionnalités très intuitives et intéressantes.

Il y a donc une nouvelle section dans Bing Webmaster Tools baptisée « Microsoft Clarity Beta » tout en bas de la colonne de navigation gauche. Et à partir de là, vous pouvez rapidement passer par les étapes pour configurer Microsoft Clarity pour votre site Web.

Microsoft présente ainsi son service Microsoft Clarity :

Microsoft Clarity est un produit analytics gratuit conçu pour aider les gestionnaires de sites Web à améliorer leurs expériences de site Web en comprenant mieux le comportement des visiteurs du site.

Avec Clarity, nous avons construit un ensemble d’outils qui aident les personnes qui gèrent des sites Web à prendre des décisions plus éclairées sur les modifications qu’ils devraient apporter à leurs sites. Clarity vous montre quelles parties de votre site web obtiennent le plus et le moins d’engagement et il fournit une interface inestimable pour le débogage.

Clarity vous fournit les outils SEO nécessaires pour prendre des décisions éclairées au sujet des modifications apportées à votre site Web à l’aide de preuves réelles, ce qui vous permet de le faire d’une manière qui contribue au respect de la vie privée et de la sécurité des données de vos utilisateurs.

Alors quoi de neuf dans Microsoft Clarity ?

Bing Webmaster Tools a donc ajouté une section pour ajouter ou accéder rapidement à Microsoft Clarity dans le portail.

Si vous n’avez pas ajouté votre site à Clarity, vous pouvez le faire directement depuis Bing Webmaster Tools ici.

Ce que l’on sait de cet outil , c’est que Microsoft Clarity est conçu de sorte que toute personne qui essaie d’améliorer son expérience de site Web peut l’utiliser. Microsoft l’a conçu pour être simple à utiliser pour les développeurs et les non-développeurs.

Si vous voulez comprendre vos utilisateurs sans avoir à analyser l’océan de données qui peuvent être dérivées de l’exploitation d’un site Web, Clarity est votre outil, dixit Microsoft.

Microsoft Clarity est conçu pour avoir un impact très faible sur les temps de chargement des pages, de sorte que vous pouvez vous assurer que les utilisateurs naviguant vers votre site n’auront pas à attendre que les pages se chargent.

En outre, Microsoft n’a pas placé de limite sur votre trafic, donc si vous obtenez 10 visiteurs par jour ou 1.000.000 par jour, Clarity sera en mesure de gérer votre trafic sans frais supplémentaires pour vous.

Aujourd’hui, Microsoft Clarity fournit plusieurs fonctionnalités clés, y compris les heatmaps et le détail des sessions, ainsi qu’un tableau de bord des insights.

  1. Voir quels clics avec vos utilisateurs à l’aide de Heatmaps : Les Heatmaps fournissent un moyen visuel d’examiner un grand nombre d’interactions utilisateur et ils se présentent sous deux formes: clickmaps et scrollmaps. Ces deux vues emballent tout un tas de données dans un rapport actionnable et facile à comprendre.Les Clickmaps vous indiquent quel contenu sur votre page est important pour vos utilisateurs, tandis que les Scrollmaps montrent si vos utilisateurs voient ce qui est important.

    Les Clickmaps vous indiquent quel contenu sur votre page est important pour vos utilisateurs, tandis que les Scrollmaps montrent si vos utilisateurs voient ce qui est important.

    Les Clickmaps vous indiquent quel contenu de page web les utilisateurs interagissent le plus avec. Les zones marquées en rouge ont la fréquence la plus élevée de clics et sont généralement centrées autour des points focaux.

    Ceux-ci devraient s’aligner sur les parties de votre site sur lesquelles vous souhaitez que les utilisateurs cliquent et, s’ils ne le font pas, vous devriez envisager de modifier votre page pour les aligner.

  2. Alignez vos attentes sur les observations avec la lecture de session : Tout le monde a une opinion sur la façon dont les gens utilisent leur site Web, mais Clarity vous donne les outils pour prendre des décisions axées sur les données à la lumière de ce qui se passe réellement sur votre site. Avec Clarity, vous prendrez des décisions optimales sur les nouvelles fonctionnalités du site.

    fonctionnalités du site.

    Le mécanisme de filtrage que vous pouvez utiliser pour faire des groupes d’enregistrements vous permet d’obtenir de la précision sur les enregistrements à sélectionner.

    Microsoft a également utilisé l’apprentissage automatique pour découvrir de nouveaux modèles dans les enregistrements de session tels que les « Rage Clicks », « Dead clicks » et « défilement excessif », et vous pouvez également utiliser ces classifications pour filtrer vos sessions.

    Microsoft a également utilisé l’apprentissage automatique pour découvrir de nouveaux modèles dans les enregistrements de session tels que les « Rage Clicks », « Dead clicks » et « défilement excessif », et vous pouvez également utiliser ces classifications pour filtrer vos sessions.

    Les « Rage Clicks » sont un modèle comportemental où un utilisateur clique plusieurs fois sur une partie de votre page qu’il pense devrait avoir un hyperlien quelque part, mais ne l’a pas.

    Ces clics répétés peuvent être un bon indicateur des parties non intuitives de votre page ou vous aider à identifier les composants d’interface utilisateur qui ne fonctionnent pas comme ils le devraient.

  3. Utilisez le tableau de bord Insights pour afficher les performances de votre site Web : Microsoft dit fournir un tableau de bord des statistiques globales pour vous aider à obtenir une compréhension globale du trafic sur votre site.En un coup d’œil, vous serez en mesure de voir combien d’utilisateurs ont cliqué sur des liens inexistants ou combien de personnes ont fait défiler de haut en bas d’une page à la recherche de quelque chose qu’ils ne pouvaient pas facilement trouver.

    Vous pouvez également voir des choses comme le nombre d’erreurs javascript simultanées qui se produisent à travers vos clients ou combien de temps l’utilisateur moyen passe à naviguer sur votre site.

    Microsoft dit fournir un tableau de bord des statistiques globales pour vous aider à obtenir une compréhension globale du trafic sur votre site.

Bref, plus de données, plus d’analyses, plus d’intégration entre ces plateformes de données est une victoire pour les spécialistes du marketing et du référencement Web.

Visitez Microsoft Clarifty et ajoutez votre site pour l’essayer.

Source : Microsoft